Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
DesolationRow
Grand Maître

Re: Refuser un élève au sein de son club

par DesolationRow le Ven 5 Oct 2018 - 15:33
Moi ça ne me dérange pas trop, l'idée qu'on porte pendant quatre ans le fardeau Rolling Eyes d'une menace de mort adressée à un professeur.
Hugo78
Niveau 8

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Hugo78 le Ven 5 Oct 2018 - 16:25
Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.
avatar
Sherlock
Niveau 9

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Sherlock le Ven 5 Oct 2018 - 16:43
@Hugo78 a écrit:Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.

affraid C'est quand même une sacrée page à tourner, on ne parle pas d'une "incivilité classique" ici.  
Et franchement "la sanction" qui a été prise est quand même très discutable. Si j'étais dans cette situation, je me sentirais, moi aussi, abandonnée par la direction.
Hugo78, si tu passes le concours perdir, j'espère ne jamais t'avoir comme CDE. Rolling Eyes

_________________
2018-2019 : T1 - TZR en AFA : 3 collèges    5e, 4e, AP en 6e
2017-2018 : Stagiaire (2nde x2)
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Fires of Pompeii le Ven 5 Oct 2018 - 16:45
Et moi donc... je suis atterrée de voir la légèreté avec laquelle la remarque de l'élève a été traitée et la légèreté avec laquelle elle est considérée par certains ici. Tourner la page ? Après des menaces de mort ?!

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Proton
Niveau 7

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Proton le Ven 5 Oct 2018 - 16:54
@Hugo78 a écrit:Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.

Bah bien sûr ! C'est avec de tels discours que l'on finit par tout accepter sous couvert de "ce ne sont que des enfants" ou "on les a déjà sanctionné" ...

De la démagogie  à l'état pur. Tout comme la direction de ce collège qui n'ose visiblement pas se montrer ferme face à la famille.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Refuser un élève au sein de son club

par DesolationRow le Ven 5 Oct 2018 - 17:09
Dieu sait que j'aime salir et humilier, mais là je reste sans voix.
wilfried12
Niveau 9

Re: Refuser un élève au sein de son club

par wilfried12 le Ven 5 Oct 2018 - 17:23
@Hugo78 a écrit:Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.

avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Refuser un élève au sein de son club

par JPhMM le Ven 5 Oct 2018 - 17:25
S’il plante un élève à la cuisse avec un compas, il aura un mot dans le carnet ? Peut-être est-ce trop violent, comme sanction, pardon.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Zagara le Ven 5 Oct 2018 - 17:29
@JPhMM a écrit:S’il plante un élève à la cuisse avec un compas, il aura un mot dans le carnet ? Peut-être est-ce trop violent, comme sanction, pardon.
Et pénitence publique en caleçon dans le hall de l'établissement pour son méchant prof qui l'a laissé faire.
avatar
Lagomorphe
Niveau 6

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Lagomorphe le Ven 5 Oct 2018 - 17:39
@Hugo78 a écrit:Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.

Il ne s'agit en l'occurrence pas d'exclure un élève d'un enseignement prévu au programme, faisant partie des horaires légaux et auquel il aurait "droit", mais d'un club dont l'existence dépend uniquement de la bonne volonté d'un collègue, que l'on devrait louer pour son engagement, plutôt que de lui imposer un élève dont le comportement a été infect, et dont le ramdam opéré par la mère ne laisse guère présager d'amélioration.

"renoncer au club"...C'est manifestement ce qui va se passer.
Et c'est bien triste pour tous les autres élèves.
Présenter comme coupable d'une odieuse discrimination un professeur qui s'investit pour ses élèves, et qui est en tout premier lieu la victime du comportement d'un malappris, il y a de quoi décourager tout début de bonne volonté dans l'établissement.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Refuser un élève au sein de son club

par henriette le Ven 5 Oct 2018 - 17:45
@Hugo78 a écrit:Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.
Quelle excellente chose alors que tu ne sois pas CDE. J'espère de tout coeur que tu ne tenteras jamais le concours de perdir.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Refuser un élève au sein de son club

par dita le Ven 5 Oct 2018 - 18:16
Oui, Hugo ne devrait déjà pas être prof, vu les énormités qu'il profère avec fiel.
Cath
Bon génie

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Cath le Ven 5 Oct 2018 - 18:47
@Enaeco a écrit:
Au moins il aura compris la leçon. Plutôt qu'une exclusion définitive, il se retrouve à porter pendant 4 ans sa bêtise comme un fardeau alors qu'il a reçu une sanction 2 ans auparavant

Je trouve toute ta série de messages absolument incroyables.


Edit : Ah pardon, je n'avais pas tout lu.
Entre les tiens et ceux d'Hugo, j'hésite.


Dernière édition par Cath le Ven 5 Oct 2018 - 18:50, édité 1 fois
avatar
Olympias
Prophète

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Olympias le Ven 5 Oct 2018 - 18:49
@Hugo78 a écrit:Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.
Nous espérons tous que tu sauras tourner la page après avoir été menacé de mort.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Rendash le Ven 5 Oct 2018 - 18:57
@dita a écrit:Oui, Hugo ne devrait déjà pas être prof, vu les énormités qu'il profère avec fiel.

Bon, ce n'est pas un scoop : on a affaire à un troll ou à un sale type. Dans les deux cas, autant ignorer ses interventions stupides et mesquines.

@Enaeco a écrit:Ca n'a rien d'anodin.

Simplement, quand on est en 6ème, il peut y avoir une différence entre les paroles et la pensée associée.
Il y a des choses qui ne se disent pas, il y a des choses qui tombent sous le coup de la loi et qui peuvent être prononcées par un enfant qu'il n'a aucune idée du poids des mots.
Certaines insultes peuvent être catégorisées racistes ou homophobes sans qu'elles n'aient cette portée dans la bouche de celui qui les a prononcées (même si c'est bien qu'il le sache...). L'enfant aurait pu sortir n'importe quelle autre insulte à ce moment là.

Je ne défends pas cet élève, je voulais simplement mettre en avant l'absence de détail.
J'estime qu'il y a une différence entre un élève de 10 ans qui envoie une réplique de film à l'ensemble de ses professeurs via l'ENT et un élève de 15 ans qui menace personnellement son prof, avec qui il est en conflit, en utilisant des détails de sa vie privée.

Au moins il aura compris la leçon. Plutôt qu'une exclusion définitive, il se retrouve à porter pendant 4 ans sa bêtise comme un fardeau alors qu'il a reçu une sanction 2 ans auparavant (peut-être inadaptée, mais c'est une autre histoire).


J'espère bien qu'il n'était pas sérieux et qu'il n'a pas mesuré les conséquences de son acte, dans lequel il voyait une plaisanterie douteuse au mieux. Pour autant, il s'agit maintenant qu'il comprenne que ses actes ont des conséquences, parmi lesquelles l'absence de relations possibles avec la personne qu'il a menacée. Je trouve l'attitude de la mère vraiment dérangeante, sur ce point, d'ailleurs.


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
DaphNenya
Niveau 9

Re: Refuser un élève au sein de son club

par DaphNenya le Ven 5 Oct 2018 - 19:34
En plus tu l'as en cours, c'est vraiment de la folie. Tu es déjà bien conciliant à ce niveau.

_________________
On her finger was Nenya, the ring wrought of mithril, that bore a single white stone flickering like a frosty star.

JRR Tolkien
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Caspar le Ven 5 Oct 2018 - 19:52
Oui et la menace du cde est de toute façon inacceptable, ce n'est pas une façon de traiter les gens ou "gérer les ressources humaines"
avatar
BlackOwl
Niveau 9

Re: Refuser un élève au sein de son club

par BlackOwl le Sam 6 Oct 2018 - 0:02
Tourner la page ? Alors... Malgré ma capacité quasi-divine à douter de moi et culpabiliser, ce sera "non". Je pense qu'en ayant cet élève en cours, pratiquement chaque jour de la semaine, et sans avoir - du moins, pas à haute voix - renâclé, j'ai déjà fait tout ce qu'on pouvait humainement et professionnellement attendre de moi. Mais tendre l'autre joue, non.

Le vendredi étant une grosse journée, je n'ai malheureusement pas eu le temps de passer voir mon chef. La suite de ce feuilleton lundi ou mardi, donc ! Mais, quand même, dire qu'on en est à pinailler à ce point pour un club et si peu de choses. J'ai tellement envie de me taper la tête contre un mur.
Lisak35
Niveau 8

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Lisak35 le Sam 6 Oct 2018 - 1:45
J'hallucine quand même de certains messages que je lis sur ce fil... Moi je me suis battue pour faire exclure un élève qui avait lancé un objet sur moi en cours (même si je ne pouvais pas être blessée vu l'objet en question, quoique... Et que donc en effet, l'objectif n'était pas de me blesser) et je suis assez soutenue par la direction et l'ensemble des collègues, car tout le monde est d'accord que plus que la blessure physique (il n'y en a eu aucune) ce qui compte c'est l'intention : lancer un objet sur son professeur, que ce soit un stylo ou une gomme, ce n'est pas anodin ! Et donc un élève qui envoie des menaces de mort ce n'est pas grave ? Je suis désolée mais un élève de 6è comprend très bien ce que que c'est qu'une menace et il sait aussi très bien ce que veut dire mourir. Menacer qui qui ce soit de mort, même à 11 ans ce n'est pas rien, et même si le gamin ne doit pas être puni comme le serait un adulte évidemment, il est important qu'il comprenne que ses paroles ont du sens et des conséquences, tout comme ses actes. Il est en âge de le comprendre, donc non on ne peut pas faire comme rien ne s'était passé... Mais vu le comportement de la mère, je ne m'étonne pas du tout... Par contre la réaction du CDE et de certains intervenants ici me laisse pantoise, vraiment!! Je rappelle que personne n'a parlé de condamner à mort le gamin ou même de le traiter comme un adulte, mais on est en droit de considérer que le prof concerné a toutes les raisons de ne pas l'accepter dans son club, encore plus vu que c'est quelque chose qu'il fait bénévolement et pour son propre plaisir (et celui des autres), et non pas une obligation de service.


Dernière édition par Lisak35 le Sam 6 Oct 2018 - 2:10, édité 2 fois
avatar
User20827
Niveau 8

Re: Refuser un élève au sein de son club

par User20827 le Sam 6 Oct 2018 - 2:03
N'est-ce pas délirant que les parents n'aient pas présenté les excuses les plus plates et une explication à ce comportement de la part de leur enfant ?!

C'est une dette sociale non réglée : la sanction est pour l'enfant le moyen de prendre conscience de la gravité de son acte, mais l'enseignant (ainsi que l'enseignante concernée) ont été agressés sans réparation depuis. 

Il a de la gueule le plus beau métier du monde.  woohoo
avatar
egomet
Grand sage

Re: Refuser un élève au sein de son club

par egomet le Sam 6 Oct 2018 - 5:33
@Hugo78 a écrit:Bonjour,

Il faut aussi savoir tourner la page. L'élève a mal agi mais cette histoire date ! N'oublions pas que ce ne sont que des enfants et des adolescents... Si j'étais CDE, je t'imposerais d'accepter l'élève, soit de renoncer au club. On ne peut pas exclure un élève pour ce motif alors qu'il a déjà été sanctionné pour cela.

Ces menaces sont tout-à-fait déplacées. On ne peut pas faire un tel chantage aux professeurs pour préserver l'amour-propre des élèves. Les professeurs aussi ont droit d'être un peu préservé. Sans parler du fait que ce serait contre-productif et risquerait de priver les autres élèves d'une activité intéressante.

Je ne suis pas sûr qu'on puisse parler de sanction contre l'élève dans ce cas. Après tout, nul n'est obligé d'accepter tout le monde dans ses activités de loisir. On ne choisit pas toujours ses collègues, mais on peut choisir ses amis. Il se trouve que c'est une activité menée par un professeur, et qu'il serait antipédagogique de faire du favoritisme, mais je ne crois pas opportun d'appliquer le principe du non bis in idem avec rigueur ici. Il ne s'agit pas du même problème que la sanction dans le cadre scolaire normal. C'est une activité qui doit rester plaisante, y compris pour l'adulte qui l'anime.
Si l'incident avait eu lieu le mois dernier, je ne serais pas particulièrement choqué qu'on ne veuille pas prendre l'enfant.

Il y a juste une chose qui me dérange, c'est que les menaces ont été proférées il y a deux ans, par un élève de 6e. Si on ne peut pas éteindre un litige avec un enfant sur un temps aussi long, c'est à désespérer de l'éducation. Oui, c'est grave, surtout que les menaces ont été formulées par écrit. Mais ça n'a pas non plus un caractère irréversible ou exceptionnel. Je ne sais pas la teneur exacte du message incriminé, mais des menaces de mort, les enfants en balancent régulièrement sous l'effet de la colère, comme ils lanceraient n'importe quelle insulte. Ca n'implique pas nécessairement la moindre intention de mettre la menace à exécution. C'est sans doute pour cela que la police a négligé la plainte. De minimis non curat praetor. Sauf information supplémentaire, cette affaire requiert une sanction éducative, pas une intervention policière. La situation serait très différente avec un type de 15 ans. A cet âge, on peut attendre qu'un adolescent mesure la portée d'une menace de mort.

Bien sûr, BlackOwl est le seul, à mon sens, qui puisse légitimement prendre la décision. Mais ce serait peut-être l'occasion de régulariser la relation élève-professeur. La participation au club peut très bien être assortie de conditions précises pour cet élève. A commencer par des excuses formelles et sincères pour ce qui s'est passé il y a deux ans. Il convient de rappeler que la participation au club n'est pas de droit et peut être remise en cause sans préavis. "Je te reprends à l'essai." Je crois qu'il s'agit là de conditions qui peuvent se négocier avec la direction.

Maintenant, il y a des données que j'ignore. Y a-t-il des raisons de croire que l'élève en question perturbera l'activité. Est-il un habitué des coups fourrés ou s'est-il assagi? Comment se comporte-t-il maintenant en classe?


_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Refuser un élève au sein de son club

par egomet le Sam 6 Oct 2018 - 5:38
J'ajoute encore une chose: la réaction furieuse de sa mère ne plaide pas en faveur du gamin. L'inscription au club est une faveur, qui doit se demander poliment. Peut-être étendre les conditions pour y intégrer des excuses de la part de la mère.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Refuser un élève au sein de son club

par dita le Dim 7 Oct 2018 - 10:22
Si, sanction éducative, policière, fichage. Les individus dangereux commencent toujours par des trucs comme ça.
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Ajupouet le Dim 7 Oct 2018 - 11:31
Les menaces ont-elles été une « erreur de jeunesse » le gamin étant maintenant assagi ?
Y a-t-il eu cette petite tradition qui permet effectivement de tourner la page plus sereinement : des excuses, sincères ?

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Rendash le Dim 7 Oct 2018 - 11:33
@Ajupouet a écrit:Les menaces ont-elles été une « erreur de jeunesse » le gamin étant maintenant assagi ?
Y a-t-il eu cette petite tradition qui permet effectivement de tourner la page plus sereinement : des excuses, sincères ?

Sincères ou pas - je ne vois pas bien comment le déterminer, d'ailleurs -, recevoir des excuses ne suffit pas nécessairement à tourner la page : on n'est pas obligé de les accepter, ces excuses.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
egomet
Grand sage

Re: Refuser un élève au sein de son club

par egomet le Dim 7 Oct 2018 - 12:15
@Rendash a écrit:
@Ajupouet a écrit:Les menaces ont-elles été une « erreur de jeunesse » le gamin étant maintenant assagi ?
Y a-t-il eu cette petite tradition qui permet effectivement de tourner la page plus sereinement : des excuses, sincères ?

Sincères ou pas - je ne vois pas bien comment le déterminer, d'ailleurs -, recevoir des excuses ne suffit pas nécessairement à tourner la page : on n'est pas obligé de les accepter, ces excuses.

C'est la suite qui permettra de dire si les excuses sont sincères. Il est évident que les accepter comporte un risque, comme n'importe quelle décision de faire confiance à quelqu'un. Mais parfois, ça en vaut la peine. Par exemple, pour apaiser la relation que l'on a avec des gens que l'on voit tous les jours, ou pour donner à un enfant une opportunité de se corriger et de grandir. Deux ans me paraissent un délai raisonnable pour accorder une seconde chance. Ca marche ou ça ne marche pas, mais on peut essayer.

D'ailleurs, qu'est-ce qu'on risque à accepter un gamin dans un club? S'il se comporte mal, il sera toujours temps de le virer. On aura perdu une séance ou deux et voilà. Mais si on l'accepte et que ça marche, ça peut vraiment faire du bien à tout le monde.
Il ne s'agit pas de détourner les yeux sur de mauvais comportements ou de forcer les gens à s'aimer. Faire une faveur de ce genre, c'est aussi l'occasion de rappeler les règles.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Contenu sponsorisé

Re: Refuser un élève au sein de son club

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum