Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tem-to
Vénérable

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Tem-to le Ven 28 Sep 2018 - 7:01
Tout à fait d'accord, ce n'est pas moi qui dirait le contraire. Que l'ascenseur soit monté, descendu ou resté au même niveau, tout dépend sur quel paysage culturel économique et social s'ouvre la porte dudit ascenseur. Tout dépend dès lors de vos capacités et motivations, à vous y adapter pour bénéficier de ce que vous estimerez en être les richesses, à supposer que celles, promues par les temps, vous intéressent.
avatar
JEMS
Modérateur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par JEMS le Ven 28 Sep 2018 - 7:05
Pour en revenir au sujet initial, il est VITAL de ne pas baisser son niveau d'exigences, de continuer à les faire lire, d'évaluer de manière systématique leur prise de parole, leur compréhension. S'adapter, dans une certaine mesure, c'est renoncer aussi.
avatar
Malaga
Modérateur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Malaga le Ven 28 Sep 2018 - 7:22
@dita a écrit:
@Cath a écrit:Vous êtes déprimants.
Et pourtant je constate cela tous les jours.
J'ai déjà écrit sur ce forum que pendant longtemps, j'ai toujours eu un fan au moins de Stephen King dans mes classes, même en LP, même dans les sections indus.
C'est fini depuis longtemps.
Oui, mais y a Harry Potter.

Même pas... En posant la question à mes élèves de 3e, très peu disent lire. Ils expliquent ne plus avoir le temps entre, je cite, "les devoirs, la console, le portable...". Seuls un ou deux connaissaient Stephen King (je ne parle même pas de l'avoir lu, juste de le connaître). Quant aux Harry Potter, l'immense majorité des élève n'avait pas lu la série, ni même un ou deux bouquins. Ils expliquent trouver les livres trop gros, ne pas avoir la patience de lire toutes ces pages.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par JPhMM le Ven 28 Sep 2018 - 7:25
(Spéciale dédicace)

En même temps, Stephen King...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 8:12
JPh

De toute façon, nous sommes arrivés à une situation proche de celle de la Chine communiste, où personne ou presque n'est plus capable dans l'ensemble de la population de lire la littérature ancienne -- mais nous n'avons pas changé d'écriture, nous avons simplement activement fichu en l'air l'apprentissage de la lecture.
Grande victoire donc des bourdieulâtres, convaincus de faire le bien des faibles et des opprimés en obligeant (si c'était possible -- incroyable : certains collègues résistent) tous les gamins à apprendre à lire dans des albums jeunesse (ce qui donne à ces PE l'illusion qu'ils ouvrent le monde des livres à tous) puis en poursuivant par des livres de lecture où il y a des recettes de cuisine etc. censées rendre la lecture "vivante". Résultat, des cohortes d'illettrés au sens propre, puisqu'ils ne lisent pas.
Comment tuer définitivement toute possibilité d'ascension sociale grâce à une série de remèdes stupides mais dégoulinants de bonnes intentions.

Entièrement d'accord avec Ombre : ce qui manque cruellement, c'est la lecture de petits livres par les parents aux enfants petits, poursuivie tout au long de la vie. Car nous entrons maintenant dans la 2e génération qui ne sait (et donc ne veut) pas lire.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Lord Steven le Ven 28 Sep 2018 - 8:19
@RogerMartin a écrit:JP

De toute façon, nous sommes arrivés à une situation proche de celle de la Chine communiste, où personne ou presque n'est plus capable dans l'ensemble de la population de lire la littérature ancienne -- mais nous n'avons pas changé d'écriture, nous avons simplement activement fichu en l'air l'apprentissage de la lecture.
Grande victoire donc des bourdieulâtres, convaincus de faire le bien des faibles et des opprimés en obligeant tous les gamins à apprendre à lire dans des albums jeunesse (ce qui donne à certains PE l'illusion qu'ils ouvrent le monde des livres à tous) puis en poursuivant par des livres de lecture où il y a des recettes de cuisine etc. censées rendre la lecture "vivante". Résultat, des générations d'illettrés au sens propre, puisqu'ils ne lisent pas.
Comment tuer définitivement toute possibilité d'ascension sociale grâce à une série de remèdes stupides mais dégoulinants de bonnes intentions.

Entièrement d'accord avec Ombre : ce qui manque cruellement, c'est la lecture de petits livres par les parents aux enfants petits, poursuivie tout au long de la vie. Car nous entrons maintenant dans la 2e génération qui ne sait (et donc ne veut) pas lire.
Euh... j'écris des romans policiers où n'inclut des recettes de cuisine, ce n'est pas pour ça que je prends mes lecteurs pour des illettrés.... et ça ne m'empêche pas de faire étudier Smollett à mes terminales....

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 9:03
@Lord Steven a écrit:
@RogerMartin a écrit:JP

De toute façon, nous sommes arrivés à une situation proche de celle de la Chine communiste, où personne ou presque n'est plus capable dans l'ensemble de la population de lire la littérature ancienne -- mais nous n'avons pas changé d'écriture, nous avons simplement activement fichu en l'air l'apprentissage de la lecture.
Grande victoire donc des bourdieulâtres, convaincus de faire le bien des faibles et des opprimés en obligeant tous les gamins à apprendre à lire dans des albums jeunesse (ce qui donne à certains PE l'illusion qu'ils ouvrent le monde des livres à tous) puis en poursuivant par des livres de lecture où il y a des recettes de cuisine etc. censées rendre la lecture "vivante". Résultat, des générations d'illettrés au sens propre, puisqu'ils ne lisent pas.
Comment tuer définitivement toute possibilité d'ascension sociale grâce à une série de remèdes stupides mais dégoulinants de bonnes intentions.

Entièrement d'accord avec Ombre : ce qui manque cruellement, c'est la lecture de petits livres par les parents aux enfants petits, poursuivie tout au long de la vie. Car nous entrons maintenant dans la 2e génération qui ne sait (et donc ne veut) pas lire.
Euh... j'écris des romans policiers où n'inclut des recettes de cuisine, ce n'est pas pour ça que je prends mes lecteurs pour des illettrés.... et ça ne m'empêche pas de faire étudier Smollett à mes terminales....
Cher collègue, il ne me semble pas que vos romans policiers soient destinés à apprendre à lire à des CE1, si ?
Quant à faire étudier Smollett, je dirais bien que c'est passible du pal, quand Fielding ou Sterne nous tendent les bras, mais c'est probablement parce que je ne me remets pas des cours de Boucé sur ledit auteur.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Sacapus
Niveau 10

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Sacapus le Ven 28 Sep 2018 - 9:38
@ben2510 a écrit:Je l'ai lu en seconde à 14 ans, il m'a semblé parfaitement lumineux.
Bonjour.
Au même âge, je n'ai pas pu le finir : Il m'avait semblé trop sombre, au contraire... Smile
avatar
dita
Habitué du forum

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par dita le Ven 28 Sep 2018 - 19:06
Les élèves, du moins ceux que j'ai en classe, sont très friands d'heroic fantasy.
avatar
ben2510
Érudit

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par ben2510 le Ven 28 Sep 2018 - 19:42
@Sacapus a écrit:
@ben2510 a écrit:Je l'ai lu en seconde à 14 ans, il m'a semblé parfaitement lumineux.
Bonjour.
Au même âge, je n'ai pas pu le finir : Il m'avait semblé trop sombre, au contraire... Smile

Smile
Sur cette obscure société totalitaire se détache la lumineuse liberté individuelle, quand bien même cette liberté de conscience nous coûterait bien cher, elle est ce qui nous reste quand le reste est perdu.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Delia
Neoprof expérimenté

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Delia le Ven 28 Sep 2018 - 19:49
Elle ne reste pas : « Il aimait Big-Brother » est la dernière phrase du roman. Emprise totale et sans espoir.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Tem-to
Vénérable

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Tem-to le Ven 28 Sep 2018 - 21:03
On aime son ennemi, il est ce qui permet de se sentir vivre.

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Verdurette le Sam 29 Sep 2018 - 9:42
Ca peut sembler sans rapport, mais quand je vois des élèves de CE1 passer un mois sur "un type de texte : la recette" , en lisant des textes sans intérêt en répondant à des questions tellement mal formulées que j'hésitais moi-même sur la réponse attendue, avec pour "faire sens" la semaine du goût et la réalisation de gâteaux, on peut comprendre que ça dégoûte à tout jamais de la lecture.
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Oonnay le Sam 29 Sep 2018 - 10:04
Les CSP+ ont le fric en plus, pas besoin d'autre chose.

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Pseudo le Sam 29 Sep 2018 - 10:07
Je suis dans une cité scolaire et nous avons deux CDI. Je suis coté collège et j'ai des élèves du lycée qui viennent me voir pour lire des mangas (il n'y en a pas coté lycée). Ces petites demoiselles sont bonnes élèves, studieuses, et je fais un peu connaissance avec elles. Me voyant couvrir des livres, elles se précipitent et, dépitées :"Oh, c'est que des romans...". Et là, de me dire qu'elles sont incapables de lire un roman : elles décrochent au bout de quelques lignes, ne comprennent plus rien, doivent retourner en arrière, etc...
En sommes, sorties des courtes bulles des mangas, leur niveau de concentration est tellement déficitaire qu'elles ne rentrent pas dans le texte.
La capacité à maintenir son attention étant une qualité nécessaire à nombre de tâches et missions humaines (et je ne parle pas de missions économiques, mais d'être un humain capable d'évoluer) je me demande si nous ne sommes pas en train de créer un monde dégénéré.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Volubilys le Sam 29 Sep 2018 - 10:10
@Verdurette a écrit:Ca peut sembler sans rapport, mais quand je vois des élèves de CE1 passer  un mois sur  "un type de texte : la recette" , en lisant des textes sans intérêt en répondant à des questions tellement mal formulées que j'hésitais moi-même sur la réponse attendue, avec pour "faire sens" la semaine du goût et la réalisation de gâteaux, on peut comprendre que ça dégoûte à tout jamais de la lecture.
Ou quand en CP ils ne vont lire que 5 albums dont certains ne contiennent qu'une phrase répétée de page en page...
Ou quand en CE1 on leur fait lire "roule galette" pendant deux semaines, ou "Jacques et le haricot magique" pendant un mois.
Ou quand en CE2, CM1, CM2 ils ne font littérature/lecture qu'une ou deux fois par semaine...
Ou quand dès septembre de CP on leur interdit d'oraliser leur lecture, qu'on leur demande de "lire" avec les yeux, de chercher des indices en balayant le texte du regard, cantonnant beaucoup d'élève à l'intuition du sens et donc à inventer plus que lire...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
*Ombre*
Niveau 9

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par *Ombre* le Sam 29 Sep 2018 - 10:49
Je suis bien d'accord avec vous, Volubiys et Verdurette, mais aussi avec Pseudo. L'incapacité à fixer son attention plus de quelques minutes devient affolante.
Il y a peu encore, les rares fois dans l'année où nous regardions en classe un film ou une captation théâtrale étaient pour les élèves des moments plaisants, sans effort. Cela a cessé d'être le cas. Les élèves se sont habitués au format des vidéos youtube. Fixer son attention sur un long métrage, pendant une heure et demie, c'est devenu difficile pour eux. Alors un roman, qui suppose en plus d'élaborer activement le sens de ce qui est écrit...
avatar
Monsieur_Tesla
Niveau 5

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Monsieur_Tesla le Sam 29 Sep 2018 - 14:10
Du jamais vu dans mon collège, une classe de troisième "étrange" , ils lisent presque tous ! !

Dans la cour, dans les escaliers en allant en cours, au CDI.

Ils s'échangent même des livres aai

Certains lisent Molière, d'autres de la poésie du XIXème siècle ?

Je commence à me demander si les extraterrestres sont déjà parmi nous  





Tous les autres élèves sont "normaux", ils ne lisent pas !

_________________
Ce que j'entends je l'oublie.
Ce que le lis je le retiens.
Ce que je fais, je le comprends !

Tchuang Tseu
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par JPhMM le Sam 29 Sep 2018 - 14:58
Classe CAMIF ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ascagne
Fidèle du forum

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Ascagne le Sam 29 Sep 2018 - 15:27
Je viens de voir passer sur mon Twitter un message d'une parent d'élève qui juge "réac" de se "fixer sur le latin et le grec" et qui ne voit pas pourquoi le latin et le grec devraient continuer à avoir les anciens coefficients au bac (ce n'est pas utile pour le boulot, comme le japonais par exemple).

En seconde, la classe que j'ai en charge (avec une collègue, puisqu'on co-anime) est intéressante et intéressée en français mais lorsqu'on interroge sur les dernières lectures faites, ce n'est pas enthousiasmant.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Sapotille le Sam 29 Sep 2018 - 15:39
La lecture sur Néo n'est pas toujours simple !

Qu'est-ce qu'une classe CSP+ ? Embarassed Embarassed
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Thalia de G le Sam 29 Sep 2018 - 15:43
csp = catégorie socio-professionnelle Wink

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Sapotille le Sam 29 Sep 2018 - 15:46
@Thalia de G a écrit:csp = catégorie socio-professionnelle Wink

Merci, Thalia ...

Donc, j'ai surtout eu des élèves CSP -- : des gens qui bossent en Suisse comme manoeuvres et qui ont un fort pouvoir d'achat.
Résultat : beaucoup d'anciens élèves bosseurs sont devenus CSP +  (exemple, le dernier qui m'a invitée à sa soutenance de Thèse en Anglais à Bâle : ses parents avaient payé un séjour de 8 mois à Bristol pour apprendre l'anglais)
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Caspar le Sam 29 Sep 2018 - 17:32
@JPhMM a écrit:Classe CAMIF ?

Ou phénomène d'hystérie collective.
avatar
Danska
Modérateur

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Danska le Sam 29 Sep 2018 - 18:04
@Sapotille a écrit:
@Thalia de G a écrit:csp = catégorie socio-professionnelle Wink

Merci, Thalia ...

Donc, j'ai surtout eu des élèves CSP -- : des gens qui bossent en Suisse comme manoeuvres et qui ont un fort pouvoir d'achat.
Résultat : beaucoup d'anciens élèves bosseurs sont devenus CSP +  (exemple, le dernier qui m'a invitée à sa soutenance de Thèse en Anglais à Bâle : ses parents avaient payé un séjour de 8 mois à Bristol pour apprendre l'anglais)
Dans un contexte particulier, pourquoi pas ; mais de façon générale, seuls 10 % des fils d'ouvriers deviennent cadres (cf. données issues des tables de mobilité, données 2003). Ce n'est pas impossible, mais ça reste l'exception (et à comparer avec les 52 % de fils de cadres qui deviennent cadres eux aussi).
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par JPhMM le Sam 29 Sep 2018 - 18:49
@Ascagne a écrit:Je viens de voir passer sur mon Twitter un message d'une parent d'élève qui juge "réac" de se "fixer sur le latin et le grec" et qui ne voit pas pourquoi le latin et le grec devraient continuer à avoir les anciens coefficients au bac (ce n'est pas utile pour le boulot, comme le japonais par exemple).

En seconde, la classe que j'ai en charge (avec une collègue, puisqu'on co-anime) est intéressante et intéressée en français mais lorsqu'on interroge sur les dernières lectures faites, ce n'est pas enthousiasmant.
Je songe que bientôt certains trouveront réac que les notes au bac participent à l'obtention du bac, et ils n'hésiteront pas à le faire savoir sur Twitter.
Ne riez pas... cela arrivera plus vite que vous ne le croyez.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: [lettres, lycée] Au secours ! Des élèves "CSP+" qui ne savent pas lire.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum