Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
ycombe
Modérateur

Sainte-Foy-lès-Lyon : une mère de famille met un coup de tête à la directrice de l’école

par ycombe le Mer 13 Juin 2018 - 23:24

L’agression s’est produite, vendredi vers 16 h 30, à l’École maternelle publique Louise Chassagne à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Et les blessures ne sont pas anodines. La directrice a le nez cassé et le coup de tête qu’elle a reçu a entraîné une ITT de 7 jours.
La suite:
https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-ouest-lyonnais/2018/06/12/une-mere-de-famille-met-un-coup-de-boule-a-la-directrice-de-l-ecole

MidiLibre parle de 21 jours d'ITT:
http://www.midilibre.fr/2018/06/13/une-maman-met-un-coup-de-tete-a-la-directrice-de-l-ecole-maternelle,1686097.php
La différence n'est pas anodine puisqu'au delà de 8 jours d'ITT, les coups et blessures sont classés dans les délits et plus dans les contraventions (ici il y a une circonstance aggravante (commis sur un agent des services publics), donc c'est automatiquement un délit et c'est passible de 5 ans de prison et 75000€ d'amende).
https://www.village-justice.com/articles/Les-violences-volontaires,18413.html

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
archeboc
Esprit éclairé

Re: Sainte-Foy-lès-Lyon : une mère de famille met un coup de tête à la directrice de l’école

par archeboc le Jeu 14 Juin 2018 - 6:54
@ycombe a écrit:La différence n'est pas anodine puisqu'au delà de 8 jours d'ITT, les coups et blessures sont classés dans les délits et plus dans les contraventions (ici il y a une circonstance aggravante (commis sur un agent des services publics), donc c'est automatiquement un délit et c'est passible de 5 ans de prison et 75000€ d'amende).
https://www.village-justice.com/articles/Les-violences-volontaires,18413.html

Et même, selon l'alinéa 2 de l'article 222-12, les deux circonstances aggravantes 4°bis et 11° sont réunies, ce qui portent la peine encourue à 7 ans d'emprisonnement et 100.000 € d'amende.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum