Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
trompettemarine
Doyen

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par trompettemarine le Mer 25 Juil 2018 - 16:58
Ah mais tu ne connais pas les grandes consultations auprès des professeurs :
1. Un projet est présenté.
2. L'avis est demandé aux professeurs (parfois pas tous) avec des questions qui ne permettent pas de proposer autre chose.
3. Les avis des professeurs ne sont pas lus.
4. Le projet devient le texte définitif sans aucun changement.
5. On dit que les professeurs ont été consultés et sont tous d'accord.

J'ai connu cette première mascarade sous Jospin.

La confiance envers les professeurs de la part des politiques n'existe plus depuis bien longtemps.
cassiopella
cassiopella
Niveau 8

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par cassiopella le Mer 25 Juil 2018 - 17:13
@trompettemarine a écrit:Ah mais tu ne connais pas les grandes consultations auprès des professeurs :
1. Un projet est présenté.
2. L'avis est demandé aux professeurs (parfois pas tous) avec des questions qui ne permettent pas de proposer autre chose.
3. Les avis des professeurs ne sont pas lus.
4. Le projet devient le texte définitif sans aucun changement.
5. On dit que les professeurs ont été consultés et sont tous d'accord.

J'ai connu cette première mascarade sous Jospin.

La confiance envers les professeurs de la part des politiques n'existe plus depuis bien longtemps.
Je sais que cela se passe ainsi. On vous impose les réformes depuis les années. Donc il faut s'organiser tout seul entre professeurs et forcer le gouvernement à écouter. Il faut donc pas mal de volontaires. Ou attendre qu'un professeur des écoles soit élu président... Si tu as une troisième solution - c'est bienvenu.

Est-ce que dans les cadres de l'EN (qui prennent les il y a des anciens enseignants avec l'expérience 10-20 ans d'enseignement? Ou cela n'arrive jamais en France? J'essaye de comprendre pourquoi les enseignants sont si peu solliciter.

_________________
Moi et l'orthographe, nous ne sommes pas amis. Je corrige les erreurs dès que je les vois. Je m'excuse pour celles que je ne vois pas...
Rabelais
Rabelais
Grand Maître

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Rabelais le Mer 25 Juil 2018 - 17:29
@cassiopella a écrit:
@Cath a écrit:Tu enseignes depuis peu, toi, non ? Laughing
Cela n'a rien avoir avec l'expérience. Je suis l'originaire de l'ex-URSS et j'ai une vision de l'école à l'opposé de la vision française. Les professeurs sont réellement engagés et le bien être de l'enfant passe avant tout. L'école est considérée comme la deuxième famille et doit éduquer. Il y a des plus: une bonne relation avec les élèves et les parents, et aussi les programmes cohérents + les bons manuels.

Il faut que vous proposer quelque chose, qui soit acceptée par la société. Sinon c'est le gouvernement qui imposera une n-ième bêtise.  Je ne vois pas d'autres solutions.
Effectivement, il y a une divergence assez importante ici.
L’EN , si elle éduque à la collectivité et permet de donner sur tout le territoire une instruction identique par ses programmes nationaux, n’a pas vocation à être une seconde famille .
Le bien être dans la scolarité est à rechercher, certes, mais on n’est pas dans le trip «  deuxième famille « , du tout, et ce qui fonctionne chez un peuple ne fonctionne pas forcément chez un autre peuple, historiquement fondamentalement différent.

(Je ne sais pas d’ailleurs si cela fonctionne si bien que cela mais j’ai trop peu de sources fiables (https://fr.sputniknews.com/international/20121022196384589/).)

Pour ce que tu proposes  oui, dans l’ideal, une véritable concertation serait profitable mais tu sais, tous les professeurs ne sont pas d’accord entre eux et ont chacun leur propre vison de leur profession ( ce qui peut être un atout pour les élèves, d’ailleurs) et de plus, les tentatives de discussion avec le gouvernement s’est souvent retourné contre nous.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
Une passante
Une passante
Érudit

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Une passante le Mer 25 Juil 2018 - 17:31
@cassiopella a écrit:
@Cath a écrit:Tu enseignes depuis peu, toi, non ? Laughing
Cela n'a rien avoir avec l'expérience. Je suis l'originaire de l'ex-URSS et j'ai une vision de l'école à l'opposé de la vision française. Les professeurs sont réellement engagés et le bien être de l'enfant passe avant tout. L'école est considérée comme la deuxième famille et doit éduquer. Il y a des plus: une bonne relation avec les élèves et les parents, et aussi les programmes cohérents + les bons manuels.

Il faut que vous proposer quelque chose, qui soit acceptée par la société. Sinon c'est le gouvernement qui imposera une n-ième bêtise.  Je ne vois pas d'autres solutions.

Que crois-tu donc ? que les professeurs ne sont pas engagés dans la réussite de leurs élèves ? qu'ils cherchent en permanence les meilleurs moyens de leur pourrir la vie ? Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 437980826

Les professeurs n'ont jamais leur mot à dire, on leur impose les programmes (sous couvert parfois de pseudo consultations mais où tout est joué d'avance), on leur impose les méthodes d'enseignement (même s'ils parviennent parfois à s'en détacher justement dans l'intérêt des élèves, il y a quand même un certain formatage lors de l'année de stage), et les relations avec les parents n'ont jamais été aussi désastreuses que depuis que ceux-ci ont été introduits dans les écoles, qu'on leur a dit qu'ils avaient leur mot à dire sur tout, les laissant croire qu'ils connaissaient mieux le métier que les enseignants et surtout depuis que les professeurs sont devenus un bouc émissaire pour l'ensemble de la société, qu'ils sont jugés comme des fainéants toujours en grève / en vacance. D'ailleurs tes propres propos reflètent ces clichés négatifs puisque tu sous-entends que les enseignants sont d'abord préoccupés par leurs intérêts personnels et jamais par celui des élèves.
D'où la question de Cath concernant la durée de ta carrière dans l'EN, si elle était plus longue, tu aurais peut-être un avis plus juste sur les enseignants.
cassiopella
cassiopella
Niveau 8

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par cassiopella le Mer 25 Juil 2018 - 18:20
@Une passante a écrit:
Que crois-tu donc ? que les professeurs ne sont pas engagés dans la réussite de leurs élèves ?
Je pense qu'ils sont moins engagés que dans d'autres pays. Mais ce n'est pas la mauvaise volonté, c'est culturel.

qu'ils cherchent en permanence les meilleurs moyens de leur pourrir la vie ? Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 437980826
C'est plutôt qu'ils ne cherchent pas à améliorer la vie.. parce que c'est à la famille de le faire. Bon, j'imagine que cela varie d'une matière à l'autre. Et surtout d'un professeur à l'autre. Tu peux faire le test toi même: lis les sujet dans ce sous-forum ou les dépêches des syndicats. Quel est la place du bien-être de l'élève et de la réussite dans ces discussions? Combien de temps y est consacré?


les relations avec les parents n'ont jamais été aussi désastreuses que depuis que ceux-ci ont été introduits dans les écoles, qu'on leur a dit qu'ils avaient leur mot à dire sur tout, les laissant croire qu'ils connaissaient mieux le métier que les enseignants et surtout depuis que
Les relations se sont détériorées parce que les parents n'ont plus confiance en école et comme conséquence en professeur (les personnes de l'EN qu'ils croisent le plus). Et oui, les grèves à la places des cours, des absences (parfois très longues), les mauvaises orientations, la sélection par échec, etc. Les familles voit par exemple que le niveau de maths baisse drastiquement, mais ils ne voient pas de grève des professeurs pour remonter ce niveau. Ils lisent des journaux où on parle sans cesse de la "durée" de votre travail (18h). Une personne qui ne connais pas du tout le système va conclure que c'est la faute des profs...

les professeurs sont devenus un bouc émissaire pour l'ensemble de la société, qu'ils sont jugés comme des fainéants toujours en grève / en vacance. D'ailleurs tes propres propos reflètent ces clichés négatifs puisque tu sous-entends que les enseignants sont d'abord préoccupés par leurs intérêts personnels et jamais par celui des élèves.
Malheureusement oui. Le système éducative dans sont ensemble va mal, mais seuls les profs sont "fautifs"  Neutral Combien de fois j'ai du expliquer que le professeur travaille beaucoup plus que 18h. Qu'ils ne sont plus responsables des programmes. Ils ne gèrent pas les remplaçants etc. Et je ne sous entends rien, je dis ce qu'un français moyen pense. Si vous voulez qu'ils soient de votre côté, il faut les convaincre. Et vous avez les moyens pour le faire, puisque vous êtes en relation avec les familles.

D'où la question de Cath concernant la durée de ta carrière dans l'EN, si elle était plus longue, tu aurais peut-être un avis plus juste sur les enseignants.
Pour changer le système qui va très mal, il faut essayer de penser et faire autrement. Et je ne vois pas pourquoi tu parles d'un avis plus juste des enseignants alors que je n'ai jamais dit du mal de vous.

PS par exemple dans ce texte aucune mention de réussite et du bien-être: APMEP. Pourtant on peut réécrire le texte (en laissant les mêmes propositions) sous un autre angle: les plus pour les élèves. Et il faut beaucoup plus de précision.

_________________
Moi et l'orthographe, nous ne sommes pas amis. Je corrige les erreurs dès que je les vois. Je m'excuse pour celles que je ne vois pas...
avatar
Supatard33
Niveau 5

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Supatard33 le Mer 25 Juil 2018 - 19:40
Déjà, avant d'imposer quoique ce soit, il va falloir que le gouvernement règle ses petits soucis actuels...
avatar
nigousse
Niveau 10

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par nigousse le Mer 25 Juil 2018 - 20:28
Cassiopella, si tu pouvais faire quelque chose pour ton orthographe,ce serait bien, tant de fautes chez un enseignant c'est pas possible, tu dis venir d'ailleurs ( ex-URSS), ce n'est pas une excuse, tu es enseignes en France tout de même, merci d'avance.
avatar
nigousse
Niveau 10

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par nigousse le Mer 25 Juil 2018 - 20:30
désolée, mais écrire " le système éducative dans sont ensemble", ça pique les yeux!
Rendash
Rendash
Bon génie

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Rendash le Mer 25 Juil 2018 - 20:30
@nigousse a écrit:Cassiopella, si tu pouvais faire quelque chose pour ton orthographe,ce serait bien, tant de fautes chez un enseignant c'est pas possible, tu dis venir d'ailleurs ( ex-URSS), ce n'est pas une excuse, tu es enseignes en France tout de même, merci d'avance.

C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité.

_________________
Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
henriette
henriette
Médiateur

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par henriette le Mer 25 Juil 2018 - 20:54
nigousse, entre nous, une remarque de ce genre, outre qu'elle est humiliante pour la personne à qui tu l'adresses, est assez mal venue : la poutre, la paille, tout ça... Wink

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par DesolationRow le Mer 25 Juil 2018 - 21:03
En l'occurrence, c'est nettement plus humiliant pour nigousse que pour cassiopellia.
avatar
meskiangasher
Niveau 9

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par meskiangasher le Mer 25 Juil 2018 - 21:32
La synthèse du rapport des sénateurs Brisson et Laborde :

http://www.francoiselaborde.fr/images/4-pages_Metier-denseignant-PROFS-250718.pdf

Le rapport n'est pas disponible, il devrait arriver après.

On retrouve le même genre de choses que pour CAP 2022, avec en prime une obligation de mobilité fonctionnelle ou géographique tous les dix ans, et plein d'autres joyeusetés. Les collègues ayant fait leur début de carrière en ZEP ou dans une académie lointaine vont apprécier.

Il y a apparemment une pleine entente entre les deux rapporteurs : Brisson de LR et Laborde du PS PRG.

Donc avec LREM, LR ou PS on est dévoré à la même sauce.

Edit : En fait Laborde est au PRG, et a appelé à voter Macron à la présidentielle.


Dernière édition par meskiangasher le Mer 25 Juil 2018 - 21:44, édité 1 fois
avatar
Cath
Bon génie

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Cath le Mer 25 Juil 2018 - 21:35
Cassiopella, Trompettemarine t'a parfaitement expliqué le sens de ma remarque.
Les gouvernements successifs n'ont rien à faire de l'avis des enseignants parcequ'ils les considèrent comme des gêneurs : s'ils pouvaient se débarrasser d'eux, ils n'hésiteraient pas. Car leur idée n'est pas d'améliorer le système sur le plan qualitatif (ca c'est pour le grand public), mais d'en réduire le coût autant que possible.
Il suffit de voir le projet cap2022, qui chiffre les économies réalisables.
Oonnay
Oonnay
Habitué du forum

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Oonnay le Mer 25 Juil 2018 - 21:45
Un euros à celui qui arrive à me donner au moins cinq reformes autres qu'économiques…

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
fifi51
fifi51
Fidèle du forum

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par fifi51 le Mer 25 Juil 2018 - 22:49
C'est chaud! Razz

_________________
Oui, j'ai un clavier Fisher Price pour l'instant !
trompettemarine
trompettemarine
Doyen

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par trompettemarine le Mer 25 Juil 2018 - 23:59
Trop cher !
avatar
archeboc
Sage

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par archeboc le Jeu 26 Juil 2018 - 0:21
@Oonnay a écrit:Un euros à celui qui arrive à me donner au moins cinq reformes autres qu'économiques…

Si "économique" signifie "qui a un impact sur l'économie", quasiment toutes les réformes sont telles. A partir du moment où une loi a une portée non-symbolique, elle a nécessairement, à un niveau ou à un autre, des retombées économiques. La seule réforme non-économique, à cette aune, c'est le dynamitage du mot "race" dans la constitution de 1958.

Si "économique" signifie "qui vise à faire des économies", je pense qu'on peut trouver les 4 autres réformes qui ne sont pas économiques : dynamitage de la bioéthique, dynamitage de l'ISF, dynamitage de la taxe d'habitation, pseudo-interdiction du portable au collège et au lycée.

Pour le versement, j'envoie mon RIB en MP.
cassiopella
cassiopella
Niveau 8

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par cassiopella le Jeu 26 Juil 2018 - 1:02
@Cath a écrit:Cassiopella, Trompettemarine t'a parfaitement expliqué le sens de ma remarque.
Les gouvernements successifs n'ont rien à faire de l'avis des enseignants parcequ'ils les considèrent comme des gêneurs : s'ils pouvaient se débarrasser d'eux, ils n'hésiteraient pas. Car leur idée n'est pas d'améliorer le système sur le plan qualitatif (ca c'est pour le grand public), mais d'en réduire le coût autant que possible.
Il suffit de voir le projet cap2022, qui chiffre les économies réalisables.
C'est pire, j'ai l'impression, que pour les syndicats c'est pareil. Il ne reste que les parents d'élèves pour vous soutenir.
Quant à l'amélioration qualitative: le gouvernement ne propose rien parce qu'ils sont à l'abri. Leurs enfants vont dans les bons écoles, puis dans les bons collèges, dans les bons lycées, prépas et ainsi de suite. Et en plus ces écoles/collèges/lycées fonctionnent autrement que le reste du système. Alors pourquoi changer quelque chose?
Bon, je vous laisse sur cette note pessimiste...

_________________
Moi et l'orthographe, nous ne sommes pas amis. Je corrige les erreurs dès que je les vois. Je m'excuse pour celles que je ne vois pas...
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Iphigénie le Jeu 26 Juil 2018 - 7:04


Est-ce que dans les cadres de l'EN (qui prennent les il y a des anciens enseignants avec l'expérience 10-20 ans d'enseignement? Ou cela n'arrive jamais en France? J'essaye de comprendre pourquoi les enseignants sont si peu solliciter.

   C'est pire, j'ai l'impression, que pour les syndicats c'est pareil. Il ne reste que les parents d'élèves pour vous soutenir.
Quant à l'amélioration qualitative: le gouvernement ne propose rien parce qu'ils sont à l'abri. Leurs enfants vont dans les bons écoles, puis dans les bons collèges, dans les bons lycées, prépas et ainsi de suite. Et en plus ces écoles/collèges/lycées fonctionnent autrement que le reste du système. Alors pourquoi changer quelque chose?
Bon, je vous laisse sur cette note pessimiste...        

J'ai tendance à  penser qu'en France il y a surtout trop de monde qui réfléchit à  changer l'EN, au lieu d'ajuster les moyens pour la laisser, juste, faire son travail. Et quand je dis moyens, ce n'est pas que ça coûterait réellement plus cher en terme d'argent. Mais il faudrait penser  beaucoup plus et sur le fond, pas à  la surface vernie des choses....
Plus facile de créer, par exemple, des EPI interdisciplinaires, ou un plan " tablettes" que de construire un enseignement cohérent de la grammaire: y a moins de problèmes à  résoudre réellement et c'est plus fun à  vendre pour la presse et les parents moyennement avertis par la presse.
Et subsidiairement, depuis que les individus pensent être bien plus efficaces  et avoir bien plus d'idées innovantes que la force collective des syndicats, on voit ce que ca donne. Un peu comme avec le grand renouveau des nouveaux députés LREM: quand le "mérite individuel" remplace l'organisation collective on en arrive vite à  l'efficacité d'un Benalla.
Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 1665347707
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Yazilikaya le Jeu 26 Juil 2018 - 8:41
@cassiopella a écrit:Le problème du café pédagogique, des syndicats et du gouvernement : ce sont des parties engagées qui ne vont donner que les exemples qui les arranges sous les lumières qui les arrangent.
C'est sympa de mentionner la Suède, mais le gouvernement peut facilement rétorquer: les jeunes élèves suédois sont meilleurs que les jeunes français (grade 4). Je donne la place pour chaque pays:
1) TIMSS maths: 26 (Suède) et 35 (France)
2) TIMSS science: 13 (Suède) et 34 (France)
3) PIRLS (lecture): 12 (Suède) et 34 (France)
4) PISA maths (utilisation des connaissance dans la vie de tous les jours): 24 (Suède) et 26 (France)
5) PISA sciences: 28 (Suède) et 27 (France)
6) PISA lecture: 17 (Suède) et  19 (France)
Pour PISA la Suède a fait le saut de +10 places entre 2012 et 2015 (amélioré ses résultats). Et les critiques d'OCDE envers la Suède datent de 2012, quand il y a eu une forte baisse de niveau. Il faut qu'ils arrêtent avec ces exemples ou se préparent mieux...

Sinon, je pense que les choses bougeront dans la bonne direction que si les profs se mettent ensemble et font des propositions d'amélioration claires et gagnant/gagnant. C'est-à-dire amélioration du statut et condition du travail + un meilleur enseignement (moins d'échec, augmentation du niveau des élèves). Ils peuvent même avoir le soutient des parents si le cœur des propositions est le bien-être des enfants, l'égalité des chances etc. Je pense cela parce que les syndicats sont incapables de proposer quoique ce soit. Il ne font que critiquer et "négocier". Quant au gouvernement - les auteurs des propositions sont trop éloignés de la vie réelle et ne comprennent pas les besoins de la sociétés et des enseignants.

https://snalc.fr/uploads/documents/national/a60d530a0c5c24c5a6afa1ef9f00ca56c1aa337f.pdf

On peut ne pas être d'accord mais ça a le mérite d'exister.
Lédissé
Lédissé
Empereur

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Lédissé le Jeu 26 Juil 2018 - 16:57
Cassiopella, tu parles beaucoup du soutien des parents. Je ne sais pas ce qu'il en est en ex-URSS, mais nous ne pouvons absolument pas compter dessus en France, peut-être parce que nous ne sommes pas une "deuxième famille". Je crois qu'aucun enseignant ici ne manque d'exemples sur des punitions ou heures de retenues refusées, contestées, voire des remarques désobligeantes de la part des parents dès qu'on met en cause le travail ou le comportement de leur enfant chéri. Il n'y pas / plus, en France, beaucoup de respect pour l'enseignant, qui n'est plus considéré comme un intellectuel pouvant (et ayant pour vocation de) former l'intellect des jeunes générations.
Par ailleurs, faire prendre conscience aux parents que la baisse de niveau est due aux moyens qui nous sont donnés (c'est-à-dire aux conditions de travail qui nous sont imposées, comme l'a expliqué Iphigénie, et non vraiment à des moyens financiers, même si on va dans le sens des économies en nuisant considérablement aux élèves en difficulté par la suppression des établissements et dispositifs dont ils ont besoin), c'est un travail d'Hercule. Ce n'est pas simple : va expliquer l'incohérence d'un programme à quelqu'un qui n'en est pas spécialiste, et qui entend à longueur de journée qu'un enseignant ne travaille que 18h et passe ses grasses vacances les doigts de pied en éventail. Je serais moi-même incapable de juger de la cohérence d'un programme de mathématiques, par exemple ; je pourrais essayer de comprendre le discours de quelqu'un qui me l'explique, et peut-être y arriver, mais je suis "dans le domaine", j'ai un bac S, je me documente, je m'intéresse au sujet. Le citoyen moyen fait confiance au gouvernement - faute de mieux.
Mais il est vrai, aussi, que le corps enseignant est peu engagé en France, me semble-t-il : même dans mon équipe assez combative localement (c'est-à-dire dans l'établissement même), je ne vois pas beaucoup de grévistes, pas beaucoup de discussions sur l'actualité (générale ou de l'enseignement) en salle des professeurs... J'ai l'impression que c'est assez général : les luttes sociales du XXe siècle ont permis d'acquérir un minimum de confort, la majorité de la population a sa voiture et sa télévision, ou du moins de quoi manger et dormir (même mal), et est imprégnée de l'idée que c'est bien assez, que "c'est la crise, d'ailleurs", et qu'il y aurait de la mauvaise foi et de l'irréalisme à exiger davantage, nous, riches Européens. Pour les enseignants, à cela s'ajoute le manque de reconnaissance, non seulement de l'institution mais des parents, qui à la fois contestent le regard que nous portons sur leur enfant lorsqu'il est négatif, et estiment (plus ou moins consciemment) que c'est à nous de les éduquer et de leur donner le goût de l'effort et l'apprentissage, et que s'ils se comportent mal ou ne progressent pas, c'est de notre faute. Il y a de quoi décourager un chouïa.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Vieille etc._  Smile
Jacq
Jacq
Vénérable

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Jacq le Lun 30 Juil 2018 - 20:46
@cassiopella a écrit:
@Cath a écrit:Cassiopella, Trompettemarine t'a parfaitement expliqué le sens de ma remarque.
Les gouvernements successifs n'ont rien à faire de l'avis des enseignants parcequ'ils les considèrent comme des gêneurs : s'ils pouvaient se débarrasser d'eux, ils n'hésiteraient pas.  Car leur idée n'est pas d'améliorer le système sur le plan qualitatif (ca c'est pour le grand public), mais d'en réduire le coût autant que possible.
Il suffit de voir le projet cap2022, qui chiffre les économies réalisables.
C'est pire, j'ai l'impression, que pour les syndicats c'est pareil. Il ne reste que les parents d'élèves pour vous soutenir.
[...]

Approximations et généralisations sans rapport avec la réalité. On nage entre l'incompréhension totale de la situation en France et une vision angélique follement irréaliste.
Et pourquoi ce "vous" tout le temps dans les messages ?
vincentMS
vincentMS
Je viens de m'inscrire !

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par vincentMS le Mar 31 Juil 2018 - 16:22
Bonjour à tous (1° message sur le forum, après des années de lecture)

Tout à fait d'accord avec l'analyse de LadyC. On se complaît dans la médiocrité. Bien souvent face à des jeunes qui n'ont que l'argent dans la tête. Combien de fois entend-on "Monsieur vous êtes prof vous avez raté votre vie !". Une société de "désengagés". De citoyens dont le seul rêve est d'avoir plein d'argent, pour quoi ? C'est malheureux, lorsque l'on doit expliquer que non, travailler à 80 %, c'est juste un choix perso, pour faire des trucs à côté. Peu comprennent (même dans les collègues ...). Je suis jeune et je me fous de gagner plus que le voisin, juste pour m'acheter une voiture, ou souvent pour payer plus d'impôts (bien fait, faites des calculs la prochaine fois, ah zut, les pourcentages c'est trop compliqué, je me marre ...).

Ces jeunes sont les victimes, ne nous trompons pas. Ils n'ont connu que ce monde merdique pollué par le flouze. Alors, ils voteront pour ceux qui parlent d'argent. Pas pour ceux qui veulent un monde meilleur, puisqu'on leur a toujours dit que c'était une utopie. Ou même que le monde est déjà meilleur.

Alors luttons pour eux. Montrons leur que l'argent ne vaut quelque chose que pour ceux dont le néant intellectuel est devenu "la" compagne.

Nos parents, grand-parents se sont battus pour améliorer la qualité de vie de leurs enfants, ils n'avaient pas pensé que ceux-ci "revendraient" tous les combats pour quelques centaines d'euros en plus. J'ai honte. Notre société est terriblement malade ... Au lieu de tirer à boulets rouge sur les profs, les parents devraient devenir nos alliés, nous sommes la même société, ceux d'en haut vivront des jours sombres pour leurs "carrières". Cependant, les syndicats ne servent plus à rien, à moitié gangrenés par des "partisans carriéristes" chacun défendant sa cour. A chaque nouveau gouvernement de "jeunes" syndiqués retournent leur culotte pour aller grandir les rangs de ceux que l'on appelle les "politiciens".

Ne parlons même pas des 68ards has been, qui ne trouvent même plus assez de côté à leur veste pour la retourner (Bisous Dani).

Une vraie révolte de l'éducation, de la petite enfance à l'université doit être mise en place. De ces révoltes lancées par LeRoi Jones. Pensons aux jeunes, à l'avenir, pas aux parents, au passé. Je suis prof, j'aime mon métier, je me battrai pour proposer un enseignement de qualité et d'un niveau correct à mes élèves. Même s'il faut écraser le pavé contre mon ministre. Sait-il au moins ce qu'est un ''vrai'' élève d'aujourd'hui ?

Petite vidéo pour illustrer mes propos.

Roumégueur Ier
Roumégueur Ier
Érudit

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Roumégueur Ier le Sam 4 Aoû 2018 - 15:28
L'association des maires de France commence à informer ses sections locales sur la carte scolaire 2018. Dans un mail que j'ai pu lire, il y a 'des pistes de réflexions' explosives : il est proposé d'intégrer l'école et le collège rural d'une même commune dans un même ensemble immobilier pour, je cite : 'favoriser la qualité des parcours des élèves en maternelle à la 3ème et l'innovation pédagogique, les développement des classes de CM2-6ème expérimentales, la revitalisation de certains internats, à l'appui de projets d'établissements attractifs et accompagnés, etc...'
Vous imaginez le joyeux mélange entre les petitous de mater' et les grands de 3ème… Et les fermetures de petites écoles à venir si la piste est réellement explorée.
Bref, il suffirait de créer un statut unique d'enseignant pour couronner le tout, et ce serait la totale.

Ces informations mises en relation avec les orientations Cap22, les préconisations sur le rôle des directeurs d'école ( http://www2.assemblee-nationale.fr/static/15/commissions/CAffCult/Note%20de%20synthèse%20directeurs%20d'école.pdf ) font froid dans le dos, c'est l'hallali et ce sera bientôt la curée, non?
Zenxya
Zenxya
Doyen

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par Zenxya le Sam 4 Aoû 2018 - 16:10
C'est d'autant curieux que jesaisplusqui préconisait des collèges pour 6° et 5° et d'autres pour 4° et 3°, justement pour protéger les "petits" sixièmes des grands troisièmes !

Après cela rejoint le sempiternel "même métier de la maternelle à l'université" d'un certain syndicat.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
romain2203
romain2203
Niveau 5

Cap 2022 et l'enseignement  - Page 3 Empty Re: Cap 2022 et l'enseignement

par romain2203 le Sam 4 Aoû 2018 - 17:37
@Roumégueur Ier a écrit:L'association des maires de France commence à informer ses sections locales sur la carte scolaire 2018. Dans un mail que j'ai pu lire, il y a 'des pistes de réflexions' explosives : il est proposé d'intégrer l'école et le collège rural d'une même commune dans un même ensemble immobilier pour, je cite : 'favoriser la qualité des parcours des élèves en maternelle à la 3ème et l'innovation pédagogique, les développement des classes de CM2-6ème expérimentales, la revitalisation de certains internats, à l'appui de projets d'établissements attractifs et accompagnés, etc...'
Vous imaginez le joyeux mélange entre les petitous de mater' et les grands de 3ème… Et les fermetures de petites écoles à venir si la piste est réellement explorée.
Bref, il suffirait de créer un statut unique d'enseignant pour couronner le tout, et ce serait la totale.

Ces informations mises en relation avec les orientations Cap22, les préconisations sur le rôle des directeurs d'école ( http://www2.assemblee-nationale.fr/static/15/commissions/CAffCult/Note%20de%20synthèse%20directeurs%20d'école.pdf ) font froid dans le dos, c'est l'hallali et ce sera bientôt la curée, non?
Il n'y a rien d'étonnant à ça. E.Philippe a demandé aux préfets de régions et aux ministères de donner un avis (fortement orienté) sur la réorganisation au niveau local des directions issues des ministères. En gros, tout va être fusionné pour "rationaliser le parc immobilier de l'Etat" ou même déplacé en préfecture. J'ai entendu dire que cette démarche pourrait aussi concerner les secrétariats généraux de l'EN en département, mais rien d'officiel donc affaire à suivre (Circulaire n°6029/SG pour la source).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum