Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Will.T le 2018-10-24, 09:38
Gurvan Le Guellec a écrit:87% de réussite ? Non : 47% si l'on prend en compte les seuls résultats aux épreuves terminales.
Tout le monde ou presque obtient son brevet ? Oui... mais grâce au contrôle continu ! Les 87.1% de collégiens lauréats de la session 2018, (dont 64.5% avec mention) cachent une réalité un peu plus inquiétante. Soit un taux de réussite aux épreuves finales du brevet de tout juste 47% ! C’est ce que révèle ce mercredi 24 octobre  la toute dernière étude du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco), cette instance poil à gratter que le ministre Jean-Michel Blanquer a décidé – hélas – de supprimer.

Dans son "Panorama des inégalités scolaires d’origine territoriale dans les collèges d’Ile-de-France", le Cnesco est allé chercher un indicateur fiable du niveau des élèves en fin de 3e. Il a donc collationné les résultats bruts du brevet – que tout le monde connaît, et qui prennent en compte le contrôle continu à 50% – et ceux, jamais publiés, de l’examen à proprement parler, composé d’un oral et de quatre épreuves de maths, de français, de sciences et d’histoire-géo.
► lire l'article ◄
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par ycombe le 2018-10-24, 09:43
Les études CEDRE de la DPE du ministère donnent le même genre de résultat. De mémoire, environ un élève sur 2 n'atteint pas un niveau début de 5e en 3e en mathématiques. C'est mieux en HG et pour le français je ne sais plus.

Pour s'en rendre compte, il faut lire le descriptif des niveaux et comparer aux programmes, ce n'est jamais explicitement écrit.

Edit: c'est ce qui me fait dire que la loi Jospin est un échec total. D'après le ministère, dans les année 1980 et alors qu'il y avait une orientation en fin de 5e, 80% des élèves seulement entraient en 4e. Comme il y avait une orientation, on peut présumer qu'ils avaient -à peu près- le niveau pour y suivre.

Aujourd'hui on prend tout le monde en 4e/3e, et au final 50% d'entre eux n'a pas le niveau. On a donc, par cette réforme, fait chuter le niveau des 30% les plus faibles qui entraient en 4e auparavant (et pourri les classes pour tout le monde).


Dernière édition par ycombe le 2018-10-24, 09:48, édité 1 fois

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Oonnay
Habitué du forum

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Oonnay le 2018-10-24, 09:45
Cassons tous les thermomètres et la fièvre passera inaperçue… jusqu'au jour de la mort !

_________________
Si tout va bien... :
Je vous quitte dans :
avatar
Mouton
Niveau 2

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Mouton le 2018-10-24, 09:54
Il serait intéressant d'avoir une évolution dans le temps de ce résultat...
Parce que c'est pas bien nouveau, il y avait eu un article du même ordre il y a 3-4 ans : "2/3 des élèves n'ont pas la moyenne au brevet de maths".
Le contrôle continu au brevet ça a au moins 30 ans, était-ce déjà comme ça à l'époque?

Enfin, au moins maintenant, c'est public, il n'y a pas que les profs qui sont au courant (et qui se font "sermonner" derrière : "nos élèves réussissent plutôt bien les épreuves finales, mais c'est sur le contrôle continu qu'on est en dessous de la moyenne nationale")
Ramanujan974
Niveau 10

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Ramanujan974 le 2018-10-24, 11:18
@ycombe a écrit:De mémoire, environ un élève sur 2 n'atteint pas un niveau début de 5e en 3e en mathématiques.

On peut même dire : en maths, 1 élève sur 2 n'a pas un niveau début de 5e en entrant en 2de.
Ca se vérifie facilement chez moi.
avatar
sylvie57
Habitué du forum

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par sylvie57 le 2018-10-24, 11:29
@Mouton a écrit:Il serait intéressant d'avoir une évolution dans le temps de ce résultat...
Parce que c'est pas bien nouveau, il y avait eu un article du même ordre il y a 3-4 ans : "2/3 des élèves n'ont pas la moyenne au brevet de maths".
Le contrôle continu au brevet ça a au moins 30 ans, était-ce déjà comme ça à l'époque?

Enfin, au moins maintenant, c'est public, il n'y a pas que les profs qui sont au courant (et qui se font "sermonner" derrière : "nos élèves réussissent plutôt bien les épreuves finales, mais c'est sur le contrôle continu qu'on est en dessous de la moyenne nationale")


J'ai 41 ans et pour moi le brevet n'avait que trois épreuves terminales (HG, Francais et Maths). Le contrôle continu est plus récent .

EDIT : je viens d'aller sur Wiki....a et il semble que lors de mes épreuves du Brevet, il y avait un contrôle continu ainsi qu'une option obligatoire
Je n'en ai aucun souvenir !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dipl%C3%B4me_national_du_brevet
Extrait
En 1985 est organisée la première édition du diplôme national du brevet des collèges. Il comporte deux séries : collège et professionnelle. Le diplôme est attribué sur la base de notes obtenues à un examen et des résultats acquis en cours de quatrième et troisième. L’examen comporte trois épreuves écrites 80 points chacune : français, mathématiques, histoire-géographie. Pour le contrôle continu, il est tenu compte, pour la série collège, des matières suivantes : langue vivante 1, sciences physiques, sciences naturelles, éducation physique et sportive, éducation artistique, technologie ou éducation manuelle et technique et une option obligatoire pour un total de 200 points4.

En 1987, le diplôme national du brevet comporte trois séries : collège, technologique et professionnelle. L’examen est composé des mêmes épreuves, et au contrôle continu sont pris en compte en plus le français et les mathématiques et chaque discipline a le même nombre de points.


Dernière édition par sylvie57 le 2018-10-24, 11:40, édité 2 fois
Cath
Bon génie

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Cath le 2018-10-24, 11:35
Moi 10 de plus et il n'y avait aucune épreuve terminale.
kaktus65
Niveau 5

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par kaktus65 le 2018-10-24, 11:45
I ne s'agit pas véritablement d'un contrôle continu qui avait le "mérite" de s'appuyer sur des moyennes chiffrées ! Il s'agit d'une évaluation par compétences où tout le monde rivalise de bisounourseries sous l'oeil bienveillant du principal ! Bref, on met ce que l'on veut, en arrondissant systématiquement au-dessus.

Il faut savoir qu'il n'y a que 4 notes : 5/20 10/20 16/20 et 20/20, vous remarquerez, pas de 0/20 ...
Donc si un élève se retrouve avec 11/20, il aura ... 16/20 !
Les matières artistiques + EPS ayant autant de poids que maths / français / hist-géo, on imagine très rapidement la stupidité du système.

Quant à l'oral, vaste fumisterie puisqu'on est obligé de mettre au moins 50/100 sous peine de voir débouler les parents (une note interne de mon collège, loin d'être unique).
Des notes démentielles, beaucoup de notes supérieures à 80/100 même pour quelque chose de moyen.

Cela étant, ma classe avait 9,5/20 de moyenne en maths sur l'année et ... 9,5/20 au DNB (et là je pourrai en dire des tartines mais mon message avait été censuré sur ce site à l'époque, étant moi-même correcteur depuis X années) ! Donc je peux être satisfait de ma notation malgré les multiples "oh mais vous notez sévère Monsieur".
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Thalia de G le 2018-10-24, 12:02
Parenthèse ouverte
@kaktus65 a écrit: (et là je pourrai en dire des tartines mais mon message avait été censuré sur ce site à l'époque, étant moi-même correcteur depuis X années)
Rétablissons la vérité si tu le veux bien.
Ton message avait été corbeillé parce que tu fournissais un barème très détaillé http://www.neoprofs.org/t118745p100-brevet-maths-mtropole-juin-2018#4483730, alors que j'avais posté un message de mise en garde http://www.neoprofs.org/t118745p75-brevet-maths-mtropole-juin-2018#4483694

Parenthèse fermée.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par RogerMartin le 2018-10-24, 12:05
@Cath a écrit:Moi 10 de plus et il n'y avait aucune épreuve terminale.

Idem, j'étais la première génération "sans", celle de la réforme Haby. Ceux qui le rataient au contrôle continu pouvaient le passer l'année suivante. Je ne vois pas que cela nous ait empêché de faire quelques études.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Thalia de G le 2018-10-24, 12:12
J'ai passé le BEPC (brevet d'études du premier cycle du second degré) en 1970 Tous les candidats ne réussissaient pas cet examen, le contrôle continu n'existait pas. Et franchement, perdre 2 points sur 20 pour l'orthographe d'usage d'un mot rare, je l'avais trouvé saumâtre.

Pour en revenir au sujet, il faut bien reconnaître que le contrôle continu biaise les résultats, parfois en la défaveur de certains établissements. Le dernier cde que j'ai connu nous a priés de faire un petit effort dans l'évaluation de nos élèves.


Dernière édition par Thalia de G le 2018-10-24, 12:15, édité 1 fois

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le 2018-10-24, 12:15
J'ai eu mon brevet du premier coup, en 2003, mais j'ai quand même redoublé ma 3e. Comme on avait un brevet blanc en 4e et deux en 3e, j'ai passé le brevet 6 fois Razz

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Furby
Niveau 7

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Furby le 2018-10-24, 12:15
Et on ne se fait pas d'illusion : ce sera pareil avec la réforme du bac dans deux ans. Le contrôle continu permettra un taux de réussite de 98 %. Mais c'est le but, donc pourquoi s'inquiéter ?
avatar
Prezbo
Habitué du forum

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Prezbo le 2018-10-24, 12:38
@Ramanujan974 a écrit:
@ycombe a écrit:De mémoire, environ un élève sur 2 n'atteint pas un niveau début de 5e en 3e en mathématiques.

On peut même dire : en maths, 1 élève sur 2 n'a pas un niveau début de 5e en entrant en 2de.
Ca se vérifie facilement chez moi.

+1.

Ycombes, tu aurais une référence pour les études CEDRE et notamment le rapport entre les différents "niveaux" des élèves et le programme ? Ca serait, pour moi, assez éclairant.

@Furby a écrit:Et on ne se fait pas d'illusion : ce sera pareil avec la réforme du bac dans deux ans. Le contrôle continu permettra un taux de réussite de 98 %. Mais c'est le but, donc pourquoi s'inquiéter ?

C'est tellement évident...On va alourdir de façon délirante l'organisation du bac et le travail des correcteurs, pour aboutir à un diplôme qui sera donné à tous ceux qui seront restés a peu près jusqu'au bout sans tout casser...
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Fesseur Pro le 2018-10-24, 12:43
@RogerMartin a écrit:
@Cath a écrit:Moi 10 de plus et il n'y avait aucune épreuve terminale.

Idem, j'étais la première génération "sans", celle de la réforme Haby. Ceux qui le rataient au contrôle continu pouvaient le passer l'année suivante. Je ne vois pas que cela nous ait empêché de faire quelques études.
Tout pareil.
Pas d'exam avant le bac.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par JPhMM le 2018-10-24, 12:46
@Prezbo a écrit:
@Furby a écrit:Et on ne se fait pas d'illusion : ce sera pareil avec la réforme du bac dans deux ans. Le contrôle continu permettra un taux de réussite de 98 %. Mais c'est le but, donc pourquoi s'inquiéter ?

C'est tellement évident...On va alourdir de façon délirante l'organisation du bac et le travail des correcteurs, pour aboutir à un diplôme qui sera donné à tous ceux qui seront restés a peu près jusqu'au bout sans tout casser...
D'accord avec Furby et orbi... euh Furby et Prezbo, pardon.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Toumim
Niveau 5

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Toumim le 2018-10-24, 13:59
Gurvan Le Guellec a écrit: Ce qui témoigne, au choix, du peu d’implication des élèves dans cet examen sans enjeu ou de la schizophrénie des enseignants, capables de noter sèchement des copies anonymes, tout en surnotant leurs propres élèves tout au long de l’année.

   

Je n'ai jamais eu autant la sensation de distribuer les points à la volée que cette année ! La barémisation attribuant des points à des éléments sur lesquels j'ai hurlé face aux 3e toute l'année. (Sans oublier les points "bonus" pour valoriser)
avatar
Mouton
Niveau 2

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Mouton le 2018-10-24, 14:06
Alors allons-y pour commenter ce...  je trouve pas de mots!
Ça me permettra de revenir un peu sur quelques caricatures concernant les établissement qui évaluent seulement par compétences... Situation loin d'être parfaite dans le mien, d'ailleurs.

@kaktus65 a écrit:I ne s'agit pas véritablement d'un contrôle continu qui avait le "mérite" de s'appuyer sur des moyennes chiffrées ! Il s'agit d'une évaluation par compétences où tout le monde rivalise de bisounourseries sous l'oeil bienveillant du principal !
C'est marrant, j'ai fait les calculs avec les résultats de nos 3eme de l'an dernier. Sur les seules épreuves finales, on serait à 54% de réussite. Presque comme les collèges favorisés de Paris! (ce que mon collège est assez loin d'être).
Avec le contrôle continu? Péniblement 75%. Pour des élèves qui n'ont eu aucune sacro-sainte note sur 20. Elle est où la bisournouserie, j'ai du mal à voir?


Il faut savoir qu'il n'y a que 4 notes : 5/20 10/20 16/20 et 20/20, vous remarquerez, pas de 0/20 ...
Considérer que, sur l'ensemble du cycle 4, un élève a forcément produit des choses qui lui permettent de prétendre à 80 points sur 800 (ce qui fait 2/20, d'ailleurs) à l'examen est très loin de me choquer. Pour des élèves qui, de toute façon n'ont pas le diplôme à la fin. Désolé, mais un élève qui ne PRODUIT RIEN pendant 3 ans, ça n'existe pas.


Donc si un élève se retrouve avec 11/20, il aura ... 16/20 !
Les matières artistiques + EPS ayant autant de poids que maths / français / hist-géo, on imagine très rapidement la stupidité du système.
Dans un logiciel a peu près correctement paramétré, les matières ayant beaucoup d'heures auront plus d'évaluation... et donc compteront plus! On peux aussi repasser manuellement sur les élèves pour lesquels ce serait aberrant. Bref, prendre 5 minutes pour se poser les bonnes questions avec son adjoint quoi...
Et puis franchement, mettre des notes pour faire des moyennes puis les convertir en compétences puis ensuite les reconvertir en points... C'est d'une logique implacable.


Quant à l'oral, vaste fumisterie puisqu'on est obligé de mettre au moins 50/100 sous peine de voir débouler les parents (une note interne de mon collège, loin d'être unique).
Des notes démentielles, beaucoup de notes supérieures à 80/100 même pour quelque chose de moyen.
J'ai TOUJOURS mis les notes que je voulais à l'oral (y compris HDA). Et elles sont loin d'être démentielles dans mon établissement. Prendre votre cas personnel pour caricaturer le boulot que font les autres, c'est assez énervant.
Il n'est quand même pas compliqué de dire à un chef "voilà nos notes, elles sont non négociables", puis de vérifier ensuite que ce sont bien celles qui apparaissent à la fin de l'année!
kaktus65
Niveau 5

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par kaktus65 le 2018-10-24, 14:32
@Thalia : je n'ai donné aucun barême  Neutral , juste dit qu'on mettait tous les points sauf 1 et que dans mon centre de correction, c'était souvent la loi du "tout ou rien" et souvent tout d'ailleurs. C'est cela la vérité, mais bon, je peux comprendre que cela puisse gêner certaines personnes.

@Mouton : : pour le calcul des compétences, beaucoup sont multi-disciplinaires, il n'y a aucune histoire de quantité d'évaluations !! Si vous faites cela, vous êtes en tort car je rappelle que les coefficients par matière sont strictement interdits depuis un certain nombre d'années, cela vaut également pour les compétences où chaque professeur met une croix dans la catégorie la mieux adaptée, en effet selon ses évaluations, mais une croix de techno vaut une croix de français !!

dixit Mouton : C'est marrant, j'ai fait les calculs avec les résultats de nos 3eme de l'an dernier. Sur les seules épreuves finales, on serait à 54% de réussite. Presque comme les collèges favorisés de Paris! (ce que mon collège est assez loin d'être).
Avec le contrôle continu? Péniblement 75%. Pour des élèves qui n'ont eu aucune sacro-sainte note sur 20. Elle est où la bisournouserie, j'ai du mal à voir?

Ce qui prouve que tu n'es pas du tout représentatif de la moyenne nationale, énervant en effet de considérer que ton cas personnel reflète le cas général   . Moi je suis en plein dedans avec 98% et respectivement 56% de réussite (avec 10% en + à chaque fois à la louche).


Donnons les moyennes par matières, grand oral y compris et je te garantis que les surprises ne seraient pas finies. !!
On nous a juste dit que les résultats en Français étaient très faibles (largement sous 10/20), ceux de Maths légèrement sous 10 /20 et ceux d'HG autour de 11/20 sans plus de précisions. Avec ces 3 matières, on n'est pas à 47% ...
kaktus65
Niveau 5

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par kaktus65 le 2018-10-24, 14:36
@JPhMM a écrit:
@Prezbo a écrit:
@Furby a écrit:Et on ne se fait pas d'illusion : ce sera pareil avec la réforme du bac dans deux ans. Le contrôle continu permettra un taux de réussite de 98 %. Mais c'est le but, donc pourquoi s'inquiéter ?

C'est tellement évident...On va alourdir de façon délirante l'organisation du bac et le travail des correcteurs, pour aboutir à un diplôme qui sera donné à tous ceux qui seront restés a peu près jusqu'au bout sans tout casser...
D'accord avec Furby et orbi... euh Furby et Prezbo, pardon.


Bah oui, c'est le cas du DNB. Et attendez le fameux grand oral ...
avatar
Mouton
Niveau 2

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Mouton le 2018-10-24, 15:12
@kaktus65 a écrit:
@Mouton : : pour le calcul des compétences, beaucoup sont multi-disciplinaires, il n'y a aucune histoire de quantité d'évaluations !! Si vous faites cela, vous êtes en tort car je rappelle que les coefficients par matière sont strictement interdits depuis un certain nombre d'années, cela vaut également pour les compétences où chaque professeur met une croix dans la catégorie la mieux adaptée, en effet selon ses évaluations, mais une croix de techno vaut une croix de français !!
Nous sommes dans le deuxième cas! A chaque évaluation, la croix va dans la catégorie voulue. Ensuite le logiciel fait une "moyenne" pour situer l'élève globalement dans le niveau de réussite correspondant. Et c'est à ce stade qu'une discussion en équipe pour paramétrer le logiciel est importante.
Donc encore heureux qu'une évaluation en techno vaut une évaluation en français! (même si il est sain de discuter quand même en amont de qui fait quoi - je suis d'accord que le "les gamins répondent en français donc je peux évaluer leurs compétences linguistiques alors que je suis prof de maths" n'a aucun sens). Comme dans ses domaines de "prédilection" le français va plus souvent évaluer que la techno, il va donc compter plus. Sans avoir à s'embêter avec des coefficients.
Et je tiens à rappeler que, si je ne m'abuse, dans l'ancien calcul, la moyenne de techno comptait autant que la moyenne de français...


Ce qui prouve que tu n'es pas du tout représentatif de la moyenne nationale, énervant en effet de considérer que ton cas personnel reflète le cas général   .
Je ne prétends pas être représentatif, je dis simplement qu'annoncer que le contrôle continu est une vaste fumisterie évaluée à la louche par des bisounours surnotant des élèves qui vont forcément se planter en 2nde est un MENSONGE. Je ne connais pas la proportion des établissements dans lequel c'est le cas, et au vu de l'étude de la CNESCO ils sont probablement nombreux.
Mais j'estime très important de rappeler qu'il existe des établissements dans lesquels le contrôle continu est encore un peu surveillé et a un minimum de sens.
C'est donc une question de choix et de volonté politique au sein des établissements. Donc encore un des rares trucs dans lesquels les profs ont une responsabilité. Parce que faire plier un chef, c'est possible.


Dernière édition par Mouton le 2018-10-24, 15:18, édité 1 fois
avatar
Marcelle Duchamp
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Marcelle Duchamp le 2018-10-24, 15:17
J’ai l’impression que ces (foutues) compétences c’est fait à la louche. Quand je compare avec ma sœur jumelle, prof de la même discipline que moi, et comment ça se passe dans nos 2 établissements, on n’aurait pas du tout les mêmes résultats finaux.
avatar
Honchamp
Expert

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Honchamp le 2018-10-24, 17:16
@Mouton a écrit:
Dans un logiciel a peu près correctement paramétré, les matières ayant beaucoup d'heures auront plus d'évaluation... et donc compteront plus!

Pas chez nous.
Chacun rentre ce qu'il veut dans Pronote.
Certains peu : globalement les profs d'HG. On ne se bat pas. Si on est "écrasés" par les autres matières, tant pis. En 3ème, domaine 5, je ne rentre que 2 évaluations : devoir de fin d'année, et 2ème DNB blanc.

Mais les collègues d'EPS et d'arts plastiques mettent des choses dans le domaine 5. Ce sont eux qui déterminent le domaine 5 pour l'élève.
Perso, je m'en fiche.
Mais il ne faut pas penser que cela donne une idée correcte du niveau de l'élève.

Les gens qui suivent ça et qui ne sont pas dans l'idéologie des compétences ont compris depuis belle lurette que les 8 domaines de compétences servent à gonfler les résultats.

Dans mon collège, en revanche, l'oral n'est pas trop gonflé.

C'est drôlement bien que cette étude sorte. J'espère que la presse va s'en emparer. Voeu pieux...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
Honchamp
Expert

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Honchamp le 2018-10-24, 17:20
@Mouton a écrit:
Nous sommes dans le deuxième cas! A chaque évaluation, la croix va dans la catégorie voulue. Ensuite le logiciel fait une "moyenne" pour situer l'élève globalement dans le niveau de réussite correspondant.

Mais une évaluation des compétences comme pour le DNB ne doit pas faire une moyenne!
Moyenne pour des connaissances, OK. On voit si globalement l'élève a des connaissances sûres.

Mais pour les savoir-faire, c'est idiot !
Soit à la fin de l'année, l'élève sait faire, ou pas ! Faire des moyennes avec des savoir-faire ????????
Quand on passe le permis de conduire, c'est sur un moment précis ! On ne prend pas en compte les démarrages en côte ratés 6 mois avant !

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
KrixL
Niveau 2

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par KrixL le 2018-10-24, 17:28
Dans mon établissement, les notes d'HDA étaient remontées par notre ancien CDE. Il m'avait aussi remonté les notes de vie scolaire lorsqu'elles étaient en place et il a aussi enlevé les 0 de mes collègues d'EPS en 3è, alors que ces notes avaient été validées par leur IPR. En outre, les élèves dont on savait qu'ils n'auraient jamais le DNB n'y étaient tout simplement pas inscrits afin de ne pas baisser les résultats de l'établissement, ils passaient le CFG à la place.
Contenu sponsorisé

Re: Pourquoi les vrais chiffres du brevet des collèges sont-ils inquiétants ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum