Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Celadon le Lun 16 Avr 2018 - 13:50
Ca suffirait sans doute mais dans un souci d'équité, il faut faire participer TOUT le CAC 40.
Nous sommes passés à une étape où l'objectif est d'humilier. Un impôt supplémentaire mettrait peut-être (pas sûr) le feu aux poudres, mais comme en matière de poudre, ça suffit, on choisit de faire bosser gratis la masse des gogos corvéables à merci.
Avec la première privation de rémunération pour une journée travaillée au nom de la solidarité, on ne s'est pas méfié. C'était la porte ouverte à l'accès sans limite aux richesses produites, le pas décisif vers le retour à l'esclavage. C'est dans l'air du temps. C'est une question de temps.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Thalia de G le Lun 16 Avr 2018 - 13:53
Ahem, et si on revenait à nos moutons ? Sinon la modération va menacer de verrouiller, ne sera pas entendue et finira par verrouiller.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Celadon le Lun 16 Avr 2018 - 13:56
Ah je croyais qu'on était sur le topic dédié. Désolée, je n'ai pas vérifié avant de répondre. Embarassed
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Sapotille le Lun 16 Avr 2018 - 14:13
@Thalia de G a écrit:Ahem, et si on revenait à nos moutons ? Sinon la modération va menacer de verrouiller, ne sera pas entendue et finira par verrouiller.

HS assumé : où est ma mamouchkas tant aimée ?

Cette hirondelle est bien jolie .... mais .....
Tant pis, alors !

Fin du HS !
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Thalia de G le Lun 16 Avr 2018 - 14:16
Réponse à ton hs, au risque de me faire gronder par moi-même : je reprendrai très vite la mamouchka, pour te complaire. Wink

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Puck
Grand sage

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Puck le Lun 16 Avr 2018 - 16:52
Voilà : 8mn tous les vendredis. Nous en sommes au passif. Je choisis le verbe. Je donne une personne à un temps et les élèves doivent suivre à la personne suivante au temps suivant. Je commence en septembre uniquement par l’indicatif du 1er groupe. J’enlève 0,5 par erreur. On fait 5 interros notées sur 5 et j’enlève la plus mauvaise note pour avoir un total de 20. J’appelle ça « boule de neige » et ... ils adorent !

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Amaliah le Lun 16 Avr 2018 - 17:09
Whaouh! Je fais des contrôles réguliers de conjugaison mais en 6e uniquement sur les huit temps de l'indicatif à la voix active. On a passé en revue tous les verbes du TDL (il manque d'ailleurs un modèle avec l'auxiliaire "être"). Ce que je fais, c'est qu'ils ne font le contrôle suivant que s'ils ont 7/8 au contrôle précédent (8 formes à identifier / 8 formes à donner, -0,5 par mauvaise réponse). S'ils ont 6/8, ce n'est pas si mal, mais ils refont leur contrôle.
J'ai un tableau affiché au mur où je fluote les cases des élèves en fonction de leur avancée, ça les motive. Je menace aussi de temps en temps certains, qui pourraient mais ne font pas, d'une heure de retenue, ça marche bien, ils avancent beaucoup plus vite! Mais je ne pourrais aller aussi loin que toi, Puck.
Avec les plus avancés, je vais rajouter le conditionnel, l'impératif, les participes mais pas plus. Il faut dire que j'ai quelques élèves qui ne maîtrisent toujours pas les 4 temps simples pour avoir / être (profil particulier).
avatar
acsyle
Niveau 6

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par acsyle le Lun 16 Avr 2018 - 18:29
Je suis un immonde fils de la plage qui fait apprendre à mes sixièmes le passé simple à toutes les personnes mais aussi ses valeurs et celles de l'imparfait et celles du présent,etc.

Quand je donne des punitions ce sont des phrases à conjuguer à tous les temps de l'indicatif et à toutes les personnes. J'ai eu des élèves (et des parents) qui m'ont dit merci parce que grâce à ça ils progressaient.

Il y a quelques années lors de mon année de stage, j'étudiais (toujours avec mes sixièmes) la fable du bûcheron et du serpent. On a vu les assonances et les allitérations et les élèves ont parfaitement compris non seulement les notions mais aussi le lien entre le vers "et lève la tête et siffle aussitôt" et le sifflement du serpent (entendu ici par l'allitération en s).

Je me suis fait disputer par la chargée de mission venu me visiter parce que "vous pensez qu'ils en ont besoin de cette notion ? Ca ne leur sert à rien en sixième".

Je m'en tartine les rouflaquettes avec de la sauce roquefort. Mes élèves ont compris et ont même été capables de me donner des exemples de leur cru. J'en ai assez qu'on les prenne pour des attardés.


Dernière édition par acsyle le Lun 16 Avr 2018 - 22:23, édité 1 fois
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Ryuzaki le Lun 16 Avr 2018 - 18:59
@Marimekko a écrit:



Ce à quoi j'ai répondu que les programmes ont beau être ineptes, on ne pourra jamais reprocher aux enseignants de se conformer aux instructions officielles. Et que s'il fallait s'indigner, ce serait auprès des rédacteurs desdits programmes et non pas auprès des enseignants.

C'est le coeur du désaccord je crois. "Je n'ai fait qu'obéir aux ordres" n'est pas toujours une excuse valable.
En réfléchissant, je crois que ce qui me dérange, ce ne sont pas tant les collègues qui appliquent le programme que ceux qui le défendent. Un prof me dirait : "ces instructions sont aberrantes, mais je vais quand même les suivre parce que je dois m'y conformer", bon, je ne serais pas d'accord mais je pourrais comprendre à la rigueur. C'est quand un professeur prétend que le programme est très bon que j'ai plus de mal.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par JPhMM le Lun 16 Avr 2018 - 19:02
@acsyle a écrit:Je suis un immonde fils de la plage qui fait apprendre à mes sixièmes le passé simple à toutes les personnes mais aussi ses valeurs et celles de l'imparfait et celles du présent,etc.

Quand je donne des punitions ce sont des phrases à conjuguer à tous les temps de l'indicatif et à toutes les personnes. J'ai eu des élèves (et des parents) qui m'ont dit merci parce que grâce à ça ils progressaient.

Il y a quelques années lors de mon année de stage, j'étudiais (toujours avec mes sixièmes) la fable du bûcheron et du serpent. On a vu les assonances et les allitérations et les élèves ont parfaitement compris non seulement les notions mais aussi le lien entre le vers "et lève la tête et siffle aussitôt" et le sifflement du serpent (entendu ici par l'allitération en s).

Je me suis fait disputé par la chargée de mission venu me visiter parce que "vous pensez qu'ils en ont besoin de cette notion ? Ca ne leur sert à rien en sixième".

Je m'en tartine les rouflaquettes avec de la sauce roquefort. Mes élèves ont compris et ont même été capables de me donner des exemples de leur cru. J'en ai assez qu'on les prenne pour des attardés.


Suspect

Je t'ai pas eu comme prof au collège ?
Je me souviens très bien des pages de Bescherelle à recopier en guise de punitions.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Marimekko
Niveau 2

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Marimekko le Lun 16 Avr 2018 - 22:11
@Ryuzaki a écrit:
@Marimekko a écrit:



Ce à quoi j'ai répondu que les programmes ont beau être ineptes, on ne pourra jamais reprocher aux enseignants de se conformer aux instructions officielles. Et que s'il fallait s'indigner, ce serait auprès des rédacteurs desdits programmes et non pas auprès des enseignants.

C'est le coeur du désaccord je crois. "Je n'ai fait qu'obéir aux ordres" n'est pas toujours une excuse valable.

Ce n'est pas une excuse tout court, dans la mesure où un professeur n'a pas à s'excuser ou à se justifier auprès de ses collègues.

@Ryuzaki a écrit:En réfléchissant, je crois que ce qui me dérange, ce ne sont pas tant les collègues qui appliquent le programme que ceux qui le défendent. Un prof me dirait : "ces instructions sont aberrantes, mais je vais quand même les suivre parce que je dois m'y conformer", bon, je ne serais pas d'accord mais je pourrais comprendre à la rigueur. C'est quand un professeur prétend que le programme est très bon que j'ai plus de mal.
Que tu ne souhaites pas appliquer les programmes (pour x ou y raisons), ça te regarde. Les collègues sont suffisamment autonomes pour savoir ce qu'ils ont à faire.

Désolée de le dire aussi abruptement, mais encore une fois la question n'est pas là, il ne s'agit pas de savoir si les programmes sont bons ou pas mais de savoir si on peut se permettre d'émettre un avis sur le travail d'un collègue.

La réponse est évidemment non.

Maintenant, si certains souhaitent ouvrir une discussion pour discuter du bien-fondé des programmes. Razz
avatar
Lowpow29
Niveau 9

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Lowpow29 le Lun 16 Avr 2018 - 22:23
Franchement Puck j'admire ton contrôle, et surtout le niveau de tes élèves, mais dans mon collège en 6ème tu aurais 90% de la classe qui aurait 0 à chaque évaluation. Déjà comprendre la consigne serait un gros challenge... J'imagine le même contrôle en 3ème et on a peut-être toujours 80% de la classe en-dessous de la moyenne.
Je ne pense pas que j'exagère quand je vois les notes du brevet de français avec le nombre impressionnant de zéro en dictée.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Sphinx le Lun 16 Avr 2018 - 23:59
@Marimekko a écrit:

Désolée de le dire aussi abruptement, mais encore une fois la question n'est pas là, il ne s'agit pas de savoir si les programmes sont bons ou pas mais de savoir si on peut se permettre d'émettre un avis sur le travail d'un collègue.

La réponse est évidemment non.

Maintenant, si certains souhaitent ouvrir une discussion pour discuter du bien-fondé des programmes. Razz

Aussi étonnant que cela puisse paraître, en fait, non : le droit ou non de juger du travail d'un collègue n'est absolument pas le sujet de la discussion. Merci de relire le titre du topic, le message initial, le message de Thalia plus haut, et d'en revenir au sujet de la discussion, à savoir le possible rétablissement de l'enseignement du passé simple en entier.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Olympias
Prophète

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Olympias le Mar 17 Avr 2018 - 0:06
@Puck a écrit:Voilà : 8mn tous les vendredis. Nous en sommes au passif. Je choisis le verbe. Je donne une personne à un temps et les élèves doivent suivre à la personne suivante au temps suivant. Je commence en septembre uniquement par l’indicatif du 1er groupe. J’enlève 0,5 par erreur. On fait 5 interros notées sur 5 et j’enlève la plus mauvaise note pour avoir un total de 20. J’appelle ça « boule de neige » et ... ils adorent !
yesyes
avatar
Hermiony
Esprit sacré

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Hermiony le Mar 17 Avr 2018 - 7:42
Désolée, c'est un peu moi qui ait fait dériver le fil... :Embarassed

Puck, comme les autres, je suis admirative. Jamais mes élèves - sauf mes bons 3e de cette année - n'y parviendraient. Se souvenir d'avoir et être au présent est encore compliqué pour certains de mes 6e, malgré un bilan de la conjugaison tous les 15 jours...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
yasyas
Niveau 9

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par yasyas le Mar 17 Avr 2018 - 19:17
Et moi... je passe comme un cheveu sur la soupe... En espagnol, on utilise le passé simple tout le temps. J'essaye de leur faire comprendre, et de leur dire que même si en français ils ne l'utilisent pas et ne le "croisent" qu'en cours ou dans les livres, ils le connaissent..., apparemment je me trompe...
Je ne me ferai jamais au mépris de la langue, et de toute la construction qui va avec / autour...
Graisse-Boulons
Niveau 7

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Graisse-Boulons le Mer 18 Avr 2018 - 21:11
Après la "disparition" des téléphones portables au collège, mais sans faire de loi permettant leur suppression, nous allons bientôt assister à la proclamation de l'interdiction du cancer pour tous, à la naissance de la "volonté politique" d'avoir un QI naturel de 140 pour tous les élèves des collèges et des lycées, à l'abolition des piqûres de guêpes ets, ets. Le changement est en marche...médiatique. Nous, pendant ce temps, nous nous battons encore avec les téléphones portables en cours, ce qui, rendez vous compte, n'est que le premier de ces "changements" inspirés et salvateurs que tous attendaient...c'est probablement en raison de notre inertie congénitale, de la fainéantise inhérente à notre condition de fonctionnaires ets...pour faire simple : on aura tout essayé mais que voulez-vous ? Les profs sont nuls.
avatar
Thalie
Doyen

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Thalie le Ven 20 Avr 2018 - 13:46
Savez-vous si cette note de service va être publiée ? J'en aurais besoin pour un mémoire sur la lecture donc cela presse...S'il pouvait publier cela m'arrangerait...
J'ai cherché sur le site du ministère apparemment elle n'y est pas.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Elyas le Ven 20 Avr 2018 - 13:52
Thalie, on parle de Blanquer. La note de service n'existera peut-être jamais.
avatar
Thalie
Doyen

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Thalie le Ven 20 Avr 2018 - 14:04
Aïe, je comptais sur toi pour la réponse, justement...C'est à ce point...
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Jean-Michel Blanquer : «Le passé simple est une exigence de justice sociale»

par Elyas le Ven 20 Avr 2018 - 14:11
As-tu regardé les derniers BOEN ? J'imagine que oui. Personnellement, j'attends toujours le texte sur l'AP compréhension (mais j'ai arrêté de chercher en janvier aussi).

J'ai regardé les BOEN d'avril, je ne vois rien sur ces points évoqués par Blanquer dans les sommaires du BOEN en ligne.

EDIT : je n'ai trouvé que cet onglet : www.education.gouv.fr/cid123875/maitriser-francais-une-exigence-pour-reussite-tous.html que tu dois déjà connaître (il y a dedans les 2h d'AP compréhension dont on attend toujours le texte d'application...). Je vais regarder sur Eduscol s'il n'y a pas des fiches.

EDIT 2 : Non, je n'ai rien vu sur Eduscol (ah si, le prédicat y est toujours abi Ah Blanquer ne mérite pas son surnom italien de Ctrl Z !).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum