Témoignages sur les débuts de carrière de personnes timides

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignages sur les débuts de carrière de personnes timides

Message par Kilmeny le Mer 26 Aoû 2009 - 9:33

@lene75 a écrit:Tu débutes à la rentrée ?

Je suis TERRIBLEMENT timide... mais pas devant mes élèves, je ne sais pas pourquoi, ce n'est pas pareil. Sauf en présence d'autres adultes quand je ne suis pas en train de faire cours, ça, c'est un tout petit peu ennuyeux. Mais en plus d'être timide, j'ai toujours eu horreur des conversations à 3 (je crois que c'est lié). Bon, je dois préciser aussi que quand je passe des oraux, je suis terrifiée, mais ça ne se voit pas. Mais dans TOUTE autre situation, je me fais repérer au bout de 2 secondes tellement je suis timide. Bon, en conseil de classe, j'en mène moins large que devant les élèves, là, j'avoue qu'après 6 conseils, je suis encore très mal à l'aise. Mais bonne nouvelle : je trouve que grâce au métier de prof, je fais quelques progrès par rapport à ma timidité dans la vie courante.

J'aurais pu écrire exactement les mêmes mots après ma première ou ma deuxième année. Maintenant les conseils ne me font même plus peur! yesyes
Devant les élèves aucune timidité, mais devant un groupe d'adultes, je ne suis plus là.... affraid

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur les débuts de carrière de personnes timides

Message par melaniguiz le Mer 26 Aoû 2009 - 11:02

Je suis très timide aussi. La timidité, c'est d'abord un manque de confiance en soi et ça m'a couté la 1ere année : je n'avais pas l'impression d'être vue comme un adulte par les élèves, j'avais peur de faire de l'autorité comme si je partais du principe que je ne serais de toutes façons pas écoutée, je me sentais ado parmi ado... Il m'a fallu un an pour comprendre que si si, j'étais l'adulte et que j'étais perçue en tant que tel par les élèves, que je pouvais y aller franco, que je ne risquais rien à dire "c'est moi le prof, c'est moi qui décide". Je ne pouvais pas me dire que j'étais actrice ou en représentation car le théâtre est une véritable épreuve pour moi. Non je me suis juste acceptée en tant que tel et j'ai été surprise de voir qu'en fait c'était très simple. Je suis maintenant très à l'aise devant une classe quelle qu'elle soit. Je suis par contre moins à l'aise quand je croise un élève hors contexte (ce qui m'arrive puisque j'habite un des villages du secteur de mon collège). Je n'aime pas trop non plus rencontrer les parents d'élèves, encore moins leur téléphoner (j'ai horreur du téléphone, même avec des amis...). Elève je participais très peu et je parle très mal des langues étrangères à cause de ça. C'est pour ça aussi que je comprends les élèves timides, que je ne les pénalise pas pour leur manque de participation, que je valorise leurs quelques petits efforts...

melaniguiz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur les débuts de carrière de personnes timides

Message par elea84 le Mer 26 Aoû 2009 - 11:36

Je rejoins le club des timides (Que nous sommes nombreux!). Quand j'étais élève je n'arrivais jamais à prendre la parole. Si je voyais qu'on allait m'interrogern j'avais envie de disparaître sous la table, mon coeur battait la chamade et je sentais mes joues virer au rouge (et je ne parle même pas de l'état de mon estomac).
De manière étrange, ma timidité ne m'a jamais gênée en tant que prof.Le plus dur c'est de se lancer le 1er jour ou lors de la 1ère heure de cours et au bout de 5mn j'oublie ma timidité. Je suis la prof, eux les élèves. Je parle, ils écoutent.
Mes élèves tombent toujours des nues quand je leur dis que j'étais une élève timide (mes collègues aussi d'ailleurs car je suis au CA, cette année je suis coordo de lettres).
Moi je ressens encore cette timidité dans ma vie en dehors du collège; je déteste en particulier téléphoner pour prendre des rendez-vous!
Donc courage! Tu verras tout va bien se passer. Bonne chance pour ta 1ère rentrée de prof!

elea84
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur les débuts de carrière de personnes timides

Message par lene75 le Mer 26 Aoû 2009 - 11:56

Moi je ressens encore cette timidité dans ma vie en dehors du collège;
je déteste en particulier téléphoner pour prendre des rendez-vous!

Ah ah, vous êtes géniaux !!! J'ai parlé de tous vos témoignages à mon mari : il n'a plus le droit de se moquer de moi parce que j'ai peur d'appeler pour prendre un RV !!!! fleurs2

Ça me donne envie de faire un petit sondage, tout ça !

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur les débuts de carrière de personnes timides

Message par neo le Mer 26 Aoû 2009 - 13:30

@lene75 a écrit:En langues, une solution, c'est peut-être d'interroger au lieu d'attendre une participation spontanée (dans les autres matières aussi, d'ailleurs, parce que ceux qui la ramènent tout le temps ne sont pas forcément les plus intéressants...).

Oui, c'est une règle de base pour un prof de langues : interroger ceux qui ne lèvent pas la main (et faire comprendre aux petits 6ème qui à la moindre question manquent de tomber de leur chaise en criant "moi, moi, moi" Laughing que participer, ce n'est pas crier plus fort que les autres et monopoliser la parole, mais construire avec l'ensemble de la classe un échange oral).

le prof d'allemand avait dit qu'ils se méfiaient beaucoup des moyennes de langues "gonflées" par de bonnes notes de participation : au moins, avec mes appréciations, pas de doute que ce n'était pas le cas pour les miennes
En ce qui me concerne, j'ai demandé que sur le bulletin apparaissent deux moyennes (une moyenne anglais écrit, une moyenne anglais oral, et aussi la moyenne générale anglais (50% écrit et 50% oral) ; les autres collègues ont suivi, et ce système est globalement apprécié par les élèves : des élèves ayant de grandes difficultés à l'écrit mais ayant de bonnes capacités en compréhension orale et pouvant facilement se faire comprendre en expression orale peuvent se sentir un peu valorisés et du coup faire des efforts. Oui, parce que l'oral en langues, ce n'est pas juste une "note de participation" : je mets des notes de participation, mais le coef est faible au final, puisqu'il y a aussi des évaluations de compréhension orale, d'expression orale (dialogues construits par les élèves ou expression individuelle sur un document)... Parfois, sur un trimestre, j'ai même plus de notes d'oral que de notes d'écrit.
Et en donnant cette importance à l'oral, j'ai plusieurs élèves qui, en début d'année, refusaient de participer voire dénigraient le cours en répondant "je suis nul en anglais, j'ai jamais rien compris", et qui au fur et à mesure de l'année ont su prendre confiance en eux, participer de manière volontaire et fournir des efforts au niveau du travail et de l'apprentissage. Bien sûr, pas tous, loin de là...
En revanche, pour l'écrit c'est plus difficile de les motiver je trouve, en 4ème et 3ème j'avais toujours quelques élèves qui rendaient copie blanche, surtout lorsque c'était une évaluation de compréhension écrite ("ah mais c'est un texte en anglais, c'est même pas un texte qu'on a fait en cours; on comprend déjà pas une phrase, comment vous voulez qu'on comprenne 30 lignes ?"). C'est sans doute aussi parce qu'ils n'avaient pas été habitués à des évaluations de ce type (et avaient surtout été habitués aux interros de leçon, grammaire, vocabulaire, verbes irréguliers, etc...)

Enfin désolé, je m'écarte du sujet de départ ! Embarassed

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum