Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Marcelle Duchamp le Mer 6 Juin - 15:56
Moi j’utilise tout le temps mon portable!!!
Déjà, pour prendre en photo les travaux de mes eleves et je les mets dans le cahier de texte sur PN car quand on fait du grand format, ils sont hyper fiers et veulent le montrer aux copains/ parents / papys mamies...
Ensuite, je n’ai qu’un ordinateur dans ma classe et quand les élèves s’en servent et que j’ai une recherche à faire pour un autre groupe, je prends mon portable.
Et pour finir, il est toujours dans la poche de mon tablier au cas où. J’ai gardé cette habitude au moment où ma grand mère puis mon frère sont tombés gravement malades.

Donc si cette loi est votée, je ne changerai en rien cette habitude.
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par pseudo-intello le Mer 6 Juin - 15:58
@dl80 a écrit: Je suis soulagé que quelqu'un le fasse remarquer.

Sérieusement, c'est à se demander comment tous ces bébés, tous ces ados, toutes ces vieilles dames faisaient pour survivre avant (c'est à dire jusqu'à il y a une grosse dizaine d'années).

D'ailleurs, le façon dont se fil démarre au quart de tour montre comment l’addiction au portable (car c'en est une) ne concerne pas que nos élèves.

(Soit dis sans soutenir ce projet d'amendement, qui n'ira probablement même pas au vote de toute façon.)
+1

Je pense que c'est mon "on va rigoler" qui n'est pas clair : dans la pratique, je ne reçois que très rarement des textos importants (des textos, tout court, d'ailleurs, mon entourage n'étant pas fana de ces machins).
Mais dans la vie, ça arrive : j'ai déjà vu des CDE au tel avec leur ado qui avait oublié ses clés, j'ai déjà été appelée par l'école de mon fils parce qu'il était mal en point, ma nounou a déjà demandé mon avis (personnellement, je ne suis pas maman poule et lui laisse utiliser son libre arbitre, mais je n'oblige personne à partager mon état d’esprit).
En revanche, le jour où on m'ôte le statut d'adulte responsable (si on m'interdit le portable, c'est qu'on m'accuse de m'en servir à tort et à travers et de manquer de professionnalisme et de maturité), je ne vais pas faire mentir ces gens, et donc devenir très immature : je dirai à ma nounou de ne surtout pas hésiter à me contacter en cas de doute ou de problème, et si on est suffisamment nombreux à jouer le jeu (comme l'a expliqué lene plus haut, le collège, dans le doute, ne peut pas se permettre de ne pas transmettre), je pense que là, "on va rigoler", en effet. (les ados et les parents âgés ne manqueront peut-être pas d'imagination pour trouver des prétextes, si on le leur demande gentiment). Very Happy

Par ailleurs, tu te trompes de combat : pour l'instant, nous avons la liberté de venir au collège sans portable et en n'étant parasité sous aucun prétexte : il suffit de ne pas avoir de portable, ou de le laisser dans le casier (ou de l"éteindre). Nous avons également la liberté de l'avoir et de le consulter dans un temps qui nous appartient (respiration entre deux cours, récré, trous...). D'ailleurs, quand j'ai une administration quelconque à appeler, je le fais généralement pendant la récré, aprce que si j'attends de rentrer chez moi, le standard est fermé, pour cause de pause méridienne (idem après 17h). C'est plus ou moins souvent utile, ça dépend de nos vies, des cas particuliers. Tout le monde n'a pas un enfant cardiaque ou gravement allergique, mais après tout, il n'y a pas encore de loin qui interdit d'être parent-poule. Juger les uns et les autres sur leurs pratiques personnelles, c'est faire fausse route.

Si je récapitule :
- respecter le personnel et son professionnalisme, c'est lui faire confiance et lui laisser le choix d'avoir un portable ou non (obliger à en avoir un ne serait pas admissible non plus).
- presque n’importe quel employé de bureau a de toute manière téléphone pro, téléphone portable perso et internet en continu ; sortir du chapeau une loi vexatoire focalisée sur les professeurs, c'est une insulte supplémentaire à notre métier. (personne, dans le débat, ne s'est inquiété de savoir si le comptable de la boîte privée de l'autre côté de la rue était trop stressouille ou pas par rapport à ses enfants : il est communément admis qu'elle a le téléphone, qu'elle ne doit pas passer d'appel perso sur son téléphone pro, encore que si c'est une fois de temps en temps, on ne va pas en faire un monde.
- si le collège de nos ados veut nous contacter, il utilisera... notre portable. Preuve que ça se fait d'essayer d'appeler les gens à leur boulot (donc d'espérer qu'ils décrochent, même s'ils travaillent.
- je plussoie les ppms et autres : nous avons parfois ordre d'appeler le 15, pour des ppms par exemple.
avatar
Aiôn
Niveau 6

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Aiôn le Mer 6 Juin - 15:58
Au risque de briser ce bel unanimisme, il ne faudrait peut-être pas lutter pour nos chaînes comme si c'était notre liberté. Mais là cela ne vient ni du bon endroit, ni selon la bonne méthode.

avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Tamerlan le Mer 6 Juin - 16:03
Il me semble que le seul cas où l’utilisation d'un téléphone pour un personnel peut être légitimement interdit c'est devant les élèves pour un usage personnel et en temps de réunion. Pour le reste :
- il m'arrive de sortir mon portable devant les élèves pour faire l'appel quand le réseau est en rade. Je ne vois pas où est le problème. Il y a encore deux jours des élèves fichaient le bazar sous mes fenêtres. J'ai appelé illico la vie scolaire pour qu'ils interviennent. C'est plus efficace que d'envoyer un gamin qui loupera le cours et il n'est pas question de laisser la classe trois minutes. C'est un usage professionnel et les élèves l'ont parfaitement reçu ainsi. Je ne vois absolument en quoi s'en priver relèverait d'une quelconque exemplarité. Exemplarité de quoi?
- hors des horaires de cours dans l'établissement à quoi cela rime-t-il aussi compte-tenu de l'organisation très particulière de notre travail? Ce que nous faisons hors de nos horaires ne relève pas d'un compte horaire pointé. Nous travaillons quand nous le voulons parce que cela relève d'un type de travail à la mission. Reprocher un coup de fil de 10 minutes passé durant une heure de trou est parfaitement ridicule car ce qui aurait pu être fait durant ce laps de temps sera fait ailleurs, y compris pourquoi pas, le soir ou le week-end. Nous réalisons les missions demandées hors du temps de présence devant les élèves quand nous le voulons. C'est, pour l'instant, constitutif du métier. Je n'ai jamais vu un texte qui nous interdise de corriger le dimanche ou d'échanger et travailler après la fermeture de l'établissement.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
lene75
Empereur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par lene75 le Mer 6 Juin - 16:10
@Prezbo a écrit:Sérieusement, c'est à se demander comment tous ces bébés, tous ces ados, toutes ces vieilles dames faisaient pour survivre avant (c'est à dire jusqu'à il y a une grosse dizaine d'années).

Eh bien... ils ne survivaient pas forcément tous...
Il y a une grosse dizaine d'années, la mienne n'aurait vraisemblablement été acceptée ni à la crèche ni à l'école. Le médecin scolaire a failli me la refuser, d'ailleurs. J'ai dû garantir que j'étais joignable et que je pouvais être sur place relativement rapidement. Tu me diras, elle n'aurait peut-être pas survécu à la naissance non plus : ça aurait résolu le problème. De là à dire que c'était mieux...

Edit : pour reprendre ce que dit pseudo-intello, tout le monde n'a pas forcément un enfant cardiaque ou allergique, mais certains en ont. Bienvenue dans le monde des adultes responsables.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par pseudo-intello le Mer 6 Juin - 16:12
@Aiôn a écrit:Au risque de briser ce bel unanimisme, il ne faudrait peut-être pas lutter pour nos chaînes comme si c'était notre liberté. Mais là cela ne vient ni du bon endroit, ni selon la bonne méthode.


Je ne te le souhaite pas, mais j'ai (et j'ai eu des collègues) qui risquaient à tout moment d'être appelés pour grave malaise de leur enfant, et ambulance immédiate pour l'hôpital Necker, ou l’hôpital tout court. Plus généralement, on est tous susceptibles d'être joignables si notre conjoint a eu un accident de voiture, notre gamin un malaise au collège, enfin des choses qui normalement n'arrivent pas... mais il est légitime d'avoir le choix d'être joignable si toutefois elles arrivaient.

On pourrait avoir un débat philosophique sur le bien fondé de la chose, ou plus terre-à-terre sur le "jusqu'à quel point" appeler les gens pendant leur temps supposé de travail, mais les 15 députés n'ont pas fait de philo, ni ne se soucient de nos éventuels fils à la patte (de toutes manières, avoir des enfants, c'est choisir d'accepter des fils à la patte) : ils ont juste témoigné de leur mépris à notre encontre.

Je remercie d'ailleurs les néos pour les photos et articles montrant nos députés utiliser leur appareil de manière très peu professionnelle pendant les séances de l'assemblée nationale.

Il me semble que le seul cas où l’utilisation d'un téléphone pour un personnel peut être légitimement interdit
Bien d'accord. Il faut ajouter qu'éprouver le besoin de légiférer sur ce point revient à accuser les enseignants de ne pas être suffisamment responsables pour s'auto-réguler.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par sansara le Mer 6 Juin - 16:34
Cet article aura tout de même eu un avantage : c'est bien la première fois que je vois autant de commentaires favorables aux profs sur le site du Figaro ! Laughing
avatar
Danska
Modérateur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Danska le Mer 6 Juin - 16:35
Ah oui ? Il faut que j'aille voir ça ! Very Happy
avatar
Prezbo
Niveau 10

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Prezbo le Mer 6 Juin - 16:39
@lene75 a écrit:

Eh bien... ils ne survivaient pas forcément tous...
Il y a une grosse dizaine d'années, la mienne n'aurait vraisemblablement été acceptée ni à la crèche ni à l'école. Le médecin scolaire a failli me la refuser, d'ailleurs. J'ai dû garantir que j'étais joignable et que je pouvais être sur place relativement rapidement. Tu me diras, elle n'aurait peut-être pas survécu à la naissance non plus : ça aurait résolu le problème. De là à dire que c'était mieux...

Edit : pour reprendre ce que dit pseudo-intello, tout le monde n'a pas forcément un enfant cardiaque ou allergique, mais certains en ont. Bienvenue dans le monde des adultes responsables.

Pour que ce soit clair : je crois que personne dans ce fil ne reprocherait à quelqu'un ayant le besoin légitime de pouvoir être joint à tout moment, et ayant prévenu son entourage professionnel, d'emmener son portable en cours.

Mais, pour rappel, les premiers exemples donnés concernait un enfant qui avait de la fièvre chez sa nounou, un ado dont le prof d'anglais était absent, et une vieille dame qui voulait rappeler de passer à la pharmacie.

Pour dire les choses autrement : quelle proportion de messages concernant des urgences nécessitant une intervention immédiate, pour des messages concernant des informations dont on aurait pensé qu'elles ne justifiaient pas de déranger quelqu'un sur son lieu de travail il y a peu ?

Et surtout : comment savoir a priori si un message est important ? A peu près tout le monde semble d'accord pour admettre qu’hors cas de personne ayant des raisons justifiées de penser qu'il peut être appelé pour une urgence, il est normal de ne pas consulter son téléphone en cours. Dans ce cas, en cas d'urgence exceptionnelle, il peut être plus pertinent de prévenir le standard de l'établissement qui peut juger s'il est utile d'aller chercher M. X séance tenante. (Cela suppose qu'il y ait un standard et qu'il réponde, certes.)

Invoquer le besoin de pouvoir joindre quelqu'un pour justifier que la personne ait un mobile, c'est aussi admettre qu'elle est tenue de le consulter régulièrement.

(Et pour ce qui est du monde des "adultes responsables" : je ne compte pas faire la leçon à des parents d'enfant ayant un problème de santé, mais, à défaut d'être toujours très responsable, je suis le père d'enfants scolarisés.)
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Marie Laetitia le Mer 6 Juin - 16:52
@Elle aime a écrit:Ah... et comment vont-ils nous prévenir pour les PPMS ?
J'en suis ravie. Discussion avec le chef l'année dernière.
" Mme Elle aime, il va falloir nous donner votre numéro de téléphone.
- Euh, vous l'avez déjà, non ?
- Le fixe oui. Il nous faut votre portable pour vous prévenir du début du PPMS. Et en cas d'intrusion réelle, vous comprenez, c'est le moyen le plus rapide pour vous prévenir. Enfin, c'est le seul moyen.
- Si on est à  l'extérieur, oui. Mais...
- ... dans votre salle aussi.
- Mon portable -  personnel - est éteint dès que j'entre dans le collège."

Même constat pour moi.
Ah si, une fois, un gamin m'a vu portable à la main (j'étais précisément en train de l'éteindre) et s'est permis de me dire "Madame, les portables doivent être éteints!" Je lui ai répondu sèchement avant de lui réexpliquer deux-trois règles de politesse à ce sujet...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
Agrippina furiosa
Habitué du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Agrippina furiosa le Mer 6 Juin - 16:55
Et bien si il ne faut plus utiliser son portable en cours, je me vois dans l'obligation de cesser de faire l'appel : je n'ai plus de connexion internet dans ma salle depuis les vacances de Noël. Et ce n'est pas par intermittence, c'est permanent. Mais puisqu'on nous prend pour des c..., mesure de rétorsion perso : dès demain, je repends l'appel papier à l'ancienne. Ca va bien amuser la VS, je pense, et après tout, je n'ai effectivement pas à payer cela de mes deniers.
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Oonnay le Mer 6 Juin - 17:06
En contradiction voici un article intéressant : Vers une alerte attentat par SMS en Europe

Le Monde a écrit:L’alerte des citoyens européens en cas d’attentat se fera donc par SMS : les institutions européennes sont parvenues, mercredi 6 juin, à un accord provisoire pour que soit établi dans tous les pays de l’UE un système d’alerte par SMS en cas d’attaque terroriste, mais aussi de catastrophe.


Dernière édition par Oonnay le Mer 6 Juin - 17:06, édité 1 fois
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Caspar le Mer 6 Juin - 17:06
@Agrippina furiosa a écrit:Et bien si il ne faut plus utiliser son portable en cours, je me vois dans l'obligation de cesser de faire l'appel : je n'ai plus de connexion internet dans ma salle depuis les vacances de Noël. Et ce n'est pas par intermittence, c'est permanent. Mais puisqu'on nous prend pour des c..., mesure de rétorsion perso : dès demain, je repends l'appel papier à l'ancienne. Ca va bien amuser la VS, je pense, et après tout, je n'ai effectivement pas à payer cela de mes deniers.

C'est ce que je fais quand j'ai un problème de connexion.
avatar
A Tuin
Sage

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par A Tuin le Mer 6 Juin - 17:28
Ce n'est pas une plaisanterie de mauvais goût ? Il me semble que les élèves sont déjà pour certains bien assez mal polis et culottés, ils n'ont pas besoin d'avoir l'aval de l'Etat pour aboyer que nous nous devons d'être "leurs égaux". On l'entend déjà bien plus qu'il ne faudrait et c'est une idéologie très nuisible car j'estime qu'en aucun cas un enfant n'a à être "au même niveau" qu'un adulte.
On a trop souvent associé ceci à un manque de respect, alors qu'il n'en est rien si on observe les systèmes de valeurs à la base : un enfant doit apprendre, se former, acquérir l'esprit critique, ce qui n'est pas inouï ni inné au départ. Je ne vois pas vraiment ce qu'on peut faire à notre niveau pour travailler l'autorité et le savoir-être des élèves, si le respect du statut de l'adulte est à ce point nié. C'est bien ridicule !
avatar
henriette
Médiateur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par henriette le Mer 6 Juin - 17:31
@Ergo a écrit:Oh, une diversion.
Mais qui fonctionne bien, tu remarqueras.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par RogerMartin le Mer 6 Juin - 17:32
@trompettemarine a écrit:Il faut interdire les professeurs : ce seront les prochaines lois.

Enfin une proposition qui tient la route yesyes

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par RogerMartin le Mer 6 Juin - 17:35
@Dalva a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Le jour où ils mettent ça en œuvre (= jamais, je pense, mais admettons), avec ma nounou, on va rigoler : tous les petits textos auxquels je répondais à l'interclasse ou à la récré ("il fait *** de fièvre, vous préférez que je donne du doliprane, ou j'attends ?", "vous pourrez être bien bien à l'heure ce soir ?", "le petit dernier, si clame d'habitude est inconsolable aujourd’hui, vous préférez venir le chercher ou attendre l'heure habituelle ?"), elle arrête de me les envoyer, mais elle téléphone au collège pour qu'ils nettement le message.
Si on fait tous ça, ils en auront vite marre.

En plus, tout le monde peut le faire : ceux qui n'ont pas de bébé ont bien un ado ("vous pouvez dire à ma mère qu'elle me cherche plus tôt parce que mon prof d'anglais et absent ?"), une vieille mère malade ("vous pouvez rappeler à ma fille qu'elle ne doit pas oublier de passer à la pharmacie en rentrant du travail"), ou tout autre alibi qui justifie de rester joignable.

(ceci étant, je trouve scandaleux que quelques enseignants, très minoritaire, tapent des textos en cours, mais bon, la punition collective n’est-elle pas interdite à l'école ?)
AUCUN des exemples donnés ici ne justifie d'appeler le collège ni de devoir joindre qui que ce soit. La nounou est payée pour s'occuper de vos enfants, pas pour vous inonder de textos. Prendre des décisions à leur propos, c'est son métier.
Je trouve effrayant de faire ainsi augmenter volontairement sa charge mentale alors même que des gens sont spécifiquement payés pour nous en décharger.

J'imagine le chirurgien qui s'arrête au-dessus du cœur ouvert : "n'oublie pas que tu as rendez vous chez le dentiste, mon coeur...". Ce message n'a pas lieu d'être. Le rendez-vous a été pris et noté, l'information transmise, cela suffit.

On fabrique des générations d'assistés...

Le lieu de travail devrait nous libérer du reste. Le portable est un piège, un fil à la patte, aussi bien pour les parents que les enfants peuvent solliciter à l'envi, que pour les enfants que les parents fliquent tout en les empêchant de devenir autonomes et responsables.

Bref, l'idée d'être joignable tout le temps est la pire idée qu'on puisse avancer comme argument. Qu'il suffise de dire qu'on veut préserver notre liberté d'adulte d'être dépendant du smartphone : on pourrait aussi défendre notre liberté d'adulte d'être dépendant de la cigarette. Et pourtant, on ne fume plus au collège ni au lycée. Vous verrez donc que les portables seront un jour interdits d'utilisation devant les élèves dans les établissements scolaires, et que ça passera.

+ 10000 sur le portable fil à la patte. Quand j'étais môme, la dame qui me gardait ne dérangeait pas ma mère à son collège : elle gérait.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Honchamp
Expert

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Honchamp le Mer 6 Juin - 18:03
@Tamerlan a écrit:Il me semble que le seul cas où l’utilisation d'un téléphone pour un personnel peut être légitimement interdit c'est devant les élèves pour un usage personnel et en temps de réunion. Pour le reste :
- il m'arrive de sortir mon portable devant les élèves pour faire l'appel quand le réseau est en rade. Je ne vois pas où est le problème. Il y a encore deux jours des élèves fichaient le bazar sous mes fenêtres. J'ai appelé illico la vie scolaire pour qu'ils interviennent.  C'est plus efficace que d'envoyer un gamin qui loupera le cours et il n'est pas question de laisser la classe trois minutes. C'est un usage professionnel et les élèves l'ont parfaitement reçu ainsi. Je ne vois absolument en quoi s'en priver relèverait d'une quelconque exemplarité. Exemplarité de quoi?
- hors des horaires de cours dans l'établissement à quoi cela rime-t-il aussi compte-tenu de l'organisation très particulière de notre travail? Ce que nous faisons hors de nos horaires ne relève pas d'un compte horaire pointé. Nous travaillons quand nous le voulons parce que cela relève d'un type de travail à la mission. Reprocher un coup de fil de 10 minutes passé durant une heure de trou est parfaitement ridicule car ce qui aurait pu être fait durant ce laps de temps sera fait ailleurs, y compris pourquoi pas, le soir ou le week-end. Nous réalisons les missions demandées hors du temps de présence devant les élèves quand nous le voulons. C'est, pour l'instant, constitutif du métier. Je n'ai jamais vu un texte qui nous interdise de corriger le dimanche ou d'échanger et travailler après la fermeture de l'établissement.

Absolument d'accord sur tout.


_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Ajonc35
Niveau 4

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Ajonc35 le Mer 6 Juin - 18:28
@Oonnay a écrit:En contradiction voici un article intéressant : Vers une alerte attentat par SMS en Europe

Le Monde a écrit:L’alerte des citoyens européens en cas d’attentat se fera donc par SMS : les institutions européennes sont parvenues, mercredi 6 juin, à un accord provisoire pour que soit établi dans tous les pays de l’UE un système d’alerte par SMS en cas d’attaque terroriste, mais aussi de catastrophe.
Cela veut-il dire que bientôt nous serons tous équipés en tous lieux, toutes circonstances au frais de l'employeur c'est à dire l'Etat? Je pense qu'une loi votée par les mêmes députés sera nécessaire avec inscription au budget. Attention M Darmanin va faire les comptes. Gloups.
avatar
Manu7
Niveau 5

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Manu7 le Mer 6 Juin - 18:39
Je n'ai pas de portable et de toute manière dans mon collège, les profs laissent leur portable dans leur casier. L'utilisation du portable n'est pas prévu dans les plans de sécurité sauf pour les profs d'EPS.

Cet amendement ne passera pas mais il fait parler, le but est atteint. Et au passage, on glisse un petit argument aux parents et aux élèves qui aiment bien remettre en cause le système surtout quand ils sont en faute...

Quand on demande que les profs soient exemplaires, c'est sous-entendre qu'ils ne le sont pas tous... Merci la confiance, on va facilement recruter, c'est certain.

D'un autre côté, dans les réunions et les formations, je constate que de plus en plus de collègues consultent leur portable...
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Beniamino Massimo le Mer 6 Juin - 18:43
@Manu7 a écrit:Je n'ai pas de portable et de toute manière dans mon collège, les profs laissent leur portable dans leur casier.
Alors là...

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Elyas le Mer 6 Juin - 18:50
J'utilise parfois mon portable en classe (quand j'ai oublié ma tablette) pour 2 motifs :

- faire l'appel (fait en 1 mn chrono sur mon téléphone contre 5 mn de douleur sur l'ordinateur antédiluvien de mon bahut).

- photographier le tableau, les travaux des élèves ou le cahier d'un élève pour mettre sur pronotes ou envoyer aux élèves absents. Trois clicks et c'est sur pronotes.


Si c'est interdit, je ferai ce que j'avais l'habitude. J'ai une tablette 7 pouces. Je mettrai le partage de connexion de mon téléphone pour que ma tablette ait accès à internet je photographierai et ferai l'appel ainsi. A moins que ce ne soit aussi interdit et là, aider les élèves avec PPS ou absents va redevenir pénible.
avatar
Laepixia
Niveau 7

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Laepixia le Mer 6 Juin - 19:00
@RogerMartin a écrit:
@trompettemarine a écrit:Il faut interdire les professeurs : ce seront les prochaines lois.

Enfin une proposition qui tient la route yesyes

D'autant que les élèves ont Internet maintenant !
J'ai été inspectée en avril cette année et mon IPR m'a signifié que les résumés ne devaient plus contenir de connaissances parce que les élèves ont Internet pour çà. (Quand je lui ai demandé ce que devaient contenir les résumés, il m'a parlé de démarche, j'ai demandé un exemple et bizarrement il n'a pas pu m'en donner)

Bon sinon, encore une diversion de plus cette proposition.
avatar
Dame Jouanne
Habitué du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Dame Jouanne le Mer 6 Juin - 19:10
Je confirme : pour une fois les commentaires du figaro ne sont pas anti-profs.
Par contre, on sent chez ces députés qui ont déposé l'amendement une sorte de désir de vengeance à posteriori, qui pour le 0 donné par Mme Michu en 4e pour devoir non rendu ou l'heure de colle donnée par M Machin en 5e... et pendant ce temps là on ne parle pas du métier qui ne recrute plus, sans doute car trop privilégié.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Caspar le Mer 6 Juin - 19:10
@Laepixia a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@trompettemarine a écrit:Il faut interdire les professeurs : ce seront les prochaines lois.

Enfin une proposition qui tient la route yesyes

D'autant que les élèves ont Internet maintenant !
J'ai été inspectée en avril cette année et mon IPR m'a signifié que les résumés ne devaient plus contenir de connaissances parce que les élèves ont Internet pour çà. (Quand je lui ai demandé ce que devaient contenir les résumés, il m'a parlé de démarche, j'ai demandé un exemple et bizarrement il n'a pas pu m'en donner)

Bon sinon, encore une diversion de plus cette proposition.

Ce serait drôle si ce n'était pas tragique.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par DesolationRow le Mer 6 Juin - 19:13
@Dalva : je suis assez d'accord avec tout ce que tu écris. Mais le principe de mettre les enseignants au même niveau que leurs élèves me choque, et je trouve la mesure gratuitement vexatoire.
Contenu sponsorisé

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum