Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Docteur OX le Jeu 4 Oct 2018 - 18:13
https://www.marianne.net/societe/de-la-culture-du-viol-chez-les-chiens-l-incroyable-canular-qui-met-nu-la-folie-identitaire?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1538646637

Quand un homme se masturbe en pensant à une femme sans lui avoir demandé son consentement, c'est une agression sexuelle. Il existe une culture systémique du viol chez les chiens. L'astronomie est une science sexiste et pro-occidentale qui doit être remplacée par une astrologie indigène et queer. Ces thèses vous semblent loufoques, invraisemblables ? Elles le sont. Elles ont néanmoins été considérées avec le plus grand sérieux, et parfois même publiées, par des revues académiques de premier plan aux Etats-Unis, victimes de l'un des canulars universitaires les plus ambitieux jamais mis en œuvre…

On hésite entre le rire et la sidération d'avoir une telle élite aux commandes des facs US.
ipomee
ipomee
Vénérable

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par ipomee le Jeu 4 Oct 2018 - 18:14
Oui, article drôle, mais édifiant.
Zagara
Zagara
Monarque

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Zagara le Jeu 4 Oct 2018 - 19:12
Nous vivons une période stimulante parce qu'elle est caractérisée (un peu comme le premier XIXe siècle) par une réinvention de nombreuses normes de vie, notamment concernant notre rapport à la nature et ceux entre les gens. Comme dans toute période d'effervescence, il y a des gens qui poussent leur logique jusqu'au bout. Tout ça finira par se tasser ; il a fallu passer par les utopies socialistes lunaires pour avoir les grands mouvements communistes et socialistes, il faut peut-être passer par les végans tarés et les féministes vraiment extrémistes pour développer une nouvelle théorie humaniste qui redéfinira notre place dans l'environnement et la société.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Fesseur Pro le Jeu 4 Oct 2018 - 20:05
Ça fait peur...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
LadKlima
LadKlima
Niveau 6

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par LadKlima le Jeu 4 Oct 2018 - 20:51
@Zagara a écrit:Nous vivons une période stimulante parce qu'elle est caractérisée (un peu comme le premier XIXe siècle) par une réinvention de nombreuses normes de vie, notamment concernant notre rapport à la nature et ceux entre les gens. Comme dans toute période d'effervescence, il y a des gens qui poussent leur logique jusqu'au bout. Tout ça finira par se tasser ; il a fallu passer par les utopies socialistes lunaires pour avoir les grands mouvements communistes et socialistes, il faut peut-être passer par les végans tarés et les féministes vraiment extrémistes pour développer une nouvelle théorie humaniste qui redéfinira notre place dans l'environnement et la société.
Ou peut être pas...
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par JPhMM le Jeu 4 Oct 2018 - 22:44
Je me demande ce que donnerait le même canular en France.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
New Zealand
New Zealand
Niveau 8

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par New Zealand le Jeu 4 Oct 2018 - 22:50
@JPhMM a écrit:Je me demande ce que donnerait le même canular en France.

La même chose ? Peut-être pas du côté des universitaires (encore qu'en socio, probablement...), mais des associations, oui, clairement.
ycombe
ycombe
Modérateur

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par ycombe le Jeu 4 Oct 2018 - 23:29
Depuis Nacirema, on sait que certains milieux universitaires manquent un peu de rigueur. Cela a encore été prouvé avec le canular de Sokal, mais il semble que peu de progrès aient été faits depuis.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Laverdure
Laverdure
Doyen

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Laverdure le Ven 5 Oct 2018 - 12:37
@JPhMM a écrit:Je me demande ce que donnerait le même canular en France.

Cela a été fait, en socio également : ici mais cela concernait un sociologue précis (également connu pour avoir encadré une thèse très controversée sur l'astrologie par... Elizabeth Teissier)

_________________
"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine 2320853811
egomet
egomet
Doyen

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par egomet le Sam 6 Oct 2018 - 6:38
@Zagara a écrit:Nous vivons une période stimulante parce qu'elle est caractérisée (un peu comme le premier XIXe siècle) par une réinvention de nombreuses normes de vie, notamment concernant notre rapport à la nature et ceux entre les gens. Comme dans toute période d'effervescence, il y a des gens qui poussent leur logique jusqu'au bout. Tout ça finira par se tasser ; il a fallu passer par les utopies socialistes lunaires pour avoir les grands mouvements communistes et socialistes, il faut peut-être passer par les végans tarés et les féministes vraiment extrémistes pour développer une nouvelle théorie humaniste qui redéfinira notre place dans l'environnement et la société.

Vu le bilan du communisme réel, je me demande ce que les lunatiques auraient réussi à faire.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Tivinou
Tivinou
Niveau 10

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Tivinou le Sam 6 Oct 2018 - 8:43
Merci pour l'article, intéressant et ... inquiétant.
amelien
amelien
Niveau 6

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par amelien le Sam 6 Oct 2018 - 15:22
article a écrit:Et même : "Les éducateurs devraient discriminer selon l'identité et calculer le statut de leurs étudiants en fonction de leurs privilèges (...), pénalisant les plus privilégiés en refusant d'écouter leurs contributions, ridiculisant leurs efforts, en parlant plus fort qu'eux et en les forçant à s'asseoir enchaînés sur le sol" ! Toutes ces contributions n'ont reçu que des critiques de forme de la part des revues universitaires auxquelles ils ont été adressés. Celle proposant d'enchaîner des étudiants sur le sol a même été applaudie comme "une forte contribution à la littérature foisonnante s'attaquant à l'injustice épistémique dans la salle de classe".

L'injustice épistémique dans la salle de classe !
"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine 558662839

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
Ergo
Ergo
Enchanteur

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Ergo le Sam 6 Oct 2018 - 16:28
Entre (bien) d'autres choses, je suis assez perplexe sur le fait de passer de:
des matières communément regroupées dans l'enseignement supérieur américain sous le terme de "cultural studies" ou "identity studies", "enracinées dans la branche 'postmoderne' de la théorie qui a émergé à la fin des années soixante". On y trouve donc les fameuses "gender studies", les "queer studies" mais également la "critical race theory", les "fat studies" (sic) ou des pans entiers de la sociologie critique. Le point commun de ces branches universitaires, requalifiées en "grievance studies" (qu'on pourrait traduire par "études plaintives") ?
à
« la sociologie américaine ».

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
Laverdure
Laverdure
Doyen

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Laverdure le Sam 6 Oct 2018 - 17:32
C'est un problème de l'article que des collègues ont soulevé : c'est un domaine particulier des sciences sociales qui est concerné et critiqué et non la sociologie américaine. Par ailleurs, il semblerait que les revues abusées ne soient pas non plus les plus importantes.

En lisant l'article, j'ai eu l'impression que le rédacteur a un peu abusé de google traduction, non ? "des assomptions non prouvées par les données", "des journaux de référence dans les champs universitaires concernés". J'aurais écrit "des hypothèses" et "des revues". Me trompè-je ?

_________________
"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine 2320853811
avatar
XIII
Fidèle du forum

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par XIII le Sam 6 Oct 2018 - 17:39
@egomet a écrit:
@Zagara a écrit:Nous vivons une période stimulante parce qu'elle est caractérisée (un peu comme le premier XIXe siècle) par une réinvention de nombreuses normes de vie, notamment concernant notre rapport à la nature et ceux entre les gens. Comme dans toute période d'effervescence, il y a des gens qui poussent leur logique jusqu'au bout. Tout ça finira par se tasser ; il a fallu passer par les utopies socialistes lunaires pour avoir les grands mouvements communistes et socialistes, il faut peut-être passer par les végans tarés et les féministes vraiment extrémistes pour développer une nouvelle théorie humaniste qui redéfinira notre place dans l'environnement et la société.

Vu le bilan du communisme réel, je me demande ce que les lunatiques auraient réussi à faire.

Le communisme réel n'a jamais existé. Toujours détourné par des fous furieux qui sont encore là en Chine et avec qui, nous commerçons de manière totalement harmonieuse. Le président du Medef adore le communisme chinois, souvenez vous de sa sortie l'an dernier quand il partait en Chine pour traiter avec ces merveilleux responsables bolchéviques « Je pars d’un pays communiste pour aller dans un pays capitaliste ». Le Disney Land de tous ces chefaillons destructeurs des valeurs humanistes et écologiques.

Le monde n'est pas binaire comme aime à nous le présenter Macron et sa bande de petits généraux miliciens. Les gentils libéraux d'un côté et les méchants populistes de l'autre. Il existe une voix médiane que la France empruntait depuis 36 et 45...Mais c'est tellement pratique de donner la soupe aux extrémistes pour ensuite être privé de débat au second tour.

Cette histoire finira très mal et dans moins de temps que certains le prédisent. La violence du capitalisme n'a rien à envier aux violences des régimes autoritaires de mouvances communistes.
Ergo
Ergo
Enchanteur

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Ergo le Sam 6 Oct 2018 - 18:45
@Laverdure a écrit:C'est un problème de l'article que des collègues ont soulevé : c'est un domaine particulier des sciences sociales qui est concerné et critiqué et non la sociologie américaine. Par ailleurs, il semblerait que les revues abusées ne soient pas non plus les plus importantes.

En lisant l'article, j'ai eu l'impression que le rédacteur a un peu abusé de google traduction, non ? "des assomptions non prouvées par les données", "des journaux de référence dans les champs universitaires concernés". J'aurais écrit "des hypothèses" et "des revues".
"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine 2252222100

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
egomet
egomet
Doyen

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par egomet le Sam 6 Oct 2018 - 18:56
@XIII a écrit:
@egomet a écrit:
@Zagara a écrit:Nous vivons une période stimulante parce qu'elle est caractérisée (un peu comme le premier XIXe siècle) par une réinvention de nombreuses normes de vie, notamment concernant notre rapport à la nature et ceux entre les gens. Comme dans toute période d'effervescence, il y a des gens qui poussent leur logique jusqu'au bout. Tout ça finira par se tasser ; il a fallu passer par les utopies socialistes lunaires pour avoir les grands mouvements communistes et socialistes, il faut peut-être passer par les végans tarés et les féministes vraiment extrémistes pour développer une nouvelle théorie humaniste qui redéfinira notre place dans l'environnement et la société.

Vu le bilan du communisme réel, je me demande ce que les lunatiques auraient réussi à faire.

Le communisme réel n'a jamais existé. Toujours détourné par des fous furieux qui sont encore là en Chine et avec qui, nous commerçons de manière totalement harmonieuse. Le président du Medef adore le communisme chinois, souvenez vous de sa sortie l'an dernier quand il partait en Chine pour traiter avec ces merveilleux responsables bolchéviques « Je pars d’un pays communiste pour aller dans un pays capitaliste ». Le Disney Land de tous ces chefaillons destructeurs des valeurs humanistes et écologiques.

Le monde n'est pas binaire comme aime à nous le présenter Macron et sa bande de petits généraux miliciens. Les gentils libéraux d'un côté et les méchants populistes de l'autre. Il existe une voix médiane que la France empruntait depuis 36 et 45...Mais c'est tellement pratique de donner la soupe aux extrémistes pour ensuite être privé de débat au second tour.

Cette histoire finira très mal et dans moins de temps que certains le prédisent. La violence du capitalisme n'a rien à envier aux violences des régimes autoritaires de mouvances communistes.


Petit souci de terminologie, quand je parle de communisme réel, je ne veux pas parler du communisme pur, orthodoxe, qui est censé émerger à l'horizon de l'histoire, mais des régimes qui ont réellement existé: URSS, RPC etc..

Pour la société sans classe, celle où l'Etat ayant accompli sa mission s'efface devant sa propre inutilité, elle reste du domaine de l'Utopie. Et pour l'instant, je n'ai pas la moindre idée de la façon dont on pourrait passer de la dictature du prolétariat à cette société libre. En général ceux qui ont le pouvoir cherchent à le garder. Et ce que je constate, avec les tribuns qui font porter la faute à Staline ou à Mao, bref à quelques fous furieux ayant détourné la Révolution à leur profit, c'est qu'ils ne sont pas capables de dire autre chose que: "Faites-moi confiance, avec moi ce sera différent."

Bref, je n'achète pas la théorie selon laquelle le communisme n'a pas été essayé. Le pari est trop risqué.

Et tant qu'à faire de parler de Macron, il n'est pas si libéral que ça. Il est bien plus le promoteur d'une république corporatiste, avec toutes les pratiques de copinage imaginables, qu'un partisan des marchés libres.
Sinon les pays capitalistes restent, jusqu'à l'invention d'un meilleur système, les pays les plus prospères que la terre ait jamais portés. Si on veut bien prendre un peu de recul, ce qui est étonnant, ce n'est pas l'existence de la pauvreté, mais celle de la prospérité. La pauvreté a toujours été la condition ordinaire de l'humanité.

On peut toujours discuter de la part de liberté et de contrôle nécessaire pour un fonctionnement harmonieux de la société, mais dédouaner l'idéologie communiste des crimes des régimes communistes est une aberration.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
amelien
amelien
Niveau 6

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par amelien le Dim 7 Oct 2018 - 11:44
J'ai posté dans la section actualités françaises, des liens vers des articles concernant une affaire de bidonnage d'articles scientifiques :
http://www.neoprofs.org/t120414-le-cnrs-prononce-des-sanctions-a-l-encontre-de-deux-directeurs-de-recherche

_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
amelien
amelien
Niveau 6

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par amelien le Dim 7 Oct 2018 - 17:05
Sur Youtube, les auteurs présentent leur démarche ;

Leur premier article a été refusé, car il ne correspondait pas aux critères rédactionnels. Puis, ils ont analysé les "grievance studies" pour en tirer les traits significatifs, : la logique sous-jacente des articles de "grievance studies" serait "quasi-religieuse : les inégalités ("privilege", on peut aussi traduire par privilèges, mais j'ai préféré le terme inégalités) seraient un péché ("sin") [...] et le mal incarné ("evil")". Pour corriger ces inégalités, la solution consiste toujours à modifier l'enseignement ("fix education"). Vu sous un angle plus général ('over framing"), toute résistance au changement serait vue comme une résistance d'une minorité de privilégiés. En écrivant des articles suivant ces raisonnements caricaturaux, les auteurs ont finalement réussi à faire publier sept articles bidonnés. Au delà de ces articles, de nombreuses études sociologiques n'auraient aucun fondement scientifique et cela poserait des problèmes politiques et médiatiques, car tout le monde ignore que ces études sont fallacieuses.

(bon, j'ai résumé au mieux de mes capacités !)


_________________
Epuisé après sa longue marche, K. ne songe plus qu'à se reposer dans le petit village qu'il vient d'atteindre. Il lui faut toutefois une autorisation du château pour y passer la nuit. K. tente un coup de bluff en prétendant être un arpenteur recruté par le comte, et, à la surprise générale, l'administration du château confirme K. dans ses fonctions, et lui adjoint même deux aides pour l'assister dans sa tâche.
Au petit matin, K. tente d'éclaircir ce mystère, d'autant plus qu'on lui confirme rapidement qu'aucun travail d'arpentage n'est nécessaire dans le village. Mais tous ses efforts pour contacter l'administration se révèlent vains. On refuse de le recevoir, les fonctionnaires qu'il guette à la sortie de leur bureau préfèrent rester cloîtrés. Son comportement choque d'ailleurs les habitants du village, habitués à plus de respect pour cette prestigieuse organisation et incapables de comprendre autant d'obstination à déranger des personnalités respectables pour une requête aussi insignifiante.
— Franz Kafka
Contenu sponsorisé

"De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine Empty Re: "De la culture du viol chez les chiens" : l'incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum