Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Delia
Érudit

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Delia le Jeu 20 Sep 2018 - 12:56
C'est sur ce point que plainte il devrait y avoir, au nom du droit à l'image.


Dernière édition par Delia le Jeu 20 Sep 2018 - 12:57, édité 1 fois
GaliNéo
GaliNéo
Habitué du forum

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par GaliNéo le Jeu 20 Sep 2018 - 12:57
@Caspar a écrit:( et par le fait, qui me glace les sangs, qu'on peut être enregistré ou filmé à son insu à tout moment).

Bienvenue au XXIe siècle.

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
lene75
lene75
Esprit sacré

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par lene75 le Jeu 20 Sep 2018 - 13:25
@RogerMartin a écrit:Je n'ai pas de solution. Les coups éducatifs, ça n'existe pas, et je plains le chauffeur qui bosse dans une atmosphère pareille; il est coincé entre le fer et l'enclume, comme beaucoup de nos collègues, qui doivent faire régner l'ordre et la pédagogie en posant les deux doigts légendaires sur la table.
Mais c'est tellement plus facile de "faire un exemple" pour la RATP que de réfléchir aux conditions de travail de certains agents (et de voyage de certains usagers)...

J'adore ! C'est tellement ça ! cheers

@shadowoflife a écrit:Malheureusement, si la gifle avait été donnée par un policier, je suis sûre que ça aurait été cautionné car eux ont le droit et le devoir d'assurer l'ordre. Le chauffeur, un peu comme un prof, a juste le droit d'encaisser, de se taire, et de conduire son bus / sa classe...

Alors là, franchement, je crois que tu te méprends. Je ne suis pas sûre qu'un policier aurait eu la compassion populaire dont jouit le chauffeur de bus. Violences policières, tout ça...
Les policiers ont le devoir d'assurer l'ordre, mais, eux aussi, avec les deux doigts sur la table, surtout quand il s'agit d'enfants. Ils en encaissent, des coups (physiques), des insultes et des menaces avant de réagir, et ils en avalent, des "outrages" qu'ils ne collent pas parce qu'un policier qui colle des outrages, c'est aussi mal qu'un prof qui punit. Le jour où, à bouts de nerfs comme ce chauffeur, ils sur-réagissent, ça y est, c'est la bavure policière et le lynchage collectif.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Mirobolande
Mirobolande
Habitué du forum

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Mirobolande le Jeu 20 Sep 2018 - 13:43
http://www.leparisien.fr/faits-divers/arcueil-le-collegien-gifle-par-le-chauffeur-de-bus-donne-sa-version-des-faits-18-09-2018-7893768.php

Caspar
Caspar
Bon génie

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Caspar le Jeu 20 Sep 2018 - 14:08
@shadowoflife a écrit:Que celui ou celle qui n'a jamais eu envie d'en coller une à un gamin injurieux et / ou dangereux lève la main (désolée pour les termes choisis... C'est fait exprès). D'accord, on peut le penser très fort et ne jamais passer à l'acte, mais je comprends son geste. C'est un peu comme quand ton gamin manque se faire écraser dans la rue parce qu'il commet une imprudence : tu le pourris sous le coup de l'émotion. Il la ramène en plus ? Franchement, je pense que la fessée partirait toute seule.

A quand un service de police propre aux réseaux de bus ? Mon frère travaille depuis un an dans la police ferroviaire, il a eu affaire des tas de fois à des merdeux récalcitrants, voire à des jeunes armés (canifs, ce genre de choses, jamais des armes à feu hein). Plus d'une fois, c'est davantage qu'une gifle qu'il a dû assener pour la sécurité des autres usagers. Bon, là, c'est différent, le geste est plutôt celui d'un chauffeur excédé qui a eu peur de l'accident et qui en plus se fait insulter. Mais quand même, quand on voit les images, et justement parce qu'il y a des images, on se dit que ce gamin et ses copains ont délibérément mis en danger les passagers avec leurs jeux dangereux (et après il raconte avoir couru pour attraper son bus... Mais de qui se moque-t-on ?).

Malheureusement, si la gifle avait été donnée par un policier, je suis sûre que ça aurait été cautionné car eux ont le droit et le devoir d'assurer l'ordre. Le chauffeur, un peu comme un prof, a juste le droit d'encaisser, de se taire, et de conduire son bus / sa classe...

C'est peu probable.
Fenrir
Fenrir
Niveau 9

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Fenrir le Jeu 20 Sep 2018 - 14:10
@Babarette a écrit:. Et c'est lâche puisqu'on ne frappe généralement pas plus fort que soi.

J'ai quelques spécimens à te présenter.

En réalité (allez, cadeau) on frappe généralement ceux dont on pense qu'ils ne répondront pas* . Et il n'y a pas équivalence avec les "plus faibles". Après ce n'est que mon expérience empirique.

*Parce qu'ils sont plus petits (souvent), mieux éduqués, qu'ils se contrôlent davantage, qu'ils sont en sursis.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
Delia
Delia
Érudit

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Delia le Jeu 20 Sep 2018 - 14:23
C'est lâche de frapper qui ne va pas répondre, mais n'est-ce pas lâche aussi de provoquer plus fort que soi, abrité derrière la certitude 1)qu'il n'osera pas frapper ; 2) que s'il le fait, il aura tort aux yeux du monde ?

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Prezbo le Jeu 20 Sep 2018 - 14:35
@Delia a écrit:C'est lâche de frapper qui ne va pas répondre, mais n'est-ce pas lâche aussi de provoquer plus fort que soi, abrité derrière la certitude 1)qu'il n'osera pas frapper ; 2) que s'il le fait, il aura tort aux yeux du monde ?

Je crois que Fenrir ne dis pas autre chose.

(Il y a quelques années, à la piscine du Rhône -une piscine municipale souvent confrontée à des problèmes de sécurité posés par une partie du public-, j'ai vu un groupe de préados, type sixième-cinquième, s'en prendre à un vigile qui leur refusait l'entrée parce qu'ils n'étaient pas accompagnés d'un adulte. Le meneur et le plus excité a fini par s'approcher au contact de l'agent et par lui décocher par surprise un coup de poing au visage. Pas une des frappes désordonnées qu'on voit souvent dans les bagarres de gamin, un vrai crochet de boxeur dans les règles de l'art.

Le vigile a poussé une gueulante homérique et repoussé le gamin vers l'extérieur en posant la main à plat sur son torse.

Je ne suis ni proche des milieux de la sécurité ni particulièrement bagarreur, mais j'ai toujours pensé qu'à sa place, j'aurais pété un boulard direct et j'en aurais retourné une au gremlin.

C'est probablement parce que le vigile était dans un cadre professionnel qu'il a justement, eu le réflexe de ne pas répondre. Et c'est probablement parce que le gamin savait qu'il ne répondrait pas qu'il s'est permis ça devant ses copains.

Le fait que certains gamins aussi jeunes aient déjà compris ça est effectivement une réalité assez inconfortable, mais qu'il faut bien affronter.)
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Fesseur Pro le Jeu 20 Sep 2018 - 18:34
Si tous les kékés qui font suer le monde tombaient sur quelqu'un d'assez courageux pour leur mettre une baffe, ce ne serait pas forcément une mauvaise chose.
Mais non, la bienveillance n'existe pas que dans l'EN.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Babarette
Babarette
Vénérable

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Babarette le Jeu 20 Sep 2018 - 19:23
@Prezbo a écrit:
@Delia a écrit:C'est lâche de frapper qui ne va pas répondre, mais n'est-ce pas lâche aussi de provoquer plus fort que soi, abrité derrière la certitude 1)qu'il n'osera pas frapper ; 2) que s'il le fait, il aura tort aux yeux du monde ?

Je crois que Fenrir ne dis pas autre chose.

(Il y a quelques années, à la piscine du Rhône -une piscine municipale souvent confrontée à des problèmes de sécurité posés par une partie du public-, j'ai vu un groupe de préados, type sixième-cinquième, s'en prendre à un vigile qui leur refusait l'entrée parce qu'ils n'étaient pas accompagnés d'un adulte. Le meneur et le plus excité a fini par s'approcher au contact de l'agent et par lui décocher par surprise un coup de poing au visage. Pas une des frappes désordonnées qu'on voit souvent dans les bagarres de gamin, un vrai crochet de boxeur dans les règles de l'art.

Le vigile a poussé une gueulante homérique et repoussé le gamin vers l'extérieur en posant la main à plat sur son torse.

Je ne suis ni proche des milieux de la sécurité ni particulièrement bagarreur, mais j'ai toujours pensé qu'à sa place, j'aurais pété un boulard direct et j'en aurais retourné une au gremlin.

C'est probablement parce que le vigile était dans un cadre professionnel qu'il a justement, eu le réflexe de ne pas répondre. Et c'est probablement parce que le gamin savait qu'il ne répondrait pas qu'il s'est permis ça devant ses copains.

Le fait que certains gamins aussi jeunes aient déjà compris ça est effectivement une réalité assez inconfortable, mais qu'il faut bien affronter.)

Dingue ! affraid

@Fesseur Pro a écrit:Si tous les kékés qui font suer le monde tombaient sur quelqu'un d'assez courageux pour leur mettre une baffe, ce ne serait pas forcément une mauvaise chose.
Mais non, la bienveillance n'existe pas que dans l'EN.

Ben oui, la violence, c'est une excellente solution...

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Fesseur Pro le Jeu 20 Sep 2018 - 19:36
Pfff...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Babarette
Babarette
Vénérable

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Babarette le Jeu 20 Sep 2018 - 19:40
Quelle finesse dans l'argumentation, quelle grande capacité à défendre ses idées, quelle marque de respect pour l'interlocuteur !

Frapper, c'est violent. Gifler, c'est frapper. C'est quand même pas bien compliqué.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Fesseur Pro le Jeu 20 Sep 2018 - 19:47
Que veux-tu que j'argumente ?
Tu ne cesses d'asséner la même chose depuis le début de ce fil.
Je te laisse dans ton monde de bisounours où tout doit se régler facilement par le dialogue et la bienveillance.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Zagara
Zagara
Monarque

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Zagara le Jeu 20 Sep 2018 - 19:51
Babarette
Babarette
Vénérable

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Babarette le Jeu 20 Sep 2018 - 19:52
C'est à cause des gens comme toi, ceux qui considèrent que tout se règle par la violence, que ce n'est pas "un monde de bisoounours".
Tu me fais pitié. Je vais arrêter de te lire, ça m'évitera de devenir hors charte.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
zigmag17
Niveau 9

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par zigmag17 le Jeu 20 Sep 2018 - 19:58
Pratiquant les transports en commun matin et soir depuis des années dans une ville plutôt beaucoup très grande, je peux témoigner d'incivilités quotidiennes pratiquées par des jeunes gens dont l'irrespect des gens et du matériel public n'a d'égale que l'impunité dont ils savent pouvoir jouir et se gausser éhontément.
J'ai assisté à des jets de crachats sur les vitres d'un bus qui ne leur avait rien fait, à des insultes à un chauffeur qui se contentait de conduire, à des menaces et des coups de barres de fer contre les vitres de ces bus, à des jeux du type "je me jette sous le tram et puis non et puis si et puis non", à des montées en bande à un arrêt, puis à des invectives, cris, insultes... à l'intérieur du bus.
J'ai parlé à certains conducteurs, pour savoir: certains sont désabusés, aigris, laissent courir. D'autres sont dans l'action: ils arrêtent le bus, haranguent les impétrants, leur demandent de se calmer, appellent le central (je ne connais pas le nom de leur QG), attendent les renforts, que j'ai vu arriver de temps en temps.
Nous autres passagers subissons.
Je comprends l'exaspération. Je ne dis pas que gifler soit une solution , mais je me mets à la place du chauffeur, et je comprends le geste. En tant que passagère, il m'est souvent arrivé de faire la même chose en rêve à ceux qui m'empêchaient de me faire véhiculer tranquillement sans avoir à subir tous ces désagréments.
La notion d'espace public et de respect de la sphère privée disparaît.
Cela dit, je suis victime d'une déformation professionnelle qui depuis quelque temps me pousserait presque à dire à des voyageurs installés en face de moi: "allez jeter ce chewing-gum tout de suite!!"... Je reconnais que j'ai souvent retrouvé dans les transports en commun les dérives de nos chères têtes blondes dans la sphère scolaire. Et je le supporte de moins en moins bien...
avatar
Lisak35
Niveau 9

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Lisak35 le Jeu 20 Sep 2018 - 20:02
Je reste pantoise devant certaines réactions : non je ne cautionne absolument pas la violence éducative, parce que je sais que sur le long terme cela dessert plus la société que ça ne l'aide, mais condamner à mort un mec qui a giflé un môme (qui avouons-le ne l'a pas mérité, et ne me sortez pas le couplet "pauvres gamins qui n'ont pas eu de chance" : j'ai une classe de réfugiés qui n'ont pas de parents et / ou vivent à 5 dans une chambre, ne mangent pas forcément très bien tous les jours, n'ont rien en gros ( Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 395477654 ce n'est pas une blague) et sont adorables. Et je ne dis pas que ce sont des élèves modèles mais ils sont contents d'être ici et d'apprendre un boulot!), ça me depasse !


Dernière édition par Lisak35 le Ven 21 Sep 2018 - 6:13, édité 1 fois
Babarette
Babarette
Vénérable

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Babarette le Jeu 20 Sep 2018 - 20:04
Ben oui, dire qu'il n'avait pas à le faire, c'est le condamner à mort, bien entendu...

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
angelxxx
Niveau 10

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par angelxxx le Jeu 20 Sep 2018 - 20:28
Je dois être un horrible violent alors ! Je n'hesites pas à sortir un gamin ado ou adulte d'un lieu commun s'il fait n'importe quoi. Je m'assied même sur les gens qui réservent virtuellement des places en étendantleurs jambes et qui refuse après discussion de me laisser m'asseoir.

Pourtant je n'emploie jamais la violence avec mon fils. Mais ça a du sens parce que c'est sue le long terme. Le gamin qui se jette sous le bus ou hurle je ne risque pas de lui appendre sur le long terme, ni l'état.

Mais le problème vient de l'état qui n'a plus de pouvoir. Certains crimes et delits, un nombre non negligeables, restent impunis. Si on pouvez astreindre les parentés à suivre des cours pour éduquer leurs gosses si besoin, ou si besoin que la société s'en occupe. Et mettre une bonne amende. Mais ça touchera principalement les familles pauvres ce qui n'a pas de sens... Mais on arrive à un autre problème encore une fois dû à la demission de l'état / notre modèle économique.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Babarette
Babarette
Vénérable

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Babarette le Jeu 20 Sep 2018 - 20:39
@angelxxx a écrit:Je dois être un horrible violent alors ! Je n'hesites pas à sortir un gamin ado ou adulte d'un lieu commun s'il fait n'importe quoi. Je m'assied même sur les gens qui réservent virtuellement des places en étendantleurs  jambes et qui refuse après discussion de me laisser m'asseoir.

Pourtant je n'emploie jamais la violence avec mon fils. Mais ça a du sens parce que c'est sue le long terme. Le gamin qui se jette sous le bus ou hurle je ne risque pas de lui appendre sur le long terme, ni l'état.

Mais le problème vient de l'état qui n'a plus de pouvoir. Certains crimes et delits, un nombre non negligeables, restent impunis.  Si on pouvez astreindre les parentés à suivre des cours pour éduquer leurs gosses si besoin, ou si besoin que la société s'en occupe. Et mettre une bonne amende. Mais ça touchera principalement les familles pauvres ce qui n'a pas de sens... Mais on arrive à un autre problème encore une fois dû à la demission de l'état / notre modèle économique.

Sortir n'a rien à voir avec gifler. Dingue de devoir le préciser.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
scot69
scot69
Neoprof expérimenté

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par scot69 le Jeu 20 Sep 2018 - 20:46
@zigmag17 a écrit:Pratiquant les transports en commun matin et soir depuis des années dans une ville plutôt beaucoup très grande, je peux témoigner d'incivilités quotidiennes pratiquées par des jeunes gens dont l'irrespect des gens et du matériel public n'a d'égale que l'impunité dont ils savent pouvoir jouir et se gausser éhontément.
J'ai assisté à des jets de crachats sur les vitres d'un bus qui ne leur avait rien fait, à des insultes à un chauffeur qui se contentait de conduire, à des menaces et des coups de barres de fer contre les vitres de ces bus, à des jeux du type "je me jette sous le tram et puis non et puis si et puis non", à des montées en bande à un arrêt, puis à des invectives, cris, insultes... à l'intérieur du bus.

Je prends également les transports plusieurs fois par jour, j'ai la chance de vivre dans une banlieue super agréable (pourtant très mal réputée mais c'est un autre débat!!!).

Je trouve ta description très juste. On est parfois confronté à ce genre d'incivilités ici aussi, assez rarement fort heureusement. Par contre, ce ne sont pas uniquement les jeunes, loin de là!!!!

Et ça me gonfle vraiment de voir des mamans cracher devant leurs enfants, des personnes d'un âge insulter les autres... et au milieu de tout ça, un jeune en capuche te dire "vous voulez ma place msieur?" (ouille le coup de vieux, mais ça fait plaisir cela dit!)
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Verdurette le Jeu 20 Sep 2018 - 20:47
@Delia a écrit:C'est sur ce point que plainte il devrait y avoir, au nom du droit à l'image.

Alors là, c'est le pompon ... Si le gamin avait montré la vidéo où il faisait la nique au chauffeur, ça faisait le buzz et c'était super, mais si la vidéo tourne à son désavantage , il porte plainte au nom du droit à l'image ... Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 3284587592 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 3284587592 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 3284587592 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 3284587592 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 3284587592 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 1427763993 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 1427763993 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 1427763993 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 1427763993 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 1427763993 Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 1427763993
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Fesseur Pro le Jeu 20 Sep 2018 - 20:47
@Babarette a écrit:C'est à cause des gens comme toi, ceux qui considèrent que tout se règle par la violence,
Quel raccourci !
Je ne suis intervenu qu'une fois sur ce fil et je n'ai jamais affirmé ce que tu prétends.

Et puisqu'on parle de violence, je copie/colle le mp que tu viens de m'envoyer pour montrer aux autres forumeurs que la violence peut aussi être dans les propos écrits.
modéré

Fin du HS pour moi.


Dernière édition par Derborence le Jeu 20 Sep 2018 - 21:06, édité 1 fois (Raison : On ne cite pas les MP sur le forum.)

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Stered
Stered
Doyen

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Stered le Jeu 20 Sep 2018 - 20:49
Ben, pour le coup, moi, je comprendrais plus cette plainte-là !
Il vit un enfer au collège, ce gosse maintenant...
Je ne le plains pas pour la gifle qu'il a reçue (sans la cautionner non plus), mais là, oui, je le plains. Et pourtant, il m'agace régulièrement (doux euphémisme) en cours...

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par DesolationRow le Jeu 20 Sep 2018 - 20:54
La journée a été longue, j'avais cruellement besoin de rigoler. Merci I love you
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Verdurette le Jeu 20 Sep 2018 - 20:54
Il vit un enfer ... heu ... à qui la faute ? Ce n'est pas le chauffeur qui filmait, à ce que je sache ? Ca s'appelle "assumer les conséquences de ses actes" et ça, pour le coup, c'est éducatif .. plus que la baffe.

Je ne cautionne pas la gifle comme principe d'éducation, quoi que d'autres lecteurs puissent en penser.
Je compte sur les doigts d'une main les "coups" que j'ai pu mettre à mes enfants, je me souviens d'une claque sur les fesses de l'une d'elles qui m'avait lâché la main et était descendue sans prévenir sur la chaussée, et d'une gifle à une autre qui m'avait lancé sa serviette à la figure en sortant de l'école. Je reconnais que ce n'est pas un moyen éducatif, mais que celui qui n'a jamais perdu son sang-froid dans des circonstances analogues me jette la première pierre.

Quant aux propos cités par Fesseur Pro, pour une adepte de la non-violence, tu repasseras, Babarette !


Dernière édition par Verdurette le Jeu 20 Sep 2018 - 20:56, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité - Page 5 Empty Re: Affaire de la gifle, symptôme d'une société en manque d'autorité

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum