Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
calista
Niveau 5

Focalisation : besoin d'aide

par calista le Jeu 16 Aoû 2018 - 18:03
Bonjour,

J'ai toujours eu un souci avec le repérage du point de vue. Dans le texte ci-dessous, on a deux paragraphes. Je pense voir le premier comme une focalisation interne puisque Denise raconte sa "première rencontre" avec Mouret.
Dans le 2è; est-on en focalisation omnisciente? Ou étions-nous en omniscience dès le 1er paragraphe?

Merci d'avance!!!

Au Bonheur des dames, Emile Zola
Texte: la première apparition d’Octave Mouret

Chapitre II :
Les commis entraient toujours. Maintenant, Denise les entendait plaisanter, quand ils passaient près d'elle, en lui jetant un coup d'œil oblique. Son embarras grandissait d'être ainsi en spectacle, elle se décidait à faire dans le quartier une promenade d'une demi-heure, lorsque la vue d'un jeune homme, qui arrivait rapidement par la rue Port-Mahon, l'arrêta une minute encore. Evidemment, ce devait être un chef de rayon, car tous les commis le saluaient. Il était grand, la peau blanche, la barbe soignée ; et il avait des yeux couleur de vieil or, d'une douceur de velours, qu'il fixa un instant sur elle, au moment où il traversa la place. Déjà il entrait dans le magasin, indifférent, qu'elle restait immobile, toute retournée par ce regard, emplie d'une émotion singulière, où il y avait plus de malaise que de charme. Décidément, la peur la prenait, elle se mit à descendre lentement la rue Gaillon, puis la rue Saint-Roch, en attendant que le courage lui revînt.

C'était mieux qu'un chef de rayon, c'était Octave Mouret en personne. Il n'avait pas dormi, cette nuit-là, car au sortir d'une soirée chez un agent de change, il était allé souper avec un ami et deux femmes, ramassées dans les coulisses d'un petit théâtre. Son paletot boutonné cachait son habit et sa cravate blanche. Vivement, il monta chez lui, se débarbouilla, se changea ; et, quand il vint s'asseoir devant son bureau, dans son cabinet de l'entresol, il était solide, l'œil vif, la peau fraîche, tout à la besogne, comme s'il eût passé dix heures au lit. Le cabinet, vaste, meublé de vieux chêne et tendu de reps vert, avait pour seul ornement un portrait de cette Mme Hédouin dont le quartier parlait encore. Depuis qu'elle n'était plus, Octave lui gardait un souvenir attendri, se montrait reconnaissant à sa mémoire de la fortune dont elle l'avait comblé en l'épousant. Aussi, avant de se mettre à signer les traites posées sur son buvard, adressa-t-il au portrait un sourire d'homme heureux. N'était-ce pas toujours devant elle qu'il revenait travailler, après ses échappées de jeune veuf, au sortir des alcôves où le besoin du plaisir l'égarait ?
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Focalisation : besoin d'aide

par Une passante le Jeu 16 Aoû 2018 - 18:17
Pour moi, il y a bien d'abord focalisation interne, avec le point de vue de Denise, qui ignore qui est l'homme, puis focalisation omnisciente puisque le narrateur vient informer le lecteur puis focalise sur Octave (on pourrait alors avoir de nouveau focalisation interne).
Chez Zola, le passage de l'une à l'autre est continuel...
Invité
Invité

Re: Focalisation : besoin d'aide

par Invité le Ven 17 Aoû 2018 - 18:17
Bah j'insisterais peut-être sur le regard de Denise, mais je mettrais omniscient sur l'ensemble du texte.
Il y a quand même ça, dans le premier paragraphe :

Déjà il entrait dans le magasin, indifférent

On est déjà dans l'esprit de Mouret.


Ceci dit, l'important est que le texte soit compris.
calista
Niveau 5

Re: Focalisation : besoin d'aide

par calista le Ven 17 Aoû 2018 - 22:34
Merci à vous deux!!! Bonne soirée!! Smile Smile Smile
avatar
nitescence
Érudit

Re: Focalisation : besoin d'aide

par nitescence le Sam 18 Aoû 2018 - 6:12
La question est plutôt de savoir ce que tu en fais : quelle interprétation / compréhension du texte cette identification de la focalisation permet-elle ? Je ne parle pas directement de toi, mais ces histoires de focalisation m'ont toujours paru inutiles : même chez Flaubert ou Zola, sauf cas très particuliers, ça n'apporte rien. Ma question est donc : quelle analyse développes-tu à partir de ça ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Focalisation : besoin d'aide

par Iphigénie le Sam 18 Aoû 2018 - 9:44
Si, elles ont un intérêt: quand elles fluctuent (en fait presque toutes...) ou sont incertaines ( le plus souvent)... Wink
avatar
nitescence
Érudit

Re: Focalisation : besoin d'aide

par nitescence le Sam 18 Aoû 2018 - 9:53
D'ailleurs on confond souvent point de vue et focalisation : par définition, le point de vue est toujours omniscient puisqu'il se rapporte à l'auteur, tandis que la focalisation détermine la façon dont le narrateur délivre l'information.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Focalisation : besoin d'aide

par Sphinx le Sam 18 Aoû 2018 - 11:22
Dans ce passage en particulier, ça a un intérêt de savoir que la focalisation est par moment interne. Dans le premier paragraphe, que ce soit le point de vue de Denise justifie les adverbes et la modalisation par exemple : "Evidemment, ce devait être un chef de rayon, car tous les commis le saluaient." / "Décidément, la peur la prenait [...]". On est à la limite du discours indirect libre. Pareil avec la question rhétorique à la fin du passage pour Mouret : "N'était-ce pas toujours devant elle qu'il revenait travailler, après ses échappées de jeune veuf, au sortir des alcôves où le besoin du plaisir l'égarait ?"

Au Bonheur des Dames, c'est une histoire d'amour entre une jeune fille qui mettra des mois à s'avouer son attirance pour cet homme qui est si au-dessus d'elle, attirance qu'elle prend pour de la peur et qui doit en contenir un peu, et un homme habitué à avoir toutes les femmes à ses pieds, qui ne remarque pas du tout celle-là (qu'il trouve d'ailleurs laide au tout début) et qui ne pliera que petit à petit devant son charme. Ce premier aperçu successif de leurs pensées permet de poser tout de suite les choses, de façon simple. On passe de la tête de Denise où Mouret vient de faire une apparition fracassante aux pensées de Mouret dont elle est totalement absente, au contraire des autres femmes qui occupent sa vie (le portrait tutélaire de Caroline Hardouin, ses multiples rencontres d'une nuit dont on ne saura jamais grand chose). En quelques lignes, on a accès aux pensées de l'un puis de l'autre pour cette scène de rencontre, sans commentaire du narrateur, sans broderies inutiles sur leurs sentiments. C'est ce qui fait toute la force de l'exposition.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
nitescence
Érudit

Re: Focalisation : besoin d'aide

par nitescence le Sam 18 Aoû 2018 - 11:54
Ben voilà,là ça a du sens et je trouve ton analyse tout à fait pertinente. Voire percutante. Bravo!

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Focalisation : besoin d'aide

par Sphinx le Sam 18 Aoû 2018 - 12:03
Merci Wink

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Focalisation : besoin d'aide

par Iphigénie le Sam 18 Aoû 2018 - 12:19
Ce serait une scène de première rencontre, sans la différence de focalisation...la différence de traitement permet de garder Mouret à distance.
calista
Niveau 5

Re: Focalisation : besoin d'aide

par calista le Sam 18 Aoû 2018 - 14:01
Oui, je regardais la focalisation de façon à avoir une analyse sur la scène de première rencontre: ici c'est la première fois que Denise voit Octave Mouret. Je me demandais quand ce point de vue interne finissait, histoire de ne pas dire de bêtises!! Merci à toutes!!!
Contenu sponsorisé

Re: Focalisation : besoin d'aide

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum