Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PrCosinus
Niveau 1

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par PrCosinus le Lun 10 Sep 2018 - 12:08
@nc33 a écrit:4 DM par an, avec les mêmes questions pour chaque élève, mais des valeurs numériques différentes.
+1 J'utilise le mode publipostage de word + excel pour créer un sujet personnalisé.
avatar
Pandawan
Niveau 3

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Pandawan le Lun 10 Sep 2018 - 12:49
Pour éviter la recopie, tu peux donner des DM différents (deux ou trois sujets différents peuvent suffire). Et pour éviter les sentiments d'injustices, les différences peuvent n'être que minimes : des nombres / noms de figures / ordres de questions qui changent, mais sur le fond, les exercices sont du même type pour tous les sujets du DM. Généralement, la recopie se fait dans le sens "élèves avec des besoins" ---> "élèves bons" ; il suffit de regrouper les élèves à besoin et de leur donner des énoncés différents de ceux donnés aux élèves bons, la recopie n'est plus possible.

Sinon, comme cela a été dit, tu peux t'appuyer sur les DS pour faire des DM différenciés. Si un élève a raté les exercices x, y et z d'un DS, alors il a trois exercices à faire, du même type que x, y et z à la maison pour la prochaine fois. Cela suppose d'avoir une banque d'exercices du même type que ceux proposés dans le DS, mais les manuels ou les annales rendent la constitution de cette banque pas trop mal aisée. Les élèves qui ont le plus raté leur DS ont donc théoriquement plus d'exercices à faire que ceux qui l'ont réussi, mais d'un côté c'est logique et ces élèves ont davantage besoin de travailler personnellement que les bons, d'un autre côté, on peut limiter la quantité par un nombre arbitraire d'exercices (maximum deux ou trois) pour ne pas les surcharger non plus (car si ce sont des élèves à besoin, c'est qu'ils ont déjà des difficultés à travailler personnellement, il ne faut donc pas non plus qu'ils en aient trop à faire). Pour la notation, cela peut être une augmentation de la note obtenue en DS. Ainsi, un élève à besoin qui fournit un gros travail personnel augmente significativement (et assez justement) sa note à un DS ; celui qui fournit peu (ou ne fournit pas) de travail personnel voit sa note de DS augmenter peu (ou stagner) ; un bon élève a peu de travail personnel à fournir (et encore une fois, assez justement puisqu'il a bien travaillé pour le DS) et ne peut de toute façon qu'augmenter un peu sa note au DS.

Je fais ceci de temps en temps en collège et cela fonctionne assez bien ; mais j'imagine que c'est faisable aussi en lycée...
Ramanujan974
Niveau 10

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Ramanujan974 le Lun 10 Sep 2018 - 14:07
Pour rejoindre la technique de Pandawan, j'ai fait à peu près pareil une année en TS :
Un DM constitué d'une banque de 9-10 exos classés *, ** ou *** selon la difficulté.
Les élèves faibles devaient faire 2 exos *, les moyens 2 exos ** et les bons 2 exos ***.
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Bouboule le Lun 10 Sep 2018 - 14:58
Je remercie ma profs de maths de terminale de m'avoir donné un DM par semaine où il n'y avait pas DS.
avatar
Prezbo
Niveau 10

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Prezbo le Lun 10 Sep 2018 - 17:17
Il me semble quand même qu'il y a une certaines unanimité pour reconnaître que la pompe à échelle industrielle est un problème majeur, et que nous cherchons chacun dans notre coin des solutions pour la limiter.

Le problème étant que les instructions officielles font preuve d'un certain déni à ce sujet, et préconisent de donner des DM comme si les élèves, dans leur majorité, rendaient et rédigeaient un travail personnel.

Bref, écart entre les élèves théoriques et les élèves réels, ce qui n'est pas nouveau.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par ben2510 le Lun 10 Sep 2018 - 18:54
@Ramanujan974 a écrit:
Par capillarité visuelle, ça peut les faire progresser...

Voilà ! Laughing

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Pandawan
Niveau 3

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Pandawan le Lun 10 Sep 2018 - 18:56
@Prezbo a écrit: Le problème étant que les instructions officielles font preuve d'un certain déni à ce sujet, et préconisent de donner des DM comme si les élèves, dans leur majorité, rendaient et rédigeaient un travail personnel.

Bref, écart entre les élèves théoriques et les élèves réels, ce qui n'est pas nouveau.

Moi, ce qui m'ennuie le plus, c'est qu'il n'y a pas d'indications officielles sur la manière d'apprendre aux élèves à réaliser ce fameux travail personnel (c'est d'ailleurs peut-être en partie pour cela que certains copient ou ne rendent rien). Il est dit que ce travail doit exister, que l'on doit donner des DM, qu'ils peuvent prendre plusieurs formes, mais il y a peu d'explicitation de techniques efficaces à faire construire aux élèves pour "réviser" un DS, pour "apprendre" une leçon, pour "reprendre" une correction...
avatar
amethyste
Grand sage

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par amethyste le Lun 10 Sep 2018 - 18:59
@Bouboule a écrit:Je remercie ma profs de maths de terminale de m'avoir donné un DM par semaine où il n'y avait pas DS.
Moi, je remercie celle de mes enfants, qui les a fait travailler et progresser grâce à ces DM.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
avatar
ben2510
Érudit

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par ben2510 le Lun 10 Sep 2018 - 19:04
Il y a un travail d'explicitation à faire, qui n'est pas facile, et pour lequel l'institution n'a que le mépris le plus profond.
Comme tenir son crayon, apprendre un cours est beaucoup trop trivial pour les pédagogues qui, eux, s'intéressent à des compétences de haut niveau, du genre développer l'esprit critique (mais sur du vent...).

C'est toujours étonnant de voir que des secondes n'ont jamais appris la technique de base pour apprendre une formule (lire à voix haute, à voix basse, cacher, lire à voix basse, lire à voix haute, décacher, lire à voix haute, cacher, lire à voix basse, recopier, décacher, vérifier, recommencer vingt fois jusqu'à arriver en bas de la page). Pourtant c'est simple et efficace, et ça je l'ai appris au primaire en tant qu'élève.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Bouboule le Mar 11 Sep 2018 - 22:03
Pour les classes où la pompe est quasi générale, pourquoi ne pas rendre le DM facultatif ? Que les motivés (même s'il y en a très peu) en aient ?
Badiste75
Niveau 9

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Badiste75 le Mar 11 Sep 2018 - 22:18
J’ai fait ça une année... moins de dix copies à chaque fois. 5 de moyenne au BB. Depuis que je le rends plus obligatoire c’est un peu mieux (mais plus de taf)
LadKlima
Niveau 5

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par LadKlima le Jeu 13 Sep 2018 - 15:16
Merci à tous pour ces échanges ! Pour le moment, en 2nde, je pense que je vais fonctionner un peu comme Oursdestropiques : "Pour les classes de seconde ça sera un exercice à rendre le lendemain, deux jours après maximum. Ça limite le côté recopie. J'insiste avec eux sur le fait que dans mon DS, il y aura des questions types, qui auront été bossées en DM. Si malgré tout, des élèves recopient, ça ne leur apportera pas grand choses, vu que les DS ont un coeff à minima 3 fois plus grand que les DM."

Je changerai peut-être de méthode de temps en temps, à voir. Encore merci !
avatar
Juanlino
Niveau 5

Pas de DM

par Juanlino le Dim 16 Sep 2018 - 13:35
Les DM constituent souvent une manière inavouée de remonter les moyennes. Tout le monde sait que les élèves commencent par chercher la correction sur internet; ensuite ils demandent à leurs parents ou à leur grand frère/sœur à leur tonton ancien ingénieur, à leur voisin prof de maths etc. Et au bout de leur recherche, copient sur un autre élève.

Bilan pratique, sur 35 élèves, cinq ou six ont réellement travaillé.

Donc pas de DM.

Idem pour les devoirs en groupe; les élèves faibles, immanquablement répartis dans tous les groupes, récupèrent la note des bons élèves; et c'est évidemment le but de la manip. Le travail de groupe peut être intéressant mais attention à la notation!

Bref j'ai assisté à toutes les manips possibles pour dissimuler le véritable niveau des élèves. Ce niveau est en chute libre du collège au lycée.
avatar
TFS
Niveau 5

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par TFS le Dim 16 Sep 2018 - 14:03
Je fais en sorte que l'ensemble des DM et TP et autres travaux de groupe donnés à faire à la maison corresponde à environ un quart de la moyenne en lycée.

Ceux qui font le job honnêtement auront souvent acquis grâce à cela des compétences qui leur permettront d'avoir le niveau aux DS et donc une moyenne satisfaisante.
Les autres seront plombés aux DS... et donc n'auront guère amélioré leur moyenne...

Je suis convaincu que les DM aident vraiment les élèves "moyens" et "fragiles" mais sérieux à acquérir les connaissances et savoir-faire et les élèves "bons" à acquérir de la rigueur dans leurs rédaction.

Les fumistes et les tricheurs ne trompent qu'eux mêmes...

Au final, je donne bien 4 ou 5 travaux par trimestre... mais j'ai l'avantage d'avoir généralement peu d'élèves (Cette année 9 1ère S et 16 TES...). Du coup, les DM sont aussi un moyen de différenciation... J'aurais 30 - 35 élèves par classe, j'aurais surement fait d'autres choix...
chmarmottine
Neoprof expérimenté

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par chmarmottine le Dim 16 Sep 2018 - 14:19
Avec 3 classes à 35 et 1 classe à 30, j'avoue m'investir de moins en moins dans les DM ...
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Bouboule le Dim 16 Sep 2018 - 14:23
@Juanlino a écrit:Les DM constituent souvent une manière inavouée de remonter les moyennes. Tout le monde sait que les élèves commencent par chercher la correction sur internet; ensuite ils demandent à leurs parents ou à leur grand frère/sœur à leur tonton ancien ingénieur, à leur voisin prof de maths etc. Et au bout de leur recherche, copient sur un autre élève.

Bilan pratique, sur 35 élèves, cinq ou six ont réellement travaillé.

Donc pas de DM.


Idem pour les devoirs en groupe; les élèves faibles, immanquablement répartis dans tous les groupes, récupèrent la note des bons élèves; et c'est évidemment le but de la manip. Le travail de groupe peut être intéressant mais attention à la notation!

Bref j'ai assisté à toutes les manips possibles pour dissimuler le véritable niveau des élèves. Ce niveau est en chute libre du collège au lycée.  

Et tant pis pour les élèves qui travaillent ?
Pourquoi ne pas rendre facultatif, que ceux qui veulent travailler travaillent ?
avatar
Prezbo
Niveau 10

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Prezbo le Dim 16 Sep 2018 - 21:27
@TFS a écrit:Je fais en sorte que l'ensemble des DM et TP et autres travaux de groupe donnés à faire à la maison corresponde à environ un quart de la moyenne en lycée.

Ceux qui font le job honnêtement auront souvent acquis grâce à cela des compétences qui leur permettront d'avoir le niveau aux DS et donc une moyenne satisfaisante.
Les autres seront plombés aux DS... et donc n'auront guère amélioré leur moyenne...

Je suis convaincu que les DM aident vraiment les élèves "moyens" et "fragiles" mais sérieux à acquérir les connaissances et savoir-faire et les élèves "bons" à acquérir de la rigueur dans leurs rédaction.

Les fumistes et les tricheurs ne trompent qu'eux mêmes...

Je me permets de ne pas être d'accord avec le point graissé...A partir du moment où on met une note chiffrée, elle est la première information qui reste, et la plus facilement exploitable.

Exemple fictionnel : X, élève sérieux et laborieux, a 9/20 de moyenne aux devoirs surveillés, et 12/20 aux travaux personnels qu'il a honnêtement rédigé seul sans arriver à tout. Moyenne finale : 9,75/20.

Y, fumiste décomplexé, à 8/20 de moyenne aux DS, et 18/20 aux autres travaux en copiant intégralement les devoirs de Z, cador de la classe. Ce dernier cas existe, en tout cas il est fréquent chez moi, et il peut être difficile de prouver la réalité de la copie dans une matière comme les maths, où les rédactions sont très normées et où deux bonnes copies peuvent effectivement se ressembler de près.

Moyenne finale : 10,5/20.

Tu peux en penser ce que tu veux, mettre une appréciation pour nuancer l'effet de la note...C'est ce qui restera. Pour Y, mais aussi pour pas mal de ceux qui liront son dossier.

C'est la raison pour laquelle personnellement, je ne note ni DM, ni travaux communs. J'hésite même à noter les TP depuis que j'ai surpris une élève, casse-bonbons patentée, recopier le compte-rendu d'un copain sur un coin de table à deux minutes de la fin de séance.


Dernière édition par Prezbo le Dim 16 Sep 2018 - 21:41, édité 1 fois
avatar
Proton
Niveau 6

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Proton le Dim 16 Sep 2018 - 21:34
Je ne fais aucun DM.

En ES j'ai constaté que cela oblige les fumistes à travailler un minimum : aucun filet de sécurité.

Ceux qui font le job honnêtement auront souvent acquis grâce à cela des compétences qui leur permettront d'avoir le niveau aux DS et donc une moyenne satisfaisante.

Ce n'est pas mon point de vue. Les élèves en difficultés reçoivent forcément de l'aide (des autres dans la classe, d'un prof particulier, d'un parent, d'un frère/soeur ...).
Donc ils ne réfléchissent pas vraiment. Ou alors ils te rendent un truc qui ne vaut rien.

Mon avis : ne pas faire de DM mais à la place des évaluations courtes mais très très régulières. Là tu vois vraiment ce qu'ils ont compris.
La régularité maintient une sorte de pression et donc au final une motivation pour s'améliorer...

En tout cas, je pratique cela en terminale et le résultat est plutôt positif. En plus les corrections sont rapides et moins ennuyeuses que pour un DM.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par ben2510 le Dim 16 Sep 2018 - 22:48
Ramasser souvent (et court) marche bien en général, d'une part pour mettre un peu de pression sur les élèves qui en auraient besoin, mais surtout pour ce qui devrait être le but premier d'une évaluation, que l'enseignant ait une image précise de ce qui est compris ou pas, et par qui.

En ce qui concerne les DM, ma pratique (personnelle à moi) est de faire des allers-et-retours entre la maison et la classe ; mon objectif premier est que les élèves rendent quelque chose de réussi, quitte à ce que l'essentiel soit fait en classe. Le problème des DM est qu'ils sont une façon de sous-traiter le travail pédagogique à la famille et à l'environnement des élèves, même si bien sûr le travail personnel est une dimension indispensable du travail scolaire.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Contenu sponsorisé

Re: Les DM de mathématiques au lycée

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum