Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VinZT
Expert spécialisé

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par VinZT le Lun 4 Juin 2018 - 12:27
Ce n'est pas ce qui m'a le plus gêné, à vrai dire. Mais visiblement il faut interpréter les programmes a maxima. Les formules d'Euler, l'espérance d'une somme de variables aléatoire continues …

Preuve du grand n'importe quoi qui est à l'œuvre en ce moment, un des corrigés de l'APMEP du Liban est … faux. Le rédacteur propose comme forme trigonométrique de Sn :

avatar
Prezbo
Habitué du forum

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Prezbo le Lun 4 Juin 2018 - 13:10
@Badiste75 a écrit:Je viens de faire dans le détail les trois sujets de 2018 de TS et je rejoins dans l’ensemble ce qui a été dit. Une question me chiffonne : dans l’ex de géométrie dans l’espace d’AM du Nord, le but est de déterminer la distance entre deux droites de l’espace. Dites moi si je me trompe mais pour moi c’est hors programme. L’énoncé ne rappelle à aucun moment la définition de distance entre deux droites de l’espace. Certes l’énoncé est guidé et on devine que c’est la distance minimale entre deux points quelconques des deux droites. Mais je trouve quand même anormal que la définition ne soit ni au programme (sauf erreur) ni donnée dans l’énoncé. Qu’en pensez vous?

Je suppose que le concepteur pourrait te répondre "Aaaahhh, mais si vous lisez bien, je ne dis nulle part que IJ est la distance entre les deux droites, et d'ailleurs il n'y a pas besoin de le savoir pour répondre à toutes les questions posées...". Mais c'est fourbe, parce que l'élève qui a vu la notion de distance entre deux droites et qui peut voir là où on veut l'emmener est à mon avis avantagé.

Ça fait quand même deux années de suite qu'il y a un sujet Amérique du Nord hallucinant, avec des questions de géométrie de l'espace très à la limite du programme. Je ne sais pas ce que ressentent les profs qui enseignent dans ses lycées quand ils rentrent en métropole.

@VinZT a écrit:Ce n'est pas ce qui m'a le plus gêné, à vrai dire. Mais visiblement il faut interpréter les programmes a maxima. Les formules d'Euler, l'espérance d'une somme de variables aléatoire continues …

Preuve du grand n'importe quoi qui est à l'œuvre en ce moment, un des corrigés de l'APMEP du Liban est … faux. Le rédacteur propose comme forme trigonométrique de Sn :



Franchement, je ne lui jette pas la pierre, ce genre d'erreur arrive quand on corrige vite. La rédaction "Si n Pi/4 = k Pi/2 équivaut à n=2k, avec k appartient à Z" est par contre atroce, je trouve. Mais j'ai l'impression que l'habitude de rédiger clairement et rigoureusement est en train de se perdre selon des processus connus : d'abord chez les élèves, puis chez les profs lorsqu'ils n'ont plus l’habitude de l'exiger...

Par ailleurs, un élève qui a suivi la spé et a l'habitude de la notion de congruence sera probablement avantagé pour trouver le bon critère de nullité de S_n. C'est gênant pour un exercice de la partie obligatoire.

(Après...Je ne serais pas surpris qu'on dise aux correcteurs d'accepter la forme générale de la réponse, sans discussion des cas pour lesquels S_n=0.)

(Et je remercie par ailleurs toujours les correcteurs de l'APMEP pour leur formidable travail bénévole, utilisé largement par tous les profs de terminale de France.)
Badiste75
Niveau 10

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Badiste75 le Lun 4 Juin 2018 - 19:15
Merci Prezbo pour ton retour. Mais pour le moment du coup ma question est sans réponse... Je pense tout simplement que les concepteurs du sujet n’ont pas pensé à ça, ni l’ipr qui l’a validé (j’ai déjà cobayé en ES, je sais comment ça fonctionne). Bien vu VinzT, j’avoue n’y avoir vu que du feu lorsque j’ai lu le corrigé de l’APMEP : en effet la forme donnée est algébrique, pas trigonométrique! Du coup l’exercice est encore plus délirant (et le sujet du Liban aussi par la même occasion!), je vois mal les élèves faire une disjonction de cas pour la forme trigo! Quant aux deux questions derrière quel intérêt après ça? Bref le sujet du Liban est à vomir. Je suis un peu moins négatif sur AM Nord, je le fais en classe dès demain avec la moitié de classe encore présente (j’ai fini le programme aujourd’hui avec du tableur pour manipuler l’échantillonnage, d’ailleurs indispensable puisque d’après AM Nord les élèves doivent savoir que =racine permet de calculer la racine carrée d’un nombre au tableur...)
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Anaxagore le Lun 4 Juin 2018 - 19:51
Je trouve tout ceci délirant.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
groupe_fondamental
Niveau 4

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par groupe_fondamental le Mer 6 Juin 2018 - 0:09
@TFS a écrit:Mon analyse du sujet d'Amérique du Nord (S).

Mon analyse du sujet d'Amérique du Nord:

Exercice 1: "on rappelle que ..." + "on pourra utiliser sans démonstration ..."
Exercice 2: "on admet que ..."
Exercice 4: "on admet que ..." + "on admet que ..."
Bref, on admet beaucoup de choses!

On contextualise beaucoup aussi:
- "caractéristiques d'un supermarché d'une petite ville" ... heu heu heu
- "un scooter radio poursuivi par un chien" ...  
- "la cohabitation des campagnols et des renards" ... veneration
Badiste75
Niveau 10

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Badiste75 le Lun 11 Juin 2018 - 17:43
Sujet de centres étrangers. Vraiment simple au regard de ce qu’on a proposé au Liban et en Amérique du Nord. Le sujet de Métropole devrait plutôt ressembler à celui là en terme de difficulté. https://www.apmep.fr/IMG/pdf/S_etranger_11_juin_2018.pdf
avatar
ben2510
Érudit

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Lun 11 Juin 2018 - 18:13
RSA avec N=55, ça limite un peu l'inviolabilité de la méthode.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Not a Panda
Niveau 8

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Not a Panda le Lun 11 Juin 2018 - 18:17
Super la question sur le taux moyen dans le sujet ES...  (exercice 1 question 2) Bon, c'est un QCM et on peut trouver par élimination. Mais tout de même, je n'ai jamais parlé du taux moyen, ni en première, ni en terminale puisque ça ne figure pas dans le programme. Combien de mes élèves se seraient plantés ?
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Anaxagore le Lun 11 Juin 2018 - 18:21
@ben2510 a écrit:RSA avec N=55, ça limite un peu l'inviolabilité de la méthode.


_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
ben2510
Érudit

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Lun 11 Juin 2018 - 18:32
Ce n'est plus au programme en SES, me suis-je laissé dire.
A relire le programme de maths de TES, je ne vois pas explicitement la notion de TCAM, seulement la résolution de x^n=k.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Badiste75
Niveau 10

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Badiste75 le Lun 11 Juin 2018 - 18:49
En QCM ça ne me choque pas plus que ça personnellement. Ils ont quand même les évolutions successives au programme. Mais il vaudrait mieux donner la définition par sécurité. En relisant le programme de 1ES, on parle d’algorithme ou de tableur pour travailler les taux moyens (dans la rubrique sur les suites). Du coup, si la technique experte n’est pas forcément au programme, la notion de taux moyen l’est, elle. On peut donc procéder empiriquement pour le QCM. Pour la méthode experte, comme le dit Ben, ça peut se faire en TES dans le cadre de la résolution de x^n=k. En TS, hormis l’histoire du RSA, c’est quand même bien simple en comparaison d’autres sujets non?


Dernière édition par Badiste75 le Lun 11 Juin 2018 - 19:03, édité 1 fois
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Laverdure le Lun 11 Juin 2018 - 19:02
@ben2510 a écrit:Ce n'est plus au programme en SES, me suis-je laissé dire.

Hélas, non (pour le calcul, il nous reste tout de même l'interprétation du résultat) mais, de toute façon, la calculatrice n'est jamais autorisée au bac en SES et aucun exercice n'est conçu pour demander des calculs.

_________________
avatar
ben2510
Érudit

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Lun 11 Juin 2018 - 20:06
Le fait que cela ne puisse pas être évalué au bac en SES n'empêche pas qu'on puisse évoquer la méthode de calcul pendant l'année, en SES et en maths.
Au moins la règle des 72 (je remercie le collègue de SES qui ma l'avait montrée, d'ailleurs).

Quant à parler de "méthode experte" pour l'utilisation d'un exposant 1/n, ça me paraît abusif ; ce n'est pas très compliqué quand même (il est vrai que les règles de calcul sur les puissances sont les mal-aimées du programme de lycée).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
ben2510
Érudit

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Lun 11 Juin 2018 - 20:23
Le RSA en spé c'est un exo classique, fait en classe.
Une belle occasion de traiter l'exponentiation modulaire rapide (square and multiply).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Anaxagore le Lun 11 Juin 2018 - 20:24
Et une occasion d'utiliser la machine pour de bon.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
Badiste75
Niveau 10

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Badiste75 le Lun 11 Juin 2018 - 20:28
Méthode experte au sens de la résolution d’équation par des techniques et pas empiriquement. Ça ne veut pas dire que c’est compliqué. D’ailleurs, la méthode experte n’est elle pas au programme de TES a priori : pour x^n = k, l’inconnue est n, pas x. Dans le calcul du taux moyen, l’inconnue est x. Si la définition de taux moyen est travaillée en 1ES, le QCM a du sens puusqu’il s’agit de tester les solutions proposées et non de résoudre une équation.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Lun 11 Juin 2018 - 20:33
@Badiste75 a écrit:Méthode experte au sens de la résolution d’équation par des techniques et pas empiriquement. Ça ne veut pas dire que c’est compliqué. D’ailleurs, la méthode experte n’est elle pas au programme de TES a priori : pour x^n = k, l’inconnue est n, pas x. Dans le calcul du taux moyen, l’inconnue est x. Si la définition de taux moyen est travaillée en 1ES, le QCM a du sens puisqu’il s’agit de tester les solutions proposées et non de résoudre une équation.

Aucunement. L'inconnue est bien x !
Pour ce qui concerne les choses du type v0*q^n+c > A (les problèmes de seuil avec des suites AG), il s'agit d'inéquations : il est rare que ln((A-c)/v0)/ln(q) soit un entier...

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Badiste75
Niveau 10

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Badiste75 le Lun 11 Juin 2018 - 20:43
A lire le programme, j’aurais tendance à dire comme toi puisque n semble fixé a priori. On peut donc comprendre qu’on cherche x. Mais dans ce cas là qu’est-ce que ça foutrait dans la rubrique du logarithme neperien? On utilise le ln quand l’inconnue est l’exposant, pas la base et en effet pour des problèmes de seuil, donc avec des inéquations et pas des équations.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Lun 11 Juin 2018 - 21:01
Tu peux résoudre x^n=k par n*ln(x)=ln(k) donc x=exp(ln(k)/n) (soit x=k^(1/n) mais on évite d'avoir à utiliser les exposants rationnels).
Une année en TS j'avais introduit les exposants quelconques par les racines n-ièmes (comme réciproques des fonctions puissances) afin d'introduire les fonctions exponentielles.
Le plus ch***t était de prouver que a/b=c/d => x^(a/b)=x^(c/d).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Badiste75
Niveau 10

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Badiste75 le Lun 11 Juin 2018 - 21:17
Oui en effet. Du coup, en effet, l’application de ça est effectivement le taux moyen. Donc on peut très bien voir la méthode experte en TES. Sauf que la dernière égalité ne se justifie pas puisque la relation a^b = exp(b* ln a) n’est plus au programme. Du coup, la méthode de résolution est assez indigeste. Merci Ben en tout cas.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Lun 11 Juin 2018 - 23:41
ln(a^x)=x*ln(a) n'est vue que pour x entier ? C'est marrant, c'est typiquement le genre de détail que je ne vois pas quand je lis un programme :-)

En fait, le "(soit x=k^(1/n) )" du message ci-dessus était juste une remarque pour nous, on n'est pas obligé de faire le lien devant les élèves (enfin si on veut coller aux programmes, évidemment).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Flo44
Niveau 3

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Flo44 le Mar 12 Juin 2018 - 8:37
Bonjour,
Le premier exercice de l'énoncé de Pondichéry me semble complètement débile, mais surtout d'un point de vue physique. On a l'impression d'un collage de notions mathématiques qu'on a essayé de faire coller à un sujet physique. La partie A n'a aucun sens... un algorithme pour connaître la température du four??? Alors qu'on a la fonction donnant la température en fonction du temps plus loin? Je trouve la question B1 bizarrement posée : pourquoi commencer par la forme de la fonction, puis donner ensuite l'équation différentielle, alors qu'il m'aurait semblé logique de donner l'équation différentielle, et de dire : on admet que f est de la forme... puis la condition initiale pour déterminer a et b. Et l'histoire de la température moyenne, c'est pareil : quel intérêt? (là encore c'est totalement artificiel)
Le seul intérêt à mon avis de ce ce type de problème (de vrais-faux problèmes physiques) ce serait la modélisation, mais là on leur donne même la traduction entre : initialement, la température du four est de 1000°C et f(0) = 1000. Dire que j'ai insisté sur ce genre de choses avec mes seconde, et que je trouvais normal qu'ils y arrivent. Mais là des terminale S ?
Pourtant de vrais petits problèmes physiques, on peut en faire...
avatar
neo-fit
Niveau 8

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par neo-fit le Mar 12 Juin 2018 - 8:43
@ben2510 a écrit:ln(a^x)=x*ln(a) n'est vue que pour x entier ? C'est marrant, c'est typiquement le genre de détail que je ne vois pas quand je lis un programme :-)
En fait, le programme TES dit juste :
pour les fonctions exponentielles de base q, "relation fonctionnelle"
pour les fonctions exp et ln : "utiliser la relation fonctionnelle pour transformer une écriture"
@ben2510 a écrit:En fait, le "(soit x=k^(1/n) )" du message ci-dessus était juste une remarque pour nous, on n'est pas obligé de faire le lien devant les élèves (enfin si on veut coller aux programmes, évidemment).
Pour coller au programme, on établit que la solution de x^n=k est x=exp(1/n*ln(k)), mais comme (k^(1/n))^n=k (on en a sûrement parlé avec les fonctions exponentielles de base q), on peut en déduire que exp(1/n*ln(k))=k^(1/n) et retenir cette dernière écriture pour la solution (et l'utiliser pour les taux moyens).

Pour revenir à q^n < A
si on compare avec la rédaction du programme pour x^n=k, on a :
- Résoudre x^n apparaît explicitement comme capacité attendue,
- en revanche pour les inéquations q^n < A (0 < q < 1), d'inconnue n, elles apparaissent dans "suites géométriques" et dans le cadre "mettre en œuvre un algorithme pour déterminer un seuil à partir duquel q^n est inférieur à un réel a positif donné", pas dans ln et pas sous l'intitulé "résoudre".
Cette distinction dans la formulation fait qu'on peut se demander si résoudre des inéquations de ce type ou s'y ramenant (suites arithmético-geométriques) était vraiment envisagé comme une capacité attendue par les rédacteurs.
Matheod
Niveau 9

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Matheod le Mar 12 Juin 2018 - 10:46
Bon sinon on en parle du foutage de gueule des algorithmes ? On nous répète que l'on supprime l'affichage et ... les deux derniers sujets de bac contiennent un affichage ! Les hautes sphères font vraiment n'importe quoi, sois disant les sujets sont relus par des inspecteurs ... c'est vraiment un manque de respect envers les enseignants et les élèves.

Et on en parle de la détermination graphique à l'unité près de l'intégrale dans l'exo 4 des centres étrangers ES alors que les axes sont graduées de 2 en 2 et de 1000 en 1000 ?
Zryblowskowsky
Niveau 3

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Zryblowskowsky le Mar 12 Juin 2018 - 19:40
@Ben2510 a écrit:Quant à parler de "méthode experte" pour l'utilisation d'un exposant 1/n, ça me paraît abusif

"Méthode experte" est un terme inventé par les pédagogistes et les adjudants pédagogiques régionaux. Cela signifie que l'on fait des vraies maths....ce qui est banni par les autorités et passible de 30 ans de mines de sel le jour d'une inspection......

Calculer une dérivée à la main,c'est la méthode experte
Calculer une intégrale à la main,c'est la méthode experte
Résoudre une (in)équation produit ou quotient c'est la méthode experte
Etudier le sens de variation d'une suite en étudiant le signe de u(n+1)-u(n) ou en comparant u(n+1)/u(n) et 1,c'est la méthode experte
Faire une démonstration,c'est la méthode experte
Utiliser les propriétés algébriques du ln ou de l'exponentielle,c'est la méthode experte
Faire un cours structuré avec définition, théorèmes etc....c'est la méthode experte
Faire du calcul vectoriel pur et dur,c'est la méthode experte

Pour ces gourous qui ont coulé l'enseignement des maths en France, il faut faire de la calculatrice, du tableur,du Xcas, des problemzouvrerts sans calculs et de la narration de recherche.
Tout cela fait partie de l'axe du bien et s'appelle "la méthode ingénieur" (défense de rire....)
Avec cela vous êtes bien vu des autorités et vous passez orklasss....

Quand un adjudant pédagogique régional vous dit que pour trouver l'hypoténuse d'un triangle rectangle, mesurer avec une règle est une méthode acceptable, il y a de quoi pleurer sur le sort réservé aux mathématiques dans l'enseignement secondaire français....
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par chmarmottine le Mar 12 Juin 2018 - 21:08
@Zryblowskowsky a écrit:
@Ben2510 a écrit:Quant à parler de "méthode experte" pour l'utilisation d'un exposant 1/n, ça me paraît abusif

"Méthode experte" est un terme inventé par les pédagogistes et les adjudants pédagogiques régionaux. Cela signifie que l'on fait des vraies maths....ce qui est banni par les autorités et passible de 30 ans de mines de sel le jour d'une inspection......

Calculer une dérivée à la main,c'est la méthode experte
Calculer une intégrale à la main,c'est la méthode experte
Résoudre une (in)équation produit ou quotient c'est la méthode experte
Etudier le sens de variation d'une suite en étudiant le signe de u(n+1)-u(n) ou en comparant u(n+1)/u(n) et 1,c'est la méthode experte
Faire une démonstration,c'est la méthode experte
Utiliser les propriétés algébriques du ln ou de l'exponentielle,c'est la méthode experte
Faire un cours structuré avec définition, théorèmes etc....c'est la méthode experte
Faire du calcul vectoriel pur et dur,c'est la méthode experte

Pour ces gourous qui ont coulé l'enseignement des maths en France, il faut faire de la calculatrice, du tableur,du Xcas, des problemzouvrerts sans calculs et de la narration de recherche.
Tout cela fait partie de l'axe du bien et s'appelle "la méthode ingénieur" (défense de rire....)
Avec cela vous êtes bien vu des autorités et vous passez orklasss....

Quand un adjudant pédagogique régional vous dit que pour trouver l'hypoténuse d'un triangle rectangle, mesurer avec une règle est une méthode acceptable, il y a de quoi pleurer sur le sort réservé aux mathématiques dans l'enseignement secondaire français....

Ce devait être le même adjudant qui, lors d'un stage, avait affirmé qu'en 5ème, on pouvait poser en évaluation "retrouve le centre de ce cercle" et qu'un élève qui traçait approximativement un diamètre et en plaçait le milieu devait être valorisé par une bonne note.
Contenu sponsorisé

Re: Bac S et ES 2018, sujets de mathématiques.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum