Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
PolarBear
Niveau 1

Envie de lâcher

par PolarBear le Dim 7 Oct 2018 - 22:30
Je suis prof anglais stagiaire, issu capes 3 voie, débuté en septembre.

Pour info, le répétez pas, j'ai 57 balais.

J'aime les langues, c'est pour ça que je me suis avancé là dedans.

Je suis face à des classes 4 ième que je n'arrive pas à tenir: bruits, bavardages, interruptions en tout genre. Les bruits courent, le principal m'a fait part d'échos négatifs.

Quand je passe devant les classes de collègues, il règne un silence de cathédrale.

Je ne comprends pas ce qui se passe, je n'avais pas imaginé me trouver dans une telle situation.

Ma tension est montée à 19,5 - 11, le médecin m'a prescrit des comprimés à prendre IMMEDIATEMENT, pas le lendemain matin.

Je ne ressentais rien de spécial, mais du coup mon inquiétude a grimpé en flèche.

J'ai sérieusement envie de lâcher, sans quelques collègues sympas j'aurais déjà tout envoyé balader.

Vous en pensez quoi ?
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Envie de lâcher

par pseudo-intello le Dim 7 Oct 2018 - 22:39
J'en pense que tu débutes.


(je n'ai pas compris "capes 3 voie")
avatar
PolarBear
Niveau 1

Re: Envie de lâcher

par PolarBear le Dim 7 Oct 2018 - 22:43
Le capes 3 voie est ouvert à ceux qui ont au moins 5 ans d'expérience professionnelle dans le privé, autre qu'enseignement, sans condition de diplôme.
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Envie de lâcher

par dita le Dim 7 Oct 2018 - 22:43
Le médecin ne t'a pas arrêté, avec ta tension ?
avatar
Milè
Niveau 6

Re: Envie de lâcher

par Milè le Dim 7 Oct 2018 - 22:45
Bon courage!
Prendre soin de toi est une priorité absolue.
Pour le reste,il peut arriver à n'importe qui, quel que soit son âge, d'être dépassé par une classe.
avatar
PolarBear
Niveau 1

Re: Envie de lâcher

par PolarBear le Dim 7 Oct 2018 - 22:45
Non, je ne lui ai rien demandé de cet ordre d'ailleurs. Il faut voir l'effet du traitement sous 2 ou 3 semaines.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Envie de lâcher

par liliepingouin le Dim 7 Oct 2018 - 22:49
Enseigner est un métier difficile et qui demande du temps avant d'être maîtrisé. Courage, nous sommes nombreux et nombreuses à avoir eu des débuts difficiles et des soucis pour gérer les classes. Mais cela s'apprend.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
PolarBear
Niveau 1

Re: Envie de lâcher

par PolarBear le Dim 7 Oct 2018 - 22:51
Il faut de la tenacité, c'est sûr. Comme pour tout. Mais je suis pas maso non plus.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Envie de lâcher

par henriette le Dim 7 Oct 2018 - 22:54
La gestion de classe au collège, je crois que c'est ce qu'il y a de plus difficile quand on débute. Et les 4e ne sont pas non plus le niveau le plus calme, on va dire. De l'extérieur, il est difficile d'imaginer ce que cela demande d'énergie et de tension nerveuse pour tenir des classes.
Tu débutes, c'est donc tout à fait normal de ne pas trop savoir encore comment t'y prendre. Tu peux peut-être aller voir comment font d'autres collègues avec plus d'ancienneté en assistant à certains de leurs cours ? C'est toujours extrêmement enrichissant de faire cela, je trouve.
En tout cas, bon courage : les vacances sont dans 15 jours, tu pourras te ressourcer à ce moment-là, mais si ta tension ne baisse pas, ne va pas compromettre ta santé et retourne voir ton médecin. fleurs2

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Flaure
Niveau 7

Re: Envie de lâcher

par Flaure le Dim 7 Oct 2018 - 22:59
@PolarBear a écrit:Il faut de la tenacité, c'est sûr. Comme pour tout. Mais je suis pas maso non plus.
Je te comprends bien, et d'ailleurs je vois assez de posts sur le forum pour savoir que même après dix ans c'est un métier exposé aux critiques, tensions, changements subi(t)s etc. 
Sans doute certains tempéraments s'en arrangent mieux que d'autres. 

Et s'il y a crise du recrutement, c'est bien que pour beaucoup le début au moins est peu gratifiant.
avatar
PolarBear
Niveau 1

Re: Envie de lâcher

par PolarBear le Dim 7 Oct 2018 - 23:01
Merci du message, il m'aide.

J'ai vu des collègues, en anglais et en espagnol, ils me bluffent, pour parler franglais.

En fait, s'il y a une minute de battement entre deux activités, et c'est parti pour le bazar.

Une hésitation, et ils le sentent, et on se retrouve dans la vase.

Enfin, faut continuer à essayer.
avatar
jonjon71
Habitué du forum

Re: Envie de lâcher

par jonjon71 le Dim 7 Oct 2018 - 23:01
PolarBear, si tu es stagiaire, tu dois avoir un tuteur. Qu'est ce qu'il te dis pour ta gestion de classe ? Ton CDE aussi, à part te faire part "d'échos négatifs", en quoi t'aide-t-il ?
avatar
PolarBear
Niveau 1

Re: Envie de lâcher

par PolarBear le Dim 7 Oct 2018 - 23:08
Le tuteur est une tutrice, bien plus jeune que moi sur cette planète mais bien rôdée dans le métier.

Elle est vraiment sympa je trouve (sauf si elle me flingue dans le dos, mais on n'en est pas encore là je pense).

On m'a "autorisé" à exclure des élèves, je l'ai fait 3 fois déjà, ça calme à peu près les autres pour le reste du cours mais ça m'épuise nerveusement, c'est forcément un peu "injuste", car celui qui sort n'est pas forcément pire que certaisn autres, mais bon, faut faire un choix ...
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Envie de lâcher

par Aliceinwonderland le Dim 7 Oct 2018 - 23:25
As-tu la possibilité de retrouver facilement ton ancien métier ou pas? Il me semble que c'est un point essentiel.
Matheod
Niveau 9

Re: Envie de lâcher

par Matheod le Lun 8 Oct 2018 - 0:35
C'est toujours difficile de débuter mais ne t’inquiète pas, on progresse vite !

Il est toujours possible de recadrer une classe avec laquelle c'est mal parti, mais ce sera toujours très instable.
Tu verras l'année prochaine ça ira mieux, et ça ira encore mieux l'année d'après.

Mais même avec de l’expérience, tu verras qu'il arrive que pour une raison ou une autre cela ne se passe pas bien avec une classe.

Ah et dernière chose, lorsqu'une classe est bruyante, on ferme la porte. Si tu ne regardes que les portes ouvertes, ça peut expliquer cela Smile
avatar
Rabelais
Grand Maître

Re: Envie de lâcher

par Rabelais le Lun 8 Oct 2018 - 9:07
@pseudo-intello a écrit:J'en pense que tu débutes.


(je n'ai pas compris "capes 3 voie")
Razz Je n’aurais pas mieux dit !!
Débuter avec des 4e, c’est particulier, très particulier...surtout en LV, où vous devez les faire parler.
Même au bout de mes pauvres 4 années de titulaire, je ne m’imagine même pas être prof de LV avec des 4e !

Je te donne un truc qu’on vient de mettre en place avec ma collègue d’anglais, pp d’une classe de 4e bien bien gratinée :
On est arrivée un beau matin et on a dit, chacune seule dans notre classe : » Stop, nous ne pouvons plus travailler comme ça, vous n’allez pas progresser, nous allons donc passer à la tolérance zéro jusqu’à ce que vous compreniez comment faire pour être éleve. C’est pour vous. » ( discours demago avant le couperet ).
Ensuite, on a mis sur le tableau en haut à droite trois colonnes : AV ( avertissement oral ) , PUN signée , CRI et retenue, EXCL.
Suite du discours : » Je note votre nom dans AV quand vous ne levez pas la main, discutez, même du cours, etc, comme ça, il ne vous arrive rien mais vous savez que vous devez arrêter et que c’est vous qui allez décider de votre sort, c’est vous qui décidez par votre comportement que vous voulez être punis.
Si vous continuez donc, vous passez dans PUN et ainsi de suite. Ah oui, j’oubliais, si vous contestez alors que vous avez été avertis, c’est de l’insolence, vous passez directement dans la case suivante. »
Et bing, calme plat depuis une semaine.

Ps: prévois une pile de punitions pédagos sur ton bureau à donner en fin d.heure, une pile de papier pour retenue et place- les bien en évidence.
Laughing

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
gnafron2004
Sage

Re: Envie de lâcher

par gnafron2004 le Lun 8 Oct 2018 - 9:22
Je tiens à rappeler qu'en langues, on jongle en permanence, puisqu'on demande aux élèves à la fois de parler et de se taire...l'équilibre est bien difficile à tenir et cela dérape régulièrement! Mes classes ne sont pas silencieuses, et j'ai 19 ans d'ancienneté.
Soyons clair, c'est un métier épuisant. D'où l'interêt d'avoir des vacances régulièrement, pour se retaper et essayer d'oublier un peu. Mais c'est aussi un métier passionnant qui peut être gratifiant.

Je te trouve très courageux d'avoir osé une reconversion tardive, essaies de tenir un peu afin de voir le côté gratifiant...(qui peut être long à venir avec des 4è!)
avatar
skindiver
Érudit

Re: Envie de lâcher

par skindiver le Lun 8 Oct 2018 - 9:55
On est beaucoup à avoir eu des classes difficiles la première année. Contrairement à ce que beaucoup pense c'est un métier qui s'apprend, tu vas donc l'apprendre et tu apprendras à gérer une classe. Ca ne se fait pas en quelque semaines.
Si j'avais eu ma première année les classes que j'ai en ce moment je ne pense pas que j'aurais pu tenir le coup car je n'avais pas les outils pour les gérer et pourtant maintenant ça se passe très bien.
Ne lache rien, ne te prends pas trop la tête et essaye, expérimente, tu verras bien ce qui marche et ce qui ne marche pas.
avatar
Pat B
Habitué du forum

Re: Envie de lâcher

par Pat B le Lun 8 Oct 2018 - 15:11
Il faut du courage pour débuter ce métier à 57 ans. Mon mari, qui en a 56, se demande comment il va tenir encore 8-9 ans...
Et donc, courage à toi, surtout en quatrième. Ne les laisse pas te démolir. Mais c'est tout simplement compliqué, au début, de tout gérer, faire de la la discipline, ne pas perdre le fil de son cours, répondre à la question inattendue d'untel tout en faisant taire untel qui en profite pour bavarder, et se souvenir de ce qu'on était en train de dire juste avant l'interruption, sachant qu'au moindre temps mort ça part en live...
Ça viendra avec le temps, courage !
avatar
abricotedapi
Expert spécialisé

Re: Envie de lâcher

par abricotedapi le Lun 8 Oct 2018 - 17:54
Courage ! L'année de stage est difficile (ça va mieux après) et les 4e sont des élèves difficiles à gérer également (tu n'es pas le seul). Ne te compare pas aux autres, souvent on idéalise les cours des autres, souvent les autres ne disent pas quand ils/elles galèrent aussi, et n'oublie pas que tu débutes donc c'est normal d'avoir plus de mal que des collègues expérimenté-es.
Rapproche toi de tes collègues d'anglais pour voir comment elles mènent leurs cours, quitte à aller voir certains de leurs cours, c'est super instructif. Rapproche toi du PP de tes classes pour gérer les élèves les plus pénibles (plan de classe, appels aux parents, protocole du type carnet sur la table/punition dès que tu prends le carnet).
Les vacances sont dans deux semaines, tu vas pouvoir te reposer, tiens le coup !

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
Spoiler:
2018-2019 : 4 classes de 6e + AP
2017-2018 : 2 classes et demi de 4e, 2 classes de 6e + co-animation + PP 6e
2016-2017 : 1 classe de 4e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2015-2016 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2014-2015 : 1 classe de 3e, 1 classe de 5e, 2 classes de 6e + PP 6e
2013-2014 (stagiaire) : 2 classes de 5e, 1 classe de 6e + AP
avatar
Sherlock
Niveau 9

Re: Envie de lâcher

par Sherlock le Lun 8 Oct 2018 - 17:59
C'est admirable d'avoir osé changer de carrière à plus de 50 ans ! Franchement bravo !
Le niveau 4e, on m'a toujours dit que c'était le pire du collège ! J'en ai cette année, et notamment une classe avec laquelle j'en ch*** et les autres collègues aussi.
Courage ! Tu es loin d'être le seul à galérer, sois en sûr !

_________________
2018-2019 : T1 - TZR en AFA : 3 collèges    5e, 4e, AP en 6e
2017-2018 : Stagiaire (2nde x2)
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Envie de lâcher

par Ma'am le Lun 8 Oct 2018 - 19:07
Bonjour PolarBear,

Je vais t'apporter mon témoignage, attention pavé !

Moi aussi j'ai débuté dans le métier sur le tard. Je suis devenue professeur d'anglais à 42 ans après une dizaine d'années passées dans le primaire. J'avais donc de l'expérience de gestion de classe. Mais j'ai découvert un monde qui n'avait rien à voir avec ce que je connaissais, ni avec ce que j'imaginais.

Tout se passait bien avec mes deux classes de cinquième, mais avec ma quatrième, c'était l'horreur. Ils avaient un niveau très faible et n'étaient partants pour rien. Dans cette classe, il y avait une belle brochette de perturbateurs. Les collègues arrivaient plus ou moins à gérer, mais pas moi. Rien n'y a fait, ni les menaces, ni les punitions, ni les interventions du PP qui m'a toujours soutenue. Je pense que je les ai abordés de manière beaucoup trop frontale et agressive. Chaque soir en rentrant à la maison, je me disais que j'allais envoyer un mail à la DPE pour dire que je voulais finalement retourner dans le primaire. Et chaque soir, je me disais qu'il ne fallait pas que je prenne de décision à chaud. En janvier, j'ai même demandé à ma gestionnaire comment faire par rapport au mouvement du primaire dans le cas hypothétique où je renoncerais à mon CAPES. Et puis, j'ai été visitée par le formateur ESPE sur cette classe précisément. Là je me suis dit : "ça passe ou ça casse !" Je pensais que ça allait être tellement horrible que je ne serais de toute façon pas titularisée, donc la question ne se poserait pas. Ce jour-là, ils ont été des anges. Le formateur n'a pas été dupe, il m'a demandé si ça se passait toujours comme ça. J'ai été honnête avec lui, je lui ai dit la vérité. Il m'a dit qu'il le sentait bien, mais que s'ils avaient fait un effort (surhumain pour certains) ce jour-là, c'est qu'au fond, ils m'aimaient bien et me respectaient.

Ça a changé mon regard sur eux et nos relations se sont améliorées, mais ça n'a jamais été mirobolant non plus. J'ai beaucoup discuté avec mon mari de la suite de ma carrière. Il m'a dit un truc essentiel, que je te dis aujourd'hui : si tu as trouvé la force et l'énergie de te remettre dans les études et d'affronter le stress d'un concours à plus de 40 ans, c'est que ton boulot précédent ne te convenait vraiment plus. N'enjolive pas le passé, souviens-toi des raisons qui t'ont poussé à t'inscrire au concours et à le préparer sérieusement.

L'année d'après, j'ai obtenu un poste définitif dans ce même collège et là, tout s'est bien passé. Enfin, sauf avec les classes de troisième, avec qui ça n'a jamais collé, même si ce n'était pas le bazar. Les quatrièmes, ma foi, c'étaient mes anciens petits de cinquième, alors j'étais en terrain connu.

Cette année, tout se passe bien avec toutes les classes. Je les ai tous connus petits et je n'ai plus peur d'eux. Avec le recul, je crois que c'est ça la clé. J'avais peur de ne pas être à la hauteur, peur des temps morts entre deux activités. Bref, je n'étais pas bien dans ma peau et ils se sont engouffrés dans la brèche. Maintenant, je ne découvre plus les séquences et je sais rebondir voire improviser si tout ne se passe pas comme prévu.

Et puis, il y a une autre chose aussi, les élèves testent les nouveaux professeurs dans un établissement, même si ce professeur a des années d'expérience derrière lui. Vu mon grand âge, mes élèves d'il y a deux ans ne pouvaient pas imaginer que j'étais stagiaire. Maintenant, on me connaît dans le collège, j'ai ma réputation auprès des élèves et des parents, je commence à avoir les petits frères et petites sœurs de certains et ça change vraiment tout.

Bref, ne te décourage pas, essaye de mettre un brin d'humour dans la gestion des crises, tout en ne lâchant rien. Ce n'est pas facile, je te l'accorde. Blinde tes préparations pour ne pas te retrouver pris au dépourvu. Mais n'y laisse pas ta santé non plus ! Un dernier truc, tout ados qu'ils soient, ça reste des grands enfants qui marchent à l'affectif.

Bon courage ! All the best!

EDIT : message corrigé, je me suis rendu compte que PolarBear était un monsieur !


Dernière édition par Ma'am le Lun 8 Oct 2018 - 19:10, édité 1 fois
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Envie de lâcher

par Yazilikaya le Lun 8 Oct 2018 - 19:10
@dita a écrit:Le médecin ne t'a pas arrêté, avec ta tension ?

Pfiou, les médecins n'arrêtent pas pour ça. Sinon je serais en CLD.

Pour le reste bon courage à PolarBear. Tu débutes.
Quant au silence de cathédrale, ça convient à des collègues, pas à d'autres. Je n'en ferai pas l'alpha et l'oméga de la gestion de classe. Surtout en langues.

avatar
PolarBear
Niveau 1

Re: Envie de lâcher

par PolarBear le Lun 8 Oct 2018 - 23:18
C'est clair, en langues il faut parler (à la classe) et se taire avec les voisins. Pas simple
Contenu sponsorisé

Re: Envie de lâcher

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum