Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iphigénie
Enchanteur

Re: Dom Juan en 5e

par Iphigénie le Sam 19 Mai 2018, 17:48
Dom Juan vient pour pallier l'interdiction du Tartuffe: les esprits sont déjà  bien chauds, on attend Molière au tournant. D'un  autre côté  il faut bien que la troupe vive, Molière écrit vite, sur un sujet qui a déjà été traité  par les auteurs espagnols, italiens, introduit en France par les comédiens italiens, repris par Dorimond, entre autre bien avant Molière,  et justement, c'est celui de Molière qui fait scandale....
Excès  de la dévotion, excès  de l’impiété,  et pour en finir, tentation du désert. ... des comédies, certes. Mais. Pas facile de vivre en société harmonieuse.


En fait, pour en revenir au sujet initial, ce qui me gênerait plut$ot selon le niveau, c'est plutôt un sentiment de frustration, tant cette pièce provoque d'interrogations et de contradictions.
C'est d'ailleurs la pièce qui répondait le mieux au programme de lycée sur" texte et représentation", parce que là il y a vraiment matière à interroger les mises en scènes,( d'où son succès d'abord, puis, tout succès ayant ses revers, sa mise à distance, un peu comme Candide: ça s'use aussi, les textes scolaires Very Happy )
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Dom Juan en 5e

par Rabelais le Sam 19 Mai 2018, 20:45
Toute pièce peut être simplifiée dans son étude mais je préfère ne pas empiéter sur les pièces présentées au lycée, avec une lecture plus approfondie.
Il y a suffisamment de pièces pour éviter cela.
Si cela n’etait pas vraiment un problème il y a quelques années , les élèves d’aujourd’hui sont déjà difficiles à conquérir et plus encore si du haut de leur narcissisme exacerbé « ils l’ont déjà fait au collège ». Rolling Eyes

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
roxanne
Devin

Re: Dom Juan en 5e

par roxanne le Sam 19 Mai 2018, 20:58
C'est un peu à ça que je pensais. Et puis, je trouve que c'est bien qu'en lycée, ils aient l'impression qu'on ne leur serve pas du "réchauffé" mais des œuvres qui nécessitent une certaine maturité.
avatar
Meddio
Niveau 2

Re: Dom Juan en 5e

par Meddio le Dim 20 Mai 2018, 05:50
Du coup autre question (qui dépasse Dom Juan, il me semble, mais pour laquelle Dom Juan serait une bonne illustration) :

Faut-il s'empêcher de faire une œuvre car elle pourrait être étudiée ultérieurement (et potentiellement de façon plus enrichissante) ?

Il semble que d'un côté :
- Comme on ne peut pas le prévoir, autant faire l’œuvre en question et ne pas courir le risque qu'elle ne soit jamais étudiée
- Refaire l’œuvre, comme on relit un livre à différents moments de sa vie, peut être enrichissant et la donner à voir aux élèves d'une nouvelle façon peut véritablement compenser les "Madame/Monsieur, on l'a déjà fait !"

D'un autre côté :
- L'effet de déjà vu lu peut empêcher de bien se remettre dans l’œuvre pour bénéficier de sa découverte sous un autre angle
- Il vaut mieux réserver certaines œuvres pour un moment où on peut véritablement bien les exploiter, et certaines (comme Dom Juan) en valent vraiment le coup
- Certaines œuvres (Dom Juan ?) peuvent mieux correspondre à certains éléments de programme du lycée qu'à certains éléments de programme du collège


Pour ma part, si j'étais quand je serai en lycée, je ne m'interdirai pas de refaire Dom Juan différemment. Ce serait même un plaisir d'avoir des élèves avec lesquels on l'aurait déjà fait pour qu'ils puissent voir à quel point nous étions passés à côté de choses, et à quel point les lectures, les degrés de compréhension d'une œuvre peuvent être multiples et renouvelables ! Une oeuvre, ce n'est pas quelque chose qu'on lit et qu'on jette (d'où mon insistance sur la possession de ses livres), c'est quelque chose qui nous accompagne et qui est renouvelé à chaque lecture !
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Dom Juan en 5e

par Iphigénie le Dim 20 Mai 2018, 10:02
Je pense, au risque de me répéter Wink  que dans le cadre actuel il n'y a pas de réponse autre qu'individuelle. Par contre je trouve que ce serait bien que les programmes cadrent davantage les périodes et les œuvres à étudier par niveau (en ciblant des œuvres et non des thèmes fourre-tout), comme cela se faisait jadis, pour plus de cohérence, et sans entraver complètement la liberté de choix de chacun.
avatar
Meddio
Niveau 2

Re: Dom Juan en 5e

par Meddio le Dim 20 Mai 2018, 12:09
C'est vrai que les liens entre les intitulés et les thèmes sont très facilement faits. C'est bien trop large. Après, je suis content de pouvoir favoriser des œuvres que j'aime et que je maîtrise bien car je suis plus performant dessus.
avatar
Pointàlaligne
Niveau 10

Re: Dom Juan en 5e

par Pointàlaligne le Dim 20 Mai 2018, 16:51
Pour répondre à la question initiale, je ne le ferais pas non plus avec des 5e, en tout cas avec ceux que je fréquente. On fait toujours des deuils en étudiant une oeuvre intégrale, mais il y a des limites à la frustration que l'on veut bien s'imposer. Wink
Ils ont une chance de le lire au lycée ; mais Les Fourberies de Scapin, L'Avare ou Le Malade imaginaire n'y seront probablement pas étudiés, et je saisirais la chance de faire passer une de ces pièces auprès des 5ème.
Bien sûr, ce n'est qu'un avis et chacun choisit... cela va sans dire.
Contenu sponsorisé

Re: Dom Juan en 5e

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum