Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pogonophile
Niveau 10

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par pogonophile le Sam 02 Juin 2018, 22:02
@Patience et raison a écrit:J'en connais deux qui changeront de poste en septembre, quoiqu'il en soit. Probablement pour être "recasés" au rectorat, d'ailleurs, hélas.

C'est probable mais le "hélas" me paraît déplacé.
De deux choses l'une :
- soit ils ont effectivement fait ça et ils seront probablement virés (faut pas croire, un perdir et un gestionnaire se dégagent beaucoup plus facilement qu'un enseignant)
- soit ils ne l'ont pas fait, mais ça va être très compliqué d'exercer, et une mission hors établissement c'est peut-être préférable
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Philomène87 le Sam 02 Juin 2018, 22:06
"Virés", tu veux dire, "révoqués", carrément ? Enfin, ça ne me paraît pas de trop s'ils ont vraiment commis cette agression, mais c'est tellement rare comme sanction dans la Fonction publique...
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par pogonophile le Sam 02 Juin 2018, 22:12
Chaque année, il en part, pour des histoires de harcèlement sexuel, de sous-loc de logement de fonction, etc.
C'est plus courant que dans d'autre corps, parce que les protections sont moindres. Il y a peu de recours, et peu de défense quand les faits sont avérés - la solidarité professionnelle est très limitée quand ça touche à l'éthique.
Soit c'est la révocation, soit c'est la retraite un peu plus tôt que prévu...
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Philomène87 le Sam 02 Juin 2018, 22:19
Merci pour ces précisions.
De toutes façons, là, ils risquent des choses au pénal aussi.
avatar
Honchamp
Expert

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Honchamp le Sam 02 Juin 2018, 22:30
Dans la série "Histoire de chefs":

J'ai eu un proviseur qui a été rétrogradé pour "gestion de fait".

Visiblement, il avait fait des tripatouillages financiers dont son établissement d'avant (collège de Marseille), on n'a jamais su quoi précisément .

Il été nommé dans mon lycée d'alors, en région Centre.
Un jour, le proviseur adjoint est venu annoncer en salle des profs que le proviseur était mis à pied par décision conservatoire, et qu'il assurait l"intérim. Mais le rectorat n'avait donné aucune raison. Les pires horreurs ont couru en ville.

Son affaire marseillaise l'avait en fait  rattrapé. Il a été rétrogradé principal-adjoint dans les Pyrénées Orientales.

J'ai connu aussi une principale rétrogradée principale-adjointe (mais dans un département convoité de la région), également pour des raisons de gestion financière.


Mon chef actuel a été convoqué au rectorat il y a 2 ans pour conflit avec la nouvelles gestionnaire, les 2 s'accusaient mutuellement de mauvaise gestion, ils en venaient presque aux mains, et il n'en menait pas large quand il nous a annoncé son entrevue au rectorat (évidemment, il cherchait notre éventuel appui).  
Finalement, il est toujours là, il a retrouvé sa superbe, et même plus, et elle a été nommée...à l'inspection académique du département !

Bref, les voies de l'Ed.Nat sont parfois impénétrables !

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Pseudo le Sam 02 Juin 2018, 22:38
@pogonophile a écrit:Chaque année, il en part, pour des histoires de harcèlement sexuel, de sous-loc de logement de fonction, etc.
C'est plus courant que dans d'autre corps, parce que les protections sont moindres. Il y a peu de recours, et peu de défense quand les faits sont avérés - la solidarité professionnelle est très limitée quand ça touche à l'éthique.
Soit c'est la révocation, soit c'est la retraite un peu plus tôt que prévu...

Il faut quand même y aller, parce que j'ai croisé quelques CDE assez rocambolesques, depuis l'alcoolique notoire au Don Juan quinquagénaire avouant à la télé avoir vécu quelques histoires avec des filles de l'age de ses élèves et utilisant les services du secrétariat pour envoyer ses poèmes d'amour par fax, et si certains ont écopé d'une affectation assez peu souhaitée, pour rester polie, je n'en connais pas qui se sont vu remercié.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par pogonophile le Sam 02 Juin 2018, 22:49
@Pseudo a écrit:
Il faut quand même y aller, parce que j'ai croisé quelques CDE assez rocambolesques, depuis l'alcoolique notoire au Don Juan quinquagénaire avouant à la télé avoir vécu quelques histoires avec des filles de l'age de ses élèves et utilisant les services du secrétariat pour envoyer ses poèmes d'amour par fax, et si certains ont écopé d'une affectation assez peu souhaitée, pour rester polie, je n'en connais pas qui se sont vu remercié.

C'est probablement très variable selon les académies : bizarrement, il y a peu de données nationales publiées...
avatar
Babarette
Grand sage

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Babarette le Dim 03 Juin 2018, 11:47
@pogonophile a écrit:Chaque année, il en part, pour des histoires de harcèlement sexuel, de sous-loc de logement de fonction, etc.
C'est plus courant que dans d'autre corps, parce que les protections sont moindres. Il y a peu de recours, et peu de défense quand les faits sont avérés - la solidarité professionnelle est très limitée quand ça touche à l'éthique.
Soit c'est la révocation, soit c'est la retraite un peu plus tôt que prévu...

Le départ à la retraite anticipé me paraît être une sanction bien légère.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Mathador le Dim 03 Juin 2018, 12:03
@Babarette a écrit:
@pogonophile a écrit:Chaque année, il en part, pour des histoires de harcèlement sexuel, de sous-loc de logement de fonction, etc.
C'est plus courant que dans d'autre corps, parce que les protections sont moindres. Il y a peu de recours, et peu de défense quand les faits sont avérés - la solidarité professionnelle est très limitée quand ça touche à l'éthique.
Soit c'est la révocation, soit c'est la retraite un peu plus tôt que prévu...

Le départ à la retraite anticipé me paraît être une sanction bien légère.

La sanction s'appelle « mise à la retraite d'office ». Cela entraîne une radiation des cadres avec calcul immédiat des droits à retraite, mais la pension continue de n'être versée que si l'âge normal a été atteint. Autrement dit, si j'ai bien compris c'est comme un licenciement mais en plus favorable au niveau de la retraite.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
avatar
Babarette
Grand sage

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Babarette le Dim 03 Juin 2018, 12:10
Ah, oui, c'est "mise à la retraite d'office" l'intitulé, c'est vrai.
L'existence de cette sanction m'étonne et me semble inégalitaire. Si on est coupable de fautes vraiment graves à 30 ans, on est révoqué, si c'est à 58, on est mis à la retraite d'office. Ca a tendance à me déranger.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Philomène87 le Dim 03 Juin 2018, 12:21
Attendez, si la plainte aboutit (j'espère...), il y aura pire qu'une mise à la retraite d'office.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Verdurette le Dim 03 Juin 2018, 12:28
@Honchamp a écrit: Bref, les voies de l'Ed.Nat sont parfois impénétrables !

Hum.
avatar
Babarette
Grand sage

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Babarette le Dim 03 Juin 2018, 12:30
@Philomène87 a écrit:Attendez, si la plainte aboutit (j'espère...), il y aura pire qu'une mise à la retraite d'office.

Bien sûr, et encore heureux! Il n'empêche que je trouve que la sanction est inappropriée.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Lilypims le Dim 03 Juin 2018, 15:20
@Philomène87 a écrit:
@Thalia de G a écrit:Inutile de répondre désormais à Cristaline qui a quitté le forum à l'insu de son plein gré.

Mince, ça devenait amusant.
Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un petit troll...

Ça ne m'a pas fait rire du tout. Je ne comprends pas que quelqu'un (à qui on confie des élèves, en plus) puisse encourager par des propos pareils de tels comportements. Je suis sidérée.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Philomène87 le Dim 03 Juin 2018, 16:13
@Lilypims a écrit:
@Philomène87 a écrit:
@Thalia de G a écrit:Inutile de répondre désormais à Cristaline qui a quitté le forum à l'insu de son plein gré.

Mince, ça devenait amusant.
Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un petit troll...

Ça ne m'a pas fait rire du tout. Je ne comprends pas que quelqu'un (à qui on confie des élèves, en plus) puisse encourager par des propos pareils de tels comportements. Je suis sidérée.

Je ne sais pas si Cristaline pensait vraiment ce qu'elle écrivait. En parallèle, elle rencontrait une opposition à d'autres propos sur un autre fil et je pense que ça l'a énervée et encouragée à aller à contre-courant. Quitte à affirmer des choses aussi puantes qu'ici-même.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Rendash le Dim 03 Juin 2018, 16:15
Voilà que ça va encore être ma faute

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Philomène87 le Dim 03 Juin 2018, 16:16
@Rendash a écrit:Voilà que ça va encore être ma faute

Meuh nooooooooon !
avatar
Danska
Modérateur

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Danska le Dim 03 Juin 2018, 16:16
Je pense qu'on peut arrêter de parler de Cristaline, elle ne peut plus nous répondre de toute façon, quelles que soient ses motivations réelles.


Edit : @Rendash : bah, en cherchant bien...
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par gauvain31 le Dim 03 Juin 2018, 16:22
@Rendash a écrit:Voilà que ça va encore être ma faute

Patience et raison
Niveau 8

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Patience et raison le Dim 03 Juin 2018, 16:32
Pogonophile, le "hélas" marque mon ras-le-bol d'accueillir au rectorat les personnels dont le travail habituel s'exerce en EPLE mais qu'il "faut planquer" loin des élèves et membres de la communauté éducative. Typiquement, mon service a déjà accueilli un accusé d'harcèlement (et c'est allé jusque devant les tribunaux), un "bi-polaire"... en moins de 5 ans.
En tant que parent d'élève, je comprends la logique mais cela me semble surtout illustrer les carences de gestion des personnels dans notre beau ministère.

_________________
« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » — Henri Lacordaire
« Quand le droit bavarde, le citoyen ne lui prête plus qu'une oreille distraite » — Rapport du Conseil d'État de 1991, De la sécurité juridique.

"Alors n’oubliez pas : si vous voulez vraiment être productifs, apprenez à travailler avec des outils qui font gagner du temps au lieu de tout refaire à la main. Mais si votre passion, c’est de ne surtout pas utiliser de livres déjà complets, et de réécrire votre propre truc à chaque fois parce que « Je préfère utiliser mes propres outils et je n’arrive pas à utiliser ceux des autres« , alors félicitations :
Vous êtes bons pour rejoindre l’Éducation Nationale française." Odieux ***.
avatar
Honchamp
Expert

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Honchamp le Dim 03 Juin 2018, 16:52
@Patience et raison a écrit:Pogonophile, le "hélas" marque mon ras-le-bol d'accueillir au rectorat les personnels dont le travail habituel s'exerce en EPLE mais qu'il "faut planquer" loin des élèves et membres de la communauté éducative. Typiquement, mon service a déjà accueilli un accusé d'harcèlement (et c'est allé jusque devant les tribunaux), un "bi-polaire"... en moins de 5 ans.
En tant que parent d'élève, je comprends la logique mais cela me semble surtout illustrer les carences de gestion des personnels dans notre beau ministère.

Et bien voilà, cela confirme ce que je disais de la gestionnaire d'il y a 2 ans ! A l'IA !
Comme celle d'il y a 6/7 ans !

Sachant que je suis dans un collège qui a des problèmes de gestion quasiment depuis 15 ans, avec rotation des gestionnaires, titulaires exfiltrés et remplacés par des contractuelles (dont une qui avait un BTS de secrétariat), et donc, surtout depuis le changement de majorité au Conseil Départemental, des relations difficiles.
Je vous passe les détails sur les problèmes à propos des contrats aidés. Dont une bénéficiaire qui avait falsifié ses papiers et n'aurait pas dû en être : cela n'a pas été reproché au collège (tout le monde peut se faire avoir) , mais de n'avoir pas su se faire aider de la cellule juridique du rectorat, de n'avoir pas fait les démarches en justice qui s'imposaient.

Le président du Conseil Départemental tient mon collège pour un collège de rigolos..(Ironie inside).
Relations difficiles...

Nous avons eu quelqu'un de carré, pas facile, mais carré, qui avait choisi de devenir gestionnaire car "il aimait les chiffres", il n'était pas sur ce poste par hasard, lui. Mais au bout de 3 ans, il a eu sa mut' pour l'académie de Lyon.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Lilypims le Dim 03 Juin 2018, 17:58
@Danska a écrit:Je pense qu'on peut arrêter de parler de Cristaline, elle ne peut plus nous répondre de toute façon, quelles que soient ses motivations réelles.


Cristaline m'importe peu. C'est aux victimes et aux futures victimes qui peuvent lire ses propos que je pense.
EDIT. Je ne cherche nullement à relancer la discussion sur elle ; je ne fais que préciser le sens de mon intervention.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par pogonophile le Dim 03 Juin 2018, 19:07
@Patience et raison a écrit:Pogonophile, le "hélas" marque mon ras-le-bol d'accueillir au rectorat les personnels dont le travail habituel s'exerce en EPLE mais qu'il "faut planquer" loin des élèves et membres de la communauté éducative. Typiquement, mon service a déjà accueilli un accusé d'harcèlement (et c'est allé jusque devant les tribunaux), un "bi-polaire"... en moins de 5 ans.
En tant que parent d'élève, je comprends la logique mais cela me semble surtout illustrer les carences de gestion des personnels dans notre beau ministère.

Je peux comprendre, j'ai le souci au quotidien chaque année avec un ou deux profs qui font des dégâts pas possibles, et lorsque je demande "mais y a pas un endroit où le mettre au rectorat", la réponse est invariablement "déjà il veut pas et on compte pas se coltiner les syndicats là-dessus, et de toute façon on déborde de gens qu'on ne peut plus mettre en établissement."
Alors on les case dans un autre à la rentrée suivante. Et puis un troisième, et un quatrième...
anthracite
Niveau 7

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par anthracite le Lun 04 Juin 2018, 09:21
- soit ils ne l'ont pas fait, mais ça va être très compliqué d'exercer, et une mission hors établissement c'est peut-être préférable
Alors ça, ça me dérange. Tout le monde peut être victime de fausses accusations, surtout quand on s'occupe de mineurs, qu'on soit chef, prof ou agent.
Si la personne est blanchie de ces accusations, il me semblerait normal qu'elle n'ait pas en plus à subir une mise au placard administrative (sauf si c'est sa demande d'avoir un poste tranquille pour se reconstruire). Et je parle dans le cas général, pas forcément pour cette affaire en particulier.
avatar
pogonophile
Niveau 10

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par pogonophile le Lun 04 Juin 2018, 18:20
@anthracite a écrit:
Alors ça, ça me dérange. Tout le monde peut être victime de fausses accusations, surtout quand on s'occupe de mineurs, qu'on soit chef, prof ou agent.
Si la personne est blanchie de ces accusations, il me semblerait normal qu'elle n'ait pas en plus à subir une mise au placard administrative (sauf si c'est sa demande d'avoir un poste tranquille pour se reconstruire). Et je parle dans le cas général, pas forcément pour cette affaire en particulier.

Cela me dérange aussi, il ne s'agit pas de justice ou d'injustice, mais de possibilité d'exercer.
Les journaux ont la délicatesse de ne pas les nommer, mais il n'y a qu'un principal et qu'un gestionnaire dans ce collège donc ça prendra trois secondes pour les identifier : même s'ils étaient blanchis, leurs carrières seront forcément difficile, la rumeur les précédera où qu'ils aillent.
C'est déjà presque impossible pour un enseignant de se faire oublier dans un cas pareil, alors là, avec les journaux qui s'en mêlent...
avatar
cube
Niveau 8

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par cube le Lun 04 Juin 2018, 20:30
A supposer qu'il y en ait un, j'ai une petite pensée pour le principal adjoint de l'établissement... le pauvre se retrouve sans doute tout seul pour gérer une crise majeure tout en continuant de faire tourner le collège à une période de l'année où on ne chôme pas. J'imagine ma tête à sa place si on venait m'annoncer un matin que mon chef et le gestionnaire ont fait un truc pareil et que c'est à moi de me dem*der pour gérer les personnels outrés, les parents inquiets et prévenir le rectorat. affraid
Contenu sponsorisé

Re: Seine-Saint-Denis : le principal d'un collège accusé d'agression sexuelle

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum