Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Luigi_B
Grand Maître

"Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Luigi_B le Dim 2 Sep - 16:12
En cette rentrée 2018, un hashtag a été lancé sur Twitter pour dénoncer les mauvais traitements de certains professeurs. Enfin d'"un système" :

http://lavdn.lavoixdunord.fr/440409/article/2018-08-31/des-internautes-denoncent-le-comportement-de-certains-professeurs

J'ai d'abord rebondi sur son idée dans un mouvement d'humeur, car je ne doutais pas que nous étions nombreux-ses à avoir subi des profs maltraitant-es  », raconte-t-il, avant de préciser «  plus que certains profs c'est le systeme en place que je veux dénoncer. Un système qui ne donne pas l'occasion aux profs de pouvoir s'éduquer sur des questions de sexisme, handicap, neurodiversité, qui ne leur donne ni le temps, ni l'argent, ni la formation adéquate pour y répondre.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Sylvain de Saint-Sylvain le Dim 2 Sep - 19:36
C'est fou le nombre de fléaux qu'engendre le système. Et là, je lis quelqu'un qui rejette d'emblée les "not all prof". Dans quelques jours débarqueront le patriarcat et la suprématie blanche.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
LadyC
Empereur

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par LadyC le Dim 2 Sep - 19:44
«  plus que certains profs c'est le systeme en place que je veux dénoncer. Un système qui ne donne pas l'occasion aux profs de pouvoir s'éduquer sur des questions de sexisme, handicap, neurodiversité, qui ne leur donne ni le temps, ni l'argent, ni la formation adéquate pour y répondre.
heu
C'est sûr, si on me proposait / imposait une formation pour "m'éduquer", à 30 ans, je comprendrais enfin que faire des remarques humiliantes ou sexistes, c'est mal.
M'enfin, il faudrait me l'expliquer bien pédagogiquement et ludiquement, hein.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Philomène87 le Dim 2 Sep - 19:48
La Voix du Nord, comme par hasard...
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par pseudo-intello le Dim 2 Sep - 19:50
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:C'est fou le nombre de fléaux qu'engendre le système. Et là, je lis quelqu'un qui rejette d'emblée les "not all prof". Dans quelques jours débarqueront le patriarcat et la suprématie blanche.
Pas faux. Après tout, ce merveilleux hashtag émane d'un touïtos qui utilise l'écriture à points (en l'occurrence, à tirets), donc on peut s'attendre à bien des choses.
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Fires of Pompeii le Dim 2 Sep - 19:51
#BalanceTonProf

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par verdurin le Dim 2 Sep - 20:42
J'ai eu des professeurs « maltraitants » au collège.
Je peux dire que je les déteste encore, quand j'y pense.

Mais je dois reconnaître qu'ils m'ont appris ce que je devais apprendre.

Je n'irais pas jusqu'à leur dire merci, mais je dois reconnaître qu'ils firent leur travail.

J’eus aussi un professeur « bienveillant » à la même époque.
Il était gentil, mais ne m'appris pas grand chose. . .

C'est bien d'être gentil, c'est mieux d'être efficace.

Ceci étant dit, le sadisme est rarement efficace dans l'enseignement.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
Sacapus
Niveau 10

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Sacapus le Lun 3 Sep - 11:23
@verdurin a écrit:
Je n'irais pas jusqu'à leur dire merci, mais je dois reconnaître qu'ils firent leur travail.

C'est une chance.
Rien n'empêchait a priori qu'ils travaillent mal, par-dessus le marché.
avatar
Danska
Modérateur

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Danska le Lun 3 Sep - 11:31
@verdurin a écrit:Ceci étant dit, le sadisme est rarement efficace dans l'enseignement.
Il y en a tant que ça, des professeurs sadiques ? Parce qu'en règle générale, quand un élève se plaint d'un professeur sadique, il y a cinq possibilités au moins :
1 - Le prof, excédé par ses sept heures de cours/le bavardage/des insolences/etc., craque et balance une vacherie (ça a dû arriver à tout le monde ici) ;
2 - Le prof fait une plaisanterie ou lance une taquinerie, prise au premier degré par les élèves (personnellement, ça m'arrive de temps en temps : si je me rends compte que la plaisanterie a été mal prise, je m'en excuse ou l'explique ; mais il doit bien arriver que je ne m'en rende pas compte, et que l'élève estime avoir été "maltraité") ;
3 - Le prof n'a rien dit que de très légitime, mais l'élève s'est senti profondément offensé quand même (ça peut aller de "Tes notes seraient meilleures si tu travaillais un peu" ou "Tais-toi Machin, tu es insupportable", en passant par "Vous me faites penser à des ruminants avec vos chewing-gums à la bouche du matin au soir") ;
4 - Le prof a lancé volontairement une remarque blessante pour remettre un élève pénible ou insolent (et récidiviste) à sa place. Mais l'élève, certain de son bon droit, l'a mal pris.
5 - Le prof est un sadique qui prend plaisir à faire souffrir ses élèves, lesquels ont bien raison de s'offusquer.

Je ne dis pas que la dernière possibilité est impossible ; mais j'aurais du mal à croire que c'est la plus fréquente.
avatar
Babarette
Grand sage

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Babarette le Lun 3 Sep - 11:34
Tiens, un topic pour Furina.

J'ai eu des enseignants maltraitants. Vraiment maltraitants, pas de ceux qui font bosser pour notre bien. Une en CP qui donnait des fessées, une en CM2 qui interdisait à ses élèves de jouer avec moi, une en 4e, puis une en 2nd, qui m'ont dit que je méritais d'être harcelée. Je les hais encore aujourd'hui et, pour les deux dernières, je ne m'en remets pas.
Mais il y a eu tous les autres.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Rabelais le Lun 3 Sep - 12:23
@Babarette a écrit:Tiens, un topic pour Furina.

J'ai eu des enseignants maltraitants. Vraiment maltraitants, pas de ceux qui font bosser pour notre bien. Une en CP qui donnait des fessées, une en CM2 qui interdisait à ses élèves de jouer avec moi, une en 4e, puis une en 2nd, qui m'ont dit que je méritais d'être harcelée. Je les hais encore aujourd'hui et, pour les deux dernières, je ne m'en remets pas.
Mais il y a eu tous les autres.

Elles l’ont dit texto ou elles l’ont sous-entendu ? ( je conviens que cela ne change pas les conséquences, mais dans l’un, il y a une volonté de nuire ( répréhensible juridiquement ) et dans l’autre, une maladresse terrible ).

Les maltraitances de mon enfance :
la professeure de CP qui fessait un ou deux mauvais élèves déculottés devant nous tous, en cercle.
La professeure de maths de 6e qui avait un «  détesté « , un petit un peu dodu et maladroit, et qui vidait toujours son cartable au milieu de la classe et se moquait quand elle y trouvait un objet ( genre petit doudou ou autre ). Elle le frappait parfois.


_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
Sallustius
Niveau 5

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Sallustius le Lun 3 Sep - 12:32
ma maîtresse de maternelle PS a été accusée de mauvais traitements et retirée de l'école (je ne sais pas si elle a été radiée ou autre) suite à des plaintes multiples et la dénonciation d'une cantinière. Je me rappelle avoir été interrogée et un jour avoir eu très peur et avoir été tirée (par les cheveux) mais je n'ai pas de souvenirs très précis. Mes parents ont gardé et transmis une grande méfiance envers l'école. J'étais l'aînée et j'avais trois ans.
avatar
Diclonia
Neoprof expérimenté

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Diclonia le Lun 3 Sep - 12:58
J'avoue que tout cela me laisse sans voix...





_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par JPhMM le Lun 3 Sep - 13:05
@Danska a écrit:
@verdurin a écrit:Ceci étant dit, le sadisme est rarement efficace dans l'enseignement.
Il y en a tant que ça, des professeurs sadiques ?
Il y en a probablement moins qu'avant.
Je connais peu d'adultes ayant fréquenté l'école avant 1980 et qui n'ont pas rencontré de telles violences, d'autres semblables violences, ou d'autres pires violences.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Danska
Modérateur

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Danska le Lun 3 Sep - 13:12
Possible : je dois reconnaître que j'étais loin d'être ne serait-ce qu'un projet dans l'esprit de mes parents en 1980, je fais donc plutôt référence à la période contemporaine Smile
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Sphinx le Lun 3 Sep - 13:18
Je n'ai jamais eu de profs maltraitants. J'en ai eu une qui a levé la main sur moi, mais c'était pour faire semblant (je ne l'ai pas compris à l'époque et j'ai fondu en larmes, ce qui l'a beaucoup déstabilisée) ; elle était un peu barjot, ça oui. J'en ai eu quelques nuls, un ou deux très cons. Mais aucun pour frapper, humilier, etc. J'ai connu une seule prof (depuis que je le suis moi-même) qui tenait des propos racistes, homophobes, etc. L'institution a réagi. Mes collègues actuels sont tous très humains, chacun avec son caractère bien sûr, ce qui n'empêche pas certains élèves de prétendre qu'ils sont croméchants (c'est tellement trop nazi que de parler sur un ton sec à un élève qui fait l'âne).

Un jour, un élève m'a accusée de racisme anti chinois. Je venais de lui dire d'arrêter de faire la grimace quand je lui demandais de se taire et je n'ai pas trop bien compris heu

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Babarette
Grand sage

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Babarette le Lun 3 Sep - 13:35
@Rabelais a écrit:
@Babarette a écrit:Tiens, un topic pour Furina.

J'ai eu des enseignants maltraitants. Vraiment maltraitants, pas de ceux qui font bosser pour notre bien. Une en CP qui donnait des fessées, une en CM2 qui interdisait à ses élèves de jouer avec moi, une en 4e, puis une en 2nd, qui m'ont dit que je méritais d'être harcelée. Je les hais encore aujourd'hui et, pour les deux dernières, je ne m'en remets pas.
Mais il y a eu tous les autres.

Elles l’ont dit texto ou elles l’ont sous-entendu ? ( je conviens que cela ne change pas les conséquences, mais dans l’un, il y a une volonté de nuire ( répréhensible juridiquement ) et dans l’autre, une maladresse terrible ).

Les maltraitances de mon enfance :
la professeure de CP qui fessait un ou deux mauvais élèves déculottés devant nous tous, en cercle.
La professeure de maths de 6e qui avait un «  détesté « , un petit un peu dodu et maladroit, et qui vidait toujours son cartable au milieu de la classe et se moquait quand elle y trouvait un objet ( genre petit doudou ou autre ). Elle le frappait parfois.


Elles ont dit que je n'avais qu'à ne pas réagir au quart de tour et que je le cherchais. Elles ne savaient pas comment faire surtout, alors elles ont fait le plus simple pour elles: reporter la faute sur moi.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Iphigénie le Lun 3 Sep - 13:41
@JPhMM a écrit:
@Danska a écrit:
@verdurin a écrit:Ceci étant dit, le sadisme est rarement efficace dans l'enseignement.
Il y en a tant que ça, des professeurs sadiques ?
Il y en a probablement moins qu'avant.
Je connais peu d'adultes ayant fréquenté l'école avant 1980 et qui n'ont pas rencontré de telles violences, d'autres semblables violences, ou d'autres pires violences.
ah bon????? affraid
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Rabelais le Lun 3 Sep - 13:43
Difficile de juger dans ce cas . L’adulte ne comprend pas toujours à quel point certains comportements des camarades peuvent meurtrir un élève et définir le harcèlement est parfois complexe lors de violences psychologiques.
Tu as dû te sentir abandonnée par l’adulte à l’epoque, c’est moche.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Elaïna
Empereur

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Elaïna le Lun 3 Sep - 13:44
J'hallucine de lire certaines choses. Bon, après, je me suis un peu marrée avec le tweet "pensée pour mon prof de philo qui ne se cachait pas d'être catho". Euh oui bon.

Pour ma part j'ai toujours une certaine amertume à penser à cette nouille de prof de maths de 4e qui m'avait prise en grippe en fin de 6e et qui a largement participé à mon harcèlement (et qui m'avait dit qu'au vu de mes résultats, je ne ferais certainement jamais d'études). Mais à la limite, elle me fait plus pitié qu'autre chose, maintenant que j'y repense.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Ascagne
Fidèle du forum

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Ascagne le Lun 3 Sep - 13:44
Un jour en primaire l'enseignante m'a donné une légère claque ou quelque chose comme cela parce que je faisais un peu la tête de mule par rapport à un exercice de mathématiques, je suppose. Eh bien elle n'était pas pour autant méchante, au contraire, même si elle était parfois plutôt sèche en cours. Elle m'a donné des cours particuliers plus tard (ce qui m'a bien aidé) ainsi qu'à mes petites sœurs et nous nous entendions bien.
En seconde, la professeur de SVT était agacée par ma classe. Il y avait un énorme écart de notes entre moi et la majorité des autres (du genre 19-20 à en-dessous de la moyenne) et il lui arrivait d'être très cassante envers les autres tout en me présentant comme l'exemple à suivre. Ce n'était pas toujours facile. Pour autant elle ne maltraitait personne. Idem pour sa collègue de mathématiques même si parfois les élèves ont pu se sentir attaqués.
Au fond c'est à l'université que j'ai croisé quelques professeurs qui pouvaient être trop cassants parfois sans s'en rendre compte. C'est un autre problème.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par JPhMM le Lun 3 Sep - 13:45
@Iphigénie a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Danska a écrit:
@verdurin a écrit:Ceci étant dit, le sadisme est rarement efficace dans l'enseignement.
Il y en a tant que ça, des professeurs sadiques ?
Il y en a probablement moins qu'avant.
Je connais peu d'adultes ayant fréquenté l'école avant 1980 et qui n'ont pas rencontré de telles violences, d'autres semblables violences, ou d'autres pires violences.
ah bon????? affraid
Dans mon entourage, en tout cas.
On a (presque) toutes ou tous au moins une histoire pas piquée des vers à raconter.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par eliam le Lun 3 Sep - 14:10
Je fais partie de ceux qui ont fréquenté l'école d'avant 1980 et n'ai jamais été maltraitée. Une seule fessée en maternelle car avec deux autres élèves nous avions été à l'arrière des bâtiments dans un endroit interdit et dangereux. Nous ne l'avions pas volée.
avatar
New Zealand
Niveau 6

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par New Zealand le Lun 3 Sep - 14:41
@LadyC a écrit:
«  plus que certains profs c'est le systeme en place que je veux dénoncer. Un système qui ne donne pas l'occasion aux profs de pouvoir s'éduquer sur des questions de sexisme, handicap, neurodiversité, qui ne leur donne ni le temps, ni l'argent, ni la formation adéquate pour y répondre.
heu
C'est sûr, si on me proposait / imposait une formation pour "m'éduquer", à 30 ans, je comprendrais enfin que faire des remarques humiliantes ou sexistes, c'est mal.
M'enfin, il faudrait me l'expliquer bien pédagogiquement et ludiquement, hein.

Je ne comprends pas bien ta remarque. Beaucoup de personnes ne se rendent pas compte qu'elles tiennent des propos sexistes ou agissent de manière sexiste alors qu'elles ne le sont pas elles-mêmes. Idem pour les handicaps, on peut parfois blesser en voulant bien faire et on n'est pas toujours au courant des spécificités de tel ou tel handicap. Je ne vois pas pourquoi les profs seraient, de manière innée, au-dessus de la moyenne. Les profs ne sont pas des surhommes.

En Suède, des PE avaient été filmés (avec leur accord) puis avaient analysés leur comportement en classe. Pourtant déjà formés à la lutte contre les inégalités H/F, ils avaient été atterrés en visionnant les vidéos. Un des exemples donnés était celui du PE qui laissait sortir les garçons en courant à la récré tandis que les filles devaient fermer leur blouson et nouer leur écharpe. Le PE souriait également plus aux filles. Si des professeurs suédois, pourtant sensibilisés aux inégalités, agissent involontairement de manière sexiste, je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même en France.

Evidemment, une formation en ce sens serait assurée par les ESPE... No comment.
avatar
Babarette
Grand sage

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Babarette le Lun 3 Sep - 15:22
@Rabelais a écrit:Difficile de juger dans ce cas . L’adulte ne comprend pas toujours à quel point certains comportements des camarades peuvent meurtrir un élève et définir le harcèlement est parfois complexe lors de violences psychologiques.
Tu as dû te sentir abandonnée par l’adulte à l’epoque, c’est moche.

Ça a été dur à vivre. C'est pour ça que je leur en veux. Vu comment je réagissais, elles savaient que je souffrais (ou alors, elles étaient stupides), mais ma façon d'exprimer ma souffrance était gênante.

@eliam a écrit:Je fais partie de ceux qui ont fréquenté l'école d'avant 1980 et n'ai jamais été maltraitée. Une seule fessée en maternelle car avec deux autres élèves nous avions été à l'arrière des bâtiments dans un endroit interdit et dangereux. Nous ne l'avions pas volée.

Pardon, mais il est scandaleux qu'un professeur se permette de frapper un élève, quelle qu'en soit la raison.

Mon institutrice au CP donnait des fessées pour tout et n'importe quoi: écrit trop lentement, est allé boire pendant qu'on attendait dans le couloir, a froissé sa feuille...

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Contenu sponsorisé

Re: "Une petite pensée" ou le témoignage des élèves maltraités par leurs professeurs

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum