Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Ha@_x
Niveau 6

[Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Ha@_x le Jeu 27 Sep 2018 - 21:57
Lemonde.fr a écrit:Le lycée Louis-le-Grand, sa cour d’honneur arborée, ses arcades baignées de soleil et sa réputation d’excellence. C’est ici que postulent chaque année des centaines de collégiens, désireux d’intégrer l’un des meilleurs établissements du pays. Seuls les tout premiers de leur classe seront admis. Or, pour ces très bons élèves, provenant de 180 collèges d’Ile-de-France, l’arrivée à Louis-le-Grand (5e arrondissement de Paris) peut souvent entraîner une chute de leurs résultats. Alors, pour amortir ce choc, l’équipe pédagogique a imaginé une classe sans notes.

la suite ici :

https://abonnes.lemonde.fr/education/article/2018/09/27/que-l-eleve-ait-15-ou-4-il-recoit-une-donnee-brute-avec-une-fiche-d-analyse-il-en-sait-plus_5360974_1473685.html

pas de notes pendant un semestre pour les élèves de LLG, c'est genre 4 mois de pause pour les élèves qui ont les meilleures notes d'IDF depuis longtemps ?
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Laotzi le Jeu 27 Sep 2018 - 22:27
LLG est un environnement très particulier, et l'article explique que c'est d'abord une façon de déstresser les nouveaux lycéens. Nul doute que la compétition reprend dès le deuxième semestre.

Néanmoins, il serait bien d'éviter les poncifs habituels avec le titre de l'article (pas du sujet ici) repris d'une citation du professeur de physique (« Que l’élève ait 15 ou 4, il reçoit une donnée brute. Avec une fiche d’analyse, il en sait plus »). Une note s'accompagne d'une appréciation (qui peut être une "fiche d'analyse" s'il le souhaite) donc c'est idiot d'opposer encore une fois les deux, comme si la notation empêchait l'élève de comprendre le résultat de son évaluation.
La citation de la collègue de français ensuite est encore pire, ceci dit : "De même, l'absence de notes permet de mieux connaître les élèves. Avec environ un tiers de temps en plus passé sur chaque copie, la professeure de français dit avoir repéré des difficultés chez ses élèves qu'elle n'aurait pas vu si les copies avaient été notées." Je ne vois même pas quoi répondre à quelque chose d'aussi absurde...

A noter que cela ne concerne qu'une seule classe du lycée (même si ce zélé proviseur aurait aimé généraliser cela jusqu'en terminale visiblement : je trouve d'ailleurs cela très cynique car il sait très bien la spécificité de LLG qui recrute sur dossier, et dont le nom seul du lycée suffit à ouvrir presque toutes les portes du supérieur).

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
Bouboule
Esprit éclairé

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Bouboule le Jeu 27 Sep 2018 - 22:37
@Laotzi a écrit:LLG est un environnement très particulier, et l'article explique que c'est d'abord une façon de déstresser les nouveaux lycéens. Nul doute que la compétition reprend dès le deuxième semestre.

Néanmoins, il serait bien d'éviter les poncifs habituels avec le titre de l'article (pas du sujet ici) repris d'une citation du professeur de physique (« Que l’élève ait 15 ou 4, il reçoit une donnée brute. Avec une fiche d’analyse, il en sait plus »). Une note s'accompagne d'une appréciation (qui peut être une "fiche d'analyse" s'il le souhaite) donc c'est idiot d'opposer encore une fois les deux, comme si la notation empêchait l'élève de comprendre le résultat de son évaluation.
La citation de la collègue de français ensuite est encore pire, ceci dit : "De même, l'absence de notes permet de mieux connaître les élèves. Avec environ un tiers de temps en plus passé sur chaque copie, la professeure de français dit avoir repéré des difficultés chez ses élèves qu'elle n'aurait pas vu si les copies avaient été notées." Je ne vois même pas quoi répondre à quelque chose d'aussi absurde...

A noter que cela ne concerne qu'une seule classe du lycée (même si ce zélé proviseur aurait aimé généraliser cela jusqu'en terminale visiblement : je trouve d'ailleurs cela très cynique car il sait très bien la spécificité de LLG qui recrute sur dossier, et dont le nom seul du lycée suffit à ouvrir presque toutes les portes du supérieur).

Je n'ai pas lu l'article mais effectivement, c'est une phrase assez grandiose, peut-être mal retranscrite par le pigiste qui de deux phrases en a fait une.
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Anaxagore le Jeu 27 Sep 2018 - 22:39
Je ne vais même pas lire. On en a soupé des articles foireux dans Le Monde.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
Ha@_x
Niveau 6

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Ha@_x le Jeu 27 Sep 2018 - 22:39
@Laotzi a écrit:"De même, l'absence de notes permet de mieux connaître les élèves. Avec environ un tiers de temps en plus passé sur chaque copie, la professeure de français dit avoir repéré des difficultés chez ses élèves qu'elle n'aurait pas vu si les copies avaient été notées."

C'est cruel, peut être que la collègue, autrefois, notait à l'escalier

@Laotzi a écrit: je trouve d'ailleurs cela très cynique car il sait très bien la spécificité de LLG qui recrute sur dossier, et dont le nom seul du lycée suffit à ouvrir presque toutes les portes du supérieur).

Plus que cynique, c'est se f..... de la gueule du monde. Sortir de LLG c'est pouvoir aller partout dans le supérieur, et avoir LLG sur un CV, c'est un plus on ne peut moins négligeable.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par JPhMM le Jeu 27 Sep 2018 - 23:09
@Anaxagore a écrit:Je ne vais même pas lire. On en a soupé des articles foireux dans Le Monde.
En même temps, OSEF de la seconde sans note à LLG, puisqu'on ne parle pas de la seconde sans note à Trifoulli.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JEMS
Modérateur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par JEMS le Ven 28 Sep 2018 - 6:18
On est quand même chez LLG dans la mouvance de la notre traumatisante...
C'est comme ça que l'évaluation par compétences et les classes sans notes ont débutées par chez moi.
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Rabelais le Ven 28 Sep 2018 - 8:58
@JEMS a écrit:On est quand même chez LLG dans la mouvance de la notre traumatisante...
C'est comme ça que l'évaluation par compétences et les classes sans notes ont débutées par chez moi.
+1000
Très très dangereux, ce genre de discours anti-traumatisme.
L’enfer est toujours pavé de bonnes intentions .... mais .... je me demande si tout ceci ne cache pas une chute de niveau de ces collégiens face aux attendus du lycée où les professeurs notent sans la complaisance habituelle .
Certes, ils étaient les meilleurs de leur classe, mais qu’en est-il du niveau de ces classes, après 3 ans de réforme .
Il s’agit de la génération problématique qui débarque à LLG.
Supprimer les notes, c’est l’opium du peuple.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Sphinx le Ven 28 Sep 2018 - 9:05
La prof de français me fait halluciner. Elle ne lisait pas les copies et mettait une note à la louche, et maintenant elle prend le temps de les lire ? J'espère pour elle que c'est le journaliste qui raconte n'importe quoi, sinon j'aurais tendance à dire que c'est bien fait si cette classe sans notes l'oblige enfin à faire son boulot correctement - ah bah oui, il faut lire la copie pour de vrai pour mettre une appréciation. Non mais je rêve.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par DesolationRow le Ven 28 Sep 2018 - 9:14
Honnêtement je ne sais pas ce qu'il faut en penser. J'ai naturellement tendance à considérer que cette histoire de suppression des notes est une niaiserie. Cela dit, j'ai vu ce que donnait sur certains le rythme imposé dès le lycée à LLG. Ça donnait des étudiants qui, en debut de prépa, étaient déjà cramés et s'effondraient parce que ça faisait trois ans qu'ils étaient sous pression, et qu'ils n'en pouvaient plus. Si le lycée commence à réfléchir à ce problème, ce n'est pas plus mal - même si évidemment il vaudrait mieux que ça ne prenne pas cette forme grotesque.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 9:20
Oui, d'accord avec DR, là on parle d'élèves complètement hors-norme. S'il fallait les noter à l'aune d'une classe de seconde "normale", il faudrait décemment leur mettre à tous entre 19,5 et 20 ou presque. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi les collègues ne font pas ça, ce qui 1. ferait certainement plaisir à tout le monde (perso j'aime bien mettre des bonnes notes) 2. montrerait peut-être aux élèves la connerie de se classer au millième de point.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Babarette
Doyen

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Babarette le Ven 28 Sep 2018 - 9:58
Oui, je suis d'accord. Pourquoi ne pas donner la note méritée, si tout le monde mérite 19, tant mieux non?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par DesolationRow le Ven 28 Sep 2018 - 10:02
Le problème est qu'ils vont ensuite se retrouver dans un système où ils n'auront plus du tout 19 et qu'il faut aussi les y préparer, sans doute. L'équilibre est délicat à trouver.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 10:11
Oui, mais dans la difficulté du passage en prépa, les notes ne sont qu'un détail, je trouve -- et je n'étais pas dans un lycée comme ça avant d'aller en HK.
Pour moi, l'intérêt de pépinières comme LLG et H4 en seconde-terminale, c'est de nourrir, pas de préparer aux mauvaises notes. Ce que j'avais vu en arrivant à H4 en HK, c'est que pendant que moi j'avais eu en term en histoire géo une gourdasse baba-cool qui nous encourageait à faire des impasses (ben tiens, ça lui faisait moins de chapitres à traiter... et elle adorait les machins télévisés, je vois bien où elle est allée, elle...), les copains de LLG lisaient déjà le Bernstein-Milza sous la houlette de leur prof, même en terminale C.
Des tôles je m'en étais déjà tapé, mes profs de phys s'en étaient galamment chargés.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 10:17
Tapées, tapé... Pyrée, l'accord avec en je n'ai jamais réussi à assimiler le truc.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par DesolationRow le Ven 28 Sep 2018 - 10:20
Je comprends, j'ai fait à peu près la même expérience, il m'a fallu un trimestre pour rattraper le retard accumulé. Mais l'impression que j'ai eue, à l'époque, c'est que d'accord, je savais moins de trucs que ceux qui venaient de LLG, mais que j'étais plus frais, alors qu'ils avaient déjà l'air fatigués Smile du coup je n'avais pas eu trop de peine à donner un gros coup d'accélérateur qui m'avait permis de vite compenser.
Je ne sais pas trop quoi en penser, du coup.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par DesolationRow le Ven 28 Sep 2018 - 10:21
Bon, après ce sont des impressions, et qui datent d'il y a quinze ans (oh mon Dieu).
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 10:46
Ne t'inquiète pas, jeune padawan, moi ça fait plus de trente ans...
Constat un peu différent : les LLG-H4 n'étaient pas aussi essorés que ce que tu décris, et c'est vrai, le choc était rude pour certains élèves qui étaient les flèches de leurs petits lycées et découvraient d'un coup qu'ils n'étaient pas seuls au monde. Perso j'ai adoré, l'ambiance était à la camaraderie quels que soient les résultats, la plupart des profs étaient extraordinaires, et de toute façon en C dans mon lycée moyen j'avais déjà croisé des gens bien plus doués que moi en maths ou en phys, ce n'était pas une découverte.
Pour le retard à refaire : je n'ai jamais remonté la pente en histoire ni en philo, mais en français ça s'est fait sans souci et en maths par ex. il n'y a pas eu de marche.
Ma seule avance, c'était en scansion latine. Vachement utile vu que je n'avais pas pris latin au concours.

Ce que je regrette, aujourd'hui, c'est la course aux notes et aux évaluations qui s'est généralisée. Quand j'étais môme (en mater bien sûr, mais même en élémentaire) on n'avait pas autant de notes, et je m'en fichais assez, à vrai dire.
Mais j'ai vu, pour mon fils qui entre en seconde, le délire des smileys machins trucs dès la petite section, dûment comptés par une petite péronnelle qui annonçait leurs scores à ses camarades. Certains en faisaient des crises de dépit. La PE ne disait rien et laissait faire, c'était vraiment la maladie des notes... Comment s'étonner après si des L1 demandent à tout bout de champ si "c'est noté ?" ou si "ça compte ?"

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Babarette
Doyen

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Babarette le Ven 28 Sep 2018 - 11:50
Mais tous les élèves de LLG vont-ils aller en prépa et faut-il être descendu par ses notes avant d'y mettre les pieds?
C'est le travail qui compte.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 11:54
Tu es mignonne : oui, ils vont aller en prépa à 99,9% et intégrer dans la botte dans les mêmes proportions. On n'est pas en train de gérer de la remédiation, ou de l'encouragement différencié, là.
La vraie question, c'est pourquoi faut-il supprimer les notes à cause de la pression d'icelles, à des élèves qui réussissent extrêmement bien. Je suis d'accord avec DR, et je trouve que ça révèle autre chose que ce qui se passe à LLG et en prépa (ou d'ailleurs, à part qu'on avait deux concours blancs par an, je ne ressentais pas négativement la pression des notes, même si elles étaient parfois bien dégueu).


Dernière édition par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 14:33, édité 1 fois

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Sphinx le Ven 28 Sep 2018 - 12:07
Anecdote perso, comme ça en passant :

Semi-HS mais sur la question des notes dans les classes d'"excellence:
Dans ma petite prépa de province, il y avait eu quand j'étais en khâgne un genre de mini-révolution dans ma classe, de la part d'un certain nombre d'élèves qui ne voulaient plus être notés comme au concours, mais comme à la fac, vu qu'ils n'auraient pas le concours, mais qu'ils iraient à la fac (le lycée avait un admis à Ulm et encore pas tous les ans), et qu'ils ne supportaient plus la pression. On était quelques-uns à être un peu dubitatifs, entre ceux qui voulaient quand même tenter le concours sérieusement et ceux qui ne croyaient pas franchement en leurs chances mais qui se disaient que si on était en prépa c'était quand même quelque part dans le fond pour préparer quelque chose. Les profs avaient eu l'air assez stupéfaits et avaient eu l'obligeance de bien vouloir en discuter mais comme à la fin certains (dont moi) voulaient quand même se préparer sérieusement au concours et qu'on ne pouvait quand même pas se mettre au niveau fac, ce qui aurait sabordé la prépa, des solutions bâtardes avaient été proposées par les élèves comme de donner deux notes (niveau fac et niveau concours) ou de faire la moyenne des deux. Les profs avaient fini par proposer d'adoucir un peu les notes mais je n'avais pas vraiment vu de différence. L'affaire m'avait laissée un peu perplexe.

Je dois préciser pour finir que la fronde était principalement menée par une fille qui se mettait une pression de malade que personne ne lui demandait (franchement l'ambiance était plutôt familiale chez nous malgré la charge de travail) et qui ne supportait pas d'obtenir parfois des 12 ou de n'être que troisième de la classe.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

pseudo-intello
Habitué du forum

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par pseudo-intello le Ven 28 Sep 2018 - 12:47
Encore une fois, l'article est hyper partial.

Mettre le coup de projo sur UNE classe qui fonctionne dans note pendant UNE première partie de l'année, pendant UNE année (rien n'indique que le projet sera reconduit), et malgré le choc effectivement sans doute assez rude que les élèves subissent en arrivant à LLG. Ce n'est pas grand chose.

Ça signifie surtout que si l'autorisation d'expérimenter a été donnée, l'expérience a surtout été réduite à sa portion congrue. Que la journaliste, prudente, vient faire son article au début d'icelle, après quelques semaines seulement, en interrogeant une enseignante potentiellement à l'origine du projet (allez savoir). La journaliste n'est pas bête : elle sait que si elle veut en parler, c'est maintenant, parce que rien ne dit que dans 6 mois, il y aura grand chose de reluisant et positif à écrire sur l'expérience, et que dans un an, l'expérience n'existera peut-être plus, bazardée vite-fait.

Bref, même si je conçois qu'on puisse s'inquiéter quand ces zoerchateries arrivent à LLG, c'est un gros titre de lpus sur un non-événement.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par DesolationRow le Ven 28 Sep 2018 - 12:55
Je suis bien d'accord.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Zagara le Ven 28 Sep 2018 - 13:04
Je n'ai aucun avis sur le sujet. Je viens seulement dire que j'aime bien voir les termes "icelui" et "icelle" employés. Pouce bleu.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par RogerMartin le Ven 28 Sep 2018 - 14:29
N'oublions pas qu'H4 avait lancé une généreuse prépa "année zéro", dont les braves petits élèves n'étaient ensuite pas admis dans leurs propres prépas. Le Monde s'était là aussi épandu de bonheur. Groumf.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Contenu sponsorisé

Re: [Le Monde.fr] Une seconde sans notes à Louis-le-Grand

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum