Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
corinnem
corinnem
Niveau 1

Quitter le navire.. Empty Quitter le navire..

par corinnem le Jeu 14 Juin 2018 - 20:37
Cette année ( DHG, PPCR, nouveau bac,  CDE, CA,  et j en passe) a fini par me décourager totalement et me démoraliser.
Suis je prête à poursuivre ainsi encore 15 ans .. à quel prix ? Celui vraisemblablement de ma santé mentale et physique, de mon épanouissement et de ma joie de vivre.
Bref je cherche à  m échapper de l éducation nationale et je commence à mettre en place des stratégies : inscription au concours interne d attaché territorial,  recherche d autres concours, consultation des différentes offres d'emploi dans les autres ministères ou autres fonctions publiques.
Savez-vous si on peut me refuser un détachement vers un autre ministère ?
Mon inspecteur peut-il émettre un avis négatif qui bloquera ce détachement ?
Merci par avance  Quitter le navire.. 2180893144
littleJulie
littleJulie
Niveau 10

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par littleJulie le Jeu 14 Juin 2018 - 20:44
Si tu réussis un concours de la fonction publique, le détachement est de droit : personne ne peut t'empêcher de partir vers d'autres cieux.
Dans les autres cas, je ne sais pas.
corinnem
corinnem
Niveau 1

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par corinnem le Jeu 14 Juin 2018 - 21:16
Merci julie😉..le concours est pour le mois de novembre.

Par contre ce qui m inquiète vraiment est le détachement sans cette réussite de concours car si j ai des pistes , je ne voudrais pas me faire de fausses joies .
Lefteris
Lefteris
Empereur

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lefteris le Jeu 14 Juin 2018 - 21:24
@corinnem a écrit:Merci julie😉..le concours est pour le mois de novembre.

Par contre ce qui m inquiète vraiment est le détachement sans cette réussite de concours car si j ai des pistes , je ne voudrais pas me faire de fausses joies .
Le détachement dans une autre administration n'est pas de plein droit, il faut un avis favorable de l'administration d'accueil ainsi que de celle de départ. Ca passe en CAP, et le refus doit quand même être motivé.
En cas de réussite à un concours, il est de plein droit comme dit plus haut.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par LaMaisonQuiRendFou le Jeu 14 Juin 2018 - 22:14
Honnêtement les détachements ça a l'air très compliqué...

C'est un concours interne qu'il faut viser.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lefteris le Jeu 14 Juin 2018 - 22:29
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Honnêtement les détachements ça a l'air très compliqué...

C'est un concours interne qu'il faut viser.
C'est sûr que ça règle le problème. Les autres détachements, ça se fait par relations...Quand le poste paraît, l'affaire est souvent déjà pliée.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
egomet
egomet
Doyen

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par egomet le Ven 15 Juin 2018 - 4:50
Il y a aussi le secteur privé.

Pour retrouver sa santé, il peut être utile de penser à un projet plutôt qu'à un statut.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
coxy'nell
coxy'nell
Niveau 1

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par coxy'nell le Ven 15 Juin 2018 - 10:24
@egomet a écrit:Il y a aussi le secteur privé.

Pour retrouver sa santé, il peut être utile de penser à un projet plutôt qu'à un statut.

Je suis d'accord. J'hésite aussi à me reconvertir mais si les concours permettent de garder ses avantages(sécurité emploi et salaire), je doute que le métier soit épanouissant malgré l'absence de boulot le week end.Il y a aussi l' inconvénient principal qui est de quitter sa région.
Mais bosser dans le privé ou en créant son entreprise ne nous offrira pas un salaire mirobolant. Et je n'ai pas vraiment envie de perdre trop de salaire.
egomet
egomet
Doyen

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par egomet le Ven 15 Juin 2018 - 10:42
Tu fais tes choix. Et j'imagine que tu as beaucoup de choses à prendre en compte, ta vie de famille, tes amis.

Tout ce que je dis, c'est qu'il ne faut pas partir bille en tête sur une solution, simplement parce qu'elle a un air d'évidence, ou parce qu'elle semble raisonnable. On regrette plus tard de s'être enfermé dans une voie sans intérêt. Quand on souffre de son poste, on a tendance à se punir soi-même ou à s'interdire toute forme d'ambition.

J'aurais pu aussi suggérer des choix encore plus radicaux, comme d'enseigner à l'étranger. Il y a des endroits où l'enseignement est un vrai plaisir. Mais ce que je fais moi-même, je ne peux pas forcément le conseiller à d'autres.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Lefteris
Lefteris
Empereur

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lefteris le Ven 15 Juin 2018 - 12:48
@coxy'nell a écrit:
@egomet a écrit:Il y a aussi le secteur privé.

Pour retrouver sa santé, il peut être utile de penser à un projet plutôt qu'à un statut.

Je suis d'accord. J'hésite aussi à me reconvertir mais si les concours permettent de garder ses avantages(sécurité emploi et salaire), je doute que le métier soit épanouissant malgré l'absence de boulot le week end.Il y a aussi l' inconvénient principal qui est de quitter sa région.
Mais bosser dans le privé ou en créant son entreprise ne nous offrira pas un salaire mirobolant. Et je n'ai pas vraiment envie de perdre trop de salaire.
Tout dépend de sa situation à un moment donné. Il est certain que quelqu'un qui est jeune , sans enfants, peut prendre encore quelques risques, prendre une dispo, partir loin monter une boîte. Quand on a des responsabilités, des engagements financiers, on est moins enclin à lâcher la proie pour l'ombre, et les concours de la FP permettent, en conservant l'indice,de ne pas tirer un trait sur tout ce qu'on a déjà fait, voire de progresser. De plus, les situations familiales permettent de ne pas s'éloigner, ou pas trop. Ceci dit , le nombre de candidats au départ s'élève désormais à plusieurs milliers déclarés (si je fais une projection à partir des chiffres connus de dossiers déposés) , sans compter le chiffre plus important de ceux qui se débrouillent seuls, sans passer par la cellule mobilité. Il est évident que la FP ne pourra jamais accueillir tout ce monde, que ce soit par détachement ou par concours (et de toute manière, ça se prépare, iol faut se remettre aux études).
Ensuite, il faut voir ce que l'on cherche : l'épanouissement par le travail ou tout simplement le meilleur compromis entre revenus et travail supportable. On peut vouloir partir à tout prix parce qu'on souffre, ou simplement l'envisager si l'occasion se présente, parce que le travail présente peu d'intérêt, mais reste vivable. Un statut permet , si le métier est dans les limites du supportable, de vivre sereinement, la vie n'étant pas au boulot. Si c'est intenable, que l'on met sa santé en péril, ça ne suffit évidemment pas.
Bref, difficile de donner une solution uniforme à tous ceux qui se bousculent désormais vers la sortie. Simplement des pistes de réflexion.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
littleJulie
littleJulie
Niveau 10

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par littleJulie le Ven 15 Juin 2018 - 13:58
@Lefteris a écrit:
Quand on a  des responsabilités, des engagements financiers, on est moins enclin à lâcher la proie pour l'ombre, et les concours de la FP permettent, en conservant l'indice,de ne pas tirer un trait sur tout ce qu'on a déjà fait,  voire de progresser. De plus, les situations familiales permettent de ne pas s'éloigner, ou pas trop.
C'est une des premières choses que mon mari m'a dites quand je lui ai annonce mon désir de reconversion : on vient d'acheter la maison, il y a un crédit à rembourser basé sur 2 salaires : quoi que tu fasses, il faudra faire rentrer un minimum d'argent !
De toute façon je voulais rester dans la FP, donc non seulement je n'ai pas perdu en salaire, mais j'ai fait un bond de 40 %
Pour ce qui du poste pas loin de chez soi et des possibilités de mutations dans la FP, je conseille de regarder attentivement les grilles indiciaires (trouver son nouvel échelon), trouver les barres des différentes zones (les sites des syndicats donnent les chiffres sur plusieurs années) et se renseigner sur les règles de mutation et de première affectation. Par ex, à la DGFIP (les impôts et la gestion des collectivités pour faire simple), ces règles sont en train de changer complètement et la 1ere affectation des inspecteurs sera liée au résultat au concours.
Ce qui va suivre est terriblement cliché, mais ce serait dommage d'avoir échappé aux établissements difficiles de la RP pour se retrouver affecté dans le 93...

Un projet de reconversion s'étudie longuement en amont et en aval pour ne pas risquer de déconvenue après de nombreux efforts !
Ihaveadream
Ihaveadream
Niveau 6

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Ihaveadream le Ven 15 Juin 2018 - 14:21
Un jour on m'a conseillé ce site, et ce fut un excellent conseil : http://www.quitterlenseignement.org/portal
Lefteris
Lefteris
Empereur

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lefteris le Ven 15 Juin 2018 - 14:22
@littleJulie a écrit:
C'est une des premières choses que mon mari m'a dites quand je lui ai annonce mon désir de reconversion : on vient d'acheter la maison, il y a un crédit à rembourser basé sur 2 salaires : quoi que tu fasses, il faudra faire rentrer un minimum d'argent !
De toute façon je voulais rester dans la FP, donc non seulement je n'ai pas perdu en salaire, mais j'ai fait un bond de 40 %
Pour ce qui du poste pas loin de chez soi et des possibilités de mutations dans la FP, je conseille de regarder attentivement les grilles indiciaires (trouver son nouvel échelon), trouver les barres des différentes zones (les sites des syndicats donnent les chiffres sur plusieurs années) et se renseigner sur les règles de mutation et de première affectation. Par ex,  à la DGFIP (les impôts et la gestion des collectivités pour faire simple), ces règles sont en train de changer complètement et la 1ere affectation des inspecteurs sera liée au résultat au concours.
Ce qui va suivre est terriblement cliché, mais ce serait dommage d'avoir échappé aux établissements difficiles de la RP pour se retrouver affecté dans le 93...

Un projet de reconversion s'étudie longuement en amont et en aval pour ne pas risquer de déconvenue après de nombreux efforts !
En plus il y a des administrations comme la DGFIP où je connais des gens (par ma vie pro antérieure et par les enseignants reconvertis que je connais) où l'on trouve pas mal de métiers différents et donc chaussure à son pied tôt ou tard, avec des boulots de bureau, de terrain, d'encadrement, ou d'enquête etc. Ceci dit, si on doit aller dans le 9-3; il vaut mieux y être comme cadre DGFIP que comme professeur devant des élèves infernaux. Et un cadre A débute avec un traitement, indemnités incluses ressemblant à celui d'un certifié très avancé dans la carrière, environ échelon 9. Un professeur un peu ancien, mais pas trop, échelon 5 ou 6 se trouve reclassé, et avec les indemnités , plus haut que la CN des certifiés et assimilés. Ca aide quand même à la qualité de vie, quoi qu'on dise. Laughing

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
coxy'nell
coxy'nell
Niveau 1

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par coxy'nell le Ven 15 Juin 2018 - 15:29
Mon envie de reconversion dépend de la journée que je viens de passer.IL y a des soirs où je cherche à partir et des soirs où je veux rester!
Je dois être "bipolaire professionnelle" Razz
En fin d'année scolaire, j'ai envie de tout plaquer car les élèves sont pénibles!

J'hésite depuis plusieurs années à tenter l’agrégation en me disant que c'est un bon compromis : je travaillerai moins voir à mi temps en ayant un salaire convenable.


corinnem
corinnem
Niveau 1

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par corinnem le Ven 15 Juin 2018 - 17:10
Merci pour vos réponses.
Bien entendu étendre mes recherches en dehors de la FP n'est pas écarté cependant dans un premier temps j'essaie ce biais.
Sans m'étendre sur ma situation perso je ne suis pas en mesure de "prendre trop de risques" pour le moment ( seule, un enfant à charge, un crédit immo et d'autres charges).

Ce qui me fait vraiment suer c'est de savoir que l'on peut me refuser un détachement ( si pas de concours) alors que j'ai trouvé un poste.
J'ai répondu à des annonces (grâce à la BIEP) et j'ai déjà un rdv prévu la semaine prochaine.
Entamer ces démarches pour au final recevoir un refus de détachement Quitter le navire.. 1106105181
Savez vous pour quels motifs le rectorat peut refuser mon détachement? je suppose raisons de service mais dans ma discipline et dans mon établissement il vient d'y avoir une mesure de carte scolaire (perte d'heures).
faustine62
faustine62
Niveau 9

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par faustine62 le Ven 15 Juin 2018 - 19:53
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Honnêtement les détachements ça a l'air très compliqué...

C'est un concours interne qu'il faut viser.

C'est aussi mon avis.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lefteris le Ven 15 Juin 2018 - 19:56
@corinnem a écrit:Merci pour vos réponses.
Bien entendu étendre mes recherches en dehors de la FP n'est pas écarté cependant dans un premier temps j'essaie ce biais.
Sans m'étendre sur ma situation perso je ne suis pas en mesure de "prendre trop de risques" pour le moment ( seule, un enfant à charge, un crédit immo et d'autres charges).

Ce qui me fait vraiment suer c'est de savoir que l'on peut me refuser un détachement ( si pas de concours) alors que j'ai trouvé un poste.
J'ai répondu à des annonces (grâce à la BIEP) et j'ai déjà un rdv prévu la semaine prochaine.
Entamer ces démarches pour au final recevoir un refus de détachement Quitter le navire.. 1106105181
Savez vous pour quels motifs le rectorat peut refuser mon détachement? je suppose raisons de service mais dans ma discipline et dans mon établissement il vient d'y avoir une mesure de carte scolaire (perte d'heures).
En fait les rectorats n'ont guère comme argument que le manque de professeurs, qui n'est pas la faute de ces derniers. C'est donc contestable en CAP et même attaquable pour insuffisance de motivation (tant qu'il y en a encore, un projet de suppression des consultations en matière de situation individuelle est en gestation).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
corinnem
corinnem
Niveau 1

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par corinnem le Ven 15 Juin 2018 - 20:40
fef a écrit:En fait les rectorats n'ont guère comme argument que le manque de professeurs, qui n'est pas la faute de ces derniers. C'est donc contestable en CAP et même attaquable pour insuffisance de motivation (tant qu'il y en a encore, un projet de suppression des consultations en matière de situation individuelle est en gestation).

Voilà qui me rassure un peu.
J'espère que les CAP seront maintenues dans notre intérêt  Quitter le navire.. 395477654
Lefteris
Lefteris
Empereur

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lefteris le Ven 15 Juin 2018 - 21:18
@corinnem a écrit:
fef a écrit:En fait les rectorats n'ont guère comme argument que le manque de professeurs, qui n'est pas la faute de ces derniers. C'est donc contestable en CAP et même attaquable pour insuffisance de motivation (tant qu'il y en a encore, un projet de suppression des consultations en matière de situation individuelle est en gestation).

Voilà qui me rassure un peu.
J'espère que les CAP seront maintenues dans notre intérêt  Quitter le navire.. 395477654
Je l'espère aussi, mais le projet de loi n'est pas vraiment dans l'intérêt des fonctionnaires. Il l'est pour faciliter la mobilité voulue par l'administration, pas par toi. Moi, j'ai eu un avis favorable à une demande de détachement, puisqu'il fallait envoyer le dossier avant, pour candidater, avec avis du rectorat. Le problème, c'est que le poste ( dans mon ancienne administration en plus) était déjà pris dans les faits quand il est paru dans la BIEP , ou qu'on n'a pas voulu de moi.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Lola-Valérie
Lola-Valérie
Habitué du forum

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lola-Valérie le Sam 16 Juin 2018 - 21:44
@corinnem, j'ai une connaissance prof qui a eu sa demande de détachement refusée, c'était pour partir enseigner dans un IUT ou quelque chose comme ça, il était sur une discipline assez rare. Il s'était renseigné auprès d'une juriste qui lui avait dit qu'en cas de recours, il perdrait. En revanche, elle lui avait dit que le rectorat ne pourrait pas lui refuser une seconde fois, que dans ce cas la nécessité de service ne se justifiait plus. Si tu pars sans concours, tu viserais quel genre de poste ? Il y en a sûrement, mais je ne connais aucun prof qui ait eu un détachement purement administratif.

@littlejulie, tu fais quoi maintenant, si ce n'est pas indiscret ?

@coxy'nell, on ne quitte pas forcément sa région, et vraiment j'ai du mal à croire qu'on puisse ne pas trouver son bonheur dans la fonction publique où les métiers sont extrêmement variés, comme le dit Lefteris. Maintenant, c'est sûr que le changement implique une part d'incertitudes, et que le premier poste sur lequel on tombe n'est pas forcément le poste de ses rêves. Mais en ce qui me concerne, je trouve ça mille fois plus épanouissant que l'enseignement, parce que c'est beaucoup plus varié, j'apprends constamment de nouvelles choses, et j'ai suffisamment de perspectives pour être sûre de ne pas m'ennuyer pendant plusieurs dizaines d'années. Et comme littlejulie, je gagne 40% de plus que quand j'étais TZR, ce qui n'est pas négligeable...
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par LaMaisonQuiRendFou le Sam 16 Juin 2018 - 22:09
@Lola-Valérie a écrit:@corinnem, j'ai une connaissance prof qui a eu sa demande de détachement refusée, c'était pour partir enseigner dans un IUT ou quelque chose comme ça, il était sur une discipline assez rare. Il s'était renseigné auprès d'une juriste qui lui avait dit qu'en cas de recours, il perdrait. En revanche, elle lui avait dit que le rectorat ne pourrait pas lui refuser une seconde fois, que dans ce cas la nécessité de service ne se justifiait plus. Si tu pars sans concours, tu viserais quel genre de poste ? Il y en a sûrement, mais je ne connais aucun prof qui ait eu un détachement purement administratif.

@littlejulie, tu fais quoi maintenant, si ce n'est pas indiscret ?

@coxy'nell, on ne quitte pas forcément sa région, et vraiment j'ai du mal à croire qu'on puisse ne pas trouver son bonheur dans la fonction publique où les métiers sont extrêmement variés, comme le dit Lefteris. Maintenant, c'est sûr que le changement implique une part d'incertitudes, et que le premier poste sur lequel on tombe n'est pas forcément le poste de ses rêves. Mais en ce qui me concerne, je trouve ça mille fois plus épanouissant que l'enseignement, parce que c'est beaucoup plus varié, j'apprends constamment de nouvelles choses, et j'ai suffisamment de perspectives pour être sûre de ne pas m'ennuyer pendant plusieurs dizaines d'années. Et comme littlejulie, je gagne 40% de plus que quand j'étais TZR, ce qui n'est pas négligeable...

Quand on est PRAG/PRCE (par exemple en IUT) on est pas détaché mais affecté dans un établissement d'enseignement supérieur.

Quand on a un poste de PRAG/PRCE lors de la 1ère session de recrutement (sept-déc), le rectorat n'a pas son mot à dire ; c'est uniquement pour la 2e session (mars-juin) que cela peut poser problème. Et effectivement, c'est a priori assez difficile de s'y opposer... C'est pour cela qu'il faut privilégier la 1ère session de recrutement.

Je n'ai jamais rien lu concernant l'impossibilité d'un 2e refus !

Les détachements dans une autre administration sont difficiles à obtenir car il faut que vos compétences soient en rapport avec le poste visé (et intéressent l'administration en question). On dit que "beaucoup" de postes publiés le sont pour la forme, et qu'ils sont en réalité déjà pourvus. Je n'en sais rien.

C'est aussi ce que j'avais entendu dire concernant les recrutements dans le supérieur et j'ai pu constater que c'était globalement faux (même si ce type de pratique existe).

Les personnes que je connais qui ont eu un détachement sont de deux profils :
1 - Jeune agrégé qui a passé très peu de temps dans l'enseignement (voire 1 seule année pour le stage et la titularisation dans la fonction publique), avec une compétence particulière (droit, comptabilité...), n'ayant pas envie de repasser de concours et ayant généralement déjà un contact dans l'administration visée (stage, année de césure). J'ai quelques camarades dans ce cas, mais ils ne sont pas nombreux et ont généralement un M2 spécifique dans le domaine visé (en plus de l'agrég). C'est le détachement "haut potentiel" : "regardez je suis gentil, compétent (et propre), est-ce que je peux venir bosser chez vous ?"
2 - Seconde partie de carrière et détachement obtenu sur un poste administratif d'un niveau assez bas. C'est ce que j'appelle le "détachement soulagement" afin de fuir l'EN.
Dans les deux cas ils sont peu nombreux. Par exemple dans la catégorie 1 j'en connais qui ont été bien déçus (malgré leur super CV) et qui n'ont finalement rien eu... La seule solution est alors de repasser un concours. Je pense d'ailleurs que c'est la meilleure solution, au moins c'est clair : on a le concours, on change de statut, point final.
Lola-Valérie
Lola-Valérie
Habitué du forum

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Lola-Valérie le Sam 16 Juin 2018 - 22:19
@LaMaisonQuiRendFou c'est pour ça que je disais "ou quelque chose comme ça" pour l'IUT, ça devait être un autre truc, car c'était assurément un détachement. Il n'y a effectivement pas de règle écrite indiquant qu'ils ne peuvent pas refuser deux fois de suite, mais pour le coup la collègue juriste disait que la nécessité de service ne tiendrait pas au tribunal administratif s'ils renouvelaient et qu'il faisait un recours. De fait, souvent, quand on menace d'aller au TA, ça peut faire bouger les choses...

Des détachements, il peut y en avoir en territoriale je pense, où il y a vraiment des gens de tous horizons (il y avait un ex sur le forum quitter l'enseignement, d'ailleurs), et parfois des difficultés à recruter (les postes pourvus à l'avance, c'est de moins en moins vrai, et ça l'est davantage à l'Etat qu'en territoriale). Mais clairement, il vaut mieux viser les concours, là pour le coup, je connais des dizaines et des dizaines de profs qui ont réussi... Pour avoir corrigé un concours de cat. A cette année, le niveau peut être vraiment très bas, pour peu qu'on sache écrire on a toutes ses chances.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par LaMaisonQuiRendFou le Sam 16 Juin 2018 - 22:27
@Lola-Valérie a écrit:@LaMaisonQuiRendFou c'est pour ça que je disais "ou quelque chose comme ça" pour l'IUT, ça devait être un autre truc, car c'était assurément un détachement.

Si c'était pour de l'enseignement, c'était probablement pour un poste de PRAG/PRCE. Dans ce cas, c'est donc une affectation (définitive), mais fondamentalement cela ne change pas grand-chose. Le rectorat peut effectivement s'opposer à l'affectation lors de la 2e session de recrutement (pour "nécessité de service").
avatar
Cath
Bon génie

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par Cath le Sam 16 Juin 2018 - 22:42
Il y existe aussi des détachements pour le supérieur.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Quitter le navire.. Empty Re: Quitter le navire..

par LaMaisonQuiRendFou le Sam 16 Juin 2018 - 22:59
@Cath a écrit:Il y existe aussi des détachements pour le supérieur.

C'est quel type de poste ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum