Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Graisse-Boulons
Niveau 8

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Graisse-Boulons le Sam 23 Juin 2018 - 17:03
[quote="XIII"]Le syndicat des moniteurs de ski SNMSF (ESF), "l'armée rouge" compte 17 000 syndiqués (obligatoire pour travailler...) est plus puissant que 800 000 enseignants...comme quoi nous sommes vraiment des moutons avec la FSU et l'UNSA comme bergers. Ce syndicat FAIT la pluie et le beau temps sur le calendrier des vacances scolaires...

https://www.linfodurable.fr/le-syndicat-des-moniteurs-de-ski-tourne-la-page-chabert-4054

Et que l'on arrête de me dire qu'être syndiqué ne sert à rien...[/quote]

Etre syndiqué, pour un enseignant, c'est se battre dans l'intérêt des autres fonctionnaires : c'est la même bourse qui nous rémunère et son périmètre à plutôt tendance à se réduire...depuis que les "combats" sont "unitaires", il faut négocier en lâchant certaines choses pour en obtenir d'autres et mon petit doigt (15/20 ans d'observation), m'a fait remarquer la chose suivante : à la fin, on toujours fini par lâcher les profs qui sont les plus nombreux pour obtenir des choses. La conclusion est toujours la même et on demande aux profs de se réjouir de ce que les "catégorieC-les-pauvres" aient plus de ci, que les infirmiers ou que sais-je ? aient "enfin" plus de ça, le tout dans une ambiance "qu'est-ce qu'on est gentils et chevaleresques de penser aux autres" qui m'insupporte avec une intensité qui est croissante en suivant le décrochage progressif des enseignants...Pardon, hein.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Thalia de G le Sam 23 Juin 2018 - 17:05
@Graisse-Boulons peux-tu corriger tes balises te citation de tes deux derniers messages ? Tu peux prendre la précaution de prévisualiser avant d'envoyer.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par RogerMartin le Sam 23 Juin 2018 - 19:22
@Cath a écrit:Tu auras les deux : des journées de cours plus courtes, que tu feras suivre par les études surveillées (faut bien que tu remplisses ton ORS).
Et le tout avec moins de vacances.

On est bien d'accord :
1. la journée des élèves ne sera pas raccourcie; ils auront peut-être moins de cours, mais ce sera prolongé par des heures de collectivité, qui seront bien pénibles.
2. je ne vois pas d'annonces sur un allègement des horaires hebdomadaires des collègues

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Marc Smith
Marc Smith
Niveau 6

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Marc Smith le Sam 23 Juin 2018 - 20:02
@RogerMartin a écrit:
@Cath a écrit:Tu auras les deux : des journées de cours plus courtes, que tu feras suivre par les études surveillées (faut bien que tu remplisses ton ORS).
Et le tout avec moins de vacances.

On est bien d'accord :
1. la journée des élèves ne sera pas raccourcie; ils auront peut-être moins de cours, mais ce sera prolongé par des heures de collectivité, qui seront bien pénibles.
2. je ne vois pas d'annonces sur un allègement des horaires hebdomadaires des collègues

Lorsque Blanquer dit (je cite) "Il y a un sujet des vacances en France. Ça fait longtemps que je dis que l'on va devoir le poser, tranquillement mais sûrement". Au moment de la discussion, c'est là dessus qu'il faudra insister. Élèves comme professeurs, je constate à chaque fois que les une ou deux dernières semaines en fonction du calendrier scolaires sont souvent pénibles. Rallonger l'année scolaire en diminuant le volume horaire me parait plutôt une bonne idée.

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
Alegato.
Alegato.
Niveau 7

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Alegato. le Sam 23 Juin 2018 - 20:19
J'imagine que les horaires des élèves seront diminués mais pas ceux des profs. Tu feras donc plus de semaine de cours sans augmentation de salaire et cela permettra d'économiser des postes.
Paleoprof
Paleoprof
Habitué du forum

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Paleoprof le Sam 23 Juin 2018 - 20:49
@Alegato. a écrit:J'imagine que les horaires des élèves seront diminués mais pas ceux des profs. Tu feras donc plus de semaine de cours sans augmentation de salaire et cela permettra d'économiser des postes.

Et oui! Il faut arrêter de rêver,  hein, nous sommes des fainéants qui "travaillont" 18 heures par semaine 6 mois par an. Alors bon, il est temps de se mettre à l'heure des 35 heures d'Aubry !

_________________
Je construis ma suite...... pingouin     Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 3201648960   pingouin
Pseudo
Pseudo
Demi-dieu

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Pseudo le Sam 23 Juin 2018 - 21:02
Oui, posons le sujet là, dans un coin, près de la poubelle. On viendra s'en occuper quand on aura le temps.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
pseudo-intello
Érudit

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par pseudo-intello le Sam 23 Juin 2018 - 21:19
@Marc Smith a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@Cath a écrit:Tu auras les deux : des journées de cours plus courtes, que tu feras suivre par les études surveillées (faut bien que tu remplisses ton ORS).
Et le tout avec moins de vacances.

On est bien d'accord :
1. la journée des élèves ne sera pas raccourcie; ils auront peut-être moins de cours, mais ce sera prolongé par des heures de collectivité, qui seront bien pénibles.
2. je ne vois pas d'annonces sur un allègement des horaires hebdomadaires des collègues

Lorsque Blanquer dit (je cite) "Il y a un sujet des vacances en France. Ça fait longtemps que je dis que l'on va devoir le poser, tranquillement mais sûrement". Au moment de la discussion, c'est là dessus qu'il faudra insister. Élèves comme professeurs, je constate à chaque fois que les une ou deux dernières semaines en fonction du calendrier scolaires sont souvent pénibles. Rallonger l'année scolaire en diminuant le volume horaire me parait plutôt une bonne idée.  

Les dernières semaines sont pénibles, précisément aprce qu'elles sont le dernières et que les élèves ont les vacances en ligne de mire. Quoi que tu fasses, il y aura toujours des dernières semaines.

Quant à rallonger l'année scolaire, sans rire, vous ne trouvez pas que les chaleurs du mois de juin sont déjà assez pénibles comme ça ? Vous voulez placer "l'allongement" en juillet, ou en août ? Vous pensez sincèrement que l'EN va nous payer des clims ?
Vous pensez sincèrement que les élèves viendront en classe, au lieu de se barrer en échelonné en vacances le dernier mois de l'année parce que "c'est moins cher" ? (et pire : se barrer puis revenir, en parfait tourisme, complètement à la ramasse après sa semaine de vacances)

... d'autant qu'on est bien d'accord, si les 8 semaines de congés d'été se muent en 4, ou 5, les tarifs vont monter en conséquence, pour que le secteur du tourisme "rattrape" la perte liée au raccourcissement de la haute saison. Avec un salaire de prof, on ne pourrait plus partir, et les non-profs classe moyenne ne le opurraient qu'en partant en temps scolaire. Une fois de plus, nous serions les seuls neuneus vraiment coincés dans nos classes.
Marc Smith
Marc Smith
Niveau 6

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Marc Smith le Dim 24 Juin 2018 - 3:21
@pseudo-intello a écrit:
@Marc Smith a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@Cath a écrit:Tu auras les deux : des journées de cours plus courtes, que tu feras suivre par les études surveillées (faut bien que tu remplisses ton ORS).
Et le tout avec moins de vacances.

On est bien d'accord :
1. la journée des élèves ne sera pas raccourcie; ils auront peut-être moins de cours, mais ce sera prolongé par des heures de collectivité, qui seront bien pénibles.
2. je ne vois pas d'annonces sur un allègement des horaires hebdomadaires des collègues

Lorsque Blanquer dit (je cite) "Il y a un sujet des vacances en France. Ça fait longtemps que je dis que l'on va devoir le poser, tranquillement mais sûrement". Au moment de la discussion, c'est là dessus qu'il faudra insister. Élèves comme professeurs, je constate à chaque fois que les une ou deux dernières semaines en fonction du calendrier scolaires sont souvent pénibles. Rallonger l'année scolaire en diminuant le volume horaire me parait plutôt une bonne idée.  

Les dernières semaines sont pénibles, précisément aprce qu'elles sont le dernières et que les élèves ont les vacances en ligne de mire. Quoi que tu fasses, il y aura toujours des dernières semaines.

Quant à rallonger l'année scolaire, sans rire, vous ne trouvez pas que les chaleurs du mois de juin sont déjà assez pénibles comme ça ? Vous voulez placer "l'allongement" en juillet, ou en août ? Vous pensez sincèrement que l'EN va nous payer des clims ?
Vous pensez sincèrement que les élèves viendront en classe, au lieu de se barrer en échelonné en vacances le dernier mois de l'année parce que "c'est moins cher" ? (et pire : se barrer puis revenir, en parfait tourisme, complètement à la ramasse après sa semaine de vacances)

... d'autant qu'on est bien d'accord, si les 8 semaines de congés d'été se muent en 4, ou 5, les tarifs vont monter en conséquence, pour que le secteur du tourisme "rattrape" la perte liée au raccourcissement de la haute saison. Avec un salaire de prof, on ne pourrait plus partir, et les non-profs classe moyenne ne le opurraient qu'en partant en temps scolaire. Une fois de plus, nous serions les seuls neuneus vraiment coincés dans nos classes.


Les dernières semaines de cours sont pénibles parce que les emplois du temps des élèves sont hallucinants. Je persiste et signe : un gamin qui doit se lever entre 5 et 6 heures pour pouvoir être en cours à 8 heures et pour terminer à 18 heures et rentrer chez lui pas avant 19 heures (et c'est courant dans mon lycée), je ne voit pas comment il peut s'organiser pour ses devoirs et sa vie sociale !

Concernant les chaleurs et le mois de juillet-août, les arguments sont recevables. Pourquoi pas imaginer un système dans lequel les élèves seraient présents jusque fin juin en organisant les conseils de classe du troisième trimestre à la toute fin d'année. Et raccourcir les vacances de la Toussaint, qui n'apportent rien au secteur du tourisme, et viennent beaucoup trop tôt dans l'année scolaire ?

Et je précise que mon idée n'est pas de travailler plus pour gagner moins, mais de travailler mieux, avec des volumes horaires mieux répartis sur l'année scolaire.

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
Will.T
Will.T
Prophète

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Will.T le Dim 24 Juin 2018 - 7:19
@Marc Smith a écrit:
Et je précise que mon idée n'est pas de travailler plus pour gagner moins, mais de travailler mieux, avec des volumes horaires mieux répartis sur l'année scolaire.
En diminuant les vacances de toussaint et en allongeant la présence et le travail effectif des élèves jusqu'à fin juin, ce n'est certes pas travailler plus pour gagner moins, mais travailler plus pour gagner autant, sans garantie de mieux.
Quant aux vacances de toussaint, elles sont au contraire bienvenues, j'y arrive en général bien crevé.

Notre pvr d'achat est rogné d'année en année. Les vacances sont clairement une des rares compensations. Je n'ai aucune envie qu'on "en discute".
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par mistinguette le Dim 24 Juin 2018 - 7:31
Itou. Qu' on arrête en plus au final, qui à 2.5 mois de vacances? Les secondes, une fois dans leur scolarité, quˋils en profitent çà narrivera plus. Les profs sont mobilisés, eux, jusqu'au 12 juillet, reprennent le 31. On va donc se calmer sur le fantasme! Ça sert à rien de rallonger pour faire du chiffre. Perso, on devait arrêter au collège au brevet, et ensuite une semaine administrative.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
EdmondDantès
EdmondDantès
Niveau 1

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par EdmondDantès le Dim 24 Juin 2018 - 9:21
@Will.T a écrit:
@Marc Smith a écrit:
Et je précise que mon idée n'est pas de travailler plus pour gagner moins, mais de travailler mieux, avec des volumes horaires mieux répartis sur l'année scolaire.
En diminuant les vacances de toussaint et en allongeant la présence et le travail effectif des élèves jusqu'à fin juin, ce n'est certes pas travailler plus pour gagner moins, mais travailler plus pour gagner autant, sans garantie de mieux.
Quant aux vacances de toussaint, elles sont au contraire bienvenues, j'y arrive en général bien crevé.

Notre pvr d'achat est rogné d'année en année. Les vacances sont clairement une des rares compensations. Je n'ai aucune envie qu'on "en discute".
Je pense que le passage en gras résume tout.
Cicyle
Cicyle
Doyen

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Cicyle le Dim 24 Juin 2018 - 9:50
@Marc Smith a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@Marc Smith a écrit:
@RogerMartin a écrit:

On est bien d'accord :
1. la journée des élèves ne sera pas raccourcie; ils auront peut-être moins de cours, mais ce sera prolongé par des heures de collectivité, qui seront bien pénibles.
2. je ne vois pas d'annonces sur un allègement des horaires hebdomadaires des collègues

Lorsque Blanquer dit (je cite) "Il y a un sujet des vacances en France. Ça fait longtemps que je dis que l'on va devoir le poser, tranquillement mais sûrement". Au moment de la discussion, c'est là dessus qu'il faudra insister. Élèves comme professeurs, je constate à chaque fois que les une ou deux dernières semaines en fonction du calendrier scolaires sont souvent pénibles. Rallonger l'année scolaire en diminuant le volume horaire me parait plutôt une bonne idée.  

Les dernières semaines sont pénibles, précisément aprce qu'elles sont le dernières et que les élèves ont les vacances en ligne de mire. Quoi que tu fasses, il y aura toujours des dernières semaines.

Quant à rallonger l'année scolaire, sans rire, vous ne trouvez pas que les chaleurs du mois de juin sont déjà assez pénibles comme ça ? Vous voulez placer "l'allongement" en juillet, ou en août ? Vous pensez sincèrement que l'EN va nous payer des clims ?
Vous pensez sincèrement que les élèves viendront en classe, au lieu de se barrer en échelonné en vacances le dernier mois de l'année parce que "c'est moins cher" ? (et pire : se barrer puis revenir, en parfait tourisme, complètement à la ramasse après sa semaine de vacances)

... d'autant qu'on est bien d'accord, si les 8 semaines de congés d'été se muent en 4, ou 5, les tarifs vont monter en conséquence, pour que le secteur du tourisme "rattrape" la perte liée au raccourcissement de la haute saison. Avec un salaire de prof, on ne pourrait plus partir, et les non-profs classe moyenne ne le opurraient qu'en partant en temps scolaire. Une fois de plus, nous serions les seuls neuneus vraiment coincés dans nos classes.


Les dernières semaines de cours sont pénibles parce que les emplois du temps des élèves sont hallucinants. Je persiste et signe : un gamin qui doit se lever entre 5 et 6 heures pour pouvoir être en cours à 8 heures et pour terminer à 18 heures et rentrer chez lui pas avant 19 heures (et c'est courant dans mon lycée), je ne voit pas comment il peut s'organiser pour ses devoirs et sa vie sociale !

Concernant les chaleurs et le mois de juillet-août, les arguments sont recevables. Pourquoi pas imaginer un système dans lequel les élèves seraient présents jusque fin juin en organisant les conseils de classe du troisième trimestre à la toute fin d'année. Et raccourcir les vacances de la Toussaint, qui n'apportent rien au secteur du tourisme, et viennent beaucoup trop tôt dans l'année scolaire ?

Et je précise que mon idée n'est pas de travailler plus pour gagner moins, mais de travailler mieux, avec des volumes horaires mieux répartis sur l'année scolaire.
Pour la première partie de la phrase en gras : peu importe ce que pensent les industriels du tourisme !! Ça n'est pas le but des vacances scolaires. Le but des vacances scolaires est que les élèves se reposent. Alors certes dans les faits ils sont écoutés. Mais si dès le départ on les prend en compte, on ne va pas avancer.
Pour ce qui est de l'utilité de ces vacances, je suis toujours arrivée totalement épuisée début novembre et j'ai toujours trouvé le tunnel septembre-décembre très très difficile. Ces vacances sont celles qui me paraissent le plus indispensables… Comme quoi…
Je précise que je parle ici de mon ressenti en tant qu'élève, pas en tant qu'enseignante (bon, il est sensiblement le même).
Laotzi
Laotzi
Fidèle du forum

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Laotzi le Dim 24 Juin 2018 - 10:05
@Marc Smith a écrit:Les dernières semaines de cours sont pénibles parce que les emplois du temps des élèves sont hallucinants. Je persiste et signe : un gamin qui doit se lever entre 5 et 6 heures pour pouvoir être en cours à 8 heures et pour terminer à 18 heures et rentrer chez lui pas avant 19 heures (et c'est courant dans mon lycée), je ne voit pas comment il peut s'organiser pour ses devoirs et sa vie sociale !

Concernant les chaleurs et le mois de juillet-août, les arguments sont recevables. Pourquoi pas imaginer un système dans lequel les élèves seraient présents jusque fin juin en organisant les conseils de classe du troisième trimestre à la toute fin d'année. Et raccourcir les vacances de la Toussaint, qui n'apportent rien au secteur du tourisme, et viennent beaucoup trop tôt dans l'année scolaire ?

Et je précise que mon idée n'est pas de travailler plus pour gagner moins, mais de travailler mieux, avec des volumes horaires mieux répartis sur l'année scolaire.

Il ne faut quand même pas exagérer. Un élève de seconde à 28h de cours, cela ne nécessite pas un emploi du temps de 8h-18h du lundi au vendredi. Si c'est le cas, il faut s'en prendre au proviseur adjoint, pas à l'organisation de l'année. Mes élèves de seconde commençaient deux fois à 9h dans la semaine, finissaient à midi pour la moitié d'entre eux le mardi, et au plus tard à 17h. La majorité d'entre eux ne doit pas se lever avant 7h le matin.
La fin d'année peut être pénible en seconde en raison des contraintes d'orientation. Si l'on repousse les conseils de classe fin juin, cela veut dire que vous accepterez de siéger en commission d'appel début juillet, que vous accepterez de faire vos conseils d'enseignement autour du 10 juillet aussi le temps que les structures soient définitives, sans parler des emplois du temps qui ne pourront se faire qu'au retour des vacances fin août (donc bâclés). Je ne crois pas que le ministère donne généreusement trois mois de vacances aux élèves de seconde, c'est juste que les contraintes du mois de juin (orientation et bac) ne permettent pas de faire autrement. Sans parler de la chaleur en juin (même en IDF) qui rend les cours pénibles dans les lycées vétustes comme le mien.
Comme cela a été dit, notre pouvoir d'achat est extrêmement dégradé, nos conditions de travail ne s'améliorent pas, la crise du recrutement n'en finit pas malgré un chômage élevé : pas question de toucher à nos vacances, essentielles pour se remettre des semaines de cours, importantes pour être à jour dans ses préparations de cours et corrections de copie, et qui sont peut-être le dernier facteur d'attractivité possible du métier. Les mois de novembre/décembre sont, pour moi, toujours les plus difficiles dans l'année (bien plus épuisants que mai/juin).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
celitian
celitian
Expert

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par celitian le Dim 24 Juin 2018 - 10:27
Dans le lycée de mon fils en 2nde, je trouve que l’organisation de fin d'année est vraiment pas mal, déjà tous les voyages scolaires sont en fin d'année, ensuite ils ont eu 2 semaines avec un EDT modifié et des classes réorganisées pour tester un EDT de 1ère selon l'option choisie, et pour finir pendant la semaine des écrits du bac ils avaient une semaine de stage.
Poupoutch
Poupoutch
Esprit éclairé

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Poupoutch le Dim 24 Juin 2018 - 10:42
@Laotzi a écrit:
Il ne faut quand même pas exagérer. Un élève de seconde à 28h de cours, cela ne nécessite pas un emploi du temps de 8h-18h du lundi au vendredi. Si c'est le cas, il faut s'en prendre au proviseur adjoint, pas à l'organisation de l'année. Mes élèves de seconde commençaient deux fois à 9h dans la semaine, finissaient à midi pour la moitié d'entre eux le mardi, et au plus tard à 17h. La majorité d'entre eux ne doit pas se lever avant 7h le matin.
Sur ce point précis, il existe une différence fondamentale entre les lycées situés en ville où l'on accède en transports en commun et ceux situés à la campagne, desservis par des bus scolaires qui effectuent de longs circuits. Si l'on vit au bout d'un circuit, il n'est pas rare de devoir partir vers 6h pour arriver pour 8h (les derniers bus arrivent dans mon lycée aux alentours de 7h30) et il n'y a pas toujours plusieurs horaires possibles. De même pour le retour : certains circuits n'ont qu'1 bus le matin, 1 le midi pour le retour et sinon, c'est 17h. Ce qui fait que les élèves sont de fait de 7h30 à 17h15 au lycée ou dans ses alentours. Et encore, en raison de ces horaires de bus, nous n'avons de cours que de 8h à 17h, et pas le samedi.

De façon générale, je suis étonnée de voir encore de l'espoir et de la naïveté chez beaucoup de personnes qui sont intervenues : comment pouvoir encore croire que toute discussion initiée par le gouvernement actuel sur les conditions d'enseignement apportera un bénéfice à nos conditions d'exercice?

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Yazilikaya le Dim 24 Juin 2018 - 10:46
@Laotzi a écrit:
@Marc Smith a écrit:Les dernières semaines de cours sont pénibles parce que les emplois du temps des élèves sont hallucinants. Je persiste et signe : un gamin qui doit se lever entre 5 et 6 heures pour pouvoir être en cours à 8 heures et pour terminer à 18 heures et rentrer chez lui pas avant 19 heures (et c'est courant dans mon lycée), je ne voit pas comment il peut s'organiser pour ses devoirs et sa vie sociale !

Concernant les chaleurs et le mois de juillet-août, les arguments sont recevables. Pourquoi pas imaginer un système dans lequel les élèves seraient présents jusque fin juin en organisant les conseils de classe du troisième trimestre à la toute fin d'année. Et raccourcir les vacances de la Toussaint, qui n'apportent rien au secteur du tourisme, et viennent beaucoup trop tôt dans l'année scolaire ?

Et je précise que mon idée n'est pas de travailler plus pour gagner moins, mais de travailler mieux, avec des volumes horaires mieux répartis sur l'année scolaire.

Il ne faut quand même pas exagérer. Un élève de seconde à 28h de cours, cela ne nécessite pas un emploi du temps de 8h-18h du lundi au vendredi. Si c'est le cas, il faut s'en prendre au proviseur adjoint, pas à l'organisation de l'année. Mes élèves de seconde commençaient deux fois à 9h dans la semaine, finissaient à midi pour la moitié d'entre eux le mardi, et au plus tard à 17h. La majorité d'entre eux ne doit pas se lever avant 7h le matin.
La fin d'année peut être pénible en seconde en raison des contraintes d'orientation. Si l'on repousse les conseils de classe fin juin, cela veut dire que vous accepterez de siéger en commission d'appel début juillet, que vous accepterez de faire vos conseils d'enseignement autour du 10 juillet aussi le temps que les structures soient définitives, sans parler des emplois du temps qui ne pourront se faire qu'au retour des vacances fin août (donc bâclés). Je ne crois pas que le ministère donne généreusement trois mois de vacances aux élèves de seconde, c'est juste que les contraintes du mois de juin (orientation et bac) ne permettent pas de faire autrement. Sans parler de la chaleur en juin (même en IDF) qui rend les cours pénibles dans les lycées vétustes comme le mien.
Comme cela a été dit, notre pouvoir d'achat est extrêmement dégradé, nos conditions de travail ne s'améliorent pas, la crise du recrutement n'en finit pas malgré un chômage élevé : pas question  de toucher à nos vacances, essentielles pour se remettre des semaines de cours, importantes pour être à jour dans ses préparations de cours et corrections de copie, et qui sont peut-être le dernier facteur d'attractivité possible du métier. Les mois de novembre/décembre sont, pour moi, toujours les plus difficiles dans l'année (bien plus épuisants que mai/juin).

Malheureusement, ça ne change pas grand chose aux heures de lever (6h du matin pour ma fille) car le car passe à la même heure à l'aller et au retour. Donc, ils sont quand même contraints de rester au collège ou lycée pour la plupart (sauf à pouvoir aller à pied au bahut).
Laotzi
Laotzi
Fidèle du forum

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Laotzi le Dim 24 Juin 2018 - 10:55
L'argument des horaires de ramassage scolaire va justement dans le maintien de la situation actuelle, ces élèves ne pouvant bénéficier de journées moins longues justement. Donc il y a encore moins de raisons de rogner sur les vacances pour raccourcir des journées dont ces élèves ne pourraient profiter car contraints de prendre le même car tôt le matin et tard le soir.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Poupoutch
Poupoutch
Esprit éclairé

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Poupoutch le Dim 24 Juin 2018 - 11:00
@Laotzi a écrit:L'argument des horaires de ramassage scolaire va justement dans le maintien de la situation actuelle, ces élèves ne pouvant bénéficier de journées moins longues justement. Donc il y a encore moins de raisons de rogner sur les vacances pour raccourcir des journées dont ces élèves ne pourraient profiter car contraints de prendre le même car tôt le matin et tard le soir.
Ha mais on est d'accord sur ce point : à moins de revoir en profondeur le fonctionnement de notre société, revoir le rythme quotidien de l'école ne conduira qu'à faire des profs, plus encore qu'actuellement, des relais-garderie.

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
johel
Niveau 9

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par johel le Dim 24 Juin 2018 - 11:48
Pour l'instant, contrairement à habituellement, nous n'avons connaissance que du calendrier scolaire 2018/2019 et non pas de la programmation triennale jusqu'à 2021....
Ce qui peut laisser penser qu'en effet quelque chose se trame, se prépare sur la définition des vacances scolaires....
Caspar
Caspar
Bon génie

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Caspar le Dim 24 Juin 2018 - 11:51
@mistinguette a écrit:Itou. Qu' on arrête en plus au final, qui à 2.5 mois de vacances? Les secondes, une fois dans leur scolarité, quˋils en profitent çà narrivera plus. Les profs sont mobilisés, eux, jusqu'au 12 juillet, reprennent le 31. On va donc se calmer sur le fantasme! Ça sert à rien de rallonger pour faire du chiffre. Perso, on devait arrêter au collège au brevet, et ensuite une semaine administrative.


...ou pas.
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par mistinguette le Dim 24 Juin 2018 - 12:08
Je sais que c’est polémique, mais dans n’impoRte quelle boîte ça semblerait pas aberrant, de se réunir, de prendre le temps de faire un bilan de l’annee, de discuter du calendrier et des temps forts de l’an prochain. Mais nous tout doit rouler par pensée magique et télépathie

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Caspar
Caspar
Bon génie

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Caspar le Dim 24 Juin 2018 - 12:10
@mistinguette a écrit:Je sais que c’est polémique, mais dans n’impoRte quelle boîte ça semblerait pas aberrant, de se réunir, de prendre le temps de faire un bilan de l’annee,  de discuter du calendrier et des temps forts de l’an prochain. Mais nous tout doit rouler par pensée magique et télépathie

Pour cela deux jours suffisent largement à mon avis.


Tu te souviens des deux journées de pré-rentrée ? Beaucoup de blabla et pas grand chose d'utile.
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par mistinguette le Dim 24 Juin 2018 - 12:15
C’est toujours pareil-    2j de messes c’est mortifère, mais à 10 collègues motivés on échange sur des sujets, des pratiques de classes. Il faut un thème défini, pas un « réunissez vous » comme je l’ai vu faire. On peut aussi faire venir des spécialistes, des chercheurs.... ce qu’on vient chercher sur un forum mais avec des vrais gens. Et je passe sur du temps pour ranger le labo, vérifier l’inventaIre, réparer...

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Caspar
Caspar
Bon génie

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Caspar le Dim 24 Juin 2018 - 12:18
@mistinguette a écrit:C’est toujours pareil-    2j de messes c’est mortifère, mais à 10 collègues motivé on échange sur des sujets, des pratiques de classes.. ce qu’on vient chercher sur un forum mais avec des vrais gens. Et je passe sur du temps pour ranger le labo, vérifier l’inventaIre, réparer...

Je pense que ça peut être fait en deux ou trois jours. Pour le reste, ça dépend aussi des collègues: si c'est pour supporter les "super-profs" qui adorent s'écouter parler, bof (mais ça peut être intéressant avec des collègues sympas effectivement). Nous avons un conseil d'enseignement avec le cde en fin d'année, une journée de pré-rentrée, quelques réunions pour préparer l'épreuve de CO ou autre et franchement ça me suffit.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer - Page 3 Empty Re: Rythmes scolaires : "Il y a un sujet des vacances en France, on va devoir le poser", estime Blanquer

par Balthazaard le Dim 24 Juin 2018 - 12:20
@mistinguette a écrit:Je sais que c’est polémique, mais dans n’impoRte quelle boîte ça semblerait pas aberrant, de se réunir, de prendre le temps de faire un bilan de l’annee,  de discuter du calendrier et des temps forts de l’an prochain. Mais nous tout doit rouler par pensée magique et télépathie

Pour les employés, pas sur, sauf à écouter le patron raconter ce qu'il veut bien dire? Parce que malgré notre soi-disant statu de cadre c'est ce que nous sommes.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum