Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
archeboc
Esprit éclairé

[Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par archeboc le Jeu 3 Mai 2018 - 13:53
Vers une pénurie de salariés qualifiés ?
"Alors que la reprise semble se confirmer, la main-d'œuvre qualifiée pourrait manquer d'ici à 2030, selon une étude Korn Ferry dont « Le Figaro » se fait l'écho. "

http://www.lepoint.fr/economie/vers-une-penurie-de-salaries-qualifies-03-05-2018-2215418_28.php

Et si la reprise venait à être ralentie par le manque de main-d'œuvre qualifiée ? C'est en tout cas ce qu'affirme une étude du cabinet de conseil en gestion des talents et des organisations Korn Ferry, dont Le Figaro a obtenu les conclusions. L'étude indique que 1,5 million de salariés hautement qualifiés pourraient manquer d'ici à 2030. Ce qui pourrait représenter une perte de 175 milliards d'euros pour l'économie française. Ce sont les secteurs financiers et des services aux entreprises qui devraient être les plus impactés par ce manque de main-d'œuvre. Les salariés avec un niveau de formation peu élevée pourraient être, eux, beaucoup trop nombreux (un surplus de 1,7 million de salariés).

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Celadon le Jeu 3 Mai 2018 - 14:02
Et les robots pour remplacer les qualifiés ? Toujours pas opérationnels en 2030 ? Mais qu'est-ce qu'ils traînent !
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par William Foster le Jeu 3 Mai 2018 - 14:03
Et du coup, les salariés qualifiés seront plus rares et donc plus chers ?
Ce serait une bonne nouvelle pour tous les profs surnuméraires qui cherchent à se recaser Very Happy

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Thermo
Niveau 6

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Thermo le Jeu 3 Mai 2018 - 14:07
Pourtant il n'y a jamais eu autant de mentions au bac, je ne comprends pas....

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par pseudo-intello le Jeu 3 Mai 2018 - 14:28
Article à conserver pour montrer aux élèves fainéants ?
avatar
Oonnay
Niveau 9

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Oonnay le Jeu 3 Mai 2018 - 14:33
@Thermo a écrit:Pourtant il n'y a jamais eu autant de mentions au bac, je ne comprends pas....
Ils sont compétents, pas qualifiés  diable
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par JPhMM le Jeu 3 Mai 2018 - 19:21
Ben l'entreprise de base se sort les doigts, embauche quelqu'un et le forme. Et boom, la personne devient qualifiée.
Incroyable, non ?

Ben non.
On va dire : c'est la faute aux profs.
L'école doit qualifier tout ce beau monde.

Encore un pas dans la transformation de l'éducation nationale en grand centre de formation des futurs salariés aux compétences définies par le patronat.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Rabelais le Jeu 3 Mai 2018 - 20:37
@JPhMM a écrit:Ben l'entreprise de base se sort les doigts, embauche quelqu'un et le forme. Et boom, la personne devient qualifiée.
Incroyable, non ?


Ben non.
On va dire : c'est la faute aux profs.
L'école doit qualifier tout ce beau monde.

Encore un pas dans la transformation de l'éducation nationale en grand centre de formation des futurs salariés aux compétences définies par le patronat.
coeurs
Toujours d'accord.
D'ailleurs, c'est ce qui se faisait.
On n'envoyait pas le senior à la retraite ou à la porte, on lui confiait un jeune pour qu'il transmette.
Et l'ascenseur social fonctionnait.
woohoo

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par JPhMM le Jeu 3 Mai 2018 - 21:05
Very Happy

A écouter certaines personnes, j'en arrive à croire que cette époque où les entreprises demandaient aux anciens de former les nouveaux n'a existé que dans mes rêves.
L'âge me joue des tours et ma mémoire défaille, ou alors ces personnes sont des menteurs.

J'hésite.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par pseudo-intello le Jeu 3 Mai 2018 - 21:18
En fait, JP, je pense qu'il y a deux choses différentes : les savoirs propres à un métier précis (l'entreprise peut se sortir les doigts pour apprendre des techniques diverses et variées, se familiariser avec des machines utilisées dans la boîte, etc), mais elle aura bien du mal à former du personnel qui serait incapable de faire preuve de rigueur, trop brouillon, trop étourdi, trop peu persévérant, etc.
Or, la rigueur et la persévérance, je vois que ça devient une denrée rare parmi mes ouailles, et que l'ado moyen dans l'à-peu-près permanent est mal barré pour devenir un travailleur qualifié (ou qualifiable donc).
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par JPhMM le Jeu 3 Mai 2018 - 21:26
Alors faut arrêter de prendre les ados pour des princes fragiles qui ne peuvent pas voir un commentaire rouge sans s'évanouir ou sont incapables d'entendre que faire 74 fautes de français en 5 lignes ne vaut pas 17,5/20 sans crier à la stigmatisation par la norme conservatrice de l'orthographe bourgeoise.
Ici, les ados ont failli faire une révolution parce que, aléas du temps obligent, le jour des photos de classe a été arrêté au dernier moment, et ils n'ont pas été prévenus. Le scandale a été considérable, même certains parents se sont insurgés.

Nous sommes en train de nous préparer quelques générations d'une bêtise assez cataclysmique.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JaneB
Fidèle du forum

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par JaneB le Ven 4 Mai 2018 - 0:18
@Thermo a écrit:Pourtant il n'y a jamais eu autant de mentions au bac, je ne comprends pas....

Et qui les attribue ces notes? Nous ...
Bouboule
Expert spécialisé

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Bouboule le Ven 4 Mai 2018 - 0:32
@William Foster a écrit:Et du coup, les salariés qualifiés seront plus rares et donc plus chers ?
Ce serait une bonne nouvelle pour tous les profs surnuméraires qui cherchent à se recaser Very Happy

Faudrait d'abord qu'ils se qualifient.
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par pseudo-intello le Ven 4 Mai 2018 - 0:40
@JPhMM a écrit:Alors faut arrêter de prendre les ados pour des princes fragiles qui ne peuvent pas voir un commentaire rouge sans s'évanouir ou sont incapables d'entendre que faire 74 fautes de français en 5 lignes ne vaut pas 17,5/20 sans crier à la stigmatisation par la norme conservatrice de l'orthographe bourgeoise.
Ici, les ados ont failli faire une révolution parce que, aléas du temps obligent, le jour des photos de classe a été arrêté au dernier moment, et ils n'ont pas été prévenus. Le scandale a été considérable, même certains parents se sont insurgés.

Nous sommes d'accord.

@JPhMM a écrit:Nous sommes en train de nous préparer quelques générations d'une bêtise assez cataclysmique.

Tu as oublié "auto-centrées" et "narcissiques".
archeboc
Esprit éclairé

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par archeboc le Ven 4 Mai 2018 - 19:14
@JPhMM a écrit:Ben l'entreprise de base se sort les doigts, embauche quelqu'un et le forme. Et boom, la personne devient qualifiée.
Incroyable, non ?

Ben non.
On va dire : c'est la faute aux profs.
L'école doit qualifier tout ce beau monde.

Encore un pas dans la transformation de l'éducation nationale en grand centre de formation des futurs salariés aux compétences définies par le patronat.

Alors dans la pâtisserie où j'ai acheté des macarons, la stagiaire s'est trompée de touche sur la machine (pour cela on ne va pas accuser l'école) et quand je lui ai fait remarquer que 2 fois 8, cela ne faisait pas quatorze, elle avait l'air sûre que si, puisque la machine le disait. Là, je crois qu'on peut accuser le système scolaire.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par JPhMM le Ven 4 Mai 2018 - 19:26
@archeboc a écrit:Là, je crois qu'on peut accuser le système scolaire.
Euh... non.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Marie Laetitia le Ven 4 Mai 2018 - 20:00
@Celadon a écrit:Et les robots pour remplacer les qualifiés ? Toujours pas opérationnels en 2030 ? Mais qu'est-ce qu'ils traînent !

Bah... c'est-à-dire qu'en fait...
Spoiler:
On a un petit problème. On ne trouve pas assez d'ingénieurs capables de concevoir ces robots sans qu'ils crament au bout de quelques minutes de fonctionnement... Razz
Un petit problème de formation des ingénieurs, apparemment... abi

@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:Ben l'entreprise de base se sort les doigts, embauche quelqu'un et le forme. Et boom, la personne devient qualifiée.
Incroyable, non ?


Ben non.
On va dire : c'est la faute aux profs.
L'école doit qualifier tout ce beau monde.

Encore un pas dans la transformation de l'éducation nationale en grand centre de formation des futurs salariés aux compétences définies par le patronat.
coeurs
Toujours d'accord.
D'ailleurs, c'est ce qui se faisait.
On n'envoyait pas le senior à la retraite ou à la porte, on lui confiait un jeune pour qu'il transmette.
Et l'ascenseur social fonctionnait.
woohoo

Ouais, sauf que si le gus n'a pas les bases en mathématiques ou en électronique, ce n'est pas à l'employeur de lui refaire faire ses études... Et c'est de plus en plus un problème. En sachant qu'en même temps, on veut toujours employer à moins cher (en particulier en France, demandez-vous pourquoi), à un moment, ça coince.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Rabelais le Ven 4 Mai 2018 - 21:07
@archeboc a écrit:
@JPhMM a écrit:Ben l'entreprise de base se sort les doigts, embauche quelqu'un et le forme. Et boom, la personne devient qualifiée.
Incroyable, non ?

Ben non.
On va dire : c'est la faute aux profs.
L'école doit qualifier tout ce beau monde.

Encore un pas dans la transformation de l'éducation nationale en grand centre de formation des futurs salariés aux compétences définies par le patronat.

Alors dans la pâtisserie où j'ai acheté des macarons, la stagiaire s'est trompée de touche sur la machine (pour cela on ne va pas accuser l'école) et quand je lui ai fait remarquer que 2 fois 8, cela ne faisait pas quatorze, elle avait l'air sûre que si, puisque la machine le disait. Là, je crois qu'on peut accuser le système scolaire.
Non Laughing
On le lui a appris mille fois depuis le CE2, il n'y a donc qd deux solutions :
- elle n'a jamais rien écouté
- elle est intellectuellement limitée
Point.
Rien à voir avec l'EN.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
henriette
Médiateur

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par henriette le Ven 4 Mai 2018 - 21:07
En tout cas, pour les robots, y'a encore une bonne marge de progression :
https://chinadroid.ch/2018/01/26/fabio-le-robot-licencie/
Il se prénomme Fabio et c’est le premier robot engagé dans un supermarché d’Edimbourg. Il s’occupait de l’accueil des clients et de la distribution d’échantillons depuis seulement quelques jours quand son patron a décidé de se séparer de lui. La raison ? Il effrayait les clients au lieu de les aider !
http://www.ge-rh.expert/2018/02/19/restaurant-licencie-robot-serveurs-maladresse/
Un restaurant de Canton, au sud de la Chine, a annoncé avoir licencié ses robots serveurs pour cause de dysfonctionnements et de maladresses répétitives.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
wilfried12
Niveau 8

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par wilfried12 le Ven 4 Mai 2018 - 21:39
Licenciés? j'espère qu'ils toucheront le chômage.
avatar
Aiôn
Niveau 6

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Aiôn le Ven 4 Mai 2018 - 22:00
Depuis que les robots battent l'homme au jeu de go, je n'exclue plus qu'une intelligence artificielle puisse écrire une bonne dissertation.
Zarathustra
Niveau 6

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Zarathustra le Ven 4 Mai 2018 - 22:15
@Aiôn a écrit:Depuis que les robots battent l'homme au jeu de go, je n'exclue plus qu'une intelligence artificielle puisse écrire une bonne dissertation.

Tout à fait.  La Singularité (le point où une machine est plus intelligente que l'homme en général, et est plus capable que l'homme de construire une machine encore plus intelligente) n'est plus très loin: j'estime entre 30 ans (au minimum) et 100 ans ; sauf si on tombe dans un nouveau moyen-age global, ou une guerre tellement destructrice qu'elle nous achète encore quelques siècles.

Après la Singularité, l'homme ne sera plus l'espèce dominante - et sera sans doute éradiqué.  Un monde de machines intelligentes n'a plus besoin de l'homme ; en fait, l'homme est néfaste pour la poursuite de la vie (en silicium cette fois).  Il est alors temps que nous disparaissons.

Donc je crois que la fin de l'espèce humaine est pour le siècle suivant, ou au plus tard, le siècle après.  Mais ça peut aller plus vite aussi.  C'est une raison de plus pour ne pas se casser la tête avec des trucs "durables".  Il y aura sans doute suffisamment de carburants fossiles pour finir le temps de l'humanité.

Cette fin de l'homme (et peut-être de la vie biologique) n'est pas triste, au contraire: les machines qui nous succéderont, seront des merveilles d'intelligence, et eux, au moins, auront la capacité de coloniser la galaxie.  Pour coloniser la Lune ou Mars avec des machines, il en faut beaucoup moins que pour coloniser Mars par des hommes (ce qui ne se fera sans-doute jamais).  Notre espèce est sans-doute la "fin de l'age biologique" et le début de "l'age du silicium".  Nous sommes la culmination de l'évolution biologique. Il fallait arriver à "nous" pour avoir suffisamment d'intelligence afin de développer des machines intelligentes. Il est temps de "passer la seconde" et d'avoir une vie et intelligence en silicium.
avatar
Manu7
Niveau 5

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Manu7 le Sam 5 Mai 2018 - 1:25
Une machine qui construit une machine plus intelligente qu'elle-même... Quand j'étais en licence de math, notre prof nous a dit qu'il y avait un théorème qui prouvait que c'était impossible. Avec une histoire de mémoire infinie et d'énergie infinie, je me trompe ???
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Celadon le Sam 5 Mai 2018 - 7:17
@Zarathustra a écrit:
@Aiôn a écrit:Depuis que les robots battent l'homme au jeu de go, je n'exclue plus qu'une intelligence artificielle puisse écrire une bonne dissertation.

Tout à fait.  La Singularité (le point où une machine est plus intelligente que l'homme en général, et est plus capable que l'homme de construire une machine encore plus intelligente) n'est plus très loin: j'estime entre 30 ans (au minimum) et 100 ans ; sauf si on tombe dans un nouveau moyen-age global, ou une guerre tellement destructrice qu'elle nous achète encore quelques siècles.

Après la Singularité, l'homme ne sera plus l'espèce dominante - et sera sans doute éradiqué.  Un monde de machines intelligentes n'a plus besoin de l'homme ; en fait, l'homme est néfaste pour la poursuite de la vie (en silicium cette fois).  Il est alors temps que nous disparaissons.

Donc je crois que la fin de l'espèce humaine est pour le siècle suivant, ou au plus tard, le siècle après.  Mais ça peut aller plus vite aussi.  C'est une raison de plus pour ne pas se casser la tête avec des trucs "durables".  Il y aura sans doute suffisamment de carburants fossiles pour finir le temps de l'humanité.

Cette fin de l'homme (et peut-être de la vie biologique) n'est pas triste, au contraire: les machines qui nous succéderont, seront des merveilles d'intelligence, et eux, au moins, auront la capacité de coloniser la galaxie.  Pour coloniser la Lune ou Mars avec des machines, il en faut beaucoup moins que pour coloniser Mars par des hommes (ce qui ne se fera sans-doute jamais).  Notre espèce est sans-doute la "fin de l'age biologique" et le début de "l'age du silicium".  Nous sommes la culmination de l'évolution biologique. Il fallait arriver à "nous" pour avoir suffisamment d'intelligence afin de développer des machines intelligentes. Il est temps de "passer la seconde" et d'avoir une vie et intelligence en silicium.
Ton discours se tient. Quid de la sensibilité, de l'art, du devenir des animaux de chair et d'os dans un monde en silicium ?
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Pseudo le Sam 5 Mai 2018 - 8:10
Cette étude sort bien opportunément au moment ou notre président réforme la formation pro.

On n'arrive même pas à savoir combien l'EN a de salariés au moment t, ni même le temps qu'il fera dans trois jours avec certitude, et on sait comment les choses se passeront en 2030. C'est étonnant. Sans compter qu'on parle de main d'oeuvre salariée comme s'il s'agissait d'une ressource limitée. Or, comme dit plus haut, si une entreprise a besoin de personnel qualifié, elle les forme, je ne vois pas où est le problème et c'est déjà ce qui se passe. On nous bassine avec l'idée qu'on de connait pas les métiers de demain et on voudrait y former les gens à l'avance. C'est shadockien.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Contenu sponsorisé

Re: [Le Point]"Vers une pénurie de salariés qualifiés ?"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum