Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
MUTIS
Expert

Re: Festival d’Avignon 2018

par MUTIS le Mer 11 Juil 2018 - 13:29
@cannelle21 a écrit:Pas de conseil à donner car je n'aime pas trop l'humour. Plus un spectacle est noir, mieux c'est (pour moi).

Pour moi, ce sera :

Demain :
- La géographie du danger
- Quand j'avais cinq ans je m'ai tué  (texte que j'aime beaucoup et qui pose la question des limites de l'entendable pour un jeune public)
- Je vole et le reste je le dirai aux ombres (je suis attachée à ce qu'écrit Jean-Christophe Dollé et le FOUIC théâtre est une jeune compagnie pleine de promesses)
- Thyeste

Vendredi
- Faust
- Love and Money
- Pour l'après midi j'hésite donc j'aviserai sur place
- Le maître et Marguerite

Beau programme. J'attends votre retour car pas mal des pièces choisies sont dans mon programme. Et comme je reste une quinzaine, je peux en ajouter quelques-unes ! abi
avatar
Polgara
Niveau 4

Re: Festival d’Avignon 2018

par Polgara le Mer 11 Juil 2018 - 13:46
Bonjour à tous !
Je ne descends pas à Avignon cette année mais j'ai tout de même pu profiter de la retransmission de Thyeste hier soir alors j'ai emmené un petit bout du festival chez moi Wink

Je me permets de faire un peu de pub pour la Compagnie des Lucioles (une de mes amies en est la chargée de communication).
Cette année, pour le festival d'Avignon, la compagnie présente Quand j'aurai mille et un ans, une pièce orientée jeune public mais qui ravira aussi les plus grands. C'est un spectacle poétique avec une superbe esthétique.
Je vous mets la description du spectacle ci-dessous :

"POUR TOUS LES JEUNES DE 7 À 117 ANS !

DE NATHALIE PAPIN
MISE EN SCÈNE JÉRÔME WACQUIEZ

SÉLECTION HAUTS-DE-FRANCE EN AVIGNON

« Mourir, ça va disparaître. »
Dans une station sous-marine du futur, Cendi et Mili se mettent à imaginer le jour où ils pourraient avoir mille ans. Et si l’éternité se trouvait au fond des océans, serait-il possible de s’en emparer ?
Si Mili se fantasme immortel, Cendi souhaite au contraire vivre chaque instant de sa vie. Ces trajectoires opposées peuvent-elles se rencontrer ?"

Le spectacle se joue au 11 • Gilgamesh Belleville (11 boulevard Raspail).
N'hésitez pas à y aller Smile

_________________
Spoiler:
Je fais partie de ceux qui appliquent les rectifications orthographiques de 1990 Wink
avatar
cannelle21
Grand Maître

Re: Festival d’Avignon 2018

par cannelle21 le Ven 13 Juil 2018 - 22:14
Pour moi Avignon c'est fini. J'écrirai plus longuement demain.
Juste un mot : allez voir Le maître et Marguerite. J'ai vraiment beaucoup aimé.

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.
avatar
cannelle21
Grand Maître

Re: Festival d’Avignon 2018

par cannelle21 le Sam 14 Juil 2018 - 18:35
Me voici pour un débriefing un peu plus long.

- La géographie du danger, au Golovine
J'ai aimé cette forme de danse courte qui laisse entendre le texte tout en proposant des passages chorégraphiés. Ces derniers montent en puissance durant le spectacle tout en apportant des respirations dans le propos. Cela m'a donné envie de lire le texte.

- Quand j'avais cinq ans je m'ai tué, au théâtre du Bélier
La proposition fait entendre le texte. Certains éléments de jeu (tout un travail avec des bâtons et de la danse) sont intéressants. Après, j'ai trouvé ça un peu "jeune" dans le jeu. Là encore, j'ai eu envie de relire le roman de Butten à l'origine de la pièce.

- Je vole et le reste je le dirai aux ombres, au Gilgamesh
Je suis le travail de Jean-Christophe Dollé depuis quatre ans et j'ai apprécié ce spectacle beaucoup plus sombre que Timeline. La pièce s'inspire d'un fait divers et fonctionne sur le mode de l'enquête (flash back). Les propositions de scénographie du Fouic théâtre sont souvent intelligentes, c'est bien joué et je trouve que le texte change de ce que l'on peut voir.

- Thyeste
ahhhhhhhhhhhhhh. Je préviens que je ne suis absolument pas objective et que je savais que j'allais aimer la pièce au moment même où je suis allée me jucher tout en haut de la cour d'honneur (rang Z).
Les points positifs : des décors imposants, des trouvailles scénographiques (l'entrée en scène de Tantale), un travail sur le choeur avec des enfants (j’ai pleuré), des jeux de lumières...
Les points négatifs : Thomas Jolly fait du Thomas Jolly à la fois comme metteur en scène et comme comédien. On retrouve clairement du Richard III dans le jeu et du Arlequin joli par l’amour dans la mise en scène. J’aurais aimé qu’il joue Thyeste au lieu d’Atrée. On nous avait annoncé de l’hémoglobine, je suis restée sur ma faim.
Bref, pour moi, le spectacle est une réussite. Les puristes de tragédies antiques ne s’y retrouveront peut-être pas car il y a un véritable parti pris d’actualisation par la scénographie. Dans la mesure où ce parti pris est assumé, cohérent… je dirai que c’est plutôt une réussite.
Pour ceux qui ne pourront pas le voir, je conseille d’aller jeter un œil sur culture box, notamment à 1H38 ou sur youtube.


- Faust, au Gilgamesh
Je n’ai pas aimé. J’avoue que je n’étais pas complètement opérationnelle (peu dormi la veille) mais je n’ai pas réussi à entrer dans la pièce. J’ai trouvé que tout était extrêmement premier degré : le diable très diable, des comédiens surjouant… Pourtant dans la salle les autres spectateurs ont beaucoup apprécié, notamment l’usage de la vidéo et de la musique.

- Love and Money, au Gilgamesh
Le texte est sympa, les comédiens jouent bien… mais ça s’arrête là. Je pense que je n’aurai aucun souvenir de cette pièce dans un an.

- Lili, au Roi René
Alors là il faut que je vous raconte. Il faut m’imaginer par 35 degrés, sentant le gnou et en phase de digestion intense. Un spectateur s’installe à côté de moi, sur l’une des chaises en plastique qui font un bruit de succion. C’est le metteur en scène : Daniel Mesguich. C’est là que commence en moi le combat entre torpeur et bienséance : je ne peux pas m’endormir à côté de lui, ce n’est pas possible.
Les autres spectateurs semblent très enthousiastes. Je suis plus réservée. Il s’agit de l’histoire d’une idiote et là encore j’ai trouvé le jeu très premier degré : jouer l’idiot / faire l’idiot… Bref, je n’ai pas accroché.

- Le maitre et Marguerite, au Gilgamesh
Le coup de cœur de ce off pour moi. Le spectacle est très riche scénographiquement parlant avec un dispositif quadrifrontal, de la musique, de la vidéo et énormément d’accessoires… La pièce nous conduit dans l’œuvre extrêmement dense de Boulgakov sans pour autant nous y perdre. Il y a un parti pris comique avec plusieurs moments extrêmement drôles. Les comédiens sont solides et apportent un véritable rythme à la pièce.

J'ai particulièrement aimé cette édition. J'ai trouvé qu'il y avait un peu moins de monde que les autres années. J'ai aussi pu aller sur la soirée du IN : un autre monde.

Pour les échos en plus :
- Un très bon En attendant Gogot
- En danse Phasme
- Très bonne adaptation de Pas Pleurer
- Très bon Portrait de Bourdieu au Gilgamesh

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.
avatar
LisaZenide
Vénérable

Re: Festival d’Avignon 2018

par LisaZenide le Sam 14 Juil 2018 - 18:44
Je vais essayer d'y aller la dernière semaine de juillet... je regarde avec attention vos critiques !
J'ai hâte ! bounce
Pas encore regardé le programme en détail... Smile
avatar
Audrey
Oracle

Re: Festival d’Avignon 2018

par Audrey le Dim 15 Juil 2018 - 4:53
Ca vous choque si je dis que je vais tenter d'emmener mes latinistes et hellénistes de 3e voir Thyeste à Lyon cet hiver? J'ai une copine prof d'anglais qui a littéralement été dégoûtée par la bande annonce du spectacle, et qui du coup a refusé d'aller le voir avec moi... je me demande donc si c'est une mise en scène choquante à ce point.

Personnellement, j'ai trouvé que la mise en scène était sobre, seuls les mots sont vraiment violents, surtout quand le messager décrit la mise à mort des enfants. J'ai déjà emmené des classes voir une sublime mise en scène de la Médée d'Euripide il y a quelques années, et l'histoire ne me semble pas moins horrible...

Bref, je meurs d'envie d'emmener les élèves, mais je ne veux pas commettre de boulette, alors dites-moi!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
cannelle21
Grand Maître

Re: Festival d’Avignon 2018

par cannelle21 le Dim 15 Juil 2018 - 7:54
Moi, ça ne me choque pas. La pièce est déconseillée pour les moins de douze ans. Je trouve justement que c'est la cruauté du propos et son traitement qui sont intéressants.
Ce qui m'inquièterait plus c'est la durée de la pièce (2H30) et l'accessibilité du texte. Je trouve que la scénographie et les changements de rythme font qu'on ne voit pas le temps passer. Il faut sans doute l'aborder comme un opéra.
Pour l'accessibilité du texte : si tu bosses dessus avant, la fable reste simple à comprendre.
Tu as d'ailleurs une pièce démontée pour travailler en amont : http://crdp.ac-paris.fr/piece-demontee/pdf/thyeste_total.pdf

_________________
Il y a des gens si bêtes que si une idée apparaissait à la surface de leur cerveau, elle se suiciderait, terrifiée de solitude.
avatar
Audrey
Oracle

Re: Festival d’Avignon 2018

par Audrey le Dim 15 Juil 2018 - 14:18
Je vois qu’on est sur la même ligne, Cannelle! ;-)
Merci de ta réponse! J’ai vu le dossier du crdp mardi soir, juste après avoir vu la retransmission de la pièce à la tv...;-)
Bon ben y a plus qu’à!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Festival d’Avignon 2018

par trompettemarine le Dim 15 Juil 2018 - 19:14
@cannelle21 a écrit:Moi, ça ne me choque pas. La pièce est déconseillée pour les moins de douze ans. Je trouve justement que c'est la cruauté du propos et son traitement qui sont intéressants.
Ce qui m'inquièterait plus c'est la durée de la pièce (2H30) et l'accessibilité du texte. Je trouve que la scénographie et les changements de rythme font qu'on ne voit pas le temps passer. Il faut sans doute l'aborder comme un opéra.
Pour l'accessibilité du texte : si tu bosses dessus avant, la fable reste simple à comprendre.
Tu as d'ailleurs une pièce démontée pour travailler en amont : http://crdp.ac-paris.fr/piece-demontee/pdf/thyeste_total.pdf

Pour des troisièmes, cela me semble jouable.
Il faut bien travailler en amont le mythe de Tantale, l'histoire de Thyeste et d'Atrée, et rappeler le monde des enfers.
Pour le lycée, il ne faut pas laisser de côté le fait qu'il s'agit d'une pièce déclamée, qui n'a probablement pas été représentée, que la pièce est romaine, et enfin que la philosophie de Sénèque est prégnante. Un travail sur le monstrueux et les éléments (soleil, etc.) s'impose.
La traduction de Florence Dupont tient bien la route en représentation. C'est l'occasion de relire ses ouvrages critiques (je la préfère sur le théâtre latin que le théâtre grec) avec notamment ses études sur l'équilibre du monde qui est ébranlé et qui doit être retrouvé.
La pièce est jouée chez nous aussi : je vais y inviter les élèves (mais j'arrête les sorties de groupe : trop de contraintes de la part du théâtre de notre ville et de mon intendance).
Je l'ai "captvtée" pour en étudier quelques passages.
En histoire de la mise en scène, Thomas Jolly fait de multiples références à d'autres pièces (Héraklès furieux, Médée, et Shakespeare) et d'autres mises en scène (couleurs de l'Agamemnon de Mnouchkine au début ?)

Je l'ai dit sur un autre fil, les costumes des deux frères m'ont déplu (notamment Thyeste au début, le côté Pierre et Gilles à la fin (inutile)) ainsi que la déclamation forcée d'Atrée.
avatar
Aurevilly
Niveau 9

Re: Festival d’Avignon 2018

par Aurevilly le Mar 17 Juil 2018 - 12:49
Petit conseil pratique : avec les travaux du tram, l'accès en voiture à Avignon est totalement délirant. Des heures d'embouteillages partout; même les astuces habituelles pour déjouer les embouteillages classiques sont devenues inutiles. Je me suis fait piéger hier et j'ai raté mon spectacle.
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Festival d’Avignon 2018

par Écusette de Noireuil le Ven 20 Juil 2018 - 0:40
Quelques suggestions, à ma fin de séjour à Avignon:
À l'île Piot, Burning , puis Strach, à voir absolument.
Théâtre des halles: Convulsions (réécriture des Atrides, j'ai beaucoup aimé... très surprenant quand même! )
Aux Lucioles: Les fâcheux
Et en jeune public: Cyrano dans son buisson de lavande sentait bon la lessive
Je demande la route au train bleu
Et pourquoi pas Britannicus on stage (mais c'est vraiment une déconstruction, il n'y a pas de Racine dedans et c'est burlesque)
Et dans un genre chiens de Navarre mais circassiens: Dexe-me à l'île Piot.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Festival d’Avignon 2018

par Isidoria le Mar 24 Juil 2018 - 16:13
Pour ma part j’ai pu aller voir Thyeste au In, et j’ai adoré aussi, d’autant que je rêvais depuis longtemps de voir un spectacle dans la cour d’honneur du palais des papes. Avec ma pote qui m’accompagnait, on a tenté le rachat de places à la dernière minute, et on réussi à en avoir au 4ème rang en plein milieu, c’etait inespéré!
Sinon nous avons pu, grâce à la finale du foot à aller voir Le maître et Marguerite, qui était complet tous les jours de notre séjour. J’ai beaucoup aimé, malgré certaines longueurs surtout lors des parties traduites surtitrées.
J’ai aussi vu au chêne noir J'aime Valentine mais bon, interprété par deux acteurs sympathiques. J’ai trouvé la pièce légère et juste, pas un souvenir impérissable mais sympa.
Et enfin j’ai vu duel à grande vitesse, que je ne serais pas spontanément allé voir, mais dans laquelle jouait un de mes amis. C’est plus grand public, un peu cliché mais sympathique, avec quelques petites perles assez drôles.
Je suis un peu déçue de cette année, tout ce que je voulais voir était complet, parfois jusqu’a La fin du festival alors que nous y étions du 14 au 17. Je trouve qu’il devient difficile d’improviser un séjour à Avignon à cause de ce problème de réservation. Je ne sais pas trop comment les gens font, ils doivent télécharger le programme et réserver par internet sans doute.
Toutefois, j’apprécie toujours d’aller à Avignon pendant le festival, j’aime l’ambiance détendue qui y règne, les terrasses,...
Izambard
Neoprof expérimenté

Re: Festival d’Avignon 2018

par Izambard le Mar 24 Juil 2018 - 17:29
Je rêve d'y aller
avatar
nanoueva
Niveau 10

Re: Festival d’Avignon 2018

par nanoueva le Mar 24 Juil 2018 - 21:29
J'y suis allée avec mon mari et nous avons eu du mal à obtenir des places. Nous avons tout de même pu voir:
- Les Reines, d'après Richard III de William S.: beau texte, belles comédiennes!
- Britannicus on stage... Sympathique et amusant, sans plus.
- Conseil de classe, de et par Geoffrey Rouge-C : excellent spectacle, vraiment. C'est émouvant et extrêmement percutant.
- Les aventuries de la cité Z... Oui, je sais, on me dira que ce n'est pas très sérieux. Mais j'ai beaucoup ri et cela fait du bien.
- Le songe d'une nuit d'été par une troupe d' élèves comédiens très dynamiques et convaincants : l'esprit de la pièce y était et les comédiens n'ont absolument pas démérité. De plus, la pièce est jouée en plein air en fin de journée, c'est très agréable!
- An irish story: une perle!!!
Voilà, je n'ai fait que du off mais je ne regrette pas ce petit séjour dans la cité des papes.
Contenu sponsorisé

Re: Festival d’Avignon 2018

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum