Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Dimka
Grand Maître

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Dimka le Dim 6 Mai 2018 - 15:58
Je sais pas, mais s'il s'avérait que c'était réellement pertinent en terme de santé publique, je pense que ça ne serait pas un frein définitif. On peut former, on peut faire des campagnes de pub, etc.

Et dans la vraie vie, les permanenciers expliquent en direct à des gens ignorants comment pratiquer une RCP en attendant l'arrivée des secours, je pense pas que c'est plus dur d'utiliser un stylo (c'est du matos explicitement prévu pour le grand public et ses grosses mains maladroites).

Mais encore une fois, j'en sais rien et je n'ai aucun avis sur la question : tout ce que je vois, c'est que tout le monde se proclame expert pour refuser d'emblée un truc, y a pas un seul argument scientifique pour dire si oui ou non. Ceci avant même d'avoir eu la moindre information sur le matériel et les protocoles. Y a probablement eu exactement les mêmes réactions, quand les DAE ont commencé à être mis à la disposition de tout le monde, non ?

Par ailleurs, le gamin qui meurt dans un quartier craignos parce que le smur s'est fait agresser, c'est un cas particulier, on peut pas baser une politique nationale là-dessus.
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Delia le Dim 6 Mai 2018 - 16:03
De l'arnica sur une plaie ouverte ? Dans mon enfance, on n'en mettait que pour prévenir les bleus en cas de choc.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
LadyC
Empereur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par LadyC le Dim 6 Mai 2018 - 16:05
Le problème, Dimka, c'est que, comme déjà évoqué plus haut dans la discussion (justement quand tu avais posté des vidéos explicatives), les profs sont tenus pour responsables... mais n'ont pas la formation qu'il faut. Alors qu'il suffirait d'une ou deux heures, une ou deux fois par an pour rafraîchir, à la place d'une réunion chronophage et non productive. Je pense que tous les collègues seraient partants. Mais juste payer des stylos à tous les établissements de France et de Navarre, sans accompagner ce coût de cette mini-formation, c'est un effet d'annonce, et ça agace.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Fenrir
Niveau 6

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Fenrir le Dim 6 Mai 2018 - 16:25
@lene75 a écrit:J'ose espérer qu'il ne lui arrivera rien, mais j'imagine à peine la torture psychologique.

Sans parler de responsabilité de la mère (qui n'a donc pas de stylo sur elle quand elle est dans la rue avec son enfant ?)(1), c'est un accident, un concours de circonstances, parce qu'à 6 ans l'enfant devrait savoir ce qu'il peut manger ou pas,(2) parce que sachant qu'il y avait un goûter la mère aurait dû fournir le sien (3)(c'est ce que font toujours les parents d'enfants allergiques pour les goûters d'anniversaire(4)), parce qu'il n'aurait pas fallu lui proposer de crêpe, mais l'erreur est humaine et ce n'est qu'une des multiples erreurs ici, parce que la mère aurait pu reconnaître les signes qu'elle connaît sûrement mieux que les maîtresses(5).

1) Pourquoi faire, c'est une allergie alimentaire, mes gosses mangent une fois à la maison, pas sur le chemin de l'école. De plus elle contrôlait probablement tout ce qu'il mangeait.
2) Oui, mais savait il qu'il y avait du lait dans ces crêpes ? C'est il même posé la question s'il en mangeait à la maison avec un succédané.
3) Savait elle qu'il y avait un goûter ?
4) Oui, donc si elle ne l'a pas fait c'est probablement qu'elle ignorait la tenue du goûter.
5) Pas si elle n'en a jamais eue de cette ampleur, pas si elle ne s'y attends pas (augmentation de temps de réaction) pas si, encore une fois, elle ignorait qu'il y avait un goûter.

Tout ça pour dire que ce n'est pas notre rôle de juger quoi que ce soit ici (et pourtant je suis prompt à le faire). Il y a une enquête de police en cours et nous, pauvres quidams ne savons que les infos lacunaires de la presse. Il n'empêche que le point de départ, après réflexion est de savoir si ce goûter a été autorisé et si les parents étaient tous prévenus.

@lene75 a écrit:Le résultat de la judiciarisation à outrance, c'est que scolariser un enfant qui a des spécificités devient un parcours du combattant, parce que, et on le comprend, les équipes se protègent.

Oui... et d'un autre côté la loi oblige les EPLE à accueillir tout le monde (pendant que Bercy ferme les structures spécialisées)

@Delia a écrit:De l'arnica sur une plaie ouverte ? Dans mon enfance, on n'en mettait que pour prévenir les bleus en cas de choc.

C'est ça, et c'est plutôt efficace, tout autant dubitatif que je puisse être sur d'autres médicaments homéopathiques (stodal par exemple).

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
Volubilys
Sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Volubilys le Dim 6 Mai 2018 - 16:47
Ah non, on ne met pas d'arnica sur une plaie, c'est un contre-coup, on met là où on s'est cogné pour limiter l'hématome/bosse. L'arnica n'est pas de l'homéopathie c'est de la phytothérapie (même si les labos d'homéopathie ont flairé le bon filon et la vendent en granulé et en gel...)

Bref, à l'école primaire on met du froid sur un coup (ça va du "va chercher le pain de glace" à "va passer sous l'eau froide")et on lave au savon les plaies... enfin on est sensé...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Delia le Dim 6 Mai 2018 - 17:29
@Volubilys a écrit:Ah non, on ne met pas d'arnica sur une plaie, c'est un contre-coup, on met là où on s'est cogné pour limiter l'hématome/bosse. L'arnica n'est pas de l'homéopathie c'est de la phytothérapie (même si les labos d'homéopathie ont flairé le bon filon et la vendent en granulé et en gel...)

Bref, à l'école primaire on met du froid sur un coup (ça va du "va chercher le pain de glace" à "va passer sous l'eau froide")et on lave au savon les plaies... enfin on est sensé...

Je me disais bien, aussi... Dans mon enfance le flacon de teinture d'arnica figurait dans toutes les pharmacies familiales, avec le mercurochrome et le tricostéril, c'est tout.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Verdurette le Dim 6 Mai 2018 - 17:31
épinéphrine = adrénaline, et bien j'ai appris quelque chose aujourd'hui, mais ce n'est pas pour autant que je me sens plus apte en cas de problème. J'ai appris il y a quelques années déjà à utiliser un défibrillateur, mais je ne suis pas du tout certaine que je serais capable de déceler s'il faut s'en servir, et si je pourrais le refaire.

Ce qu'on voyait surtout dans l'armoire à pharmacie de l'école, c'était le mercurochrome et la teinture d'iode, et il paraît qu'il vaut mieux éviter les produits colorés qui masquent d'éventuelles infections. (???) A l'école nous avons des lingettes désinfectantes (et pas de savon de Marseille).
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par micaschiste le Dim 6 Mai 2018 - 17:34
@Verdurette a écrit:épinéphrine = adrénaline, et bien j'ai appris quelque chose aujourd'hui, mais ce n'est pas pour autant que je me sens plus apte en cas de problème. J'ai appris il y a quelques années déjà à utiliser un défibrillateur, mais je ne suis pas du tout certaine que je serais capable de déceler s'il faut s'en servir, et si je pourrais le refaire.

Ce qu'on voyait surtout dans l'armoire à pharmacie de l'école, c'était le mercurochrome et la teinture d'iode, et il paraît qu'il vaut mieux éviter les produits colorés qui masquent d'éventuelles infections.  (???) A l'école nous avons des lingettes désinfectantes (et pas de savon de Marseille).
Après avoir connecté l'appareil, il détecte tout seul s'il faut envoyer un choc ou pas.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par micaschiste le Dim 6 Mai 2018 - 17:45
Suite à ce très triste événement, la seule chose que le ministère devrait se résoudre à faire serait de nous former obligatoirement aux premiers secours, avec réactualisation obligatoire quand c'est nécessaire (tous les ans? 2 ans?). Apprendre à se servir des stylets intramusculaire en cas d'allergie (alimentaire ou autre) aussi. Cela serait un investissement financier bénéfique pour tout le monde.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Delia le Dim 6 Mai 2018 - 17:47
@Verdurette a écrit:

Ce qu'on voyait surtout dans l'armoire à pharmacie de l'école, c'était le mercurochrome et la teinture d'iode, et il paraît qu'il vaut mieux éviter les produits colorés qui masquent d'éventuelles infections.  (???) A l'école nous avons des lingettes désinfectantes (et pas de savon de Marseille).


Je parlais des pharmacies familiales.
Quand une plaie s'infecte, la peau rougit, c'est le premier symptôme. D'où l'importance de ne pas la colorer. J'ai appris cela lors d'une initiation au secourisme, voici plus de cinquante ans.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
ysabel
Devin

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par ysabel le Dim 6 Mai 2018 - 20:45
@Volubilys a écrit:Déjà il ne faut pas confondre enfant d'école maternelle, élémentaire, collégien, lycéen... Un enfant de maternelle ou d'élémentaire a besoin de l'adulte pour réagir, plus grand ils savent un minimum prévenir l'adulte du problème et de quoi faire en cas de problème...
Pour les PAI, je les trimbale partout avec moi dès que l'on sort des locaux. L'année dernière j'en avais 3 dans ma classe ;  une année j'avais un élève avec un traitement très lourd avec médoc (très coûteux) à garder dans une glacière... ben sortir était un vrai déménagement!
(Je suis toujours choqué quand je vois des collègues laisser les PAI en classe quand ils sortent car «pfff, tu comprends c'est encombrant et il n'a jamais fait de crise»...)
Quand à réagir en l'absence d'infirmière/parent/samu... ben heureusement que je n'attends pas la médecine scolaire, le samu ou les parents pour intervenir en suivant le protocole, sinon il ne sert à rien le PAI....

@Zenxya a écrit:
@Volubilys a écrit:Les médicaments sont interdits en dehors de tout PAI. point. Même mettre de l'arnica sur un coup est interdit... Alors leur histoire de stylo d'adrénaline... Et puis zut, ce môme, là, est mort avec sa mère qui n'a rien vu rien fait non plus, c'est facile de tout mettre sur le dos de la maîtresse...

Alors là, je trouve ça dingue ou alors, il y a aussi des allergies à l'un des composants de l'arnica. Ce sont des consignes officielles ?
Oui. La consigne c'est aucun médicament quel qu'il soit hors PAI. On n'est pas sensé utiliser de désinfectant non plus, juste du savon de Marseille , pour nettoyer les plaies. Par contre on a le droit aux pansements (alors qu'il existe pas mal d'allergie à la colle des pansements... j'ai régulièrement des élèves dont c'est le cas, et j'y suis aussi allergique...)


On peut aussi être allergique au savon de Marseille...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
pogonophile
Niveau 9

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par pogonophile le Dim 6 Mai 2018 - 21:00
@henriette a écrit:Petite précision concernant les PAI : pour les élèves ayant certaines allergies, on dispose d'une trousse nominative qui contient l'espèce de seringue-stylo d'injection. Elle est à la vie scolaire,  dans une armoire dédiée aux médicaments des PAI.
Si je sors de l'établissement avec un élève allergique ayant de dispositif, la plupart du temps il est prévu par le PAI d'emporter la trousse en question, même pour une sortie de 2 heures, donc aussi en EPS.
L'infirmière n'étant là qu'un jour et demi par semaine, elle organise tous les ans en début d'année une démonstration d'utilisation du dispositif - c'est très simple.
Mais là où le bât blesse, à mon sens, c'est de se souvenir de tous les élèves qu'on a ayant des PAI de ceci ou cela pour savoir comment intervenir rapidement. Cette année, toutes classes/groupes confondus, je dois en avoir une petite quinzaine. J'ai certes reçu des photocopies des PAI dans mon casier, mais je ne sais pas par coeur exactement quoi faire pour qui.

Je confirme, c'est très simple d'utilisation, et on ne peut pas se tromper (rien à voir avec la scène de la seringue de Pulp Fiction).
Encore faut-il avoir médecin ou infirmière qui trouve le temps de faire la démonstration...

Tu soulèves le problème d'une culture qui n'est pas toujours présente, de réflexes qui ne sont pas acquis.
Chaque année, je demande à l'infirmière de faire des copies des PAI pour la salle des profs, et de préparer une fiche par classe avec la liste élève par élève ; pour les sorties il y a une checklist qui rappelle son existence et le fait qu'elle soit glissée dans le casier, actualisée à chaque modification.
Rien à faire, ça ne prend pas. J'ai beau le répéter de toutes les manières possibles, ce n'est pas un réflexe. Même les profs d'EPS, qui sont presque tout le temps en déplacement avec les élèves (Paris, installations sportives municipales) ont mis deux trimestres à insérer quelques feuilles au milieu des listes d'appel.

Alors certes, les enseignants ne sont pas des professionnels de santé, et n'ont pas vocation à l'être.
Il n'empêche qu'ils sont adultes en charge d'élèves, et les premiers présents en cas d'accident.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par henriette le Dim 6 Mai 2018 - 22:10
Le truc, en plus, c'est que pour une pathologie donnée, les préconisations ne sont pas forcément tout à fait les mêmes. Par exemple, j'ai un élève diabétique qu'il faut laisser sortir s'il le demande, ou laisser avaler un sachet de sucre, il gère bien son diabète, et un autre qui fait régulièrement n'importe quoi, et qui doit donc ne rien prendre sur sa seule décision et systématiquement être accompagné à la vie scolaire. Multiplie ça par x élèves, année après année. En cas de problème, il faut donc que je récupère ma pochette contenant les PAI en cours (car depuis Pronote, je n'ai plus de cahier de notes ou de liste à protée de main comme ça), que je cherche celui de l'élève pour être sûre de ne pas faire d'erreur. Heureusement, je n'ai jamais eu de problème à gérer jusqu'à présent, je touche du bois.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par ycombe le Dim 6 Mai 2018 - 22:14
@pogonophile a écrit:
@henriette a écrit:Petite précision concernant les PAI : pour les élèves ayant certaines allergies, on dispose d'une trousse nominative qui contient l'espèce de seringue-stylo d'injection. Elle est à la vie scolaire,  dans une armoire dédiée aux médicaments des PAI.
Si je sors de l'établissement avec un élève allergique ayant de dispositif, la plupart du temps il est prévu par le PAI d'emporter la trousse en question, même pour une sortie de 2 heures, donc aussi en EPS.
L'infirmière n'étant là qu'un jour et demi par semaine, elle organise tous les ans en début d'année une démonstration d'utilisation du dispositif - c'est très simple.
Mais là où le bât blesse, à mon sens, c'est de se souvenir de tous les élèves qu'on a ayant des PAI de ceci ou cela pour savoir comment intervenir rapidement. Cette année, toutes classes/groupes confondus, je dois en avoir une petite quinzaine. J'ai certes reçu des photocopies des PAI dans mon casier, mais je ne sais pas par coeur exactement quoi faire pour qui.

Je confirme, c'est très simple d'utilisation, et on ne peut pas se tromper (rien à voir avec la scène de la seringue de Pulp Fiction).
Dans le film, il s'agit d'une injection directement dans le cœur. Cela ne se pratique plus, mais j'en ai entendu parler (un ado qui s'était fait attaquer par un essaim d'abeille, il y a plusieurs dizaines d'année).

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
archeboc
Esprit éclairé

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par archeboc le Dim 6 Mai 2018 - 22:21
@Delia a écrit:Quand une plaie s'infecte, la peau rougit, c'est le premier symptôme. D'où l'importance de ne pas la colorer. J'ai appris cela lors d'une initiation au secourisme, voici plus de cinquante ans.

En même temps, l'éosine, c'est quand même ce que j'ai rencontré de plus efficace : non seulement cela désinfecte, mais cela sèche la plaie et accélère la cicatrisation. (Caveat : c'est un simple souvenir d'utilisateur, pas un avis médical)


@henriette a écrit:Le truc, en plus, c'est que pour une pathologie donnée, les préconisations ne sont pas forcément tout à fait les mêmes. Par exemple, j'ai un élève diabétique qu'il faut laisser sortir s'il le demande, ou laisser avaler un sachet de sucre, il gère bien son diabète, et un autre qui fait régulièrement n'importe quoi, et qui doit donc ne rien prendre sur sa seule décision et systématiquement être accompagné à la vie scolaire. Multiplie ça par x élèves, année après année. En cas de problème, il faut donc que je récupère ma pochette contenant les PAI en cours (car depuis Pronote, je n'ai plus de cahier de notes ou de liste à protée de main comme ça), que je cherche celui de l'élève pour être sûre de ne pas faire d'erreur. Heureusement, je n'ai jamais eu de problème à gérer jusqu'à présent, je touche du bois.

En fait, le premier point qu'il faudrait exiger dans un PAI, c'est que l'élève a toujours une version plastifié du PAI dans son cartable.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Magic Marmotte
Fidèle du forum

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Magic Marmotte le Dim 6 Mai 2018 - 22:25
@Zenxya a écrit:
@Volubilys a écrit:Les médicaments sont interdits en dehors de tout PAI. point. Même mettre de l'arnica sur un coup est interdit... Alors leur histoire de stylo d'adrénaline... Et puis zut, ce môme, là, est mort avec sa mère qui n'a rien vu rien fait non plus, c'est facile de tout mettre sur le dos de la maîtresse...

Alors là, je trouve ça dingue ou alors, il y a aussi des allergies à l'un des composants de l'arnica. Ce sont des consignes officielles ?

Petite intervention rapide et je m'en vais: je suis allergique à l'Arnica; la manifestation allergique ne me tuerait pas mais si par malheur, j'en mets sur une bosse, j'ai bosse & petits boutons sur la bosse; c'est du plus bel effet.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Rendash le Dim 6 Mai 2018 - 22:27
@archeboc a écrit:

En fait, le premier point qu'il faudrait exiger dans un PAI, c'est que l'élève a toujours une version plastifié du PAI dans son cartable.

Oui, avec la trousse et le carnet de correspondance

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Volubilys
Sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Volubilys le Dim 6 Mai 2018 - 22:45
@Magic Marmotte a écrit:
@Zenxya a écrit:
@Volubilys a écrit:Les médicaments sont interdits en dehors de tout PAI. point. Même mettre de l'arnica sur un coup est interdit... Alors leur histoire de stylo d'adrénaline... Et puis zut, ce môme, là, est mort avec sa mère qui n'a rien vu rien fait non plus, c'est facile de tout mettre sur le dos de la maîtresse...

Alors là, je trouve ça dingue ou alors, il y a aussi des allergies à l'un des composants de l'arnica. Ce sont des consignes officielles ?

Petite intervention rapide et je m'en vais: je suis allergique à l'Arnica; la manifestation allergique ne me tuerait pas mais si par malheur, j'en mets sur une bosse, j'ai bosse & petits boutons sur la bosse; c'est du plus bel effet.
Moi je suis allergique à la colle de beaucoup de pansements et sparadrap : quand on les décolle non seulement la peau vient avec (ouille) mais en plus j'ai le dessin du pansement en urticaire pendant une bonne semaine. C'est du plus bel effet aussi! Razz

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Elaïna le Dim 6 Mai 2018 - 22:55
Je crois que dans tous les cas, il est de plus en plus recommandé aux PE de ne rien faire. Quand mon fils cadet a tenté de voir si son arcade sourcillière était plus solide qu'un radiateur en fonte (NDLR : la réponse est non, et ça pisse le sang bien comme il faut), la directrice m'a appelée pour que je l'emmène à la pharmacie d'à côté pour lui faire poser un pansement. Et quand mon aîné a eu des symptômes un peu chelou, son maître a directement appelé le SAMU. Je comprends parfaitement : à force d'avoir des ennuis, on assure comme on peut.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par ycombe le Dim 6 Mai 2018 - 23:10
Bref, au premier PAI mentionnant une allergie alimentaire, les PE devraient faire passer un mot aux parents leur disant que "étant donné les risques liées à au moins une allergie alimentaire, pour cette année tout goûter collectif et toute distribution d'aliments (y compris les bonbons) sont interdits".




_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Stered
Doyen

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Stered le Lun 7 Mai 2018 - 6:26
Je comprends aussi, Elaïna, mais alors le SAMU pas du tout (ce que je comprends aussi Razz ). J'ai eu une vive discussion avec un groupe du SAMU qui cassait du prof dans un bar à cause du fait qu'on les dérange bcp pour "rien"... Mais comment pouvons-nous savoir que ce n'est rien ?

Chez nous, j'ai une collègue qui forme les élèves aux 1ers secours (mais pas nous...) et elle a demandé à l’infirmière de ne plus participer aux sessions : elle apprenait apparemment n'importe quoi aux gamins (avec un beau massage cardiaque... sur les intestins, très utile).

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Verdurette le Lun 7 Mai 2018 - 6:58
Commençons par remettre en cause, n'en déplaise à je ne sais plus quelle députée adepte des "moments festifs et conviviaux à l'école" placés sous le signe de la mangeaille sinon de la gastronomie, l'existence de toutes ces dégustations scolaires. Dans ma classe de cette année, les parents m'en veulent : non seulement je suis trop sévère (pensez-donc, j'exige que leurs enfants se taisent pour travailler !!), mais surtout, surtout : j'ai dit que je refusais de fêter les anniversaires en classe avec gâteaux, bougies, boissons et tout le toutim, qu'ils avaient passé l'âge, et que ce genre de chose se faisait à la maison (ou chez macDo, ou Ludotruc, mais pas à l'école)  Ca, c'est grave.

D'ailleurs il me semble bien que la loi interdit toute consommation de produits alimentaires faits maison à l'école, hors du circuit surveillé de la cantine. Cette loi est très souvent contournée, alors que ce serait si facile de s'abriter derrière pour éviter ce genre de problème.

J'ajoute à titre personnel que ce genre de manifestation avec les gamins qui se battent littéralement pour accéder aux chips et aux bonbecs, ça me gave (c'est le cas de le dire).
avatar
egomet
Grand sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par egomet le Lun 7 Mai 2018 - 7:16
@Stered a écrit:Je comprends aussi, Elaïna, mais alors le SAMU pas du tout (ce que je comprends aussi Razz ). J'ai eu une vive discussion avec un groupe du SAMU qui cassait du prof dans un bar à cause du fait qu'on les dérange bcp pour "rien"... Mais comment pouvons-nous savoir que ce n'est rien ?


Et comment les gens du SAMU peuvent-ils savoir la façon dont on nous rend responsables de tout?
Et comment pouvons-nous connaître la surcharge de travail du SAMU?
Et comment???
Je crois que ça peut tourner en rond longtemps, comme ça. Surtout si les uns et les autres vivent sous la peur d'une puissance tutélaire prête à désavoué leurs moindres décisions.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Volubilys
Sage

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Volubilys le Lun 7 Mai 2018 - 8:16
J'ai facilement le réflexe de faire le 15 (surtout si les parents sont injoignables), ne serait-ce que comme c'est enregistré je suis ensuite protégé contre le "vous n'avez rien fait" et "vous n'avez pas bien fait". Je me suis fait engueuler par des parents, à qui je rétorque que je ne suis pas médecin, et que comme ils n'étaient pas là pour s'occuper de leur enfant, j'ai demandé un avis médical, c'est le 15 qui décide s'il faut envoyé samu, pompier ou rien, pas moi...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Elaïna le Lun 7 Mai 2018 - 9:25
@Volubilys a écrit:J'ai facilement le réflexe de faire le 15 (surtout si les parents sont injoignables), ne serait-ce que comme c'est enregistré je suis ensuite protégé contre le "vous n'avez rien fait" et "vous n'avez pas bien fait". Je me suis fait engueuler par des parents, à qui  je rétorque que je ne suis pas médecin, et que comme ils n'étaient pas là pour s'occuper de leur enfant, j'ai demandé un avis médical, c'est le 15 qui décide s'il faut envoyé samu, pompier ou rien, pas moi...

Ha ben moi je préfère que le maître de mon fils appelle le 15 plutôt que d'attendre patiemment que je décroche mon tel (sachant que bon, en cours, j'évite de le faire en général...).
Cela dit quand mon grand a eu un problème un peu sérieux, son maître a d'abord appelé le médecin traitant qui leur a dit d'appeler le SAMU. Tout s'est très bien enchaîné, je suis allée directement à l'hôpital où j'ai retrouvé mon fils ravi d'avoir fait un tour dans le camion des pompiers.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par ycombe le Lun 7 Mai 2018 - 11:44
@Stered a écrit:Je comprends aussi, Elaïna, mais alors le SAMU pas du tout (ce que je comprends aussi Razz ). J'ai eu une vive discussion avec un groupe du SAMU qui cassait du prof dans un bar à cause du fait qu'on les dérange bcp pour "rien"... Mais comment pouvons-nous savoir que ce n'est rien ?
Ce n'est pas nous qui dérangeons le SAMU en faisant le 15, c'est le médecin régulateur. C'est lui qui prend, en fonction des éléments qu'on lui donne au téléphone, la décision de ne rien faire ou d'envoyer une équipe.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Contenu sponsorisé

Re: Un élève décède après avoir mangé une crêpe

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum