Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
klaus2
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par klaus2 le Dim 22 Avr - 15:20
tous comptes faits, c'est encore le métier qui me plaît le plus : on a une liberté quasi totale dans nos cours ! (à condition certes d'être efficace) ; et on peut s'étendre : articles pour revues, kholles, rédaction de manuels, corrections grandes écoles..
avatar
LadyC
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par LadyC le Dim 22 Avr - 15:55
@Thalia de G a écrit:En français, la grammaire par exemple, est immuable, on ne va pas réinventer l'eau tiède tous les ans, ce qui n'exclut pas de remanier et la leçon et les contrôles.
Je suis toute chagrine : tu oublies donc le prédicat ? Tsss... pingouin

@Kilmeny a écrit:Je suis choquée : rien après 19h. Le samedi et le dimanche presque vides.
Quand j'ai lu ta première phrase, j'ai cru que tu parlais de ta situation, et j'ai ouvert de graaaands yeux Laughing

Bon, je n'interviens pas de manière très constructive... Pour ma part, c'est très, très variable d'une semaine sur l'autre (après deux-trois premières années épuisantes), mais je pense que la gestion du temps de travail, dans ce métier, est extrêmement personnelle, et que, comme plusieurs l'ont déjà dit, elle ne résume pas tout : non seulement mon heure de travail est peut-être moins intense que celle de mon voisin (qui abat donc en une heure ce que je mets trois heures à faire)
Spoiler:
(surtout les copies, je déteste les copies ; ça irait mieux si je ne devais pas lire des inanités, tout de même),
ce qui me pousse à l'envier à tort s'il n'a besoin "que" de quelques heures de travail en-dehors des cours, mais la tension nerveuse des cours d'une part, du temps consacré à penser aux élèves d'autre part, n'est absolument pas mesurable. Et on est inégal à la fois dans notre rapport à cette tension et dans notre situation (bizarrement, je la subis beaucoup moins depuis que je ne suis plus en REP, et depuis que mon temps de transport a fondu comme neige au soleil).

@EmmanuelB : Vraiment, il était obligé de faire la cuisine lui-même, ce pauvre garçon marié à une prof mettant ses copies avant ses devoirs d'épouse ? Je comprends la stupeur indignée de la belle-mère Evil or Very Mad

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Elaïna le Dim 22 Avr - 16:15
LadyC, tu sais, j'ai une copine (maman-du-parc devenue copine) qui a halluciné un soir où elle a trouvé mon mari en train de ramener les enfants de l'école vers 19h. Comment, Elaïna n'est pas encore rentrée ? Mon mari a répondu que, bah, non, j'avais cours tard exceptionnellement ce soir-là (d'habitude je rentre à 18h30 cela dit). La copine alors mère au foyer n'en revenait pas, elle était persuadée qu'en gros j'étais chez moi à 16h30 tous les jours ou à peu près.
Depuis, elle est devenue contractuelle à temps partiel et je crois qu'elle comprend mieux le problème !

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
LadyC
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par LadyC le Dim 22 Avr - 16:21
Cela ne m'étonne même pas... ce qui me faisait davantage réagir, c'était la répartition des tâches qui paraissait si évidente à la dame citée par EmmanuelB (c'était peut-être un peu le cas chez ton amie aussi).
En effet, si ton amie est devenue contractuelle, elle doit avoir changé de point de vue !

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
Enaeco
Fidèle du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Enaeco le Dim 22 Avr - 20:04
@Kilmeny a écrit:Je suis choquée : rien après 19h. Le samedi et le dimanche presque vides. A raison de 15-20 minutes minimum par copies... Bref je laisse le SNES compter. On est loin des 2h de correction pour une classe... Deux heures, c'est 5-6 copies de français grand maximum... !! Et on a des classes de 36 élèves... !!!

C'est une honte ! Ils sont loin du compte. Une méconnaissance totale du métier et de la discipline ! furieux

Et en plus, je ne vois pas d'endroit où leur faire remonter cette infamie !

Il faut bien comprendre qu'on n'exerce pas tous son métier de la même manière (si on peut parler de même métier).
Collège/lycée, discipline, quotité horaire, niveau des classes, nombre de niveaux, expérience, efficacité... Autant de paramètres qui changent grandement les conditions d'exercice et le temps associé.

Pour moyenner un peu le temps de travail que tu juges honteux, loin du compte et signe de méconnaissance totale du métier, sache qu'il y a des collègues qui peuvent chiffrer leur temps de travail hebdomadaire sous les 25h.
Exemple, un collègue agrégé en collège, 15h devant élève, 2 niveaux à 1h30 par semaine soit 5classes de 5ème et 5 classes de 4ème. Il passe donc en boucle 2 séances de 1h30 soit 3h de cours à préparer par semaine. Sa préparation se résumant à réutiliser ce qui fonctionne depuis quelques années et qu'il retouche à la marge.
Personnellement, je trouverai ça chiant à mourir, mais ça lui convient. Ce qui lui plait dans ce métier, c'est le temps libre qu'il dégage.

Reste les corrections de copie. Vu le niveau et le public, le contenu des copies est plutôt pauvre et rapidement corrigé.

C'est un cas peut-être exceptionnel mais il n'empêche qu'on peut réunir certaines conditions pour être prof avec un faible volume horaire.
Pour sortir de ce cas, je connais pas mal de profs qui sont largement sous les 42h53 de moyenne.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Kilmeny le Lun 23 Avr - 4:41
@Enaeco a écrit:
@Kilmeny a écrit:Je suis choquée : rien après 19h. Le samedi et le dimanche presque vides. A raison de 15-20 minutes minimum par copies... Bref je laisse le SNES compter. On est loin des 2h de correction pour une classe... Deux heures, c'est 5-6 copies de français grand maximum... !! Et on a des classes de 36 élèves... !!!

C'est une honte ! Ils sont loin du compte. Une méconnaissance totale du métier et de la discipline ! furieux

Et en plus, je ne vois pas d'endroit où leur faire remonter cette infamie !

Il faut bien comprendre qu'on n'exerce pas tous son métier de la même manière (si on peut parler de même métier).
Collège/lycée, discipline, quotité horaire, niveau des classes, nombre de niveaux, expérience, efficacité... Autant de paramètres qui changent grandement les conditions d'exercice et le temps associé.

Pour moyenner un peu le temps de travail que tu juges honteux, loin du compte et signe de méconnaissance totale du métier, sache qu'il y a des collègues qui peuvent chiffrer leur temps de travail hebdomadaire sous les 25h.
Exemple, un collègue agrégé en collège, 15h devant élève, 2 niveaux à 1h30 par semaine soit 5classes de 5ème et 5 classes de 4ème. Il passe donc en boucle 2 séances de 1h30 soit 3h de cours à préparer par semaine. Sa préparation se résumant à réutiliser ce qui fonctionne depuis quelques années et qu'il retouche à la marge.
Personnellement, je trouverai ça chiant à mourir, mais ça lui convient. Ce qui lui plait dans ce métier, c'est le temps libre qu'il dégage.

Reste les corrections de copie. Vu le niveau et le public, le contenu des copies est plutôt pauvre et rapidement corrigé.

C'est un cas peut-être exceptionnel mais il n'empêche qu'on peut réunir certaines conditions pour être prof avec un faible volume horaire.
Pour sortir de ce cas, je connais pas mal de profs qui sont largement sous les 42h53 de moyenne.

Oui mais le SNES donne l'exemple pour un professeur de français de lycée et prévoit seulement 2 h pour corriger toute une classe de 1ère !! (alors qu'il faut une vingtaine d'heures).

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Iphigénie le Lun 23 Avr - 5:53
Tout à fait. Et par contre ils peuvent enlever l'heure de reponse aux mails des parents!
N'imp!
avatar
Isis39
Bon génie

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Isis39 le Lun 23 Avr - 6:47
Vous pouvez les interpeller sur Twitter


avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par klaus2 le Lun 23 Avr - 7:22
Il y a une sorte de dérive regrettable dans la façon de présenter les choses : On laisse entendre qu'on peut comparer travail de bureau et enseignement : temps passé, fatigue, pénibilité... ; or, pour beaucoup d'entre nous, l'enseignement est un choix qui rend heureux, on pourrait le dire plus souvent, cela pourrait encourager des vocations !

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
Enaeco
Fidèle du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Enaeco le Lun 23 Avr - 7:30
De toute évidence, le choix d'un planning d'une semaine est efficace pour montrer que nos agendas ne se limitent pas à nos heures de cours, mais ce choix est clairement inadapté pour coller à la réalité.

On peut penser que les corrections sont lissées sur l'année. Les élèves ne composent pas chaque semaine.

En revanche, la où je trouve que ce planning ne nous rend pas service, c'est que si on enlève toutes les réunions ponctuelles (quelques semaines par an), on se retrouve avec un agenda totalement dépouillé.
Par exemple, 2h à recevoir des parents, 3h à traiter des mails, 1h30 de réunion bac blanc, 1h30 à choisir des manuels, 4h30 en conseil de classe, ça m'arrive. Rarement la même semaine et 3 fois dans l'année.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Iphigénie le Lun 23 Avr - 7:34
@klaus2 a écrit:Il y  a une sorte de dérive regrettable dans la façon de présenter les choses : On laisse entendre qu'on peut comparer travail de bureau et enseignement : temps passé, fatigue, pénibilité... ; or, pour beaucoup d'entre nous, l'enseignement est un choix qui rend heureux, on pourrait le dire plus souvent, cela pourrait encourager des vocations !
Ce n'est pas faux. Et parmi les dérives, la mise en avant de tâches qui n'ont rien à voir avec ce métier d'enseigner, contrairement à la correction des copies, et pour le professeur de lettres, le temps de lecture, de réflexion sur son travail etc...A vouloir "quantifier' on accepte de ramener notre métier à "des heures" de présence ou d'agitation, comme répondre à des mails! Certes, l'intention est louable mais en effet je préfère marquer la spécificité de notre travail, le temps dit libre n'étant en rien honteux mais au contraire la condition nécessaire à notre travail bien compris: bientôt on va nous conseiller de le "remplir" par des réunions ou autres tâches subalternes sans intérêt pour nous éviter les remarques désagréables...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Iphigénie le Lun 23 Avr - 7:36
Plus parlant serait de marteler qu'avec les horaires actuels et les effectifs, les professeurs ont, à la louche, trois fois moins de temps qu'avant à consacrer à chaque classe; ce qui n'est pas sans conséquence... On a les professeurs que l'on mérite, en somme, et in fine.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Lord Steven le Lun 23 Avr - 7:41
EmmanuelB a écrit:Quand on me lance sur l'emploi du temps des profs, je peux en parler très longuement... Tout d'abord nous n'avons pas plus de congés payés que les autres, notre salaire est lissé sur l'année, notre temps plein n'a jamais varié depuis le passage aux 35h le calcul est resté sur une base de 39h ou même 40h.
J'ai lu dans une info syndicale que le calcul de la rémunération des profs certifiés était basée sur une semaine moyenne de 45 h travail pour 18h devant élèves. Cela me semble un calcul assez proche de la réalité.
Quand les profs font des calculs ils ont tendances a oublier leur temps de présence dans l'établissement entre les cours ou bien les pauses, dans les autres métiers on compte les pauses...

Beaucoup de profs font des heures supp depuis De Robien, ce qui n'est pas normal et d'ailleurs les grilles de salaires des fonctionnaires sont basées sur le fait qu'un prof est suffisamment occupé avec 1h sup au-délà il y a des minorations dans le calcul car 19h doivent occuper pleinement un prof, quand on se retrouve avec 22h, et bien, soyons objectifs, le prof consacre moins de temps par classe. Pour ma part quand je suis à 22h, je constate en fin d'année que j'ai fait moins de DM et de DS par classe et surtout que connais moins bien les difficultés de mes élèves, je suis plus souvent surpris des élèves en difficulté que je n'avait pas remarqués avant l'évaluation sommative.

Autre phénomène de plus en plus courant, les profs de lycée prennent souvent un temps partiel de 16h par exemple pour éviter les heures supp et avoir le temps de bien faire leur boulot bien entendu c'est luxe que peuvent se permettre en général des femmes dont le mari a un bon salaire. Ou bien un couple de profs dans une zone rurale où le coût de la vie est plus modéré.

Je n'avais pas vu, donc mon côté activiste rebondit et complète:
- des femmes dont l'épouse a un bon salaire
- des hommes dont le mari a un bon salaire

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par BrindIf le Lun 23 Avr - 7:46
et les hommes dont la femme a un bon salaire alors ? Razz
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Oonnay le Lun 23 Avr - 7:51
Mon chien a un bon salaire, ça compte ?
Spoiler:
Il fait des pubs Razz , et remis à l'heure il gagne plus qu'un prof

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par BrindIf le Lun 23 Avr - 7:53
Ah mais comme pour un prof, tu ne peux pas compter que le temps sur scène, il faut prendre en compte le temps de préparation, et le stress induit !
avatar
Danska
Modérateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Danska le Lun 23 Avr - 8:40
@klaus2 a écrit:Il y  a une sorte de dérive regrettable dans la façon de présenter les choses : On laisse entendre qu'on peut comparer travail de bureau et enseignement : temps passé, fatigue, pénibilité... ; or, pour beaucoup d'entre nous, l'enseignement est un choix qui rend heureux, on pourrait le dire plus souvent, cela pourrait encourager des vocations !
Heu, certes - mais choisi ou pas, il n'en reste pas moins qu'une heure de cours est bien plus fatigante qu'une heure de bureau. Et même si on aime son métier, on peut difficilement en être heureux tout le temps : à titre personnel, j'ai beau apprécier ce que je fais, le fait est que devant une classe pénible, la veille des vacances, quand tout le monde est bien crevé, j'ai du mal à être suffisamment heureuse pour ne pas ressentir la fatigue !


Lord Steven, + 1
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Lord Steven le Lun 23 Avr - 9:01
@BrindIf a écrit:et les hommes dont la femme a un bon salaire alors ? Razz

Absolument, mais c'est hors champ de mon activisme Smile

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Sphinx le Lun 23 Avr - 9:12
@Danska a écrit:
@klaus2 a écrit:Il y  a une sorte de dérive regrettable dans la façon de présenter les choses : On laisse entendre qu'on peut comparer travail de bureau et enseignement : temps passé, fatigue, pénibilité... ; or, pour beaucoup d'entre nous, l'enseignement est un choix qui rend heureux, on pourrait le dire plus souvent, cela pourrait encourager des vocations !
Heu, certes - mais choisi ou pas, il n'en reste pas moins qu'une heure de cours est bien plus fatigante qu'une heure de bureau. Et même si on aime son métier, on peut difficilement en être heureux tout le temps : à titre personnel, j'ai beau apprécier ce que je fais, le fait est que devant une classe pénible, la veille des vacances, quand tout le monde est bien crevé, j'ai du mal à être suffisamment heureuse pour ne pas ressentir la fatigue !


Lord Steven, + 1

Exact, et autant les heures devant élèves sont pour moi crevantes mais globalement épanouissantes (encore que, ça dépend des classes, et des heures), autant on nous demande justement de plus en plus de travail de bureau : je suppose que fut un temps où le professeur ne devait pas passer sa journée à lire des mails et y répondre (je ne parle pas que des parents), entrer des données dans une interface (cahier de textes en ligne, compétences...), faire de la maintenance informatique (arriver plus tôt le matin pour faire démarrer l'ordinateur et recâbler correctement le vidéoprojecteur), se perdre en réunions chronophages et inutiles (au conseil de classe se sont ajoutés les conseils pédagogiques, d'enseignement, de cycle, école-collège, parfois collège-lycée, de concertation sur l'AP, les EPI, etc, etc). Quant aux copies, elles se sont elles aussi démultipliées ces dernières années : moins d'heures par classe donc plus de classes, plus d'élèves par classe aussi. Ce sont quand même des choses quantifiables et ce sont justement ces choses-là, et non les heures de cours (parce que les heures de cours, tout le monde sait combien on en fait) qui posent problème.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Catalunya
Expert

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Catalunya le Lun 23 Avr - 9:43
@Danska a écrit:
@klaus2 a écrit:Il y  a une sorte de dérive regrettable dans la façon de présenter les choses : On laisse entendre qu'on peut comparer travail de bureau et enseignement : temps passé, fatigue, pénibilité... ; or, pour beaucoup d'entre nous, l'enseignement est un choix qui rend heureux, on pourrait le dire plus souvent, cela pourrait encourager des vocations !
Heu, certes - mais choisi ou pas, il n'en reste pas moins qu'une heure de cours est bien plus fatigante qu'une heure de bureau.
"Une heure", ça ne veut rien dire. Je suis moins fatigué après une heure avec les 1re S à 17 à 9h du mat' qu'avec les TSTMG à 34 à 15h30 Neutral

Globalement, les cours, j'aime ça. La plaie c'est la correction des copies, surtout de bac blanc avec de longues expressions écrites où les fautes commencent dès les premiers mots (présents pourtant dans le sujet) cafe
avatar
Danska
Modérateur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Danska le Lun 23 Avr - 9:54
@Catalunya a écrit:
@Danska a écrit:
@klaus2 a écrit:Il y  a une sorte de dérive regrettable dans la façon de présenter les choses : On laisse entendre qu'on peut comparer travail de bureau et enseignement : temps passé, fatigue, pénibilité... ; or, pour beaucoup d'entre nous, l'enseignement est un choix qui rend heureux, on pourrait le dire plus souvent, cela pourrait encourager des vocations !
Heu, certes - mais choisi ou pas, il n'en reste pas moins qu'une heure de cours est bien plus fatigante qu'une heure de bureau.
"Une heure", ça ne veut rien dire. Je suis moins fatigué après une heure avec les 1re S à 17 à 9h du mat' qu'avec les TSTMG à 34 à 15h30 Neutral

Globalement, les cours, j'aime ça. La plaie c'est la correction des copies, surtout de bac blanc avec de longues expressions écrites où les fautes commencent dès les premiers mots (présents pourtant dans le sujet) cafe
"Une heure", ça veut dire une durée comprise approximativement entre 50 et 60 minutes (selon durée des cours dans les établissements). Ce qu'on fait pendant cette heure, en revanche, varie - ce qui est d'ailleurs exactement ce que j'ai dit : une certaine durée de cours, si tu préfères, est plus fatigante que la même durée de travail de bureau (ce qui ne veut évidemment pas dire que toutes les heures de cours entraînent exactement la même fatigue).
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Kilmeny le Lun 23 Avr - 11:25
@Isis39 a écrit:Vous pouvez les interpeller sur Twitter



Il faut avoir twitter !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Enaeco
Fidèle du forum

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Enaeco le Lun 23 Avr - 12:30
@Kilmeny a écrit:

Il faut avoir twitter !

https://www.42h53.fr/#agendas

En bas de la page, il y a une rubrique "Et vous, où en êtes vous ?" avec un formulaire pour indiquer son temps de travail.

Sinon, dans les mentions légales, il y a une adresse mail de contact et un numéro de téléphone (et une adresse postale également au cas où)
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Kilmeny le Lun 23 Avr - 18:09
Merci, je n'avais pas vu !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Ajonc35
Niveau 6

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Ajonc35 le Lun 23 Avr - 19:46
Il n'y a que le temps de travail. Préparer des cours, j'aime. Travailler avec certains collègues ( ceux qui ne tirent pas la couverture vers eux) sur des projets. Chercher de  nouvelles idées, j'aime et pourtant c'est très chronophage car cela n'aboutit parfois à rien ou à si peu. Aider un élève par ci par là de manière individuelle ou en tout petits groupes de 3,4 élèves volontaires, j'aime bien. Préparer des diaporamas, j'aime; et dans ces cas le temps ne compte pas, c'est le prix de notre liberté.
Par contre, j'ai lâché mes copies de bac blanc ( bac pro) et c'est proche de l'horreur ( et comme cela porte sur la France et les Français entre 1940 et 1944, j'y ai droit au propre comme au figuré). Les réponses aux questions sont des copies des documents et j'ai de la chance quand ils recopient sans faute, que c'est bien écrit et donc lisible. Par contre la question qui appelle connaissances et construction d'un propos organisé, l'horreur    et là les heures, elles ne passent pas vite. A raison de 10 par jour, je devrais avoir fini à la moitié des vacances ( je vais tenter 10 dès demain matin aux aurores, puis 10 en fin de journée) et à la fin de la semaine, ce sera bon. Comme me le disait récemment une collègue sur le départ (en retraite): " s'il y a une chose que je ne regretterai pas, c'est la correction des copies".
Quant à moi, je vais tenter l'année prochaine : faire l'évaluation avant le cours. Ce ne sera pas pire et au moins, les prochains, ils auront des raisons.


Dernière édition par Ajonc35 le Mar 24 Avr - 6:39, édité 1 fois
avatar
lene75
Empereur

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par lene75 le Lun 23 Avr - 19:59
@Ajonc35 a écrit:Quant à moi, je vais tenter l'année prochaine : faire l'évaluation avant le cours. ce ne sera pas pire et au moins les prochains ils auront des raisons.



Excellent... et tellement vrai ! Je vais y penser aussi !

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Contenu sponsorisé

Re: Site 42h53 pour casser les préjugés sur notre temps de travail

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum