Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fortunio
Niveau 3

Sujet littérature 2018

par Fortunio le Ven 22 Juin 2018 - 19:25
Voici le sujet tombé en littérature.

Question 1 (8 points)
Un critique déclare qu’à la fin des Faux-monnayeurs « tout rentre dans l’ordre ». Qu’en pensez vous ? Vous fonderez votre réponse sur votre connaissance du roman Les Faux-monnayeurs et du Journal des Faux-monnayeurs.

Question 2 (12 points)
André Gide avait d’abord envisagé d’inscrire les réflexions d’Edouard sur le roman dans un premier chapitre pouvant servir de préface. Il y a pourtant renoncé. Selon vous, pourquoi ? Vous fonderez votre réponse sur votre connaissance du roman Les Faux-monnayeurs et du Journal des Faux-monnayeurs.

Pour ma part, je suis resté figé pendant un bon quart d'heure sur la question 1 en plaignant mes élèves de tout mon cœur!
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Sujet littérature 2018

par Verdurette le Sam 23 Juin 2018 - 6:33
J'ai une question de béotienne (pas prof de Lettres, jamais eu d'enfant en L) : comment se fait-il que depuis au moins deux ans TOUT le programme de littérature tourne autour des "Faux Monnayeurs" de Gide ? Ma question n'étant pas sur la nature ou la qualité de l’œuvre, mais son unicité. Comment peut-on articuler une année entière de littérature autour d'une œuvre, quelle qu'elle soit ? Je sais qu'il y a aussi la princesse de Montpensier, mais j'ai du mal à comprendre le principe de cet programme de littérature.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Sujet littérature 2018

par Iphigénie le Sam 23 Juin 2018 - 8:29
La question 1 est bien ennuyeuse pour les élèves qui ne lisent pas les oeuvres jusqu'au bout....
Le libellé de la 2 est assez étrange, en invitant à sonder les volontés de l'auteur au lieu de l'oeuvre ....
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Sujet littérature 2018

par Poupoutch le Sam 23 Juin 2018 - 8:34
Fortunio, c'est curieux, pour moi c'est la question 2 qui semblait plus difficile. Pendant l'épreuve, les élèves ont tout donné, ça m'a fait plaisir. Ils ont globalement trouvé, comme moi, la 2ème question plus dure que la première. Iphigénie, la question 2 se justifie par le recours au Journal des FM, qui était également au programme ; cependant, je trouve qu'elle est périlleuse parce qu'elle demande son avis à l'élève sur un détail du journal, ce qui pourrait l'inciter à manquer de précision.

Verdurette, le programme de littérature est basé sur deux oeuvres, qui changent tous les 2 ans en décalé. Gide a fait ses deux ans et sera remplacé par Hernani à la rentrée, tandis que la Princesse sera encore au programme 1 an. On "coupe" donc l'année en deux, et on travaille les oeuvres à fond : pour l'épreuve, les élèves doivent pouvoir mobiliser leurs connaissances d'un passage précis, voire citer l'oeuvre, pour appuyer leurs arguments.

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Sujet littérature 2018

par Hypermnestre le Sam 23 Juin 2018 - 8:38
Une épreuve avec un gros coeff, deux ridicules heures par semaine pour la préparer, une attente double en terme de production (DEUX dissert) que pour la philo par exemple, en deux fois moins de temps, une impossibilité de "recracher" le cours (comme en histoire, où l'épreuve dure, de surcroît, quatre heures) mais une nécessité de produire une réflexion personnelle, encore une fois sur DEUX sujets en DEUX pauvres heures.
Les sujets pourraient au moins être un peu bateaux, non non, donnons-leur des sujets d'agrég qui déroutent même les professeurs.
Je pense qu'on devrait jeter des cailloux aux élèves pendant qu'ils planchent, au cas où deux ou trois arriveraient quand même à produire quelque chose de convenable.
On s'étonne que certains sortent de l'épreuve dégoûtés de la littérature…
Une année, des collègues avaient demandé pourquoi on ne pouvait pas obtenir au moins trois heures, à défaut d'un seul sujet de dissert (option qui présenterait aussi des inconvénients). Réponse affolée de l'inspecteur : ça coûterait beaucoup trop cher en terme de surveillance…
Sans commentaire
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Sujet littérature 2018

par Poupoutch le Sam 23 Juin 2018 - 8:43
On est bien d'accord, l'épreuve en tant que telle est totalement infaisable dans de bonnes conditions. Quels problèmes poserait le fait de n'avoir qu'une seule question? Pourquoi pas, s'il faut rester en 2h, une question au choix sur chaque oeuvre?

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Sujet littérature 2018

par Hypermnestre le Sam 23 Juin 2018 - 8:51
Je suis bien d'accord Poupoutch ! Je préférerais une seule question que l'élève aurait vraiment le temps de traiter (avec brouillon…) en 2h que la formule actuelle. Cette option ne faisait cependant pas consensus lors de la formation que j'avais eue en présence de l'inspecteur : certains collègues redoutaient la catastrophe si l'élève faisait un hors-sujet (pas de deuxième question pour se rattraper).
De toute façon, dans deux ans, cette épreuve est morte… Place aux humanités !
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Sujet littérature 2018

par Poupoutch le Sam 23 Juin 2018 - 9:36
C'est le cas aussi pour la philo, dont le coefficient est encore bien supérieur...
Ceci étant, il est effectivement inutile de faire la révolution pour une épreuve appelée à disparaître (probablement pour pire...)

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Orlanda
Fidèle du forum

Re: Sujet littérature 2018

par Orlanda le Ven 29 Juin 2018 - 19:18
Je suis atterrée par ces corrections.
D'abord, cette deuxième question est honteuse. En littérature, c'est la base, on ne se demande pas tant "pourquoi" que "comment", et c'est déjà beaucoup. Notre inspecteur ne nous a pas caché qu'elle était pour le moins étrange, bricolée artificiellement, et nous a incité à la plus grande bienveillance. Et je comprends pourquoi: les élèves que je corrige n'ont rien compris. Ni aux oeuvres, ni à cette question. Le niveau des élèves de L dans mon académie est catastrophique. Faire étudier Gide et ses constructions complexes à de tels élèves, c'est donner un couteau à une poule. Et à la fin, on saigne la poule avec ledit couteau: il faut voir les notes de littérature!
Mes élèves de cette année courent à la catastrophe...

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
Contenu sponsorisé

Re: Sujet littérature 2018

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum