Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Oonnay
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Oonnay le Dim 24 Juin - 18:03
@Verdurette a écrit:C'est trop loin, je ne me souviens pas des fins d'années entre 1971 et 1977... à part les glaces raisin au rhum de chez Petitet entre deux exos des Annales de bac au Square Saint-Lambert ... et il y avait beaucoup d'exos puisque les sujets étaient différents selon les académies.
J'ai un souvenir impérissable de mon année de seconde car je faisais aussi partie de ceux qui allaient au collège jusqu'au dernier jour. Alors finir mi juin c'était cool  Very Happy .
avatar
Babarette
Doyen

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Babarette le Dim 24 Juin - 18:27
Mais oui, c'est ça Graisse-Boulons, c'est malhonnête... Donc le mec a choisi le budget le plus élevé, et il demande aux plus démunis de faire des efforts. N'est-ce pas se moquer du monde? Je le répète, 5€ par mois, c'est soixante euros par an. Rien du tout pour un nanti, une grosse somme pour quelqu'un qui est dans la dèche.
On ne me fera pas pleurer parce que de la vaisselle date d'il y a quinze ans, faut pas trop se moquer du monde.
Mais là n'est pas le sujet, je vais plutôt ouvrir un fil, s'il n'existe pas déjà.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Verdurette le Lun 25 Juin - 5:32
@PabloPE a écrit: Aucune chance, les PE ont tous eu 36 matinées de plus par an sans aucune compensation.

Pablo, je suis perplexe : les horaires de travail devant élèves étaient répartis différemment, mais restaient les mêmes. Il n'y avait donc pas plus d'heures de travail pour un salaire inchangé. Je comprends bien l'incidence que la répartition sur 4 jours et demi peut avoir sur les frais de garde d'enfants et/ou de déplacement , mais on ne peut pas dire non plus qu'on travaillait plus pour le même salaire, mathématiquement, c'est inexact.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Thalia de G le Lun 25 Juin - 6:05
Ahem, si vous pouviez cesser le hs et revenir à nos moutons...

Edit : topic nettoyé de digressions sur la vaisselle élyséenne et déverrouillé.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Mirobolande
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Mirobolande le Sam 30 Juin - 19:21
@Verdurette a écrit:
@PabloPE a écrit: Aucune chance, les PE ont tous eu 36 matinées de plus par an sans aucune compensation.  

Pablo, je suis perplexe : les horaires de travail devant élèves étaient répartis différemment, mais restaient les mêmes. Il n'y avait donc pas plus d'heures de travail pour un salaire inchangé. Je comprends bien l'incidence que la répartition sur 4 jours et demi peut avoir sur les frais de garde d'enfants et/ou de déplacement , mais on ne peut pas dire non plus qu'on travaillait plus pour le même salaire, mathématiquement, c'est inexact.
Moi, entre un aller-retour de deux heures de plus par semaine, plus une journée rallongée (activités placées après la cantine) et 3 h le mercredi, ça me fait 6 h de plus consacrées au travail que la semaine de 4 jours. Sans compensation.La pilule est amère.
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par PabloPE le Sam 30 Juin - 19:47
@PabloPE a écrit:
@Li-Li a écrit:
Je suis entièrement d'accord, si on nous allonge le temps de présence il va falloir une compensation, dans aucun corps de métier on accepterait de venir travailler en plus sans rien en échange. Et je fais déjà 35 heures suivant le décret qui indique le temps de travail des enseignements, je fais même plus.
Déjà que l'on va vers une perte du paritarisme dans le métier, ensuite moins de vacances et puis on va nous demander de surveiller la cantine et des études. Bon bah clairement, je fuis.
Aucune chance, les PE ont tous eu 36 matinées de plus par an sans aucune compensation. Quand on était au 4 jours dans les départements pilotes on travaillait déjà quelques jours de plus dans l'année. Bref ce que j'ai retenu de tout ça c'est de 1 qu'ils font ce qu'ils veulent avec nos conditions de vie (ça fait cher 36 jours de plus quand on compte les trajets et les frais de garde) et de 2 que les syndicats ne peuvent/veulent rien faire. L'argument était qu'on faisait moins d’heures par semaine (en fait on attend juste plus longtemps que les parents débauchent). Si on passe vos 18h hebdomadaires à 17h on pourra alors vous demander de venir 2 semaines de plus (avec deux heures de réunions).

@Verdurette a écrit:
@PabloPE a écrit: Aucune chance, les PE ont tous eu 36 matinées de plus par an sans aucune compensation.  

Pablo, je suis perplexe : les horaires de travail devant élèves étaient répartis différemment, mais restaient les mêmes. Il n'y avait donc pas plus d'heures de travail pour un salaire inchangé. Je comprends bien l'incidence que la répartition sur 4 jours et demi peut avoir sur les frais de garde d'enfants et/ou de déplacement , mais on ne peut pas dire non plus qu'on travaillait plus pour le même salaire, mathématiquement, c'est inexact.
Tiens toi aussi tu ne comptes que le temps face aux élèves comme temps de travail?
Avant je faisais en gros 8h30/17h00 tous les jours, cette année je fais en gros 8h30/17h00 (je lutte pourtant) et 8h30/12h30 le mercredi (sans parler des vendredis après-midis, mes parents d'élèves travaillent, les AP sont toujours jusqu'à 19h. Si effectivement je n'ai pas plus d'heures face aux élèves je pars toujours de chez moi à 7h30 et rentrent toujours aussi tard sauf que le mercredi j'y retourne donc si je travaille plus pour gagner le même salaire.
Maintenant ton argument est effectivement celui sorti pour faire avaler la pilule de la semaine de 5 jours.
C'est ce qui risque aussi de se passer pour réduire les vacances scolaires.
@Mirobolande a écrit:
Moi, entre un aller-retour de deux heures de plus par semaine, plus une journée rallongée (activités placées après la cantine) et 3 h le mercredi, ça me fait 6 h de plus consacrées au travail que la semaine de 4 jours. Sans compensation.La pilule est amère.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Verdurette le Dim 1 Juil - 3:23
Je regrette le calme du mercredi matin, là dessus je ne change pas d'avis. Je reste persuadée que, dans l'absolu, avoir 5 journées plus courtes avec tous les fondamentaux le matin, une activité sportive ou artistique structurée en début d'après-midi, et une aide aux devoirs quand l'enfant retrouve ses aptitudes au travail vers 15 h 30 serait la bonne solution. Mais si j'ai souligné graissé "dans l'absolu", c'est que c'est aussi aléatoire que les TAP entre les villes riches qui regorgent d'associations et d'activités, et les territoires ruraux. Et je trouve qu'on a déjà bien trop malmené ces derniers.
Donc je pense que 5 jours courts et moins de vacances , c'est mieux. C'est mon avis et je comprends que vous ne le partagiez pas.  Cela ne résout pas le problème du périscolaire, mais c'est plus un problème d'organisation de la vie professionnelle des parents et des transports, et on ne peut pas non plus charger l'école la mule de tous les maux de la société.

Je n'ai plus d'enfants à aller chercher à l'école puisque ma dernière passe le bac, mais j'ai donné, je sais ce que c'est, et quand elles étaient plus jeunes, j'ai été ZIL ou en poste  dans une région à embouteillages ou RER  capricieux. Ma philosophie était que, quel que soit le changement qu'on nous pondait, je restais calée sur leur rythme scolaire.
avatar
lene75
Empereur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par lene75 le Dim 1 Juil - 22:23
Dans le secondaire, il faut quand même se rendre compte de ce que signifierait un "allègement" de la journée de nos élèves. Concrètement, ça veut dire qu'il faut supprimer des heures dans la semaine. Lesquelles ? Il y a deux options :
- soit on supprime carrément des matières (ou on semestrialise les matières "secondaires") ;
- soit, inévitablement, on diminue les horaires hebdos des disciplines existantes. Quelles sont les disciplines qui ont encore des horaires hebdo décents et qui peuvent se permettre de perdre encore ne serait-ce qu'une heure dans la semaine sans que ça ne nuise à la continuité pédagogique ? L'émiettement de l'enseignement est-il souhaitable ?
Par ailleurs, côté prof, une diminution de l'horaire hebdo des élèves signifie mathématiquement une augmentation du nombre de classes par prof, et donc de la charge de travail hebdo. Parce qu'il ne faut pas rêver, nos obligations de service ne vont pas diminuer. La diminution de nos horaires, c'est ce que nous avons vécu en philo avec la perte de la 4e heure en S et du dédoublement dans les séries technos, eh ben je peux vous dire qu'une à deux classes de plus dans un service, ça fait mal au c*, surtout quand les conditions d'enseignement dans lesdites classes sont dégradées par le fait qu'on voit moins les élèves.
Allègement de l'edt contre raccourcissement des vacances pour les élèves, ça veut dire raccourcissement des vacances ET alourdissement de la charge de travail hebdo pour les profs.

PS : le comique de l'histoire, c'est qu'on a un président qui raconte dans les journaux people que le soir, quand il rentrait de l'école, sa grand-mère lui faisait travailler la grammaire, etc., et qui laisse entendre, en gros, que c'est à elle qu'il doit tout. Elle devait trouver que ses journées d'école étaient trop courtes. Malheureusement tout le monde n'a pas une grand-mère ancienne principale de collège... à moins qu'il n'ait en tête de faire rester les profs dans les établissements le soir pour prendre en charge les élèves qui ne pourront pas l'être par leurs familles.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Zryblowskowsky
Niveau 3

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Zryblowskowsky le Lun 2 Juil - 9:29
Voici une proposition d'organisation de la fin d'année scolaire

Fin des cours: Le 17 juin
Du 18 juin au 25 juin: Ecrits du Bac
Du 26 juin au 4 juillet: Conseils de classe et reprise des cours (La correction du Bac étant délocalisée en Afrique francophone, Roumanie, Bulgarie...)
Du 5 juillet au 10 juillet: Délibérations et oraux de rattrappage
Du 11 juillet au 1er Août: Encadrement du nouveau service militaire (avec défilé obligatoire le 14 juillet)
Du 2 Aout au 9 Août: Grand nettoyage du lycée avec participation obligatoire des profs (une feuille d'émargement devra être signée en début et fin de chaque demi journée)
Du 10 août au 20 Août: Vacances
Du 21 Août au 23 Août: Pré rentrée
Rentrée des élèves le 25 Août


Dernière édition par Zryblowskowsky le Lun 2 Juil - 9:55, édité 2 fois
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Tamerlan le Lun 2 Juil - 9:31
@Zryblowskowsky a écrit:Voici une proposition d'organisation de la fin d'année scolaire

Fin des cours: Le 15 juin
Du 18 juin au 25 juin: Ecrits du Bac
Du 26 juin au 2 juillet: Conseils de classe et correction du Bac
Du 5 juillet au 10 juillet: Délibérations et oraux de rattrappage
Du 13 juillet au 1er Août: Encadrement du nouveau service militaire (avec défilé obligatoire le 14 juillet)
Du 2 Aout au 7 Août: Grand nettoyage du lycée avec participation obligatoire des profs (une feuille d'émargement devra être signée en début et fin de chaque demi journée)
Du 10 août au 20 Août: Vacances
Du 21 Août au 23 Août: Pré rentrée
Rentrée des élèves le 25 Août

Ça me parait bien ça coeurs mais du 10 au 20 août j'ai peur de m'ennuyer

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Sylvain de Saint-Sylvain le Lun 2 Juil - 9:37
@lene75 a écrit:- soit on supprime carrément des matières (ou on semestrialise les matières "secondaires") ;

On supprime l'AP, les enseignements d'exploration, l'EMC, les TPE et c'est bon pour le lycée Very Happy

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
lene75
Empereur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par lene75 le Lun 2 Juil - 9:48
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@lene75 a écrit:- soit on supprime carrément des matières (ou on semestrialise les matières "secondaires") ;

On supprime l'AP, les enseignements d'exploration, l'EMC, les TPE et c'est bon pour le lycée Very Happy

Ah, donc les élèves se font enfler autant que nous : ils ne gagnent quasi rien, disons en moyenne 2h par semaine pour mes terminales, et encore même pas, et on raccourcit leurs vacances pour ça parce que les journées ont été considérablement allégées, waouh !!! Pour rappel, d'ailleurs, ces heures ont initialement été soustraites aux horaires disciplinaires et d'aucuns, dont je suis, avaient signalé que c'était la 1re étape avant la suppression définitive de ces heures, qui ne seraient jamais rendues aux disciplines.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Sylvain de Saint-Sylvain le Lun 2 Juil - 9:52
Oui, bien sûr. J'aimerais aussi que ces heures reviennent aux disciplines, et je n'aimerais pas qu'elles soient simplement supprimées.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Tamerlan le Lun 2 Juil - 9:55
C'était très bien les TPE.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Anaxagore le Lun 2 Juil - 10:03
Ah ben je sais pas mais chaque année les collègues qui y assistent tentent de se pendre avec leur slip en fin d'exposé.


_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Tamerlan le Lun 2 Juil - 10:23
En fait les avis sont assez partagés sur le principe du dispositif. Dans mon bahut c'est 50-50 je pense. Ce que que considère comme assez sûr c'est que ça peut fonctionner :
- sur des élèves très motivés
- et avec un dispositif très encadré, pour les forcer à la gestion du temps.
Après ça doit être variable aussi selon les disciplines. Les sciences humaines s'y prêtent je trouve plutôt bien.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Anaxagore le Lun 2 Juil - 10:29
Je suis assez d'accord. Le désastre n'est pas inhérent au dispositif dans l'absolu. Les réalisations sont par contre très souvent hallucinogènes et fortement dépendantes du contexte comme tu le soulignes.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Beniamino Massimo le Lun 2 Juil - 10:39
@lene75 a écrit:
Par ailleurs, côté prof, une diminution de l'horaire hebdo des élèves signifie mathématiquement une augmentation du nombre de classes par prof, et donc de la charge de travail hebdo. Parce qu'il ne faut pas rêver, nos obligations de service ne vont pas diminuer. La diminution de nos horaires, c'est ce que nous avons vécu en philo avec la perte de la 4e heure en S et du dédoublement dans les séries technos, eh ben je peux vous dire qu'une à deux classes de plus dans un service, ça fait mal au c*, surtout quand les conditions d'enseignement dans lesdites classes sont dégradées par le fait qu'on voit moins les élèves.
Allègement de l'edt contre raccourcissement des vacances pour les élèves, ça veut dire raccourcissement des vacances ET alourdissement de la charge de travail hebdo pour les profs.
C'est bien résumé. C'est une tactique parmi d'autres pour gratter des heures ici ou là, sans faire de bruit, comme le passage à 2h30 en LV2 au collège, qui a eu comme conséquence d'alourdir le service de beaucoup de collègues.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par RogerMartin le Lun 2 Juil - 20:47
Je voudrais poser le sujet des vacances : il m'en faut, là, maintenant. Twisted Evil

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
johel
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par johel le Mar 10 Juil - 17:10
Ca y est, c'est parti. Apparemment le calendrier 2018/2019 sera discuté au CSE de jeudi 12 juillet.....

https://www.bfmtv.com/societe/le-calendrier-scolaire-2018-2019-fait-des-mecontents-1487175.html

J'espère qu'il ne va pas être modifié maintenant...On s'organise souvent par anticipation en fonction de ce calendrier (professionnellement mais aussi personnellement...).

Et ce calendrier est connu depuis un an. Et c'est maintenant qu'ils réagissent (FCPE etc...)...Tiens tiens....
avatar
Will.T
Prophète

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Will.T le Mar 10 Juil - 17:32
@johel a écrit:Ca y est, c'est parti. Apparemment le calendrier 2018/2019 sera discuté au CSE de jeudi 12 juillet.....

https://www.bfmtv.com/societe/le-calendrier-scolaire-2018-2019-fait-des-mecontents-1487175.html

J'espère qu'il ne va pas être modifié maintenant...On s'organise souvent par anticipation en fonction de ce calendrier (professionnellement mais aussi personnellement...).

Et ce calendrier est connu depuis un an. Et c'est maintenant qu'ils réagissent (FCPE etc...)...Tiens tiens....
IL doit y avoir une erreur, le programme du CSE au 12, c'est le calendrier 2019-2020.
Et il serait temps d'ailleurs !
johel
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par johel le Mar 10 Juil - 17:52
[quote="Will.T"]
@johel a écrit:Ca y est, c'est parti. Apparemment le calendrier 2018/2019 sera discuté au CSE de jeudi 12 juillet.....

https://www.bfmtv.com/societe/le-calendrier-scolaire-2018-2019-fait-des-mecontents-1487175.html

J'espère qu'il ne va pas être modifié maintenant...On s'organise souvent par anticipation en fonction de ce calendrier (professionnellement mais aussi personnellement...).

Et ce calendrier est connu depuis un an. Et c'est maintenant qu'ils réagissent (FCPE etc...)...Tiens tiens....
IL doit y avoir une erreur, le programme du CSE au 12, c'est le calendrier 2019-2020.
Et il serait temps d'ailleurs ![/quote

Cest bien ce que je pensais....mais beaucoup de média ( enfin si on peute les appeler ainsi. ...) relaient cette désinformation aujourd'hui....
avatar
lene75
Empereur

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par lene75 le Mar 10 Juil - 21:08
Je pense aussi que c'est une erreur tant ça mettrait le bazar : les gens posent leurs congés en fonction de ça, ce sont toutes les entreprises qui seraient touchées s'il y avait un changement. D'ailleurs la crèche vient de nous envoyer le calendrier définitif de ses jours d'ouverture, prévus en partie en fonction des vacances scolaires et qu'elle a transmis à la CAF.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
johel
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par johel le Mar 17 Juil - 15:44
Bon a priori rien ne changera en 2019 2020 pour les vacances. Par contre pour 2020 2021 du changement en vue à cause du bac nouvelle formule mais je n'ai pas bien compris comment cela risque de changer ???

http://www.liberation.fr/france/2018/07/14/le-calendrier-scolaire-2019-2020-ne-satisfait-ni-les-parents-ni-les-enseignants_1666375

https://www.la-croix.com/Famille/Education/Pourquoi-calendrier-scolaire-2019-2020-fait-polemique-2018-07-12-1200954704

avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Graisse-Boulons le Jeu 16 Aoû - 14:41
@Babarette a écrit:Pardon Graisse-Boulons, mais là, c'est quand même franchement incroyable d'écrire des choses pareilles. Tu crois que c'est avec un n à 550€ par mois, on sort de la pauvreté? Plutôt que de le supprimer "parce que la personne reste dans la pauvreté", on ne pourrait pas... l'augmenter?

Oh oui, c'est incroyable ! Et ce n'est pas ce que j'ai dis : j'ai dis, sources à l'appuis (INSEE), que la France était le pays qui dépensait le plus, probablement au monde, dans le social et qu'avec toutes les forces des petits bras des contribuables, on arrivait à fournir 550 euros par mois ("on arrive pas à éradiquer la pauvreté"). Il faut donc ouvrir les yeux : CA NE MARCHE PAS. Alors si vous voulez augmenter les prestations, OK, mais il va falloir prendre cet ressource aux travailleurs et que tous les gens qui travaillent pour l'état le fassent gratuitement et payent quand même des impôts. Perso, je ne suis pas l'Abbée Pierre : Sur trois générations, les miens se sont, pardonnez moi, "sorti les doigts". Mon grand-père est arrivé en France sans toucher un mot de français. La seule citation qu'il connaissait était "t'occupes pas de la marque du vélo : pédales". CA, ici, ça MARCHE ! La France offre déjà la santé et l'éducation GRATOS ou presque, qu'elle en soit infiniment remerciée car c'est ce qui rend les choses possibles...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par JPhMM le Jeu 16 Aoû - 15:44
Europe1 a écrit:Interrogé par Europe 1, le ministre de l'Education pense que les écoliers français ont trop de vacances.
INTERVIEW
Avec 140 jours de classe, les écoliers français ont le nombre de jours d'école le plus faible des pays développés, et par conséquent les journées de travail les plus longues et les plus chargées. "Il y a un sujet des vacances en France. Ça fait longtemps que je dis que l'on va devoir le poser, tranquillement mais sûrement", a déclaré le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, vendredi au micro de la matinale d'Europe 1. "Au cours du quinquennat, on va réfléchir à cette question-là", promet-il.
Rappelons tout de même que monsieur le ministre évoque un chiffre pour nous faire avaler une couleuvre qui n'a rien à voir avec le chiffre en question.
En effet, si le nombre de jours de classe est si bas pour les écoliers français, cela n'est pas du tout du fait du nombre de semaines de vacances, mais du fait du nombre de jours travaillés par les élèves pendant les semaines de travail.
Si l'on regarde le nombre de semaines de vacances, la France est très loin d'être la championne d'Europe du nombre de semaines de vacances.

Par exemple : vacances d'été. Prétendument en France les plus longues d'Europe, d'après tous les veaux des médias.



http://www.europe-crean.eu/wp-content/uploads/2017/11/ECAH17001ENN.en_.pdf

Bref, monsieur le ministre nous prend tout simplement pour des cons.
Le problème n'est pas du tout le nombre de semaines de vacances.
Mais alors ? pourquoi nous mettre ça sur le tapis ? D'après vous ?


Dernière édition par JPhMM le Jeu 16 Aoû - 19:08, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum