Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pat B
Fidèle du forum

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Pat B le Mer 24 Oct 2018 - 13:59
@Ramanujan974 a écrit:
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

Heu... tu as compté ce que ça fait, 5% de ton salaire ? 100€ à peine (ça dépend des échelons, je sais).
Et donc, pour 100€ de plus par mois, tu serais d'accord pour qu'on t'impose de remplacer au pied levé les collègues absents, parce que des politiques auront décidé que sur une année, 18h de cours par semaine + préparation + correction + conseils de classe + réunions parents-profs, ça ne ferait pas 1607h selon eux, et qu'on doit encore, à la louche, disons une cinquantaine d'heures par an de concertation / entretien individuel avec les élèves / remplacements au pied levé / surveillance et correction d'examens/journée porte ouverte... ou toute autre tâche nécessitée par les besoins du service et décidée par le CDE.
Parce qu'en gros, c'est ça l'idée...
mathmax
mathmax
Érudit

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par mathmax le Mer 24 Oct 2018 - 14:05

Décret n° 2014-940 du 20 août 2014 a écrit: Dans le cadre de la réglementation applicable à l'ensemble des fonctionnaires en matière de temps de travail et dans celui de leurs statuts particuliers respectifs, les enseignants mentionnés à l'article 1er du présent décret sont tenus d'assurer, sur l'ensemble de l'année scolaire :  

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
celitian
celitian
Expert

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par celitian le Mer 24 Oct 2018 - 14:29
Pour l'annualisation, ce sont les collègues qui ont des élèves qui partent en stage qui sont avant tout visés. Les économies seraient énormes, pendant que nous avons une classe en stage, on nous en donne une autre, ce serait top pour l'EN.
Pat B
Pat B
Fidèle du forum

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Pat B le Mer 24 Oct 2018 - 14:37
@celitian a écrit:Pour l'annualisation, ce sont les collègues qui ont des élèves qui partent en stage qui sont avant tout visés. Les économies seraient énormes, pendant que nous avons une classe en stage, on nous en donne une autre, ce serait top pour l'EN.

Hum... Et à côté, on vous décharge totalement du suivi des stages alors ? (ah non ? Ils croient que ça ne prend pas de temps ?)
Cela dit, est-ce que ça concerne tant de profs que ça ? Vu que les élèves vont en majorité au lycée général... Et est-ce que tous les élèves sont en stage en même temps, d'ailleurs ? Non ? Alors vous donner une autre classe parait bien compliqué...
celitian
celitian
Expert

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par celitian le Mer 24 Oct 2018 - 14:51
Je te réponds en MP.
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 10

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ajonc35 le Mer 24 Oct 2018 - 15:20
@Pat B a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

Heu... tu as compté ce que ça fait, 5% de ton salaire ? 100€ à peine (ça dépend des échelons, je sais).
Et donc, pour 100€ de plus par mois, tu serais d'accord pour qu'on t'impose de remplacer au pied levé les collègues absents, parce que des politiques auront décidé que sur une année, 18h de cours par semaine + préparation + correction + conseils de classe + réunions parents-profs, ça ne ferait pas 1607h selon eux, et qu'on doit encore, à la louche, disons une cinquantaine d'heures par an de concertation / entretien individuel avec les élèves / remplacements au pied levé / surveillance et correction d'examens/journée porte ouverte... ou toute autre tâche nécessitée par les besoins du service et décidée par le CDE.
Parce qu'en gros, c'est ça l'idée...
Ai-je bien compris à travers ton listing? On compte ce qu'on ne fait pas, mais pas ce qu'on fait. Les gouvernements successifs ont toujours compter ce que les enseignants ne faisaient pas et pas ce qu'ils faisaient. il faut leur dire que : "quand ils ne font pas, c'est qu'ils font - le plus souvent- autre chose". Or la charge de travail ne cesse de grandir et c'est même parfois au détriment de notre coeur de métier: transmettre.
Depuis quelques années : suivi des élèves en difficulté avec tiers temps, sans tiers temps, devoirs adaptés soit sur le fond soit sur la forme, il faut aussi discuter avec les AVS (c'est intéressant mais chronophage), l'accompagnement personnalisé, etc... Les PP se coltinent parfois les parents (Et quand ils sont séparés l'un puis l'autre voire en plus le tuteur, par exemple la grand-mère), l'éducateur ou les éducateurs, la MDPH et tout autre personne qui suit le jeune ( j'ai vu une "réunion" avec le PP et 4 autres personnes mais j'ai pu aussi voir une PP qui s'arrachait les cheveux car sur 15 jours elle avait 4 rencontres pour le même élève). ( vous pouvez continuer la liste car je ne suis plus PP)
Je précise que je n'ai rien contre toutes ces nouvelles missions, mais il faut une reconnaissance de ce que nous faisons.
ycombe
ycombe
Modérateur

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par ycombe le Mer 24 Oct 2018 - 15:58
@angelxxx a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
- modifier le décret de 2014 relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré afin d'en annualiser le temps de travail ;
Je suis pour, en échange de 5% d'augmentation de salaire. Ou du triplement de l'ISOE.
Et de la possibilité de m'opposer à tout ce qui me fait perdre des heures de cours (sortie, réunion)
Et aussi, si un jour férié tombe pendant les vacances, que je puisse le récupérer.

5% Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 558662839
Je pense que le gouvernement sera comme les hyènes plus haut...
On devrait demander de revenir à un salaire qui tient compte de la hausse des prix et du gel de nos salaires. Il faudrait faire le calcul, mais c'est surement plus proche de 10% que des 5% ! Et encore...
Tu veux dire, plus proche des 50 % ?

Ce diagramme est de @Luigi_B, et il ne va que de l'an 1998 à 2013. Si tu va de 1983 à 2018, c'est bien pire.
Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 20131130_pointdindiceFP
Source: https://www.laviemoderne.net/humeurs/75-colere-rentree

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Mathador le Mer 24 Oct 2018 - 16:08
@Pat B a écrit:Et donc, pour 100€ de plus par mois, tu serais d'accord pour qu'on t'impose de remplacer au pied levé les collègues absents, parce que des politiques auront décidé que sur une année, 18h de cours par semaine + préparation + correction + conseils de classe + réunions parents-profs, ça ne ferait pas 1607h selon eux, et qu'on doit encore, à la louche, disons une cinquantaine d'heures par an de concertation / entretien individuel avec les élèves / remplacements au pied levé / surveillance et correction d'examens/journée porte ouverte... ou toute autre tâche nécessitée par les besoins du service et décidée par le CDE.

Si on compte en heures de travail réelles, ce ne serait pas à l'administration de décider mais à la pointeuse. Et au passage, cela impliquerait que l'horrible arnaque qu'est le mode actuel de calcul des HSA ferait plouf, ce qui aurait de fâcheuses conséquences pour le porte-monnaie des rectorats.

(mais je reste contre tout changement du mode de détermination des ORS)

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
Ramanujan974
Habitué du forum

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ramanujan974 le Mer 24 Oct 2018 - 16:31
@Pat B a écrit:Et donc, pour 100€ de plus par mois, tu serais d'accord pour qu'on t'impose de remplacer au pied levé les collègues absents, parce que des politiques auront décidé que sur une année, 18h de cours par semaine + préparation + correction + conseils de classe + réunions parents-profs, ça ne ferait pas 1607h selon eux, et qu'on doit encore, à la louche, disons une cinquantaine d'heures par an de concertation / entretien individuel avec les élèves / remplacements au pied levé / surveillance et correction d'examens/journée porte ouverte... ou toute autre tâche nécessitée par les besoins du service et décidée par le CDE.

Je ne pensais pas aux 1607h. Pour moi, l'annualisation veut dire que si le 11 novembre est un mardi, je dois rattraper les cours manqués.
Cela nécessite aussi que l'on soit clair sur le temps de travail "invisible" : 18h de cours par semaine + préparation + correction = plus de 40h. On te dit le lundi de remplacer 2h ton collègue absent le mercredi, ça compte comme 5 ou 6h de travail.
Après, mon calcul est biaisé par ma situation (agrégé à la Réunion) : 5% veut dire 250 € par mois
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Sage

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ingeborg B. le Mer 24 Oct 2018 - 16:46
@Balthazaard a écrit:On ne va pas relancer le débat. Le décret que tu cites fait référence dans son préambule à celui de 2000 (que je ne cite pas car je suis las de ces controverses) et celui de 2000 fait bien référence à 1607 heures, il n'y a pas de légende urbaine.
Aujourd'hui, en effet le décret de 2014 fait référence à des ors sur une base hebdomadaire, mais, tu le reconnais toi même, il suffit de le modifier pour retomber dans le cadre général des 1607 heures...Ce la ne mérite pas un "non" péremptoire.
Pour le coup des réunions, n’étant pas dans les heures d'enseignement, je suis moins sur que toi, j'aimerais voir une jurisprudence administrative, si tu en connais je serait très heureux d'être rassuré.
Nous avons un statut dérogatoire aux 1607 heures qui sont la base du statut de la focntion publique. Le statut de 2014 confirme cela. Il faudrait donc bien le modifier pour remettr en cause ce statut dérogatoire qui a toujours servi de base a la défintion d'ORS hebdomadaires.
Pour les réunions, toute réunion en dehors de celles qui sont obligatoires (comme les réunions parents-profs liées à l'ISOE) et du rattrapage d'un jour férié, elles ne peuvent être imposées, sauf s'il y a ordre de mission.
avatar
mgb35
Niveau 9

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par mgb35 le Mer 24 Oct 2018 - 17:01
Y a t il un pays dans le monde où les ORS des enseignants ne sont pas basées sur le nombre d'heures de présence devant élèves mais sur un nombre d'heure de présence dans l'établissement ? Je suis sur que non...
Alors faut arrêter avec les 1607h. S'ils veulent qu'on bosse plus ils changeront les ORS c'est tout.
C'est usant ces querelles de syndicats.
avatar
Cath
Bon génie

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Cath le Mer 24 Oct 2018 - 17:36
@Ingeborg B. a écrit:
@Balthazaard a écrit:On ne va pas relancer le débat. Le décret que tu cites fait référence dans son préambule à celui de 2000 (que je ne cite pas car je suis las de ces controverses) et celui de 2000 fait bien référence à 1607 heures, il n'y a pas de légende urbaine.
Aujourd'hui, en effet le décret de 2014 fait référence à des ors sur une base hebdomadaire, mais, tu le reconnais toi même, il suffit de le modifier pour retomber dans le cadre général des 1607 heures...Ce la ne mérite pas un "non" péremptoire.
Pour le coup des réunions, n’étant pas dans les heures d'enseignement, je suis moins sur que toi, j'aimerais voir une jurisprudence administrative, si tu en connais je serait très heureux d'être rassuré.
Nous avons un statut dérogatoire aux 1607  heures qui sont la  base du statut de la focntion publique. Le statut de 2014 confirme cela. Il faudrait donc bien le modifier pour remettr en cause ce statut dérogatoire qui a toujours servi de base a la défintion d'ORS hebdomadaires.
Pour les réunions, toute réunion en dehors de celles qui sont obligatoires (comme les réunions parents-profs liées à l'ISOE) et du rattrapage d'un jour férié, elles ne peuvent être  imposées, sauf s'il y a ordre de mission.

Heu ? On ne rattrape pas les jours fériés.
Jenny
Jenny
Modérateur

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Jenny le Mer 24 Oct 2018 - 17:41
@Cath a écrit:Heu ? On ne rattrape pas les jours fériés.

Le lundi de pentecôte.
ycombe
ycombe
Modérateur

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par ycombe le Mer 24 Oct 2018 - 18:18
@Ramanujan974 a écrit:
Je ne pensais pas aux 1607h. Pour moi, l'annualisation veut dire que si le 11 novembre est un mardi, je dois rattraper les cours manqués.
Un jour férié est compté comme travaillé s'il est précédé ou suivi d'un jour effectivement travaillé (et s'il tombe un jour de travail).

La règle est appliqué aux administratifs et atos de l'EN. C'est pour cette raison que souvent, les établissements ferment le 12 juillet. S'ils travaillaient jusqu'au 13, il faudrait décompter les heures du 14.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Sage

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ingeborg B. le Ven 26 Oct 2018 - 12:35
@Cath a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Balthazaard a écrit:On ne va pas relancer le débat. Le décret que tu cites fait référence dans son préambule à celui de 2000 (que je ne cite pas car je suis las de ces controverses) et celui de 2000 fait bien référence à 1607 heures, il n'y a pas de légende urbaine.
Aujourd'hui, en effet le décret de 2014 fait référence à des ors sur une base hebdomadaire, mais, tu le reconnais toi même, il suffit de le modifier pour retomber dans le cadre général des 1607 heures...Ce la ne mérite pas un "non" péremptoire.
Pour le coup des réunions, n’étant pas dans les heures d'enseignement, je suis moins sur que toi, j'aimerais voir une jurisprudence administrative, si tu en connais je serait très heureux d'être rassuré.
Nous avons un statut dérogatoire aux 1607  heures qui sont la  base du statut de la focntion publique. Le statut de 2014 confirme cela. Il faudrait donc bien le modifier pour remettr en cause ce statut dérogatoire qui a toujours servi de base a la défintion d'ORS hebdomadaires.
Pour les réunions, toute réunion en dehors de celles qui sont obligatoires (comme les réunions parents-profs liées à l'ISOE) et du rattrapage d'un jour férié, elles ne peuvent être  imposées, sauf s'il y a ordre de mission.

Heu ? On ne rattrape pas les jours fériés.
Je parlais du lundi de Pentecôte qui s'est transformé en rattrapage d'un jour férié dans les textes...
mathmax
mathmax
Érudit

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par mathmax le Ven 26 Oct 2018 - 12:47
@ycombe a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
Je ne pensais pas aux 1607h. Pour moi, l'annualisation veut dire que si le 11 novembre est un mardi, je dois rattraper les cours manqués.
Un jour férié est compté comme travaillé s'il est précédé ou suivi d'un jour effectivement travaillé (et s'il tombe un jour de travail).

La règle est appliqué aux administratifs et atos de l'EN. C'est pour cette raison que souvent, les établissements ferment le 12 juillet. S'ils travaillaient jusqu'au 13, il faudrait décompter les heures du 14.

Moi je pensais encore autre chose : dans le privé si un jour férié tombait pendant mes congés payés, j'avais un jour de congé à rattraper.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Kagome
Kagome
Niveau 10

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Kagome le Ven 26 Oct 2018 - 14:00
@mgb35 a écrit:Y a t il un pays dans le monde où les ORS des enseignants ne sont pas basées sur le nombre d'heures de présence devant élèves mais sur un nombre d'heure de présence dans l'établissement ?
Australie il me semble, à confirmer, mes collègues reviennent à la fin du mois Wink

_________________
Makenaï Zettaï
avatar
mgb35
Niveau 9

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par mgb35 le Ven 26 Oct 2018 - 14:13
Donc il y a des semaines où ils font 15 h de cours et d'autres 25 selon les réunions et les copies qu'ils ont à corrigé ? Les élèves ne savent pas si le prof viendra faire classe ou pas ?
Eleven
Eleven
Neoprof expérimenté

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Eleven le Ven 26 Oct 2018 - 16:46
A votre avis, j'entends deux versions : plus de contractuels dans les années à venir car ils "coûtent" moins cher ? Ou moins de contractuels car les professeurs titulaires feront plus d'heures ?

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
2019-2020 : Reconversion ! Smile
avatar
User20827
Niveau 8

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par User20827 le Ven 26 Oct 2018 - 16:51
@Eleven a écrit:A votre avis, j'entends deux versions : plus de contractuels dans les années à venir car ils "coûtent" moins cher ? Ou moins de contractuels car les professeurs titulaires feront plus d'heures ?
Je dirais que ça peut être les deux. 
Pénurie de candidats aux concours donc on presse la ressource restante et on augmente et structure les apports extérieurs avec les contractuels (pour avoir un enseignant devant chaque classe). 
Ce qui a l'air d'être de plus en plus dur à faire. 

Ils en sont à faire des contrats longs dans les zones les plus critiques pour avoir quelques billes.
avatar
Bouboule
Grand sage

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Bouboule le Ven 26 Oct 2018 - 17:11
@Eleven a écrit:A votre avis, j'entends deux versions : plus de contractuels dans les années à venir car ils "coûtent" moins cher ? Ou moins de contractuels car les professeurs titulaires feront plus d'heures ?

J'avais plutôt l'impression que les HSA coûtaient moins cher (moins de cotisation) mais je me trompe peut-être, n'étant pas trop au fait des rémunérations des contractuels.
avatar
User20827
Niveau 8

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par User20827 le Ven 26 Oct 2018 - 17:14
1463,46€ net pour octobre pour moi. 
Pour 18,08h

J'ai l'impression qu'ils n'auront pas assez avec les enseignants titulaires et qu'ils sont en train de prendre les contractuels non comme une ressource d'appoint mais une ressource parallèle, une autre source, appelée à être pérennisée. 
C'est une vision qui ressort du rapport.
avatar
Ramanujan974
Habitué du forum

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Ramanujan974 le Ven 26 Oct 2018 - 17:18
Flaure a écrit:1463,46€ net pour octobre pour moi. 
Pour 18,08h

C'est sûr que c'est rentable pour l'Etat.
Les gens comme moi sont un gouffre financier.
Eleven
Eleven
Neoprof expérimenté

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Eleven le Ven 26 Oct 2018 - 17:21
Flaure a écrit:1463,46€ net pour octobre pour moi. 
Pour 18,08h

J'ai l'impression qu'ils n'auront pas assez avec les enseignants titulaires et qu'ils sont en train de prendre les contractuels non comme une ressource d'appoint mais une ressource parallèle, une autre source, appelée à être pérennisée. 
C'est une vision qui ressort du rapport.

Oui, même salaire pour moi environ @Flaure.
"Appelée à être pérennisée" mais sans la "sécurité de l'emploi" donc plus du tout de concours dans l'avenir ?

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
2019-2020 : Reconversion ! Smile
avatar
User20827
Niveau 8

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par User20827 le Ven 26 Oct 2018 - 17:30
@Ramanujan974 a écrit:
Flaure a écrit:1463,46€ net pour octobre pour moi. 
Pour 18,08h

C'est sûr que c'est rentable pour l'Etat.
Les gens comme moi sont un gouffre financier.
Mais non formés, potentiellement non qualifiés, et cela implique une lourde gestion au long de l'année. 
Ceci dit, oui, pour le salaire, celui d'un titulaire semble meilleur. Et encore heureux.

Le contractuel ne sacrifie pas autant à la mobilité que le titulaire également. 
Ils concluent dans le rapport que ce sont deux statuts à maintenir, certains personnels n'ayant pas vocation à devenir titulaires. 
Les contractuels peuvent néanmoins (et sont encouragés à, ils aiment qu'on le leur dise à l'entretien) chercher une titularisation.

Beaucoup voient en étant contractuels si l'emploi leur convient, en étant actifs, pas en observation. Et donc ils remplissent un vide, tout bénef' pour l'institution.
Kagome
Kagome
Niveau 10

Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale - Page 2 Empty Re: Rapport du Sénat : Le recours aux personnels contractuels dans l'éducation nationale

par Kagome le Ven 26 Oct 2018 - 18:10
@mgb35 a écrit:Donc il y a des semaines où ils font 15 h de cours et d'autres 25 selon les réunions et les copies qu'ils ont à corrigé ? Les élèves ne savent pas si le prof viendra faire classe ou pas ?
Dans l'école avec laquelle nous avons un jumelage voici le fonctionnement (qui peut varier selon les écoles en fait).

Ils doivent être dans l'établissement de 8H30 à 16H30, ils ont un emploi du temps de cours par jour fixe (entre 2h et 6h et pendant leurs trous, à eux de se démerder pour :
- faire du tutorat
- remplacer au pied levé un collège absent prévu ou pas. A 8h le matin, tu découvres en arrivant si tu remplaces kkun pendant un de tes trous de la journée. Le collègue doit laisser le plan du cours et ce qui est à faire.
- réunion et autres occupations dont correction de copies.
- surveiller la cour (il y a un planning, tous les profs sont de yard duty toutes les semaines selon une rotation du poste : passage piéton ou cour collège ou cour lycée etc.)

Je vous laisse en déduire la longue liste de points négatifs.

En positif, ils peuvent prendre des jours off quand ils veulent (mental health day, personal day etc.). Ils ont un grand bureau par département avec plein de fournitures / étagères / photocopieur (et gars de l'informatique qui vient te dépanner hyper rapidos où chaque prof a son grand bureau/étagère jusqu'au plafond). Et des formations aux premiers secours régulièrement. Et des team building day régulièrement aussi. Et ils sont payé le double de nous. Le salaire du prof de base Australien a doublé depuis 10 ans quand le gouvernement s'est rendu compte que 1. pénurie 2. la profession n'attirait que de "mauvais" candidats pas qualifié ou assez solide disciplinairement parlant.

_________________
Makenaï Zettaï
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum