Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
JPhMM
Demi-dieu

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par JPhMM le Sam 27 Oct 2018 - 23:34
Il est manifeste que quand ils se foutent ouvertement de notre gueule, ils ne font pas semblant.
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 11:19
En tout cas je ne voterai pas pour un syndicat qui va tenir le langage suivant :

"Les heures sups ce n'est pas bien, ça prend des postes et c'est normal de ne pas les encourager" car avec des amis pareils on n'a pas besoin d'ennemis ...

Les salariés du privé ont des heures sup majorées et elles vont être augmentées de 11%, nous on a des heures sup minorées et elles ne vont pas être augmentées, on se moque vraiment de nous comme le dit JPhMM.

avatar
PHLA
Niveau 6

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par PHLA le Dim 28 Oct 2018 - 11:26
@nounours a écrit:En tout cas je ne voterai pas pour un syndicat qui va tenir le langage suivant :

"Les heures sups ce n'est pas bien, ça prend des postes et c'est normal de ne pas les encourager" car avec des amis pareils on n'a pas besoin d'ennemis ...

Les salariés du privé ont des heures sup majorées et elles vont être augmentées de 11%, nous on a des heures sup minorées et elles ne vont pas être augmentées, on se moque vraiment de nous comme le dit JPhMM.

Mais la plupart des syndicats tiennent ce langage ! Rappelez vous comme ils avaient applaudi à tout rompre à la suppression de la prime de 500 euros pour 3 HSA parce que "vraiment les HSA c'est pas bien du tout et ceux qui en prennent sont des méchants égoïstes" !
Sinon, j'attends toujours qu'un syndicat dise haut et fort que la prochaine réforme des retraites à points est le plus grand des scandales pour notre profession au lieu de relayer cette info poussivement au fin fond d'un tract...
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 11:39
Les syndicats demandent des postes, des postes, des postes .. mais assez peu pour les salaires assez étrangement. Cela aurait-il un rapport avec :

"Les décharges syndicales sont calculées, selon l'article 16 du décret précité, en fonction des effectifs des ministères. Sont pris en compte les agents titulaires et non titulaires des services centraux et extérieurs des ministères et établissements publics placés sous la tutelle de ces ministères. Ces décharges sont attribuées par ministère selon un barème dégressif :

- une décharge totale de service pour 350 agents pour les effectifs ne dépassant pas le chiffre de 25.000 agents ;

- une décharge totale de service pour 500 agents pour les effectifs compris entre 200.001 et 300.000 agents ;

- une décharge totale de service pour 2.000 agents pour les effectifs dépassant 600.000 agents."
Une passante
Une passante
Érudit

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Une passante le Dim 28 Oct 2018 - 11:49
Quand un nouveau membre s'inscrit pour cracher sur les syndicats, on sent l'approche des élections professionnelles...
J'ose espérer que les collègues seront suffisamment intelligents pour comprendre que la valorisation des HSA se fait au détriment de nos conditions de travail ; quand nos ORS auront augmenté, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer (et les arrêts maladie pour tenter d'éviter les burn out).
Rendash
Rendash
Bon génie

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Rendash le Dim 28 Oct 2018 - 11:50
@Une passante a écrit:Quand un nouveau membre s'inscrit pour cracher sur les syndicats, on sent l'approche des élections professionnelles...

+1.

Je m'attendais à voir Pascal-du-SGEN pointer le bout de son nez, aussi, dans le même genre Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 12:27
@Une passante a écrit:
J'ose espérer que les collègues seront suffisamment intelligents pour comprendre que la valorisation des HSA se fait au détriment de nos conditions de travail ; quand nos ORS auront augmenté, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer (et les arrêts maladie pour tenter d'éviter les burn out).

Voila exactement le discours que je redoutais ...
avatar
Ramanujan974
Habitué du forum

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Ramanujan974 le Dim 28 Oct 2018 - 12:51
@Une passante a écrit:Quand un nouveau membre s'inscrit pour cracher sur les syndicats, on sent l'approche des élections professionnelles...
J'ose espérer que les collègues seront suffisamment intelligents pour comprendre que la valorisation des HSA se fait au détriment de nos conditions de travail ; quand nos ORS auront augmenté, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer (et les arrêts maladie pour tenter d'éviter les burn out).


Nos ORS n'ont pas augmenté depuis 68 ans, par contre, pour tout le reste, on a morflé :
- HS de moins en moins bien payées
- ISOE et prime PP stables alors que les tâches augmentent, etc..
Une passante
Une passante
Érudit

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Une passante le Dim 28 Oct 2018 - 13:23
@Ramanujan974 a écrit:
@Une passante a écrit:Quand un nouveau membre s'inscrit pour cracher sur les syndicats, on sent l'approche des élections professionnelles...
J'ose espérer que les collègues seront suffisamment intelligents pour comprendre que la valorisation des HSA se fait au détriment de nos conditions de travail ; quand nos ORS auront augmenté, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer (et les arrêts maladie pour tenter d'éviter les burn out).


Nos ORS n'ont pas augmenté depuis 68 ans, par contre, pour tout le reste, on a morflé :
- HS de moins en moins bien payées
- ISOE et prime PP stables alors que les tâches augmentent, etc..

Les ORS n'ont pas (encore) augmenté mais le travail hors classe si (nombre de classes, d'élèves, de réunions etc...), c'est le salaire qui doit augmenter, pas les heures supp'....
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 13:41
@Une passante a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@Une passante a écrit:Quand un nouveau membre s'inscrit pour cracher sur les syndicats, on sent l'approche des élections professionnelles...
J'ose espérer que les collègues seront suffisamment intelligents pour comprendre que la valorisation des HSA se fait au détriment de nos conditions de travail ; quand nos ORS auront augmenté, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer (et les arrêts maladie pour tenter d'éviter les burn out).


Nos ORS n'ont pas augmenté depuis 68 ans, par contre, pour tout le reste, on a morflé :
- HS de moins en moins bien payées
- ISOE et prime PP stables alors que les tâches augmentent, etc..

Les ORS n'ont pas (encore) augmenté mais le travail hors classe si (nombre de classes, d'élèves, de réunions etc...), c'est le salaire qui doit augmenter, pas les heures supp'....

C'est la rémunération totale qui doit augmenter, salaire de base ET heures sup, refuser l'augmentation des heures sup est absurde, je tiens à signaler que pour une bonne partie des professeurs, cette augmentation correspondra à un "effet d'aubaine" et non à une augmentation du volume des HSA.
Refuser cet effet d'aubaine vous trouvez cela intelligent ?

Y'a t-il un seul syndicat qui défende l'augmentation des heures sups ? Je me demande réellement ...

Balthazaard
Balthazaard
Sage

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Balthazaard le Dim 28 Oct 2018 - 17:47
@nounours a écrit:
@Une passante a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@Une passante a écrit:Quand un nouveau membre s'inscrit pour cracher sur les syndicats, on sent l'approche des élections professionnelles...
J'ose espérer que les collègues seront suffisamment intelligents pour comprendre que la valorisation des HSA se fait au détriment de nos conditions de travail ; quand nos ORS auront augmenté, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer (et les arrêts maladie pour tenter d'éviter les burn out).


Nos ORS n'ont pas augmenté depuis 68 ans, par contre, pour tout le reste, on a morflé :
- HS de moins en moins bien payées
- ISOE et prime PP stables alors que les tâches augmentent, etc..

Les ORS n'ont pas (encore) augmenté mais le travail hors classe si (nombre de classes, d'élèves, de réunions etc...), c'est le salaire qui doit augmenter, pas les heures supp'....

C'est la rémunération totale qui doit augmenter, salaire de base ET heures sup, refuser l'augmentation des heures sup est absurde, je tiens à signaler que pour une bonne partie des professeurs, cette augmentation correspondra à un "effet d'aubaine" et non à une augmentation du volume des HSA.
Refuser cet effet d'aubaine vous trouvez cela intelligent ?

Y'a t-il un seul syndicat qui défende l'augmentation des heures sups ? Je me demande réellement ...


¨Pas à ma connaissance et je crois même que certains vantent et assument comme un progrès (auprès de ceux qui sont au courant tout en étant très discrets auprès des autres) la disparition de la prime de 500 euros
avatar
Bouboule
Sage

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Bouboule le Dim 28 Oct 2018 - 17:58
La stratégie des syndicats pour lutter contre les heures supplémentaires est de les rendre les moins attractives possibles pour les enseignants au lieu de les rendre trop coûteuses pour l'employeur (taux majoré, cotisations retraites...) afin qu'il embauche et que les collègues se satisfassent d'en faire moins mais j'imagine qu'il y a une raison pour ne pas avoir exploré l'alternative ?



mathmax
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par mathmax le Dim 28 Oct 2018 - 18:30
@Bouboule a écrit:La stratégie des syndicats pour lutter contre les heures supplémentaires est de les rendre les moins attractives possibles pour les enseignants au lieu de les rendre trop coûteuses pour l'employeur (taux majoré, cotisations retraites...) afin qu'il embauche et que les collègues se satisfassent d'en faire moins mais j'imagine qu'il y a une raison pour ne pas avoir exploré l'alternative ?




Je n'ai jamais obtenu d'explication convaincante sur ce point. J'ai souvent eu l'impression d'une position morale : c'est mal de vouloir gagner plus d'argent. Certains répètent que si trop de collègues acceptent des heures sup, nos ORS vont augmenter ( sans augmentation de salaire d'après ce que je comprends ) mais je n'arrive pas à savoir s'il croient vraiment à cet argument. La deuxième stratégie que tu envisages me paraît en revanche parfaitement rationnelle.La position de certains syndicats est un grand mystère pour moi, surtout après une première expérience professionnelle dans le privé, où tout le monde trouvait tout naturel que les heures sup soient majorées pour les techniciens et ouvriers, et où le fait que de nombreux salariés en effectuent n'a pas empêché plusieurs diminutions du temps de travail, alors que d'après ce raisonnement on aurait du se dire : des salariés parviennent à effectuer des heures en plus de leurs 40 heures ? Mettons tout le monde à 45 heures sans augmentation !


Dernière édition par mathmax le Dim 28 Oct 2018 - 18:41, édité 1 fois

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Tornosubito
Niveau 1

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Tornosubito le Dim 28 Oct 2018 - 18:36
——


Dernière édition par Tornosubito le Dim 11 Nov 2018 - 17:15, édité 1 fois

_________________
“He was an insect wandering in the cathedral his mind had become.”
― Vernor Vinge, True Names
marc027
marc027
Niveau 8

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par marc027 le Dim 28 Oct 2018 - 18:40
Je pense que cela ne va rien modifier pour moi.
Je vais continuer à effectuer 5 HSA comme chaque année depuis 20 ans
Cela va juste redonner un peu de finances à la fin du mois...
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par LaMaisonQuiRendFou le Dim 28 Oct 2018 - 18:46
@mathmax a écrit:
@Bouboule a écrit:La stratégie des syndicats pour lutter contre les heures supplémentaires est de les rendre les moins attractives possibles pour les enseignants au lieu de les rendre trop coûteuses pour l'employeur (taux majoré, cotisations retraites...) afin qu'il embauche et que les collègues se satisfassent d'en faire moins mais j'imagine qu'il y a une raison pour ne pas avoir exploré l'alternative ?




Je n'ai jamais obtenu d'explication convaincante sur ce point. J'ai souvent eu l'impression d'une position morale : c'est mal de vouloir gagner plus d'argent. Certains répètent que si trop de collègues acceptent des heures sup, nos ORS vont augmenter ( sans augmentation de salaire d'après ce que je comprends ) mais je n'arrive pas à savoir s'il croient vraiment à cet argument. La première stratégie que tu envisages me paraît en revanche parfaitement rationnelle.La position de certains syndicats est un grand mystère pour moi, surtout après une première expérience professionnelle dans le privé, où tout le monde trouvait tout naturel que les heures sup soient majorées pour les techniciens et ouvriers, et où le fait que de nombreux salariés en effectuent n'a pas empêché plusieurs diminutions du temps de travail, alors que d'après ce raisonnement on aurait du se dire : des salariés parviennent à effectuer des heures en plus de leurs 40 heures ? Mettons tout le monde à 45 heures sans augmentation !

Je m'étais pris la tête avec une collègue à ce sujet il y a qq années...

Cela me rappelle les travaux d'Elton Mayo en sociologie des organisations. Celui-ci se demandait pourquoi, malgré une organisation taylorienne dans l'usine où il réalisait son étude (avec quota de production journalier à atteindre et bonus si celui-ci était dépassé), aucun ouvrier ne cherchait à augmenter sa production. C'était tout simplement parce qu'une norme sociale avait émergé dans le groupe : il ne fallait surtout pas dépasser le quota afin que la direction ne soit pas tentée de l'augmenter. Lorsqu'un nouveau venu arrivait, on lui faisait vite comprendre qu'il avait intérêt à ne pas dépasser le quota... C'est une étude qui date du début des années 1930.

Les heures sup' coûtent bien moins cher à notre employeur que d'embaucher de nouveaux profs. Quand on est jeune en début de carrière, c'est un complément de revenu non négligeable.
avatar
Bouboule
Sage

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Bouboule le Dim 28 Oct 2018 - 19:28
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@mathmax a écrit:
@Bouboule a écrit:La stratégie des syndicats pour lutter contre les heures supplémentaires est de les rendre les moins attractives possibles pour les enseignants au lieu de les rendre trop coûteuses pour l'employeur (taux majoré, cotisations retraites...) afin qu'il embauche et que les collègues se satisfassent d'en faire moins mais j'imagine qu'il y a une raison pour ne pas avoir exploré l'alternative ?




Je n'ai jamais obtenu d'explication convaincante sur ce point. J'ai souvent eu l'impression d'une position morale : c'est mal de vouloir gagner plus d'argent. Certains répètent que si trop de collègues acceptent des heures sup, nos ORS vont augmenter ( sans augmentation de salaire d'après ce que je comprends ) mais je n'arrive pas à savoir s'il croient vraiment à cet argument. La première stratégie que tu envisages me paraît en revanche parfaitement rationnelle.La position de certains syndicats est un grand mystère pour moi, surtout après une première expérience professionnelle dans le privé, où tout le monde trouvait tout naturel que les heures sup soient majorées pour les techniciens et ouvriers, et où le fait que de nombreux salariés en effectuent n'a pas empêché plusieurs diminutions du temps de travail, alors que d'après ce raisonnement on aurait du se dire : des salariés parviennent à effectuer des heures en plus de leurs 40 heures ? Mettons tout le monde à 45 heures sans augmentation !

Je m'étais pris la tête avec une collègue à ce sujet il y a qq années...

Cela me rappelle les travaux d'Elton Mayo en sociologie des organisations. Celui-ci se demandait pourquoi, malgré une organisation taylorienne dans l'usine où il réalisait son étude (avec quota de production journalier à atteindre et bonus si celui-ci était dépassé), aucun ouvrier ne cherchait à augmenter sa production. C'était tout simplement parce qu'une norme sociale avait émergé dans le groupe : il ne fallait surtout pas dépasser le quota afin que la direction ne soit pas tentée de l'augmenter. Lorsqu'un nouveau venu arrivait, on lui faisait vite comprendre qu'il avait intérêt à ne pas dépasser le quota... C'est une étude qui date du début des années 1930.

Les heures sup' coûtent bien moins cher à notre employeur que d'embaucher de nouveaux profs. Quand on est jeune en début de carrière, c'est un complément de revenu non négligeable.

Cela dure encore, j'ai eu ces témoignages par des anciens élèves stagiaires, l'un chez un avionneur, l'autre dans une banque. Dans la banque, c'était simple, boulot fini à midi, après-midi à lire. Chez l'avionneur, fallait juste ralentir.
Une passante
Une passante
Érudit

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Une passante le Dim 28 Oct 2018 - 20:29
Mais d'un point de vue individuel, les heures supplémentaires, c'est super ! Cela permet enfin d'avoir un salaire correct, si on a la chance de plus d'avoir des heures supplémentaires qui n'ajoutent pas trop de travail de correction, c'est tout bénéfice.
Quand cela ajoute une classe supplémentaire, cela peut cependant tourner au cauchemar et à un épuisement plus ou moins rapide (ou une vie de famille devenue infernale, sans parler des éventuels temps de trajet très longs).
D'un point de vue strictement individuel, c'est une belle opportunité....

mais d'un point de vue collectif, c'est autre chose. D'abord, cela augmente les inégalités entre les collègues, parce que tout le monde n'a pas accès aux heures supplémentaires (professeurs du primaire, professeurs documentalistes, professeurs qui peinent déjà à faire leurs heures dans leur établissement) ; puis cela dégrade les conditions de travail des TZR amenés à faire des BMP à droite, à gauche parce que les collègues d'une discipline prennent tellement d'HSA qu'il n'y a pas de poste complet (et là-dessus, les rectorats sont bien au courant des équipes disciplinaires qui absorberont largement les HSA- rappelons encore qu'une HSA coûte moins cher qu'une heure-poste, économies, économies....), enfin, oui, plane la menace de l'augmentation des ORS.
C'était Sarkozy, il me semble, que voulait les augmenter de 3 heures pour tous, avec une petite compensation salariale, sauf que cette augmentation était moins intéressante que si l'enseignant faisait 3 HSA.

Malheureusement, l'intérêt collectif ne semble plus intéresser grand monde, on est à l'époque du chacun pour soi et tant pis pour les autres....
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 20:45
@Une passante a écrit:Mais d'un point de vue individuel, les heures supplémentaires, c'est super ! Cela permet enfin d'avoir un salaire correct, si on a la chance de plus d'avoir des heures supplémentaires qui n'ajoutent pas trop de travail de correction, c'est tout bénéfice.
Quand cela ajoute une classe supplémentaire, cela peut cependant tourner au cauchemar et à un épuisement plus ou moins rapide (ou une vie de famille devenue infernale, sans parler des éventuels temps de trajet très longs).
D'un point de vue strictement individuel, c'est une belle opportunité....

mais d'un point de vue collectif, c'est autre chose. D'abord, cela augmente les inégalités entre les collègues, parce que tout le monde n'a pas accès aux heures supplémentaires (professeurs du primaire, professeurs documentalistes, professeurs qui peinent déjà à faire leurs heures dans leur établissement) ; puis cela dégrade les conditions de travail des TZR amenés à faire des BMP à droite, à gauche parce que les collègues d'une discipline prennent tellement d'HSA qu'il n'y a pas de poste complet (et là-dessus, les rectorats sont bien au courant des équipes disciplinaires qui absorberont largement les HSA- rappelons encore qu'une HSA coûte moins cher qu'une heure-poste, économies, économies....), enfin, oui, plane la menace de l'augmentation des ORS.
C'était Sarkozy, il me semble, que voulait les augmenter de 3 heures pour tous, avec une petite compensation salariale, sauf que cette augmentation était moins intéressante que si l'enseignant faisait 3 HSA.

Malheureusement, l'intérêt collectif ne semble plus intéresser grand monde, on est à l'époque du chacun pour soi et tant pis pour les autres....


Résumé : certains peuvent faire des heures sups sans que cela leur occasionne trop de travail, c'est scandaleux et inégalitaire! Il ne faut pas qu'ils gagnent davantage parce que d'autres n'ont pas cette chance. Et d'ailleurs ce sont des individualistes égoïstes qui veulent gagner plus que les autres, ils doivent rentrer dans le rang et abandonner leurs HSA pour le bonheur de la collectivité.

Avec cette logique les syndicats devraient proposer de ne pas rémunérer les heures sups, le gouvernement risque d'être très intéressé.
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 20:47
@marc027 a écrit:Je pense que cela ne va rien modifier pour moi.
Je vais continuer à effectuer 5 HSA comme chaque année depuis 20 ans
Cela va juste redonner un peu de finances à la fin du mois...

Et bien si on avait eu l'augmentation promise tu aurais eu 650 euros de plus l'année prochaine si tu es certifié ... Mais visiblement cela aurait été égoïste de ta part.
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Madame_Prof le Dim 28 Oct 2018 - 20:52
PHLA : https://www.elections2018-education.fr/les-enjeux/retraites-quelles-consequences-pour-la-reforme-macron-a-venir/

nounours, faut arrêter les délires...

_________________
2017-2019 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
mathmax
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par mathmax le Dim 28 Oct 2018 - 21:08
@Une passante a écrit:Mais d'un point de vue individuel, les heures supplémentaires, c'est super ! Cela permet enfin d'avoir un salaire correct, si on a la chance de plus d'avoir des heures supplémentaires qui n'ajoutent pas trop de travail de correction, c'est tout bénéfice.
Quand cela ajoute une classe supplémentaire, cela peut cependant tourner au cauchemar et à un épuisement plus ou moins rapide (ou une vie de famille devenue infernale, sans parler des éventuels temps de trajet très longs).
D'un point de vue strictement individuel, c'est une belle opportunité....

mais d'un point de vue collectif, c'est autre chose. D'abord, cela augmente les inégalités entre les collègues, parce que tout le monde n'a pas accès aux heures supplémentaires (professeurs du primaire, professeurs documentalistes, professeurs qui peinent déjà à faire leurs heures dans leur établissement) ; puis cela dégrade les conditions de travail des TZR amenés à faire des BMP à droite, à gauche parce que les collègues d'une discipline prennent tellement d'HSA qu'il n'y a pas de poste complet (et là-dessus, les rectorats sont bien au courant des équipes disciplinaires qui absorberont largement les HSA- rappelons encore qu'une HSA coûte moins cher qu'une heure-poste, économies, économies....), enfin, oui, plane la menace de l'augmentation des ORS.
C'était Sarkozy, il me semble, que voulait les augmenter de 3 heures pour tous, avec une petite compensation salariale, sauf que cette augmentation était moins intéressante que si l'enseignant faisait 3 HSA.

Malheureusement, l'intérêt collectif ne semble plus intéresser grand monde, on est à l'époque du chacun pour soi et tant pis pour les autres....

Oui, c'est bien là le problème. Et c'est pourquoi les syndicats devraient tous exiger une augmentation substantielle des HSA. A défaut de cela, on pourra se lamenter encore longtemps sur le manque de moralité des collègues, cela restera stérile et ceux qui ont besoin d'argent continueront à accepter des HSA, et moins elles seront payées, plus ils seront obligés d'en prendre. Et encore une fois, quel rapport avec la menace d'augmentation des ORS ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 21:08
@Madame_Prof a écrit:PHLA : h

nounours, faut arrêter les délires...

A mon avis le véritable délire c'est qu'un syndicat refuse une augmentation sans contrepartie ... Ce doit être une exception mondiale !
D'ailleurs on en constate les résultats depuis 20 ans ... Le métier est paupérisé, déconsidéré ... quelle réussite !
On ne change pas une méthode qui perd !

Mais les syndicats eux n'y perdent pas : pour chaque 650 postes ils gagnent un ETP de décharge au delà de 140 000 postes.
Pour les professeurs du secondaire il y'a environ 860 ETP de décharge à se partager pour les syndicats, si les professeurs prennent en moyenne 1HSA supplémentaire cela signifie 48 ETP de moins.

Alors je me demande qui est véritablement individualiste ou égoïste dans cette histoire ...

Je sens que certains vont me crier dessus : c'est dur de dire ce genre de chose .. Il y'a une sorte d'omerta sur ces sujets.

Une passante
Une passante
Érudit

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Une passante le Dim 28 Oct 2018 - 21:24
@mathmax a écrit:
@Une passante a écrit:Mais d'un point de vue individuel, les heures supplémentaires, c'est super ! Cela permet enfin d'avoir un salaire correct, si on a la chance de plus d'avoir des heures supplémentaires qui n'ajoutent pas trop de travail de correction, c'est tout bénéfice.
Quand cela ajoute une classe supplémentaire, cela peut cependant tourner au cauchemar et à un épuisement plus ou moins rapide (ou une vie de famille devenue infernale, sans parler des éventuels temps de trajet très longs).
D'un point de vue strictement individuel, c'est une belle opportunité....

mais d'un point de vue collectif, c'est autre chose. D'abord, cela augmente les inégalités entre les collègues, parce que tout le monde n'a pas accès aux heures supplémentaires (professeurs du primaire, professeurs documentalistes, professeurs qui peinent déjà à faire leurs heures dans leur établissement) ; puis cela dégrade les conditions de travail des TZR amenés à faire des BMP à droite, à gauche parce que les collègues d'une discipline prennent tellement d'HSA qu'il n'y a pas de poste complet (et là-dessus, les rectorats sont bien au courant des équipes disciplinaires qui absorberont largement les HSA- rappelons encore qu'une HSA coûte moins cher qu'une heure-poste, économies, économies....), enfin, oui, plane la menace de l'augmentation des ORS.
C'était Sarkozy, il me semble, que voulait les augmenter de 3 heures pour tous, avec une petite compensation salariale, sauf que cette augmentation était moins intéressante que si l'enseignant faisait 3 HSA.

Malheureusement, l'intérêt collectif ne semble plus intéresser grand monde, on est à l'époque du chacun pour soi et tant pis pour les autres....

Oui, c'est bien là le problème. Et c'est pourquoi les syndicats devraient tous exiger une augmentation substantielle des HSA. A défaut de cela, on pourra se lamenter encore longtemps sur le manque de moralité des collègues, cela restera stérile et ceux qui ont besoin d'argent continueront à accepter des HSA, et moins elles seront payées, plus ils seront obligés d'en prendre. Et encore une fois, quel rapport avec la menace d'augmentation des ORS ?

Si beaucoup de collègues font des HSA, il n'y a qu'un pas à faire pour dire qu'on peut augmenter les ORS puisque dans les faits, les professeurs font déjà plus de leurs 15 ou 18 heures. C'est le même raisonnement que celui de la Cour des comptes expliquant que les professeurs étant en majorité des femmes, avec un conjoint ayant un meilleur salaire, ce n'était pas nécessaire d'augmenter les salaires des enseignants....
nounours
nounours
Niveau 5

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par nounours le Dim 28 Oct 2018 - 21:32
@Une passante a écrit:
@mathmax a écrit:
@Une passante a écrit:Mais d'un point de vue individuel, les heures supplémentaires, c'est super ! Cela permet enfin d'avoir un salaire correct, si on a la chance de plus d'avoir des heures supplémentaires qui n'ajoutent pas trop de travail de correction, c'est tout bénéfice.
Quand cela ajoute une classe supplémentaire, cela peut cependant tourner au cauchemar et à un épuisement plus ou moins rapide (ou une vie de famille devenue infernale, sans parler des éventuels temps de trajet très longs).
D'un point de vue strictement individuel, c'est une belle opportunité....

mais d'un point de vue collectif, c'est autre chose. D'abord, cela augmente les inégalités entre les collègues, parce que tout le monde n'a pas accès aux heures supplémentaires (professeurs du primaire, professeurs documentalistes, professeurs qui peinent déjà à faire leurs heures dans leur établissement) ; puis cela dégrade les conditions de travail des TZR amenés à faire des BMP à droite, à gauche parce que les collègues d'une discipline prennent tellement d'HSA qu'il n'y a pas de poste complet (et là-dessus, les rectorats sont bien au courant des équipes disciplinaires qui absorberont largement les HSA- rappelons encore qu'une HSA coûte moins cher qu'une heure-poste, économies, économies....), enfin, oui, plane la menace de l'augmentation des ORS.
C'était Sarkozy, il me semble, que voulait les augmenter de 3 heures pour tous, avec une petite compensation salariale, sauf que cette augmentation était moins intéressante que si l'enseignant faisait 3 HSA.

Malheureusement, l'intérêt collectif ne semble plus intéresser grand monde, on est à l'époque du chacun pour soi et tant pis pour les autres....

Oui, c'est bien là le problème. Et c'est pourquoi les syndicats devraient tous exiger une augmentation substantielle des HSA. A défaut de cela, on pourra se lamenter encore longtemps sur le manque de moralité des collègues, cela restera stérile et ceux qui ont besoin d'argent continueront à accepter des HSA, et moins elles seront payées, plus ils seront obligés d'en prendre. Et encore une fois, quel rapport avec la menace d'augmentation des ORS ?

Si beaucoup de collègues font des HSA, il n'y a qu'un pas à faire pour dire qu'on peut augmenter les ORS puisque dans les faits, les professeurs font déjà plus de leurs 15 ou 18 heures. C'est le même raisonnement que celui de la Cour des comptes expliquant que les professeurs étant en majorité des femmes, avec un conjoint ayant un meilleur salaire, ce n'était pas nécessaire d'augmenter les salaires des enseignants....

C'est de la logique de shadoks ... Les syndicats ne sont pas assez intelligents pour prendre une augmentation de la rémunération des HSA sans contrepartie, pour ensuite s'opposer plus tard contre une éventuelle augmentation des ORS ? Dans le privé ils ont eu leur 11% d'augmentation en tout cas pour les heures sup ... Ils n'ont pas refusé sous prétexte qu'il y'avait des chômeurs à embaucher.
mathmax
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par mathmax le Dim 28 Oct 2018 - 21:33
@PHLA a écrit: Rappelez vous comme ils avaient applaudi à tout rompre à la suppression de la prime de 500 euros pour 3 HSA parce que "vraiment les HSA c'est pas bien du tout et ceux qui en prennent sont des méchants égoïstes" !
Sinon, j'attends toujours qu'un syndicat dise haut et fort que la prochaine réforme des retraites à points est le plus grand des scandales pour notre profession au lieu de relayer cette info poussivement au fin fond d'un tract...

Attention à ne pas mettre tous les syndicats dans le même sac. Sur la suppression de la prime : Vote contre : FO, FGAF. Vote pour : FSU, CFDT, CGT. Abstention : UNSA.

Pour la réforme des retraites :

Force Ouvrière a écrit:  La retraite par point c’est le travail sans fin, le régime unique c’est un modèle inique.

@Une passante a écrit: Si beaucoup de collègues font des HSA, il n'y a qu'un pas à faire pour dire qu'on peut augmenter les ORS puisque dans les faits, les professeurs font déjà plus de leurs 15 ou 18 heure

Comment expliques-tu que le temps de travail ait diminué depuis les années 80 alors que de nombreux salariés effectuaient des heures supplémentaires ? Selon ton raisonnement la durée du travail aurait du passer à 45 heures plutôt qu'à 35 heures, puisque de nombreux salariés faisaient déjà plus de 40 heures ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Contenu sponsorisé

Re: Fin des prélèvements sociaux sur les heures supplémentaires en 2019 - MàJ du 11/12 : retour à la défiscalisation complète annoncée par E.Macron

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum