Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Babarette
Doyen

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Babarette le Sam 5 Mai 2018 - 22:44
Je ne vois absolument pas en quoi les propos de LadyC sont ridicules, bien au contraire d'ailleurs. Il se trouve qu'elle a raison, que si les caïds font la loi et que la police ne peut pas être assez présente pour les en empêcher, les gamins auront tendance à suivre ceux qui font la loi.
L'image n'a rien de fantaisiste, et ce n'est pas une image d'ailleurs. Les gamins qui ne savent pas lire arrivés en sixième n'y sont pas pour grand chose. Sûrement que ça leur ferait plaisir de ne plus avoir de notes catastrophiques et de comprendre quelque chose à ce qui se passe en classe.
archeboc
Sage

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par archeboc le Sam 5 Mai 2018 - 22:55
@Babarette a écrit:Je ne vois absolument pas en quoi les propos de LadyC sont ridicules, bien au contraire d'ailleurs. Il se trouve qu'elle a raison, que si les caïds font la loi et que la police ne peut pas être assez présente pour les en empêcher, les gamins auront tendance à suivre ceux qui font la loi.

L'estimation de Thomas Sauvadet ("Le capital guerrier") c'est qu'il y a 10% des gamins mâles qui suivent les caïds et tiennent la rue. Les autres sont à la maison. Casser le caïdat imposerait des méthodes que certains taxeraient de néocolonialiste.


Dernière édition par archeboc le Sam 5 Mai 2018 - 22:58, édité 1 fois
profs:(
Niveau 6

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par profs:( le Sam 5 Mai 2018 - 22:56
@LadyC a écrit:Sans rapport du tout, je ne pense pas, mais je crois volontiers que ce ne soit pas la plus appropriée ; à cette heure et sans vouloir passer une demi-heure dessus, c'est tout ce que j'ai trouvé.
Mon premier paragraphe ridicule : en quoi ? Là encore, j'ai peut-être été rapide et schématique, mais ridicule, je ne vois pas. Si j'ai manqué quelque chose, je suis preneuse d'explications (c'est dit sans ironie).

Comme ni vous ni moi ne pouvons prévoir l'avenir, autant en rester là. Restez sur vos positions et moi les miennes et regardons la suite ..
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Babarette le Sam 5 Mai 2018 - 23:02
@archeboc a écrit:
@Babarette a écrit:Je ne vois absolument pas en quoi les propos de LadyC sont ridicules, bien au contraire d'ailleurs. Il se trouve qu'elle a raison, que si les caïds font la loi et que la police ne peut pas être assez présente pour les en empêcher, les gamins auront tendance à suivre ceux qui font la loi.

L'estimation de Thomas Sauvadet ("Le capital guerrier") c'est qu'il y a 10% des gamins mâles qui suivent les caïds et tiennent la rue. Les autres sont à la maison. Casser le caïdat imposerait des méthodes que certains taxeraient de néocolonialiste.

Ca dépend ce qu'on appelle "suivre les caïds". J'ai compris "faire le mariole en classe", pas forcément "vendre du shit et casser des voitures".

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Fenrir
Niveau 9

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Fenrir le Dim 6 Mai 2018 - 10:48
Soit dit en passant, il y a des guetteurs qui sont impeccables en classe. Peu, j'en conviens.

J'ai aussi du mal à comprendre en quoi le propos de LadyC peut être qualifié de ridicule. Imprécis, peut-être. Ridicule ? Pas vraiment.
Les "caïds" perpétuent un référentiel de valeur qui pourri les enfants, donc même ceux qui ne frôlent pas l'illégalité (sans parler de l'embrasser à pleine bouche) on une vision distordue de l'autorité (de l'état entre autre) et de la façon dont fonctionne la société. Et pour cause ils en sont en partie exclus (et je ne fait pas l'oie blanche, les torts sont largement partagés) et n'en voient qu'une partie qui ne leur est pas expliquée par leurs parents, pour la plupart primo arrivants.

D'ailleurs, au risque d'en surprendre certains, j'ai eu une discussion récemment où mes interlocuteurs m'expliquaient que le "bizness" n'est pas une fin en soit, mais un moyen (qui n'est pas justifiable au regard de la loi),celui d'amasser suffisamment pour repartir au pays ouvrir un commerce légal. Je suis resté assez circonspect par rapport à la proportion des personnes pour lesquelles ce serait le cas, je me doute bien que ce n'est pas le cas pour beaucoup d'entre eux.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Celadon le Dim 6 Mai 2018 - 10:52
Donc commerce illégal en France pour financer commerce légal au bled ??? Crédible ?
avatar
ipomee
Doyen

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par ipomee le Dim 6 Mai 2018 - 11:21
Autrement dit délinquant ici, vertueux là-bas ?
SPQR 08
Niveau 5

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par SPQR 08 le Dim 6 Mai 2018 - 11:42
J'adore quand des enseignants parlent d'un milieu dont ils ne sont pas issus et qu'ils ne fréquentent pas au quotidien.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Celadon le Dim 6 Mai 2018 - 11:43
Détrompe-toi, SPQR...
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Tamerlan le Dim 6 Mai 2018 - 11:46
@ipomee a écrit:Autrement dit délinquant ici, vertueux là-bas ?

Ce peut être simplement la volonté de blanchir les sous dans des activités légales en prévision de la retraite des activités illégales. C'est quand même un grand classique.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
profs:(
Niveau 6

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par profs:( le Dim 6 Mai 2018 - 11:56
L'embêtant avec ce(s) sujet(s) c'est qu'il(s) est(sont) de l'ordre de l'idéologie. J'avais envie de vous répondre en cherchant sur google avec  les mots suivants : "pays les plus redistributifs"

Le système fiscal et social français est peu redistributif - Le Figaro
www.lefigaro.fr › Patrimoine › Impôts
26 nov. 2013

Le système redistributif français fonctionne - Challenges.fr
https://www.challenges.fr/.../le-systeme-redistributif-francais-fonctionne_127408
28 nov. 2014

Le système fiscal et social est peu redistributif - L'Obs
https://www.nouvelobs.com › TopNews
26 nov. 2013

Nous trouverons toutes et tous des sources pour étayer ce que nous avançons alors à quoi bon ? D'autant plus que je n'ai rien à défendre à part un avis personnel. C'est juste que pour moi maintenant c'est terminé. Je n'ai plus envie de toujours mettre en avant les excuses. Je sais qu'il y a des facteurs aggravants mais à un moment ça va quoi...  De plus, et pour faire le lien avec un autre sujet du forum, il faudra des salariés de plus en plus qualifiés dans le temps et je ne vois pas comment s'ils sont exclus aujourd'hui, ils ne le seront pas encore plus demain.
avatar
Guermantes729
Habitué du forum

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Guermantes729 le Dim 6 Mai 2018 - 12:15
@Fenrir a écrit:Soit dit en passant, il y a des guetteurs qui sont impeccables en classe. Peu, j'en conviens.


En début de carrière j'ai été nommée dans un lycée dit sensible de la région parisienne, lycée, pas collège. On avait dans chaque classe, plusieurs élèves suivis par la justice, régulièrement absents pour rencontrer leur contrôleur judiciaire.  Vol de voiture, cambriolage, trafic de drogue, bon, une était dispensée de TP car elle avait été diagnostiquée pyromane, (elle avait mis le feu chez elle), mais je dirais que ça relevait plus de la maladie que de la délinquance

Bref, tout ça pour dire que tous ces petits "caïds" en classe, ne mouftaient pas. Rien. Ils étaient nickels. Car  le maintien au lycée était pour eux la condition sine qua non d'échapper à la prison. Et aussi, parce que , vraiment, embêter le prof était le cadet de leurs soucis pour certains....

J'avais 24 ans, c'était ma 1ère année après le stage, je peux dire que je n'ai pas mis UN mot sur le carnet, UNE heure de colle....et régulièrement, des bandes extérieures à l'établissement entraient dans l'établissement et ça castagnait et je me disais que si un drame arrivait, toute ma famille se dirait "mon Dieu c'est là où Guermantes travaille, la pauvre, ça doit être affreux!!" et bien en classe, c'était d'un calme olympien....

je ne peux pas en établir de généralités, je ne suis restée qu'un an dans ce lycée, mais ça m'a frappée...
Contenu sponsorisé

Re: Le témoignage d'une "survaillante" en Seine-et-Marne.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum