Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Nemuyoake
Niveau 10

Re: Doutes d'un T1 : rester enseignant ou se reconvertir ?

par Nemuyoake le Mar 29 Mai 2018 - 6:20
Bronquish a écrit:Oui. Aujourd’hui le metier devrait changer de nom en « educateur specialisé, option psycologie - histoire géo », « educateur specialisé, option psychologie - mathematiques » et ainsi de suite.
Une solution parfaite: enseigner dans le privé. On ne doit pas assurer le rôle d’ « éducateur » car le élèves proviennent des familles qui s’en occupent. (Laissons de coté le politiquement correct et la censure).

T1 ici, j’essaie également de partir. Mon psychologue m’a clairement dit que les élèves que l’EN veut qu’on sauve ont besoin d’un cadre adapté, ils doivent être formés par des gens volontaires (!!!),  qui ont une formation specifique et de l’experience selon les cas et non pas par des T1 de 22 - 25 ans. On doit pouvoir choisir les univers qu’on connait et dans lesquelles on peut communiquer sans dissonance.
Le systeme de recruitement n’est pas logique.
Une deuxième solution: enseigner à l’étranger en ciblant les pays qui fonctionnent sur des valeurs qui correspondent aux notres. La France a des valeurs exemplaires ... mais personnellement je n’ai pas l’impression d’être en Frace au travail. Je le dis en tant qu’immigrante: si on vient dans un pays, on respecte ses valeurs. On ne montre pas de la violence à ceux qui veulent nous aider. On bosse à fond pour sortir de la misère, on arrête de se victimiser. En tant que professeur on doit mettre dans l’ombre notre matière afin de s’occuper de la misère des autres maintenant, de la misère de gens qui ne veulent rien faire pour reussir dans la vie. Et en échange, on nous insulte, on nous crache dessus.

Vous avez surement vu le film « Fracture ».

Et il ne s’agit pas de xenophobie ou de racisme mais d’un problème de VALEURS qui sont différentes dans les zones ou l’on envoit les jeunes diplomés.

Sinon, la demission mais là j’avoue qu’il est frustrant de reussir un concours et un stage pour mettre tout à la poubelle... à cause de ces problèmes qui ne sont pas les notres.

Pardon pour la syntaxe brouillon et BON COURAGE à tous ceux qui cherchent des conditions de travail normales! We can do it.

Pour enseigner a l'etranger avec les eleves bien eduques, je ne conseille pas du tout le Japon alors. Ils sont super bien eduques generalement (faire classe en entendant les mouches voler, meme dans les lycees populaires, ca n'a pas de prix) avec des valeurs de travail, de respect etc, certes, mais le boulot de l'enseignant ressemble assez a ce que vous deplorez tous (educateur-psy, assistant social etc.). Faut aimer. Moi j'aime bien ce cote polyvalent du travail car ca permet de rattrapper le boulot educatif pas fait a la maison.
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: Doutes d'un T1 : rester enseignant ou se reconvertir ?

par Madame_Prof le Mar 29 Mai 2018 - 7:03
Domitius, après le stage, j'ai été bien soulagée justement de passer à plein temps et non plus d'avoir l'Espe sur le dos, et toutes les pressions liées à la titularisation. C'était cooool !

Je te demandais pourquoi tu avais pris une dispo directement après le stage ? Mais t'es pas obligé de nous dire.

Bonne chance pour l'intra.

Si tu ne veux pas être PP, et qu'on essaye de te l'imposer, ben non tu refuses. C'est le moment de montrer que tu sais faire respecter tes droits.

_________________
2017-2019 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
User20188
Niveau 5

Re: Doutes d'un T1 : rester enseignant ou se reconvertir ?

par User20188 le Mar 29 Mai 2018 - 7:32
@Madame_Prof a écrit:Domitius, après le stage, j'ai été bien soulagée justement de passer à plein temps et non plus d'avoir l'Espe sur le dos, et toutes les pressions liées à la titularisation. C'était cooool !

Je te demandais pourquoi tu avais pris une dispo directement après le stage ? Mais t'es pas obligé de nous dire.

Bonne chance pour l'intra.

Si tu ne veux pas être PP, et qu'on essaye de te l'imposer, ben non tu refuses. C'est le moment de montrer que tu sais faire respecter tes droits.


Désolé je n'avais pas vu ta question. J'étais muté en Guyane mais ma compagne PE n'a pas eu sa mut. Je suis donc revenu.
User12584
Niveau 2

Re: Doutes d'un T1 : rester enseignant ou se reconvertir ?

par User12584 le Mar 29 Mai 2018 - 13:43
@Nemuyoake a écrit:
Bronquish a écrit:Oui. Aujourd’hui le metier devrait changer de nom en « educateur specialisé, option psycologie - histoire géo », « educateur specialisé, option psychologie - mathematiques » et ainsi de suite.
Une solution parfaite: enseigner dans le privé. On ne doit pas assurer le rôle d’ « éducateur » car le élèves proviennent des familles qui s’en occupent. (Laissons de coté le politiquement correct et la censure).

T1 ici, j’essaie également de partir. Mon psychologue m’a clairement dit que les élèves que l’EN veut qu’on sauve ont besoin d’un cadre adapté, ils doivent être formés par des gens volontaires (!!!),  qui ont une formation specifique et de l’experience selon les cas et non pas par des T1 de 22 - 25 ans. On doit pouvoir choisir les univers qu’on connait et dans lesquelles on peut communiquer sans dissonance.
Le systeme de recruitement n’est pas logique.
Une deuxième solution: enseigner à l’étranger en ciblant les pays qui fonctionnent sur des valeurs qui correspondent aux notres. La France a des valeurs exemplaires ... mais personnellement je n’ai pas l’impression d’être en Frace au travail. Je le dis en tant qu’immigrante: si on vient dans un pays, on respecte ses valeurs. On ne montre pas de la violence à ceux qui veulent nous aider. On bosse à fond pour sortir de la misère, on arrête de se victimiser. En tant que professeur on doit mettre dans l’ombre notre matière afin de s’occuper de la misère des autres maintenant, de la misère de gens qui ne veulent rien faire pour reussir dans la vie. Et en échange, on nous insulte, on nous crache dessus.

Vous avez surement vu le film « Fracture ».

Et il ne s’agit pas de xenophobie ou de racisme mais d’un problème de VALEURS qui sont différentes dans les zones ou l’on envoit les jeunes diplomés.

Sinon, la demission mais là j’avoue qu’il est frustrant de reussir un concours et un stage pour mettre tout à la poubelle... à cause de ces problèmes qui ne sont pas les notres.

Pardon pour la syntaxe brouillon et BON COURAGE à tous ceux qui cherchent des conditions de travail normales! We can do it.

Pour enseigner a l'etranger avec les eleves bien eduques, je ne conseille pas du tout le Japon alors. Ils sont super bien eduques generalement (faire classe en entendant les mouches voler, meme dans les lycees populaires, ca n'a pas de prix) avec des valeurs de travail, de respect etc, certes, mais le boulot de l'enseignant ressemble assez a ce que vous deplorez tous (educateur-psy, assistant social etc.). Faut aimer. Moi j'aime bien ce cote polyvalent du travail car ca permet de rattrapper le boulot educatif pas fait a la maison.

Tu sembles avoir une experience au Japon. Etre empathique fait partie du metier (et de la nature de l’être humain). Conseiller les élèves en difficulté, faire l’éducateur-psy et l’assistant social pour les élèves japonais ne doit pas être la même chose que pour les élèves en cité dans une banlieue.

Je parlais des evenements tels que « Untel vous a apellé sa**pe parce que son papa est en prison donc on va pas le sanctionner », « Machin a dit la ‘allah, c’etait pas moi, la vie à ma mêre vous allez voir’ parce qu’il est en foyer et le pauvre petit est stressé donc pas de conseil de discipline »

Mais même pas besoin de regarder aussi loin ( 12 heures d'avion oulalalala 🍑🍑) on a la Finlande , l’Islande, et même l’Allemagne juste à coté et pour les aventureux l’Europe de l’Est ... et même en Russie je crois qu’on peut faire cours normalement .. mais qui a encore des neurones frais après un bac+5 pour apprendre une nouvelle langue?

PS. J’adore ta photo de profil hahah
avatar
Cristaline
Niveau 3

Re: Doutes d'un T1 : rester enseignant ou se reconvertir ?

par Cristaline le Mar 29 Mai 2018 - 18:44
Bonjour,

Je voulais vous poser quelques questions car l'université est difficile à joindre et ça m'est difficile de pouvoir aller les voir directement.
Quand on reprend ses études avec 2 ans d'interruption, doit-on se mettre en formation continue ou rester en formation initiale ? Vu qu'il y a une différence énorme au niveau des frais, ça peut complètement bouleverser mon choix de reconversion.
Doit-on se soumettre à Parcoursup ou pas ?
Peut-on demander à bénéficier d'une semaine par an pour passer les examens ? (en rattrapant les cours à un autre moment)

Êtes-vous nombreux à avoir repris les études en même temps que d'être prof ?

Merci d'avance pour les infos.

_________________
Maîtrise LLCE italien + Licence de lettres modernes + Licence Arts plastiques + Master MEEF arts plastiques + C.A.P couture flou + formation de costumière de théâtre
Ancienne rédactrice cinéma et documentaliste vidéo
Prof d'arts plastiques depuis 2015, syndiquée au SNALC, contre la réforme du collège.
Contenu sponsorisé

Re: Doutes d'un T1 : rester enseignant ou se reconvertir ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum