Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Eloah
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Eloah le Sam 31 Mar 2018 - 20:56
@roxanne a écrit:Mais dans ce que tu dis, il y a quand même sous-jacente l'idée que c'est une "mode" ou alors c'est moi qui n'ai pas compris.

J'ai compris la même chose que toi. De même que certains estiment qu'il y a une mode de la dyslexie ou de la dyspraxie.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Thalia de G le Sam 31 Mar 2018 - 20:59
J'ai compris comme Jenny. J'ai constaté ces dernières années que nous avions de plus en plus d'élèves allergiques et/ou asthmatiques et je partage certaines interrogations.

C'est terrible pour la famille. Like a Star @ heaven

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
chmarmottine
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par chmarmottine le Sam 31 Mar 2018 - 21:07
Je trouve aussi qu'il y a de plus en plus d'allergies lourdes. J'ai le cas d'un élève allergique à quasiment tout, même à certaines "odeurs". Il est "relié" en permanence au samu par son téléphone (je ne sais pas trop comment) et a toujours sur lui de quoi faire une injection. J'avoue que je suis soulagée de ne plus l'avoir en classe, parce que c'est vraiment stressant.
avatar
Poupoutch
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Poupoutch le Sam 31 Mar 2018 - 21:13
C'est aussi qu'on regroupe sous le terme d'"allergie" des choses très différentes.
Déjà, l'allergie peut provoquer des réactions très différentes : des réactions cutanées, des problèmes respiratoires ou des œdèmes et, dans des cas sévères, des chocs allergiques avec un risque de mortalité très élevé.
Ensuite, on diagnostique de plus en plus d'intolérances qui ne sont pas des allergies, même si on les appelle souvent abusivement allergies. C'est le cas pour le gluten, qui provoque une maladie auto-immune, la maladie coeliaque. Lorsque l'on est atteint de cette dernière, on peut ingérer du gluten ; on passe un très mauvais moment mais on n'en meurt pas, à moins d'en ingérer quotidiennement, car dans ce cas, les intestins se détruisent et on n'absorbe plus les nutriments. Dans le cas de l'intolérance au lactose, c'est je crois un enzyme qui provoque une malabsorption. Là encore, l'éviction résout de graves problèmes digestifs, mais l'ingestion ne fait pas risquer la mort. C'est la différence avec l'allergie au lait dont, manifestement, souffrait cet enfant.
Je crois qu'on diagnostique de mieux en mieux et de plus en plus systématiquement les allergies, en particulier chez les enfants, d'où l'impression d'une recrudescence. On en parle également plus, ce qui incité sans doute parents et élèves à signaler ces allergies plus fréquemment, ce qui donne l'impression d'en voir plus. Je pense qu'avant, les parents d'enfants très allergiques faisaient en sortie de les tenir à l'écart des cantines... C'est donc plutôt une bonne chose.
Ce qui est arrivé est extrêmement triste pour la famille de cet enfant et pour l'enseignante, qui s'en voudra à vie d'avoir donné cette crêpe.

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
egomet
Grand sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par egomet le Sam 31 Mar 2018 - 21:18
@llaima a écrit:Il serait aussi intéressant de savoir d'où vient cette apparente recrudescence d’allergies alimentaires. Est-elle réelle? Y a t-il vraiment un problème avec le lait produit aujourd'hui par rapport au lait qu'il y avait avant? La pollution chimique, hormonale perturbe le système endocrinien et immunitaire à un tel point qu'on peut mourir d'une crêpe? En tous cas je trouve bien mystérieux la multiplication d'allergies alimentaires ou autres et surtout de leur sévérité...

C'est très complexe.

Une partie est due à une amélioration des diagnostics. On comprend comme allergie des trucs qui passaient pour des infections ou simplement du "pas de chance". La part des morts inexpliquée a fortement diminué. Ce problème de perception existe d'ailleurs pour la plupart des pathologies.
A cela, il faut ajouter l'hypocondrie due à la médiatisation souvent maladroite de certaines recherches médicales et à une moindre tolérance de la population aux petits désagréments de la vie. La plupart des cas d'intolérance au lait sont bénins et ne dépassent pas le stade des troubles de digestion. Or les troubles de la digestion peuvent être attribué à des tas de choses. On trouve des patients qui cumulent de façon assez surprenante: pas de lactose, pas de gluten, pas de sucre, pas de ceci, de cela. Ma marraine est comme cela. Heureusement, elle a le bon goût d'apporter son repas lors des dîners de famille.
Le malheur en ce qui concerne l'enfant décédé ou des cas similaires, c'est que cet effet de mode perturbe la compréhension des interdictions médicales. On est trop habitués à voir des alertes peu sérieuses. Et quand il se trouve que l'allergie est sévère, on peut faire des erreurs lourdes de conséquences.
Il n'est pas exclu non plus qu'il y ait dans les modes de vie, dans les façons de soigner ou dans les produits de l'industrie des choses qui augmentent effectivement le nombre d'allergies. Mais c'est très difficile à démêler.

En ce qui concerne le lait, un truc à savoir, c'est que l'intolérance au lactose est en réalité la norme. C'est la capacité de digérer le lait à l'âge adulte qui est rare. L'homme est une des rares espèces de mammifères à pouvoir le faire, et encore pas tout le monde. Il se trouve que les populations européennes sont les plus avantagées de ce point de vue, ce qui fausse notre perception. Les Asiatiques sont très majoritairement malades en buvant du lait. Ils ont aussi une moindre tolérance à l'alcool. C'est génétique.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par egomet le Sam 31 Mar 2018 - 21:27
@Eloah a écrit:
@roxanne a écrit:Mais dans ce que tu dis, il y a quand même sous-jacente l'idée que c'est une "mode" ou alors c'est moi qui n'ai pas compris.

J'ai compris la même chose que toi. De même que certains estiment qu'il y a une mode de la dyslexie ou de la dyspraxie.

Il y a un effet de mode, c'est certain. Ce qui ne signifie pas que cet effet est l'explication unique, ni même principale. Plusieurs causes peuvent se combiner. Je dirai même qu'une épidémie réelle rend beaucoup plus probables les faux diagnostics: les gens ont des raisons d'avoir peur.

En ce qui concerne la dyslexie, c'est d'autant plus important qu'il s'agit d'une affection définie essentiellement de façon symptomatique et non étiologique. Il s'agit d'un trouble général de l'apprentissage de la lecture, dont les causes sont extrêmement floues et diverses. On ne peut pas envoyer un échantillon de sang à un laboratoire pour vérifier la présence d'un agent pathogène.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Verdurette le Sam 31 Mar 2018 - 22:08
Je pense plutôt que des morts par allergie sont restées longtemps inexpliquées parmi les très nombreux décès infantiles du passé. Il n'est pas certain qu'il y en ait davantage, simplement aujourd'hui on les identifie, et par ailleurs la nourriture est devenue d'une variété inimaginable par rapport à celle d'autrefois où l'on mangeait presque tous les jours la même chose, excepté dans les familles fortunées.

Cette histoire est horrible, autant pour la famille de l'enfant que pour l'enseignante.
avatar
clems
Esprit éclairé

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par clems le Sam 31 Mar 2018 - 22:10
@egomet a écrit:
@llaima a écrit:Il serait aussi intéressant de savoir d'où vient cette apparente recrudescence d’allergies alimentaires. Est-elle réelle? Y a t-il vraiment un problème avec le lait produit aujourd'hui par rapport au lait qu'il y avait avant? La pollution chimique, hormonale perturbe le système endocrinien et immunitaire à un tel point qu'on peut mourir d'une crêpe? En tous cas je trouve bien mystérieux la multiplication d'allergies alimentaires ou autres et surtout de leur sévérité...

C'est très complexe.

Une partie est due à une amélioration des diagnostics. On comprend comme allergie des trucs qui passaient pour des infections ou simplement du "pas de chance". La part des morts inexpliquée a fortement diminué. Ce problème de perception existe d'ailleurs pour la plupart des pathologies.
A cela, il faut ajouter l'hypocondrie due à la médiatisation souvent maladroite de certaines recherches médicales et à une moindre tolérance de la population aux petits désagréments de la vie. La plupart des cas d'intolérance au lait sont bénins et ne dépassent pas le stade des troubles de digestion. Or les troubles de la digestion peuvent être attribué à des tas de choses. On trouve des patients qui cumulent de façon assez surprenante: pas de lactose, pas de gluten, pas de sucre, pas de ceci, de cela. Ma marraine est comme cela. Heureusement, elle a le bon goût d'apporter son repas lors des dîners de famille.
Le malheur en ce qui concerne l'enfant décédé ou des cas similaires, c'est que cet effet de mode perturbe la compréhension des interdictions médicales. On est trop habitués à voir des alertes peu sérieuses. Et quand il se trouve que l'allergie est sévère, on peut faire des erreurs lourdes de conséquences.
Il n'est pas exclu non plus qu'il y ait dans les modes de vie, dans les façons de soigner ou dans les produits de l'industrie des choses qui augmentent effectivement le nombre d'allergies. Mais c'est très difficile à démêler.

En ce qui concerne le lait, un truc à savoir, c'est que l'intolérance au lactose est en réalité la norme. C'est la capacité de digérer le lait à l'âge adulte qui est rare. L'homme est une des rares espèces de mammifères à pouvoir le faire, et encore pas tout le monde. Il se trouve que les populations européennes sont les plus avantagées de ce point de vue, ce qui fausse notre perception. Les Asiatiques sont très majoritairement malades en buvant du lait. Ils ont aussi une moindre tolérance à l'alcool. C'est génétique.

Par contre, l’allergie et l’intolérance aux protéines de lait de vache sont différentes des allergies aux lactoses.
Mon fils est intolérant aux PLV ( appelée maintenant allergie retardée aux PLV), je ne peux pas lui faire consommer des produits qui sont simplement indiqués comme « sans lactose », car ils contiennent des PLV.
Lui, ses problèmes sont respiratoires... et un bébé qui tousse en continu et vomit tout ce qu’il boit, ce n’est pas mortel, mais j’estime que ce n’est pas bénin pour autant ( sa cassure dans ses courbes de croissance le montre). D’autant plus que tous les symptômes se sont arrêtés dès l’éviction commencée ( et j’ai du mal à croire à l’effet placebo chez un bébé!). D’un seul coup, on est passé d’un bébé qui ne dormait pas plus d’une heure à la suite, à un seul réveil par nuit.

Alors effectivement, les risques ne sont pas les mêmes que pour les allergies immédiates, mais l'intolérance, ce n’est pas juste un problème de digestion.
Et quand je vois le cas de cet enfant, je hurle intérieurement contre certains de mes amis qui râlent sur ces parents ch*****, qui protègent trop leur enfant allergique...
avatar
roxanne
Devin

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par roxanne le Sam 31 Mar 2018 - 22:11
Oui, il y a la diversité des aliments. C’est sûr que mourir en ingérant une noix de cajou il y a 50 ans devait être plus rare.
avatar
Alyki
Sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Alyki le Sam 31 Mar 2018 - 22:34
C'est affreux pour les parents et pour la collègue. Je suis de tout cœur avec eux. Mes deux fils ont des allergies alimentaires, qui se sont déclarés pour les deux par des oedèmes de Quincke heureusement localisés au niveau cutané. Mes fils sont méfiants et demandent toujours quand Ils ne savent pas s'il y des trucs auxquels ils sont allergiques avant d'en consommer. J'ai fait un PAI pour le premier (poisson et crevettes), pas pour le second car c'est rarissime qu'il y en ait à la cantine (laits chèvre et brebis) et puis je ne l'ai pas fait voir à un allergologue. J'avoue que là ça me fait réfléchir.

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
mamieprof
Érudit

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par mamieprof le Sam 31 Mar 2018 - 22:34
J avais compris comme vous...Mais en voyant que sur 70 élèves, 5 souffraient d’allergies alimentaires très importantes lors de mon dernier voyage scolaire avec des tas de produits strictement interdits  je n'ai pas douté un seul instant de la véracité des dires des parents/médecins (on avait des courriers des généralistes ou spécialistes) et je ne me doutais pas que le quotidien de ces élèves était si compliqué car ils devaient être très vigilants. La maman la plus inquiète me disait "En France il sait gérer mais à l'étranger comment être certain de ce qu il y a dans les plats ?" On a prévenu les restaurateurs et il a pu aller chez Marks and Spencer  (on était pourtant très loin du R-U) qui a des étiquettes très claires en anglais sur tous les plats...Mais je n'étais pas très rassurée...
chmarmottine
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par chmarmottine le Sam 31 Mar 2018 - 22:39
@Alyki a écrit:C'est affreux pour les parents et pour la collègue. Je suis de tout cœur avec eux. Mes deux fils ont des allergies alimentaires, qui se sont déclarés pour les deux par des oedèmes de Quincke heureusement localisés au niveau cutané. Mes fils sont méfiants et demandent toujours quand Ils ne savent pas s'il y des trucs auxquels ils sont allergiques avant d'en consommer. J'ai fait un PAI pour le premier (poisson et crevettes), pas pour le second car c'est rarissime qu'il y en ait à la cantine (laits chèvre et brebis) et puis je ne l'ai pas fait voir à un allergologue. J'avoue que là ça me fait réfléchir.

Les fromages de chèvre ou brebis lui sont interdits, non ?
avatar
Alyki
Sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Alyki le Sam 31 Mar 2018 - 22:50
C'est ça ! Mais il n'est pas très fromage. Il avait eu une réaction avec une faisselle de chèvre et une avec une glace au lait de brebis. La seconde chez mes parents qui ont été secoués.

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
Moonchild
Expert spécialisé

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Moonchild le Dim 1 Avr 2018 - 2:12
@roxanne a écrit:Oui, il y a la diversité des aliments. C’est sûr que mourir en ingérant une noix de cajou il y a 50 ans devait être plus rare.

J'avais lu quelques articles qui expliquaient effectivement que, bien avant les excès hygiénistes qui seraient censées affaiblir le système immunitaire (hypothèse qui reste discutée), une des causes de la recrudescence des allergies serait liée à notre mode de vie qui nous expose à une plus grande diversité de molécules qu'il y a 100 ou même 50 ans et particulièrement sur le plan alimentaire.
L'exemple des noix de cajou est assez parlant : un siècle plus tôt, il avait peut-être autant d'allergiques qu'aujourd'hui, sauf qu'ils ne le savaient pas faute d'avoir jamais mangé la moindre noix de cajou.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Verdurette le Dim 1 Avr 2018 - 6:14
J'ai été très secouée par le drame survenu chez des relations avec leur fille allergique aux arachides : après des années passées à traquer l'arachide (et il y en a partout !) donc des années de restrictions, de complications ... les parents décident d'organiser un dîner pour l'anniversaire de ses 20 ans. La mère choisit un restaurant italien, passe un bon moment à déterminer le menu avec le chef, qui lui jure ses grands dieux que tout est fait à l'huile d'olive, pas une trace d'arachide.  Et la fille décède à la première bouchée.

Ca doit vraiment être un parcours du combattant pour les parents concernés quelle que soit l'allergie, parce que l'industrie alimentaire est opaque. Dans certaines viandes hachées bas de gamme, on lit en tout petit qu'il y a aussi des protéines végétales. J'ai appris récemment qu'il s'agissait de poudre de bambou chinoise généralement.  Faire les courses, si on veut vraiment regarder ce qu'on achète, ça peut prendre des heures. Sans compter les produits codés A453,  E876...  c'est franchement hermétique.  J'imagine que pour les parents d'enfants très allergiques, une fois qu'on a trouvé des produits qui conviennent, on n'en bouge plus ... et encore,  jusqu'au jour où l'industriel fait un tour de passe-passe  pour économiser trois clopinettes et colle un composant moins cher bien dégueu ... sans prévenir. Même acheter un produit brut devient compliqué, c'est dire ...

Mon compagnon (aveugle)  m'a dit qu'on commençait à concevoir des scanners personnels qui permettent d'identifier un produit (ne serait-ce que choisir la bonne boîte de conserve dans son placard) et pouvoir connaître sa composition. Faire les courses en supermarché, pour un aveugle, c'est littéralement impossible sans aide extérieure. De même qu'on peut "coder" des produits à retirer d'un magasin (cf le cas  Lactalys, même si ça n'a justement pas été fait), pourquoi ne concevrait-on pas une application qui scannerait le produit et biperait dès qu'il y a une trace des "produits interdits"  qu'on rentrerait dans le scanner spécial "allergique au lait", à l'arachide, à ceci ou à cela ?

Quant à l'école, nonobstant les recommandations d'Aurore Bergé sur les joies de la convivialité et des plats exotiques partagés, l'interdiction de manger à l'école hors cantine serait peut-être une solution ?
Pour ma part, je suis une très méchante maîtresse, je refuse qu'on fête les anniversaires en classe, en CE2 CM1 j'estime que j'ai autre chose à faire que découper des gâteaux en se mettant de la crème partout , les manger sans assiettes, sans couverts, et avec des mains sales, servir des boissons,  etc ... A la rigueur ils peuvent apporter un sac de bonbons à offrir à la fin de la classe (maitresse y'a de la gélatine ou y'a pas de la gélatine ? )
En plus leur voracité dès qu'il y a une fête me met extrêmement mal à l'aise, alors qu'ils sont mal nourris sur le plan qualitatif mais surnourris de cochonneries.

Chez nous, il a été strictement interdit aux élèves  de partager les goûters lors de la récréation d'étude, un peu pour lutter contre le racket et les échanges sauvages, évidemment pas pour condamner le partage (sympa) mais surtout pour éviter qu'un gamin donne, même si c'est en toute bonne foi et avec gentillesse, un aliment interdit à un autre.  Pour ceux qui oublient, on va taper dans les restes de fruits et de pain de la cantine.
avatar
clems
Esprit éclairé

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par clems le Dim 1 Avr 2018 - 7:15
J’ai trouvé une application, qui ne remplace pas la lecture des étiquettes, mais qui permet d’aller plus vite.
C’est «  Eassafe ».
On entre les allergènes que l’on veut repérer. Pour mon fils, c’est utile, parce que dans les produits bébé, il y a du lait ou de la crème ajouté partout. Et à part les boudoirs, impossible de trouver des biscuits sans PLV.
Cath
Esprit sacré

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Cath le Dim 1 Avr 2018 - 9:02
@Verdurette a écrit:J'ai été très secouée par le drame survenu chez des relations avec leur fille allergique aux arachides : après des années passées à traquer l'arachide (et il y en a partout !) donc des années de restrictions, de complications ... les parents décident d'organiser un dîner pour l'anniversaire de ses 20 ans. La mère choisit un restaurant italien, passe un bon moment à déterminer le menu avec le chef, qui lui jure ses grands dieux que tout est fait à l'huile d'olive, pas une trace d'arachide.  Et la fille décède à la première bouchée.


Quelle horreur...



Oui, une appli dédiée, ce serait bien.
avatar
Volubilys
Sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Volubilys le Dim 1 Avr 2018 - 10:41
@Ponocrates a écrit:Quand on lit ce genre d'article, on ne peut que se sentir horrifié pour toutes les personnes concernées dont la vie a été détruite -en premier lieu, naturellement, pour ce pauvre enfant.
En ce qui concerne la recrudescence des allergies, outre ce qui a été mentionné sur les modes de production -ici du lait, mais c'est vrai aussi pour tous les produits contenant du gluten par exemple- une autre raison avancée est que nous vivons dans un environnement trop aseptisé. Notre système immunitaire ne se fait plus assez la main dans notre enfance - ne mange pas la terre, ne mange pas les feuilles, nettoyons bien tout à la javel, où est ma lingette etc. Résultat il se mettrait en guerre contre ce qu'il trouve -pas taper les collègues de svt, je n'ai sans doute pas les bons mots- et se mettrait en alerte face à des substances qu'il aurait ignorées dans le passé.



D'après les recherches en immunologie, l'hygiénisme actuel est une catastrophe pour le développement sain du système immunitaire des enfants, qui faute  d'ennemi attaque tout.
J'ai aussi appris que la diversification alimentaire des bébés est problématique, en occident elle a lieu de plus en plus tôt (certains parents commencent à 3 mois, mais la "norme" actuelle est de 4 mois, l'OMS dit pourtant pas avant 6 mois), juste au moment où l'enfant perd l'immunité maternelle et commence à faire la sienne, système immunitaire immature qui peut réagir avec n'importe quoi. Et quand on lit la composition des pots pour bébé industriels, il y a foutage de gueule. Officiellement on n'ajoute dans le pot ni sel, ni sucre, ni conservateur, ni colorant... mais on ajoute un ingrédient mystère nommé "eau de cuisson" dont on ignore la composition, donc il suffit de mettre les "saloperies" en amont, et hop, ni vu ni connu j't'embrouille...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
chmarmottine
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par chmarmottine le Dim 1 Avr 2018 - 10:54
@Verdurette a écrit:J'ai été très secouée par le drame survenu chez des relations avec leur fille allergique aux arachides : après des années passées à traquer l'arachide (et il y en a partout !) donc des années de restrictions, de complications ... les parents décident d'organiser un dîner pour l'anniversaire de ses 20 ans. La mère choisit un restaurant italien, passe un bon moment à déterminer le menu avec le chef, qui lui jure ses grands dieux que tout est fait à l'huile d'olive, pas une trace d'arachide.  Et la fille décède à la première bouchée.

Ca doit vraiment être un parcours du combattant pour les parents concernés quelle que soit l'allergie, parce que l'industrie alimentaire est opaque. Dans certaines viandes hachées bas de gamme, on lit en tout petit qu'il y a aussi des protéines végétales. J'ai appris récemment qu'il s'agissait de poudre de bambou chinoise généralement.  Faire les courses, si on veut vraiment regarder ce qu'on achète, ça peut prendre des heures. Sans compter les produits codés A453,  E876...  c'est franchement hermétique.  J'imagine que pour les parents d'enfants très allergiques, une fois qu'on a trouvé des produits qui conviennent, on n'en bouge plus ... et encore,  jusqu'au jour où l'industriel fait un tour de passe-passe  pour économiser trois clopinettes et colle un composant moins cher bien dégueu ... sans prévenir. Même acheter un produit brut devient compliqué, c'est dire ...

Mon compagnon (aveugle)  m'a dit qu'on commençait à concevoir des scanners personnels qui permettent d'identifier un produit (ne serait-ce que choisir la bonne boîte de conserve dans son placard) et pouvoir connaître sa composition. Faire les courses en supermarché, pour un aveugle, c'est littéralement impossible sans aide extérieure. De même qu'on peut "coder" des produits à retirer d'un magasin (cf le cas  Lactalys, même si ça n'a justement pas été fait), pourquoi ne concevrait-on pas une application qui scannerait le produit et biperait dès qu'il y a une trace des "produits interdits"  qu'on rentrerait dans le scanner spécial "allergique au lait", à l'arachide, à ceci ou à cela ?

Quant à l'école, nonobstant les recommandations d'Aurore Bergé sur les joies de la convivialité et des plats exotiques partagés, l'interdiction de manger à l'école hors cantine serait peut-être une solution ?
Pour ma part, je suis une très méchante maîtresse, je refuse qu'on fête les anniversaires en classe, en CE2 CM1 j'estime que j'ai autre chose à faire que découper des gâteaux en se mettant de la crème partout , les manger sans assiettes, sans couverts, et avec des mains sales, servir des boissons,  etc ... A la rigueur ils peuvent apporter un sac de bonbons à offrir à la fin de la classe (maitresse y'a de la gélatine ou y'a pas de la gélatine ? )
En plus leur voracité dès qu'il y a une fête me met extrêmement mal à l'aise, alors qu'ils sont mal nourris sur le plan qualitatif mais surnourris de cochonneries.

Chez nous, il a été strictement interdit aux élèves  de partager les goûters lors de la récréation d'étude, un peu pour lutter contre le racket et les échanges sauvages, évidemment  pas pour condamner le partage (sympa) mais surtout pour éviter qu'un gamin donne, même si c'est en toute bonne foi et avec gentillesse, un aliment interdit à un autre.  Pour ceux qui oublient, on va taper dans les restes de fruits et de pain de la cantine.

cela me rappelle l'histoire d'un ancien élève, allergique à beaucoup de choses. En 4ème, il était souvent absent et très complexé par ses soucis (il prenait de la cortisone et donc avait tendance à "gonfler").
Je le revois quelques années plus tard, après son bac. Il était devenu un beau jeune homme. Quelques mois passent et il décède suite à ses allergies, à 19 ans : sa petite amie avait préparé un plat avec du fromage.
avatar
Païkan
Niveau 6

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Païkan le Dim 1 Avr 2018 - 10:55
Quel drame...c'est une tragédie pour la famille et extrêmement culpabilisant pour l'enseignant...

C'est malheureux mais avec tous ces problèmes qui ajoutent une responsabilité de plus sur les enseignants, on ne va plus rien proposer: goûters...voyages...
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par RogerMartin le Dim 1 Avr 2018 - 11:00
Entièrement d'accord avec Volubilys sur le fait qu'une solution pour l'école serait d'arrêter goûters, etc. en dehors des périodes de restauration "officielle".
Je n'ose pas imaginer la complication pour les parents d'enfants allergiques, d'autant que certains adultes prennent un malin plaisir à leur expliquer que tout ça c'est dans la tête Rolling Eyes
Du coup, j'ai pu admirer les différences de stratégies.
Une copine de mon fils collégien est allergique au gluten. Quand la mère me l'a dit, j'ai tout de suite demandé comment il fallait que je fasse pour qu'elle puisse tout de même venir au goûter d'anniversaire, en proposant des biscuits sans gluten dans un plat perso. Elle a été super rassurante. Une autre mère me disait que la mère était casse-c... et lui avait dit que sa fille pouvait mourir avec des traces de gluten. Mais j'ai compris pourquoi : cette autre mère pense que l'allergie au gluten est un caprice Rolling Eyes

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Cath
Esprit sacré

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Cath le Dim 1 Avr 2018 - 11:02
Il me semblait d'ailleurs que tous les goûters étaient interdits à l'école précisément pour cette raison ?
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par gauvain31 le Dim 1 Avr 2018 - 11:06
On confond souvent allergie (à l'origine d'un choc anaphylactique pouvant être mortel) et intolérance (provoquant des troubles digestifs sans gravité). D'où l'incompréhension de personnes qui pensent à des caprices.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Thalia de G le Dim 1 Avr 2018 - 11:08
RM, dans le cas que tu cites, j'appliquerais tout simplement le principe de précaution, sans jugement.

J'ai la chance de ne pas être allergique à quoi que ce soit (enfin si intolérance à certains aliments ou molécules pharmaceutiques qui peuvent me rendre malade comme un chien sans mettre ma vie en danger), mes enfants, c'est la même chose.
Je ne veux pas prendre le risque pour la vie d'autrui.

Edit : gauvain, nous sommes d'accord.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
LM
Grand Maître

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par LM le Dim 1 Avr 2018 - 11:23
C'était ma hantise nounou/école pour ma 1ère fille qui était allergique aux PLV. Choc anaphylactique fait bébé, j'ai cru que jamais les pompiers/samu n'arriveraient. Et ré-introduction à l'hôpital mais on a mis très très longtemps à le découvrir, tous les pédiatres vus en urgence me disaient que c'était moi le problème, que je stressais mon bébé, qu'il hurlait c'est normal.
Quel drame et quelle tristesse pour les parents. C'est horrible.
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Carabas le Dim 1 Avr 2018 - 11:37
@RogerMartin a écrit:Mais j'ai compris pourquoi : cette autre mère pense que l'allergie au gluten est un caprice Rolling Eyes
Parce qu'il y a bien une mode du sans gluten qui ne se justifie pas toujours. Mais les allergies au gluten existent, ainsi que la maladie cœliaque.

Maintenant, oui, il y a 2 ou 3 fois plus de personnes allergiques que dans les années 80, toutes allergies confondues. Et dans les années 80, il y en avait plus qu'avant aussi. Alors oui, on consulte davantage, on doit en détecter davantage, mais pas sûre que ça suffise à expliquer cette hausse subite.

Je suis allergique aussi, mais heureusement, pas d'allergies alimentaire. Poils de chats (ce qui m'empêche d'en avoir un), rhume des foins... cela dit, ce dernier s'est atténué avec l'âge.

Je l'explique en effet par l'hygiénisme qui est devenu la norme (donc surréaction face à des supposées agressions) , la pollution qui doit abîmer nos voies respiratoires et laisser les pollens rentrer davantage, la pollution végétale (dans les villes, une plante va être surreprésentée et devenir irritante pour beaucoup de personnes), la diversité de la nourriture actuellement...

Pauvre petit, c'est triste...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Contenu sponsorisé

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum