Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Graisse-Boulons
Niveau 7

Re: Meirieu, Connac, Youx etc. : tribune pour réformer la formation des enseignants (Libération)

par Graisse-Boulons le Sam 12 Mai 2018 - 17:52
@JPhMM a écrit:Bon, je n'ai pas du être assez précis.
Si Meirieu fait du bricolage, ce dont je ne doute pas, comment peut-il être professeur de sciences de l'éducation ? Je veux dire, je pense qu'il est impossible à un charlatan des mathématiques d'avoir un poste d'universitaire mathématicien. Pourquoi est-ce possible en sciences de l'éducation ? Les critères ne sont pas valides ? ils ne sont pas appliqués ? Comment les institutions et les pairs font pour distinguer le charlatan du scientifique ? le font-ils vraiment, d'ailleurs ?

Définition du Larousse du mot "sciences" (non accompagné d'une autre expression apportant une distorsion) : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/sciences/71468
"Disciplines ayant pour objet l'étude des faits, des relations vérifiables.
Disciplines scolaires et universitaires comprenant la physique, la chimie, les mathématiques, la biologie, les sciences de la Terre, par opposition aux lettres et aux sciences humaines."

C'est simple :
- Si on peut être sûr que 1000 fois la même cause, dans le même contexte, produit 1000 fois le même effet alors c'est une science;
- Si on peut mettre en place un outil théorique permettant de prévoir de façon certaine les effets à partir des causes et du conteste;
- Si après que plusieurs personnes aient formulé différentes hypothèses elles sont contraintes par les faits de n'en retenir qu'une, c'est une science;


Tout le reste, qui laisse une part aux idée personnelles, aux "avis des experts", à la formulation personnelle c'est hors champ. La médecine, par exemple, n'est pas une science, c'est un art. A partir du moment ou le médecin ne peut garantir ni son diagnostique, ni les effets de son traitement sur telle ou telle personne, ce n'est pas une science.

Il n'en reste pas moins qu'appliqué à n'importe quoi, le mot "science" est très valorisant. Au final, pour les disciplines ou "tous les avis sont intéressants à leur façon", celles ou l'on peut perpétuellement écrire des livres avec un "point de vue innovant sur le sujet", la manière la moins malhonnête d'utiliser la représentation mentale collective du concept de "science" est de lui ajouter un ou deux termes modérateurs "sciences de l'éducation" n'est qu'un exemple...
avatar
Sulfolobus
Érudit

Re: Meirieu, Connac, Youx etc. : tribune pour réformer la formation des enseignants (Libération)

par Sulfolobus le Sam 12 Mai 2018 - 17:55
@Graisse-Boulons a écrit:
Définition du Larousse du mot "sciences" (non accompagné d'une autre expression apportant une distorsion) : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/sciences/71468
"Disciplines ayant pour objet l'étude des faits, des relations vérifiables.
Disciplines scolaires et universitaires comprenant la physique, la chimie, les mathématiques, la biologie, les sciences de la Terre, par opposition aux lettres et aux sciences humaines."

C'est simple :
- Si on peut être sûr que 1000 fois la même cause, dans le même contexte, produit 1000 fois le même effet alors c'est une science;
- Si on peut mettre en place un outil théorique permettant de prévoir de façon certaine les effets à partir des causes et du conteste;
- Si après que plusieurs personnes aient formulé différentes hypothèses elles sont contraintes par les faits de n'en retenir qu'une, c'est une science;

Attention quand même : les sciences étudient (et heureusement vu leur importance) aussi les phénomènes stochastiques. Wink
Graisse-Boulons
Niveau 7

Re: Meirieu, Connac, Youx etc. : tribune pour réformer la formation des enseignants (Libération)

par Graisse-Boulons le Dim 13 Mai 2018 - 12:24
@Sulfolobus a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
Définition du Larousse du mot "sciences" (non accompagné d'une autre expression apportant une distorsion) : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/sciences/71468
"Disciplines ayant pour objet l'étude des faits, des relations vérifiables.
Disciplines scolaires et universitaires comprenant la physique, la chimie, les mathématiques, la biologie, les sciences de la Terre, par opposition aux lettres et aux sciences humaines."

C'est simple :
- Si on peut être sûr que 1000 fois la même cause, dans le même contexte, produit 1000 fois le même effet alors c'est une science;
- Si on peut mettre en place un outil théorique permettant de prévoir de façon certaine les effets à partir des causes et du conteste;
- Si après que plusieurs personnes aient formulé différentes hypothèses elles sont contraintes par les faits de n'en retenir qu'une, c'est une science;

Attention quand même : les sciences étudient (et heureusement vu leur importance) aussi les phénomènes stochastiques. Wink

Exactement, j'ai oublié cela... Et elles donnent, dans ce cas, des résultats dont la nature même indique leurs limites...Par contre ce domaine est très peu robuste face aux tentatives plus ou moins volontaires d'en dénaturer les résultats...il suffit par exemple de ne pas donner l'effectif total et/ou la population statistique pour prétendre présenter des résultats "scientifiques", tout en détournant leurs sens...c'est encore pire que la simple usurpation ça, non ?
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Meirieu, Connac, Youx etc. : tribune pour réformer la formation des enseignants (Libération)

par JPhMM le Dim 13 Mai 2018 - 17:14
@Graisse-Boulons a écrit:- Si on peut être sûr que 1000 fois la même cause, dans le même contexte, produit 1000 fois le même effet alors c'est une science

Tiens, cela me rappelle une petite curiosité logique : si A et B alors A implique B.
En effet : (A et B) => (A => B)

Je vous laisse le plaisir de la démonstration.
Enjoy.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Meirieu, Connac, Youx etc. : tribune pour réformer la formation des enseignants (Libération)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum