Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
roxanne
Devin

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par roxanne le Mer 22 Aoû 2018 - 16:30
C'est assez à la mode ces personnes qui se déclarent "franches" et qui balancent tout ce qu'elles pensent intéressant sans qu'on leur demande.
avatar
amethyste
Doyen

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par amethyste le Mer 22 Aoû 2018 - 16:32
@roxanne a écrit:C'est assez à la mode ces personnes qui se déclarent "franches" et qui balancent tout ce qu'elles pensent intéressant sans qu'on leur demande.
    "Ah oui, mais c'est dans mon caractère, moi, je dis ce que je pense ! ". Ah, celle-là, qu'est-ce qu'elle m'agace comme réponse quand on signale à un élève que ce qu'il vient de dire est déplacé.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
avatar
kioupsPBT
Habitué du forum

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par kioupsPBT le Mer 22 Aoû 2018 - 16:38
On est là aussi pour leur dire (et leur rappeler...) qu'on ne peut pas dire tout et n'importe quoi. Quand ça vient d'un adulte, c'est plus gênant...
avatar
roxanne
Devin

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par roxanne le Mer 22 Aoû 2018 - 16:41
On a une collègue dont c'est la spécialité. "Moi, je suis franche tu vois…"
avatar
FiatLux
Fidèle du forum

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par FiatLux le Mer 22 Aoû 2018 - 17:46
Je pense que le mensonge a du bon. Bien sûr, tout est question de degrés et de circonstances, mais il y a des mensonges plus graves que d'autres. Lorsque ma belle-mère me fait un gâteau objectivement mangeable mais qui n'est pas à mon goût et qu'elle me demande si je l'aime, je réponds que oui. Je n'en fais pas trois tonnes, mais je mens. Mon mensonge lui fait vraiment plaisir et ne me coûte rien, sinon le risque de devoir le manger de nouveau une autre fois.
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par pogonophile le Mer 22 Aoû 2018 - 17:53
Pour revenir aux exemples donnés par @Tardis, je ne vois rien de choquant à surnoter ou écrire de manière excessivement élogieuse à partir du moment où ça sert un but, qui est de faire progresser un élève.
Il me semble en effet que le postulat de Harris (je ne l'ai pas lu donc je dis "il me semble") concerne le mensonge entre pairs. Or, les élèves ne sont pas des pairs, ils n'ont pas les mêmes enjeux à l'esprit. Éduquer, c'est par certains aspects faire avancer la mule, même si elle n'en avait pas envie ou si ses efforts ne la mènent pas loin. Si pour ça il faut travestir la vérité, eh bien soit, pourvu qu'elle avance.

J'imagine difficilement ne jamais mentir dans le cadre professionnel. Les effets d'une franchise totale seraient dévastateurs.
Dire à un élève dans une situation sociale ou éducative atroce "je n'imagine pas une seconde un avenir autre que la prison" me semble moins utile que "tu as fait de grosses fautes mais tout n'est pas perdu, tu peux t'en sortir, crois en toi."
Dire à un professeur en difficulté "effectivement, vous êtes au bout du rouleau et vos élèves n'apprennent rien, vous feriez mieux de démissionner à 54 ans" me semble moins utile que "oui c'est dur et je comprends bien qu'en ce moment ça va pas fort mais vous avez les moyens de vous en sortir et de reprendre la main."
Au moins, il y a une chance.
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Rabelais le Mer 22 Aoû 2018 - 17:56
@pogonophile a écrit:Pour revenir aux exemples donnés par @Tardis, je ne vois rien de choquant à surnoter ou écrire de manière excessivement élogieuse à partir du moment où ça sert un but, qui est de faire progresser un élève.
Il me semble en effet que le postulat de Harris (je ne l'ai pas lu donc je dis "il me semble") concerne le mensonge entre pairs. Or, les élèves ne sont pas des pairs, ils n'ont pas les mêmes enjeux à l'esprit. Éduquer, c'est par certains aspects faire avancer la mule, même si elle n'en avait pas envie ou si ses efforts ne la mènent pas loin. Si pour ça il faut travestir la vérité, eh bien soit, pourvu qu'elle avance.

J'imagine difficilement ne jamais mentir dans le cadre professionnel. Les effets d'une franchise totale seraient dévastateurs.
Dire à un élève dans une situation sociale ou éducative atroce "je n'imagine pas une seconde un avenir autre que la prison" me semble moins utile que "tu as fait de grosses fautes mais tout n'est pas perdu, tu peux t'en sortir, crois en toi."
Dire à un professeur en difficulté "effectivement, vous êtes au bout du rouleau et vos élèves n'apprennent rien, vous feriez mieux de démissionner à 54 ans" me semble moins utile que "oui c'est dur et je comprends bien qu'en ce moment ça va pas fort mais vous avez les moyens de vous en sortir et de reprendre la main."
Au moins, il y a une chance.
Oh purée, j’ai failli te mettre des cœurs.
Un +100 suffira.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par dita le Mer 22 Aoû 2018 - 18:26
Je mens comme je respire.
Mais je suis asthmatique.

Si je ne suis pas lié par la loyauté à quelqu'un, le mensonge n'est pas un problème.
avatar
ipomee
Doyen

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par ipomee le Mer 22 Aoû 2018 - 18:32
Peut-être faut -il différencier le jugement négatif (qui, comme tout jugement, n'est qu'affaire d'opinion, donc contestable ) de la vérité objective.

Je pense que la vérité est due, et surtout à celui qui la demande. La vérité doit être dite sans méchanceté, alors que ces personnes qui disent soi-disant ce qu'elles pensent sont animées, non par par le goût de la pure vérité, mais par l'envie ou autres bas instincts.

Par ailleurs peut-on laisser les gens affirmer des contre-vérités, telles celles des pseudo-sciences ? Il me semble qu'il est de mon devoir de ne pas laisser de répandre des idées fausses. Bon, il y a aussi le problème de la religion. On peut, si on l'est, s'affirmer athée sans que cela soit pris comme choquant ou irrespectueux.
De plus faut-il laisser passer les fraudes sans rien dire ? Je m'étonne de ce que le fisc ne percevra pas quand on me demande un paiement en liquide.

Mais ce n'est pas toujours facile.
archeboc
Sage

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par archeboc le Mer 22 Aoû 2018 - 18:45

En tant que parent d'élève, c'est une question que j'ai posé à un IG au mois de novembre dernier. Il a eu le bon goût d'admettre que nous, parents, avions droit d'entendre la vérité sur nos enfants.


avatar
Provence
Enchanteur

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Provence le Mer 22 Aoû 2018 - 19:34
@Euthyphron a écrit:Surnoter n'est pas mentir! Very Happy
C'est tromper l'élève sur la valeur du travail remis et lui dissimuler le chemin qu'il lui reste à parcourir.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Thalia de G le Mer 22 Aoû 2018 - 19:40
@Provence a écrit:
@Euthyphron a écrit:Surnoter n'est pas mentir! Very Happy
C'est tromper l'élève sur la valeur du travail remis et lui dissimuler le chemin qu'il lui reste à parcourir.
Dans des circonstances exceptionnelles, il peut être préférable de surnoter. Oh, pas de beaucoup, comme par exemple évaluer 10 une rédac qui n'en vaut que 9 quand on sait que la pauvre gamine sera battue si elle rapporte une note en dessous de la moyenne. Je l'ai eue en 6e, elle a fait une TS en 3e. humhum

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Izambard
Neoprof expérimenté

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Izambard le Mer 22 Aoû 2018 - 20:12
Je suis pour le mensonge qui régule les relations humaines.
La franchise est un luxe qui ne se paye que de confiance.
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Tamerlan le Mer 22 Aoû 2018 - 20:14
Franchement, surnoter un peu pour filer un 10 à un gamin fragile qui a fait un gros effort de manière à l'encourager c'est mentir?

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Invité
Invité

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Invité le Mer 22 Aoû 2018 - 20:19
C'est ce que j'appelle de l'hypocrisie sociale.
Et ma mère de dire: "Je ne mens pas, je ne dis pas la vérité." Razz

Ce qui me fait penser à un roman que je lis, là, en ce moment et dans lequel le père explique à son fils qu'il n'a jamais dit à son épouse qu'il avait joué une somme importante. Il ne lui avait pas menti, c'est juste qu'elle n'avait jamais demandé. C'est la vérité des adultes a-t-il dit. Very Happy

Si c'est pas de la synchronicité que vous lanciez justement ce sujet-là alors que je m'esbaudis devant l'argumentation du héros de mon roman ....
Tardis
Niveau 5

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Tardis le Mer 22 Aoû 2018 - 20:51
@Izambard a écrit:Je suis pour le mensonge qui régule les relations humaines.
La franchise est un luxe qui ne se paye que de confiance.

Mais la confiance est un bonheur!
Tardis
Niveau 5

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Tardis le Mer 22 Aoû 2018 - 20:51
@Tamerlan a écrit:Franchement, surnoter un peu pour filer un 10 à un gamin fragile qui a fait un gros effort de manière à l'encourager c'est mentir?

Non.
Cléopatra2
Fidèle du forum

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Cléopatra2 le Mer 22 Aoû 2018 - 20:52
@ipomee a écrit:Peut-être faut -il différencier le jugement négatif (qui, comme tout jugement, n'est qu'affaire d'opinion, donc contestable ) de la vérité objective.

Je pense que la vérité est due, et surtout à celui qui la demande. La vérité doit être dite sans méchanceté, alors que ces personnes qui disent soi-disant ce qu'elles pensent sont animées, non par par le goût de la pure vérité, mais par l'envie ou autres bas instincts.


Certes, la vérité est due, mais les personnes qui se disent franches pensent toujours dire la vérité et se révèlent souvent blessantes. Et même si, objectivement, on énonce une vérité de façon empathique et sans méchanceté, cela ne veut pas dire que cela sera bien pris en face. Si possible je préfère ne rien dire.
Dans le contexte pro, je mens aux élèves quand j'ai eu la flemme de corriger leurs copies. :
avatar
PaulineProf
Niveau 2

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par PaulineProf le Mer 22 Aoû 2018 - 20:52
@Thalia de G a écrit:
@Provence a écrit:
@Euthyphron a écrit:Surnoter n'est pas mentir! Very Happy
C'est tromper l'élève sur la valeur du travail remis et lui dissimuler le chemin qu'il lui reste à parcourir.
Dans des circonstances exceptionnelles, il peut être préférable de surnoter. Oh, pas de beaucoup, comme par exemple évaluer 10 une rédac qui n'en vaut que 9 quand on sait que la pauvre gamine sera battue si elle rapporte une note en dessous de la moyenne. Je l'ai eue en 6e, elle a fait une TS en 3e. humhum

Je ne pense pas qu'un 10/20 soit la réponse appropriée à la maltraitance envers un enfant par ses parents. Suspect
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Verdurette le Mer 22 Aoû 2018 - 21:30
Il y a le mensonge de politesse, et je suis par ailleurs intimement persuadée que toute vérité n'est pas bonne à dire. Sous prétexte de franchise (et de ne pas culpabiliser de détenir une information non livrée), est-il vraiment utile de dire une chose "pour que la personne sache" si c'est profondément blessant et que les choses repartent dans le bon sens ? Je pense très précisément aux tromperies de couple. On me jugera peut-être malhonnête, mais parfois le remède est pire que le mal.
lisette83
Expert

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par lisette83 le Mer 22 Aoû 2018 - 21:34
@PaulineProf a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@Provence a écrit:
@Euthyphron a écrit:Surnoter n'est pas mentir! Very Happy
C'est tromper l'élève sur la valeur du travail remis et lui dissimuler le chemin qu'il lui reste à parcourir.
Dans des circonstances exceptionnelles, il peut être préférable de surnoter. Oh, pas de beaucoup, comme par exemple évaluer 10 une rédac qui n'en vaut que 9 quand on sait que la pauvre gamine sera battue si elle rapporte une note en dessous de la moyenne. Je l'ai eue en 6e, elle a fait une TS en 3e. humhum

Je ne pense pas qu'un 10/20 soit la réponse appropriée à la maltraitance envers un enfant par ses parents. Suspect
Exactement ! Et entre la 6e et la 3e aucun signalement n'a été fait ?
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par scot69 le Mer 22 Aoû 2018 - 22:20
Je réalise qu'il m'arrive parfois de dire carrément aux élèves: "c'est pas encore ça mais comme vous avez fait de beaux efforts, j'ai été gentil et je vous ai mis 6, mais je ne vous cache pas que ça valait moins..." Donc au final, je leur mens mais je les préviens que je leur mens.
avatar
Cathare
Niveau 2

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Cathare le Jeu 23 Aoû 2018 - 7:50
"Moi au moins je suis franc(he), je dis ce que je pense."
Effectivement, très à la mode. Bizarrement quand j'entends ça , je peux très souvent en déduire que la personne possède aussi un ego de la taille de Jupiter et manque sérieusement d'empathie...

Ma réponse habituelle est dans ces eaux-là : "Ce n'est pas parce que tu es franc(he) que tout ce que tu dis est vrai. C'est simplement ton ressenti personnel. Le tact et la politesse sont de très belles qualités à avoir aussi. "  abi
avatar
Himpy
Neoprof expérimenté

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Himpy le Jeu 23 Aoû 2018 - 8:53
On peut aussi répondre qu'être franc ce n'est pas dire tout ce que l'on pense, mais penser tout ce que l'on dit.... Wink
avatar
ipomee
Doyen

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par ipomee le Jeu 23 Aoû 2018 - 13:10
@Himpy a écrit:On peut aussi répondre qu'être franc ce n'est pas dire tout ce que l'on pense, mais penser tout ce que l'on dit.... Wink

Je suis tout à fait d'accord avec ça.
avatar
Puck
Grand sage

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Puck le Jeu 23 Aoû 2018 - 13:36

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
Contenu sponsorisé

Re: Est-il jamais justifié de mentir ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum