Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Bouboule le Dim 7 Oct 2018 - 12:00
@lisa81 a écrit:
@Laotzi a écrit:
@Bouboule a écrit:Pour aller dans le sens de Cassiopella, actuellement le système pour les écoles de commerce sur concours recrutent en ECS (pour les TS) et ECE (pour les TES). Dans les faits, le système est détourné, des prépas ECE prennent des TS qui au bout trustent les places dans les 3 parisiennes. L'avance en maths est prépondérante sur les acquis de SES de Term. Il y a évidemment un biais dans cette constatation, les élèves de TS ont en moyenne de meilleures qualités que les élèves de ES.

Il y a aussi le fait que les mathématiques sont une matière beaucoup plus cumulative que les SES (ou l'HG) et qu'il est donc beaucoup plus difficile de rattraper les choses.
Ceci dit, ce contournement est honteux, et l'on devrait interdire l'inscription aux concours des ECE, en vérifiant la série de bac. Enfin, tout cela va devoir changer de toute façon avec la réforme.

Le problème est connu et des mesures ont été prises récemment. Il ne sera plus possible pour un ECS de cuber en ECE
https://major-prepa.com/concours/ecs-ece-ect-bce-cloisonne-enfin-filieres/

Un TS pourra donc toujours suivre une prépa ECE... Bref, le gros business ne changera pas (vu le nombre de places en ECT pour HEC...).
avatar
Danska
Modérateur

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Danska le Dim 7 Oct 2018 - 12:10
@Hélips a écrit:Ahhhh mais je viens de comprendre : tu parles éco-gestion, quand je parle SES. Ok.
Je ne pensais pas un jour dire ceci, mais Cassiopella a raison dans le sens où la discipline SES n'existe pas dans le supérieur. On peut faire de l'éco, de la socio, des sciences politiques, mais pas les trois à la fois (au grand regret de certains élèves). Donc si on s'en tient à une vision purement utilitaire, prendre SES au lycée n'a strictement aucun intérêt...


Ce qui me tue, c'est que les SES sont en revanche très utiles pour un grand nombre de filières du supérieur : licences mentions administration publique, droit, science politique, AES, histoire, sociologie, sciences sociales, information-communication, langues vivantes, philosophie, LEA, lettres, langues, psychologie, STAPS ; grandes écoles et prépa type BL et évidemment économie ; Sciences Po ; etc. Bref, c'est une discipline tranversale avant tout.


Et ce qui m'écoeure encore plus, c'est qu'on déplore le manque de culture économique mais aussi sociale des Français (ne serait-ce que suivre et comprendre l'actualité, comprendre certains phénomènes tels que le chômage, l'emploi, la croissance économique..., s'intéresser et comprendre les phénomènes politiques, comprendre des résultats statistiques, etc.), mais on supprime pratiquement toute possibilité d'acquérir un peu de cette culture au lycée. Et ne parlons même pas de certains objectifs prônés par nos gouvernements successifs : réduire les inégalités entre hommes et femmes (avant de les réduire, il faut d'abord savoir d'où elles viennent, et ça c'est à la fois de l'économie - inégalités salariales - et de la sociologie - formation et intégration des stéréotypes, rôle de l'éducation, etc.) ; développer la formation professionnelle (encore faut-il savoir que ça existe, à quoi ça sert, quels sont nos droits, etc.), et ainsi de suite.

Autant dire qu'on va vers un système de formation uniquement tourné vers le professionnel, le monde du travail à court terme, qui me donne la nausée plus qu'autre chose.


Dernière édition par Danska le Dim 7 Oct 2018 - 12:53, édité 1 fois (Raison : précision abréviation)
avatar
ben2510
Érudit

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par ben2510 le Dim 7 Oct 2018 - 12:34
CT = court terme ?

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Danska
Modérateur

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Danska le Dim 7 Oct 2018 - 12:52
Oups, oui - pardon, j'ai tellement l'habitude d'abréger que je n'ai pas fait attention... Je file corriger de ce pas ! Embarassed
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Manu7 le Mar 9 Oct 2018 - 1:33
Je suis d'accord avec toi Danska, les SES que j'ai découvertes en Seconde c'était vraiment génial. Quelle nouveauté, quelle ouverture pour notre esprit.

J'aurai bien aimé en faire jusqu'en terminale.

Pour la SVT c'est pareil, le programme de Tle C de mon époque m'a vraiment offert une culture générale essentielle dans ma construction personnelle, je n'oublierai jamais toute la génétique, les neurones et les synapses...

Et dire que bientôt nous aurons des scientifiques qui ne feront plus de SVT en terminale... C'est pathétique !!! A l'heure ou les système informatique explore des programmes des types neuronales on voit bien qu'une la culture scientifique minimale est d'une utilité évidente et que dire de la théorie de la relativité avec les liens avec la radioactivité à l'heure où on se demande si une éolienne est plus dangeureuse qu'une centrale nucléaire. Mais bon un copain prof de PC, m'a dit qu'on ne faisait plus vraiment la relativité en term sauf un truc appliqué avec le carbone 14...

Tout est utile !!! Pourquoi cherche-t-on à tout opposer, pourquoi on est pas content que des personnes choisissent un parcours différent que celui prévu par son choix de Bac ??? C'est interdit de changer d'avis, ou bien il faut refaire le bac qui correspond ?

Cette année un de nos meilleurs élèves de 3ème veut faire un bac pro pâtisserie, il a un profil d'élève qui pourrait obtenir un bac général mention TB quelque soit le Bac, suivi d'une réussite dans le supérieur. Mais bon, patissier c'est aussi un beau métier. Seulement, il y a de quoi s'interroger, pourquoi un tel élève qui adore les maths, la PC, la SVT, le Français, etc... ne pourrait-il pas découvrir les mêmes choses que ceux qui font un bac général ?
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Hypermnestre le Mar 9 Oct 2018 - 8:18
Pour rebondir sur ton propos : j'en ai une en 2nde ; problème d'orientation, elle fait son année mais partira en CAP pâtisserie l'an prochain.
Elle est triste car… elle ne pourra plus faire de latin.
avatar
mamieprof
Neoprof expérimenté

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par mamieprof le Mar 9 Oct 2018 - 10:26
@Danska a écrit:
@Hélips a écrit:Ahhhh mais je viens de comprendre : tu parles éco-gestion, quand je parle SES. Ok.
Je ne pensais pas un jour dire ceci, mais Cassiopella a raison dans le sens où la discipline SES n'existe pas dans le supérieur. On peut faire de l'éco, de la socio, des sciences politiques, mais pas les trois à la fois (au grand regret de certains élèves). Donc si on s'en tient à une vision purement utilitaire, prendre SES au lycée n'a strictement aucun intérêt...


Ce qui me tue, c'est que les SES sont en revanche très utiles pour un grand nombre de filières du supérieur : licences mentions administration publique, droit, science politique, AES, histoire, sociologie, sciences sociales, information-communication, langues vivantes, philosophie, LEA, lettres, langues, psychologie, STAPS ; grandes écoles et prépa type BL et évidemment économie ; Sciences Po ; etc. Bref, c'est une discipline transversale avant tout.


Et ce qui m'écoeure encore plus, c'est qu'on déplore le manque de culture économique mais aussi sociale des Français (ne serait-ce que suivre et comprendre l'actualité, comprendre certains phénomènes tels que le chômage, l'emploi, la croissance économique..., s'intéresser et comprendre les phénomènes politiques, comprendre des résultats statistiques, etc.), mais on supprime pratiquement toute possibilité d'acquérir un peu de cette culture au lycée. Et ne parlons même pas de certains objectifs prônés par nos gouvernements successifs : réduire les inégalités entre hommes et femmes (avant de les réduire, il faut d'abord savoir d'où elles viennent, et ça c'est à la fois de l'économie - inégalités salariales - et de la sociologie - formation et intégration des stéréotypes, rôle de l'éducation, etc.) ; développer la formation professionnelle (encore faut-il savoir que ça existe, à quoi ça sert, quels sont nos droits, etc.), et ainsi de suite.

Autant dire qu'on va vers un système de formation uniquement tourné vers le professionnel, le monde du travail à court terme, qui me donne la nausée plus qu'autre chose.

Je suis entièrement d'accord avec toi. et suis autant désœuvrée...
avatar
Mouton
Niveau 2

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Mouton le Mar 9 Oct 2018 - 17:12
@Manu7 a écrit:Cette année un de nos meilleurs élèves de 3ème veut faire un bac pro pâtisserie, il a un profil d'élève qui pourrait obtenir un bac général mention TB quelque soit le Bac, suivi d'une réussite dans le supérieur. Mais bon, patissier c'est aussi un beau métier. Seulement, il y a de quoi s'interroger, pourquoi un tel élève qui adore les maths, la PC, la SVT, le Français, etc... ne pourrait-il pas découvrir les mêmes choses que ceux qui font un bac général ?

Cette année, un de nos meilleurs élèves de 3ème veut faire un bac général et de très longues études, il a un profil d'élève qui pourrait obtenir un bac pro pâtisserie mention TB, suivi d'une réussite dans son métier. Mais bon, chercheur c'est aussi un beau métier. Seulement, il y a de quoi s'interroger, pourquoi un tel élève qui adore cuisiner, préparer une table, être au service des autres, décorer ses plats etc... ne pourrait-il pas découvrir les mêmes choses que ceux qui font un bac pro pâtisserie?

Ma caricature est évidemment débile mais elle me permet d'insister sur deux points :
1) on ne se pose JAMAIS la question de "oh non il ne découvre pas le monde de la chaudronnerie" pour un élève qui va en 2nde générale (ce qui prouve le peu d'estime que la société porte aux bac pro)

2) si un tel élève existait, on dirait simplement "il continue la pâtisserie en autodidacte et il reviendra dans ce domaine-là une fois qu'il aura fini ses études si il en a toujours envie, mais il faut bien faire un choix dans ses études".
Je ne vois pas pourquoi on ne dirait pas la même chose dans l'autre sens : les élèves qui font le choix d'aller en Bac Pro, ils continuent le latin, les maths, la philo etc... en autodidacte et ils y reviendront en cours du soir plus tard si ils y tiennent!
A un moment, faire des études, ça implique forcément de faire un choix de domaine dans lequel se spécialiser!
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par gauvain31 le Mar 9 Oct 2018 - 17:38
@Manu7 a écrit:Pour la SVT
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par mafalda16 le Mar 9 Oct 2018 - 17:40
@gauvain31 a écrit:
@Manu7 a écrit:Pour la SVT


Ou pour la SES. 

avatar
mamieprof
Neoprof expérimenté

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par mamieprof le Mar 9 Oct 2018 - 17:44
@gauvain31 a écrit:
@Manu7 a écrit:Pour la SVT

La SVT et L'SES...ne me dis pas que tu n'es pas habitué comme nous à ces mauvaises formulations de la part des collègues, des élèves, des parents...




Les SVT   et Les SES  abi
avatar
Danska
Modérateur

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Danska le Mar 9 Oct 2018 - 18:28
@mafalda16 a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Manu7 a écrit:Pour la SVT


Ou pour la SES. 

avatar
jonjon71
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par jonjon71 le Mar 9 Oct 2018 - 18:48
Tout le monde sait qu'il faut dire les SVT : science et vie de la terre...

avatar
Manu7
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Manu7 le Mar 9 Oct 2018 - 19:07
Meas culpas,

et les mathématiques...
avatar
Hélips
Modérateur

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Hélips le Mar 9 Oct 2018 - 19:12
@Danska a écrit:
@mafalda16 a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Manu7 a écrit:Pour la SVT


Ou pour la SES. 

Pour l'italien, Mafalda ?

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par mafalda16 le Mar 9 Oct 2018 - 19:14
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Manu7 le Mar 9 Oct 2018 - 19:35
@ Mouton : Je suis plutôt de ton avis. J'aimerai bien que les bac-pro soient valeurisés. Pourquoi quand on veut faire pâtisserie devrait-t-on avoir un enseignement général au rabais ? C'est surtout cela que je veux dénoncer. Si bien qu'on envoie plus facilement les mauvais élèves en Bac pro et les bons en Bac général mais on se retrouve avec des élèves en Bac pro qui ne sont pas contents dans certaine filiaire, je me souviens avoir fait math sciences en électronique et dans une classe de 20 élèves seulement 2 avaient demandé électronique alors que la formation électronique était très intéressante et il y avait une grande demande de la part du monde professionnel, les profs étaient vraiment dépités, car ils savaient dès la première année que la plupart n'irait jamais jusqu'au bout et qu'au final ils formeraient au mieux 4 ou 5 élèves compétents et encore, ils étaient pragmatiques et se disaient que seuls les 2 motivés seraient compétents.

Il n'est pas rare, que des élèves fassent un Bac général pour ensuite enchaîné sur des formations de boulanger ou pâtissier. C'est bien dommage finalement de ne pas avoir appris ce métier plus tôt à cause des pressions des toutes sortes.
Dans certains métiers on doit se spécialiser après la 3ème et d'autres après la terminale. C'est là le problème. En Bac pro pâtisserie, il y a du français, de l'anglais, des sciences, des maths, etc... Pourquoi les élèves ne pourraient-ils pas choisir le même programme qu'en général ? Au moins, si c'était possible alors il y aurait moins de monde en général et le niveau en pro serait meilleur.

avatar
Mouton
Niveau 2

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Mouton le Mar 9 Oct 2018 - 19:54
Je ne suis pas d'accord que ce soit un problème que certains métiers demandent de se spécialiser dès la 3ème. Il faut quand même garder une voie de sortie pour ceux qui n'en peuvent plus du système scolaire généraliste.

Par contre,j'avais mal interprété ton premier message et du coup je te rejoins complètement sur la suite : quitte à créer des bacs généraux avec menu à la carte, autant pousser la logique jusqu'au bout et faire de même avec les bac pro : l'élève choisi sa filière, puis pour les matières généralistes (s'il en reste - il y a aussi un problème de contrainte horaire) il choisi la ou les "spécialités" pour laquelle il veut un niveau plus élevé.
Quitte à se retrouver mélangé avec des élèves d'autres filières pour ces matières.

Je pense aussi que le bac Pro pourrait y gagner en image et en efficacité ; mais c'est probablement irréalisable pour des raisons d'organisation...
avatar
Pat B
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Pat B le Mar 9 Oct 2018 - 21:40
Oui, c'est sûrement irréaliste.
Une élève sérieuse de TS, l'an passé, est partie en pâtisserie. C'était plus ou moins le deal familial : "passe ton bac d'abord". Mais sa voie, c'était la pâtisserie.
Mais tout de même, c'est rarissime. Il y a aussi un certain nombre d'élèves qui n'aiment pas les matières scolaires, ne trouvent pas le goût d'écrire, accèdent difficilement (ou pas du tout) à l'abstraction, alors qu'ils ont des qualités pour d'autres choses. Ces autres qualités, ils les développent mieux en apprentissage, dans du concret, et ils n'ont aucune envie d'approfondir des matières "théoriques". Mais le proposer pour ceux qui en sont capables et en ont l'envie pourquoi pas....
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Ponocrates le Jeu 18 Oct 2018 - 19:29
Une question - et mes plus plates excuses si elle a déjà été évoquée: quid des candidats libres ? Dans la mesure où il y a une part de contrôle continu, faut-il comprendre que seuls des candidats inscrits quelque part en formation- soit en lycée, soit au cned ( et même pour le cned qu'en sera-t-il des épreuves de janvier- pourra avoir le bac ? Le papy de 70 ans qui le passe avec son petit-fils c'est fini ?

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Laotzi le Jeu 18 Oct 2018 - 19:52
L'article 9 de l'arrêté du 16/07/2018 stipule ceci :

Article 9 - Les candidats qui ne suivent les cours d'aucun établissement, les candidats scolarisés dans les établissements d'enseignement privés hors contrat et les candidats inscrits au Centre national de l'enseignement à distance sont, à la fin de l'année de terminale, convoqués par le recteur de l'académie de leur résidence ou par le vice-recteur à une épreuve ponctuelle pour chaque enseignement faisant l'objet du contrôle continu. Ces épreuves ponctuelles subies par les candidats sont corrigées par des correcteurs nommés conformément aux dispositions des articles D. 334-21 et D. 336-20 du Code de l'éducation. La note obtenue à cette épreuve est la note dite de contrôle continu mentionnée à l'article 1er et communiquée au jury de l'examen du baccalauréat. a écrit:

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Pèp
Niveau 5

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Pèp le Jeu 18 Oct 2018 - 20:13
Un contrôle continu ponctuel quoi...
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Ponocrates le Jeu 18 Oct 2018 - 20:37
Merci beaucoup Laotzi. Et bon courage aux collègues qui seront convoqués pour corriger ça...

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
PrCosinus
Niveau 3

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par PrCosinus le Jeu 18 Oct 2018 - 20:57
Ca existe déjà en BTS , là où il y a des CCF.

_________________
"Plus j'aime mon métier et moins je supporte ma profession." (J-L Godard).
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par VicomteDeValmont le Ven 19 Oct 2018 - 18:50


_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Prosper de Barante
Niveau 5

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Prosper de Barante le Lun 22 Oct 2018 - 23:15
Je ne sais pas si il a été posté ailleurs mais pour une fois qu'un article fait assez bien le tour du sujet ( à part l'absence des maths dans le tronc commun), on en profite :
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/classe-de-seconde-du-casse-tete-au-crash-test_2040302.amp.html
Contenu sponsorisé

Re: Réforme du lycée : un choix de spécialités plus restreint que prévu

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum