Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
DesolationRow
Grand Maître

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par DesolationRow le Mar 16 Oct 2018 - 20:42
@Rendash a écrit:
@Rosanette a écrit:Bon après, ce genre de dichotomie a vécu, hormis le cas exceptionnel que constitue H4, Maylis de Kerangal est un auteur qu'on retrouve dans des descriptifs de lycées très bourges, à différents degrés.

(Un·e auteur·e :professeur·e: )

Et c'est vraiment très triste. Raison de plus pour imposer une liste, non ?

Rendash, si tu ne vivais pas au Venezuela je te demanderais en mariage.
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Ergo le Mar 16 Oct 2018 - 20:45
@Rendash a écrit:
Oui, mais lézélèves ne sont pas les mêmes ; et puis Kérangal et Minard c'est bien assez bon pour des mômes de banlieue, hein. Avec un peu de numérique et de compétence. Histoire que chacun reste à sa place : tu ne voudrais pas voir des gosses de cité en études supérieures, dis, non plus ? furieux
idee
On pourrait lancer une pétition pour obtenir des programmes bien distincts.

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par JPhMM le Mar 16 Oct 2018 - 20:50
@Ergo a écrit:
@Rendash a écrit:
Oui, mais lézélèves ne sont pas les mêmes ; et puis Kérangal et Minard c'est bien assez bon pour des mômes de banlieue, hein. Avec un peu de numérique et de compétence. Histoire que chacun reste à sa place : tu ne voudrais pas voir des gosses de cité en études supérieures, dis, non plus ? furieux
idee
On pourrait lancer une pétition pour obtenir des programmes bien distincts.  
Ce n'est pas un sujet tabou. Il faut envoyer un signal fort et définir aussi, par souci d'égalité réelle, des attendus de réussite bien distincts en fonction des CSP des parents des élèves qui fréquentent les établissements. professeur

Ah mais attends...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Écusette de Noireuil le Mar 16 Oct 2018 - 21:01
@nitescence a écrit:Une autre pétition qui convient peut-être mieux à vos arguments https://www.change.org/p/conseil-sup%C3%A9rieur-des-programmes-non-aux-%C5%93uvres-impos%C3%A9es-en-fran%C3%A7ais-au-lyc%C3%A9e?recruiter=149066290&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=undefined

Je signerai aussi celle là.

Pour ce qui me concerne même si je ne suis pas en accord avec tout ce qui est dit dans l'autre tribune, je trouve que cela vaut la peine de défendre sa liberté pédagogique. Chipoter ou caricaturer les arguments comme le font certains ici ne fait rien avancer. Pendant que nous sommes occupés à nous battre entre nous et à couper les cheveux en quatre, en haut lieu on décide à notre place. Déjà que le résultat d'une telle pétition sera sans doute sans effet...


_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Rosanette
Expert

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Rosanette le Mar 16 Oct 2018 - 21:02
@Rendash a écrit:
@Rosanette a écrit:Bon après, ce genre de dichotomie a vécu, hormis le cas exceptionnel que constitue H4, Maylis de Kerangal est un auteur qu'on retrouve dans des descriptifs de lycées très bourges, à différents degrés.

(Un·e auteur·e :professeur·e: )

Et c'est vraiment très triste. Raison de plus pour imposer une liste, non ?

Autrice de Dieu ! C'est comme les épaulettes, ça finira par revenir !

Je ne suis pas contre une liste au sein d'une dose de libre choix des enseignants ; de fait en choisissant les exemples foireux autour de Racine les personnes à l'initiative de cette pétition pouvait s'attendre à ce qu'on lui oppose des auteurs plus dépréciés parce que contemporains, tarte à la crème. Bon. Dans les faits les profs qui osent balancer du Maylis de Kerangal ou du Gaudé en classe n'oublient pas pour autant Racine et ne les mettent pas à égalité.
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Fires of Pompeii le Mar 16 Oct 2018 - 21:02
@Rosanette a écrit:
@Rendash a écrit:
@Rosanette a écrit:Bon après, ce genre de dichotomie a vécu, hormis le cas exceptionnel que constitue H4, Maylis de Kerangal est un auteur qu'on retrouve dans des descriptifs de lycées très bourges, à différents degrés.

(Un·e auteur·e :professeur·e: )

Et c'est vraiment très triste. Raison de plus pour imposer une liste, non ?

Autrice de Dieu ! C'est comme les épaulettes, ça finira par revenir !

Je ne suis pas contre une liste au sein d'une dose de libre choix des enseignants ; de fait en choisissant les exemples foireux autour de Racine les personnes à l'initiative de cette pétition pouvait s'attendre à ce qu'on lui oppose des auteurs plus dépréciés parce que contemporains, tarte à la crème. Bon. Dans les faits les profs qui osent balancer du Maylis de Kerangal ou du Gaudé en classe n'oublient pas pour autant Racine et ne les mettent pas à égalité.

Eux non mais les élèves font vite des raccourcis.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Provence le Mar 16 Oct 2018 - 21:07
@Écusette de Noireuil a écrit:

Pour ce qui me concerne même si je ne suis pas en accord avec tout ce qui est dit dans l'autre tribune, je trouve que cela vaut la peine de défendre sa liberté pédagogique. Chipoter ou caricaturer les arguments comme le font certains ici ne fait rien avancer. Pendant que nous sommes occupés à nous battre entre nous et à couper les cheveux en quatre, en haut lieu on décide à notre place. Déjà que le résultat d'une telle pétition sera sans doute sans effet...

Je ne trouve pas caricaturales les interventions des néo. En revanche, cette pétition l'est de bout en bout. Heureusement qu'on peut encore "chipoter" (curieux choix de terme d’ailleurs) et refuser de signer une pétition pareille...
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Écusette de Noireuil le Mar 16 Oct 2018 - 21:13
Rien ne vous y oblige. Contrairement à ce qui se passera si ces programmes sont entérinés.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Provence le Mar 16 Oct 2018 - 21:14
@Écusette de Noireuil a écrit:Rien ne vous y oblige. Contrairement à ce qui se passera si ces programmes sont entérinés.
Ces programmes peuvent m'obliger à signer une pétition?
avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par VinZT le Mar 16 Oct 2018 - 21:19
@Provence a écrit:
@Écusette de Noireuil a écrit:Rien ne vous y oblige. Contrairement à ce qui se passera si ces programmes sont entérinés.
Ces programmes peuvent m'obliger à signer une pétition?


_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
capucine42
Érudit

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par capucine42 le Mar 16 Oct 2018 - 21:24
Il y a pourtant des idées sacrément intéressantes dans cette pétition comme celle d'introduire un sujet d'invention numérique en terminale et en première...

J'aime être libre en première mais je n'aime pas constater l'appauvrissement des listes de bac, je ne suis pas tout à fait contre les 4 oeuvres imposées même si la charge de travail m'inquiète un peu. En fait je rejoins l'idée d'une liste de 20 livres mais il faut rester ferme et exigeant sur le nombre de livres à lire parmi cette liste. Huit pour tout le monde parmi des oeuvres classiques, ça me semble très bien.

_________________
Age des enfants
avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par VinZT le Mar 16 Oct 2018 - 21:25
Peux-tu expliquer au béotien que je suis ce qu'est un « sujet d'invention numérique » ?

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Rendash le Mar 16 Oct 2018 - 21:32
@Rosanette a écrit:
@Rendash a écrit:
@Rosanette a écrit:Bon après, ce genre de dichotomie a vécu, hormis le cas exceptionnel que constitue H4, Maylis de Kerangal est un auteur qu'on retrouve dans des descriptifs de lycées très bourges, à différents degrés.

(Un·e auteur·e :professeur·e: )

Et c'est vraiment très triste. Raison de plus pour imposer une liste, non ?

Autrice de Dieu ! C'est comme les épaulettes, ça finira par revenir !

Je ne suis pas contre une liste au sein d'une dose de libre choix des enseignants ; de fait en choisissant les exemples foireux autour de Racine les personnes à l'initiative de cette pétition pouvait s'attendre à ce qu'on lui oppose des auteurs plus dépréciés parce que contemporains, tarte à la crème. Bon. Dans les faits les profs qui osent balancer du Maylis de Kerangal ou du Gaudé en classe n'oublient pas pour autant Racine et ne les mettent pas à égalité.

Ha, pardon, mais je ne déprécie pas Kérangal ou l'autre tarte (edit : Minard. Gaudé, je m'en nuts, j'en ai aimé un ou deux, j'ai baillé en lisant les autres) parce que contemporaines, mais parce que je trouve ça vraiment super naze Razz


@capucine42 a écrit:Il y a pourtant des idées sacrément intéressantes dans cette pétition comme celle d'introduire un sujet d'invention numérique en terminale et en première...


C'est quoi, un "sujet d'invention numérique" ?

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
capucine42
Érudit

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par capucine42 le Mar 16 Oct 2018 - 21:38
Comment le saurais-je, je ne prépare déjà pas mes élèves au sujet d'invention, mais c'est un point de la pétition qui m'a beaucoup plu, réintroduire le sujet d'invention en Tale, et pourquoi pas de façon numérique? Vous ne l'avez pas lu?

_________________
Age des enfants
avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par VinZT le Mar 16 Oct 2018 - 21:39
« invente un nombre entre 1 et 10 » ?
« écris ce que tu veux, mais sous Oueurde » ?

Sérieusement, c'est quoi ?

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Babarette
Doyen

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Babarette le Mar 16 Oct 2018 - 22:00
J'imagine que c'est une rédaction qui se fait sur Office.
Me semble que les élèves doivent déjà rendre un support Word pour leur TPE, non ? Ca a changé depuis que je les ai passé ?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Fires of Pompeii le Mar 16 Oct 2018 - 22:08
Une épreuve "copier-coller depuis wiki", nommée "pastiche numérique collaboratif", ça aurait de la gueule non ?

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
acsyle
Niveau 7

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par acsyle le Mar 16 Oct 2018 - 22:19
@Oudemia a écrit:L'écriture inclusive m'horripile, première réaction.
Et en allant plus loin, le texte m'horripile aussi.

Pareil.
Je voulais signer mais une telle pornographie textuelle ça me refroidit complètement.
avatar
Miettes
Niveau 7

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Miettes le Mar 16 Oct 2018 - 22:37
J'imagine qu'un sujet d'invention numérique concerne la mise en œuvre de pratiques d'écriture numérique, tout simplement. Pour avoir quelque idée de ce qui se défend, de la part d'un écrivain web : voir là. Pas tout le temps d'accord avec François Bon , mais il se trouve que derrière des propositions (un peu trop) radicales, on peut trouver de quoi mettre en perspective l'enseignement de la littérature dans le secondaire. Et je suis comme lui convaincue de l'absolue nécessité d'enseigner l'écriture (ou de la faire pratiquer, si on postule qu'elle ne s'enseigne pas).

S'il y a bien une chose dont j'ai peur, avec ces œuvres imposées, c'est qu'on retombe sur un corpus d'auteurs hommes à 100%, et qu'on en vienne à se gargariser de la présence d'une autrice dans le corpus tous les dix ans, exactement comme avec le programme de terminale.

_________________
2016-2017, lettres au collège : 6e, 5e, 4e + AP 3e
2017-2018, professeure des écoles stagiaire : CM2
2018- ? , doctorat de lettres
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par pseudo-intello le Mar 16 Oct 2018 - 22:37
... et pis bon, même si sur néo, on se laisse aller à des coquilles, à un certain relâchement lexical parfois, c'est une chose. Le jour où on écrit un texte aussi sérieux qu'une pétition, on s'applique.

Quand une bande de pignoufs rédige, en se présentant comme profs de lettres, une pétition syntaxiquement chancelante, on comprend bien qu'il s'agit précisément du petit pourcentage de cuistres précisément grâce auxquels les réformes passent (vous savez, les 10% qui sont pro-réforme du collège, les trois clampins qui prônent la classe inversée, les deux gusses qui, etc.). Ils font partie des quelques incapables qui embrassent notre profession depuis que le concours ne vaut plus rien (c'est le cas depuis un moment, en lettres), et sont affublés de tous les défauts que nous reprochons à nos élèves : incapables d'argumenter avec rigueur, de soigner la syntaxe et la construction des phrases, et d'accéder à la littérature classique un peu ambitieuse (leur passage sur Phèdre ne trompera pas grand monde - c'est eux, en premier lieu, qui semblent les premiers rebutés par le XVIIe). J'avais entendu parler des profs de français qui n'aiment pas lire (il y en a, me dit-on, depuis que les concours n'attirent plus suffisamment de littéraires capables). D'ailleurs, leur lubie d'écrire avec des point témoigne de leur peu d'égard à l'endroit de la littérature classique, qui deviendrait immédiatement une langue morte et au rebut si les changements (à base de points médians) qu'ils appellent de leurs vœux étaient entérinés.

Ce n'est pas innocent, qu'à chaque fois qu'un gonze dénonce l'hégémonie de Racine ou Mme de Lafayette au profit de l'Ouverture et de la Diversité, il le fasse au profit d'auteurs du XX, voire du XXIieme siècle, à la prose, comme par hasard, de bien plus facile d'accès, ou, en tout cas, plus immédiatement accessible. Je n'ai jamais lu ni entendu : "sans dec, Nothomb, c'est surfait, vous préférez pas un Saint-Simon ?".


Dernière édition par pseudo-intello le Mar 16 Oct 2018 - 22:54, édité 1 fois
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par DesolationRow le Mar 16 Oct 2018 - 22:39
@capucine42 a écrit: Comment le saurais-je, je ne prépare déjà pas mes élèves au sujet d'invention, mais c'est un point de la pétition qui m'a beaucoup plu, réintroduire le sujet d'invention en Tale, et pourquoi pas de façon numérique? Vous ne l'avez pas lu?

Comment cela peut-il être une idée sacrément intéressante, si on ne sait même pas ce que cela peut être ? Razz Franchement, le n'importe quoi règne.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par DesolationRow le Mar 16 Oct 2018 - 22:41
@pseudo-intello a écrit:... et pis bon, même si sur néo, on se laisse aller à des coquilles, à un certain relâchement lexical parfois, c'est une chose. Le jour où on écrit un texte aussi sérieux qu'une pétition, on s'applique.

Quand une bande de pignoufs rédige, en se présentant comme profs de lettres, une pétition syntaxiquement chancelante, on comprend bien qu'il s'agit précisément du petit pourcentage de cuistres précisément grâce auxquels les réformes passent vous savez, les 10% qui sont pro-réforme du collège, les trois clampins qui prônent la classe inversée, les deux gusses qui, etc.). Ils font partie des quelques incapables qui embrassent notre profession depuis que le concours ne vaut plus rien (c'est le cas depuis un moment, en lettres), et sont affublés de tous les défauts que nous reprochons à nos élèves : incapables d'argumenter avec rigueur, de soigner la syntaxe et la construction des phrases, et d'accéder à la littérature classique un peu ambitieuse (leur passage sur Phèdre ne trompera pas grand monde - c'est eux, en premier lieu, qui semblent les premiers rebutés par le XVIIe). J'avais entendu parler des profs de français qui n'aiment pas lire (il y en a, me dit-on, depuis que les concours n'attirent plus suffisamment de littéraires capables). D'ailleurs, leur lubie d'écrire avec des point témoigne de leur peu d'égard à l'endroit de la littérature classique, qui deviendrait immédiatement une langue morte et au rebut si les changements (à base de points médians) qu'ils appellent de leurs vœux étaient entérinés.

Ce n'est pas innocent, qu'à chaque fois qu'un gonze dénonce l'hégémonie de Racine ou Mme de Lafayette au profit de l'Ouverture et de la Diversité, il le fasse au profit d'auteurs du XX, voire du XXIieme siècle, à la prose, comme par hasard, de bien plus facile d'accès, ou, en tout cas, plus immédiatement accessible. Je n'ai jamais lu ni entendu : "sans dec, Nothomb, c'est surfait, vous préférez pas un Saint-Simon ?".

avatar
capucine42
Érudit

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par capucine42 le Mar 16 Oct 2018 - 22:43
@DesolationRow a écrit:
@capucine42 a écrit: Comment le saurais-je, je ne prépare déjà pas mes élèves au sujet d'invention, mais c'est un point de la pétition qui m'a beaucoup plu, réintroduire le sujet d'invention en Tale, et pourquoi pas de façon numérique? Vous ne l'avez pas lu?

Comment cela peut-il être une idée sacrément intéressante, si on ne sait même pas ce que cela peut être ? Razz Franchement, le n'importe quoi règne.

C'était ironique évidemment.. Cette pétition que vous défendez est ridicule.

_________________
Age des enfants
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par DesolationRow le Mar 16 Oct 2018 - 22:44
Ah pardon si c'était de l'ironie. Mais franchement, où avez-vous lu que je défends cette pétition ? Razz Razz Razz
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Oudemia le Mar 16 Oct 2018 - 22:44
@Miettes a écrit:S'il y a bien une chose dont j'ai peur, avec ces œuvres imposées, c'est qu'on retombe sur un corpus d'auteurs hommes à 100%, et qu'on en vienne à se gargariser de la présence d'une autrice dans le corpus tous les dix ans, exactement comme avec le programme de terminale.

Sainte Parité ! Rolling Eyes
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Oudemia le Mar 16 Oct 2018 - 22:45
@DesolationRow a écrit:
@pseudo-intello a écrit:... et pis bon, même si sur néo, on se laisse aller à des coquilles, à un certain relâchement lexical parfois, c'est une chose. Le jour où on écrit un texte aussi sérieux qu'une pétition, on s'applique.

Quand une bande de pignoufs rédige, en se présentant comme profs de lettres, une pétition syntaxiquement chancelante, on comprend bien qu'il s'agit précisément du petit pourcentage de cuistres précisément grâce auxquels les réformes passent vous savez, les 10% qui sont pro-réforme du collège, les trois clampins qui prônent la classe inversée, les deux gusses qui, etc.). Ils font partie des quelques incapables qui embrassent notre profession depuis que le concours ne vaut plus rien (c'est le cas depuis un moment, en lettres), et sont affublés de tous les défauts que nous reprochons à nos élèves : incapables d'argumenter avec rigueur, de soigner la syntaxe et la construction des phrases, et d'accéder à la littérature classique un peu ambitieuse (leur passage sur Phèdre ne trompera pas grand monde - c'est eux, en premier lieu, qui semblent les premiers rebutés par le XVIIe). J'avais entendu parler des profs de français qui n'aiment pas lire (il y en a, me dit-on, depuis que les concours n'attirent plus suffisamment de littéraires capables). D'ailleurs, leur lubie d'écrire avec des point témoigne de leur peu d'égard à l'endroit de la littérature classique, qui deviendrait immédiatement une langue morte et au rebut si les changements (à base de points médians) qu'ils appellent de leurs vœux étaient entérinés.

Ce n'est pas innocent, qu'à chaque fois qu'un gonze dénonce l'hégémonie de Racine ou Mme de Lafayette au profit de l'Ouverture et de la Diversité, il le fasse au profit d'auteurs du XX, voire du XXIieme siècle, à la prose, comme par hasard, de bien plus facile d'accès, ou, en tout cas, plus immédiatement accessible. Je n'ai jamais lu ni entendu : "sans dec, Nothomb, c'est surfait, vous préférez pas un Saint-Simon ?".


Excellent Razz
Contenu sponsorisé

Re: Pétition contre les œuvres imposées et l'absence de liberté pédagogique dans les programmes de lettres

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum