Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lizdarcy
Fidèle du forum

Re: Professeur très dur

par Lizdarcy le Dim 7 Oct 2018 - 10:44
Certains sont bien prompts à dézinguer un collègue.  Un minimum de prudence s'impose, il me semble.
avatar
capucine42
Érudit

Re: Professeur très dur

par capucine42 le Dim 7 Oct 2018 - 10:52
@Volubilys a écrit:
@JayKew a écrit:
@Volubilys a écrit:
@lene75 a écrit:Alerter CDE, IPR et rectorat sur le seul témoignage d'un gamin, et sans même avoir essayé de discuter avec le prof ni même avec d'autres parents d'élèves avant, ce n'est pas ce que j'appelle poser la question. C'est considérer d'emblée qu'on a affaire à un monstre sourd et qu'aucune solution raisonnable n'est possible.
Je suis d'accord avec ça, la première chose à faire est d'aller parler au professeur!

Sur le principe, je suis bien évidemment d'accord. J'avais toutefois l'impression qu'on était bien au-delà d'un cas classique, et qu'il y avait un danger sur la santé mentale des élèves, pas juste une incompréhension entre exigences du prof et perception des élèves.

Mais, bon, soit. Contact avec le prof d'abord.
Ne serait-ce que pour comprendre les vrais exigences du prof (et pas juste ce que rapporte UN élève), avoir sa version des faits, expliquer la situation, le mettre au courant que vous allez entamer une procédure contre lui.
Sérieusement vous aimeriez qu'un parent entame une procédure contre vous sans même venir vous voir? (Ne jamais oublier qu'on est toujours les mauvais prof tortionnaire pour quelqu'un et qu'aucun prof n'est à l'abri d'une cabale...)
Jamais Titeprof n'a évoqué le début de l'idée d'entamer une procédure contre quiconque. Il ne faut pas sans cesse déformer les propos non plus...

_________________
Age des enfants
avatar
titeprof
Expert

Re: Professeur très dur

par titeprof le Dim 7 Oct 2018 - 10:53
Il est évidemment hors de question de démarrer quelque procédure que ce soit sans avoir vu le professeur en question d'abord...

_________________
[center]Je suis comme le ciel, rien ne s'accroche à moi (mantra)
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: Professeur très dur

par Volubilys le Dim 7 Oct 2018 - 10:56
Ce n'est pas vraiment ce qui ressort de la discussion en fait, vu qu'avant de venir se plaindre ici il aurait peut-être été de bon ton d'aller voir le prof en premier lieu et d'en savoir un peu plus que ce que rapport un élève.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Lizdarcy
Fidèle du forum

Re: Professeur très dur

par Lizdarcy le Dim 7 Oct 2018 - 11:12
Il me semble que titeprof est inquiète parce qu' elle voit son frère malheureux et elle en parle ici parce qu' elle est en confiance. ELLE n'a jamais parlé de faire intervenir la grosse artillerie avant d'avoir vu l'enseignant en question. (Enfin c'est comme ça que je le comprends.)
avatar
capucine42
Érudit

Re: Professeur très dur

par capucine42 le Dim 7 Oct 2018 - 11:12
Au contraire, ce post permet de récolter des conseils, il ne constitue pas une attaque en soi...



_________________
Age des enfants
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Professeur très dur

par Ajupouet le Dim 7 Oct 2018 - 11:20
Je demande à voir un devoir donné avant de me prononcer...

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
lene75
Empereur

Re: Professeur très dur

par lene75 le Dim 7 Oct 2018 - 11:20
Non ce n'est pas titeprof qui a parlé de sortir la grosse artillerie : c'est parmi les conseils qui lui ont été donnés un conseil qui me paraît excessif.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Professeur très dur

par Poupoutch le Dim 7 Oct 2018 - 11:23
Titeprof, d'après ce que j'ai compris, est venue demander comment aborder le prof en question, s'est même demandé si elle ne dramatisait pas, mais s'inquiète de la réaction de son frère, qui, pour excessive qu'elle puisse être, est manifeste (il s'épuise à la tâche).
J'ai eu une conversation avec mes TL cette semaine à propos de la charge de travail en terminale, en prépa, et de cette panique qui s'empare de certains élèves et les pousse à trop travailler. Mes élèves de L ne sont pas, pour la majorité, de bons élèves, mais plutôt des besogneux qui arrivent à 15 de moyenne en bossant comme des dingues. Ou qui lâchent et reste proches de 10-12. Ceci étant, je crois qu'au fond, le principe est le même : arrivés en terminale, les notes ont tendance à chuter parce que la charge de travail devient de fait plus importante et que chacun des profs est plus exigeant, bac oblige, orientation dans le supérieur aidant. Après une phase de confiance accrue, ils arrivent en ce début octobre, avec la fatigue, au doute, qui se manifeste d'abord par cette idée : "je suis épuisé et je bosse tout le temps ; on me dit que la prépa, c'est encore plus dur. Je ne suis donc pas fait pour la prépa"... Bref, ils perdent confiance, stressent, pensent devoir en faire toujours plus. C'est le moment où, pour tenir sur la durée, il faut apprendre à bien travailler.
Titeprof, je dirais qu'au-delà d'un RDV nécessaire avec le prof, qui entendra sans doute l'inquiétude de ton frère (surtout s'il est bon élève), il faudrait que ton frère (et son ami qui ne mange plus pour finir ses devoirs) commencent par revoir leur planning de travail. J'ai beaucoup travaillé là dessus pour moi-même l'an dernier avec mon psy, et appliqué pour mes révisions d'agreg une méthode qui fonctionne très bien. Il s'agit de prévoir ses pauses dans son planning de travail et de ne pas les voir comme du temps perdu, mais du temps gagné (on est plus efficace quand on a dormi, mangé, passé un peu de temps avec un ami ou son petit ami, etc.).il faudrait donc, pour commencer, que ces jeunes gens se fassent un planning de travail et s'obligent à le respecter (en prévoyant le travail, non en termes de choses à finir mais en termes de temps). Cette méthode permet de limiter le sentiment d'échec lié à la fatigue (ce n'est pas "je n'ai pas réussi à finir", c'est "je n'avais que 2h, et j'ai fait 25 exercices sur 27") et de gagner, sur le long terme, en efficacité. Son risque : quelques exercices non faits, un devoir rendu incomplet, donc une note un peu moins bonne mais de toute façon les résultats baissent. Le bénéfice : une meilleure disponibilité d'esprit et, souvent, au final, des exercices finis en moins de temps parce qu'on était plus efficace.

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: Professeur très dur

par Volubilys le Dim 7 Oct 2018 - 11:27
Mais pourquoi venir se plaindre avant même d'avoir la version du prof?
Nous sommes les premiers, en tant qu'enseignant, à nous plaindre quand les parents ont se type de comportement envers nous, à dire que la première chose à faire est de venir nous voir...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Professeur très dur

par Rendash le Dim 7 Oct 2018 - 11:30
@titeprof a écrit:
N'y a-t-il pas possibilité d'établir un roulement pour ces cours "facultatifs" ?

Excellente idée ! Je soumets à mon frère de ce pas



_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
nicole 86
Niveau 9

Re: Professeur très dur

par nicole 86 le Dim 7 Oct 2018 - 11:35
@Ajupouet a écrit:Je demande à voir un devoir donné avant de me prononcer...
Voir le sujet d'un devoir de contrôle est une première étape (je me souviens d'un DM de Seconde de LLG sur lequel, en équipe, nous avons séché avant de trouver) mais comprendre le barème, lire les appréciations, savoir comment se fait le rendu dans la classe sont aussi des éléments qui ont leur importance. D'autre part un devoir de contrôle est en lien avec le cours, les DM et les exercices qui ont précédé. Donc, pour moi, le texte du contrôle n'est qu'un élément d'appréciation.

J'ai surtout entendu le souci voire l'inquiétude d'une sœur pour son frère, même si le titre, fort réducteur, ne rend pas compte de la teneur de ses messages.

Pour rebondir sur les conseils avisés de Poupoutch je me permets d'ajouter que faire un planning, apprendre à s'organiser sont des nécessité pour suivre des études supérieures exigeantes mais que cela est inapplicable si le contrôle du lundi porte, entre autres, sur le cours de la veille. C'est à nous enseignants d'y veiller pour diminuer le côté anxiogène du DS.


Dernière édition par nicole 86 le Dim 7 Oct 2018 - 12:09, édité 1 fois
avatar
skindiver
Érudit

Re: Professeur très dur

par skindiver le Dim 7 Oct 2018 - 11:42
Je ne comprends pas les conseils de certains d'entre vous. Ce monsieur est un collègue et si il fait n'importe quoi il faut faire bouger les choses mais il faut faire les choses dans un certain ordre, commencer par rencontre l'enseignant, puis des parents, puis le proviseur.
Les conseils de changer de lycée comme cela sans aucune explication avec l'enseignant et le personnel encadrant du lycée me semblent complètement aberrants.
avatar
Philomène87
Érudit

Re: Professeur très dur

par Philomène87 le Dim 7 Oct 2018 - 11:50
@skindiver a écrit:Je ne comprends pas les conseils de certains d'entre vous. Ce monsieur est un collègue et si il fait n'importe quoi il faut faire bouger les choses mais il faut faire les choses dans un certain ordre, commencer par rencontre l'enseignant, puis des parents, puis le proviseur.
Les conseils de changer de lycée comme cela sans aucune explication avec l'enseignant et le personnel encadrant du lycée me semblent complètement aberrants.

Ben quoi ? Si vraiment le jeune souffre trop et que les parents n'ont pas envie / ne peuvent pas rencontrer l'enseignant (ça demande aussi une certaine énergie), ça me semble être un moindre mal.
D'ailleurs, c'est ce que je conseille aux parents qui ne se plaisent pas chez nous...
avatar
lene75
Empereur

Re: Professeur très dur

par lene75 le Dim 7 Oct 2018 - 12:00
Je trouve les conseils de Poupoutch très justes.

Concernant ce jeune homme qui se priverait de manger pour travailler, sauf si c'est cette histoire de DS qui porterait exclusivement sur le cours de la veille et obligerait donc à tout travailler ce jour-là (et quid des autres cours ? ils ne sont jamais évalués ?), ça ne peut être qu'une mauvaise organisation. En venir à se priver de manger le midi supposerait que ledit jeune homme travaille déjà tous les soirs jusque tard et l'intégralité de ses we, ce qui me paraît peu probable.
Pour le reste il est difficile de juger de l'extérieur. 27 exercices par semaine, par exemple, ça ne veut pas dire grand chose, tout dépend de la longueur des exercices en question. Le chiffre en lui-même est peu significatif : ma fille, en CE2, a en moyenne 3 exercices de maths à faire chaque jour, ce qui lui fait une douzaine d'exercices par semaine. Ça lui prend 5 à 10 min par jour, soit en gros 1/2 heure par semaine pour 12 exercices. Je me doute bien que des exercices de terminale sont plus longs, mais c'est juste pour montrer que le nombre impressionnant ne veut pas dire grand chose.

Ça me fait penser à un truc, avant même l'intervention des parents, les élèves eux-mêmes, ou leurs délégués, peuvent aller voir le prof pour lui expliquer qu'ils sont noyés / stressés / désespérés et demander des conseils de travail à leur prof. Ils peuvent y aller à plusieurs pour ne pas être stigmatisés.
Ils peuvent aussi en parler à leur PP (si ce n'est pas ce prof), qui peut être un médiateur d'une grande aide.
En présentant les choses dans ce sens-là, plutôt que "VOUS donnez trop de travail", etc., ça permettrait de ne pas braquer le prof d'emblée.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Proton
Niveau 7

Re: Professeur très dur

par Proton le Dim 7 Oct 2018 - 12:33
Quand je lis 27 exercices par semaine, faut voir aussi la taille de l'exercice ... Quand j'en donne 5 aux 1S c'est l'affolement ! Il faut que je leur explique au moment de donner les devoir qu'il s'agit d'exercices rapides  pour les entraîner ... 5 minutes par exercice ...

D'ailleurs quand je vois comment les miens sont prompts à réagir à la moindre difficulté (dernièrement j'ai eu à propos d'un exercice de DS "mais monsieur, on n'avait pas fait cet exercice en classe" ... Laughing ) je ne comprends toujours pas comment ces TS ne se plaignent pas !

Le professeur en question vérifie-t-il si le travail est fait ?

Et le cours donné avant le contrôle ... s'il fait comme bcp de prof de TS, le premier chapitre est souvent sur les suites. Donc avec beaucoup de rappels de 1ère ... quel était le niveau de sa 1S ? Il ne faut pas oublier que pour bcp d'élèves il y a une grande marche entre 1S et TS (selon l'exigence du prof de 1S d'ailleurs !).

Et s'il fait la spécialité maths, il a sûrement du mal avec l'arithmétique comme tous les élèves de TS. Là encore pas étonnant qu'il ait besoin de travailler davantage ...
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: Professeur très dur

par scot69 le Dim 7 Oct 2018 - 12:45
Pour parler uniquement de l'aspect organisationnel, si je puis me permettre mon avis, peut-être ton frère et son pote ont besoin de tâtonner un peu pour trouver par eux même comment ils peuvent être efficace. Ils ont certainement besoin de toucher les extrêmes (comme se priver de manger) avant de trouver un juste milieu. C'est peut être pour eux rassurant de bosser trop.

Pour ce qui est de l'enseignant, je rejoins ce qui a été dit avant: Titeprof est ici depuis des années, n'a jamais fait d'histoires avec qui que ce soit, donc pour qu'elle en arrive à se poser des questions sur un collègue, c'est que le cas doit sérieusement l'inquiéter.
avatar
capucine42
Érudit

Re: Professeur très dur

par capucine42 le Dim 7 Oct 2018 - 12:47
Vos conseils sont très judicieux, il faut apprivoiser cette nouvelle masse de travail sans se décourager...ce qui n'empêche pas de faire part au professeur de ses inquiétudes. Si vraiment ça ne va pas, avant de changer d'établissement, il faudrait être sûr que les profs de maths de TS aient moins d'exigences ailleurs. Avec un très bon dossier, un élève est pris partout dans le privé sous contrat, mais honnêtement beaucoup de bonnes classes de S tournent à 8 de moyenne, sans compter que les élèves ont l'habitude des cours en plus sous la forme de cours particuliers...

Mais peut-être que les exigences de cet enseignant sont démentielles, on ne peut pas trop s'en rendre compte d'après les éléments qu'on a. Les cours facultatifs, en soi, c'est hyper positif. Je le faisais quand on avait des HSE. Maintenant on a un système d' aide gratuite le mercredi après-midi. Il est évident que ceux qui y assistent ont des infos supplémentaires à leur demande.

Par contre je ne comprends pas le besoin de dénigrer un élève qui veut progresser. Sans doute ce monsieur est-il agacé par la baisse de niveau généralisée mais on peut encourager aussi...

_________________
Age des enfants
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Professeur très dur

par RogerMartin le Dim 7 Oct 2018 - 14:59
@Proton a écrit:Oui mais si ce professeur officie depuis longtemps, les prépa connaissent le lycée et forcément ce professeur. Sans oublier le classement ... c'est presque encore plus important.


1. Non, à moins qu'il ne s'agisse de la prépa d'à côté. Test fait auprès de plusieurs collègues scientifiques : ils ne connaissent de nom pratiquement aucun lycée autre que la dizaine de lycées les plus prestigieux à Paris et en province.

2. Voilà qui m'étonnerait grandement. J'ai pas mal de collègues en prépa, aucun ne connaît le moindre collègue dans le secondaire à moins parfois de gens dans leur propre établissement.

3. Jamais pris en compte dans les logiciels de tri employés par les très grosses prépas. Il y a suffisamment d'élèves avec de très bonnes notes pour remplir. Et si les appréciations sont aussi méprisantes que ce qui est rapporté, inutile de rêver, le dossier ne sera pas pris en compte dans les prépas de 2e 3e rang.


Donc inutlie de lui chercher des excuses.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Professeur très dur

par RogerMartin le Dim 7 Oct 2018 - 15:06
@JayKew a écrit:Oui, le CDE n’a pas autorité pédagogique, mais il est néanmoins le chef de l’etablissemnet et, à ce titre, il est responsable de la sécurité et du bien-être de toutes les personnes au sein de l’etablissement, élèves, professeurs, agents, etc. Il peut donc, voire a le devoir de recevoir le collègue pour lui faire part de problèmes qui lui sont remontés et aborder avec lui le problème de l’évaluation, sans le contraindre à quoi que ce soit, mais c’est un échange qui, s’il est bien mené, peut s’avérer fructueux.

Si tel n’est pas le cas, il doit alors en référer à l’inspection, seule juge en ce domaine.

Et en particulier, le CDE peut exiger que l'EDT officiel de la classe soit respecté. Les bizutages et brimades sont interdits, qu'ils soient le fait d'élèves ou d'enseignants, et cette lubie d'exiger une présence le soir tard la veille de DST s'y apparente tout à fait.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
lene75
Empereur

Re: Professeur très dur

par lene75 le Dim 7 Oct 2018 - 15:13
@RogerMartin a écrit:Et en particulier, le CDE peut exiger que l'EDT officiel de la classe soit respecté. Les bizutages et brimades sont interdits, qu'ils soient le fait d'élèves ou d'enseignants, et cette lubie d'exiger une présence le soir tard la veille de DST s'y apparente tout à fait.

D'après ce qu'en a dit Titeprof, il s'agit d'un cours facultatif...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Professeur très dur

par RogerMartin le Dim 7 Oct 2018 - 15:31
@lene75 a écrit:
@RogerMartin a écrit:Et en particulier, le CDE peut exiger que l'EDT officiel de la classe soit respecté. Les bizutages et brimades sont interdits, qu'ils soient le fait d'élèves ou d'enseignants, et cette lubie d'exiger une présence le soir tard la veille de DST s'y apparente tout à fait.

D'après ce qu'en a dit Titeprof, il s'agit d'un cours facultatif...

Les locaux d'un établissement ne sont pas en libre service. Le CDE peut tout à fait lui demander d'arrêter les cours facultatifs le soir après 18h, afin de préserver la santé des élèves.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
lene75
Empereur

Re: Professeur très dur

par lene75 le Dim 7 Oct 2018 - 17:20
Certes mais puisque ces cours sont facultatifs, personne n'est obligé d'y assister. Pourquoi priver les élèves qui le souhaitent d'y assister ? C'est encore une fois présumer le prof coupable

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
che35
Niveau 6

Re: Professeur très dur

par che35 le Dim 7 Oct 2018 - 17:27
Ce fil de discussion que je viens de lire en entier relate des faits proprement aberrants.
Cela étant j'aurai une question à Proton
@Proton a écrit:
Disons que s'il est de la vieille école, il a peut-être pris l'habitude d'être un peu sec et vexant.

J'aimerais bien, moi qui en suis à 39 ans de carrière dans l'enseignement, comprendre ce que c'est que d'être de la vielle école.
Car étant à moins de 2 ans de la retraite je me demande de quelle école je suis / j'ai été au cours de ma carrière.

_________________
"Dans l'art de la guerre la destruction de l'ennemi n'est qu'un pis-aller, le raffinement suprême c'est la destruction de ses plans" Sun-Tzu  l'Art de la Guerre
"La connerie c'est comme le judo, il faut se servir de la force de l'autre" Jean Yanne
avatar
nicole 86
Niveau 9

Re: Professeur très dur

par nicole 86 le Dim 7 Oct 2018 - 17:32
Mettre un cours "facultatif" le lundi soir, entre l'heure de cours du lundi dont le contenu est à maîtriser et le contrôle du mardi, ressemble, selon moi, à une incitation forte pour ne pas dire une pression envers les élèves consciencieux (surtout s'ils se sentent perdus).
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Professeur très dur

par Kilmeny le Dim 7 Oct 2018 - 17:49
Il les forme pour la prépa, mais avec des notes comme ça en Terminale, ils ne seront jamais acceptés en prépa...

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Contenu sponsorisé

Re: Professeur très dur

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum