Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Seifer
Neoprof expérimenté

Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Seifer le Ven 12 Oct 2018 - 17:35
https://blogs.mediapart.fr/pascale-fourier/blog/111018/enseignants-la-misere-venir-des-retraites-de-leducation-nationale

Pour les enseignants, c'est donc...12.1 %. Si la moyenne est de 19.6, il ne faut pas oublier qu'elle est calculée en prenant en compte les effectifs de chacune des catégories et il faut donc bien comprendre que, si, pour les enseignants, les primes représentent environ 10% de leurs salaires, c'est un quart pour  les catégories B sédentaire, une tiers pour les policiers de catégorie active et presque la moitié pour les cadres A+ ( les hauts fonctionnaires), le nombre d'enseignants faisant dramatiquement chuter la moyenne énoncée ( environ 20%, c'est-à-dire un cinquième du salaire).

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Oonnay le Ven 12 Oct 2018 - 18:04
J'avoue que depuis environ 10 années j'ai compris que nous étions méprisés, et du coup j'en fais pour ce qu'on me considère. Mais là c'est le coup de grâce !

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
Tivinou
Niveau 8

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Tivinou le Ven 12 Oct 2018 - 18:51
J'ai eu la bonne idée de lire AUSSI les commentaires.
Ce qu'on peut être c... parfois quand on n'a pas envie de corriger des copies
ddalcatel
Niveau 8

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par ddalcatel le Ven 12 Oct 2018 - 19:01
Avec un salaire de misère tout au long de la carrière, comment pourrions-nous échapper à une retraite de misère ?
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Thalia de G le Ven 12 Oct 2018 - 19:32
Et rien ne vous garantit qu'une fois que vous serez à la retraite vous ne serez pas ponctionnés encore plus (cf la récente hausse de la CSG qui a touché sans compensation les fonctionnaire et les retraités)

Bon courage, camarades.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
corailc
Fidèle du forum

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par corailc le Ven 12 Oct 2018 - 20:54
ça me fout des sueurs froides, je me vois petite vieille crevant la dalle...

_________________
In tenebris lumen rectis.
Terre des Lettres, manuel militant et intelligent. http://terredeslettres.nathan.fr/
avatar
Rogger Flanagan
Niveau 5

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Rogger Flanagan le Ven 12 Oct 2018 - 21:06
Il va bientôt falloir changer de méthode. Les mots ne suffisent malheureusement plus.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par JPhMM le Ven 12 Oct 2018 - 21:09
Certains mots pourraient dire la chose.
Mais ces mots-là sont interdits par la charte.
Dommage que la chose ne soit pas interdite par la convention de Genève.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Oonnay le Ven 12 Oct 2018 - 21:12
@Rogger Flanagan a écrit:Il va bientôt falloir changer de méthode. Les mots ne suffisent malheureusement plus.
  Depuis le temps que je l'astique…
avatar
Flaure
Niveau 8

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Flaure le Ven 12 Oct 2018 - 21:16
@Oonnay a écrit:
@Rogger Flanagan a écrit:Il va bientôt falloir changer de méthode. Les mots ne suffisent malheureusement plus.
  Depuis le temps que je l'astique…
C'est pour en faire quoi au juste ? 
L'astiquer pour a priori la salir, la médiocre ménagère que je suis en reste pantoise.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par JPhMM le Ven 12 Oct 2018 - 21:30
@Oonnay a écrit:
@Rogger Flanagan a écrit:Il va bientôt falloir changer de méthode. Les mots ne suffisent malheureusement plus.
  Depuis le temps que je l'astique…

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Fenrir
Niveau 8

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Fenrir le Sam 13 Oct 2018 - 9:15
J'ai aussi lu les commentaires, ça m'a changé de ceux du monde ou du figaro.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
Docteur OX
Grand sage

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Docteur OX le Sam 13 Oct 2018 - 10:23



avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Balthazaard le Sam 13 Oct 2018 - 10:28
Je me demande comment le sgen et l'unsa vont réussir, après leur signature (suspense intolérable...), à présenter cela comme une avancée.
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par dita le Sam 13 Oct 2018 - 11:04
Lorsque des retraités chouinent à la télé, ça me met en colère. Mais des accès de colère horribles.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par JPhMM le Sam 13 Oct 2018 - 11:40
@ddalcatel a écrit:Avec un salaire de misère tout au long de la carrière, comment pourrions-nous échapper à une retraite de misère ?
Misère ?
Oui nos salaires sont trop bas, oui c'est un scandale, mais non, ce ne sont pas des salaires de misère. La misère, c'est autre chose. L'oublier serait probablement manquer de mesure vis-à-vis des gens qui vivent réellement avec des salaires de misère.


Dernière édition par JPhMM le Sam 13 Oct 2018 - 11:45, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Luigi_B le Sam 13 Oct 2018 - 11:45
Curieux d'avoir les premières projections de retraite avec un tel changement.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par JPhMM le Sam 13 Oct 2018 - 11:48
Je ne crois plus en la véracité des projections. Les méthodes de calcul changent tous les deux, trois, cinq ans ? personne n'a la moindre idée de ce à quoi ressemblera le système de retraite français dans 15 ou 20 ans. A dire vrai, c'est vraiment ce qui me semble le plus inquiétant, le manque total de visibilité à moyen ou long terme (dans toutes les politiques publiques, d'ailleurs).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par dita le Sam 13 Oct 2018 - 12:15
Oui, JPhMM, mais qu'est-ce qu'un salaire de misère ? Avec 1200 euros, en province et propriétaire, je m'estimerais dans la misère.
avatar
Flaure
Niveau 8

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Flaure le Sam 13 Oct 2018 - 12:22
@dita a écrit:Oui, JPhMM, mais qu'est-ce qu'un salaire de misère ? Avec 1200 euros, en province et propriétaire, je m'estimerais dans la misère.
Les enseignants sont plus payés que ça. 
Ceci étant, j'étais surprise de ne pas être mieux payée qu'en étant aide-soignante. 
Sans doute l'effet des horaires classiques, week-end "libre", vacances et jours fériés. 

Mais aide-soignante ce n'est même pas niveau bac, c'est une année scolaire de formation pas trop violente, et là je dois faire appel à ma qualification bac+3, je suis plus exposée, responsable, pour un salaire légèrement moindre.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par JPhMM le Sam 13 Oct 2018 - 12:24
C'est une très bonne question, dita.
En revanche, je connais des gens qui vivent avec 800 euros par mois, je me garderai bien donc de leur dire que les salaires des enseignants sont des salaires de misère.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par mathmax le Sam 13 Oct 2018 - 12:31
@dita a écrit:Lorsque des retraités chouinent à la télé, ça me met en colère. Mais des accès de colère horribles.

heu

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Celadon le Sam 13 Oct 2018 - 13:12
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/03/12/20002-20180312ARTFIG00131-reforme-de-retraites-certains-fonctionnaires-pourraient-voir-leur-pension-diminuer.php
«Si la réforme menée par le gouvernement aboutit à une convergence des systèmes de retraite, ce qui est plus que souhaitable, prendre en compte les primes supposerait de cotiser a posteriori sur les primes perçues sur l'ensemble de la carrière», explique Agnès Verdier-Molinié. Pour cette dernière, deux options sont donc possibles: «soit ne pas verser de retraite sur les primes, soit racheter des droits à pensions sur ces primes, une partie étant financée par l'agent, une autre par l'État. L'écart est trop important pour que l'on ne tienne pas compte de ce point. Il convient de poser ces éléments factuels pour en faire bénéficier le débat public sur la future réforme», assure-t-elle.
XIII
Fidèle du forum

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par XIII le Sam 13 Oct 2018 - 14:10
"Le système par points par point, en réalité, permet de baisser chaque année le montant des points, la valeur des points et donc le niveau de pension..."Françaois Fillon devant un parterre de chefs d'entreprises.
https://twitter.com/fodordogne/status/1049258782868602882

Voilà tout est dit rien à ajouter.

La retraite par points c'est le travail sans fin...
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Balthazaard le Sam 13 Oct 2018 - 14:17
@Celadon a écrit:http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/03/12/20002-20180312ARTFIG00131-reforme-de-retraites-certains-fonctionnaires-pourraient-voir-leur-pension-diminuer.php
«Si la réforme menée par le gouvernement aboutit à une convergence des systèmes de retraite, ce qui est plus que souhaitable, prendre en compte les primes supposerait de cotiser a posteriori sur les primes perçues sur l'ensemble de la carrière», explique Agnès Verdier-Molinié. Pour cette dernière, deux options sont donc possibles: «soit ne pas verser de retraite sur les primes, soit racheter des droits à pensions sur ces primes, une partie étant financée par l'agent, une autre par l'État. L'écart est trop important pour que l'on ne tienne pas compte de ce point. Il convient de poser ces éléments factuels pour en faire bénéficier le débat public sur la future réforme», assure-t-elle.

j'ai bien l'impression qu'elle dit n'importe quoi (factuellement...car idéologiquement on est tous fixés sur ses élucubrations) sa haine de la fonction publique la mène à écrire des bêtises.
De toute façon ce qu'elle dit n'est pas destiné à être analysé mais a être avalé sans mâcher par des convaincus qui poussent, poussaient et pousseront (Cabrel) toujours des cris effarés devant les avantages monstrueux de la fonction publique.


Dernière édition par Balthazaard le Sam 13 Oct 2018 - 14:21, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: Enseignants, la misère à venir des retraites de l'éducation nationale.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum