Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
BrindIf
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par BrindIf le Mer 12 Sep 2018 - 23:03
@Pèp a écrit:Sinon, ben, les équa diff ont aussi disparu des programmes de maths de lycée, hein...(hélas)
On en fait un peu en STI2D... D'ailleurs je fais souvent d'abord un exo sur la chute libre, qui n'est pas au programme mais qui leur permet de mieux saisir le concept et son intérêt que les circuits électriques.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par ben2510 le Mer 12 Sep 2018 - 23:23
La chute libre sans frottement ce ne sont pas vraiment des ED...
Il y a des ED aussi en STL (spé PCL, même programme que les STI2D2L) et surtout dans certaines séries de BTS, même si bien sûr c'est du post-bac.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Aphrodissia
Grand sage

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Aphrodissia le Jeu 13 Sep 2018 - 3:45
@Will.T a écrit:Au B.O. du jour : http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=133602




La présente note de service organise la mise en place des enseignements de spécialité en cycle terminal au lycée général et technologique et les modalités de choix des élèves.

En fin de seconde, les opérations liées à l'orientation des élèves en voie générale ou en série technologique, ou à une réorientation en voie professionnelle, sont inchangées.

Les enseignements de spécialité concernent les classes de première des voies générale et technologique à compter de la rentrée 2019, les classes de terminale à compter de la rentrée 2020 (cf. les arrêtés relatifs à l'organisation et aux volumes horaires des cycles terminaux de la voie générale, et de la voie technologique pour les séries sciences et technologies de la santé et du social (ST2S), sciences et technologies de laboratoire (STL), sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A), sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D), sciences et technologies du management et de la gestion (STMG), sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration (STHR), du 16 juillet 2018, publiés au Journal officiel de la République française du 17 juillet 2018 ; les arrêtés relatifs aux épreuves pour le baccalauréat général et pour le baccalauréat technologique du 16 juillet 2018, publiés au Journal officiel de la République française du 17 juillet 2018).

Dans les voies générale et technologique, les enseignements de spécialité sont des enseignements obligatoires. Ils ont pour objectifs :

- de permettre aux élèves d'approfondir et d'élargir leurs connaissances et compétences dans des domaines particuliers ;

- de les préparer à la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur.  

Dans la voie technologique, le choix porte uniquement sur la série du baccalauréat et les enseignements de spécialité en découlent directement comme précisé dans l'arrêté des grilles horaires pour chaque  série, à raison de trois enseignements de spécialité par série en classe de première puis de deux en classe de terminale.

1. L'offre des enseignements de spécialité dans les établissements

Le recteur d'académie ou le vice-recteur arrête la carte académique des enseignements de spécialité en veillant à l'équilibre et à leur bonne répartition dans le cadre géographique adapté au territoire, qui représente le niveau de premiers échanges avec les établissements de ce périmètre (secteur géographique, bassin de formation, réseau d'établissements, etc.).

La régulation opérée par les recteurs d'académie doit permettre de garantir dans le périmètre retenu l'offre d'enseignements de spécialité la plus riche et de soutenir les établissements les moins attractifs ou les plus isolés, avec une offre originale et diversifiée.

En voie générale, l'offre des spécialités est proposée aux élèves de seconde pour l'ensemble de leur cycle terminal. Leur combinaison (trinôme en première, binôme en terminale) doit prendre en compte la pertinence des poursuites d'études dans l'enseignement supérieur, l'équité territoriale et les priorités académiques.

Les enseignements de spécialité plus spécifiques (arts, littérature et LCA, ainsi que numérique et sciences informatiques, et sciences de l'ingénieur, dont l'offre sera amenée à progresser dans les prochaines années) feront l'objet d'une carte académique, voire nationale pour les plus rares d'entre eux. La spécialité biologie-écologie est offerte uniquement dans les établissements agricoles.

Pour assurer une offre suffisamment riche et anticiper la fluidité des parcours du baccalauréat à l'enseignement supérieur, on peut rappeler, à titre simplement indicatif, les enseignements de spécialité dont les combinaisons représenteraient une architecture en cohérence avec les études supérieures aujourd'hui les plus classiques :

- humanités, littérature et philosophie ;

- langues, littératures et cultures étrangères ;

- histoire géographie, géopolitique et sciences politiques ;

- sciences économiques et sociales ;

- mathématiques ;

- physique-chimie ;

- sciences de la vie et de la Terre.

Ces enseignements de spécialité doivent pouvoir être accessibles dans un périmètre raisonnable. Dans le cas d'un établissement isolé, l'enseignement de spécialité non présent dans l'établissement est assuré par le biais du Cned. Deux établissements voisins peuvent au moyen d'une convention organiser collectivement l'offre des enseignements de spécialité.

Les autorités académiques  donnent une information précise sur l'offre académique ouverte aux élèves de seconde et à leur famille.

Le recteur d'académie arrête la carte des enseignements de spécialité au plus tard au début du mois de janvier précédant la rentrée scolaire après avis des instances consultatives compétentes, en veillant à inclure les représentants des établissements de l'enseignement privé sous contrat dans cette démarche de concertation.

À partir de cette carte, les établissements construisent, en fonction de leurs projets et des spécificités locales, les propositions de combinaisons d'enseignements de spécialité qui feront l'objet d'un échange entre les autorités académiques et l'établissement, dans le cadre des opérations de préparation de rentrée. Elles seront arrêtées conformément à l'article R. 421.2 du Code de l'éducation.

À titre exceptionnel, un élève peut suivre une partie des enseignements dans un établissement autre que celui dans lequel il est inscrit, lorsque ces enseignements ne peuvent être dispensés dans son établissement d'inscription, et lorsqu'une convention existe à cet effet entre les deux établissements, ou changer d'établissement dans les conditions prévues à l'article D. 331-38 du Code de l'éducation. Certains élèves peuvent également être amenés à suivre un enseignement de spécialité à distance.

2. Les objectifs et modalités de choix des enseignements de spécialité

Dans la voie générale, les douze enseignements de spécialité sont listés dans l'annexe de l'arrêté relatif à l'organisation et aux volumes horaires des enseignements du cycle terminal des lycées, sanctionnés par le baccalauréat général. Le choix des enseignements de spécialité s'opère de la façon suivante (cf. arrêté relatif à l'organisation et aux volumes horaires des cycles terminaux de la voie générale, du 16 juillet 2018, publié au Journal officiel de la République française du 17 juillet 2018) :

- en classe de première, l'élève choisit trois enseignements de quatre heures hebdomadaires dans la liste proposée ;

- en classe de terminale, l'élève choisit deux enseignements de six heures hebdomadaires parmi ceux déjà choisis en classe de première.

Le choix par l'élève des enseignements de spécialité qu'il suivra en cycle terminal de la voie générale s'effectue à partir du deuxième trimestre de la classe de 2de. Ce choix est préparé notamment grâce à l'accompagnement au choix de l'orientation, tout au long de l'année de seconde. Il n'est pas lié au choix préalable d'un enseignement optionnel particulier. Il est éclairé par les recommandations du conseil de classe à la fin du deuxième et du troisième trimestre de seconde, qui pourront éventuellement donner lieu à évolution des souhaits de l'élève en la matière.

À la fin du deuxième trimestre de l'année de première, l'élève indique les deux enseignements de spécialité qu'il souhaite poursuivre en terminale.

À titre exceptionnel, le choix en classe de terminale d'un enseignement de spécialité différent de ceux choisis en classe de première est possible, à la demande de l'élève et sur décision du chef d'établissement après avis du conseil de classe en fin d'année de première. Dans ce cas, une remise à niveau peut être proposée à l'élève.

Les modalités précises de choix et d'affectation des élèves en enseignement de spécialité seront indiquées dans une prochaine note de service publiée à la mi-septembre.
Le CDE de mon lycée n'a pas dû bien lire ou il a d'autres informations car il commence à dire un peu partout que nous aurons l'an prochain les 7 spécialités "obligatoires" (c'est lui qui dit ça), la spécialité artistique que nous avons déjà et pour le reste, on supprime: on ne va pas se battre pour quelques élèves en euro ou en latin.
Sachant qu'il y a cinq lycées dans ma ville et un autre dans la ville mitoyenne et encore un lycée privé, a-t-il raison de penser que nous garderons ces fameuses 7 spécialités?
Pour les langues anciennes, le créole, l'euro, il met très bien en place la politique actuelle: il dit qu'il tient à ces options, mais il fait tout pour les faire disparaitre et dès cette année.

@Ajupouet a écrit:
@Hypermnestre a écrit:
@Laotzi a écrit:
@Corydon a écrit:

Je me pose la même question. Et s'il y a deux spécialités, les élèves pourront-ils choisir les deux ou devront-ils opter pour l'une ou l'autre ?

Il est probable que cet enseignement soit globalisé LV1/LV2. Mais la note d'analyse du CSP n'en dit mot, effectivement.
Ce me semble peu probable. Si un lycée propose LLC anglais et espagnol, et qu'un élève faisant anglais et allemande souhaite le suivre, comment fait-on ?
Il doit bien y avoir des lycées qui proposent déjà LELE anglais et LELE espagnol, au choix, non ?

Dans le lycée de ma fille, LELE, c’est réservé aux L. Donc une vingtaine d’élèves. Tout le monde faisant anglais, c’est donc LELE anglais obligatoire, même si tu es en euro allemand.

En maths, ils sont 8 il me semble, puisqu’il faut choisir entre maths, latin ou LV3.
L'an dernier, deux classes de L : deux langues en LELE.
Cette année, une classe de L: une seule langue, l'anglais, choisi par 20 des 25 élèves de la classe; les 5 élèves qui avaient choisi LELE espagnol se sont retrouvées inscrites en anglais sans un mot d'explication. J'ai trouvé ça scandaleux.
avatar
Pèp
Niveau 3

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Pèp le Jeu 13 Sep 2018 - 19:21
@ben2510 a écrit:
Pour les Ferrari et les 4L, je ne vois pas l'image ? La vitesse vient avec l'entraînement et la prise d'assurance, non, en Mathématiques ?
Mon instit de CM2 disait "vite et bien, mais d'abord bien".

Quand les élèves passent de classe en classe quels que soient leurs résultats ou leurs efforts, quand la totalité des 3ème va en seconde générale et la totalité des secondes générales en 1ère (à 2 ou 3 exceptions près sur 200 élèves) quels que soient leurs résultats ou leurs efforts, quand au royaume des aveugles les borgnes sont rois, quand PERSONNE ne s'entraîne vraiment ou ne travaille réellement, quand le minimum devient le seul but à atteindre et que tout est fait pour faire en sorte que rien ne soit demandé de plus sous peine d'être traité de prof sadique par l'administration/les parents/ les élèves, on arrive à des 4L (qui se prennent parfois pour des Ferrari). Et il n'y a pas que la vitesse, il y a la puissance (de travail), la concentration, l'envie, la curiosité, la mémoire, l'acquis etc...Comme tu l'as dit, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif, cette phrase n'étant pas péjorative et ne concernant pas la totalité des élève mais tout de même une très grande majorité...

D'après ce que je comprends de tes posts, il semble que tu ne rencontres pas ce type de problème, tu confirmes ?
avatar
ben2510
Érudit

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par ben2510 le Jeu 13 Sep 2018 - 21:21
* J'ai des élèves qui travaillent, mais pas tous.
* Je ne me suis jamais fait traiter de prof sadique (ils ont trop peur de moi pour ça).
* J'ai des élèves manifestant un intérêt très relatif pour les maths, mais je ne tiens pas trop compte de ça ; je me fous de leur avis, ils sont là pour bosser.

Globalement, l'envie de bien faire, d'avoir des bonnes notes (et l'intérêt pour la matière, quand même, pour un nombre non négligeable d'élèves) restent suffisant pour avoir une ambiance de travail correcte.

Par contre j'ai bien sûr des élèves très faibles en calcul. Des 1S qui ne simplifient pas racine(0,25), des 2nde qui laissent 6/2 comme résultat final ou qui bloquent sur 12*2/3, des TES qui ne comprennent pas comment on construit un tableau de signes, des BTS qui ont du mal à comprendre pourquoi avec une loi binomiale on a P(10<=X<=20)=P(X<=20)-P(X<=9).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
jonjon71
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par jonjon71 le Ven 14 Sep 2018 - 17:58
Je n'ai pas lu le fil depuis le début, désolé si ma question a déjà été abordée.

Avec cette réforme, il y aura un programme unique pour chaque enseignement quels que soient les autres enseignements choisis ?

Jusqu'à maintenant, par exemple en maths, il y a bien des programmes différents en S, ES ou L ? Selon si l'élève choisit le couple maths/physique ou maths/ses, on pourrait supposer que les besoins pourraient ne pas être les mêmes.
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par chmarmottine le Ven 14 Sep 2018 - 18:04
@jonjon71 a écrit:Je n'ai pas lu le fil depuis le début, désolé si ma question a déjà été abordée.

Avec cette réforme, il y aura un programme unique pour chaque enseignement quels que soient les autres enseignements choisis ?

Jusqu'à maintenant, par exemple en maths, il y a bien des programmes différents en S, ES ou L ? Selon si l'élève choisit le couple maths/physique ou maths/ses, on pourrait supposer que les besoins pourraient ne pas être les mêmes.

C'est la grande question.
Mon avis est que on va niveler sur le programme de maths de ES ... économie de moyens, quand tu nous tiens !
avatar
Jacq
Doyen

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Jacq le Ven 14 Sep 2018 - 18:38
Ca va être bon l'orientation des collègues en troisième :
Pour les élèves qui iront au général : "ah mais vous pouvez aller dans tel lycée et choisir ensuite vos spécialités, mais ensuite on ne sait pas si elle sera proposée réellement ou si vous devrez changer de lycée".
Pour les élèves qui iront en LP : "Ah, tu veux aller en bac pro métier de la sécurité, c'est regroupé en seconde avec gestion administration et logistique, donc on ne sait pas dans quelle filière tu vas aller en première et qu'en plus les trois filières, dans ta ville, son dispatchées dans trois établissements différents".
C'est aussi beau que simple le monde de Macron-Blanquer.
Bon courage aux PP de troisième, vous étiez dans "Vol au-dessus d'un nid de coucou", vous entrez dans "L'Antre de la folie".

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par chmarmottine le Ven 14 Sep 2018 - 21:27
C'est surtout sympa pour les 2de de cette année qui ont choisi le lycée sans connaître à l'avance les spécialités proposées ...
avatar
Jacq
Doyen

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Jacq le Ven 14 Sep 2018 - 21:34
Bah, respecter les individus, est-ce le souci du ministère ? Ah si, la liberté de choisir son avenir ! J'oubliais !

_________________
Pétition pour l'enseignement professionnel : https://www.change.org/p/unplandurgencepourlavoiepro-gmail-com-un-plan-d-urgence-pour-la-voie-professionnelle-du-lyc%C3%A9e-fc2f9379-12de-4c41-91cb-4afb89d6a8d3
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Kilmeny le Sam 15 Sep 2018 - 8:34
@chmarmottine a écrit:C'est surtout sympa pour les 2de de cette année qui ont choisi le lycée sans connaître à l'avance les spécialités proposées ...

Elèves de seconde qui passeront l'an prochain un bac de français dont on ignore tout. C'est honteux !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
jonjon71
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par jonjon71 le Sam 15 Sep 2018 - 8:39
Encore une interrogation : sera t-il possible pour un élève de 3e d'avoir une dérogation pour un lycée s'il sait à l'avance quels enseignements l'intéressent pour la 1re et si ces enseignements ne sont pas proposés dans son lycée de secteur ? Parce que changer de lycée entre la 2de et la 1re ce n'est pas très pratique je trouve.
Cléopatra2
Fidèle du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Cléopatra2 le Sam 15 Sep 2018 - 9:28
Probablement pas!
Et pour les enseignements, je pense que chaque enseignement de spécialité n'aura qu'un seul programme.
avatar
Aphrodissia
Grand sage

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Aphrodissia le Sam 15 Sep 2018 - 9:39
@jonjon71 a écrit:Encore une interrogation : sera t-il possible pour un élève de 3e d'avoir une dérogation pour un lycée s'il sait à l'avance quels enseignements l'intéressent pour la 1re et si ces enseignements ne sont pas proposés dans son lycée de secteur ? Parce que changer de lycée entre la 2de et la 1re ce n'est pas très pratique je trouve.
Sans doute non, puisqu'il est prévu que certaines spécialités soient présentes dans un seul établissement du secteur et que les élèves y viennent donc ponctuellement.
avatar
Will.T
Prophète

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Will.T le Sam 15 Sep 2018 - 9:48
@jonjon71 a écrit:Encore une interrogation : sera t-il possible pour un élève de 3e d'avoir une dérogation pour un lycée s'il sait à l'avance quels enseignements l'intéressent pour la 1re et si ces enseignements ne sont pas proposés dans son lycée de secteur ? Parce que changer de lycée entre la 2de et la 1re ce n'est pas très pratique je trouve.
ça n'est pas possible actuellement, ça ne devrait pas changer.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par trompettemarine le Sam 15 Sep 2018 - 13:34
Chez nous, cela dépend de la politique du DASEN qui veille aux nombres d'élèves dans chaque établissement.
Par exemple, dans notre académie, le DASEN a refusé toute dérogation pour option (par exemple, le russe) ; mais si la famille mettait une fausse adresse qui permettait d'enter dans la carte scolaire de l'établissement, c'était accepté.
Bilan : pour avoir l'établissement de votre choix, créer une boîte aux lettres ou habiter en théorie chez un proche qui loge près de l'établissement demandé... (je suis en province.)
Comment mettre en place un système de fraude...  cafe ... par la débrouille, le fric, mais pas par le travail.
Reste la fuite vers le privé comme ce qui s'est passé avec NVB : 50 élèves (en une seule classe) font du latin en seconde dans le privé, 9 chez nous.
But avoué des parents : minimiser les conséquences des réformes de NVB (puis Blanquer) le plus tôt possible.

Qu'en sera-t-il avec la réforme ?
avatar
Pat B
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Pat B le Sam 15 Sep 2018 - 21:20
@chmarmottine a écrit:
@jonjon71 a écrit:Je n'ai pas lu le fil depuis le début, désolé si ma question a déjà été abordée.

Avec cette réforme, il y aura un programme unique pour chaque enseignement quels que soient les autres enseignements choisis ?

Jusqu'à maintenant, par exemple en maths, il y a bien des programmes différents en S, ES ou L ? Selon si l'élève choisit le couple maths/physique ou maths/ses, on pourrait supposer que les besoins pourraient ne pas être les mêmes.

C'est la grande question.
Mon avis est que on va niveler sur le programme de maths de ES ... économie de moyens, quand tu nous tiens !

C'est effectivement un vrai problème. L'horaire de maths étant de 4h comme actuellement en S, on peut peut-être se dire qu'il y aura un programme inspiré de celui de S... mais alors la moitié des élèves vont être largués par le rythme. Donc je penche sur un programme ES renforcé de quelques notions de géométrie, mais sans atteindre le niveau actuellement visé en S...
Ou plutôt, si je me laisse aller à rêver : qu'on préconise de regrouper ensemble ceux qui font maths-phy-svt, et ensemble ceux qui font maths-autre chose (et prévoient déjà de ne pas faire 6h de maths en terminale), avec un programme adapté à la poursuite d'étude scientifiques pour les premiers...
Oui, je sais, c'est pas du tout l'esprit de la réforme, mais faut savoir s'ils veulent un jour former des scientifiques... Probablement non puisque même ceux qui vont prendre des sciences passeront plus de la moitié de leurs temps dans des matières littéraires (avec aussi plus de la moitié des coeff en matières littéraires, me semble-t-il).
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par chmarmottine le Sam 15 Sep 2018 - 21:27
@Pat B a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@jonjon71 a écrit:Je n'ai pas lu le fil depuis le début, désolé si ma question a déjà été abordée.

Avec cette réforme, il y aura un programme unique pour chaque enseignement quels que soient les autres enseignements choisis ?

Jusqu'à maintenant, par exemple en maths, il y a bien des programmes différents en S, ES ou L ? Selon si l'élève choisit le couple maths/physique ou maths/ses, on pourrait supposer que les besoins pourraient ne pas être les mêmes.

C'est la grande question.
Mon avis est que on va niveler sur le programme de maths de ES ... économie de moyens, quand tu nous tiens !

C'est effectivement un vrai problème. L'horaire de maths étant de 4h comme actuellement en S, on peut peut-être se dire qu'il y aura un programme inspiré de celui de S... mais alors la moitié des élèves vont être largués par le rythme. Donc je penche sur un programme ES renforcé de quelques notions de géométrie, mais sans atteindre le niveau actuellement visé en S...
Ou plutôt, si je me laisse aller à rêver : qu'on préconise de regrouper ensemble ceux qui font maths-phy-svt, et ensemble ceux qui font maths-autre chose (et prévoient déjà de ne pas faire 6h de maths en terminale), avec un programme adapté à la poursuite d'étude scientifiques pour les premiers...
Oui, je sais, c'est pas du tout l'esprit de la réforme, mais faut savoir s'ils veulent un jour former des scientifiques... Probablement non puisque même ceux qui vont prendre des sciences passeront plus de la moitié de leurs temps dans des matières littéraires (avec aussi plus de la moitié des coeff en matières littéraires, me semble-t-il).

D'autant que (si j'ai bien compris !!) l'option "maths expertes" ne sera évaluée pour le bac qu'à travers le contrôle continu ... cela ne va pas pousser les élèves à bosser !
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Bouboule le Dim 16 Sep 2018 - 5:37
@Pat B a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@jonjon71 a écrit:Je n'ai pas lu le fil depuis le début, désolé si ma question a déjà été abordée.

Avec cette réforme, il y aura un programme unique pour chaque enseignement quels que soient les autres enseignements choisis ?

Jusqu'à maintenant, par exemple en maths, il y a bien des programmes différents en S, ES ou L ? Selon si l'élève choisit le couple maths/physique ou maths/ses, on pourrait supposer que les besoins pourraient ne pas être les mêmes.

C'est la grande question.
Mon avis est que on va niveler sur le programme de maths de ES ... économie de moyens, quand tu nous tiens !

C'est effectivement un vrai problème. L'horaire de maths étant de 4h comme actuellement en S, on peut peut-être se dire qu'il y aura un programme inspiré de celui de S... mais alors la moitié des élèves vont être largués par le rythme. Donc je penche sur un programme ES renforcé de quelques notions de géométrie, mais sans atteindre le niveau actuellement visé en S...
Ou plutôt, si je me laisse aller à rêver : qu'on préconise de regrouper ensemble ceux qui font maths-phy-svt, et ensemble ceux qui font maths-autre chose (et prévoient déjà de ne pas faire 6h de maths en terminale), avec un programme adapté à la poursuite d'étude scientifiques pour les premiers...
Oui, je sais, c'est pas du tout l'esprit de la réforme, mais faut savoir s'ils veulent un jour former des scientifiques... Probablement non puisque même ceux qui vont prendre des sciences passeront plus de la moitié de leurs temps dans des matières littéraires (avec aussi plus de la moitié des coeff en matières littéraires, me semble-t-il).

Pour le regroupement, je pense que ça pourra se faire dans les lycées à gros effectifs mais pas dans les petits puisque ce sera la source d'économie. Et sur l'interprétation du programme, cela reposera sur l'ambition (adaptée) de l'enseignant.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Kilmeny le Dim 16 Sep 2018 - 9:21
Quand sera-t-on fixé pour les spécialités ? A-t-on une date ?

Lors de l'ancienne réforme, on nous avait tenu le même discours pour les enseignements d'exploration. Mais à la fin tous les lycées (ou presque) des environs avaient eu les enseignements d'exploration les plus courants. Il en sera peut-être de même pour ces spécialités. Qu'en pensez-vous ?

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Will.T
Prophète

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Will.T le Dim 16 Sep 2018 - 9:26
@Kilmeny a écrit:Quand sera-t-on fixé pour les spécialités ? A-t-on une date ?

Lors de l'ancienne réforme, on nous avait tenu le même discours pour les enseignements d'exploration. Mais à la fin tous les lycées (ou presque) des environs avaient eu les enseignements d'exploration les plus courants. Il en sera peut-être de même pour ces spécialités. Qu'en pensez-vous ?

La fin de l'article :
La mise en œuvre des cartes de formation a déjà commencé. Ainsi, dans un autre document que s'est procuré l'Etudiant, l'académie de Rennes a mis en place la démarche suivante : une première consultation des équipes (enseignants et chefs d'établissement) est mise en place dans les lycées. Elle durera jusqu'à la fin de l'automne 2018. Les résultats seront débattus entre proviseurs de lycées d'un même réseau. Les décisions dépendront notamment du nombre d'enseignants de chaque discipline présents, du nombre d'élèves et du nombre de lycées dans un territoire donné. Au niveau national, c'est en janvier que tout cela sera décidé. Et vous connaîtrez alors les spécialités que proposera votre lycée pour la rentrée 2019.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Kilmeny le Dim 16 Sep 2018 - 9:29
Merci !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Ruthven Hier à 7:59
Dans l'entretien du Figaro, on voit comment la réforme du lycée va permettre des économies :

J.M. Blanquer a écrit:
Parmi les 4 500 suppressions de postes prévues en 2019 dans la fonction publique, combien concerneront l’Éducation nationale ?

Au global le nombre de postes diminuera de 1 800 l’an prochain, ce qui représente 0,2 % des emplois du ministère. Seuls le second degré et les services administratifs seront concernés. Le volume d’enseignement sera évidemment maintenu à travers le recours aux heures supplémentaires. De plus, les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales, donc plus rémunératrices pour les professeurs. En cas de nécessité locale une seconde heure pourra être imposée par le chef d’établissement comme c’était le cas avant les années 2000.(...)

Ils pourront donc être 35 par classe, comme c’est souvent le cas en classe de seconde, sachant qu’une augmentation démographique est attendue au collège ?

La réforme du lycée et du baccalauréat va nous permettre d’organiser différemment les classes. Nous n’aurons plus des séries littéraires à 15 élèves, et de l’autre côté, des classes scientifiques à 35. Avec les cours communs qui occuperont la moitié du temps des élèves, ces derniers seront mieux répartis. Il faut aussi déployer une offre d’options rationnelle dans les établissements. La réforme du lycée est un exemple typique de meilleure organisation des moyens.


"Ces derniers seront mieux répartis" cela veut dire, en novlangue, ils seront 35 partout ... Cela va être saignant pour les postes.
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Hypermnestre Hier à 8:13
Un problème : si par exemple la carte nationale propose l'ouverture des sciences physiques dans votre lycée, mais que finalement seuls 12 élèves sont intéressés… et qu'en même temps, trois groupes de maths devaient être créés, mais qu'ils sont finalement 135 à être inscrits ?
On maintient le mini-groupe de SP et on fait maths à 45 ?
Ou on ferme la SP, tant pis pour les 12, et on créé un quatrième groupe de maths pour avoir des groupes de 34 (le luxe !) ?

En gros, ouvrira-t-on certaines disciplines qui ne feront pas le plein, pour le dire familièrement, si dans le même temps d'autres débordent ?
avatar
nicole 86
Niveau 6

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par nicole 86 Hier à 8:24
@Hypermnestre a écrit:Un problème : si par exemple la carte nationale propose l'ouverture des sciences physiques dans votre lycée, mais que finalement seuls 12 élèves sont intéressés… et qu'en même temps, trois groupes de maths devaient être créés, mais qu'ils sont finalement 135 à être inscrits ?
On maintient le mini-groupe de SP et on fait maths à 45 ?
Ou on ferme la SP, tant pis pour les 12, et on créé un quatrième groupe de maths pour avoir des groupes de 34 (le luxe !) ?

En gros, ouvrira-t-on certaines disciplines qui ne feront pas le plein, pour le dire familièrement, si dans le même temps d'autres débordent ?

On créera un ParcoursInfra pour répartir les élèves 
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par mafalda16 Hier à 8:34
Je penche plutôt pour la même technique que pour les enseignements d'exploration. On demande aux élèves de classer les différents enseignements selon leurs préférences et après on les repartit en fonction des disponibilités et de leurs bulletins... le choix des élèves serait donc purement illusoire.
Contenu sponsorisé

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum