Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Amaliah
Empereur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Amaliah le Mer 4 Juil 2018 - 10:22
Tiens, dans mon collège assez défavorisé, le chef avait aussi annoncé des paquets de 39 copies!! Je crois que je suis dans le département voisin du tien.

Je suis rassurée de te lire, Mélu, je me demande où sont les bonnes copies! Je n'ai corrigé que des mauvaises copies, seules trois ont eu la moyenne mais ma meilleure note en questions est de 29,5/50...

Pour la difficulté du texte, c'est surtout que certaines questions ont pu être déroutantes pour un élève, même très bon élève.

Serge, pour avoir un récit + dialogue bien présenté + émotions + regret de ne pas avoir poursuivi ses études + goût pour la littérature + le tout bien écrit, il fallait se lever tôt. J'ai mis 32/40, ma seule bonne note à une copie avec un certain talent pour le récit mais peu d'explications pour la littérature.
avatar
Bibi
Niveau 7

Re: Brevet français (juin 2018)

par Bibi le Mer 4 Juil 2018 - 14:06
Quelques petites perles:
-Andromaque est un homme
-Ce qui est surprenant c'est que des adultes boivent de l'alcool devant des élèves
-Léopold est devenu Léopard (là j'étais morte de rire).
Sinon je ne déclare jamais cette journée de correction...A quoi bon?!

_________________
"Bientôt ils se rapprochèrent de plus en plus, et, comme deux gouttes de rosée roulant sur la même feuille de lis, ils finirent par se confondre dans une perle unique."
avatar
Petit pois
Niveau 9

Re: Brevet français (juin 2018)

par Petit pois le Mer 4 Juil 2018 - 14:09
@Bibi a écrit:Quelques petites perles:
-Andromaque est un homme
-Ce qui est surprenant c'est que des adultes boivent de l'alcool devant des élèves
-Léopold est devenu Léopard (là j'étais morte de rire).
Sinon je ne déclare jamais cette journée de correction...A quoi bon?!
Parce que tout travail mérite salaire
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Sphinx le Mer 4 Juil 2018 - 14:19
@Serge a écrit:J'ai été très embarrassé par les rédactions, parfois d'un niveau acceptable, mais dans lesquelles Léopold n'évoque jamais ce qui lui plait dans la littérature. Je n'ai quasiment eu droit qu'à ses lamentations sur le fait de n'avoir pu faire d'études à cause de la guerre. Pour moi, c'est quasiment du hors sujet, non ?


Ça dépend quelle guerre, mais si c'est la deuxième, c'est en plus un contresens, puisque Léopold a au moins la cinquantaine. (J'en ai eu un qui se plaignait de n'avoir pu finir ses études à cause de la 2nde GM, mais le professeur Didier l'envoyait paître en lui disant que de toutes façons c'était trop tard, qu'il n'avait qu'à s'engager dans la reconstruction de la ville, et que si après ça il voulait toujours faire quelque chose de sa vie qu'il se fasse soldat pour éviter de nouvelles destructions...)

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Serge
Médiateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Serge le Mer 4 Juil 2018 - 14:34
Vous les déclarez où ces journées de correction et votre nombre de copies ?
Je n'ai pas eu d'infos ni même de documents à ce sujet, comme si ça se faisait automatiquement.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Jenny le Mer 4 Juil 2018 - 14:34
Sur imagin, sur le portail Arena.
avatar
Serge
Médiateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Serge le Mer 4 Juil 2018 - 14:45


Je ne vois pas imagin

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
loubou59
Niveau 9

Re: Brevet français (juin 2018)

par loubou59 le Mer 4 Juil 2018 - 14:47
Il faut aller dans la partie à gauche "concours/examens"
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Hermione0908 le Mer 4 Juil 2018 - 14:48
@Miew a écrit:Chez nous, pas d'indications du nombre de copies sur les convocations, et nous sommes payés au nombre de candidats, pas de copies.
Nous sommes plusieurs à avoir essayé l'an dernier en déclarant 87 copies (29 candidats - 3 bordereaux à remplir) mais cela n'a pas marché.
J'ai tenté le coup à chaque fois et ça n'a jamais pris.
L'an dernier j'ai déclaré 150 copies, j'ai été payée pour 50 candidats.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Serge
Médiateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Serge le Mer 4 Juil 2018 - 15:00
Merci. Je vois nombre de copies, mais rien pour le repas ou autre.
J'imagine que ce serait trop.
En gros, si c'est moins d'un euro par candidat, si quelqu'un corrige par exemple 40 copies, il ne toucherait qu'autour de 35 euros dans la journée.
Ca ferait rêver les jaloux.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Hermione0908 le Mer 4 Juil 2018 - 15:01
Serge, j'ai touché 37,50 € bruts l'an dernier pour 50 candidats.
Je te laisse faire le calcul pour le net, j'ai pas encore fini de rire nerveusement.

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Siggy
Niveau 9

Re: Brevet français (juin 2018)

par Siggy le Mer 4 Juil 2018 - 15:19
J'étais à l'instant sur Imag'in, ma mission n'apparaît plus. Plus rien concernant 2018.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Brevet français (juin 2018)

par V.Marchais le Mer 4 Juil 2018 - 15:21
Moi non plus, je ne déclare rien. En principe, ce n'est pas normal. En réalité, affronter ma tendance à la phobie administrative pour une pareille aumône n'est tout simplement pas possible.
La mesquinerie de l'EN ne cesse de m'étonner.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
Agrippina furiosa
Habitué du forum

Re: Brevet français (juin 2018)

par Agrippina furiosa le Mer 4 Juil 2018 - 15:26
J'ai eu ... 4 copies ! On m'a expliqué que ça arrivait tous les ans à un collègue, au pif, au cas où il y ait un absent. Je n'en avais jamais entendu parlé en 20 ans de corrections. Il n'y avait pas d'absent, donc j'ai pris 18 copies à mes deux collègues. Nos 3 paquets de 21-21 et 22 copies étaient uniformément mauvais. De mémoire, nous en avons trouvé un chacun qui avait trouvé les subordonnées, mais seulement un a su justifier. Aucun imparfait du subjonctif. Des incit ou insit à la pelle. Beaucoup, beaucoup de sujets 1 sans arguments pour expliquer l'arrêt des études, ni émotions exprimés (c'était les critères de notre barème ... on peut le dire, ça ??), donc des notes très basses. Et nous y avons passé un temps fou ...
Ma cerise, un sujet de réflexion qui commençait ainsi : "Au jour d'aujourd'hui de plus en plus de gens est de moins en moins culturé". Et là, franchement, il te faut un moral de winner pour te taper les deux pages qu'il te reste encore à lire


Dernière édition par Agrippina furiosa le Mer 4 Juil 2018 - 15:27, édité 1 fois (Raison : Orthographe)
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Brevet français (juin 2018)

par frimoussette77 le Mer 4 Juil 2018 - 15:57
@Hermione0908 a écrit:Serge, j'ai touché 37,50 € bruts l'an dernier pour 50 candidats.
Je te laisse faire le calcul pour le net, j'ai pas encore fini de rire nerveusement.
C'est bien 0.75 par candidat.
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Brevet français (juin 2018)

par frimoussette77 le Mer 4 Juil 2018 - 15:59
@Agrippina furiosa a écrit:
Ma cerise, un sujet de réflexion qui commençait ainsi : "Au jour d'aujourd'hui de plus en plus de gens est de moins en moins culturé". Et là, franchement, il te faut un moral de winner pour te taper les deux pages qu'il te reste encore à lire
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Sphinx le Mer 4 Juil 2018 - 16:03
@V.Marchais a écrit:Moi non plus, je ne déclare rien. En principe, ce n'est pas normal. En réalité, affronter ma tendance à la phobie administrative pour une pareille aumône n'est tout simplement pas possible.
La mesquinerie de l'EN ne cesse de m'étonner.

Pareil.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
marjolie.june
Fidèle du forum

Re: Brevet français (juin 2018)

par marjolie.june le Mer 4 Juil 2018 - 17:38
Je n'ai pas corrigé, mais j'ai eu des échos de la correction par l'intermédiaire d'un de mes collègues et je suis scandalisée. On leur a donné 40 copies chacun, à 19H ils y étaient encore et il était prévu que le collège reste ouvert jusqu'à 22H pour qu'ils avancent le plus possible, ce qui s'est effectivement produit. Au moins trois de mes collègues sont partis à 21H, deux autres à 22H et deux d'entre eux ont dû revenir aujourd'hui pour terminer leur paquet de copie. Je n'avais jamais vu ça. Apparemment, on les a presque menacés et on leur a presque interdit partir à une heure que je qualifierais de "décente", tant que ce n'était pas terminé. En parallèle, dans mon collège, sur 8 profs, nous étions 3 à être de réserve et aucune d'entre nous n'a été appelée. Bref, ce fut une désorganisation complète et on a apparemment traité les collègues comme du bétail. Y a-t-il possibilité de faire des remontées ?
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: Brevet français (juin 2018)

par V.Marchais le Mer 4 Juil 2018 - 17:55
Mais... il y a des durées légales du travail. Et nous ne sommes pas censés travailler de nuit. À un moment, il faut refuser de se laisser faire. Pourquoi tes collègues ont-ils accepté ça ? Il fallait qu'ils se barrent, et puis c'est tout. Nous souffrons aussi de cela : du manque de révolte face aux mauvais traitements.
J'ai raconté comment, hier, après avoir corrigé, puis effacé tous les points écrits sur chaque copie, comme demandé, j'ai découvert, au moment de saisir les notes, qu'il fallait remonter non pas deux notes, comme on nous l'avait dit, mais trois. Comment distinguer l'orthographe du reste quand on a effacé tous les points à la demande du centre ? Impossible : il faut reprendre toutes les copies. J'ai refusé. J'avais fait mon travail une fois, en respectant les consignes du centre. Je n'allais pas recommencer à cause de l’incompétence des services de l'EN. La chef de centre pestait, mais j'ai posé mon paquet de copies dûment corrigées et je me suis barrée. Et à cette heure, le ciel ne m'est toujours pas tombé sur la tête.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
MUTIS
Expert

Re: Brevet français (juin 2018)

par MUTIS le Mer 4 Juil 2018 - 18:08
Tout à fait d'accord avec Véronique... Si on ne dit rien ça empire chaque année.
J'ai eu affaire une année à un principal qui nous a demandé de rester jusqu'à 17 heures même si nos copies étaient corrigées. Cette année-là nous avions assez peu de copies. J'ai refusé, et devant ses menaces, j'ai dit que je partirais, une fois mes copies corrigées, et que j'étais là pour corriger non pour poireauter.... Du coup d'autres collègues sont aussi intervenues dans le même sens. Il a pris nos noms au bord de l'étranglement. Jamais eu de nouvelles ensuite...Et ça fait 7 ou 8 ans... Doit y avoir prescription

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
avatar
LadyC
Empereur

Re: Brevet français (juin 2018)

par LadyC le Mer 4 Juil 2018 - 20:35
J'ai eu 22 copies (dont 3 absents), alors que j'étais habituée à 35-40 copies. C'est fou comme on corrige de manière plus détendue. Je suis sidérée par les différences entre académies sur ce point (Dalva en particulier, tu as toute ma compassion, et mon indignation).
Je suis aussi indignée par les différences entre académies sur le plan du corrigé, mais ça, je connaissais déjà.
Spoiler:
J'ai eu un ricanement devant notre corrigé, qui mentionnait, pour la question 4, "l'ambiguïté du mot image", justifiant donc que l'on accepte autre chose qu'une figure de style. Sans blague, pouvaient pas y penser avant... J'imagine l'embarras des rédacteurs de ce corrigé : comment mentionner cette bourde sans vraiment avouer que c'est une bourde ?

Audrey, moi aussi (même académie), j'ai eu droit au message des coordo passant dans les salles vers 15h30, alors qu'un certain nombre de collègues étaient partis : "Hum alors, euh, ne vous pressez pas, parce qu'on vient de nous dire que le barème allait peut-être changer, vu la catastrophe des moyennes remontées pour l'instant." Tollé général, hors de question qu'on reprenne ce qu'on a déjà corrigé, encore moins qu'on revienne le lendemain pour ce faire.
Finalement, une heure plus tard, c'était une fausse alerte : rentrez chez vous braves gens, on se chargera de remonter vos moyennes sans que vous ne vous en rendiez compte vous avez bien travaillé et on ne veut pas se moquer de vous.

Comme vous tous, questions de langue uniformément ratées, à une ou deux exceptions près, et questions de compréhension largement ratées pour cause de problème d'identification des divers personnages.
Rédactions d'imagination très pauvres, avec beaucoup d'explications sur l'arrêt des études (pour cause de pauvreté, bien sûr) de Léopold, qui avait toujours rêvé d'une carrière dans la littérature ; aucune explication sur les raisons de cet intérêt, en revanche. Une copie m'a raconté un mini-dialogue entre Léopold et Odette (sa femme), puis la sortie de Léopold pour retrouver Andromaque (qu'Odette n'aime pas ; une intrigante, sans doute Evil or Very Mad), et le chagrin subséquent d'Odette (on la comprend).
Peu d'horreurs comme celles que vous mentionnez dans les raisons pour lesquelles "lire est important", mais des idées tellement bateau et vagues que je n'ai rien retenu, sauf un hors-sujet confondant "lire" et "savoir lire".
J'ai cru remarquer que les rédactions étaient bien plus courtes que d'habitude, sans doute du fait de l'absence de précision sur la longueur attendue. (Tant mieux pour nous, c'est plus rapide à corriger^^ et ça ne change pas grand-chose à la qualité de la copie...)

Bordereau à remplir avec trois notes ; ça ne m'a pas gênée, vu le petit nombre de copies (je devrais dire le nombre décent ; ce devrait être le cas partout). Une appréciation était demandée, fût-elle concise, pour toute copie en-dessous de 25/100, et conseillée pour toute note basse (c'est-à-dire presque toute note). J'en ai mis un certain nombre, là aussi parce que j'avais le temps (avec un paquet de la taille habituelle, je ne me serais donné aucun mal).

On nous a imposé une heure de pause déjeuner, avec fermeture des salles. Je me suis indignée ouvertement, ayant l'habitude d'avaler un sandwich et de ne pas considérer pour autant que je bâcle mes corrections l'après-midi. Mais bon, avec des paquets de 22, c'est nettement moins gênant.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Brevet français (juin 2018)

par Amaliah le Mer 4 Juil 2018 - 21:27
Dans mon collège de correction, la principale a interdit de verrouiller les notes même quand les lots étaient complets. On s'est demandé si c'était pour remonter les notes mais je n'ai pas pris mon bordereau de toute façon pour aller vérifier.
avatar
Anarore
Niveau 9

Re: Brevet français (juin 2018)

par Anarore le Jeu 5 Juil 2018 - 7:04
Chez nous 35 copies, avec des consignes claires : 3 notes à faire remonter, notes à verrouiller, pause obligatoire de 45 minutes minimum pour manger, et fin à 17h/18h. Si on n'avait pas fini le mardi, on pouvait revenir le mercredi. Accueil sympa avec café et gâteaux.
Nous avons eu pour consigne de compter faux pour "l'image" si les élèves faisaient référence au photogramme (comme indiqué dans le corrigé que nous avons reçu). Quant aux copies, la majorité était très moyenne...

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac
avatar
lilith888
Expert spécialisé

Re: Brevet français (juin 2018)

par lilith888 le Jeu 5 Juil 2018 - 7:53
@marjolie.june a écrit:Je n'ai pas corrigé, mais j'ai eu des échos de la correction par l'intermédiaire d'un de mes collègues et je suis scandalisée. On leur a donné 40 copies chacun, à 19H ils y étaient encore et il était prévu que le collège reste ouvert jusqu'à 22H pour qu'ils avancent le plus possible, ce qui s'est effectivement produit. Au moins trois de mes collègues sont partis à 21H, deux autres à 22H et deux d'entre eux ont dû revenir aujourd'hui pour terminer leur paquet de copie. Je n'avais jamais vu ça. Apparemment, on les a presque menacés et on leur a presque interdit partir à une heure que je qualifierais de "décente", tant que ce n'était pas terminé. En parallèle, dans mon collège, sur 8 profs, nous étions 3 à être de réserve et aucune d'entre nous n'a été appelée. Bref, ce fut une désorganisation complète et on a apparemment traité les collègues comme du bétail. Y a-t-il possibilité de faire des remontées ?

Ce qui me fait surtout halluciner c'est la docilité des collègues. Neutral

Si on était un peu plus à se révolter et à l'ouvrir, il y aurait certainement moins d'abus. Mais non, il y a les bons petits soldats qui font du zèle malgré eux pour-le-bien-des-nenfants vache

En fait, je ne les plains même pas, je leur en veux.
avatar
illizia
Esprit éclairé

Re: Brevet français (juin 2018)

par illizia le Jeu 5 Juil 2018 - 12:56
J'ai corrigé mardi, on avait une convoc sur 2 jours mais tout le monde a fini le premier jour.

35 à 37 copies pas personne, les deux coordo n'en avaient pas et nous en ont pris 3 à chacun.

Accueil très sympathique (même s'il y avait des croix un peu partout, Wink à l'autre fil sur le sujet, dans cet établissement parisien très catho et très chic): eau, café, gâteau, sourires...

En lisant ce qui précède, je me demande si ce n'est pas parce que dans l'académie de Paris, on est tous plus ou moins des vieux de la vieille (effet des mutations oblige), mais on est intraitables sur les consignes farfelues et il n'y a quasiment pas discussion là-dessus, on refuse tout ce qui n'est pas notre boulot, soit corriger:
ainsi, dès l'arrivée (et c'était pareil pour toutes les années où je faisais passer l'EAF), on prévient qu'on ne rentrera pas les notes, à l'établissement d'accueil d'avoir prévu les gens pour le faire, il y assez d'étudiants en recherche de petits jobs, je crois qu'en quinze ans, une seule équipe a accepté de le faire.
Les coordo nous ont rapidement transmis les instructions académiques et terminé en disant que bien entendu on corrigerait en notre âme et conscience et qu'elles n'iraient pas vérifier: j'ai suivi le corrigé national, beaucoup moins coulant.
Enfin, l'inspectrice leur avait demandé en effet, d'arrêter la correction à une certaine heure, pour vérifier les moyennes, relire et harmoniser si besoin, elles ont déclaré d'emblée avoir refusé, on a chaudement approuvé, de toute façon, on ne l'aurait pas fait.
Et voilà, on s'est mis au travail, en échangeant quelques mots quand on avait un doute, on a rendu nos copies, en précisant pour la chef de centre qui devait faire remonter, la note la plus basse et la plus haute, et on est rentrés chez nous.
En gros, il suffit de dire tranquillement non et de ne pas faire et rien de terrible (rien du tout d'ailleurs) ne se passe Razz

Pour les copies elles-même: c'était...médiocre.
Plus de réussite aux questions de grammaire finalement (enfin, c'était du tout ou rien souvent: gros cafouillage et 0 à tout ou sans problème) qu'à la compréhension. Comme redouté, des réponses presque toujours trop brèves pour les 6 points à mettre. Quelques mariages Léopold-Odette, mais sinon,c'était globalement compris.
Dictées réussies (je pense qu'on corrigeait un/de bon/s établissement/s): 3 subjonctifs imparfaits pour "disposât" (on a valorisé par +1), beaucoup de passés simples, qu'on ne pénalisait pas, quelques "disposat" que j'ai sanctionné malgré la consigne académique et un incroyable "Candice posa"!

Rédactions mortellement ennuyeuses dans l'ensemble, mais pas ratées ratées: comme vous l'avez remarqué, les explications de Léopold portent surtout sur ce qui l'a empêché de faire des études, très peu sur son attirance pour la littérature. J'ai même eu un épisode de "panique en cuisine" (ou une émission de ce genre) avec M.Didier lui disant qu'il était bien trop tard pour s'intéresser à la littérature mais qu'il pouvait redonner vie et prospérité à son restaurant, avec conseils de déco, de carte renouvelée, etc à l'appui...     Suspect
Et un Léopold se plaignant surtout de sa femme qui "ne se donnait plus la peine de se maquiller et s'attachait les cheveux avec des pics (sic) à brochettes"
Sur la lecture, de bonnes copies, pas très développées, mais honnêtes, reprenant les lectures faites dans l'année comme exemples. Une seule m'a expliqué que la lecture c'était important, sinon on ne pouvait pas lire un plan et donc aller aux Halles faire du shopping...

C'est fini pour cette année, vacances! woohoo
avatar
babette
Érudit

Re: Brevet français (juin 2018)

par babette le Jeu 5 Juil 2018 - 16:15
J'ai eu 30 copies, c'était terminé à 14h30.
En dictée: Nez-en-moins , beaucoup de 0/10
Sur le texte:
- on voit sur l'image Andromaque qui épluche ses patates, elle est au bout de sa vie car elle aime Pyhrus mais lui l'aime pas.
- Andromaque est un homme.
- Léopold est un élève de 3ème
En rédaction: un candidat me détaille un match de foot de Léopold qui a été recruté par le Real Madrid Evil or Very Mad
Plusieurs sujets de réflexion sans aucun exemple.
Le directeur de l'établissement est venu nous dire qu'il fallait remonter nos notes, car les moyennes étaient trop basses en français et qu'on allait devoir revenir demain pour tout remonter . uMais bien sûr, dommage j'avais déjà rendu mon "tas". Mes collèges ont eu entre 35 et 47 de moyenne /100 moi aussi.

_________________
« Si ton rève se réalise, c'est qu'il n'était pas assez beau."
Proverbe chinois.
Contenu sponsorisé

Re: Brevet français (juin 2018)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum