Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Celadon
Demi-dieu

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Celadon le Mer 6 Juin - 14:55
@lene75 a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je n'en reviens pas qu'on soit censé appliquer le même règlement à des enseignants adultes et à des élèves mineurs (j'espère secrètement, encore, que ce n'est pas le cas). Je n'en reviens pas non plus qu'il y en ait pour trouver ça normal. On vit vraiment chez les fous.

+1000

Qu'on ne vienne pas nous parler de rétablir l'autorité des enseignants dans ces conditions. Pour ça il faudrait que les élèves prennent acte de la dissymétrie fondamentale entre le professeur et ses élèves.
Ben... euh... c'est fait, elle est actée. Et pas que par les élèves.
chmarmottine
Fidèle du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par chmarmottine le Mer 6 Juin - 14:56
@pseudo-intello a écrit:J'ajoute que dans le pays de Candy, le portable n'est probablement pas interdit à l'école, parce que Candy a bien compris les enjeux et les finalités d'une journée passée dans l'établissement. Ainsi, Candy vient au collège pour travailler, et compte bien ne pas laisser Touiteure altérer sa capacité e concentration. Elle ne touïte donc jamais en classe, et bien sûr, il ne lui viendrait jamais à l'esprit ni de prendre une photographie de son professeur, ni de Cyber-harceler Princesse Sarah, sa camarade de classe, même si ses fringues sont moches et has been et que cette bougresse lui pique régulièrement sa place de première de la classe.
Tout au plus, princesse Sarah enverra à ses parets un petit texto à la récré " je sré en rtar ce soir jvé fer de la confiture chez ma copine Heidi", ce qui ne gêne personne.

Dans le monde dans lequel je vis, les élèves sont sensiblement différents ; aussi  interdit-on l'usage de ces appareils, pour le bon fonctionnement de l'établissement. C'est une mesure nécessaire.

Interdire aux enseignants la possibilité de conserver leur appareil pour l'utiliser hors de leur temps de travail, c'est nier leur professionnalisme, ni plus ni moins.
aai veneration
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par LaMaisonQuiRendFou le Mer 6 Juin - 14:57
@DesolationRow a écrit:On vit vraiment chez les fous.


avatar
lene75
Empereur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par lene75 le Mer 6 Juin - 14:58
@Celadon a écrit:
@lene75 a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je n'en reviens pas qu'on soit censé appliquer le même règlement à des enseignants adultes et à des élèves mineurs (j'espère secrètement, encore, que ce n'est pas le cas). Je n'en reviens pas non plus qu'il y en ait pour trouver ça normal. On vit vraiment chez les fous.

+1000

Qu'on ne vienne pas nous parler de rétablir l'autorité des enseignants dans ces conditions. Pour ça il faudrait que les élèves prennent acte de la dissymétrie fondamentale entre le professeur et ses élèves.
Ben... euh... c'est fait, elle est actée. Et pas que par les élèves.

C'est vrai, j'ai oublié de préciser dans quel sens : grave erreur par les temps qui courent !

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lucB
Niveau 6

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par lucB le Mer 6 Juin - 15:00
Mouaha, la classe de 3° dont j'ai la charge  a utilisé cette année le portable dans mes cours : pas de salle info dispo quand nous avions des recherches à faire, etc. Ce matin, lors d'un speed booking  ( découvert en formation sur l'oral ), ils l'ont naturellement sorti pour montrer un booktrailer ( bande annonce de livre qu'ils ont réalisée avec la collègue doc) ou un extrait de film pour illustrer leur propos.


Dernière édition par lucB le Mer 6 Juin - 16:35, édité 1 fois
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Lefteris le Mer 6 Juin - 15:01
@DesolationRow a écrit:Je n'en reviens pas qu'on soit censé appliquer le même règlement à des enseignants adultes et à des élèves mineurs (j'espère secrètement, encore, que ce n'est pas le cas). Je n'en reviens pas non plus qu'il y en ait pour trouver ça normal. On vit vraiment chez les fous.

@amethyste a écrit:Qu'on interdise le portable en cours, d'accord (et plutôt 2 fois qu'une, ça évitera peut-être de n'avoir plus que des formations qui tournent autour du numérique), mais en dehors ????
Pure démagogie. Un gouvernement assisté d'un parlement croupion, détruisant par morceau le social, la cohésion républicaine, le service public, les fondements même de la Nation, se rattrape en multipliant les effets d'annonce, le "sociétal", en mettant un zeste de politiquement correct, un zeste de dénigrement contre telle ou telle profession, un zeste de polémique. Pendant que ce jet d'encre opère, on détruit à coup de hache l'école, le droit du travail, l'hôpital... Comme les précédents , mais puissance 10.
Ca permettra donc de discréditer les enseignants sur le fond, en les mettant théoriquement au même niveau que les élèves, en laissant entendre qu'ils sont tout aussi drogués au smartphone et jouent avec eu lieu de faire cours. Mais il est absolument impossible d'interdire, ne serait-ce que matériellement, à un enseignant d'utiliser son téléphone en salle des professeurs, dans sa salle vide etc. Sans compter que l'enseignant peut sortir de l'établissement, contrairement aux élèves (et même sans montrer sons carnet de correspondance). Plus encore, si une situation de danger absolu le requérait , un enseignant qui aurait sous la main un portable serait tenu de l'utiliser, en vertu de l'article 223 du code Pénal, qui prévaut sur tout le reste, arguties juridico-administratives comprises.
Et je vois bienle sketch en conseil de classe ou d'administration, quand il faudrait faire ranger les téléphones à tous les adultes de la "communauté éducative" qui l'ont sous les yeux, CDE compris. Very Happy

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par DesolationRow le Mer 6 Juin - 15:03
@lucB a écrit:Mouaha, la classe de 3° dont j'ai la charge ont utilisé cette année le portable dans mes cours : pas de salle info dispo quand nous avions des recherches à faire, etc. Ce matin, lors d'un speed booking, ils l'ont naturellement sorti pour montrer un booktrailer ou un extrait de film pour illustrer leur propos.

J'ai envie de pleurer.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Caspar le Mer 6 Juin - 15:04
@DesolationRow a écrit:
@lucB a écrit:Mouaha, la classe de 3° dont j'ai la charge ont utilisé cette année le portable dans mes cours : pas de salle info dispo quand nous avions des recherches à faire, etc. Ce matin, lors d'un speed booking, ils l'ont naturellement sorti pour montrer un booktrailer ou un extrait de film pour illustrer leur propos.

J'ai envie de pleurer.

Je me suis arrêté à speed booking (je n'ai pas compris de quoi il s'agissait...)
qrabiere
Niveau 2

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par qrabiere le Mer 6 Juin - 15:05
Et sinon, ce serait bien un jour que ceux qui apportent des "idées" pour l'école y mettent un jour les pieds. Enfin, je dis ça, je ne dis rien !
avatar
musa
Fidèle du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par musa le Mer 6 Juin - 15:05
@Lefteris a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je n'en reviens pas qu'on soit censé appliquer le même règlement à des enseignants adultes et à des élèves mineurs (j'espère secrètement, encore, que ce n'est pas le cas). Je n'en reviens pas non plus qu'il y en ait pour trouver ça normal. On vit vraiment chez les fous.

@amethyste a écrit:Qu'on interdise le portable en cours, d'accord (et plutôt 2 fois qu'une, ça évitera peut-être de n'avoir plus que des formations qui tournent autour du numérique), mais en dehors ????
Pure démagogie. Un gouvernement assisté d'un parlement croupion, détruisant par morceau le social, la cohésion républicaine, le service public, les fondements même de la Nation, se rattrape en multipliant les effets d'annonce, le "sociétal", en mettant un zeste de politiquement correct, un zeste de dénigrement contre telle ou telle profession, un zeste de polémique. Pendant  que ce jet d'encre opère, on détruit à coup de hache l'école, le droit du travail, l'hôpital...   Comme les précédents , mais puissance 10.
Ca permettra donc  de discréditer les enseignants sur le fond, en les mettant théoriquement au même niveau que les élèves, en laissant entendre qu'ils sont tout aussi drogués au smartphone et jouent avec eu lieu de faire cours. Mais il est absolument impossible d'interdire, ne serait-ce que matériellement,  à un enseignant d'utiliser son  téléphone  en salle des professeurs, dans sa salle vide etc. Sans compter que l'enseignant peut sortir de l'établissement, contrairement aux élèves (et même sans montrer sons carnet de correspondance).   Plus encore, si une situation de danger absolu le requérait ,  un enseignant qui aurait sous la main un portable serait tenu de l'utiliser, en vertu de l'article 223 du code Pénal, qui prévaut sur tout le reste, arguties juridico-administratives comprises.
Et je vois bienle sketch en conseil de classe ou d'administration, quand  il faudrait faire ranger les téléphones à tous les adultes  de la "communauté éducative"  qui l'ont sous les yeux, CDE compris. Very Happy

ça ça ne va peut-être pas durer, c'est quand même gravement inégalitaire
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Lefteris le Mer 6 Juin - 15:07
@musa a écrit:
@Lefteris a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je n'en reviens pas qu'on soit censé appliquer le même règlement à des enseignants adultes et à des élèves mineurs (j'espère secrètement, encore, que ce n'est pas le cas). Je n'en reviens pas non plus qu'il y en ait pour trouver ça normal. On vit vraiment chez les fous.

@amethyste a écrit:Qu'on interdise le portable en cours, d'accord (et plutôt 2 fois qu'une, ça évitera peut-être de n'avoir plus que des formations qui tournent autour du numérique), mais en dehors ????
Pure démagogie. Un gouvernement assisté d'un parlement croupion, détruisant par morceau le social, la cohésion républicaine, le service public, les fondements même de la Nation, se rattrape en multipliant les effets d'annonce, le "sociétal", en mettant un zeste de politiquement correct, un zeste de dénigrement contre telle ou telle profession, un zeste de polémique. Pendant  que ce jet d'encre opère, on détruit à coup de hache l'école, le droit du travail, l'hôpital...   Comme les précédents , mais puissance 10.
Ca permettra donc  de discréditer les enseignants sur le fond, en les mettant théoriquement au même niveau que les élèves, en laissant entendre qu'ils sont tout aussi drogués au smartphone et jouent avec eu lieu de faire cours. Mais il est absolument impossible d'interdire, ne serait-ce que matériellement,  à un enseignant d'utiliser son  téléphone  en salle des professeurs, dans sa salle vide etc. Sans compter que l'enseignant peut sortir de l'établissement, contrairement aux élèves (et même sans montrer sons carnet de correspondance).   Plus encore, si une situation de danger absolu le requérait ,  un enseignant qui aurait sous la main un portable serait tenu de l'utiliser, en vertu de l'article 223 du code Pénal, qui prévaut sur tout le reste, arguties juridico-administratives comprises.
Et je vois bienle sketch en conseil de classe ou d'administration, quand  il faudrait faire ranger les téléphones à tous les adultes  de la "communauté éducative"  qui l'ont sous les yeux, CDE compris. Very Happy

ça ça ne va peut-être pas durer, c'est quand même gravement inégalitaire
J'en ai même ajouté un "s" parasite... Mais qui mettrait les mots sur le carnet ? Qui le signerait ? abi

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Caspar le Mer 6 Juin - 15:07
@musa a écrit:
@Lefteris a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je n'en reviens pas qu'on soit censé appliquer le même règlement à des enseignants adultes et à des élèves mineurs (j'espère secrètement, encore, que ce n'est pas le cas). Je n'en reviens pas non plus qu'il y en ait pour trouver ça normal. On vit vraiment chez les fous.

@amethyste a écrit:Qu'on interdise le portable en cours, d'accord (et plutôt 2 fois qu'une, ça évitera peut-être de n'avoir plus que des formations qui tournent autour du numérique), mais en dehors ????
Pure démagogie. Un gouvernement assisté d'un parlement croupion, détruisant par morceau le social, la cohésion républicaine, le service public, les fondements même de la Nation, se rattrape en multipliant les effets d'annonce, le "sociétal", en mettant un zeste de politiquement correct, un zeste de dénigrement contre telle ou telle profession, un zeste de polémique. Pendant  que ce jet d'encre opère, on détruit à coup de hache l'école, le droit du travail, l'hôpital...   Comme les précédents , mais puissance 10.
Ca permettra donc  de discréditer les enseignants sur le fond, en les mettant théoriquement au même niveau que les élèves, en laissant entendre qu'ils sont tout aussi drogués au smartphone et jouent avec eu lieu de faire cours. Mais il est absolument impossible d'interdire, ne serait-ce que matériellement,  à un enseignant d'utiliser son  téléphone  en salle des professeurs, dans sa salle vide etc. Sans compter que l'enseignant peut sortir de l'établissement, contrairement aux élèves (et même sans montrer sons carnet de correspondance).   Plus encore, si une situation de danger absolu le requérait ,  un enseignant qui aurait sous la main un portable serait tenu de l'utiliser, en vertu de l'article 223 du code Pénal, qui prévaut sur tout le reste, arguties juridico-administratives comprises.
Et je vois bienle sketch en conseil de classe ou d'administration, quand  il faudrait faire ranger les téléphones à tous les adultes  de la "communauté éducative"  qui l'ont sous les yeux, CDE compris. Very Happy

ça ça ne va peut-être pas durer, c'est quand même gravement inégalitaire

Nous devons utiliser un badge pour entrer et sortir de mon établissement par des portillons (élèves comme profs) et nos allées et venues sont donc potentiellement traçables.
avatar
Prezbo
Niveau 10

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Prezbo le Mer 6 Juin - 15:08
@Ajonc35 a écrit:
@floisa a écrit:Lors des exercices de confinement pour intrusion terroriste, c'est sur le portable que nous sommes censés recevoir les messages d'instructions...
Pourquoi recevoir ce genre de notifications sur un portable? Tant que ce genre de matériel l'est pas fourni par l'Institution, je ne m'en sers pas. J'ai un vieux smartphone que je laisse dans mon casier toute la journée et il ne sert que que pour des contacts personnels.
En cas d'intrusion, puis-je être tenue pour responsable si je ne dispose pas de ce genre d'objets? L'Institution ne nous le paie pas, ne nous défraierait pas quand notre petit forfait serait dépassé, donc officiellement je n'en ai pas.
J'ai des collègues qui s'en servent souvent (trop) y compris en classe  dans leurs cours, j'en ai aussi qui n'en n'ont pas.

+1.

Si l'institution juge qu'il est nécessaire que nous soyons muni d'un téléphone mobile pour être joignable à tout moment, qu'elle nous le fournisse. Cela pourrait d'ailleurs m'être utile pour certains trucs, comme contacter les parents sans devoir passer par le standard de la loge.

Dans l'attente, je refuse de mélanger mes communications persos et professionnelles, et d'être joignable à tout moment par mon employeur.

Au passage : on voit comment comme d’habitude, les prétextes de sécurité (et l'argument magique du terrorisme) permettent d'imposer sans débat aux personnels des mesures qui pourront ensuite peu à peu être utilisées au quotidien.

Lors du dernier bac blanc, ma CDE adjoints m'a donné les sujets correspondant à la salle où j'étais surveillant, puis m'a demandé de lui donner un numéro de portable "pour pouvoir me joindre en cas d'erreur de sujet". Je lui ai répondu que je ne l'avais pas sur moi (c'était peut-être vrai ou peut-être pas, qu'importe) mais certains collègues ont donné le leur.

Elle ne pensait peut-être pas à mal. Mais si ce genre d'habitudes s'installe, vous le voyez venir, le message Whatsapp à 22h pour vous dire que Mme X. a signalé qu'elle était absente et vous demandez si vous ne pouvez pas prendre sa classe de seconde demain matin 8h ?

@Dalva a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Le jour où ils mettent ça en œuvre (= jamais, je pense, mais admettons), avec ma nounou, on va rigoler : tous les petits textos auxquels je répondais à l'interclasse ou à la récré ("il fait *** de fièvre, vous préférez que je donne du doliprane, ou j'attends ?", "vous pourrez être bien bien à l'heure ce soir ?", "le petit dernier, si clame d'habitude est inconsolable aujourd’hui, vous préférez venir le chercher ou attendre l'heure habituelle ?"), elle arrête de me les envoyer, mais elle téléphone au collège pour qu'ils nettement le message.
Si on fait tous ça, ils en auront vite marre.

En plus, tout le monde peut le faire : ceux qui n'ont pas de bébé ont bien un ado ("vous pouvez dire à ma mère qu'elle me cherche plus tôt parce que mon prof d'anglais et absent ?"), une vieille mère malade ("vous pouvez rappeler à ma fille qu'elle ne doit pas oublier de passer à la pharmacie en rentrant du travail"), ou tout autre alibi qui justifie de rester joignable.

(ceci étant, je trouve scandaleux que quelques enseignants, très minoritaire, tapent des textos en cours, mais bon, la punition collective n’est-elle pas interdite à l'école ?)
AUCUN des exemples donnés ici ne justifie d'appeler le collège ni de devoir joindre qui que ce soit. La nounou est payée pour s'occuper de vos enfants, pas pour vous inonder de textos. Prendre des décisions à leur propos, c'est son métier.
Je trouve effrayant de faire ainsi augmenter volontairement sa charge mentale alors même que des gens sont spécifiquement payés pour nous en décharger.

Je suis soulagé que quelqu'un le fasse remarquer.

Sérieusement, c'est à se demander comment tous ces bébés, tous ces ados, toutes ces vieilles dames faisaient pour survivre avant (c'est à dire jusqu'à il y a une grosse dizaine d'années).

D'ailleurs, le façon dont se fil démarre au quart de tour montre comment l’addiction au portable (car c'en est une) ne concerne pas que nos élèves.

(Soit dis sans soutenir ce projet d'amendement, qui n'ira probablement même pas au vote de toute façon.)
avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Eleven le Mer 6 Juin - 15:14
@DesolationRow a écrit:
@lucB a écrit:Mouaha, la classe de 3° dont j'ai la charge ont utilisé cette année le portable dans mes cours : pas de salle info dispo quand nous avions des recherches à faire, etc. Ce matin, lors d'un speed booking, ils l'ont naturellement sorti pour montrer un booktrailer ou un extrait de film pour illustrer leur propos.

J'ai envie de pleurer.

Moi aussi ! Le portable est interdit en cours !

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Isis39 le Mer 6 Juin - 15:16
@Prezbo

Je ne crois pas que ceux qui réagissent ici soient des accros au smartphone mais des adultes révoltés qu'on les mette au même plan que les élèves.
dl80
Niveau 7

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par dl80 le Mer 6 Juin - 15:20
@Prezbo a écrit:
@Ajonc35 a écrit:
@floisa a écrit:Lors des exercices de confinement pour intrusion terroriste, c'est sur le portable que nous sommes censés recevoir les messages d'instructions...
Pourquoi recevoir ce genre de notifications sur un portable? Tant que ce genre de matériel l'est pas fourni par l'Institution, je ne m'en sers pas. J'ai un vieux smartphone que je laisse dans mon casier toute la journée et il ne sert que que pour des contacts personnels.
En cas d'intrusion, puis-je être tenue pour responsable si je ne dispose pas de ce genre d'objets? L'Institution ne nous le paie pas, ne nous défraierait pas quand notre petit forfait serait dépassé, donc officiellement je n'en ai pas.
J'ai des collègues qui s'en servent souvent (trop) y compris en classe  dans leurs cours, j'en ai aussi qui n'en n'ont pas.

+1.

Si l'institution juge qu'il est nécessaire que nous soyons muni d'un téléphone mobile pour être joignable à tout moment, qu'elle nous le fournisse. Cela pourrait d'ailleurs m'être utile pour certains trucs, comme contacter les parents sans devoir passer par le standard de la loge.

Dans l'attente, je refuse de mélanger mes communications persos et professionnelles, et d'être joignable à tout moment par mon employeur.

Au passage : on voit comment comme d’habitude, les prétextes de sécurité (et l'argument magique du terrorisme) permettent d'imposer sans débat aux personnels des mesures qui pourront ensuite peu à peu être utilisées au quotidien.

Lors du dernier bac blanc, ma CDE adjoints m'a donné les sujets correspondant à la salle où j'étais surveillant, puis m'a demandé de lui donner un numéro de portable "pour pouvoir me joindre en cas d'erreur de sujet". Je lui ai répondu que je ne l'avais pas sur moi (c'était peut-être vrai ou peut-être pas, qu'importe) mais certains collègues ont donné le leur.

Elle ne pensait peut-être pas à mal. Mais si ce genre d'habitudes s'installe, vous le voyez venir, le message Whatsapp à 22h pour vous dire que Mme X. a signalé qu'elle était absente et vous demandez si vous ne pouvez pas prendre sa classe de seconde demain matin 8h ?

@Dalva a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Le jour où ils mettent ça en œuvre (= jamais, je pense, mais admettons), avec ma nounou, on va rigoler : tous les petits textos auxquels je répondais à l'interclasse ou à la récré ("il fait *** de fièvre, vous préférez que je donne du doliprane, ou j'attends ?", "vous pourrez être bien bien à l'heure ce soir ?", "le petit dernier, si clame d'habitude est inconsolable aujourd’hui, vous préférez venir le chercher ou attendre l'heure habituelle ?"), elle arrête de me les envoyer, mais elle téléphone au collège pour qu'ils nettement le message.
Si on fait tous ça, ils en auront vite marre.

En plus, tout le monde peut le faire : ceux qui n'ont pas de bébé ont bien un ado ("vous pouvez dire à ma mère qu'elle me cherche plus tôt parce que mon prof d'anglais et absent ?"), une vieille mère malade ("vous pouvez rappeler à ma fille qu'elle ne doit pas oublier de passer à la pharmacie en rentrant du travail"), ou tout autre alibi qui justifie de rester joignable.

(ceci étant, je trouve scandaleux que quelques enseignants, très minoritaire, tapent des textos en cours, mais bon, la punition collective n’est-elle pas interdite à l'école ?)
AUCUN des exemples donnés ici ne justifie d'appeler le collège ni de devoir joindre qui que ce soit. La nounou est payée pour s'occuper de vos enfants, pas pour vous inonder de textos. Prendre des décisions à leur propos, c'est son métier.
Je trouve effrayant de faire ainsi augmenter volontairement sa charge mentale alors même que des gens sont spécifiquement payés pour nous en décharger.

Je suis soulagé que quelqu'un le fasse remarquer.

Sérieusement, c'est à se demander comment tous ces bébés, tous ces ados, toutes ces vieilles dames faisaient pour survivre avant (c'est à dire jusqu'à il y a une grosse dizaine d'années).

D'ailleurs, le façon dont se fil démarre au quart de tour montre comment l’addiction au portable (car c'en est une) ne concerne pas que nos élèves.

(Soit dis sans soutenir ce projet d'amendement, qui n'ira probablement même pas au vote de toute façon.)
+1
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Caspar le Mer 6 Juin - 15:20
@Isis39 a écrit:@Prezbo

Je ne crois pas que ceux qui réagissent ici soient des accros au smartphone mais des adultes révoltés qu'on les mette au même plan que les élèves.

Voilà...Je suis bien obligé d'admettre ma légère addiction au portable, mais je ne l'utilise jamais en classe, en conseil de classe, en réunion etc... et très rarement devant les élèves (dans les couloirs ou dans la cour... Je suis en lycée donc ils ont tous les yeux rivés sur leur portable de toute façon). Je l'utilise discrètement en salle des profs et j'épargne à mes collègues mes conversations avec ma belle-mère ou mon dentiste.
avatar
Ajonc35
Niveau 4

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Ajonc35 le Mer 6 Juin - 15:25
@Prezbo a écrit:
@Ajonc35 a écrit:
@floisa a écrit:Lors des exercices de confinement pour intrusion terroriste, c'est sur le portable que nous sommes censés recevoir les messages d'instructions...
Pourquoi recevoir ce genre de notifications sur un portable? Tant que ce genre de matériel l'est pas fourni par l'Institution, je ne m'en sers pas. J'ai un vieux smartphone que je laisse dans mon casier toute la journée et il ne sert que que pour des contacts personnels.
En cas d'intrusion, puis-je être tenue pour responsable si je ne dispose pas de ce genre d'objets? L'Institution ne nous le paie pas, ne nous défraierait pas quand notre petit forfait serait dépassé, donc officiellement je n'en ai pas.
J'ai des collègues qui s'en servent souvent (trop) y compris en classe  dans leurs cours, j'en ai aussi qui n'en n'ont pas.

+1.

Si l'institution juge qu'il est nécessaire que nous soyons muni d'un téléphone mobile pour être joignable à tout moment, qu'elle nous le fournisse. Cela pourrait d'ailleurs m'être utile pour certains trucs, comme contacter les parents sans devoir passer par le standard de la loge.

Dans l'attente, je refuse de mélanger mes communications persos et professionnelles, et d'être joignable à tout moment par mon employeur.

Au passage : on voit comment comme d’habitude, les prétextes de sécurité (et l'argument magique du terrorisme) permettent d'imposer sans débat aux personnels des mesures qui pourront ensuite peu à peu être utilisées au quotidien.

Lors du dernier bac blanc, ma CDE adjoints m'a donné les sujets correspondant à la salle où j'étais surveillant, puis m'a demandé de lui donner un numéro de portable "pour pouvoir me joindre en cas d'erreur de sujet". Je lui ai répondu que je ne l'avais pas sur moi (c'était peut-être vrai ou peut-être pas, qu'importe) mais certains collègues ont donné le leur.

Elle ne pensait peut-être pas à mal. Mais si ce genre d'habitudes s'installe, vous le voyez venir, le message Whatsapp à 22h pour vous dire que Mme X. a signalé qu'elle était absente et vous demandez si vous ne pouvez pas prendre sa classe de seconde demain matin 8h ?

@Dalva a écrit:
@pseudo-intello a écrit:Le jour où ils mettent ça en œuvre (= jamais, je pense, mais admettons), avec ma nounou, on va rigoler : tous les petits textos auxquels je répondais à l'interclasse ou à la récré ("il fait *** de fièvre, vous préférez que je donne du doliprane, ou j'attends ?", "vous pourrez être bien bien à l'heure ce soir ?", "le petit dernier, si clame d'habitude est inconsolable aujourd’hui, vous préférez venir le chercher ou attendre l'heure habituelle ?"), elle arrête de me les envoyer, mais elle téléphone au collège pour qu'ils nettement le message.
Si on fait tous ça, ils en auront vite marre.

En plus, tout le monde peut le faire : ceux qui n'ont pas de bébé ont bien un ado ("vous pouvez dire à ma mère qu'elle me cherche plus tôt parce que mon prof d'anglais et absent ?"), une vieille mère malade ("vous pouvez rappeler à ma fille qu'elle ne doit pas oublier de passer à la pharmacie en rentrant du travail"), ou tout autre alibi qui justifie de rester joignable.

(ceci étant, je trouve scandaleux que quelques enseignants, très minoritaire, tapent des textos en cours, mais bon, la punition collective n’est-elle pas interdite à l'école ?)
AUCUN des exemples donnés ici ne justifie d'appeler le collège ni de devoir joindre qui que ce soit. La nounou est payée pour s'occuper de vos enfants, pas pour vous inonder de textos. Prendre des décisions à leur propos, c'est son métier.
Je trouve effrayant de faire ainsi augmenter volontairement sa charge mentale alors même que des gens sont spécifiquement payés pour nous en décharger.

Je suis soulagé que quelqu'un le fasse remarquer.

Sérieusement, c'est à se demander comment tous ces bébés, tous ces ados, toutes ces vieilles dames faisaient pour survivre avant (c'est à dire jusqu'à il y a une grosse dizaine d'années).

D'ailleurs, le façon dont se fil démarre au quart de tour montre comment l’addiction au portable (car c'en est une) ne concerne pas que nos élèves.

(Soit dis sans soutenir ce projet d'amendement, qui n'ira probablement même pas au vote de toute façon.)

Depuis deux ans, quand nous déplaçons avec une classe (cinéma, archives,....) nous devons remplir une fiche avec les différents éléments de notre sortie : horaires, accompagnants, lieu d'accueil, personne qui nous accueille, .... et un numéro de téléphone de portable pour nous joindre. A deux reprises j'ai noté le numéro du lieu d'accueil.
Quand ce déplacement a lieu le matin et que les élèves nous rejoignent sur le lieu de visite, On  nous notifie qu'il faut appeler la VS pour signaler les absences. "Comment?, "Avec ton portable!", "Je n'en ai pas(sous entendu pour le boulot)". Pas eu de problème pour l'instant. Mais une collègue a été embêtée et elle s'est donc résolue à faire venir tous les élèves à la première heure et repartir aussitôt sur le lieu de visite. Cela embête les élèves mais tant pis.
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Beniamino Massimo le Mer 6 Juin - 15:34
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Beniamino Massimo a écrit:Amendement débile. Suivant.

Parmi les signataires, notons la présence de la si cohérente Mme Bergé et de l'incorrigible M. Ferrand, et souhaitons-leur de sombrer dans le même oubli que cet amendement aux prochaines élections.

Pour moi le pire député LAREM restera Claire O'Petit !
Ah oui mais elle, elle est hors concours. Elle n'est toutefois pas dans la liste des signataires sur ce coup (elle était sans doute occupée ailleurs) : https://www.nosdeputes.fr/15/amendement/989/24

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Dalva
Doyen

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Dalva le Mer 6 Juin - 15:39
@Lefteris a écrit:
@DesolationRow a écrit:Je n'en reviens pas qu'on soit censé appliquer le même règlement à des enseignants adultes et à des élèves mineurs (j'espère secrètement, encore, que ce n'est pas le cas). Je n'en reviens pas non plus qu'il y en ait pour trouver ça normal. On vit vraiment chez les fous.

@amethyste a écrit:Qu'on interdise le portable en cours, d'accord (et plutôt 2 fois qu'une, ça évitera peut-être de n'avoir plus que des formations qui tournent autour du numérique), mais en dehors ????
Pure démagogie. Un gouvernement assisté d'un parlement croupion, détruisant par morceau le social, la cohésion républicaine, le service public, les fondements même de la Nation, se rattrape en multipliant les effets d'annonce, le "sociétal", en mettant un zeste de politiquement correct, un zeste de dénigrement contre telle ou telle profession, un zeste de polémique. Pendant  que ce jet d'encre opère, on détruit à coup de hache l'école, le droit du travail, l'hôpital...   Comme les précédents , mais puissance 10.
Ca permettra donc  de discréditer les enseignants sur le fond, en les mettant théoriquement au même niveau que les élèves, en laissant entendre qu'ils sont tout aussi drogués au smartphone et jouent avec eu lieu de faire cours. Mais il est absolument impossible d'interdire, ne serait-ce que matériellement,  à un enseignant d'utiliser son  téléphone  en salle des professeurs, dans sa salle vide etc. Sans compter que l'enseignant peut sortir de l'établissement, contrairement aux élèves (et même sans montrer sons carnet de correspondance).   Plus encore, si une situation de danger absolu le requérait ,  un enseignant qui aurait sous la main un portable serait tenu de l'utiliser, en vertu de l'article 223 du code Pénal, qui prévaut sur tout le reste, arguties juridico-administratives comprises.
Et je vois bienle sketch en conseil de classe ou d'administration, quand  il faudrait faire ranger les téléphones à tous les adultes  de la "communauté éducative"  qui l'ont sous les yeux, CDE compris. Very Happy
Mais évidemment, c'est un amendement stupide, inutile et inapplicable !
Néanmoins DR, il me semble qu'en classe, devant élèves, nous respectons les mêmes règles qu'eux. Si je ne veux pas qu'ils me coupent la parole, je ne la leur coupe pas, je ne mâche pas de chewing-gum, si je m'octroie le droit de boire parce qu'il fait très chaud, alors eux aussi ont le droit, je ne fume pas, eux non plus, etc.

@Isis39 a écrit:@Prezbo

Je ne crois pas que ceux qui réagissent ici soient des accros au smartphone mais des adultes révoltés qu'on les mette au même plan que les élèves.
Il y a deux types de réactions ici, et je réagissais pour ma part au second. Cet amendement entend infantiliser les adultes, il est ridicule.
Cependant, si on veut lutter contre le fléau des écrans + réseaux sociaux + addiction à l'ensemble, on ne peut pas imaginer laisser les adultes s'en servir devant les élèves (sauf cas d'urgence je suppose). Les raisons données pour justifier l'emploi du portable par les adultes sont (désolée) aussi ridicules que l'amendement lui-même. Nous n'avons pas à nous substituer à l'Etat quand le matériel dysfonctionne, et nous n'avons pas à justifier notre utilisation du téléphone hors présence d'élève (surtout quand cette justification révèle davantage un fil à la patte qu'une liberté, je persiste). Je ne crois sincèrement pas que la suppression de tout téléphone portable au sein de l'établissement conduirait à une surcharge d'appels aux secrétariats et à la vie scolaire : les gens y réfléchiraient à deux fois avant d'appeler pour des broutilles. L'argument de pseudo-intello ne tient donc pas.
chmarmottine
Fidèle du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par chmarmottine le Mer 6 Juin - 15:41
@Caspar a écrit:
@Isis39 a écrit:@Prezbo

Je ne crois pas que ceux qui réagissent ici soient des accros au smartphone mais des adultes révoltés qu'on les mette au même plan que les élèves.

Voilà...Je suis bien obligé d'admettre ma légère addiction au portable, mais je ne l'utilise jamais en classe, en conseil de classe, en réunion etc... et très rarement devant les élèves (dans les couloirs ou dans la cour... Je suis en lycée donc ils ont tous les yeux rivés sur leur portable de toute façon). Je l'utilise discrètement en salle des profs et j'épargne à mes collègues mes conversations avec ma belle-mère ou mon dentiste.

Personnellement, j'ai réagi parce qu'il va de soit que, à part quelques exceptions, les profs ne se servent pas leur téléphone en classe et que c'est vraiment les infantiliser que d'interdire le portable. Le plus souvent, le mien reste dans ma voiture, sauf jours particuliers (si je soupçonne ma petite d'être malade ...) où il reste éteint et je vérifie à la récré que je n'ai pas eu d'appel. Quand je dois téléphoner, en général, je sors sur le parking.

Avoir l'idée de pondre un texte interdisant le portable aux enseignants, c'est suggérer que tous l'ont en permanence en classe pour faire je ne sais quoi.
avatar
VinZT
Doyen

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par VinZT le Mer 6 Juin - 15:45
@Caspar a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@lucB a écrit:Mouaha, la classe de 3° dont j'ai la charge ont utilisé cette année le portable dans mes cours : pas de salle info dispo quand nous avions des recherches à faire, etc. Ce matin, lors d'un speed booking, ils l'ont naturellement sorti pour montrer un booktrailer ou un extrait de film pour illustrer leur propos.

J'ai envie de pleurer.

Je me suis arrêté à speed booking (je n'ai pas compris de quoi il s'agissait...)

Moi à « la classe … ont utilisé ».

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Caspar le Mer 6 Juin - 15:46
@chmarmottine a écrit:
@Caspar a écrit:
@Isis39 a écrit:@Prezbo
Je ne crois pas que ceux qui réagissent ici soient des accros au smartphone mais des adultes révoltés qu'on les mette au même plan que les élèves.
Voilà...Je suis bien obligé d'admettre ma légère addiction au portable, mais je ne l'utilise jamais en classe, en conseil de classe, en réunion etc... et très rarement devant les élèves (dans les couloirs ou dans la cour... Je suis en lycée donc ils ont tous les yeux rivés sur leur portable de toute façon). Je l'utilise discrètement en salle des profs et j'épargne à mes collègues mes conversations avec ma belle-mère ou mon dentiste.

Personnellement, j'ai réagi parce qu'il va de soit que, à part quelques exceptions, les profs ne se servent pas leur téléphone en classe et que c'est vraiment les infantiliser que d'interdire le portable. Le plus souvent, le mien reste dans ma voiture, sauf jours particuliers (si je soupçonne ma petite d'être malade ...) où il reste éteint et je vérifie à la récré que je n'ai pas eu d'appel. Quand je dois téléphoner, en général, je sors sur le parking.

Avoir l'idée de pondre un texte interdisant le portable aux enseignants, c'est suggérer que tous l'ont en permanence en classe pour faire je ne sais quoi.
Il doivent s'imaginer qu'en classe ça se passe comme à l'Assemblée. Smile
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par doubledecker le Mer 6 Juin - 15:49
Ce qui est marrant c'est que dans la liste des signataires se trouve le père d'un de mes anciens élèves qui faisait un usage assez immodéré de son téléphone au collège😂😂😂

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Caspar le Mer 6 Juin - 15:51
@doubledecker a écrit:Ce qui est marrant c'est que dans la liste des signataires se trouve le père d'un de mes anciens élèves qui faisait un usage assez immodéré de son téléphone au collège😂😂😂

Il veut sauver les générations futures de ce fléau.
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Marcelle Duchamp le Mer 6 Juin - 15:56
Moi j’utilise tout le temps mon portable!!!
Déjà, pour prendre en photo les travaux de mes eleves et je les mets dans le cahier de texte sur PN car quand on fait du grand format, ils sont hyper fiers et veulent le montrer aux copains/ parents / papys mamies...
Ensuite, je n’ai qu’un ordinateur dans ma classe et quand les élèves s’en servent et que j’ai une recherche à faire pour un autre groupe, je prends mon portable.
Et pour finir, il est toujours dans la poche de mon tablier au cas où. J’ai gardé cette habitude au moment où ma grand mère puis mon frère sont tombés gravement malades.

Donc si cette loi est votée, je ne changerai en rien cette habitude.
Contenu sponsorisé

Re: Les enseignants bientôt privés de portable ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum