Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par JPhMM le Mar 23 Oct 2018, 20:02
Enjoy !

Le 19 décembre 2016, la commission des finances du Sénat a demandé à la Cour des comptes de réaliser une enquête portant sur le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale, en application du 2° de l'article 58 de la loi organique relative aux lois de finances.

Si le recours aux contractuels constitue une nécessité fonctionnelle, l'éducation nationale n'étant pas, matériellement, en mesure de répondre à l'ensemble des besoins par le recrutement de titulaires, elle ne semble pas s'être dotée d'une véritable doctrine d'emploi, alors que la dépense afférente est estimée à 3,7 milliards d'euros.

Dans le prolongement des conclusions de cette enquête et de ses propres travaux, Gérard Longuet, rapporteur spécial des crédits de la mission « Enseignement scolaire », formule quatre propositions concrètes :

- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;

- renforcer le rôle de l'éducation nationale en matière de prescription d'aides individuelles en milieu scolaire, le cas échéant via la mise en place d'une procédure d'avis conforme, afin d'éviter d'éventuels excès ;

- mieux retracer les effectifs de non-titulaires et les dépenses afférentes au sein des documents budgétaires afin d'améliorer l'information du Parlement ;

- enfin, formaliser la procédure de recrutement des enseignants contractuels et en renforcer la formation initiale et continue.

https://www.senat.fr/notice-rapport/2017/r17-522-notice.html
https://www.senat.fr/rap/r17-522/r17-5221.pdf

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par ycombe le Mar 23 Oct 2018, 20:05
@JPhMM a écrit:Enjoy !

Le 19 décembre 2016, la commission des finances du Sénat a demandé à la Cour des comptes de réaliser une enquête portant sur le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale, en application du 2° de l'article 58 de la loi organique relative aux lois de finances.

Si le recours aux contractuels constitue une nécessité fonctionnelle, l'éducation nationale n'étant pas, matériellement, en mesure de répondre à l'ensemble des besoins par le recrutement de titulaires, elle ne semble pas s'être dotée d'une véritable doctrine d'emploi, alors que la dépense afférente est estimée à 3,7 milliards d'euros.

Dans le prolongement des conclusions de cette enquête et de ses propres travaux, Gérard Longuet, rapporteur spécial des crédits de la mission « Enseignement scolaire », formule quatre propositions concrètes :

- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;

- renforcer le rôle de l'éducation nationale en matière de prescription d'aides individuelles en milieu scolaire, le cas échéant via la mise en place d'une procédure d'avis conforme, afin d'éviter d'éventuels excès ;

- mieux retracer les effectifs de non-titulaires et les dépenses afférentes au sein des documents budgétaires afin d'améliorer l'information du Parlement ;

- enfin, formaliser la procédure de recrutement des enseignants contractuels et en renforcer la formation initiale et continue.

https://www.senat.fr/notice-rapport/2017/r17-522-notice.html
https://www.senat.fr/rap/r17-522/r17-5221.pdf
Aucun rapport avec les contractuels mais glisser une petite saloperie contre les enseignants dès qu'on peut fait toujours du bien.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par JPhMM le Mar 23 Oct 2018, 20:06
Évidemment.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Prezbo
Habitué du forum

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Prezbo le Mar 23 Oct 2018, 20:24
@ycombe a écrit:
Aucun rapport avec les contractuels mais glisser une petite saloperie contre les enseignants dès qu'on peut fait toujours du bien.

Mais si voyons : l'idée est qu'il n'y aurait pas besoin de contractuels si les enseignants acceptaient d'effectuer tous les remplacements et d'effectuer toutes les heures non pourvues en interne.

Et avec l'annualisation du temps de travail, il n'y aurait même pas besoin de payer des heures supplémentaires.
avatar
Pointàlaligne
Niveau 10

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Pointàlaligne le Mar 23 Oct 2018, 20:34
Cette histoire de remplacements en interne ! on ne nous laissera jamais tranquille avec ça.
avatar
Flaure
Niveau 8

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Flaure le Mar 23 Oct 2018, 20:45
Comme le note la Cour des comptes, « les remplaçants arrivaient souvent dans les établissements et se trouvaient face aux classes sans préparation, parfois sans maîtriser le programme ». Bien que tardive, une amorce de réponse a été apportée par le ministère de l’éducation nationale, l’article 12 du décret du 29 août 2016 précité prévoyant que « les agents contractuels régis par le présent décret bénéficient d’une formation d’adaptation à l’emploi selon leur parcours professionnel antérieur et, en tant que de besoin, d’un accompagnement par un tuteur ». 


À Toulouse ils font du 2 en 1.
Un pseudo entretien d'embauche (en groupe) et une pseudo formation avec une brochure d'accueil. 
Une petite journée pour boucler le tout.


Le tuteur, on s'est bien gardé de nous évoquer cette possibilité...


Dernière édition par Thalia de G le Mer 24 Oct 2018, 06:56, édité 1 fois (Raison : Suppression des retours à la ligne dans la citation)
Ramanujan974
Niveau 10

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ramanujan974 le Mer 24 Oct 2018, 05:07
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Mathador le Mer 24 Oct 2018, 05:40
@Ramanujan974 a écrit:Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

Ainsi que les arrêts maladie malmaisbien.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer)
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ponocrates le Mer 24 Oct 2018, 08:42
@Mathador a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

Ainsi que les arrêts maladie malmaisbien.
Une équation simple: enseignement = métier fémininisé= nombre important de congés maternités= grand intérêt à conserver le temps de vacances pour économiser en remplacements. Votre proposition ne sera acceptée que lorsque les congés maternités, en France, auront diminué - au train où vont les choses ce n'est plus impossible- où lorsque la proportion de contractuels - qui j'imagine n'ont pas de droits à congé maternité pour la plupart - sera majoritaire à l'éducation nationale et où, donc, la majorité des enseignantes titulaires aura passé l'âge de procréer.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Fenrir
Niveau 8

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Fenrir le Mer 24 Oct 2018, 08:50
@Ponocrates a écrit:
Une équation simple: enseignement = métier fémininisé= nombre important de congés maternités= grand intérêt à conserver le temps de vacances pour économiser en remplacements. Votre proposition ne sera acceptée que lorsque les congés maternités, en France, auront diminué - au train où vont les choses ce n'est plus impossible- où lorsque la proportion de contractuels - qui j'imagine n'ont pas de droits à congé maternité pour la plupart - sera majoritaire à l'éducation nationale et où, donc, la majorité des enseignantes titulaires aura passé l'âge de procréer.

Mais qu'est ce que c'est que cette clownerie, on n'est pas dans Zola non plus. Heureusement que les collègues contractuelles enceintes ont droit à leur congé maternité.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ponocrates le Mer 24 Oct 2018, 08:59
@Fenrir a écrit:
@Ponocrates a écrit:
Une équation simple: enseignement = métier fémininisé= nombre important de congés maternités= grand intérêt à conserver le temps de vacances pour économiser en remplacements. Votre proposition ne sera acceptée que lorsque les congés maternités, en France, auront diminué - au train où vont les choses ce n'est plus impossible- où lorsque la proportion de contractuels - qui j'imagine n'ont pas de droits à congé maternité pour la plupart - sera majoritaire à l'éducation nationale et où, donc, la majorité des enseignantes titulaires aura passé l'âge de procréer.

Mais qu'est ce que c'est que cette clownerie, on n'est pas dans Zola non plus. Heureusement que les collègues contractuelles enceintes ont droit à leur congé maternité.
Après six mois de service effectifs http://snalc.org/snalc2015/IMG/pdf/guide_contractuels_oct15-2.pdf

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Fenrir
Niveau 8

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Fenrir le Mer 24 Oct 2018, 09:10
Oui, enfin, je suis peut-être naïf, mais un enfant ne se fait pas par génération spontanée.

Le congé commence six semaines avant le terme, soit un mois et demi (avant c'est de l'arrêt maladie), donc à sept mois et demi à la louche. Donc les six mois non révolus pour une contractuelle enceinte ça ne doit pas arriver tous les quatre matins.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
angelxxx
Niveau 10

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par angelxxx le Mer 24 Oct 2018, 09:19
@Ramanujan974 a écrit:
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

5%
Je pense que le gouvernement sera comme les hyènes plus haut...
On devrait demander de revenir à un salaire qui tient compte de la hausse des prix et du gel de nos salaires. Il faudrait faire le calcul, mais c'est surement plus proche de 10% que des 5% ! Et encore...

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
Flaure
Niveau 8

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Flaure le Mer 24 Oct 2018, 09:20
@Fenrir a écrit:Oui, enfin, je suis peut-être naïf, mais un enfant ne se fait pas par génération spontanée.

Le congé commence six semaines avant le terme, soit un mois et demi (avant c'est de l'arrêt maladie), donc à sept mois et demi à la louche. Donc les  six mois non révolus pour une contractuelle enceinte ça ne doit pas arriver tous les quatre matins.
Ah ben il ne faut pas avoir 4 mois d'interruption, et les compteurs remis à 0 (avec un combo fin d'année scolaire +grandes vacances +début d'année scolaire) sinon tu as perdu. 
Ni déclarer ta grossesse à l'employeur je pense, si tu as signé pour 3 mois par exemple et que tu déclares ta grossesse, j'ai bien peur qu'ils ne te proposent pas d'enchaîner avec un autre contrat...
avatar
Miettes
Niveau 7

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Miettes le Mer 24 Oct 2018, 09:28
Tiens c'est marrant, devant un problème on s'attaque aux conséquences plutôt qu'aux causes ? Parce que face au problème du recours massif aux contractuel-les mal formé-es, j'aurais eu tendance à penser que la solution consistait dans l'ouverture de places aux concours, à l'amélioration des conditions de travail et à la revalorisation du salaire...


Dernière édition par Miettes le Mer 24 Oct 2018, 12:27, édité 1 fois

_________________
2016-2017, lettres au collège : 6e, 5e, 4e + AP 3e
2017-2018, professeure des écoles stagiaire : CM2
2018- ? , doctorat de lettres
avatar
Fenrir
Niveau 8

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Fenrir le Mer 24 Oct 2018, 09:34
@Flaure a écrit:Ah ben il ne faut pas avoir 4 mois d'interruption, et les compteurs remis à 0 (avec un combo fin d'année scolaire +grandes vacances +début d'année scolaire) sinon tu as perdu. 
Ni déclarer ta grossesse à l'employeur je pense, si tu as signé pour 3 mois par exemple et que tu déclares ta grossesse, j'ai bien peur qu'ils ne te proposent pas d'enchaîner avec un autre contrat...

Je concède que ma vision est peut-être biaisée par le fait que l'immense majorité des contractuelles de ma connaissance ont des contrats à l'année, quant elle de sont pas en CDI.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Balthazaard le Mer 24 Oct 2018, 10:24
@Miettes a écrit:Tiens c'est marrant, face à un problème on s'attaque aux conséquences plutôt qu'aux causes ? Parce que face au problème du recours massif aux contractuel-les mal formé-es, j'aurais eu tendance à penser que la solution consistait dans l'ouverture de places aux concours, à l'amélioration des conditions de travail et à la revalorisation du salaire...

Font-ils le plein?
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Balthazaard le Mer 24 Oct 2018, 10:27
@angelxxx a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

5%
Je pense que le gouvernement sera comme les hyènes plus haut...
On devrait demander de revenir à un salaire qui tient compte de la hausse des prix et du gel de nos salaires. Il faudrait faire le calcul, mais c'est surement plus proche de 10% que des 5% ! Et encore...

Pour 5%!!! Longuet va avoir un sourire jusqu'aux oreilles, je vous rappelle que les 1607 heures figurent dans le décret (vendu comme une avancée par nombre de syndicats). Si vous êtes prêt à cela , nous sommes bel et bien perdus. Notre temps libre est la seule chose qui compense la misère de notre condition.
Je préfère encore les 500 euros de Sarko.
PHLA
Niveau 6

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par PHLA le Mer 24 Oct 2018, 11:39
Pour ma part, ce que je trouve incroyable c'est que ce type abominable et cynique soit encore sénateur et se permette toujours de la ramener.

https://www.nouvelobs.com/politique/20110531.OBS4227/gerard-longuet-un-homme-que-la-justice-connait-bien.html
DerMax
Niveau 10

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par DerMax le Mer 24 Oct 2018, 11:47
En soit le recours aux contractuels est lié au manque de profs qui est lui même lié au métier. Il faut être honnête qui veut faire bac+5 spécialisé et un concours difficile/exigeant pour commencer avec un salaire aussi bas. On avancera les vacances, ouai c'est cool sauf que comme tu ne gagnes pas assez tu ne pars pas donc au final...
Les contractuels c'est une solution pour payer encore moins, d'ailleurs je ne vois pas ce qui gêne la cours des compte en ce sens. Après effectivement ils sont moins formés mais c'est lié aux conditions d'accès. Quand le métier recrutait à bac+3 il y avait plus de remplaçants dispo. Maintenant je vois chez nous, un collègue d'absent et on ne trouve personne.
Quant à l'annualisation...
avatar
Miettes
Niveau 7

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Miettes le Mer 24 Oct 2018, 12:28
@Balthazaard a écrit:
@Miettes a écrit:Tiens c'est marrant, face à un problème on s'attaque aux conséquences plutôt qu'aux causes ? Parce que face au problème du recours massif aux contractuel-les mal formé-es, j'aurais eu tendance à penser que la solution consistait dans l'ouverture de places aux concours, à l'amélioration des conditions de travail et à la revalorisation du salaire...

Font-ils le plein?

D'où la suite de la phrase.

_________________
2016-2017, lettres au collège : 6e, 5e, 4e + AP 3e
2017-2018, professeure des écoles stagiaire : CM2
2018- ? , doctorat de lettres
avatar
Ingeborg B.
Sage

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ingeborg B. le Mer 24 Oct 2018, 12:36
@Balthazaard a écrit:
@angelxxx a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

5%
Je pense que le gouvernement sera comme les hyènes plus haut...
On devrait demander de revenir à un salaire qui tient compte de la hausse des prix et du gel de nos salaires. Il faudrait faire le calcul, mais c'est surement plus proche de 10% que des 5% ! Et encore...

Pour 5%!!! Longuet va avoir un sourire jusqu'aux oreilles, je vous rappelle que les 1607 heures figurent dans le décret (vendu comme une avancée par nombre de syndicats). Si vous êtes prêt à cela , nous sommes bel et bien perdus. Notre temps libre est la seule chose qui compense la misère de notre condition.
Je préfère encore les 500 euros de Sarko.
Non
A- Les maxima de service hebdomadaires des enseignants exerçant dans les établissements publics du second degré

Le service d'enseignement est organisé dans le cadre de maxima de service d'enseignement hebdomadaires, qui demeurent inchangés (I de l'article 2 du décret n° 2014-940) :

- 15 heures pour les professeurs agrégés ;

- 18 heures pour les professeurs certifiés, les professeurs de lycée professionnel et les adjoints d'enseignement ;

- 20 heures dont 3 heures consacrées au développement de l'association sportive et à l'entraînement de ses membres pour les professeurs d'éducation physique et sportive et les chargés d'enseignement d'éducation physique et sportive ;

- 17 heures pour les professeurs agrégés en EPS dont 3 heures consacrées au développement de l'association sportive et à l'entraînement de ses membres ;

- 18 heures pour les professeurs d'enseignement général de collège (PEGC) enseignant les disciplines littéraires, scientifiques, technologiques et artistiques, 20 heures dont 3 heures consacrées au développement de l'association sportive et à l'entraînement de ses membres pour les PEGC enseignant l'éducation physique et sportive et 19 heures pour ceux assurant au moins neuf heures de service en éducation physique et sportive (article 1er du décret n° 2014-941 modifiant le décret n° 86-492 du 14 mars 1986 relatif au statut particulier des PEGC) ;

- 21 heures pour les enseignants du premier degré exerçant en enseignement adapté dans le second degré (dans les établissements régionaux d'enseignement adapté, dans les sections d'enseignement général et professionnel adapté des collèges et dans les unités localisées pour l'inclusion scolaire) ;

- Le service de documentation des professeurs documentalistes est organisé dans le cadre de maxima de service hebdomadaires également inchangés : un service d'information et documentation de 30 heures auxquelles s'ajoutent 6 heures consacrées aux relations avec l'extérieur.
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=87302
C'est bien pour cela, que le rapport propose sa modification. J'ajoute que certains chefs utilisent cette légende urbaine( crue aussi par certains collègues)  pour imposer des réunions ou autres et qu'ils se cassent le nez quand on leur oppose le décret...
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Balthazaard le Mer 24 Oct 2018, 13:36
On ne va pas relancer le débat. Le décret que tu cites fait référence dans son préambule à celui de 2000 (que je ne cite pas car je suis las de ces controverses) et celui de 2000 fait bien référence à 1607 heures, il n'y a pas de légende urbaine.
Aujourd'hui, en effet le décret de 2014 fait référence à des ors sur une base hebdomadaire, mais, tu le reconnais toi même, il suffit de le modifier pour retomber dans le cadre général des 1607 heures...Ce la ne mérite pas un "non" péremptoire.
Pour le coup des réunions, n’étant pas dans les heures d'enseignement, je suis moins sur que toi, j'aimerais voir une jurisprudence administrative, si tu en connais je serait très heureux d'être rassuré.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Balthazaard le Mer 24 Oct 2018, 13:44
@Miettes a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Miettes a écrit:Tiens c'est marrant, face à un problème on s'attaque aux conséquences plutôt qu'aux causes ? Parce que face au problème du recours massif aux contractuel-les mal formé-es, j'aurais eu tendance à penser que la solution consistait dans l'ouverture de places aux concours, à l'amélioration des conditions de travail et à la revalorisation du salaire...

Font-ils le plein?

D'où la suite de la phrase.

Oui mais ces choses-là, même importantes, ne suffiront pas. Même une revalorisation de 10%, soit moins de 200 euros, pour un débutant n'attirera pas grand monde à bac+5 (J'ai commencé avec capes+ dea info à 5000 balles (5000 NF quoi...) en 1985, avec ce diplôme, dans l'industrie j'étais, sur démarchage, donc sans chercher plus que ça engagé à 10000...)
Par contre on nous f....relativement la paix, Jospin + Allègre n'étaient pas passés par là, la chasse aux profs n'était pas encore ouverte et on était pas obligés de baisser les yeux quand on annonçait notre profession.
La dégradation du métier, voulue par les politiques (aux deux sens du mot), est telle qu'il est trop tard maintenant, ils semblent peut-être s'en apercevoir mais, le changement d'attitude serait tellement contraire à leur idées et leurs convictions que tout sera vain.
avatar
Pat B
Habitué du forum

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Pat B le Mer 24 Oct 2018, 13:59
@Ramanujan974 a écrit:
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

Heu... tu as compté ce que ça fait, 5% de ton salaire ? 100€ à peine (ça dépend des échelons, je sais).
Et donc, pour 100€ de plus par mois, tu serais d'accord pour qu'on t'impose de remplacer au pied levé les collègues absents, parce que des politiques auront décidé que sur une année, 18h de cours par semaine + préparation + correction + conseils de classe + réunions parents-profs, ça ne ferait pas 1607h selon eux, et qu'on doit encore, à la louche, disons une cinquantaine d'heures par an de concertation / entretien individuel avec les élèves / remplacements au pied levé / surveillance et correction d'examens/journée porte ouverte... ou toute autre tâche nécessitée par les besoins du service et décidée par le CDE.
Parce qu'en gros, c'est ça l'idée...
Contenu sponsorisé

Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum