Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Oudemia
Empereur

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Oudemia le Dim 29 Avr 2018 - 22:46
Littré, bien sûr, j'aurais pu commencer par là !

Haase explique longuement tout ça, il y a peut-être sûrement un ouvrage plus récent, mais celui-là est très bien.
avatar
Soda
Niveau 2

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Soda le Lun 30 Avr 2018 - 8:10
Je n'ai pas de solution, mais la phrase dans GF est bien également: "Je ne sais que c'est que de flatter", l'explication grammaticale de la syntaxe du XVIIe semble satisfaisante. Dernière tentative d'agrégation pour moi aussi! La bonne, sinon, je passe à autre chose!
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Oudemia le Dim 6 Mai 2018 - 11:16
J'ai vu passer un message hier soir, qui a disparu : je suppose que son auteur aura relu et compris ce qui le gênait  Razz ; en tout cas cela m'a rappelé que j'avais oublié de racheter le Roman comique, lire sur ordinateur c'est vraiment trop difficile.
Je suis hors jeu pour le concours, mais je vais suivre les travaux sur Scarron.
avatar
Glaskassa
Niveau 5

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Glaskassa le Dim 6 Mai 2018 - 12:39
Oui, c'était moi, Oudemia ! Je me suis cassé la tête sur un problème qui s'est résolu de lui-même dès que j'ai retrouvé mon cerveau Razz
Pourquoi dis-tu que tu es hors-jeu pour le concours ?
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei le Dim 13 Mai 2018 - 21:40
@Glaskassa a écrit:
Autour des pages 110 et sq : pourquoi est-il régulièrement question de « l’enlèvement » du curé de Domfront ? il n’a pas été enlevé ! A peine une tentative échouée.

_____

Question subsidiaire : comment allons-nous faire pour mémoriser la trame narrative de ce roman, ses personnages, etc. ?

Salut Glasskassa,

Merci d'avoir ouvert ce fil.

Si, le curé est bel et bien enlevé dans la mesure où les hommes armés réduisent l'équipage du curé à les suivre, et non plus à aller où ils veulent, librement (comme un détournement d'avion, en fait Smile ) : "Ces vilains hommes firent marcher le brancard plus vite que les méchants chevaux qui le portaient n'en avaient envie". L'enlèvement ne va pas jusqu'au bout puisque l'on s'aperçoit de la méprise, mais il y a eu action d'enlèvement, même inaccomplie.

Pour ton autre question, je résume au fur et à mesure pour ma part et je joue avec trois couleurs différentes : les actions qui se déroulent au moment de la narration/les histoires personnelles des comédiens/les histoires romanesques.


Dernière édition par Sei le Mar 15 Mai 2018 - 16:39, édité 1 fois
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei le Mar 15 Mai 2018 - 13:56
@Glaskassa a écrit:
p. 159 : comment comprenez-vous « cet avant-coureur du bourreau » ?


Bonjour encore,

La Rappinière est supposé être le lieutenant du prévôt, il est donc chargé de justice. Certains iront au gibet après être passés entre ses mains, c'est pourquoi, précédant le bourreau, il est désigné par la périphrase "cet avant-coureur du bourreau" (et la figure de style permet de mieux le faire apparaître comme le coquin qu'il est).

J'ai terminé de lire la première partie, et j'ai aussi quelques questions...

1) Je ne comprends pas bien cette tournure de phrase page 70 : « L’Espagnol y fut mis en un fauteuil, en dépit qu’il en eût ». Il préférerait rester debout ?

2) Page 102, le Destin ne trouve à répondre "que ce que l’on met à la fin des lettres" : que met-on précisément à la fin des lettres ?

3)  Pourquoi Mlle de Léri et Mlle de Saldagne ne portent pas le même nom bien qu'elles soient sœurs ?

4) Qu'est-ce que le "mal de mère" évoqué au chapitre 16 ?

5) Comment comprenez-vous cette phrase page 159 : "Ce vieil comédien [la Rancune], devenue âme damnée devant le temps, je veux dire amoureux devant sa mort, était encore au lit [...]" ?
Edit : ah, je lis au début de la 2de partie que les "âmes damnées" sont les malheureux amants.

6) Aux dernières lignes du chapitre 20, il est question de la "3e disgrâce" de Ragotin. Je me demandais ce que recouvrait cette "3e disgrâce"...

7) Je ne comprends pas la construction de cette phrase, pages 182-183 : "Si l’attachement avec la dame de Séville était une fourbe, il était aisé de la détruire".

Merci beaucoup !
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Delia le Mar 15 Mai 2018 - 16:41

Vrac de réponses, sans réfléchir :
@Sei a écrit:
Bonjour encore,



2) Page 102, le Destin ne trouve à répondre "que ce que l’on met à la fin des lettres" : que met-on précisément à la fin des lettres ?
En général, on dit serviteur :
extrait de Littré, article serviteur

Votre serviteur, votre très humble et très obéissant serviteur, formules de politesse pour finir les lettres.

Ironiquement et familièrement : je suis votre serviteur, je suis son serviteur, ou, elliptiquement, serviteur, se dit à quelqu'un ou de quelqu'un quand on n'est pas de son avis, quand on refuse ce qu'il propose, ce qu'il demande.
@Sei a écrit:3)  Pourquoi Mlle de Léri et Mlle de Saldagne ne portent pas le même nom bien qu'elles soient sœurs ?
Ce ne sont pas des noms, mais des titres : p.ex. Mlle de Blois, Mlle de Nantes, filles légitimées de Louis XIV.

@Sei a écrit:4) Qu'est-ce que le "mal de mère" évoqué au chapitre 16 ?
Une grossesse



_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei le Mar 15 Mai 2018 - 16:49
Merci beaucoup, Delia.

Ragotin ne sait pas répondre autre chose que "Serviteur !" à un autre moment de l'histoire, c'est donc bien cela.

Quel est le fonctionnement des titres ? Le frère est nommé lui-même Saldagne. Il porte le même titre ou le même nom que la sœur cadette ?
(Désolée pour l'inculture.)
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Oudemia le Mar 15 Mai 2018 - 16:54
Réponses rapides, pour me délasser en rentrant, avant de ressortir, et sans creuser : donc méfiance, je suis peut-être à côté de la plaque :

2) Page 102, le Destin ne trouve à répondre "que ce que l’on met à la fin des lettres" : que met-on précisément à la fin des lettres ?
La formule de politesse courante,  expression codifiée quel que soit le sentiment réel de celui qui écrit, est : "Je suis votre très humble et très obéissant serviteur"

3)  Pourquoi Mlle de Léri et Mlle de Saldagne ne portent pas le même nom bien qu'elles soient sœurs ?
Il s'agit vraisemblablement de noms de terres, attribuées individuellement.


4) Qu'est-ce que le "mal de mère" évoqué au chapitre 16 ?
Il faudrait que je lise le texte, je dirais bien que c'est la même chose que le "mal d'enfant", c'est à dire les douleurs de l'enfantement.


7) Je ne comprends pas la construction de cette phrase, pages 182-183 : "Si l’attachement avec la dame de Séville était une fourbe, il était aisé de la détruire".
Une fourbe c'est une ruse, une tromperie : il serait facile de démontrer que cet amour n'était pas réel.

Je file !

Edit : grillée par Délia, fleurs ; nous sommes d'accord, je n'ai donc pas écrit de bêtises. cheers
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Delia le Mar 15 Mai 2018 - 17:59
@Sei a écrit:Merci beaucoup, Delia.

Ragotin ne sait pas répondre autre chose que "Serviteur !" à un autre moment de l'histoire, c'est donc bien cela.

Quel est le fonctionnement des titres ? Le frère est nommé lui-même Saldagne. Il porte le même titre ou le même nom que la sœur cadette ?
(Désolée pour l'inculture.)


Dans les grandes familles, chaque membre a un titre.
L'aîné des garçons a pour titre le nom de la famille, ainsi que l'aînée des sœurs. Par exemple : Mlle d'Orléans, fille de Gaston d'Orléans. Ensuite viennent Mlle d'Alençon et Mlle de Valois.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei le Mar 15 Mai 2018 - 18:14
Merci beaucoup, Oudemia ! J'étais passée à côté du terme "fourbe" au féminin.

@Delia a écrit:
@Sei a écrit:Merci beaucoup, Delia.

Ragotin ne sait pas répondre autre chose que "Serviteur !" à un autre moment de l'histoire, c'est donc bien cela.

Quel est le fonctionnement des titres ? Le frère est nommé lui-même Saldagne. Il porte le même titre ou le même nom que la sœur cadette ?
(Désolée pour l'inculture.)


Dans les grandes familles, chaque membre a un titre.
L'aîné des garçons a pour titre le nom de la famille, ainsi que l'aînée des sœurs. Par exemple : Mlle d'Orléans, fille de Gaston d'Orléans. Ensuite viennent Mlle d'Alençon et Mlle de Valois.

Là, Mlle de Saldagne n'est pourtant pas l'aînée.
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei Hier à 19:22
Salut !

J'ai terminé l'œuvre. J'ai moins de questions sur la partie 2, ou que je me sois habituée à l'écriture, ou que je l'aie lue moins attentivement.

Partie 1

1) Je ne comprends pas bien cette tournure de phrase page 70 : « L’Espagnol y fut mis en un fauteuil, en dépit qu’il en eût ».

2) Aux dernières lignes du chapitre 20, il est question de la "3e disgrâce" de Ragotin. Je me demandais ce que recouvrait cette "3e disgrâce"...
Pour préciser : est-ce que vous numéroteriez les disgrâces ainsi :
1 - la carabine de Ragotin tire entre ses jambes ;
2 - il tombe de sa monture ;
3 - il suit le carrosse à pied pour retrouver son cheval ?
Ou faut-il remonter au chapitre précédent (voire plus haut) ?

Partie 2

3) On sait pourquoi la servante encoffre Ragotin ou peu importe ? Il s'était caché dans le coffre pour échapper au fantôme de la Rancune ?

4) J'ai des doutes sur le sens exact et la construction de cette phrase page 230 : "Le curé les en blâma fort et leur fit comprendre la conséquence d'une telle entreprise, qui passait la raillerie et, comme il était homme d'esprit et avait grand crédit parmi ses paroissiens, il n'eut pas grand peine à pacifier le différend, et qui plus y mit, plus y perdit." (Le curé fait référence à la farce de la Rancune et de l'Olive qui ont déplacé le corps du défunt hôte pour faire peur à Ragotin.) "qui passait la raillerie", c'est-à-dire, qui dépasse ce qui est acceptable pour une raillerie, c'est bien ça ? et pour la formule en gras ?

Merci !
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Oudemia Hier à 19:36
1) Littré est toujours utile : En dépit qu'on en ait, c'est-à-dire quoi qu'on fasse.

4) Oui, passer, ici, et souvent, c'est dépasser, outrepasser.
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei Hier à 19:54
Oudemia, vraiment un grand merci pour ton aide.
Tu aimes particulièrement ce roman ?

Donc l'Espagnol aurait eu beau vouloir résister, on l'aurait quand même installé dans ce fauteuil, c'est bien cela ? Ici le subjonctif a valeur de conditionnel ?
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Oudemia Hier à 20:40
Non, le subjonctif est voulu par l'expression, et le temps est voulu par celui du verbe de la principale :
- On le met dans le fauteuil en dépit qu'il en ait.
- On le mit dans le fauteuil en dépit qu'il en eût.

Oui, j'aime bien, c'est un classique à connaître mais que j'ai lu il y a longtemps, toujours pas racheté, donc toujours pas relu.
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei Hier à 20:49
D'accord. Mais le sens est celui que je comprends ?
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Oudemia Hier à 20:57
Oui, il a beau protester, résister, ça ne sert à rien.
avatar
Sei
Monarque

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Sei Hier à 21:01
Ah oui, donc il proteste. J'avais compris ça dés le début, mais je ne comprenais pas vraiment pourquoi il protestait.
Contenu sponsorisé

Re: Agreg LM-LC 2019 : Scarron

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum