Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Si prof était un métier comme les autres : 35h/sem, 5 semaines de congés,pas de mutation, entretien d'embauche,pas de sécurité emploi, pas de statut de fonctionnaire, l'auriez-vous fait ?

45 - 23%
152 - 77%
 
Total des votes: 197
avatar
Ruby2015
Je viens de m'inscrire !

Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Ruby2015 le Mar 14 Aoû 2018 - 15:53
Bonjour à tous,

Alors voilà, je vais en licence d'espagnol, autrement dit à part l'enseignement il n'y a aucun débouché (ou le peu qui existe ne m'intéresse pas).
Je me pose de plus en plus de questions, depuis toujours j'avais voulu être prof (enfin au départ je voulais être prof de maths, puis d'SVT, et après un échec au bac S maintenant je suis plus partie pour l'espagnol, donc déjà là y'a une grosse indécision) mais depuis quelques temps j'y vois de moins en moins d'avantages, voire aucun, je veux voyager, changer souvent de lieux, pas de routine, donc je voulais intégrer un BTS tourisme.. Et à ma grande surprise j'ai été refusée malgré de très bons résultats, donc direction la licence d'espagnol... ( On remercie Parcoursup !)

Donc je voulais vous demander :
Regrettez-vous d'être devenu prof ?
Si c'était à refaire, quelles études auriez-vous fait ?
Pourquoi avoir fait ce métier ?
Y'a t-il des profs qui ont choisi ce métier pour le nombre d'heures, les vacances, la sécurité de l'emploi ? Si oui, pensez-vous que ça en valait la peine ? ( Il m'est souvent arrivé de demander à mes profs pour quoi ils ont choisi ce métier et beaucoup d'entre eux m'ont répondu "Pour m'occuper de mes enfants" Neutral et aussi j'ai remarqué que beaucoup d'entre eux étaient dans l'enseignement car ils avaient été refusé dans la filière de leur choix ( et c'est un peu ce que je subis maintenant))
Et aussi la routine du métier ne vous dérange t-elle pas ? (J'ai fait mon stage de 3e avec une prof de SVT, et elle avait 4 classes de 6e, répartis en demi groupe, donc 8h par semaine à répéter exactement la même chose, les mêmes phrases, c'est déjà là où j'ai commencé à réaliser, j'avais cette impression d'être dans une boucle où chaque journée était la copie conforme de la précédente )
Quels avantages y a t-il à tirer de ce métier ? Je vais surement en surprendre plus d'un mais les vacances je trouve que c'est un gros désavantage, le but des vacances c'est se reposer, profiter, visiter, avoir la paix.. Mais avoir ses vacances en même temps que les enfants ça veut dire plages, parcs, piscines, cinémas blindés, blindés de gosses qui hurlent et courent partout... N'est-il pas mieux d'avoir 5 semaines de congés mais des vraies vacances plutôt que de ces "pseudo-vacances" ? Considérez-vous les vacances comme un avantage ?  (Ne le prenez surtout pas mal! Mais enseigner à des ados me plairait bien mais je déteste les enfants)
Et je poursuis dans les inconvénients avec les mutations, la violence, de moins en moins de reconnaissance, le salaire qui est très faible vu le niveau d'étude et la sélectivité du concours, les copies, cours à préparer, avec très peu de ressources sur Internet.
Je me retrouve perdue,  j'avais toujours voulu faire ce métier depuis la 6e(!), et je me dis de plus en plus que je comprends pourquoi tant de profs démissionnent ou qu'il y ait de moins en moins de candidats au concours.
Pensez-vous, qu'à l'heure actuelle, prof est devenu un métier à fuir ?

Je vous remercie pour les témoignages et les conseils que vous apporterez.
Bonne journée !


Dernière édition par Derborence le Mar 14 Aoû 2018 - 15:56, édité 2 fois (Raison : coquille dans le titre)
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par scot69 le Mar 14 Aoû 2018 - 16:16
Je ne regrette pas du tout et j'adore mon metier, je suis pleinement satisfait.

Si je peux te donner un conseil qui n'engage que moi: des que tu le peux, commence par des suppleances avant de passer le concours, tu verras si c'est ton truc ou pas, avant de te lancer dans la grande aventure.

Bon courage pour tes etudes en tous cas!
avatar
Alexlafée
Niveau 6

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Alexlafée le Mar 14 Aoû 2018 - 16:39
Idem pour moi, aucun regret.

La préparation du CAPES et l'année de stage ont été éprouvante mais si c'était à refaire, je le referai. je suis épanouie dans mon métier même si le quotidien est loin d'être toujours rose.
avatar
Clacla3
Niveau 5

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Clacla3 le Mar 14 Aoû 2018 - 16:55
Moi aussi j'adore mon métier et je ne regrette pas mon choix, mais à l'approche de la rentrée il est limite déprimant ton post Wink

_________________
"L'arbre qui tombe ne doit pas cacher la forêt qui pousse".
avatar
acsyle
Niveau 7

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par acsyle le Mar 14 Aoû 2018 - 17:06
Salut

Beaucoup de questions, je vais essayer d'y répondre mais il faut bien garder en tête que ce que je vais dire n'engage que moi.
Regrettez-vous d'être devenu prof ?
A la base je voulais être médecin généraliste mais ayant été toujours fâché avec les matières scientifiques, je me suis rabattu sur un autre genre de métier où je pouvais aider mon prochain : prof. Donc pour moi c'est le choix le moins pire. Il n'y a pas grand chose que j'aurais pu faire d'autre, à part peut être avocat...ou catcheur à la WWE.

Si c'était à refaire, quelles études auriez-vous fait ?
Médecine.

Pourquoi avoir fait ce métier ?
Alors en vrac :
-Pour la garantie de l'emploi et les vacances. Car je pense qu'avoir un métier protégé (pour l'instant) du chômage, c'est très important dans une époque comme la nôtre. Pour les vacances aussi. C'est simple : mon métier ce n'est pas ma vie. Ma vie c'est à côté. Or le moment où je peux le plus vivre ma vie c'est pendant les vacances (même s'il ne faut pas leurrer : je travaille énormément pendant les petites vacances. En moyenne je dirais que la moitié de chaque petites vacances passe dans le boulot.)
-Pour me "venger" des mauvais profs que j'ai eu au collège, à contrario du lycée où j'ai découvert des enseignants formidables, qui ont su me réconcilier avec des matières que j'aimais peu (l'Histoire). Je me suis donné pour objectif de pouvoir donner aux élèves la "chance" d'avoir un prof qui aime son travail et qui n'est pas là pour les défoncer sadiquement. A chaque fois que j'y réussis, je repense à la médiocrité de ces profs de collège que j'ai pu avoir et ça me donne un sentiment de toute puissance sur eux.
-Parce que j'ai eu au lycée deux supers profs , en lettres et en Histoire, qui avaient la passion du métier et qui montraient qu'il était possible de faire ce travail dans de bonnes conditions. Pour moi ces deux profs ont été des modèles. Je m'efforce de marcher dans leurs pas.

Y'a t-il des profs qui ont choisi ce métier pour le nombre d'heures, les vacances, la sécurité de l'emploi ? Si oui, pensez-vous que ça en valait la peine ?
Oui (cf plus haut). Ca en valait la peine...pour l'instant. Mais je ne suis pas optimiste sur le maintien dans l'avenir de ces avantages.


Et aussi la routine du métier ne vous dérange t-elle pas ?

La routine ? Quelle routine ? Chaque heure est différente. Il y a bien sûr des ressemblances , mais chaque cours est différent. Les humeurs, les réponses des élèves, les salles, les aléas de la vie (en bien ou en mal) font que chaque heure est différente. Je ne m'ennuie pas. Je dirais même que je n'ai pas ce luxe.


Quels avantages y a t-il à tirer de ce métier ?

Dans la classe je suis mon propre maître. Je n'ai personne sur le dos. Je gère le rythme de travail à ma façon. Si je suis fatigué je m'assois. Si je suis tonique je suis debout. C'est moi qui organise le cours comme je veux. Je prévois les activités que je veux. Si des fois je suis d'humeur badine je me permets une petite blague. Si des fois je suis grognon je ferai en sorte que ça ne bouge pas un cil dans la classe. Je peux choisir parfois des œuvres qui me plaisent vraiment ou bien faire des parenthèses sur d'autres supports que je sais que ça va intéresser les élèves. Bref tout ça en plus de la garantie de l'emploi, des vacances et d'un salaire moyen (qui pourrait être mieux certes, mais qui me permet de vivre sans manquer de rien). Dernière chose : les banques, les assurances et les propriétaires qui me louent m'ont plutôt à la bonne grâce à mon profil d'enseignant. Ca les rassure.


N'est-il pas mieux d'avoir 5 semaines de congés mais des vraies vacances plutôt que de ces "pseudo-vacances" ?

Ca dépend de chacun. Je n'ai pas d'enfants (à mon grand regret) mais sans doute que si j'en avais mes vacances seraient différentes. A la place j'ai plus de temps pour m'occuper de moi et faire une tonne d'activités qui me plaisent. Je ne sais pas ce que c'est que l'ennui et je n'ai jamais assez de temps pour faire tout ce que j'aime faire. Et puis j'aime bien avoir le rythme des vacances scolaires. Même si j'en passe une bonne partie à bosser, je peux toujours le faire à mon rythme.

Considérez-vous les vacances comme un avantage ?
Oui.

Et je poursuis dans les inconvénients avec les mutations
C'est pénible, je risque de mettre plus de 10 avant d'avoir un poste fixe dans ma ville natale. Après il y a des situations pires que la mienne : je suis revenu dans mon académie d'origine après seulement deux ans d'exil, certains attendent plus longtemps. Le système est à revoir de mon point de vue, le problème est qu'il avantage certains et que ces gens là n'ont aucun intérêt à le voir changer. Après rien n'empêche de trouver certaines solutions. Ou de changer métier si vraiment l'exil est trop dur. Faut pas se dire "cest foutu" parce que rien n'est immuable.

la violence,
On parle de quelle violence là ? Verbale ? Physique ? Morale ? La violence de qui envers qui ? Parce que ça change beaucoup de choses...J'ai jamais été agressé physiquement . On m'a déjà menacé à deux-trois reprises par des élèves sans que ça aille plus loin (je sais me montrer intimidant) et j'ai déjà été insulté mais à chaque fois ça venait de cas très particuliers et très lourds, sans que le reste de la classe suive. Je n'ai jamais frappé ni insulté de collègues non plus (même si parfois c'est pas l'envie qui me manque) et la réciproque est vraie. De la part des parents j'ai déjà été embêté mais jamais insulté ni menacé physiquement. De la part de la hiérarchie pas de noms d'oiseaux ni de coups mais certains chefs aiment bien marcher sur la ligne voir la dépasser...ceux là j'ai toujours su tenir bon avec succès. Il y a aussi de très bons chefs et de très bons parents...et de très bons élèves. Mais comme le disent parfois les collègues : "on ne fait pas tous le même métier". Selon les endroits on peut être dans des endroits où tu fais toute ta carrière sur un nuage et d'autres où tu peux démissionner au bout d'un an. C'est la loterie.

de moins en moins de reconnaissance

C'est souvent comme ça mais je ne suis pas sûr que prof soit une exception. Les gens ont d'une manière générale une tendance plus facile à la critique qu'au compliment. Mais quand un élève ou un parent te dit "merci", ça n'a pas de prix. Et quand c'est rare ça a encore plus de valeur. Ca me redonne encore plus de motivation à faire mon travail.

le salaire qui est très faible vu le niveau d'étude et la sélectivité du concours
Ah bah ça oui, c'est faible, surtout que je fais partie de la génération master 2 + certificat de langue+ c2id2, bref tout un tas de trucs qu'on m'a demandé en plus du concours et pour lesquels je n'ai eu aucune compensation financière. Après comme je disais, je ne manque de rien. Mais quand j'ai une augmentation sur mon salaire pour X raisons, je ne crache pas dessus.

les copies
This. C'est pour moi le pire aspect du boulot. Autant les gamins pénibles tu les laisses au travail, autant les copies tu les rapportes chez toi. Les copies c'est pour moi le supplice de Sisyphe.

cours à préparer, avec très peu de ressources sur Internet
Internet c'est bien mais il n 'y a pas qu' internet dans la vie. Pourtant je m'en sers pas mal aussi mais je n'hésite pas à piocher dans plusieurs manuels et si l'année prochaine j'arrive à bouger sur la grande ville, j'aimerais m'inscrire en externe à la BU  pour pouvoir accéder à des ouvrages qui traitent de certaines grandes notions. Et les cours c'est parfois amusant à préparer. Je suis un peu comme le sorcier dans son donjon qui consulte ses grimoires et qui essaye d'imaginer à l'avance quels résultats vont donner certaines nouvelles expériences en classe. Parfois au détour de mes recherche je tombe sur des choses vraiment sympas, de la simple anecdote croustillante à l'activité originale. Préparer ses cours c'est cool...quand on a du temps pour le faire et qu'on est pas prévenu 2 jours avant Very Happy

Pensez-vous, qu'à l'heure actuelle, prof est devenu un métier à fuir ?
Oui. Ou très prochainement.
La garantie de l'emploi ça va dégager.
Les vacances scolaires ça va dégager.
Les effectifs vont continuer à grimper.
La discipline et les exigences vont en s'affaiblissant.
Les salaires vont continuer à rester les mêmes ou à diminuer.

La question n'est pas "vont-ils le faire ?" mais "quand ?".  Perso je ne suis pas sûr d'avoir l'énergie pour continuer à faire ce que je fais dans 20 ans, surtout si c'est pour avoir en plus tous les avantages qui auront disparus.
avatar
Danska
Modérateur

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Danska le Mar 14 Aoû 2018 - 17:07
@Ruby2015 a écrit:Bonjour à tous,

Alors voilà, je vais en licence d'espagnol, autrement dit à part l'enseignement il n'y a aucun débouché (ou le peu qui existe ne m'intéresse pas).
Je me pose de plus en plus de questions, depuis toujours j'avais voulu être prof (enfin au départ je voulais être prof de maths, puis d'SVT, et après un échec au bac S maintenant je suis plus partie pour l'espagnol, donc déjà là y'a une grosse indécision) mais depuis quelques temps j'y vois de moins en moins d'avantages, voire aucun, je veux voyager, changer souvent de lieux, pas de routine, donc je voulais intégrer un BTS tourisme.. Et à ma grande surprise j'ai été refusée malgré de très bons résultats, donc direction la licence d'espagnol... ( On remercie Parcoursup !)

Donc je voulais vous demander :
Regrettez-vous d'être devenu prof ?
Si c'était à refaire, quelles études auriez-vous fait ?
Pourquoi avoir fait ce métier ?
Y'a t-il des profs qui ont choisi ce métier pour le nombre d'heures, les vacances, la sécurité de l'emploi ? Si oui, pensez-vous que ça en valait la peine ? ( Il m'est souvent arrivé de demander à mes profs pour quoi ils ont choisi ce métier et beaucoup d'entre eux m'ont répondu "Pour m'occuper de mes enfants" Neutral et aussi j'ai remarqué que beaucoup d'entre eux étaient dans l'enseignement car ils avaient été refusé dans la filière de leur choix ( et c'est un peu ce que je subis maintenant))
C'est assez surprenant, comme réponse : on a rarement des enfants en étant étudiant (sauf à la limite dans le cas d'une reconversion) ; quant à devenir enseignant après avoir été refusé dans la filière de notre choix... Professeur, c'est cinq ans d'étude et un concours : si on se lance dans une filière qui ne nous plaît pas, pour ensuite enseigner une discipline que l'on n'aime pas davantage, ça doit paraître bien long ! Razz


Et pour le côté routinier du métier, rappelons tout de même que les tâches sont variées (ça va de la préparation des cours, évidemment, aux corrections de copies, du temps passé devant les élèves aux conseils de classe, du temps consacré à l'orientation aux réunions parents-profs, de la préparation d'une progression aux éventuelles concertations entre collègues, etc.) ; et même si on s'intéresse uniquement aux thèmes abordés, on peut faire des cours très différents pour un même programme (sinon tous les enseignants d'une discipline enseigneraient de la même façon, ce qui est loin d'être le cas). Et allons plus loin encore : en admettant qu'on ait plusieurs classes d'un même niveau, qu'on aborde le même thème en même temps, avec exactement les mêmes réactions des élèves... eh bien on se retrouve à faire ce travail précisément une fois chaque année, multiplié par le nombre de classes. Bref, je vois bien peu l'aspect répétitif du métier, au contraire.


Quant au reste de ton message, en vrac : pour l'aspect "vacances", rien ne t'empêche de choisir des destinations peu prisées des familles, ce n'est pas ce qui manque... Les ressources sur Internet, on en trouve des quantités, sans parler des échanges toujours possibles entre collègues, je ne comprends donc pas pourquoi tu évoques le "très peu de ressources sur Internet". La violence, bon... Les gros durs prêts à taper sur les enseignants, ce n'est pas ce qu'on rencontre le plus souvent, heureusement ! En règle générale, on croise plutôt des bavards, des insolents, des pénibles, mais ça s'arrête là (et ça peut déjà être bien assez). Enfin, sur la question du salaire, n'exagérons rien : nous sommes certes moins bien payés que les cadres, à niveau d'étude comparable, mais un enseignant n'est pas un prolétaire payé des clopinettes pour se tuer au travail.

Bref, beaucoup d'idées plus ou moins erronées dans ton message ; je rejoins donc le conseil de scot69, qui est très judicieux : n'hésite pas à chercher des stages ou à enseigner "réellement" pour te faire une idée plus juste de la profession Wink
avatar
New Zealand
Niveau 7

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par New Zealand le Mar 14 Aoû 2018 - 17:15
@Ruby2015 a écrit:Bonjour à tous,

Alors voilà, je vais en licence d'espagnol, autrement dit à part l'enseignement il n'y a aucun débouché (ou le peu qui existe ne m'intéresse pas).
Je me pose de plus en plus de questions, depuis toujours j'avais voulu être prof (enfin au départ je voulais être prof de maths, puis d'SVT, et après un échec au bac S maintenant je suis plus partie pour l'espagnol, donc déjà là y'a une grosse indécision) mais depuis quelques temps j'y vois de moins en moins d'avantages, voire aucun, je veux voyager, changer souvent de lieux, pas de routine, donc je voulais intégrer un BTS tourisme.. Et à ma grande surprise j'ai été refusée malgré de très bons résultats, donc direction la licence d'espagnol... ( On remercie Parcoursup !)

Donc je voulais vous demander :
Regrettez-vous d'être devenu prof ?
Si c'était à refaire, quelles études auriez-vous fait ?
Pourquoi avoir fait ce métier ?
Y'a t-il des profs qui ont choisi ce métier pour le nombre d'heures, les vacances, la sécurité de l'emploi ? Si oui, pensez-vous que ça en valait la peine ? ( Il m'est souvent arrivé de demander à mes profs pour quoi ils ont choisi ce métier et beaucoup d'entre eux m'ont répondu "Pour m'occuper de mes enfants" Neutral et aussi j'ai remarqué que beaucoup d'entre eux étaient dans l'enseignement car ils avaient été refusé dans la filière de leur choix ( et c'est un peu ce que je subis maintenant))
Et aussi la routine du métier ne vous dérange t-elle pas ? (J'ai fait mon stage de 3e avec une prof de SVT, et elle avait 4 classes de 6e, répartis en demi groupe, donc 8h par semaine à répéter exactement la même chose, les mêmes phrases, c'est déjà là où j'ai commencé à réaliser, j'avais cette impression d'être dans une boucle où chaque journée était la copie conforme de la précédente )
Quels avantages y a t-il à tirer de ce métier ? Je vais surement en surprendre plus d'un mais les vacances je trouve que c'est un gros désavantage, le but des vacances c'est se reposer, profiter, visiter, avoir la paix.. Mais avoir ses vacances en même temps que les enfants ça veut dire plages, parcs, piscines, cinémas blindés, blindés de gosses qui hurlent et courent partout... N'est-il pas mieux d'avoir 5 semaines de congés mais des vraies vacances plutôt que de ces "pseudo-vacances" ? Considérez-vous les vacances comme un avantage ?  (Ne le prenez surtout pas mal! Mais enseigner à des ados me plairait bien mais je déteste les enfants)
Et je poursuis dans les inconvénients avec les mutations, la violence, de moins en moins de reconnaissance, le salaire qui est très faible vu le niveau d'étude et la sélectivité du concours, les copies, cours à préparer, avec très peu de ressources sur Internet.
Je me retrouve perdue,  j'avais toujours voulu faire ce métier depuis la 6e(!), et je me dis de plus en plus que je comprends pourquoi tant de profs démissionnent ou qu'il y ait de moins en moins de candidats au concours.
Pensez-vous, qu'à l'heure actuelle, prof est devenu un métier à fuir ?

Je vous remercie pour les témoignages et les conseils que vous apporterez.
Bonne journée !

Pas encore prof, donc je ne peux pas te répondre, mais je ne comprends pas bien ta référence aux vacances avec enfants. Tu sous-entends que tu prendras des vacances en-dehors des vacances scolaires de tes enfants, mais est-ce possible. Tout ceux que je connais sont obligés de faire garder leurs enfants pendant une partie des vacances, et rares sont ceux qui peuvent prendre des vacances SANS leurs enfants. Ça se fait une fois de temps en temps, mais certainement pas tout le temps. Et quand on est prof, puisqu'on a tant de vacances, on peut toujours solliciter la famille pour une semaine ou deux, même tous les ans.
Edit: je viens de me rendre compte que j'avais interprété différemment ton message sur les enfants en vacances. Il est possible de choisir des lieux moins fréquentés par les enfants en France. Sinon, il y a aussi l'étranger.

En ce qui concerne les ressources, je trouve qu'on en trouve quand même beaucoup en anglais, entre les manuels, Eduscol, l'ensemble des sites des académies et les différents sites de profs. Pour commencer, c'est déjà pas mal, sans compter qu'avec Internet, une fois un peu d'expérience acquise, on a quand même du choix. J'imagine que c'est la même chose en espagnol.

Quant à la routine, quelles professions ne sont pas routinières ? C'est une vraie question, il ne doit pas en avoir beaucoup. Tout dépend de l'intérêt que tu portes au métier ; perso, je n'aurais pas pu travailler en entreprise, ça m'aurait ennuyée au plus haut point.

Cela étant, je trouve positif que tu te poses ces questions AVANT de passer le concours !


Dernière édition par New Zealand le Mar 14 Aoû 2018 - 17:39, édité 1 fois
avatar
Saltaojos
Niveau 10

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Saltaojos le Mar 14 Aoû 2018 - 17:22
Moi aussi je déteste les enfants, et pourtant à ma plus grande surprise j'ai préféré le collège au lycée (bon, j'évite quand même les 6e) Razz

Ce n'est que ma 4e rentrée comme prof titulaire, mais j'adore mon boulot !

Edit : Quant aux vacances scolaires en même temps que les gosses (forcément), il suffit d'éviter les lieux que ces microbes fréquentent et on a la paix ! Avec mon copain on part plutôt à la montagne l'été, et à l'étranger aux vacances de février. Rien de blindé dans ce cas.
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par abricotedapi le Mar 14 Aoû 2018 - 17:27
Je ne suis prof que depuis 2013 donc je n'ai pas autant de recul que d'autres.
J'ai choisi ce métier par défaut parce que je ne savais pas quoi faire après ma licence (de lettres). Dès le premier stage (en master 1) je me suis rendue compte que j'adorais le contact avec les élèves, le fait de les aider au mieux et de travailler avec eux/elles. Il y a évidemment une routine dans ce travail (comme dans tous les métiers) mais pas tant que ça : on travaille avec des êtres humains, en pleine mutation qui plus est, donc les interactions quotidiennes sont différentes ; on réfléchit en permanence, on adapte, on modifie, on améliore, on essaie, on réessaie, on transforme (surtout les premières années) ; on crée notre programme et nos cours donc on peut changer ce que l'on fait et comment on le fait (avec plein de possibilités). Les avantages de ce métier à mes yeux : la relation avec les élèves (rafraichissante, dynamique, attachante, intéressante...), la satisfaction d'aider les autres, le plaisir de raconter et d'expliquer, de susciter la curiosité ou le plaisir sur un sujet, et enfin les vacances. Elles sont nécessaires pour se reposer, on se sent beaucoup mieux à la reprise car on fait un métier qui demande beaucoup d'énergie. Bien sûr si on pouvait les placer quand on veut, à des périodes moins chères, ce serait le paradis, mais il faut arrêter de vouloir le beurre et l'argent du beurre... Il est évident que les profs ne peuvent pas partir quand bon leur semble ! Mon entourage dans le privé, avec 5 semaines de congés, me parle souvent avec envie de mes vacances si nombreuses.
Ce n'est pas un métier facile. On n'est pas assez payé, comme la plupart des fonctionnaires et des travailleuses. On est mal estimées, on passe pour des feignasses, on a des parents sur le dos, on fait beaucoup de bénévolat, il faut énormément d'énergie pour faire cours à des ados qui n'ont pas envie d'être là. Devenir prof pour les vacances et la sécurité de l'emploi, c'est vraiment risqué et naïf. Entre chaque période de vacances, il faut être motivée et impliquée. Je ne regrette pas mon choix, j'adore bosser avec les élèves et ça compense suffisamment tout le négatif. Mais il faut en avoir envie. Je ne parle pas forcément de vocation : moi je n'en avais pas, et j'ai connu une collègue qui est arrivée en pensant sauver les élèves et qui a fait un burn-out au bout de quelques années d'implication acharnée parce qu'elle se sentait incapable, noyée face aux difficultés scolaires et sociales des élèves, face à tout ce qu'on nous demande de faire. Je savais dès le début que je ne pourrai pas tout faire, sauver l'EN les élèves sous le bras. Je fais de mon mieux, avec plaisir, et j'essaie de préserver ma santé physique et mentale.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
Cisil
Niveau 10

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Cisil le Mar 14 Aoû 2018 - 17:35

1.Regrettez-vous d'être devenu prof ?
2.Si c'était à refaire, quelles études auriez-vous fait ?
3.Pourquoi avoir fait ce métier ?
4.Y'a t-il des profs qui ont choisi ce métier pour le nombre d'heures, les vacances, la sécurité de l'emploi ? Si oui, pensez-vous que ça en valait la peine ?
5.Et aussi la routine du métier ne vous dérange t-elle pas ?
6.Pensez-vous, qu'à l'heure actuelle, prof est devenu un métier à fuir ?

1.Pas du tout, après plus de trente ans de métier, j'y crois encore, même si je suis moins patiente (les élèves ont toujours le même âge, mais moi pendant ce temps, je vieillis Wink)
2.Les mêmes. J'ai fait LEA avant de passer le Capes, et je ne regrette absolument pas.
3.Parce qu'un (heureux) concours de circonstances m'a fait rencontrer les bonnes personnes - et puis le marketing et l'économie, c'était pas trop mon truc, en fait, ce qui m'intéressait, c'était les langues (d'ou LEA)
4.Le nombre d'heures est un leurre, les vacances aussi... Seul avantage : on gère notre temps (hors classe) comme on l'entend
5.Il n'y a pas de routine. Chaque cours est différent parce que chaque classe est différente.
6.A toi de voir, mais comme suggéré plus haut, fait un essai avant comme contractuelle, tu verras bien si le métier te plaît...

Quant aux inconvénients, les copies et les cours à préparer, ben ça fait partie du boulot !
J'ajouterais comme inconvénient qu'on a des dates de vacances imposées, donc au moment où les prix sont les plus élevés, qu'on n'a pas de CE, ni de 13ème mois, et que l'image de "fainéant / toujours en grève ou en arrêt maladie / en vacances la moitié de l'année / etc..." commence à me peser de plus en plus.

_________________
"Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul."  Montaigne.

"When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down ‘happy’. They told me I didn’t understand the assignment, and I told them they didn’t understand life.”  John Lennon
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Lilypims le Mar 14 Aoû 2018 - 17:50
- Je n'ai que 7  ou 8 ans de métier et je ne regrette pas du tout mon choix. Quand j'en aurai assez (si ça arrive), je changerai de métier mais ce sera toujours sans regretter cette expérience.
- Si c'était à refaire, je choisirais les mêmes études (plus d'autres car de nombreux autres domaines m'intéressent Razz ). J'ai pris beaucoup de plaisir à étudier les lettres.
- J'ai choisi ce métier presque par hasard, par amour de la littérature, parce que le monde de l'entreprise (tel que je le connaissais) me rebutait, pour continuer à m'instruire (j'étais encore très auto-centrée Very Happy ).
- Comme d'autres, je pense que le nombre d'heures (devant élèves), les longues vacances et la sécurité de l'emploi sont un leurre. Si le reste (cours, préparations, corrections, réunions) ne te convient pas, les avantages cités peuvent ne pas être une compensation suffisante.
- Pour l'instant, je ne connais pas la routine. Toutes les heures de cours sont différentes. Ce qui me pèse, c'est le temps de correction beaucoup trop lourd du fait de classes trop nombreuses et trop chargées.
- Je ne sais pas si c'est un métier à fuir mais il ne faut pas l'idéaliser.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Rabelais le Mar 14 Aoû 2018 - 18:22
Aucun regret, malgré des conditions parfois difficiles.
Les avantages :
- être SEUL et maître dans sa classe .
- ne pas être obligé de travailler en équipe et donc, de s’accorder, d’aller à la même vitesse, de faire des compromis.
Si ces deux points changent vraiment, je partirai.

- éviter la routine : chaque etb et chaque heure sont différents .
- rire beaucoup, pouvoir échanger avec les élèves est un bonheur.
- se maintenir intellectuellement , dans ma discipline, mais aussi dans la connaissance de l’Autre.

- les vacances pour décompresser .
- les 18 heures seulement devant élèves ( je sors rincée, épuisée )

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Fesseur Pro le Mar 14 Aoû 2018 - 18:37
Le métier est devenu beaucoup plus compliqué qu'à mes débuts qui commencent à dater, avec un sentiment d'impuissance qui augmente de plus en plus devant les difficultés rencontrées ( de niveau, de discipline, de réunions à la c on... ) mais je ne regrette rien.
Sachant que je suis dans un établissement correct, dans la norme.

Je plains en revanche les jeunes collègues, harcelés par les ESPE et autres formateurs et placés dans des établissements difficiles.
Là, ce n'est plus le même métier.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Nikestardreamer
Niveau 5

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Nikestardreamer le Mar 14 Aoû 2018 - 18:42
Si tu veux bouger et voyager, les langues étrangères sont un plus mais je ferais d'autres études (école de commerce, école d'ingénieurs, etc.) pour ensuite essayer de se faire embaucher dans une structure internationale qui permet de bouger.
Je ne regrette pas d'être prof, même si je n'ai jamais voulu l'être (en fait, je voulais être étudiante à vie) mais quand il a fallut bosser, je suis tombée dedans et je ne suis plus partie.
La routine, il n'y en a pas (faut dire que j'ai la chance de pouvoir enseigner plusieurs matières). Même en enseignant qu'une seule matière, on n'est pas obligé d'utiliser les même mots, de donner les mêmes exemples.
avatar
capucine42
Érudit

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par capucine42 le Mar 14 Aoû 2018 - 18:46
A la question: Voyez-vous des avantages? Je dirais que je ne vois qu'un seul inconvénient et c'est le salaire. Sinon c'est un métier très confortable, du moins la plupart du temps.

_________________
Age des enfants
avatar
oursdestropiques
Niveau 7

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par oursdestropiques le Mar 14 Aoû 2018 - 19:55
Pour ma part j'ai répondu non. Et que la majorité donne la même réponse me semble logique. Nous avons accepté de faire ce métier, pour beaucoup, par goût pour la transmission de nos connaissances, et parce qu'il offrait des conditions de travail différentes. Nous avons la possibilité de gérer la majorité de notre temps de travail comme bon nous semble. Ce qui se retourne contre nous d'ailleurs, car la partie invisible de notre travail est de plus en plus remise en question.
Je ne regrette pas d'avoir choisi ce métier, et si il devait me devenir trop pénible, je ferai autre chose.
Je ne réponds pas de façon exhaustives aux questions posées, parce que je ne peux m'empêcher de penser à un troll. Je veux dire, on a la une personne qui se demande si elle va devenir professeur, mais qui semble avoir un avis assez négatif sur notre métier. De plus en 3 messages, sont reprises beaucoup des critiques que l'on voit passer régulièrement sur le forum. Peut-être suis-je trop méfiant. Je suis interrogatif sur le cheminement décrit, et plus exactement sur le fait que les débouchés autres que l'enseignement ne lui plaisent pas, alors qu'ensuite elle nous dit avoir été refusée dans des BTS tourisme, ce qu'elle aurait préféré faire. Mais si je ne me trompe pas, si il y a bien un débouché possible aux études de langues, c'est bien la filière tourisme non?
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Manu7 le Mar 14 Aoû 2018 - 20:14
Faire une licence d'Espagnol pour ensuite travailler dans le tourisme ne me semble pas absurde. Par contre, vouloir être prof dans une matière par défaut, m'inquiète un peu... Quand j'étais au lycée, je donnais des cours de soutien par l'intermédiaire d'une association, c'est un bon début pour voir si on prend du plaisir à expliquer et à comprendre comment l'autre pense et comprend à son tour.
Je ne connais pas bien le secteur du tourisme, mais je connais une personne qui a eu un BTS tourisme et elle travaille dans une agence spécialisée dans les voyages scolaires, et bien elle ne voyage pas tellement... D'ailleurs les profs voyagent souvent plus qu'elle et connaissent mieux les lieux sauf que les profs voyagent avec les élèves, il n'y a pas que des avantages... D'ailleurs les voyages sont assez éprouvants et un établissement est toujours content d'avoir des profs qui aiment voyager... Wink

je voulais intégrer un BTS tourisme.. Et à ma grande surprise j'ai été refusée malgré de très bons résultats, donc direction la licence d'espagnol... ( On remercie Parcoursup !)

Le facteur n'est pas responsable des mauvaises nouvelles. J'ai participé à des commissions de selection des futurs élèves de BTS, ce sont des profs qui respectent des critères et des quotas qui font la sélection. On classe les dossiers par Bac et ensuite on prend les meilleurs dossiers.
avatar
celitian
Érudit

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par celitian le Mar 14 Aoû 2018 - 20:32
@Manu7 a écrit:Faire une licence d'Espagnol pour ensuite travailler dans le tourisme ne me semble pas absurde. Par contre, vouloir être prof dans une matière par défaut, m'inquiète un peu... Quand j'étais au lycée, je donnais des cours de soutien par l'intermédiaire d'une association, c'est un bon début pour voir si on prend du plaisir à expliquer et à comprendre comment l'autre pense et comprend à son tour.
Je ne connais pas bien le secteur du tourisme, mais je connais une personne qui a eu un BTS tourisme et elle travaille dans une agence spécialisée dans les voyages scolaires, et bien elle ne voyage pas tellement... D'ailleurs les profs voyagent souvent plus qu'elle et connaissent mieux les lieux sauf que les profs voyagent avec les élèves, il n'y a pas que des avantages... D'ailleurs les voyages sont assez éprouvants et un établissement est toujours content d'avoir des profs qui aiment voyager... Wink
C'est la 1ère chose que les professeurs de tourisme disent lors des JPO, avec un BTS tourisme on fait voyager les autres.

Je n'ai pas regretté pendant environ 20 ans, maintenant si mais malheureusement se reconvertir c'est mission quasi impossible.
avatar
Ruby2015
Je viens de m'inscrire !

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Ruby2015 le Mar 14 Aoû 2018 - 21:20
@Manu7 a écrit:
Je ne connais pas bien le secteur du tourisme, mais je connais une personne qui a eu un BTS tourisme et elle travaille dans une agence spécialisée dans les voyages scolaires, et bien elle ne voyage pas tellement... D'ailleurs les profs voyagent souvent plus qu'elle et connaissent mieux les lieux sauf que les profs voyagent avec les élèves, il n'y a pas que des avantages... D'ailleurs les voyages sont assez éprouvants et un établissement est toujours content d'avoir des profs qui aiment voyager... Wink

Oui je sais qu'on ne voyage pas réellement dans le tourisme, mais les métiers sont à dimensions internationales, que ce soit réceptionniste dans un hôtel de luxe, travailler aux gares, aéroports, parcs d'attractions, campings, TO, croisières, on peut travailler dans n'importe quel pays du monde, on trouve facilement du travail dans ce milieu, et on peut changer facilement. Beaucoup après un BTS Tourisme ne restent pas en France (personnellement je trouve que ça serait du gâchis) c'est plus dans ce sens là que ça me plairait. Si prof il n'avait qu'a dire "A la rentrée, je veux enseigner au lycée français de Mexico " ça changerait la donne, mais malheureusement c'est utopique.

Voilà Wink
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par dita le Mar 14 Aoû 2018 - 22:36
Les billets d'avion et les locations de vacances où qu'elles soient, coûtent une blinde pendant les vacances scolaires.
eleonore69
Fidèle du forum

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par eleonore69 le Mer 15 Aoû 2018 - 0:37
Globalement j'aime mon métier. Du moins , j'aime les conditions dans lesquelles je s'exerce aujourd'hui : lycée tranquille.
J'aime le fait d'être le seul maître à bord : j'ai eu peu de CDE pénibles (pour moi = toujours sur mon dos).
Ce que je n'apprécie pas: les multiples réformes qui ont dégradé les conditions d'exercices de nos métiers
avatar
Kirth
Niveau 8

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Kirth le Mer 15 Aoû 2018 - 1:08
Je n'ai pas tout lu et je ne sais pas si cela a été évoqué, mais dans la question du sondage où sont listés des inconvénients, un me dérange un peu : "pas de mutation". Ce n'est que mon avis, mais le système de mutation (et d'affectation, les deux sont liés) est le gros point noir du métier. Se retrouver affecté à 600 km de chez soi sans aucun moyen de revenir sans passer par le merveilleux système de mutation, ce n'est pas vraiment un avantage. Certains collègues, pour cette raison, préfèrent abandonner les avantages de la titularisation et devenir contractuels ; c'est dire si ce point pèse dans la balance.

Comme je l'ai dit c'est pour moi le gros point noir, en revanche abandonner tous les avantages à côté, je ne sais pas. Probablement pas.
avatar
Philomène87
Érudit

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Philomène87 le Mer 15 Aoû 2018 - 1:11
Aux deux questions du titre :

- Non je ne regrette pas du tout d'être devenue prof. C'était un rêve de gamine. Je vivais dans un quartier défavorisé et pour moi mes profs étaient des modèles de réussite sociale. J'ai eu envie de faire comme eux. J'ai apprécié leur personnalité, leur charisme, leurs connaissances. Pour moi, ils étaient un idéal à atteindre. Et il y en a une, celle grâce à qui je suis ici, que je n'oublierai jamais (et pendant mon année de stage je lui avais envoyé un mail sur sa messagerie académique pour la remercier, elle m'avait répondu).

- Oui je trouve qu'il y a de vrais avantages. Nous avons la sécurité de l'emploi, et c'est un gros plus dans une société où on court après le travail et où on doit la fermer si on ne veut pas se faire virer. Nous avons des salaires pas trop degueu non plus, je sais que tout le monde n'est pas d'accord avec ça, mais je n'arrête pas de comparer (c'est plus fort que moi) avec ce que j'ai eu avant. Nous avons pas mal de vacances, même si elles sont beaucoup occupées au travail hors heures de cours. Disons que c'est beaucoup plus facile de s'organiser pour partir en voyage. Enfin, on a la chance de passer son temps à s'instruire, puisque c'est le coeur même du métier. On s'entretient intellectuellement, et ça c'est énorme.

Après, parmi les inconvénients, il y a :
- les réformes pourries menées par des gens qui n'y connaissent rien
- les inspecteurs qui vont t'apprendre ton boulot alors qu'ils n'ont pas enseigné depuis 15 ans
- le sentiment d'être pris pour de la m. par les élèves, les parents, et parfois, les autres personnels de l'établissement

Quant à la routine... Comment est-ce possible, quand on travaille avec de l'humain ?
Il n'y a aucune routine dans l'enseignement. Sauf si on ressort tous ses cours d'année en année sans les améliorer, les retoucher, les remettre à jour scientifiquement, et sans s'adapter au profil de la classe.
Tes cours s'adaptent sans cesse, évoluent, au fil des ans et même en cours d'année. Un jour tu imagines une super méthode, tu vois qu'elle fonctionne, et tu te dis "pourquoi j'ai pas fait ça avant ?", et 3 mois plus tard tu la fais évoluer, tu trouves encore meilleure cette nouvelle version, et l'année suivante ça évolue encore. A chaque fois tu penses avoir atteint la perfection, mais non, tu découvres autre chose de mieux encore.
Enseigner c'est une passion. Si on n'est pas passionné, et que l'on considère ce job comme purement alimentaire, on ne peut pas vraiment être heureux dans cette profession. Enfin c'est mon avis. Après, les conditions de travail n'aident pas forcément : entre enseigner dans un lycée tranquille de centre-ville, et dans un lycée de banlieue défavorisée où règnent la violence et l'insécurité, il y a un monde.
Comme te l'ont suggéré certains, commence par faire des remplacements : tu verras si le métier est fait pour toi !
angelxxx
Niveau 10

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par angelxxx le Mer 15 Aoû 2018 - 7:35
Je ne vais pas rebondir longuement sur le salaire, mais si justement je compare avec me proches qui n'ont pas forcement de diplômés...

Pour ce qui est de la routine, quand j'ai six fois le même niveau, en plus avec 1h en groupe, ça me fait faire 12 fois la même chose. Bon je pourrai modifier à chaque fois pour le plaisir, mais pour moi c'est purement alimentaire. Ça veut pas dire que je n'y trouve pas d'intérêt, mais que je ne me prend pas plus la tête qu'une autre personne dans son travail.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Leclochard le Mer 15 Aoû 2018 - 8:04
Juste pour rebondir sur la question en titre:
-les 35 heures ? on les fait quand on enseigne 18 heures ou on est un imposteur.
-5 semaines de congé ? beaucoup d'entreprises offrent plus. Idem dans certaines administrations. Le passage aux 35 heures n'a rien changé pour nous.
-pas de mutation ? ce n'est pas un avantage pour la majorité. C'est la contrepartie du risque de se retrouver à l'autre bout de la France, de quitter la région, le département ou la ville où on désire vivre. Une fois que les gens ont ce qu'ils souhaitent, ils ne changent pas pour le plaisir d'établissement.
-entretien d'embauche ? il existe : c'est le concours.
pas de sécurité de l'emploi ? théoriquement, tu peux te faire virer dans le privé. Maintenant, il y a des métiers si recherchés qu'on vient te débaucher... Il faut bien choisir son orientation.
-pas de statut de fonctionnaire ? il est appelé à disparaître pour les nouveaux.

Deux avantages principaux: la liberté de faire à peu près ce que tu veux en classe, de t'organiser comme tu le souhaites et les congés réguliers.
Gros inconvénient que tu ne mentionnes pas : la faible rémunération plus ou moins tout au long de la carrière (par comparaison avec les autres fonctionnaires de même catégorie).  C'est à mon avis, ce point qui fait fuir les potentiels postulants au capes.
J'oubliais: la pression nerveuse. C'est parfois épuisant de gérer des classes. On est en représentation. Je comprends que des collègues craquent.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Contenu sponsorisé

Re: Regrettez-vous d'être devenu prof ? Y a-t-il réellement des avantages ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum