Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iphigénie
Bon génie

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Iphigénie le Mer 16 Mai 2018 - 14:52
Tout ça c'est bien beau, mais pour Hugo, je suis sûre qu'il sera extrêmement satisfait du cdd, remplacé en cours d'année par un autre cdd, recruté sur le bon coin pour faire des maths à son gamin, même s'il confond bissectrice et médiane: c'est à ce prix que nous aurons du sucre de la rentabilité , comme dirait Montesquieu
avatar
Prezbo
Niveau 10

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Prezbo le Mer 16 Mai 2018 - 14:53
@Hugo78 a écrit:

Comme si nos postes respectifs étaient menacés... Cela concernera les nouvelles recrues, et oui, je trouve ça plutôt sain de ne pas embaucher quelqu'un pour 40 ou 50 ans si on n'en n'a plus besoin dans 5 ou 10 ans. Après, le recrutement par le chef d'établissement, je suis contre. Mais ça, c'est un autre débat.

C'est très exactement il me semble la stratégie qui a été utilisée à France Télécom et à la Poste. Pour le plus grand bonheur des personnels en place, qu'on a ensuite poussé de façon "incitative" vers la sortie.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Celadon le Mer 16 Mai 2018 - 15:01
Certains ont même compris qu'il s'agissait d'une sortie définitive.
C'est à des interventions comme celle de Hugo que l'on s'aperçoit du grand délitement de la "fraternité", à l'heure de la criminalisation de la solidarité. Et ça fait mal.
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Delia le Mer 16 Mai 2018 - 15:02
Depuis, plus rien ne marche correctement, ni à la Poste ni aux Télécoms... Mais chut ! Les actionnaires sont contents...


Quand viendra le tour de Hugo, il pourra se consoler en se disant qu'il avait voté pour ces mesures.


Dernière édition par Delia le Mer 16 Mai 2018 - 15:03, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Iphigénie le Mer 16 Mai 2018 - 15:02
@Prezbo a écrit:
@Hugo78 a écrit:

Comme si nos postes respectifs étaient menacés... Cela concernera les nouvelles recrues, et oui, je trouve ça plutôt sain de ne pas embaucher quelqu'un pour 40 ou 50 ans si on n'en n'a plus besoin dans 5 ou 10 ans. Après, le recrutement par le chef d'établissement, je suis contre. Mais ça, c'est un autre débat.

C'est très exactement il me semble la stratégie qui a été utilisée à France Télécom et à la Poste. Pour le plus grand bonheur des personnels en place, qu'on a ensuite poussé de façon "incitative" vers la sortie.
C'est sûr qu'on ne peut mieux démontrer que" moi d'abord"et "défense du service public"ne vont pas ensemble....déjà l'expression" si on n'en a plus besoin".... Rolling Eyes Rolling Eyes
Cela dit pour la reforme du statut des cheminots, je suis presque sûre qu'en la faisant porter sur les futurs recrutements, ils pensaient que ça passerait tout naturellement : dans certains cercles, l'idée même de solidarité paraît tellement obsolète...
avatar
Micchie
Niveau 1

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Micchie le Mer 16 Mai 2018 - 15:06
En y réfléchissant qu'elle sera la formation des futurs enseignants si on passe sur un régime de contractuel ? Aujourd'hui déjà le niveau n'est pas forcément là, du au manque de personnel. Mais comment savoir qui serait apte ou non à enseigner ? Les concours et l'année de titularisation sont utilisés pour justement avoir des enseignants compétants (après chacun sont avis là dessus, mais c'est bel et bien l'objectif). On garderait le système de l'année de titularisation pour les 5 ans ? Mais si l'individu n'est pas renouveler dans son établissement au terme de son contrat, comment ça se passe ?

Comment se passerait les recrutements si ce n'est par le CDE ? Si le rectorat joue le rôle de recruteurs, il serait aussi l'employeur ? Comment serait rémunérés les professeurs et par qui ?

Est-ce que l'ensemble du territoire aurait suffisamment d'enseignant -contractuel ? À l'heure actuelle ce n'est pas le cas ni en terme de fonctionnaires ni pour les contractuels.

_________________
"Qu'un poisson vive dans un cours d'eau limpide ou dans une rivière boueuse, s'il nage droit devant lui, il grandira et deviendra un merveilleux poisson. "
avatar
henriette
Médiateur

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par henriette le Mer 16 Mai 2018 - 15:23
@Hugo78 a écrit:

Comme si nos postes respectifs étaient menacés... Cela concernera les nouvelles recrues, et oui, je trouve ça plutôt sain de ne pas embaucher quelqu'un pour 40 ou 50 ans si on n'en n'a plus besoin dans 5 ou 10 ans. Après, le recrutement par le chef d'établissement, je suis contre. Mais ça, c'est un autre débat.

Quelle honte d'écrire cela, vraiment, quelle honte.
Ce genre de propos me sidère par l'égoïsme décomplexé qu'il affiche.
Je trouve lamentable de lire une chose pareille sur un forum d'enseignants.
Après toi le déluge,  donc ? Quelle triste mentalité.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
celitian
Érudit

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par celitian le Mer 16 Mai 2018 - 15:29
Le gouvernement ne s'en cache pas, Blanquer est venu dans un lycée du coin, au repas un collègue lui a demandé comment pallier les non remplacements, et il a expliqué très sérieusement que le ministère allait recruter plus de contractuels.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Balthazaard le Mer 16 Mai 2018 - 15:31
Bon dieu mais quel monde voulons nous pour nos enfants?
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Celadon le Mer 16 Mai 2018 - 15:34
Quel que soit le monde que nous voulions, il n'adviendra pas. C'est trop tard. Tout est mité. Le boulot de reconstruction reviendrait à déplacer des montagnes. humhum
avatar
celitian
Érudit

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par celitian le Mer 16 Mai 2018 - 15:35
Bah tout le monde s'en moque même certains collègues, entre ceux qui approuvent et ceux qui ne suivent rien....
Et pour les enfants de l'élite, aucun danger, ils ne risquent pas d'avoir des contractuels eux, c'est bon pour les autres.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Balthazaard le Mer 16 Mai 2018 - 15:38
@Hugo78 a écrit:
@Aurevilly a écrit:
@Celadon a écrit:Nous espérons donc que tu ne viendras pas te plaindre quand un éphèbe aux yeux de biche et aux  dents blanches et longues se fera recruter à ta place... et que tu sauras te vendre.
Ouh là là ! On est en plein fantasmes...Je suis "fonctionnaire" mais pendant une quinzaine d'année j'ai travaillé pour un organisme dont le recrutement était identique au privé. Contrats d'un an renouvelables. Je n'ai absolument rien (hélas!) d'un "éphèbe aux yeux de biche et aux dents blanches et longues".

Beaucoup de fantasmes effectivement pour rien ! La France a besoin d'avancer et les services publics de gagner en efficacité et en rentabilité. Recruter ponctuellement pour un laps de temps est une chose très saine. Cela ne veut pas dire qu'on ne continuera pas à recruter des fonctionnaires. Arrêtons de dire n'importe quoi pour servir une boutique électorale ou politicienne.

Ça dans le discours creux "avancer" et imbécile "rentabilité associé à service public" ça mérite le pompon , je ne savais pas à quoi pouvait ressembler un électeur d'en marche, je suis heureux d'en voir un et cela confirme parfaitement ce que je pensais....un grand merci pour vos arguments qui m'ont ouvert les yeux, je me sens moins bête
avatar
VanGogh59
Neoprof expérimenté

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par VanGogh59 le Mer 16 Mai 2018 - 15:38
@henriette a écrit:
@Hugo78 a écrit:

Comme si nos postes respectifs étaient menacés... Cela concernera les nouvelles recrues, et oui, je trouve ça plutôt sain de ne pas embaucher quelqu'un pour 40 ou 50 ans si on n'en n'a plus besoin dans 5 ou 10 ans. Après, le recrutement par le chef d'établissement, je suis contre. Mais ça, c'est un autre débat.

Quelle honte d'écrire cela, vraiment, quelle honte.
Ce genre de propos me sidère par l'égoïsme décomplexé qu'il affiche.
Je trouve lamentable de lire une chose pareille sur un forum d'enseignants.
Après toi le déluge,  donc ? Quelle triste mentalité.

Venant d'un prof d'HG EMC qui doit enseigner les valeurs de la République aux enfants, ça fait effectivement peur. Sur le fronton de sa mairie, le dernier mot de notre devise à du se casser la figure. Au moins, il annonce la couleur, sympathisant d'En marche... Vaut mieux pas se trouver devant ces gens là dans les escaliers... Rolling Eyes

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par trompettemarine le Mer 16 Mai 2018 - 15:41
Je n'ai pas lu l'article, seulement les deux lignes au début du fil.
La première chose à laquelle j'ai pensé avec la création de CDD de cinq ans, c'est à la corruption généralisée.
Etant donné la faiblesse très certaine de la paie, ce sera : "vous voulez une bonne note : payez (au black)"  ou "au mieux suivez mes cours particuliers" (ce que certains professeurs sans scrupule font déjà).
Corruption, déliquescence de l'école, baisse générale du niveau, fuite à l'étranger des bons élèves.

Je ne vois pas non plus pourquoi un policier risquerait sa vie pour nous si sa carrière est de dix ans, par contre, s'il y a un barrage, ce sera le moyen de demander de l'argent.

Bref : c'est la fin de l'Etat, la chienlit élevée à l'état de système.


Dernière édition par trompettemarine le Mer 16 Mai 2018 - 15:45, édité 2 fois

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Balthazaard le Mer 16 Mai 2018 - 15:42
@henriette a écrit:
@Hugo78 a écrit:

Comme si nos postes respectifs étaient menacés... Cela concernera les nouvelles recrues, et oui, je trouve ça plutôt sain de ne pas embaucher quelqu'un pour 40 ou 50 ans si on n'en n'a plus besoin dans 5 ou 10 ans. Après, le recrutement par le chef d'établissement, je suis contre. Mais ça, c'est un autre débat.

Quelle honte d'écrire cela, vraiment, quelle honte.
Ce genre de propos me sidère par l'égoïsme décomplexé qu'il affiche.
Je trouve lamentable de lire une chose pareille sur un forum d'enseignants.
Après toi le déluge,  donc ? Quelle triste mentalité.

Effrayant...et dire que ce type prétend enseigner

avatar
Bigshaqdady
Je viens de m'inscrire !

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Bigshaqdady le Mer 16 Mai 2018 - 15:42
Je suis NT1 et en reconversion et je suis sidéré par certains propos. J'ai trouvé cet article qui est très inquiétant
https://www.franceinter.fr/societe/l-academie-de-besancon-veut-former-des-professeurs-avec-pole-emploi

Je regrette parfois ma reconversion quand j'entends tous les commentaires sur notre métier.

Heureusement demain j'ai mes élèves et j'adore faire la classe et la préparer même si ce n'est pas facile tous les jours. (j'ai un GS-CP sans atsem)
avatar
VanGogh59
Neoprof expérimenté

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par VanGogh59 le Mer 16 Mai 2018 - 15:42
@trompettemarine a écrit:Je n'ai pas lu l'article, seulement les deux lignes au début du fil.
La première chose à laquelle j'ai pensé avec la création de CDD de cinq ans, c'est à la corruption généralisée.
Etant donné la faiblesse très certaine de la paie, ce sera : "vous voulez une bonne note : payez (au black)"  ou "au mieux suivez mes cours particuliers" (ce que certains professeurs sans scrupule font déjà).
Corruption, déliquescence de l'école, baisse générale du niveau, fuite à l'étranger des bons élèves.

Peut être reviendrons nous aux bons vieux précepteurs qui iront enseigner chez les plus riches...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
avatar
Cristaline
Niveau 3

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Cristaline le Mer 16 Mai 2018 - 15:43
Je suis désolée si je heurte la sensibilité des gens ici, mais je me demande qui peut bien vouloir être contractuel aujourd'hui ? Déjà qu'être titulaire ce n'est guère la panacée en termes de salaire, mais qui voudrait être un bouche-trou avec le salaire d'un stagiaire ?
Quand je vois qui on a recruté l'année de mon capes (le niveau disciplinaire de beaucoup de recrues est catastrophique), alors aller puiser dans le vivier des contractuels qui ont certains raté 5 fois le concours (j'en connais), c'est vraiment le suicide de l'EN...


Dernière édition par Cristaline le Mer 16 Mai 2018 - 15:45, édité 2 fois
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Balthazaard le Mer 16 Mai 2018 - 15:43
Encore un pauvre type qui se croit un "gagnant"


Dernière édition par Balthazaard le Mer 16 Mai 2018 - 15:49, édité 1 fois
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Celadon le Mer 16 Mai 2018 - 15:44
compétition généralisée, faiblesse des salaires, corruption, président qui guérit les écrouelles et bientôt rendra la "justice" sous un chêne, cela ne vous rappelle rien ?
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Une passante le Mer 16 Mai 2018 - 15:49
@trompettemarine a écrit:Je n'ai pas lu l'article, seulement les deux lignes au début du fil.
La première chose à laquelle j'ai pensé avec la création de CDD de cinq ans, c'est à la corruption généralisée.
Etant donné la faiblesse très certaine de la paie, ce sera : "vous voulez une bonne note : payez (au black)"  ou "au mieux suivez mes cours particuliers" (ce que certains professeurs sans scrupule font déjà).
Corruption, déliquescence de l'école, baisse générale du niveau, fuite à l'étranger des bons élèves.

Je ne vois pas non plus pourquoi un policier risquerait sa vie pour nous si sa carrière est de dix ans, par contre, s'il y a un barrage, ce sera le moyen de demander de l'argent.

Bref : c'est la fin de l'Etat, la chienlit élevée à l'état de système.

Et quand on pense au projet de nouveau bac et à l'importance accordée au contrôle continu, les tentatives de corruption devraient augmenter...
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Jane le Mer 16 Mai 2018 - 15:54
Au-delà de contractualisation elle-même et de nos statuts de fonctionnaires, la question qui se pose est celle de la formation desdits contractuels. Combien de jeunes contractuels ont été lancés dans le grand bain sans jamais avoir appris à nager ? Combien ont été performants sans formation ? Préparer un cours, tenir une classe, comprendre un système, ça ne se décide pas le temps de la signature d'un contrat...
De fait je ne comprends pas bien comment on peut se satisfaire d'"enseignants" qui n'ont jamais enseigné pour assurer une formation de qualité aux élèves, avec un tel turn-over (tous les 3 ou 5 ans ? A peine le temps de savoir faire quand on se forme sur le tas !). Soit on forme les contractuels et ça coûte cher, alors autant les pérenniser, soit on ne les forme pas... et j'aurai de quoi me satisfaire du fait que mes enfants auront fini leurs études d'ici à ce que le système se généralise.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Zagara le Mer 16 Mai 2018 - 15:58
Plusieurs personnes se posent la question de la formation. A l'heure actuelle on ne peut que deviner, mais il semblerait assez logique de voir une cohérence forte entre d'un côté le projet de "formation tout au long de la vie" qui est assigné à l'ESPE (et que le MEN veut également assigner aux inspecteurs, qui deviendront des "accompagnateurs-formateurs" des enseignants) et d'autre part la contractualisation du corps enseignant. L'ESPE sera la grosse machine à (tenter de) mettre à niveau les contractuels, sur le modèle des suites de formations ponctuelles qu'on impose déjà actuellement à certains contractuels du supérieur (par exemple il faut avoir fait des formations pour valider son Contrat doctoral).

C'est ce qui me parait le plus probable. Ça veut aussi dire que, puisque tout ceci se fera à budget constant, l'ESPE va encore rogner des postes aux universités.


Dernière édition par Zagara le Mer 16 Mai 2018 - 15:58, édité 1 fois
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Balthazaard le Mer 16 Mai 2018 - 15:58
@Une passante a écrit:
@trompettemarine a écrit:Je n'ai pas lu l'article, seulement les deux lignes au début du fil.
La première chose à laquelle j'ai pensé avec la création de CDD de cinq ans, c'est à la corruption généralisée.
Etant donné la faiblesse très certaine de la paie, ce sera : "vous voulez une bonne note : payez (au black)"  ou "au mieux suivez mes cours particuliers" (ce que certains professeurs sans scrupule font déjà).
Corruption, déliquescence de l'école, baisse générale du niveau, fuite à l'étranger des bons élèves.

Je ne vois pas non plus pourquoi un policier risquerait sa vie pour nous si sa carrière est de dix ans, par contre, s'il y a un barrage, ce sera le moyen de demander de l'argent.

Bref : c'est la fin de l'Etat, la chienlit élevée à l'état de système.

Et quand on pense au projet de nouveau bac et à l'importance accordée au contrôle continu,  les tentatives de corruption devraient augmenter...

Je peux te dire qu'un de mes profs en 4ème en 1972 ne s'en privait pas , dans une salle du lyçée, à un groupe de 20 élèves (2/3) de la classe à 30F (de l'époque smic à environ 700 francs je crois) payé dans une enveloppe à la fin de l'heure. Je ne comprends pas comment l'administration tolérait cela. J'étais un des meilleurs en maths, je ne prenais pas de "leçons" , j'en recevait systématiquement plein la tête en cours. Mon seul regret , ne jamais avoir recroisé cet individu une fois adulte pour lui faire sentir ma façon de penser. En plus il passait pour sympa parce que "pas chiant pour les passages"...devinez avec quels élèves...à gerber!!!


Dernière édition par Balthazaard le Mer 16 Mai 2018 - 16:07, édité 1 fois
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Celadon le Mer 16 Mai 2018 - 16:01
Il est des pays où ce que tu décris, Balthazaard, est non seulement généralisé mais tellement "toléré" par l'administration que cela en devient quasi institutionnalisé.
Si c'est ce que nous voulons, c'est facile.
avatar
celitian
Érudit

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par celitian le Mer 16 Mai 2018 - 16:07
@Zagara a écrit:Plusieurs personnes se posent la question de la formation. A l'heure actuelle on ne peut que deviner, mais il semblerait assez logique de voir une cohérence forte entre d'un côté le projet de "formation tout au long de la vie" qui est assigné à l'ESPE (et que le MEN veut également assigner aux inspecteurs, qui deviendront des "accompagnateurs-formateurs" des enseignants) et d'autre part la contractualisation du corps enseignant. L'ESPE sera la grosse machine à (tenter de) mettre à niveau les contractuels, sur le modèle des suites de formations ponctuelles qu'on impose déjà actuellement à certains contractuels du supérieur (par exemple il faut avoir fait des formations pour valider son Contrat doctoral).

C'est ce qui me parait le plus probable. Ça veut aussi dire que, puisque tout ceci se fera à budget constant, l'ESPE va encore rogner des postes aux universités.

Pas besoin de nouveaux postes, tout se fera en e-learning.
Contenu sponsorisé

Re: Statut des fonctionnaires : la piste explosive des «experts», Libération 16/05/2018

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum