Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ruthven
Monarque

Re: Parcoursup : les résultats

par Ruthven le Mar 07 Aoû 2018, 08:13
Le grand n'importe quoi continue :

https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0302073182154-parcoursup-les-classes-preparatoires-avancent-les-dates-limites-dinscription-pour-la-rentree-2196486.php#xtor=CS1-26

Date d'inscription butoir : le 27 août pour les BTS et les CPGE, donc avant que la procédure ne soit terminée (le 5 septembre).
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: Parcoursup : les résultats

par Laotzi le Mar 07 Aoû 2018, 09:13
On comprend ces formations qui ont besoin de préparer (au dernier moment le 27 août malgré tout) leur rentrée.
En CPGE, le 5 septembre on est presque déjà dans le 1er DS et les premières colles. Le ministère fait n'importe quoi jusqu'au bout et passe son temps à dire que tout va bien et que tout fonctionne beaucoup mieux qu'avec APB. La ministre précise bien que la hiérarchisation des voeux est non négociable pour l'an prochain. On va avoir le droit à de mini ajustements (raccourcissement des délais de réponse sans doute...).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Parcoursup : les résultats

par Ruthven le Mar 07 Aoû 2018, 10:06
@Laotzi a écrit:On comprend ces formations qui ont besoin de préparer (au dernier moment le 27 août malgré tout) leur rentrée.

Je comprends bien le problème du point de vue des formations, ce qui me semble aberrant, ce sont les modifications en cours de route, le changement de règles du jeu quasi permanent que l'on découvre par la presse pour des choses qui étaient prévisibles.
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Parcoursup : les résultats

par mamieprof le Mar 07 Aoû 2018, 12:55
@Ruthven a écrit:
@Laotzi a écrit:On comprend ces formations qui ont besoin de préparer (au dernier moment le 27 août malgré tout) leur rentrée.

Je comprends bien le problème du point de vue des formations, ce qui me semble aberrant, ce sont les modifications en cours de route, le changement de règles du jeu quasi permanent que l'on découvre par la presse pour des choses qui étaient prévisibles.

De plus en plus incroyable !
J'ai 2 élèves pris en ECE il y a une semaine environ. Il faut donc qu'ils soient rentrés de vacances le 27 pour s'inscrire en présentiel ou faire déposer le dossier par quelqu'un à condition d'avoir préparé tous les docs à l'avance sans aucune certitude d'en avoir besoin un jour car ils étaient assez loin en liste d'attente...
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Parcoursup : les résultats

par Jenny le Ven 10 Aoû 2018, 06:21
@Jenny a écrit:Une de mes élèves a une proposition en L1 Droit à Descartes et est dans les 600e sur liste d'attente pour Paris I.

Elle a finalement une proposition pour PI, mais aussi pour Assas. Very Happy
avatar
liskaya
Neoprof expérimenté

Re: Parcoursup : les résultats

par liskaya le Dim 12 Aoû 2018, 16:42
@mamieprof a écrit:
@Ruthven a écrit:
@Laotzi a écrit:On comprend ces formations qui ont besoin de préparer (au dernier moment le 27 août malgré tout) leur rentrée.

Je comprends bien le problème du point de vue des formations, ce qui me semble aberrant, ce sont les modifications en cours de route, le changement de règles du jeu quasi permanent que l'on découvre par la presse pour des choses qui étaient prévisibles.

De plus en plus incroyable !
J'ai 2 élèves pris en ECE il y a une semaine environ. Il faut donc qu'ils soient rentrés de vacances le 27 pour s'inscrire en présentiel ou faire déposer le dossier par quelqu'un à condition d'avoir préparé tous les docs à l'avance sans aucune certitude d'en avoir besoin un jour car ils étaient assez loin en liste d'attente...

Désormais, il ne faut plus prévoir de vacances l'été du bac...
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Parcoursup : les résultats

par mamieprof le Dim 12 Aoû 2018, 18:18
Et le ministère se félicite des résultats, Parcoursup serait bien plus efficace qu APB. Et pas de remise en cause de l'absence de préférences quant aux propositions...Pourvu qu'ils diminuent les délais de réponses à 3 jours dès le début...car entre le 22 mai et début juillet ça a été très lent...
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Parcoursup : les résultats

par Elaïna le Dim 12 Aoû 2018, 18:40
@Laotzi a écrit:On comprend ces formations qui ont besoin de préparer (au dernier moment le 27 août malgré tout) leur rentrée.
En CPGE, le 5 septembre on est presque déjà dans le 1er DS et les premières colles. Le ministère fait n'importe quoi jusqu'au bout et passe son temps à dire que tout va bien et que tout fonctionne beaucoup mieux qu'avec APB. La ministre précise bien que la hiérarchisation des voeux est non négociable pour l'an prochain. On va avoir le droit à de mini ajustements (raccourcissement des délais de réponse sans doute...).

Pas dans la plupart des prépas littéraires en tout cas. Dans celle où je colle, même les 2e année commencent leurs premières colles fin septembre au plus tôt ! et les premiers DS sont généralement juste avant ou juste après la Toussaint.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: Parcoursup : les résultats

par verdurin le Dim 12 Aoû 2018, 23:14
La plus part des CPGE ne sont pas littéraires.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: Parcoursup : les résultats

par MelanieSLB le Lun 13 Aoû 2018, 09:34
Dans ma CPGE ECE, premier devoir fin de la 2e semaine, mais 1res colles fin septembre.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Parcoursup : les résultats

par Jacq le Lun 13 Aoû 2018, 09:56
@celitian a écrit:Sauf que, et c'est pour ça que je parle de dynamitage des filières, en obligeant les dut à prendre de plus en plus de bac techo, il va se passer la même chose que pour les bts.
Il faut bien caser les bacs techno qui verront des bacs pro leur passer devant.

Nous retrouvons toujours la même rengaine : dévalorisation de toute les filières. A l'origine le bac pro est un diplôme terminal qui permet d'entrer sur le marché du travail. Là on reporte la baisse du niveau (pas seulement en bac pro, en techno ou en général) par des poursuites d'études de plus en plus longues pour un même niveau. La réforme à venir va encore accroitre le gouffre en les annonces ministérielle (valorisation de la formation professionnelle) et la réalité que connaissent les enseignants (la baisse des exigences, l'amoindrissement du contenu de l'enseignement) et les employeurs (la baisse en capacité). Le ministre a même annoncé des années post bac pour préparer l'entrée en BTS. Si on arrêtait de baisser le niveau du bac pro nous n'aurions pas à avoir une année de prépa BTS et rien pour ceux qui n'iront pas et dont il aura baissé le niveau.

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Parcoursup : les résultats

par Jacq le Lun 13 Aoû 2018, 09:59
@celitian a écrit:Sauf que, et c'est pour ça que je parle de dynamitage des filières, en obligeant les dut à prendre de plus en plus de bac techo, il va se passer la même chose que pour les bts.
Il faut bien caser les bacs techno qui verront des bacs pro leur passer devant.

Vases communicants qui communiquent mal : en BTS on va exclure des bac techno pour prendre des bac pro sans niveau, en DUT un prof expliquait au fils d'une collègue sortant de filière scientifique qu'une partie des places étaient bloqués par des bac techno. Le fils en question a demandé : "au lieu de faire et réussir une filière scientifique il aurait donc fallu que je m'oriente en bac techno ?". Le prof de DUT ne pouvait rien répondre puisqu'il n'en pensait pas moins.

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Mouton
Niveau 2

Re: Parcoursup : les résultats

par Mouton le Lun 13 Aoû 2018, 10:30
@Jacq a écrit:
@celitian a écrit:Sauf que, et c'est pour ça que je parle de dynamitage des filières, en obligeant les dut à prendre de plus en plus de bac techo, il va se passer la même chose que pour les bts.
Il faut bien caser les bacs techno qui verront des bacs pro leur passer devant.

Vases communicants qui communiquent mal : en BTS on va exclure des bac techno pour prendre des bac pro sans niveau, en DUT un prof expliquait au fils d'une collègue sortant de filière scientifique qu'une partie des places étaient bloqués par des bac techno. Le fils en question a demandé : "au lieu de faire et réussir  une filière scientifique il aurait donc fallu que je m'oriente en bac techno ?".  Le prof de DUT  ne  pouvait rien répondre puisqu'il n'en pensait pas moins.

Oui enfin ça, il faudrait aussi arrêter avec le "je vais en S parce que ça m'ouvre toutes les portes". C'est comme ça qu'on en arrive avec un bac "scientifique" qui n'a rien de scientifique mais qui est "le bac généraliste des bons élèves".
Le contrat est clair dès le départ : le bac S est un bac qui ouvre la voie vers des études longues.
Les bacs techno sont des bacs qui ouvrent vers des études plus courtes, ce à quoi correspondent les DUT. Quitte à ce que les étudiants aient des passerelles pour continuer s'ils en ont les moyens.

Donc oui, si ce jeune homme voulait faire un DUT, il aurait donc fallu qu'il s'oriente en bac techno. Qu'il aurait réussi brillamment, permettant de relever le niveau de sa classe et donc de participer à revaloriser la filière.

Et puis bon, il lui a bien été dit "une partie des places sont bloquées". Preuve que la situation est bien moins caricaturale que ce qu'il en a retenu.
Oui, on peut faire un DUT avec un bac S ET avec un bac techno. Où est le problème?
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Parcoursup : les résultats

par Jacq le Lun 13 Aoû 2018, 10:35
@Mouton a écrit:
@Jacq a écrit:
@celitian a écrit:Sauf que, et c'est pour ça que je parle de dynamitage des filières, en obligeant les dut à prendre de plus en plus de bac techo, il va se passer la même chose que pour les bts.
Il faut bien caser les bacs techno qui verront des bacs pro leur passer devant.

Vases communicants qui communiquent mal : en BTS on va exclure des bac techno pour prendre des bac pro sans niveau, en DUT un prof expliquait au fils d'une collègue sortant de filière scientifique qu'une partie des places étaient bloqués par des bac techno. Le fils en question a demandé : "au lieu de faire et réussir  une filière scientifique il aurait donc fallu que je m'oriente en bac techno ?".  Le prof de DUT  ne  pouvait rien répondre puisqu'il n'en pensait pas moins.

Oui enfin ça, il faudrait aussi arrêter avec le "je vais en S parce que ça m'ouvre toutes les portes". C'est comme ça qu'on en arrive avec un bac "scientifique" qui n'a rien de scientifique mais qui est "le bac généraliste des bons élèves".
Le contrat est clair dès le départ : le bac S est un bac qui ouvre la voie vers des études longues.
Les bacs techno sont des bacs qui ouvrent vers des études plus courtes, ce à quoi correspondent les DUT. Quitte à ce que les étudiants aient des passerelles pour continuer s'ils en ont les moyens.

Donc oui, si ce jeune homme voulait faire un DUT, il aurait donc fallu qu'il s'oriente en bac techno. Qu'il aurait réussi brillamment, permettant de relever le niveau de sa classe et donc de participer à revaloriser la filière.

Et puis bon, il lui a bien été dit "une partie des places sont bloquées". Preuve que la situation est bien moins caricaturale que ce qu'il en a retenu.
Oui, on peut faire un DUT avec un bac S ET avec un bac techno. Ou est le problème?

On n'est pas non plus obligé d'aller faire un bac techno si on souhaite faire un bac scientifique.

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
Cath
Bon génie

Re: Parcoursup : les résultats

par Cath le Lun 13 Aoû 2018, 10:39
Et il aurait fallu savoir dès la 2de qu'il voudrait faire un DUT.
Sans compter qu'il aurait peut-être été au dessous de son niveau.
avatar
Mouton
Niveau 2

Re: Parcoursup : les résultats

par Mouton le Lun 13 Aoû 2018, 10:55
On n'est pas non plus obligé d'aller faire un bac techno si on souhaite faire un bac scientifique.

On n'est pas non plus obligés d'avoir un bac techno pour aller dans le DUT en question... "une partie des places".

Après, oui, le nombre de places est limité, donc forcément quand on vient de la filière qui n'est pas privilégiée, ben faut avoir un dossier encore meilleur. Il avait fait un choix en allant en S, ça rend plus difficile certains choix d'orientation, là encore je ne vois pas le problème.
On a jamais entendu un élève de L râler parce qu'on prend majoritairement de S en MPSI...

Et il aurait fallu savoir dès la 2de qu'il voudrait faire un DUT.

Il faudrait que le message soit clair : en choisissant un bac S, vous assumez que vous ne voudrez pas faire de DUT (je caricature hein, "une partie des places"). Tout comme ceux qui choisissent une 2nde générale assument qu'il ne feront pas le CAP Patisserie (ou en tout cas pas tout de suite).
Mais non, on lui a dit "va en S, tu pourras faire ce que tu veux après", ce qui est faux. (ou devrait l'être)

Sans compter qu'il aurait peut-être été au dessous de son niveau.

Phrase du type "on va quand même pas l'envoyer en STMG, il est trop bon" qui entretient le cercle vicieux des filières poubelles.
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Parcoursup : les résultats

par mamieprof le Lun 13 Aoû 2018, 11:18
@Mouton a écrit:
On n'est pas non plus obligé d'aller faire un bac techno si on souhaite faire un bac scientifique.

On n'est pas non plus obligés d'avoir un bac techno pour aller dans le DUT en question... "une partie des places".

Après, oui, le nombre de places est limité, donc forcément quand on vient de la filière qui n'est pas privilégiée, ben faut avoir un dossier encore meilleur. Il avait fait un choix en allant en S, ça rend plus difficile certains choix d'orientation, là encore je ne vois pas le problème.
On a jamais entendu un élève de L râler parce qu'on prend majoritairement de S en MPSI...

Et il aurait fallu savoir dès la 2de qu'il voudrait faire un DUT.

Il faudrait que le message soit clair : en choisissant un bac S, vous assumez que vous ne voudrez pas faire de DUT (je caricature hein, "une partie des places"). Tout comme ceux qui choisissent une 2nde générale assument qu'il ne feront pas le CAP Patisserie (ou en tout cas pas tout de suite).
Mais non, on lui a dit "va en S, tu pourras faire ce que tu veux après", ce qui est faux. (ou devrait l'être)

Sans compter qu'il aurait peut-être été au dessous de son niveau.

Phrase du type "on va quand même pas l'envoyer en STMG, il est trop bon" qui entretient le cercle vicieux des filières poubelles.




Mais quand on va en L on sait que ça ferme MPSI alors que les élèves en terminale cette année et donc en seconde il y a 3 ans ne savaient pas que la donne allait changer et que de très nombreuses place d'IUT seraient réservées aux bacs non généraux...
On leur disait bac général = études longues mais on ne leur disait pas que cela fermerait la plupart des portes des IUT.
A  présent c'est très clair on peut informer très précisément les élèves. Etudes courtes ? n'allez pas en L ES ou S...
tintin4444
Niveau 5

Re: Parcoursup : les résultats

par tintin4444 le Lun 13 Aoû 2018, 11:23
Etudes courtes ? n'allez pas en L ES ou S...

Plutôt "n'allez pas en formation générale" car les séries L ES S n'existeront plus pour les secondes actuelles.
Cath
Bon génie

Re: Parcoursup : les résultats

par Cath le Lun 13 Aoû 2018, 12:29
@Mouton a écrit:

Sans compter qu'il aurait peut-être été au dessous de son niveau.

Phrase du type "on va quand même pas l'envoyer en STMG, il est trop bon" qui entretient le cercle vicieux des filières poubelles.

A chacun selon ses capacités, c'est comme ça que ça devrait être.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Parcoursup : les résultats

par Jacq le Lun 13 Aoû 2018, 13:02
@Cath a écrit:
@Mouton a écrit:

Sans compter qu'il aurait peut-être été au dessous de son niveau.

Phrase du type "on va quand même pas l'envoyer en STMG, il est trop bon" qui entretient le cercle vicieux des filières poubelles.

A chacun selon ses capacités, c'est comme ça que ça devrait être.

La "poubellisation" vient depuis bientôt dix ans aussi : de la baisse du niveau, de la "réduction de l'offre éducative" (merci Chatel/Blanquer) en lycée pro couplée au passage au bac pro trois ans (merci Chatel/Blanquer) conjuguée avec l'arrivée d'AFFELNET (merci Chatel/Blanquer) qui intervient (de mémoire) en même temps, orientant des élèves n'importe comment et envoyant en lycée général des élèves refusés en LP, élève qui se retrouvent en grande partie dans le techno. Le nom choix d'une filière pro ou techno par les parents et les enfants joue (pour les deux d'ailleurs), mais Chatel (et donc Blanquer) ont bien aggravé les choses.

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: Parcoursup : les résultats

par Manu7 le Lun 13 Aoû 2018, 13:05
Mes collèges de Terminale sont plutôt positifs et préfèrent Parcours Sup qu'APB. Il faut dire qu'avec APB on partait de bien bas, mais ce qui m'échappe c'est qu'on critique la musique des chaises musicales au lieu de critiquer le nombre de chaises. Le mouvement étudiant c'est totalement trompé de cible, le gros problème c'était le manque de place dans le supérieur. Il faudrait un grand mouvement pour augmenter le nombre de places, mais c'est trop compliqué comme lutte, il faudrait dire dans quelle filière il manque des places et on tomberait dans du n'importe quoi... Surtout que par exemple en licence de math, le nombre d'étudiants s'est totalement effondré. Donc il y a des filières où il manque des étudiants et où il y a du boulot, dans les années 98 à 2003 nous étions environ 10 000 candidats au capes de math avec entre 800 et 1000 places. C'était très difficile d'avoir le capes, pourtant dans ma promo de licence ceux qui n'ont pas eu le capes se sont réorientés dans des secteurs et ils ont trouvé des boulots intéressants ( et souvent bien mieux payés). C'est clair que c'était absurde d'arriver à un taux de recrutement proche de 10 à 15 %, mais nous sommes tombés dans une autre absurdité avec 700 à 800 candidats pour 900 places... C'est là le gros problème, on n'organise rien. On dit aux jeunes de s'engager dans des choix sur 6 ans (de la seconde à la licence) pour constater que la filière est bouchée...
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Parcoursup : les résultats

par Jacq le Lun 13 Aoû 2018, 14:00
@Manu7 a écrit:Mes collèges de Terminale sont plutôt positifs et préfèrent Parcours Sup qu'APB. Il faut dire qu'avec APB on partait de bien bas, mais ce qui m'échappe c'est qu'on critique la musique des chaises musicales au lieu de critiquer le nombre de chaises. Le mouvement étudiant c'est totalement trompé de cible, le gros problème c'était le manque de place dans le supérieur. Il faudrait un grand mouvement pour augmenter le nombre de places, mais c'est trop compliqué comme lutte, il faudrait dire dans quelle filière il manque des places et on tomberait dans du n'importe quoi... Surtout que par exemple en licence de math, le nombre d'étudiants s'est totalement effondré. Donc il y a des filières où il manque des étudiants et où il y a du boulot, dans les années 98 à 2003 nous étions environ 10 000 candidats au capes de math avec entre 800 et 1000 places. C'était très difficile d'avoir le capes, pourtant dans ma promo de licence ceux qui n'ont pas eu le capes se sont réorientés dans des secteurs et ils ont trouvé des boulots intéressants ( et souvent bien mieux payés). C'est clair que c'était absurde d'arriver à un taux de recrutement proche de 10 à 15 %, mais nous sommes tombés dans une autre absurdité avec 700 à 800 candidats pour 900 places... C'est là le gros problème, on n'organise rien. On dit aux jeunes de s'engager dans des choix sur 6 ans (de la seconde à la licence) pour constater que la filière est bouchée...

Ca je veux bien l'entendre, mais l'autre problème (double problème) : dans un même temps je vais te dire (concernant mon boulot, donc le LP) qu'il faudrait plus de places en BTS (je ne parle pas des fac, étant moins concerné donc moins renseigné,  ce n'est pas parce que je minimise le supérieur  non BTS) pour mes bac pro, et te dire que certains de mes élèves qui obtiennent leur bac (pro donc) n'ont pas leur place dans le supérieur car ils n'ont pas le niveau (les collègues de BTS le constatent bien).  Sauf qu'aucun responsable n'osera dire clairement que le niveau a baissé et que certains bacheliers n'ont pas le niveau pour aller dans le supérieur.

Ce matin sur BFMTV une lauréate d'un bac pro se plaignait de Parcoursup en indiquant qu'elle n'avait toujours pas de place en BTS. Le problème n'est pas celui de Parcoursup. Le problème vient du fait ou qu'il manque de places en BTS ou que son dossier n'est pas bon et que personne n'en veut en BTS parce que les autres dossiers étaient meilleurs (parce qu'en BTS on sélectionne encore, quand on le peut). Un autre lauréat indiquait qu'il n'avait pas de place en école d'infirmier. Là je peux me tromper, mais normalement il s'agit d'un concours d'entrée lié à un nombre de places sur la France. Donc là encore (si je me trompe vous me reprendrez volontiers) ce n'est pas Parcoursup qui serait en question mais : ou le nombre de place ou le niveau du candidat.

Le problème est que là on nous balance dans les médias des exemples de non affectés sans préciser quel est le cas de l'élève, ce qu'il demandait, combien il y avait de places dans les filières demandées. Un autre exemple trouvé sur le net, une bachelières de bac pro avec mention assez-bien (il me faut mes dix doigts plus ceux de mes pieds pour compter le nombre de mentions obtenues cette année par ma classe terminale, y compris ceux qui n'ont pas du tout le niveau pour suivre quoi que ce soit dans le supérieur) qui s'étonne de ne pas avoir de place en BTS. Ben  oui, mais le problème c'est que c'est une filière avec peu de BTS et beaucoup de postulants, y compris venant du général. Et avoir une mention assez bien ne veut plus rien dire (sauf que cela, l'élève ne le sait pas). Nous avons des élèves qui  avaient des bulletins scolaires peu glorieux (donc qui font  que l'on est pas pris en BTS) et qui pourtant  ont obtenu  des  mentions. Le problème de nos chers médias est qu'ils ne vont pas chercher plus loin que le bout de leur nez et plus loin que ce qui fait du buzz.

Alors qui sont les sans affectation ? Qu'avaient-ils demandé ? Quel est leur cursus ? Pour ceux qui postulaient dans des filières sélectives, quel était leur dossier scolaire ? Pour l'instant on nous balance un chiffre sans aucune précision.


Dernière édition par Jacq le Ven 17 Aoû 2018, 01:05, édité 1 fois

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Parcoursup : les résultats

par Elaïna le Lun 13 Aoû 2018, 14:14
Pour l'instant, chez nous, ceux qui n'ont rien sont pour l'écrasante majorité des gugusses qui ont demandé n'importe quoi, et seulement du sélectif, sans tenir compte de leurs notes/appréciations/filière/capacités. Genre la nénette de TES qui tourne toute l'année à 9-10 de moyenne et qui n'a pas compris pourquoi elle n'était pas prise en MPSI ou en PACES... Oui j'ai bien dit TES. Ou des élèves infects et plutôt feignants qui ont demandé des trucs très sélectifs et qui n'ont pas compris pourquoi personne ne voulait d'eux (notamment un dont le bulletin mentionne noir sur blanc qu'il est fumiste, arrogant, méprisant et tricheur).
Au bout d'un moment, ça prouve que Darwin avait raison.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
celitian
Érudit

Re: Parcoursup : les résultats

par celitian le Lun 13 Aoû 2018, 15:26
@Jacq a écrit:
@Manu7 a écrit:Mes collèges de Terminale sont plutôt positifs et préfèrent Parcours Sup qu'APB. Il faut dire qu'avec APB on partait de bien bas, mais ce qui m'échappe c'est qu'on critique la musique des chaises musicales au lieu de critiquer le nombre de chaises. Le mouvement étudiant c'est totalement trompé de cible, le gros problème c'était le manque de place dans le supérieur. Il faudrait un grand mouvement pour augmenter le nombre de places, mais c'est trop compliqué comme lutte, il faudrait dire dans quelle filière il manque des places et on tomberait dans du n'importe quoi... Surtout que par exemple en licence de math, le nombre d'étudiants s'est totalement effondré. Donc il y a des filières où il manque des étudiants et où il y a du boulot, dans les années 98 à 2003 nous étions environ 10 000 candidats au capes de math avec entre 800 et 1000 places. C'était très difficile d'avoir le capes, pourtant dans ma promo de licence ceux qui n'ont pas eu le capes se sont réorientés dans des secteurs et ils ont trouvé des boulots intéressants ( et souvent bien mieux payés). C'est clair que c'était absurde d'arriver à un taux de recrutement proche de 10 à 15 %, mais nous sommes tombés dans une autre absurdité avec 700 à 800 candidats pour 900 places... C'est là le gros problème, on n'organise rien. On dit aux jeunes de s'engager dans des choix sur 6 ans (de la seconde à la licence) pour constater que la filière est bouchée...

Ca je veux bien l'entendre, mais l'autre problème (double problème) : dans un même temps je vais te dire (concernant mon boulot, donc le LP) qu'il faudrait plus de places en BTS (je ne parle pas des fac, étant moins concerné donc moins renseigné,  ce n'est pas parce que je minimise le supérieur  non BTS) pour mes bac pro, et te dire que certains de mes élèves qui obtiennent leur bac (pro donc) n'ont pas leur place dans le supérieur car ils n'ont pas le niveau (les collègues de BTS le constatent bien).  Sauf qu'aucun responsable n'osera dire clairement que le niveau a baissé et que certains bacheliers n'ont pas le niveau pour aller dans le supérieur.

Ce matin sur BFMTV une lauréate d'un bac pro se plaignait de Parcoursup en indiquant qu'elle n'avait toujours pas de place en BTS. Le problème n'est pas celui de Parcoursup. Le problème vient du fait ou qu'il manque de places en BTS ou que son dossier n'est pas bon et que personne n'en veut en BTS parce que les autres dossiers étaient meilleurs (parce qu'en BTS on sélectionne encore, quand on le peut). Un autre lauréat indiquait qu'il n'avait pas de place en école d'infirmier. Là je peux me tromper, mais normalement il s'agit d'un concours d'entrée lié à un nombre de places sur la France. Donc là encore (si je me trompe vous me reprendrez volontiers) ce n'est pas Parcoursup qui serait en question mais : ou le nombre de place ou le niveau du candidat.

Le problème est que là on nous balance dans les médias des exemples de non affectés sans préciser quel est le cas de l'élève, ce qu'il demandait, combien il y avait de places dans les filières demandées. Un autre exemple trouvé sur le net, une bachelières de bac pro avec mention assez-bien (il me faut mes dix doigts plus ceux de mes pieds pour compter le nombre de mentions obtenues cette année par ma classe terminale, y compris ceux qui n'ont pas du tout le niveau pour suivre quoi que ce soit dans le supérieur) qui s'étonne de ne pas avoir de place en BTS. Ben  oui, mais le problème c'est que c'est une filière avec peu de BTS et beaucoup de postulants, y compris venant du général. Et avoir une mention assez bien ne veut plus rien dire (sauf que cela, l'élève ne le sait pas). Nous avons des élèves qui  avaient des bulletins scolaires peu glorieux (donc qui font  que l'on est pas pris en BTS) et qui pourtant  ont obtenu  des  mentions. Le problème de nos chers médias est qu'ils ne font pas chercher plus loin que le bout de leur nez et plus loin que ce qui fait du buzz.

Alors qui sont les sans affectation ? Qu'avaient-ils demandé ? Quel est leur cursus ? Pour ceux qui postulaient dans des filières sélectives, quel était leur dossier scolaire ? Pour l'instant on nous balance un chiffre sans aucune précision.
+1
Un autre truc qui me chiffonne, c'est la fameuse commission pour les recalés, pour mémoire le gouvernement s'est engagé à caser tout le monde dans une filière cohérente avec leur bac, donc les dossiers très très mauvais de bac pro ont été placés dans un BTS de leur filière et les très très mauvais de bac techno en DUT ?
Et ils sont passés devant ceux en liste d'attente, j'avoue que je suis très curieuse de la gestion de cette commission.
avatar
Ajonc35
Niveau 6

Re: Parcoursup : les résultats

par Ajonc35 le Lun 13 Aoû 2018, 15:52
D'accord avec de nombreux commentaires:
-Choix des filières ( médecine quand on a un bac L ou Biologie quand on a un bac pro compta)
-Niveau des élèves : filière générale ou pro. Le dossier est plus important que le reste et le diplôme valide. C'était déjà comme cela quand les inscriptions se faisaient sur papier. Petit ajonc a été accepté dans ses choix avant de finir son bac et petite ajonc aussi.
-Age des élèves: avant avec un bac pro ( un redoublement et 4 ans au lieu de 3), une grande majorité entrait dans la vie active. Aujourd'hui, trop jeune, pas assez compétent, manque de maturité : devenez étudiant
-Oui devenez tous étudiants sans augmentation des places avec de plus une légère augmentation des naissances en 2000 et 2001. Après augmenter le nombre de places pour ceux qui n'ont pas le niveau. Dans mon lycée, les collègues de BTS se plaignent de leur manque de connaissances de base, d'autonomie, de leur fainéantise. En fait leurs élèves de BTS sont mes élèves de bac pro il y a 15 ou 20 ans, dont certains ont de jolis débuts de carrière.
-Pour certains ils sont passés de classe en classe, primaire, collège, lycée sans se poser de questions, sans trop travailler (on ne redouble plus). C'était (presqu') automatique. Avec parcours sup faut réfléchir un peu plus et s'activer. (Une de mes collègues PP, a appelé les familles juste avant la dernière validation et elle a été étonnée de certains commentaires au téléphone de la part des familles qui ne souciaient pas de leurs rejetons, dont certains désagréables du genre vous nous dérangez en WE)
- Et les journalistes qui ne préparent pas leur dossier sont de plus en plus nombreux. Beaucoup, surtout TV et radio, soulèvent un peu de la couverture et ne se posent aucune question sur le reste : les familles, les enseignants du lycée, ceux du supérieur, les motivations du jeune, son histoire, les débouchés, etc...
avatar
amethyste
Doyen

Re: Parcoursup : les résultats

par amethyste le Mar 14 Aoû 2018, 07:11
Reçu ce message ce matin :
  Bonjour,

   Vous avez accepté une proposition d’admission sur Parcoursup. Depuis votre acceptation, vous avez peut-être décidé de poursuivre une autre formation, qui n’est pas proposée sur Parcoursup (IEP, certaines écoles de commerce et d’ingénieur, formations à l’étranger…)  ou bien de poursuivre un autre projet pour la rentrée (projet d’insertion professionnelle,  service civique, etc.).  
 
  Si c’est votre cas, et pour éviter que la place que vous occupez ne puisse être proposée à d’autres candidats, il est indispensable que vous renonciez à la proposition d’admission que vous avez reçue sur Parcoursup et que vous libériez vos éventuels vœux en attente.
 
    Nous vous rappelons également qu’une attestation de désinscription de la plateforme Parcoursup est exigée pour toute inscription administrative dans les établissements qui ne sont pas référencés sur Parcoursup.  
 
   Cette démarche ne prend que quelques minutes : rendez-vous sur votre dossier personnel Parcoursup, onglet « Admission » ; cliquez sur « Je démissionne de Parcoursup » et téléchargez le formulaire de désinscription.
 
   Nous restons à votre disposition pour répondre à vos questions, ainsi que le numéro vert de Parcoursup (ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h – 0 800 400 070) et la rubrique « Contact » de votre académie.
 
L’équipe Parcoursup        

J'ai bien l'impression qu'ils viennent de se rendre compte que ça coince...

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Contenu sponsorisé

Re: Parcoursup : les résultats

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum