Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ysabel
Devin

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par ysabel le Lun 16 Avr 2018 - 20:55
Moi aussi je ne vois guère le but de cela. Et comme le dit Suzanne dans Le Mariage de Figaro : "Prouver que j'ai raison serait accorder que je puis avoir tort".
Soit quelqu'un  pose des questions et a vraiment envie de savoir, en ce cas, il ne met pas en doute mon temps de travail ; soit c'est un [modéré] et je lui dis que moi je suis intelligente car j'ai choisi un boulot où je ne bosse pas beaucoup , où j'ai beaucoup de vacances et un salaire de ministre.


Merci d'écrire les mots en entier, cf charte 2.1 D et http://www.neoprofs.org/t113204-1001-conseils-pour-bien-poster-sur-neo#4190926
La modération
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par JPhMM le Lun 16 Avr 2018 - 21:03
@ysabel a écrit:Et comme le dit Suzanne dans Le Mariage de Figaro : "Prouver que j'ai raison serait accorder que je puis avoir tort".
Heureusement que c'est complètement faux. Sinon plus aucune preuve ne serait légitime. Je connais beaucoup de champs de la vie humaine que cela bouleverserait. Les mathématiques, la justice, etc. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
lene75
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par lene75 le Lun 16 Avr 2018 - 21:14
C'est vrai aussi que compter nos heures c'est balayer la question de la tension nerveuse. Disons que la démarche consiste à montrer que même dans tenir compte de ça et de nos conditions d'affectation, on a déjà un temps de travail élevé.
Mais je suis d'accord avec mathmax : les difficultés de recrutement parlent d'elles-mêmes.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
nitescence
Érudit

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par nitescence le Lun 16 Avr 2018 - 21:29
Voilà, une heure de cours n'est pas comparable à une heure de travail passée derrière un bureau : c'est beaucoup beaucoup plus fatigant et usant. C'est la raison pour laquelle rentrer dans des comptes d'apothicaire est inutile et même contre-productif : une heure de cours ne correspond à une heure de travail standard !

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Lun 16 Avr 2018 - 21:30
@lene75 a écrit:C'est vrai aussi que compter nos heures c'est balayer la question de la tension nerveuse. Disons que la démarche consiste à montrer que même dans tenir compte de ça et de nos conditions d'affectation, on a déjà un temps de travail élevé.
Mais je suis d'accord avec mathmax : les difficultés de recrutement parlent d'elles-mêmes.

Exactement.

Mon mari, qui a tenu un certain temps le discours "tu ne bosses qu'à mi-temps en fait", assure depuis quelques années quelques heures de vacation à la fac. Généralement des blocs de deux-trois heures devant de petits groupes d'étudiants triés sur le volet. Rien que ça, il trouve ça épuisant. Alors maintenant, quand il sait que je dois assurer 4h devant les secondes en classe entière le vendredi après-midi, le soir il est aux petits soins pour moi.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par VicomteDeValmont le Lun 16 Avr 2018 - 23:50
@sansara a écrit:
Personnellement, ça me paraît largement surestimé. Oui, on travaille beaucoup, et bien en dehors de nos heures de cours, mais certainement pas comme le SNES veut le faire croire.

Ces 42h53 viennent pourtant d'une étude du ministère lui-même, donc non ce n'est pas surestimé.


_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
Sallustius
Niveau 5

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Sallustius le Mar 17 Avr 2018 - 0:28
pour moi, 43h est sous estimé pour une semaine de cours "normale" hors réunions diverses. Les corrections me prennent énormément de temps, à mes collègues également, surtout les rédactions.


Dernière édition par Sallustius le Mar 17 Avr 2018 - 14:53, édité 1 fois
avatar
sansara
Modérateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par sansara le Mar 17 Avr 2018 - 9:50
@VicomteDeValmont a écrit:
@sansara a écrit:
Personnellement, ça me paraît largement surestimé. Oui, on travaille beaucoup, et bien en dehors de nos heures de cours, mais certainement pas comme le SNES veut le faire croire.

Ces 42h53 viennent pourtant d'une étude du ministère lui-même, donc non ce n'est pas surestimé.


Oui, sauf que précisément, on prend le chiffre le plus haut, celui des certifiés, pas la moyenne. C'est un peu biaisé, non ?
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Oonnay le Mar 17 Avr 2018 - 10:16
Ils sont majoritaires.
avatar
Fenrir
Niveau 7

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Fenrir le Mar 17 Avr 2018 - 10:21
Certes, mais même la moyenne la moins élevée est au delà des 35h.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
Paleoprof
Niveau 9

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Paleoprof le Mar 17 Avr 2018 - 10:27
La présence de la ligne "dont heures à domicile" confirme également le fait que quand on est administrativement en congés, ce ne sont pas des vacances.
C'est une période pendant laquelle on travaille, et en ce qui me concerne, étant néotitulaire en lycée après un stage en collège, l'estimation horaire de 14H02 de travail à domicile passe à du 5 ou 6 heures par jour tous les jours pendant toutes les vacances, afin de préparer mes futurs cours.

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Thalia de G le Mar 17 Avr 2018 - 10:34
@sansara a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:
@sansara a écrit:
Personnellement, ça me paraît largement surestimé. Oui, on travaille beaucoup, et bien en dehors de nos heures de cours, mais certainement pas comme le SNES veut le faire croire.

Ces 42h53 viennent pourtant d'une étude du ministère lui-même, donc non ce n'est pas surestimé.

Oui, sauf que précisément, on prend le chiffre le plus haut, celui des certifiés, pas la moyenne. C'est un peu biaisé, non ?

@Oonnay a écrit:Ils sont majoritaires.
Je suppose qu'a été faite une péréquation entre les nombres de certifiés et d'agrégés et leurs horaires respectifs et idem pour les temps de correction qui pour moi sont sous-évalués au moins dans ma discipline.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Oonnay le Mar 17 Avr 2018 - 10:48
En tant que PLP, lors des semaines de PFMP, c'est là que je donne beaucoup de mon temps, avec des km au compteur de la voiture. Quand je suis en période de projets développement je passe des nuits à décoder les travaux des élèves pour les corriger.
XIII
Fidèle du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par XIII le Mar 17 Avr 2018 - 11:03
Si les syndicats se sentent obliger de sortir ce genre de document c'est que notre statut est en grand danger...Après les cheminots, ce sera au tour des enseignants et des fonctionnaires en général de passer à la moulinette libérale...

avatar
gnafron2004
Sage

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par gnafron2004 le Mar 17 Avr 2018 - 12:22
Ça a déjà commencé... il suffit de voir le nombre croissant de contractuels...
avatar
Sei
Monarque

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Sei le Mar 17 Avr 2018 - 12:58
@sansara a écrit:
@gauvain31 a écrit:Je pense qu'il faudrait prendre ces 42h comme une moyenne prise entre plusieurs collègues et non comme un temps effectif réel. Perso j'ai débuté parfois jusqu'à 70h de travail hebdomadaire. Évidemment, je fais actuellement moins de 42h ; mais il ne faut pas sous-estimer l'énorme travail de préparation des jeunes collègues débutants

Oui, enfin, énorme sur un ou deux ans, guère plus (et encore, pas dans toutes les matières, honnêtement). Ensuite, sauf cas exceptionnel de changement du collège au lycée ou de réforme des programmes, on a quand même généralement largement de quoi se reposer, le peaufinage restant beaucoup moins chronophage que la conception de cours).

Mouais, je ne sais pas si c'est si exceptionnel que ça. Pour ma part :
Année de stage contractuelle admissible : collège (une 6e, une 4e).
Année de stage : lycée - 1re, 2des
Année de néotit : collège REP - 4e, 3e + énormément de temps donné à la discipline (RV avec les élèves, la CPE, les collègues...) + une heure d'approfondissement en français (option particulière)
2e année au collège : beaucoup plus cool au niveau des préparations, car je passe à temps partiel (deux 3e + AP dans les petites classes), plus cool aussi sur la discipline (la grâce de la 2e année), mais je suis PP de 3e, je découvre la charge et j'ai donc à nouveau pas mal d'investissement.
Année de TZR : j'ai terminé mon 3e remplacement, tous ont eu lieu en lycée, tous avec un programme différent à chaque fois, sans possibilité de réutiliser mes cours, donc.

Bon, et comme la réforme est passée par là, j'aurais sans doute à remanier mes cours de collège si je m'y retrouve l'année prochaine.
Vivement la stabilisation !
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Fesseur Pro le Mar 17 Avr 2018 - 13:43
Tout ça dépend évidemment de son expérience dans le métier et de la matière enseignée.
Ainsi que des moments "coups de bourre" alternant avec des périodes plus "tranquilles".
Difficile à définir une moyenne pour tout le monde, on ne fait pas tous le même métier.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Thalia de G le Mar 17 Avr 2018 - 13:44
@Fesseur Pro a écrit:Tout ça dépend évidemment de son expérience dans le métier et de la matière enseignée.
Ainsi que des moments "coups de bourre" alternant avec des périodes plus "tranquilles".
Difficile à définir une moyenne pour tout le monde, on ne fait pas tous le même métier.
Tu peux détailler avec des exemples ?

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par BrindIf le Mar 17 Avr 2018 - 13:56
Un exemple simple, c'est en période de bac blanc, la différence de charge de travail entre la collègue de philo et moi-même : toutes ses classes sont des terminales. Autre exemple, mes collègues de sciences se concertent bien plus que nous, car ils partagent du matériel et des salles.
Je suis d'accord que suivant les disciplines et les niveaux, le travail change beaucoup, et sa répartition entre documentation, correction, interraction avec les collègues aussi.
Ceci dit, le principe d'une moyenne n'est pas de représenter qui que ce soit, il n'est pas surprenant que l'on ne se reconnaisse pas dedans. Ce qui est mis en avant ici, c'est que le temps moyen est bien supérieur à l'idée qu'on pourrait s'en faire de l'extérieur.
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Oonnay le Mar 17 Avr 2018 - 14:04
En philo, c'est une minute pour élaborer un sujet et une heure par copie pour la correction.
En sciences, c'est cinq heures pour monter un sujet et dix minutes par copie pour corriger.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par sansara le Mar 17 Avr 2018 - 14:05
@Thalia de G a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Tout ça dépend évidemment de son expérience dans le métier et de la matière enseignée.
Ainsi que des moments "coups de bourre" alternant avec des périodes plus "tranquilles".
Difficile à définir une moyenne pour tout le monde, on ne fait pas tous le même métier.
Tu peux détailler avec des exemples ?

Moi j'en ai un :
- dans mon cas, agrégée LC à temps partiel, 12h de cours, au total environ 20-22h de boulot par semaine (c'est vraiment une moyenne, parce qu'il y a des semaines où je ne fais quasiment rien en dehors de mes heures, et d'autres où je passe le week-end sur un paquet de copies).

- mon copain, contractuel en musique au collège, 1re année d'enseignement en France, 20h de cours,au total  21h de boulot pour le collège (il ne prépare que pendant les vacances, pour les 4 niveaux, et corrige une évaluation écrite par classe par trimestre. Vraiment pas le bout du monde...).

- un collègue, agrégé d'HG, 20h au lycée + 6h en Suisse + des vacations en prépa CAPES et agreg à la fac de Lyon + chargé de mission pour l'inspection + contributeur pour la rédaction des nouveaux programmes, il me dit régulièrement faire entre 70 et 80h par semaine, mais c'est un choix (et il apprécie le salaire qui va avec).

- mon collègue coordo de lettres, agrégé, 20h de cours, 25h de boulot environ par semaine. Il ne travaille quasiment jamais chez lui.

Effectivement, on ne fait pas tous le même métier.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Mar 17 Avr 2018 - 14:45
@Thalia de G a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Tout ça dépend évidemment de son expérience dans le métier et de la matière enseignée.
Ainsi que des moments "coups de bourre" alternant avec des périodes plus "tranquilles".
Difficile à définir une moyenne pour tout le monde, on ne fait pas tous le même métier.
Tu peux détailler avec des exemples ?

Un prof agrégé d'HG en lycée qui a un peu d'expérience et ses cours prêts ne travaille probablement pas 42h par semaine.
Son collègue de lettres, avec le programme qui change chaque année pour le bac, a probablement beaucoup plus de boulot.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Sphinx le Mar 17 Avr 2018 - 15:01
Personnellement, au bout de six ans dans la maison, je ne bosse plus "que" deux à trois heures par jour. Ça peut aller du vite fait (récupérer un texte ou un sujet déjà fait dans mes dossiers, éventuellement refaire rapidement la mise en page) à du très très long (refaire mes fichiers d'exercices de grammaire ; corriger un paquet de copies ; préparer un cours d'HdA avec images à projeter). Mais c'est tous les jours de la semaine, pratiquement. Parfois un peu moins le week-end, un peu plus la semaine. Donc mettons, totalement au pif, 16h (estimation basse), à laquelle j'ajoute mes quinze heures de cours (agrégée sans heures sup). Total 31h.
J'aurai également fait une quinzaine d'HSE, certaines payées d'autres non, en comptant la préparation au voyage que j'ai fait cette année (quelques heures d'initiation à l'antiquité avec des 6e) et la présentation du latin dans toutes les classes de 6e (ça ce n'est pas payé). Donc lissé sur 36 semaines ça fait 0,4 heures sup.


En "choses annexes" j'arrive à 4,25h par semaine (le détail en spoiler).

Spoiler:
Les réunions :
- conseils de classe 5 (en moyenne) x 1h30 x 3 trimestres = 22,5h par an
- conseil d'enseignement 3 x 1h = 3h par an
- conseil péda : 4x1h30 = 6h par an
- réunions parents profs = 2x 3h = 6h par an
- trucs inutiles obligatoires du samedi matin : JPO et forum des métiers : 2x 3h = 6h par an
Total 43,5h par an, soit 1,2h par semaine.

Les sorties : je ne compte pas le voyage scolaire que je viens de faire car je n'en ai pas fait les années précédentes. En comptant uniquement les trois sorties à la journées que j'aurai encadrées cette année, ça m'aura bouffé 8h sur lesquelles je n'avais normalement pas cours (je suis sympa, je ne compte même pas la pause déjeuner par an). Donc lissé sur 36 semaines : 0,22.

Le temps devant écran :
- remplissage de l'ENT (cahier de textes, devoirs) : 5 mn par jour x 4 jours = 40 mn par semaine = 12h par an (la vache, je ne me rendais pas compte que ça me bouffait autant...)
- remplissage de bulletins : 5 classes ou groupes, on va dire 30 mn chaque, x 3 trimestres : 7,5h
- cochage de compétences : 30 mn (je le fais uniquement pour les 3e au 3e trimestre, pour le brevet ; donc ça va vite mais pas tellement non plus car le logiciel est mal foutu)
- lecture et réponse de mails divers et variés (direction, collègues, parents) : 10 mn par jour = 24h par an (on va dire que je ne consulte que les jours où j'ai cours, ce qui est faux).
Total 44h par an, soit 1,22h par semaine.

Les entretiens avec les élèves avant ou après les cours ; je me fais bouffer environ la moitié de mes récrés tous les jours parce que Jeanne-Aldeberte a des questions sur ce demi-point en moins ou parce que Kévin-Bertrand n'a pas fini de copier la leçon au tableau (et c'est facile à chiffrer, je perds 5 mn après chaque cours de 3e et 10 mn après chaque cours de 5e, les latinistes me fichent la paix, j'en suis à 35 mn par semaine). On peut me rétorquer que j'ai compté des heures de cours au lieu de 55 mn - en même temps, les 5 mn de battement entre deux classes à faire sortir l'une et rentrer l'autre, pour moi c'est du boulot...

Le temps de "préparation" le matin (récupérer mon trieur et mes manuels dans mon casier, sortir mes cours de la journée, faire mes photocopies, râler contre la photocopieuse, aller allumer l'ordi de ma salle) : encore 10 mn tous les matins, soit 40mn par semaine, qui dans un bureau seraient comptées après avoir pointé...

Enfin j'ajoute le CA. Alors soit, c'est bénévole, mais c'est du boulot quand même, et je considère que je n'abuse pas en mettant ça dans le compte puisque d'autres en font bien plus que moi : dans mon petit collège, tout le monde est soit PP, soit au CA, soit référent machin truc, soit plusieurs trucs à la fois. Donc 5 CA (dont j'aurai fait 4 je crois) et 2 commissions permanentes (dont j'aurai fait une) : 5 réunions x 2h30 à chaque fois = 12,5h = 0,35 par semaine.

Donc j'en suis à 35,65h par semaine, en étant plutôt dans la moyenne basse du tableau (agrégée en collège sans aucune HSA et pas PP), et sans compter les trucs qui arrivent parfois par surprise :
- rdv parent en dehors des créneaux institutionnels prévus
- réunions "surprise" avec la direction
- rangement de la réserve de lettres ou autres trucs du genre
- le temps à aller demander des trucs à l'adjointe ou à l'intendante ou au secrétariat, toutes ces choses qui font qu'en réalité je n'ai pas d'heures de "trou"
- ces moments où la cloche sonne et en fait il faut s'occuper de Rodrigo qui a vomi, de Berthe qui fait un malaise, de Justine, Justin et Justinien qui se battent dans le couloir, de Marie-Susannah qui pleure dans un coin (combien de fois j'ai raté mon bus ???)
- et surtout sans compter mon temps de lecture perso, ni le travail pendant les vacances ! (Tiens, j'ai encore des copies...)

Donc, 35h et demie estimation basse sans compter tous les trucs impossibles à compter et en en faisant bien moins que la moyenne, je trouve qu'on n'est pas si loin de l'estimation du tableau.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
sansara
Modérateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par sansara le Mar 17 Avr 2018 - 15:05
@Elaïna a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Tout ça dépend évidemment de son expérience dans le métier et de la matière enseignée.
Ainsi que des moments "coups de bourre" alternant avec des périodes plus "tranquilles".
Difficile à définir une moyenne pour tout le monde, on ne fait pas tous le même métier.
Tu peux détailler avec des exemples ?

Un prof agrégé d'HG en lycée qui a un peu d'expérience et ses cours prêts ne travaille probablement pas 42h par semaine.
Son collègue de lettres, avec le programme qui change chaque année pour le bac, a probablement beaucoup plus de boulot.

Le programme ne change pas, sauf en littérature en Tle (mais en général il n'y a qu'une TL par lycée donc un seul collègue concerné).
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Mar 17 Avr 2018 - 15:11
@sansara a écrit:
@Elaïna a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Tout ça dépend évidemment de son expérience dans le métier et de la matière enseignée.
Ainsi que des moments "coups de bourre" alternant avec des périodes plus "tranquilles".
Difficile à définir une moyenne pour tout le monde, on ne fait pas tous le même métier.
Tu peux détailler avec des exemples ?

Un prof agrégé d'HG en lycée qui a un peu d'expérience et ses cours prêts ne travaille probablement pas 42h par semaine.
Son collègue de lettres, avec le programme qui change chaque année pour le bac, a probablement beaucoup plus de boulot.

Le programme ne change pas, sauf en littérature en Tle (mais en général il n'y a qu'une TL par lycée donc un seul collègue concerné).

Ce qui est certain c'est que je suis persuadée que mes parents (et surtout ma mère, mon père étant agrégé), tous deux profs de LC, bossaient bien plus que moi. Notamment à l'époque où le programme de français de première changeait régulièrement.
Après on est pas tous égaux non plus sur le sujet de la correction des copies. En ce qui me concerne, la correction étant une torture digne de la STASI (oui oui rien que ça, sans problème !) j'essaie de faire ça le plus rapidement possible. Ma mère était trrrrrrès sourcilleuse, toujours obsédée par l'idée qu'elle aurait pu léser machin ou bidule, cherchait le moindre demi-point, mettait une note au crayon, puis effaçait, en remettait une autre, forcément, le moindre paquet lui prenait des plombes et des plombes.

Bon, de toute façon, les profs de lettres et de philo sont mes héros de tous les jours.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Slinky75
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Slinky75 le Mar 17 Avr 2018 - 15:12
Je prépare toutes mes séquences durant les vacances d'été et effectue toute la programmation en avance. J'utilise beaucoup de worksheets déjà préparées.
5 notes par trimestre. Pour corriger le bac, pas plus de 30 min par élève ; une compréhension orale nécessite 5 min ; une compréhension écrite prend 15 min ; j'évalue l'oral en classe. Je corrige exercice par exercice. Les interros surprises sont parfois sous forme de QCM ou à réponse courte, ça prend 3 min par élève avec un calque.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
Contenu sponsorisé

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum