Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par VicomteDeValmont le Dim 20 Mai 2018 - 0:09
Le café péda a écrit:Les premiers résultats des admissibles aux concours externe de professeur des écoles et au capes externe laissent présager que la crise du recrutement dont souffre l'Education nationale se prolonge. En ce qui concerne le premier degré, les premiers résultats sont sans appel. Les résultats des épreuves d'admissibilité disent dès maintenant que dans les académies de Créteil et Versailles on n'aura pas un nombre d'enseignants permettant de couvrir le nombre de postes offerts. Le déficit final pourrait être de 700 postes. Dans le second degré, malgré la forte réduction du nombre de postes proposés cette année, les résultats de l'admissibilité annoncent près de 400 postes non couverts en lettres (modernes et surtout classiques), allemand et maths. Les résultats de l'anglais, une autre discipline en déficit l'année dernière, ne sont pas encore connus.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/05/18052018Article636622268535065854.aspx

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
Illiane
Illiane
Habitué du forum

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Illiane le Dim 20 Mai 2018 - 11:01
Que c'est étonnant...
Daphné
Daphné
Dieu de l'Olympe

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Daphné le Dim 20 Mai 2018 - 11:04
C'est marrant tous ces gens qui hurlent au scandale concernant notre métier, notre statut, nos vacances, nos avantages éhontés et patati et patala, ils attendent quoi pour passer les concours ??? Hein ? diable diable
avatar
Cath
Bon génie

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Cath le Dim 20 Mai 2018 - 11:08
Il me semble pourtant que l'an dernier NVB s'était réjouie de la fin de la crise du recrutement, non ?
Il faudrait un droit de suite (et un tribunal populaire !) pour juger ces politiques qui mentent éhontément, font trois petits tours et disparaissent impunément.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Celadon le Dim 20 Mai 2018 - 11:10
Il suffirait de rendre le premier ministre en exercice RESPONSABLE du recrutement de ses ministres. Ca changerait peut-être légèrement la donne.
avatar
Virgules
Niveau 2

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Virgules le Dim 20 Mai 2018 - 11:17
Un argument bidon de plus pour justifier la contractualisation du métier...
Rendash
Rendash
Enchanteur

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Rendash le Dim 20 Mai 2018 - 11:18
@Celadon a écrit:Il suffirait de rendre le premier ministre en exercice RESPONSABLE du recrutement de ses ministres. Ca changerait peut-être légèrement la donne.

Théoriquement, le chef de l'Etat et le chef du gouvernement sont déjà responsables de leurs ministres : s'ils mettent des branques, ils se prennent une fessée lors des élections suivantes.

...évidemment, cela suppose de ne pas avoir la mémoire courte. Par exemple, ne pas oublier qu'un ministre de l'Education nationale a déjà été aux manettes dans ce ministère comme numéro 2, et a donc pris des mesures ineptes Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   248604097

_________________
Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Habitué du forum

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Pourquoi 3,14159 le Lun 7 Jan 2019 - 20:04
Ce soir sur M6 encore un reportage, en caméra cachée, sur le recrutement à l'arrache d'une journaliste en tant que professeur contractuelle. Affligeant.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
gauvain31
gauvain31
Empereur

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par gauvain31 le Lun 7 Jan 2019 - 20:14
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Ce soir sur M6 encore un reportage, en caméra cachée, sur le recrutement à l'arrache d'une journaliste en tant que professeur contractuelle. Affligeant.

Qu'a-t-on demandé à cette journaliste: un Diplôme? Son expérience avec les jeunes ?
Rabelais
Rabelais
Grand Maître

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Rabelais le Lun 7 Jan 2019 - 20:19
Ceci dit, je n’ai pas regardé les chiffres des inscrits- présents par rapport aux admissibles ( donc je suppute ) : je me réjouis d’un fait, en lettres: on n’a pas encore totalement sacrifié le niveau pour pourvoir tous les postes vacants.
Pas encore.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Mathador le Lun 7 Jan 2019 - 20:19
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Ce soir sur M6 encore un reportage, en caméra cachée, sur le recrutement à l'arrache d'une journaliste en tant que professeur contractuelle. Affligeant.

Il ne reste plus qu'à espérer que cela ne devienne pas un marronnier de plus.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
DODO62
DODO62
Niveau 3

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty crise du recrutement reportage M6

par DODO62 le Mar 8 Jan 2019 - 4:32
Le reportage est visible sur M6 replay, le 12.45. Il n'apporte rien de plus que les reportages précédents sur ce sujet, qui semble devenir, hélas, un marronnier. La jeune journaliste déclare avoir une licence d'anglais et aucune expérience, pour un poste de français en collège. L'IPR qui lui fait passer un entretien conclut qu'elle n'a pas le niveau didactique suffisant. Mais cette jeune femme reçoit un appel positif 15 jours plus tard...Elle ne cache pas son manque de compétence au chef d'établissement, qui (et là c'est édifiant) la rassure en ces termes: "bon au collège, c'est pas...ça va le faire (petits rires!!). Le tout c'est de ne pas avoir l'air trop ridicule".
egomet
egomet
Doyen

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par egomet le Mar 8 Jan 2019 - 5:31
@Mathador a écrit:
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Ce soir sur M6 encore un reportage, en caméra cachée, sur le recrutement à l'arrache d'une journaliste en tant que professeur contractuelle. Affligeant.

Il ne reste plus qu'à espérer que cela ne devienne pas un marronnier de plus.

C'est déjà un marronnier.

Les finances de l'Etat sont bien mal en point. Pour les augmentations de salaire, ça va être difficile. Mais même si le gouvernement parvenait à trouver des sous, ça ne résoudrait pas le problème.
Le statut social de l'enseignant a été saboté par plus de 40 ans de réformes et de bureaucratie. Les élèves qui ont été incités à nous pourrir la vie savent très bien à quoi s'en tenir quand ils s'orientent.
Je ne parlerai même pas de l'inflation législative et des centaines de pages du code de l'éducation qui paralysent tout.

Mes cocos, vous n'êtes pas sortis de l'auberge.


https://www.contrepoints.org/2018/06/19/318479-pourquoi-le-metier-de-professeur-ne-fait-plus-rever


Le métier ne fait plus rêver. Discutez avec les étudiants. Ils savent très bien à quoi s’en tenir. Ils savent comment ils ont traité leurs professeurs. Même ceux qui sortent avec une assez bonne image de leurs maîtres savent à quel point on peut leur mener la vie dure.
Ce qu’ils savent moins, c’est pourquoi ce métier est devenu si pénible. L’idée que les chahuts et les bavardages sont consubstantiels de l’enseignement n’est que partiellement vraie. Un enfant est un enfant. C’est normal qu’il teste ses professeurs et tente de jouer. Ce qui est moins normal, c’est que la réponse de la société et de l’institution scolaire ne permette pas de rétablir l’ordre en classe. La France hypercentralisée ne se rend même plus compte que c’est aberrant. Tout va très bien puisqu’il n’y a pas mieux ailleurs : nous avons éliminé les points de comparaison… sur notre sol du moins. Il y a bien la Chine, l’Afrique, l’Asie du Sud-Est etc. Mais bon, on voit mal comment on pourrait délocaliser les collèges du 9-3.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Elberta
Elberta
Niveau 7

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Elberta le Mar 8 Jan 2019 - 9:58
Il n'y a pas que le 9-3. Je suis à Paris, et ces fameuses 2mn de silence je ne les ai que très rarement.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Habitué du forum

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Pourquoi 3,14159 le Mar 8 Jan 2019 - 12:00
Chez nous, nous sommes toujours en attente d'un intervenant pour 23 heures de cours de formation professionnelle. Il devrait arriver lundi prochain woohoo alors que les élèves partent 4 semaines en PFMP (stage) juste avant les 2 semaines de vacances. A leur retour, ce sera la période des CCF et de l'oral. Que va-t-il pouvoir faire ? Rattraper tout ce que moi je n'ai pas pu faire... Laughing . Cerise sur le gâteau, l'année prochaine avec la réduction de nos effectifs et la nouvelle réforme son service passera à 7H ! Bienvenue dans l'E.N., à 1 464,06 € net/mois (+ les HSE, pas HSA !). Il n'y a pas à dire, l'Etat sait gâter ses personnels.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Podqueen
Podqueen
Niveau 5

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Podqueen le Mar 8 Jan 2019 - 14:21
Pour reprendre les propos cités en tête de page, les rapports de jury du CAPES d'anglais font état d'un taux de remplissage des postes proposés à 100% cette année
Ce qu'on ne dit pas, c'est qu'on a fait passer de 1190 (quand c'était en déficit, seulement 800 postes pourvus environ) à 949 le nombre de postes entre 2017 et 2018, histoire que la différence de déficit fasse moins tache au cas où Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   437980826
avatar
Tiberius
Niveau 7

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Tiberius le Mar 8 Jan 2019 - 17:40
Concernant le sujet du 12/45, les propos du chef d'établissement sont édifiants.
Tout d'abord, il sait que la personne qui se présente pour être enseignant en lettres moderne n'a qu'une licence d'anglais mais par son attitude, il lui fait comprendre que cela est suffisant pour enseigner les lettres au collège.
Ensuite, il affirme que le collègue de lettres précédent ne fait pas l'affaire mais cela ne le gênait pas. Ca le gène à partir du moment ou les parents d'élèves ont commencé à monter aux créneaux….
Jacq
Jacq
Grand Maître

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Jacq le Mer 16 Jan 2019 - 16:31
Travailler plus pour gagner moins dans de plus mauvaises conditions pour un retour moindre.
C'est sûr, cela attire...
avatar
Bouboule
Sage

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Bouboule le Mer 16 Jan 2019 - 17:19
@Tiberius a écrit:Concernant le sujet du 12/45, les propos du chef d'établissement sont édifiants.
Tout d'abord, il sait que la personne qui se présente pour être enseignant en lettres moderne n'a qu'une licence d'anglais mais par son attitude, il lui fait comprendre que cela est suffisant pour enseigner les lettres au collège.
Ensuite, il affirme que le collègue de lettres précédent ne fait pas l'affaire mais cela ne le gênait pas. Ca le gène à partir du moment ou les parents d'élèves ont commencé à monter aux créneaux….


C'est toujours comme ça, non ?
Jacq
Jacq
Grand Maître

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par Jacq le Dim 20 Jan 2019 - 18:30
Quand je vois le nombre de collègues qui songent à se reconvertir avec toutes les annonces du gouvernement, Darmanin va pouvoir être heureux : recrutement en baisse, départs en hausse. On mesure ce que c'est que l'amour de notre ministre et l'Ecole de la confiance. On va pouvoir recruter du contrat privé, du contractuel (qui ne sont pas plus cons que les autres, vont partir sous d'autres cieux raisonner des causes et des conséquences) : du sous payé et du sous qualifié. Comment détruire l'Etat et ses services ? Dégoutez tout le monde, il ne restera que les pires d'entre les pires de ceux qui ne sont déjà pas partis !
avatar
jésus
Habitué du forum

Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas   Empty Re: Premier et second degrés : La crise du recrutement ne s'arrange pas

par jésus le Lun 21 Jan 2019 - 13:39
Il y a un peu plus de 10 ans, préparant les concours, je voyais le vent tourner.
Quand je disais qu'il fallait se donner plusieurs cordes à son arc, profiter de sa jeunesse et de ses années fac pour passer un diplôme professionnalisant, faire des stages hors EN; même faire des sujets de mémoires transversaux pour se donner une porte de sortie honorable au cas où ça tourne mal dans l'EN pour x raisons, on me regardait de travers, comme un traître à la matière, et trop terre-à-terre alors que l'ambiance était aux réflexions éthérées et aux troisième partie de dissertation. ( profiter d'un report de stage, par exemple)
Cela dit, j'avais le sentiment qu'au contraire que ce n'était pas les "pires" qui préparaient l'agrégation , et qu'il y avait du niveau intellectuel et ne pas être entouré des pires, mais qu'au contraire qu'il y avait une vraie méconnaissance de l'EN, du métier de professeurs ( j'avais été un an et demi contractuel avant de faire la prépa agrégation) , et qu'on se refusait pratiquement le monde du travail, et des autres possibilités de travail hors EN ( histoire de ne se pas porter la poisse, peut-être)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum