Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Slinky75
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Slinky75 le Mar 17 Avr 2018 - 15:12
Je prépare toutes mes séquences durant les vacances d'été et effectue toute la programmation en avance. J'utilise beaucoup de worksheets déjà préparées.
5 notes par trimestre. Pour corriger le bac, pas plus de 30 min par élève ; une compréhension orale nécessite 5 min ; une compréhension écrite prend 15 min ; j'évalue l'oral en classe. Je corrige exercice par exercice. Les interros surprises sont parfois sous forme de QCM ou à réponse courte, ça prend 3 min par élève avec un calque.
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par miss sophie le Mar 17 Avr 2018 - 16:09
@sansara a écrit: dans mon cas, agrégée LC à temps partiel, 12h de cours, au total environ 20-22h de boulot par semaine (c'est vraiment une moyenne, parce qu'il y a des semaines où je ne fais quasiment rien en dehors de mes heures, et d'autres où je passe le week-end sur un paquet de copies).

Certifiée de lettres modernes à temps plein, 4 classes en français donc, + professeur principal (+ élue au CA + coordonnatrice Collège au cinéma), je ne suis pas loin des 50h de boulot par semaine. Et ce au bout de 18 ans d'EN. Je ne suis pas une rapide en correction, c'est vrai (une rédaction de collège, c'est un quart d'heure par copie pour moi).
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Mar 17 Avr 2018 - 16:13
@miss sophie a écrit:
@sansara a écrit: dans mon cas, agrégée LC à temps partiel, 12h de cours, au total environ 20-22h de boulot par semaine (c'est vraiment une moyenne, parce qu'il y a des semaines où je ne fais quasiment rien en dehors de mes heures, et d'autres où je passe le week-end sur un paquet de copies).

Certifiée de lettres modernes à temps plein, 4 classes en français donc, + professeur principal (+ élue au CA + coordonnatrice Collège au cinéma), je ne suis pas loin des 50h de boulot par semaine. Et ce au bout de 18 ans d'EN. Je ne suis pas une rapide en correction, c'est vrai (une rédaction de collège, c'est un quart d'heure par copie pour moi).

affraid affraid affraid affraid affraid affraid
C'est plus que ce que je ne mets à lire une copie de terminale ES... (bon, en même temps, la production moyenne d'un TES, soit c'est du récité de cours, et ça va vite, soit c'est du commentaire de document paraphrastique, et ça va vite, soit c'est nul, et ça va très très vite).

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Fesseur Pro le Mar 17 Avr 2018 - 16:53
Mes collègues de Lettres ont beaucoup plus de temps de correction que moi.
Les jeunes collègues dans ma matière travaillent à flux tendu alors que de temps en temps, je suis en roue libre péperne.
On peut aussi évoquer les collègues qui travaillent dans le stress ( établissement difficile, élèves ingérables, administration très pénible, sur 2 établissements, loin de chez eux... ) et les autres plus tranquilles et faisant leur travail sereinement.

Sans parler des différences entre collège et lycée.

On ne fait pas tous le même métier.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Thalia de G le Mar 17 Avr 2018 - 16:59
@Fesseur Pro a écrit:Mes collègues de Lettres ont beaucoup plus de temps de correction que moi.
Les jeunes collègues dans ma matière travaillent à flux tendu alors que de temps en temps, je suis en roue libre pépère.
On peut aussi évoquer les collègues qui travaillent dans le stress ( établissement difficile, élèves ingérables, administration très pénible, sur 2 établissements, loin de chez eux... ) et les autres plus tranquilles et faisant leur travail sereinement.

Sans parler des différences entre collège et lycée.

On ne fait pas tous le même métier.
Ta réponse correspond à celle que j'attendais et sur les temps de corrections et sur le temps consacré à la préparation des cours. En français, la grammaire par exemple, est immuable, on ne va pas réinventer l'eau tiède tous les ans, ce qui n'exclut pas de remanier et la leçon et les contrôles.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Mar 17 Avr 2018 - 17:03
Voilà.
Après j'ai l'impression que mes parents ont toujours énormément remanié leurs cours en lettres (ils étaient tous les deux au lycée), alors que pour ma part, en HG, j'ai un programme et pas non plus 56 manières de le faire. Un cours sur la guerre froide, c'est un cours sur la guerre froide (ça marche avec n'importe quel sujet), on va peut-être changer tel ou tel doc de temps à autres, mais ça reste marginal dans la préparation.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
lene75
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par lene75 le Mar 17 Avr 2018 - 17:03
1 min pour préparer un sujet de philo, j'aimerais bien ! Ça me prend plusieurs heures et je déteste ça parce qu'il faut tout anticiper que si je me plante, ce sont des dizaines de copies sur un sujet inadapté que j'ai à corriger : on ne peut pas compter sur les autres exercices pour rattraper le coup. En revanche je ne passe heureusement pas 1h par copie. Avec une moyenne de 150 élèves par prof de philo et d'un type-bac par mois, ce serait totalement ingérable.
50h par semaine en Lettres ça ne me paraît pas exagéré. Je tourne à 35-40h par semaine en étant agrégée à 80% et en ayant l'impression de ne pas faire mon travail correctement.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Mar 17 Avr 2018 - 17:09
@lene75 a écrit:1 min pour préparer un sujet de philo, j'aimerais bien ! Ça me prend plusieurs heures et je déteste ça parce qu'il faut tout anticiper que si je me plante, ce sont des dizaines de copies sur un sujet inadapté que j'ai à corriger : on ne peut pas compter sur les autres exercices pour rattraper le coup. En revanche je ne passe heureusement pas 1h par copie. Avec une moyenne de 150 élèves par prof de philo et d'un type-bac par mois, ce serait totalement ingérable.
50h par semaine en Lettres ça ne me paraît pas exagéré. Je tourne à 35-40h par semaine en étant agrégée à 80% et en ayant l'impression de ne pas faire mon travail correctement.

c'est pour ça que les profs de lettres et de philo sont mes héros éternels.
En HG, un sujet de compo de terminale, c'est pas une minute, c'est trois secondes de préparation. Le temps de décider si on va donner TOUT l'intitulé ou juste une partie.
(bon, ça veut aussi dire que notre matière est décédée, mais c'est un autre problème).

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par miss sophie le Mar 17 Avr 2018 - 17:15
@Elaïna a écrit:
@miss sophie a écrit: Je ne suis pas une rapide en correction, c'est vrai (une rédaction de collège, c'est un quart d'heure par copie pour moi).

affraid affraid affraid affraid affraid affraid
C'est plus que ce que je ne mets à lire une copie de terminale ES... (bon, en même temps, la production moyenne d'un TES, soit c'est du récité de cours, et ça va vite, soit c'est du commentaire de document paraphrastique, et ça va vite, soit c'est nul, et ça va très très vite).

Ce qui prend du temps, c'est :
- de comprendre ce que l'élève veut dire, parfois ;
- de souligner et coder en marge toutes les fautes (puisque l'élève devra les corriger et que je vérifierai cette correction) ;
- de mettre des commentaires (sur des passages incohérents, des idées intéressantes mais mal exploitées...) et des explications (sur une erreur récurrente, rappeler la règle) ;
- de noter en fonction du barème (en gros, ça fait trois notes, en fait : qualité de l'expression, sens / organisation du texte, respect des contraintes spécifiques du sujet) en vérifiant qu'on est juste par rapport aux autres copies.
Une rédaction, c'est un travail qui vise au moins autant à apprendre qu'à contrôler (c'est plus formatif que sommatif, si je peux me permettre ce vocabulaire). Donc les points 2 et 3 sont importants.
avatar
Illiane
Niveau 9

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Illiane le Mar 17 Avr 2018 - 17:16
Le programme ne change pas tous les ans en lettres, mais je connais peu de profs qui refont année après année exactement la même chose : même en reprenant une séquence d'une année précédente, je vais toujours modifier quelque chose (une lecture analytique, un document complémentaire...). En gros, depuis que j'enseigne, tous les ans je suis amenée à faire plusieurs séquences nouvelles, ce qui fait que je suis proche des 45h par semaine (plus dans les gros moments de bourre, ce qui arrive plusieurs fois par an ^^).
avatar
Inhumaine
Niveau 6

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Inhumaine le Mar 17 Avr 2018 - 17:18
En lettres modernes, au collège, TZR, T2, à 14h/semaine :
- 14h de cours
- 2h/jour de prép et correction (weekend inclus) = 14h
- 1h/jour de gestion (photocops, préparer les salles, vie sco, pronotes...) = 5h

33h de taf par semaine en moyenne, avec seulement 3 classes (mais 3 niveaux...dont 1 nouveau).
Estimation basse (ne compte pas les rdv parents/conseils de classe/réunions pédagogiste excessif).

Si on m'affecte en lycée à la rentrée de mai, ça risque fort de doubler, j'en ai jamais fait !
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Mar 17 Avr 2018 - 17:20
@miss sophie a écrit:
@Elaïna a écrit:
@miss sophie a écrit: Je ne suis pas une rapide en correction, c'est vrai (une rédaction de collège, c'est un quart d'heure par copie pour moi).

affraid affraid affraid affraid affraid affraid
C'est plus que ce que je ne mets à lire une copie de terminale ES... (bon, en même temps, la production moyenne d'un TES, soit c'est du récité de cours, et ça va vite, soit c'est du commentaire de document paraphrastique, et ça va vite, soit c'est nul, et ça va très très vite).

Ce qui prend du temps, c'est :
- de comprendre ce que l'élève veut dire, parfois ;
- de souligner et coder en marge toutes les fautes (puisque l'élève devra les corriger et que je vérifierai cette correction) ;
- de mettre des commentaires (sur des passages incohérents, des idées intéressantes mais mal exploitées...) et des explications (sur une erreur récurrente, rappeler la règle) ;
- de noter en fonction du barème (en gros, ça fait trois notes, en fait : qualité de l'expression, sens / organisation du texte, respect des contraintes spécifiques du sujet) en vérifiant qu'on est juste par rapport aux autres copies.
Une rédaction, c'est un travail qui vise au moins autant à apprendre qu'à contrôler (c'est plus formatif que sommatif, si je peux me permettre ce vocabulaire). Donc les points 2 et 3 sont importants.

Je comprends bien. Au lycée c'est différent, forcément. En ce qui me concerne je ne m'embête plus à essayer de comprendre, l'expression écrite c'est censé être acquis. Si je ne comprends pas, je ne comprends pas. Je le mets dans la marge : "incompréhensible" et ça compte pour du beurre. Idem pour les fautes. Je les signale mais je ne vais pas aller vérifier que l'élève se corrige. Je signale seulement sur la copie que l'orthographe est indigne et que ça fait perdre des points.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Poupoutch le Mar 17 Avr 2018 - 17:31
En lycée, le temps le plus important de mon travail est sans aucun doute la correction : 20 minutes pour une copie de 1ère, 20 à 25 pour une copie de terminale. J'essaie de faire moins, mais ce n'est pas évident : les copies font souvent 6 à 8 pages, parfois plus, et il faut les déchiffrer, annoter, se référer à la correction préétablie...
En comptant qu'on a des classes à 35 en 1ère (25 seulement en TL) et en seconde, ça chiffre vite. Et en lettres, malheureusement, on se doit encore et malgré tout de travailler encore l'expression écrite...
Je renouvelle tous les ans la moitié de mes séquences car j'aime varier et il m'arrive de changer un texte ou deux dans une séquence déjà construite.
En TL, le programme change d'une année sur l'autre, il y a donc toujours une œuvre nouvelle à travailler. Même chose en spé théâtre. Pour les projets de spectacle, je change aussi tous les ans.
Mais j'avoue que je ne comptabilise pas le temps de lecture dans mon temps de travail. Certes, je lis aussi pour ça, mais surtout pour mon plaisir :découvrir de nouveaux livres, des classiques que je n'avais pas encore lus, relire des trucs dont la 1ère lecture est loin de moi, des revues et de la critique, j'aime le faire et ça ne me semble pas à proprement parler du travail de formation continue.
Ceci étant, c'est encore un  point sur lequel on voit à quel point trouver la limite entre ce qui relève du boulot et ce qui relève de notre vie personnelle est difficile.

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Oonnay le Mar 17 Avr 2018 - 18:20
@lene75 a écrit:1 min pour préparer un sujet de philo, j'aimerais bien ! Ça me prend plusieurs heures et je déteste ça parce qu'il faut tout anticiper que si je me plante, ce sont des dizaines de copies sur un sujet inadapté que j'ai à corriger : on ne peut pas compter sur les autres exercices pour rattraper le coup. En revanche je ne passe heureusement pas 1h par copie. Avec une moyenne de 150 élèves par prof de philo et d'un type-bac par mois, ce serait totalement ingérable.
50h par semaine en Lettres ça ne me paraît pas exagéré. Je tourne à 35-40h par semaine en étant agrégée à 80% et en ayant l'impression de ne pas faire mon travail correctement.

Il faut plus d'une minute pour ça :  Peut-on se libérer de sa culture ?
avatar
lene75
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par lene75 le Mar 17 Avr 2018 - 20:31
Tu crois que pour faire un sujet de maths le prof photocopie n'importe quelle page d'exos au pif, ce qui prend moins d'une minute, parce qu'après tout un exo de maths, c'est un exo de maths, ils se valent tous ? Bah pour la philo c'est pareil.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Oonnay le Mar 17 Avr 2018 - 20:34
Donc plus d'une minute pour faire la photocopie d'une question ?

Spoiler:
J'déconne !

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
Babarette
Doyen

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Babarette le Mar 17 Avr 2018 - 20:39
@Elaïna a écrit:
@sansara a écrit:
@Elaïna a écrit:
@Thalia de G a écrit:
Tu peux détailler avec des exemples ?

Un prof agrégé d'HG en lycée qui a un peu d'expérience et ses cours prêts ne travaille probablement pas 42h par semaine.
Son collègue de lettres, avec le programme qui change chaque année pour le bac, a probablement beaucoup plus de boulot.

Le programme ne change pas, sauf en littérature en Tle (mais en général il n'y a qu'une TL par lycée donc un seul collègue concerné).

Ce qui est certain c'est que je suis persuadée que mes parents (et surtout ma mère, mon père étant agrégé), tous deux profs de LC, bossaient bien plus que moi. Notamment à l'époque où le programme de français de première changeait régulièrement.
Après on est pas tous égaux non plus sur le sujet de la correction des copies. En ce qui me concerne, la correction étant une torture digne de la STASI (oui oui rien que ça, sans problème !) j'essaie de faire ça le plus rapidement possible. Ma mère était trrrrrrès sourcilleuse, toujours obsédée par l'idée qu'elle aurait pu léser machin ou bidule, cherchait le moindre demi-point, mettait une note au crayon, puis effaçait, en remettait une autre, forcément, le moindre paquet lui prenait des plombes et des plombes.

Bon, de toute façon, les profs de lettres et de philo sont mes héros de tous les jours.

A ce point? abi

@Elaïna a écrit:
@miss sophie a écrit:
@sansara a écrit: dans mon cas, agrégée LC à temps partiel, 12h de cours, au total environ 20-22h de boulot par semaine (c'est vraiment une moyenne, parce qu'il y a des semaines où je ne fais quasiment rien en dehors de mes heures, et d'autres où je passe le week-end sur un paquet de copies).

Certifiée de lettres modernes à temps plein, 4 classes en français donc, + professeur principal (+ élue au CA + coordonnatrice Collège au cinéma), je ne suis pas loin des 50h de boulot par semaine. Et ce au bout de 18 ans d'EN. Je ne suis pas une rapide en correction, c'est vrai (une rédaction de collège, c'est un quart d'heure par copie pour moi).

affraid affraid affraid affraid affraid affraid
C'est plus que ce que je ne mets à lire une copie de terminale ES... (bon, en même temps, la production moyenne d'un TES, soit c'est du récité de cours, et ça va vite, soit c'est du commentaire de document paraphrastique, et ça va vite, soit c'est nul, et ça va très très vite).

Au début de ma courte carrière, je passais vingt bonnes minutes en moyenne par copie. Puis l'année suivante, mes sixièmes faisaient des rédactions de trois lignes alors ça allait vite à corriger.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Orlanda
Fidèle du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Orlanda le Mar 17 Avr 2018 - 21:03
Cette année je me suis trop chargée. Je suis PP de Terminale - Aaah Parcoursup -, 3HSA, siège dans diverses commissions, enseigne devant 4 classes à examen pour 131 élèves en tout. Je suis épuisée. Les corrections me font hurler de rage intérieurement. J'ai actuellement 4 paquets de copies qui faisandent sur mon bureau, je les regarde avec horreur.
Bientôt, il faudra fignoler les descriptifs. Je n'utilise pas le manuel et renouvelle chaque année mes cours sans quoi je m'ennuie.
Je travaille beaucoup, beaucoup trop. Beaucoup plus que des collègues d'autres disciplines à l'encontre desquels j'accuse parfois une pointe de jalousie, surtout en période de bac. Ce que les profs de lettres doivent subir pour l'EAF est devenu presque honteux. Je peux dire que le collègue d'une autre discipline qui m'a un jour dit: "Les oraux, c'est tranquille, non, on reste assis?" se souvient encore de ma réaction...

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
Sallustius
Niveau 5

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Sallustius le Mer 18 Avr 2018 - 12:36
agrégée de lc, une rédaction, pour moi, c'est 10 à 30 minutes suivant le niveau de l'élève... Il n'y a qu'à la correction du DNB que je vais beaucoup plus vite car pas de commentaires précis à mettre.
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Yazilikaya le Mer 18 Avr 2018 - 13:15
@sansara a écrit:
@gauvain31 a écrit:Je pense qu'il faudrait prendre ces 42h comme une moyenne prise entre plusieurs collègues et non comme un temps effectif réel. Perso j'ai débuté parfois jusqu'à 70h de travail hebdomadaire. Évidemment, je fais actuellement moins de 42h ; mais il ne faut pas sous-estimer l'énorme travail de préparation des jeunes collègues débutants

Oui, enfin, énorme sur un ou deux ans, guère plus (et encore, pas dans toutes les matières, honnêtement). Ensuite, sauf cas exceptionnel de changement du collège au lycée ou de réforme des programmes, on a quand même généralement largement de quoi se reposer, le peaufinage restant beaucoup moins chronophage que la conception de cours).

Bah perso, en tant que PE, après 18 je fais entre 40 et 45 heures selon les semaines.

J'avais trouvé ça il y a quelques temps:

avatar
Manu7
Niveau 6

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Manu7 le Mer 18 Avr 2018 - 14:55
Quand on me lance sur l'emploi du temps des profs, je peux en parler très longuement... Tout d'abord nous n'avons pas plus de congés payés que les autres, notre salaire est lissé sur l'année, notre temps plein n'a jamais varié depuis le passage aux 35h le calcul est resté sur une base de 39h ou même 40h.
J'ai lu dans une info syndicale que le calcul de la rémunération des profs certifiés était basée sur une semaine moyenne de 45 h travail pour 18h devant élèves. Cela me semble un calcul assez proche de la réalité.
Quand les profs font des calculs ils ont tendances a oublier leur temps de présence dans l'établissement entre les cours ou bien les pauses, dans les autres métiers on compte les pauses...

Beaucoup de profs font des heures supp depuis De Robien, ce qui n'est pas normal et d'ailleurs les grilles de salaires des fonctionnaires sont basées sur le fait qu'un prof est suffisamment occupé avec 1h sup au-délà il y a des minorations dans le calcul car 19h doivent occuper pleinement un prof, quand on se retrouve avec 22h, et bien, soyons objectifs, le prof consacre moins de temps par classe. Pour ma part quand je suis à 22h, je constate en fin d'année que j'ai fait moins de DM et de DS par classe et surtout que connais moins bien les difficultés de mes élèves, je suis plus souvent surpris des élèves en difficulté que je n'avait pas remarqués avant l'évaluation sommative.

Autre phénomène de plus en plus courant, les profs de lycée prennent souvent un temps partiel de 16h par exemple pour éviter les heures supp et avoir le temps de bien faire leur boulot bien entendu c'est luxe que peuvent se permettre en général des femmes dont le mari a un bon salaire. Ou bien un couple de profs dans une zone rurale où le coût de la vie est plus modéré.

D'un autre côté, c'est un métier que tout le monde pense connaître. Car tout le monde est passé à l'école... Mais seuls ceux qui ont un prof dans leur proche ou leur famille comprennent l'investissement.
Il y a tellement d'idées reçues voici un petit florilège des phrases que j'entends souvent:
- ok, la première année est difficile mais ensuite il suffit de reprendre les cours de l'année précédente
- je voulais faire documentaliste et on m'a dit qu'il fallait une licence ! Franchement une licence pour ranger des livres...
- Mon voisin est prof de musique, il ne bosse jamais, le WE il n'a même pas le temps de tondre sa pelouse...
- Mon fils s'est marié avec une profs de maths, et bien c'était vrai ce que vous racontiez, elle travaille tous les soirs et même au moins un jour le WE et elle a des réunions presque toutes les semaines, c'est un boulot de dingue, mon fils est même obligé de faire la cuisine !!!
- Vous travaillez pendant les vacances mais c'est pas croyable !!!


Dernière édition par EmmanuelB le Sam 21 Avr 2018 - 0:05, édité 1 fois
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par NLM76 le Ven 20 Avr 2018 - 22:26
EmmanuelB a écrit:
Quand les profs font des calculs ils ont tendances à oublier leur temps de présence dans l'établissement entre les cours ou bien les pauses, dans les autres métiers ont comptent les pauses...
Voilà. Vous n'avez pas remarqué, quand le CPE vient causer avec vous de tout et de rien; lui, ça compte dans ses 35 heures de boulot. Vous, ça compte dans rien. Quand vous prenez une pause entre deux copies, c'est du repos. Dans le privé, ça compte dans les heures.
Et puis, pour ma part, je vous garantis que je travaille beaucoup plus que ça. Il faut dire que quand je suis sur Néoprofs, je considère que je travaille; quand j'écris un article, je travaille; quand je lis, je travaille; quand j'écris, je travaille; quand je fais du théâtre, je travaille.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par klaus2 le Dim 22 Avr 2018 - 16:13
Tout cela n'a pas grand sens. Nous avons un métier très particulier (et en plus, prof de LV, c'est aussi spécial, on peut vivre dans deux pays et deux cultures à la fois) et si on aime acquérir des connaissances, enseigner et avoir des contacts, voir des élèves progresser — et surtout la chance d'éviter des lycées pourris — on est sans doute bien plus heureux que ceux qui traînent dans un emploi de bureau. Le seul moment où j'estime travailler, c'est pour corriger les copies, ce que je n'aime pas du tout (et d'ailleurs je préfère passer du temps à fabriquer un bon QCM qui servira d'interro en classe).

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
avatar
Kirth
Niveau 7

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Kirth le Dim 22 Avr 2018 - 17:06
C'est marrant parce que lorsque je corrige des copies, j'ai l'impression de perdre du temps. C'est bien du travail, mais c'est dans la continuité de l'évaluation et après plusieurs heures de correction de copies, j'ai l'impression de ne pas avoir travaillé, comme lorsque l'on repousse la préparation des cours pour faire autre chose.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Kilmeny le Dim 22 Avr 2018 - 17:08
Je suis choquée : rien après 19h. Le samedi et le dimanche presque vides. A raison de 15-20 minutes minimum par copies... Bref je laisse le SNES compter. On est loin des 2h de correction pour une classe... Deux heures, c'est 5-6 copies de français grand maximum... !! Et on a des classes de 36 élèves... !!!

C'est une honte ! Ils sont loin du compte. Une méconnaissance totale du métier et de la discipline ! furieux

Et en plus, je ne vois pas d'endroit où leur faire remonter cette infamie !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par klaus2 le Dim 22 Avr 2018 - 17:20
tous comptes faits, c'est encore le métier qui me plaît le plus : on a une liberté quasi totale dans nos cours ! (à condition certes d'être efficace) ; et on peut s'étendre : articles pour revues, kholles, rédaction de manuels, corrections grandes écoles..

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
Contenu sponsorisé

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum