Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cath
Bon génie

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Cath le Jeu 1 Nov 2018 - 14:32
@Eleven a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Manu7 a écrit:Je confirme ensuite que le système  (dans mon académie c'est très rare que les contractuels soient passés devant un IPR) laisse passer des personnes manifestement incompétentes. Il y a aussi des cas où les CV sont douteux voire faux.

Du coup, qui fait le recrutement ?

Il y a environ 4 ans, j'ai été recrutée juste en envoyant mes diplômes : Licence et Master MEEF. Il n'y avait pas d'entretien avec IPR. Mais j'ai été inspectée dès la première année et c'est une bonne chose.
Aujourd'hui, les personnes qui veulent devenir contractuels ont obligatoirement un entretien avec un IPR (il me semble).


"De mon temps", il suffisait de remplir un dossier de candidature, il était validé par le président de l'université et on l'envoyait au rectorat et voilà tout. Et pas d'inspection.
avatar
scot69
Neoprof expérimenté

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par scot69 le Jeu 1 Nov 2018 - 14:34
Je ne sais pas si c'est un coup de chance ou si notre PA a du flair lors du recrutement, mais à une seule exception près (dont j'avais parlé il y a plus d'un an sur un autre fil), les maître aux avec qui je bosse cette année sont vraiment extra. Des jeunes collègues sérieux, motivés, curieux, imaginatifs qui savent néanmoins se remettre en question. Ils sont beaucoup dans l'échange, n'hésitent pas à nous demander des conseils et on partage volontiers nos créations avec eux. C'est comme ça depuis 2 ou 3 ans et c'est super agréable. Ils contribuent très largement à la bonne ambiance de la salle des profs. Des gens de tout âge et tout horizon.

Il y a une quinzaine de maître aux dans mon lycée, surtout en maths (aucun titulaire dans cette matière).

Et en plus, pour 5 d'entre eux, ils ont une qualité primordiale: ils sont super mignons!!!!! (important pour travailler dans de bonnes conditions)
Bouboule
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Bouboule le Jeu 1 Nov 2018 - 14:56
Je n'ai pas la vision des contractuels en collège mais les contractuels en physique-chimie que j'ai vus en 1S et TS n'avaient clairement pas le niveau, et je me demande bien comment ils pourraient l'avoir (sauf cas particulier d'une très solide formation initiale que beaucoup de reçus au capes n'ont plus). Et ça ne va pas s'arranger avec le futur programme.
Ce n'est pas une question de gestion de classe ni de sérieux (même si parfois ce n'était pas sérieux) mais simplement de compétences théoriques et techniques (et bi-disciplinaires en plus) : c'est le sujet initial du fil, ils ne sont pas formés.

Je suis par exemple toujours surpris qu'on ne sorte pas le TZR de son remplacement en collège (quand ce n'est pas un poste à l'année) pour le mettre sur le poste nécessitant plus de compétences disciplinaires et placer le contractuel dans une situation plus facile sur le plan du contenu. Je précise que je parle de cas où le TZR est d'accord (et où parfois, comble de l'ironie, ces deux collègues se croisent le matin sur la route, chacun dans un sens pour rejoindre son poste). On pourra toujours m'objecter qu'on préfère ne perturber que les élèves d'un seul établissement, ce que je comprends parfaitement mais lorsqu'il y a une énorme différence d'enjeu, ça ne me paraît pas raisonnable.
jésus
Habitué du forum

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par jésus le Jeu 1 Nov 2018 - 15:25
Ouais, là c'est un cas qui devient de plus en plus courant, mais encore une fois, il y a bien quelqu'un qui a laissé la possibilité à ce contractuel d'être accepté sur ce poste. Qui a décidé des règles de recrutement?

En philo, quand j'ai enseigné j'avais un master philo, de la prépa agrég, une admissibilité dans ma besace, et par la suite des années d'expérience d'enseignant.
Après, je me suis retrouvé en lettres en lycée, mais en m'y mettant, ce n'était pas la honte non plus. je gérais.
Il faut distinguer compétences de base dans la matière enseignée et compétence pédagogique. Avoir des compétences pédagogiques aide tout de même à gérer une matière qui n'est pas sa matière d'origine.
avatar
DaphNenya
Niveau 9

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par DaphNenya le Jeu 1 Nov 2018 - 15:38
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:
- Les contractuels [...] sont souvent peu intégrés dans les salles des professeurs.


Mais comment savez-vous que tel de vos collègues est contractuel plutôt que TZR, quand il s'agit de gens de passage ?
Pour ma part, je ne le sais pour mes collègues que lorsqu'ils viennent me voir pour une info mut' ou bulletin de paie, mais ce n'est pas vraiment le genre de choses qui alimente nos conversations quotidiennes.

Ils demandent, tout simplement. J'ai été contractuelle 18 ans, le nombre de fois où on m'a demandé mon statut avant mon nom... J'ai arrêté de compter.



Sinon, je suis restée contractuelle si longtemps par choix, j'étais célibataire sans enfants et le statut me convenait bien, ce sont des collègues qui m'ont convaincue de passer le concours l'an dernier, d'autant que je ne suis plus célibataire et que mon conjoint ne travaille pas, les fins de mois devenaient trop dures.

J'ai été recrutée il y a longtemps, sans aucun entretien, juste en envoyant une lettre de motivation et mes photocopies de diplômes au rectorat. J'ai eu beaucoup de chance pour mon premier remplacement, la collègue que je remplaçais (grossesse difficile, arrêtée au bout de 3 ou 4 mois) m'a aidée et cela valait toutes les formations du monde, même si ce n'était pas son rôle.

J'ai lu dans ce fil qu'on disait que les contractuels avaient le choix de leur nomination, ça n'est pas mon cas, on m'a toujours imposé des établissements, pas proposé et je n'ai jamais refusé un poste.

En 18 ans j'ai été inspectée 4 fois, dont une fois pour le CDI, une fois l'an dernier et une fois l'année d'avant... et ai eu 2 formations (public désigné, les autres c'est moi qui les ai demandées) en tout destinées aux personnels non titulaires dont une l'an dernier, sur comment créer une séquence... No comment.

J'ai la chance d'être sociable et de m'intégrer rapidement, en plus j'ai un prénom original donc on général on se souvient de moi (un collègue nouvellement arrivé dans l'établissement cette année me disait "oui, mais toi tu es là depuis des années", et bien non, ce n'est que la deuxième année et je ne faisais que 9 heures dans ce lycée l'an dernier), je vais facilement vers les autres et aime travailler en binôme ou en petit groupe, ça par contre c'est plus compliqué pour pas mal de collègues qui en général préfèrent se la jouer un peu plus "perso".

Bref, je raconte ma vie, mais j'ai rencontré et rencontre encore beaucoup de contractuels et la plupart sont des gens consciencieux qui font leur travail sérieusement pour que les élèves progressent, réfléchissent, se cultivent. Certes, il y a des brebis galeuses, comme partout (chez les titulaires aussi), il est clair que le statut de contractuel est vraiment bâtard et que trop d'entre nous (une partie de moi sera toujours contractuelle, je pense) / eux sont jetés dans la fosse aux lions sans aucune formation.
Il faudrait vraiment que les contractuels soient davantage accompagnés et formés.

_________________
On her finger was Nenya, the ring wrought of mithril, that bore a single white stone flickering like a frosty star.

JRR Tolkien
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Manu7 le Jeu 1 Nov 2018 - 15:44
Au sujet de la pénurie de profs de maths, il y a plusieurs facteurs :

En premier, nous sommes d'accord pour estimer qu'on se lance dans le projet de devenir prof quand on est lycéen, donc c'était un projet sur 5 ans avec un recrutement niveau licence. Dans les années 97-98-99, le nombre de poste a été très largement diminué : 2400-1200-800 pour donner des ordres de grandeur, le nombre est resté à 800 depuis ces années-là. Dans ces années il y avait entre 10 000 et 15 000 candidats !!! Ensuite, ces candidats se sont orientés vers d'autres métiers de la fonction publique, dans l'informatique, les assurances, etc... Donc on a cassé toute une génération qui voulait devenir prof de math. Ceux qui étaient au lycée dans ces année-là ont bien vu qu'avec des taux de réussite au CAPES inférieurs à 15% le CAPES de math qui recrutait au niveau licence était encore plus compliqué que la première année de médecine !!!
Comment s'engager dans ce projet dans ces conditions, et dans les années 2000 on a vu le nombre d'étudiants en licence de math s'effondrer.

En second, on a élevé le niveau du CAPES au Master c'est à dire au niveau ingénieur, si bien que dans la filière scientifique le métier de professeur n'est plus vraiment attirant au niveau du salaire.

De toute manière on ne pouvait pas avoir pendant 10 ans 10 000 candidats pour 800 postes, si bien qu'avec ces deux facteurs nous sommes arrivés à 700 candidats pour 800 postes à pourvoir. Bien entendu il y a aussi un troisième facteur qui est commun à toutes les disciplines : la profession attire de moins en moins car elle est de plus en plus dénigrée...
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par RogerMartin le Jeu 1 Nov 2018 - 16:28
Il y a pénurie en maths (et aussi en anglais) parce qu'avec de bonnes connaissances dans ces deux domaines on peut trouver aisément du travail en dehors de l'enseignement, qui n'attire plus. Métier déconsidéré, paie minable, et, pour ceux plus au fait de ce qui se passe dans l'EN : attrait des luminaires de la culture occidentale que sont les ESPE et des mutations à Pétaouchenoque. Pour beaucoup de mes bons étudiants venant de milieux peu aisés, traditionnel vivier des candidats pour les concours, le secondaire public a été un tunnel d'ennui dans des établissements bordélisés, ils n'ont pas du tout envie d'y remettre les pieds.

Il y a une vingtaine d'années, presque tous les anglicistes auxquels j'enseignais à la fac aspiraient par dessus-tout à réussir capes ou agrég.
Même ceux qui n'avaient pas le niveau "pour" espéraient ce débouché -- mais ils n'y arrivaient pas, les concours étaient trop élevés. Aujourd'hui, je n'ai pratiquement plus un seul étudiant qui veuille passer les concours pour enseigner, et surtout très peu parmi les bons souhaitent enseigner dans le secondaire. Je vois parfois des étudiants avec des niveaux lamentables réussir le capes. Petite pensée pour leurs futurs élèves.
À Paris intra-muros, là où il y avait quand j'étais étudiante des amphis bondés pour les cours d'agrég d'anglais dans les trois facs du centre (Paris III, Paris IV, Paris VII), eh bien aujourd'hui chacune de ces facs n'a il me semble un seul groupe de TD d'agrégatifs, donc des effectifs bien moindres.

Et moi aussi, j'ai changé de discours : je ne cite plus systématiquement l'enseignement secondaire comme débouché quand je cherche à "vendre" nos formations.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
alanne
Fidèle du forum

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par alanne le Jeu 1 Nov 2018 - 16:32
@RogeMartin J'adore , " un tunnel d'ennui dans des établissements bordélisés"

_________________
Wait and see
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Mathador le Jeu 1 Nov 2018 - 16:52
@Bouboule a écrit:Je suis par exemple toujours surpris qu'on ne sorte pas le TZR de son remplacement en collège (quand ce n'est pas un poste à l'année) pour le mettre sur le poste nécessitant plus de compétences disciplinaires et placer le contractuel dans une situation plus facile sur le plan du contenu. Je précise que je parle de cas où le TZR est d'accord (et où parfois, comble de l'ironie, ces deux collègues se croisent le matin sur la route, chacun dans un sens pour rejoindre son poste). On pourra toujours m'objecter qu'on préfère ne perturber que les élèves d'un seul établissement, ce que je comprends parfaitement mais lorsqu'il y a une énorme différence d'enjeu, ça ne me paraît pas raisonnable.

J'ai déjà vu cela se faire, pour un remplacement long (+ de 3 mois) en maths en lycée avec une Terminale S.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
Sallustius
Niveau 5

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Sallustius le Jeu 1 Nov 2018 - 17:29
Mais comment savez-vous que tel de vos collègues est contractuel plutôt que TZR, quand il s'agit de gens de passage ?

C'est très simple ici : le principal et/ou le nouveau collègue arrivent paniqués pour qu'on file des cours clé en main et qu'on les forme en urgence car ils ne sont jamais entrés dans une classe. Nous avons, dans mon collège, très peu de contractuels déjà expérimentés et autonomes devant la classe. ça fait double (voire triple l'année où un collègue c'est trouvé seul avec deux contractuels inexpérimentés) boulot pour l'équipe, le tout sans rémunération ni même merci de plus haut. Nous n'avons que très très peu de contractuels expérimentés : ils trouvent des postes plus près de "la grande ville".
avatar
folevaluna
Niveau 6

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par folevaluna le Jeu 1 Nov 2018 - 17:46
@DaphNenya a écrit:
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:
- Les contractuels [...] sont souvent peu intégrés dans les salles des professeurs.


Mais comment savez-vous que tel de vos collègues est contractuel plutôt que TZR, quand il s'agit de gens de passage ?
Pour ma part, je ne le sais pour mes collègues que lorsqu'ils viennent me voir pour une info mut' ou bulletin de paie, mais ce n'est pas vraiment le genre de choses qui alimente nos conversations quotidiennes.

Ils demandent, tout simplement. J'ai été contractuelle 18 ans, le nombre de fois où on m'a demandé mon statut avant mon nom... J'ai arrêté de compter.



Sinon, je suis restée contractuelle si longtemps par choix, j'étais célibataire sans enfants et le statut me convenait bien, ce sont des collègues qui m'ont convaincue de passer le concours l'an dernier, d'autant que je ne suis plus célibataire et que mon conjoint ne travaille pas, les fins de mois devenaient trop dures.

J'ai été recrutée il y a longtemps, sans aucun entretien, juste en envoyant une lettre de motivation et mes photocopies de diplômes au rectorat. J'ai eu beaucoup de chance pour mon premier remplacement, la collègue que je remplaçais (grossesse difficile, arrêtée au bout de 3 ou 4 mois) m'a aidée et cela valait toutes les formations du monde, même si ce n'était pas son rôle.

J'ai lu dans ce fil qu'on disait que les contractuels avaient le choix de leur nomination, ça n'est pas mon cas, on m'a toujours imposé des établissements, pas proposé et je n'ai jamais refusé un poste.

En 18 ans j'ai été inspectée 4 fois, dont une fois pour le CDI, une fois l'an dernier et une fois l'année d'avant... et ai eu 2 formations (public désigné, les autres c'est moi qui les ai demandées) en tout destinées aux personnels non titulaires dont une l'an dernier, sur comment créer une séquence... No comment.

J'ai la chance d'être sociable et de m'intégrer rapidement, en plus j'ai un prénom original donc on général on se souvient de moi (un collègue nouvellement arrivé dans l'établissement cette année me disait "oui, mais toi tu es là depuis des années", et bien non, ce n'est que la deuxième année et je ne faisais que 9 heures dans ce lycée l'an dernier), je vais facilement vers les autres et aime travailler en binôme ou en petit groupe, ça par contre c'est plus compliqué pour pas mal de collègues qui en général préfèrent se la jouer un peu plus "perso".

Bref, je raconte ma vie, mais j'ai rencontré et rencontre encore beaucoup de contractuels et la plupart sont des gens consciencieux qui font leur travail sérieusement pour que les élèves progressent, réfléchissent, se cultivent. Certes, il y a des brebis galeuses, comme partout (chez les titulaires aussi), il est clair que le statut de contractuel est vraiment bâtard et que trop d'entre nous (une partie de moi sera toujours contractuelle, je pense) / eux sont jetés dans la fosse aux lions sans aucune formation.
Il faudrait vraiment que les contractuels soient davantage accompagnés et formés.




J'ajouterai que certaines académies ( Amiens en l'occurrence) accompagnent et forment de mieux en mieux les contractuels depuis quelques années .
avatar
Utopique
Niveau 5

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Utopique le Jeu 1 Nov 2018 - 18:07
Pardon @Balthazaard, à mon sens les affirmations du genre "le niveau et la sélection (des concours) baisse partout" manque d'esprit scientifique en raison de la généralisation qu'elle contient. Je ne suis pas en mesure de juger si les concours sont pour la plupart de moins en moins sélectifs. J'ai pris connaissance des matières qui manquent de candidats au Capes, dont les mathématiques ou le français, mais de là à généraliser que le niveau baisse pour tous les concours c'est un pas.

J'ai eu la chance de préparer(et de repréparer) un Capes qui a diminué de 25% ses postes offerts en 2018 avec 85 postes pour plus de 700 présents. Avec une nouvelle épreuve "didactique" depuis 2014 qui ne facilite pas son obtention. C'est un peu désagréable de découvrir tant de préjugés et malencontrueux de généraliser ses expériences à toutes les situations. Cela dit que je suis d'accord avec l'idée que la probabilité d'être compétent est sûrement plus forte chez les titulaires. Dans certains cas beaucoup plus forte et dans d'autres moins.


Pour info cette année je suis contractuel, faute de mieux! J'éspère que je ferais parti des "meilleurs candidats" cette année. Jusqu'ici les élèves ont l'air d'aller bien, me disent bonjour quand ils me croisent et participent en classe...
avatar
Slinky
Niveau 10

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Slinky le Jeu 1 Nov 2018 - 18:15
Un concours n'est pas un examen en plus.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
avatar
Utopique
Niveau 5

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Utopique le Jeu 1 Nov 2018 - 18:15
@Iphigénie a écrit:L’EN a le génie d’exploiter tout le monde en suscitant les luttes des personnels de préférence entre eux....
Plutôt d'accord
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Manu7 le Jeu 1 Nov 2018 - 18:18
J'ajouterai que si on est contractuel depuis longtemps et qu'on a fait au moins 5 années complètes avec un temps plein alors c'est qu'on mérite largement d'être titularisé et certifié surtout si on a eu des formations et sans changement d'établissement car finalement c'est là le problème qui bloque la plupart du temps l'envie de passer des concours. Si un contractuel reste pendant 5 ou 6 ans dans un établissement qui lui plait pourquoi devrait-il changer s'il devient certifié ???
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Mathador le Jeu 1 Nov 2018 - 18:23
Slinky75 a écrit:Un concours n'est pas un examen en plus.

Du moins quand il pourvoit tous ses postes…

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Jeu 1 Nov 2018 - 18:23
@Utopique

Il faut excuser les excès des collègues de maths, leur matière est dans une telle sinistrose niveau recrutement qu'ils en deviennent carrément agressifs...
On peut comprendre leur animosité face à la contractualisation.
avatar
Utopique
Niveau 5

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Utopique le Jeu 1 Nov 2018 - 18:25
ça me rappelle le cas d'un ami marié, bientôt grand-père, contractuel depuis 10 ans dans sa région et qui après avoir réussi le concours était parachuté en collège à Créteil. Il a préféré redoubler son année dans l'espoir de pouvoir rester dans sa région.
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Manu7 le Jeu 1 Nov 2018 - 18:33
Pour le niveau qui baisse pour le CAPES, je suis plutôt d'accord dans les disciplines ou le nombre de candidats baisse. Après tout, en France, la seule méthode pour recruter des profs compétents c'est de leur faire passer un concours, et on se dit que sur 5000 candidats si on en sélectionne 700 alors statistiquement on a de fortes chances de recruter des profs motivés, d'un bon niveau et avec l'oral, on peut avoir une petite idée de sa valeur face à une classe. Mais toute cette belle théorie s'effondre quand le nombre de candidats baisse, les jury écartent ceux qui ne conviennent pas du tout mais on garde une bonne partie malgré les doutes... Avant on recrutaient les meilleurs dans une matière, les bêtes de concours, maintenant on devrait recruter autrement faire du recrutement différencié par exemple quand le nombre de candidats est trop faible...

Pour revenir sur les maths, il y a de plus en plus de stagiaires qui ne valident pas leur année car ils n'ont pas une maîtrise suffisante du savoir alors qu'il n'y a pas de problème important sur la gestion de la classe. Quand on recrutait 15% des candidats, une chose était certaine c'est que les nouveaux profs avaient un très bon niveau dans la discipline.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Bouboule le Jeu 1 Nov 2018 - 18:37
@Manu7 a écrit:Pour le niveau qui baisse pour le CAPES, je suis plutôt d'accord dans les disciplines ou le nombre de candidats baisse. Après tout, en France, la seule méthode pour recruter des profs compétents c'est de leur faire passer un concours, et on se dit que sur 5000 candidats si on en sélectionne 700 alors statistiquement on a de fortes chances de recruter des profs motivés, d'un bon niveau et avec l'oral, on peut avoir une petite idée de sa valeur face à une classe. Mais toute cette belle théorie s'effondre quand le nombre de candidats baisse, les jury écartent ceux qui ne conviennent pas du tout mais on garde une bonne partie malgré les doutes... Avant on recrutaient les meilleurs dans une matière, les bêtes de concours, maintenant on devrait recruter autrement faire du recrutement différencié par exemple quand le nombre de candidats est trop faible...

Pour revenir sur les maths, il y a de plus en plus de stagiaires qui ne valident pas leur année car ils n'ont pas une maîtrise suffisante du savoir alors qu'il n'y a pas de problème important sur la gestion de la classe. Quand on recrutait 15% des candidats, une chose était certaine c'est que les nouveaux profs avaient un très bon niveau dans la discipline.

Le président du jury a écrit:La diminution importante du nombre de postes offerts au concours du CAPES et la qualité des copies, particulièrement faible cette session, a incité le jury a diminuer de façon significative le pourcentage admissibles/présents. La barre d’admissibilité a été fixée à 13 sur 40 pour le CAPES et 15 pour le CAFEP.

Et j'ajoute que pour la première fois depuis 30 ans, les futurs programmes semblent proposer une hausse des exigences.
avatar
Manu7
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Manu7 le Jeu 1 Nov 2018 - 18:50
Je précises que je ne regrette pas du tout l'époque où il y avait 15% d'admis au CAPES de math, au contraire, dans ma promo de licence (environ 40 élèves) seul un étudiant à eu le CAPES externe, les autres ont ramés pendant des années avant d'obtenir le concours interne pour les plus motivés... Mais on a refusé la grande majorité de cette génération c'était injjuste car ils auraient fait de très bons profs. Et le pire c'est qu'à la même époque on a commencé à recruter de plus en plus de contratuels. C'est une pénurie organisée !!!

Et maintenant on s'étonne que les jeunes ne veulent plus devenir prof, c'est plutôt un signe de lucidité !!! On a sacrifié une génération, les suivantes ont compris...
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Jeu 1 Nov 2018 - 19:20
@Utopique a écrit:Pardon @Balthazaard, à mon sens les affirmations du genre "le niveau et la sélection (des concours) baisse partout" manque d'esprit scientifique en raison de la généralisation qu'elle contient. Je ne suis pas en mesure de juger si les concours sont pour la plupart de moins en moins sélectifs. J'ai pris connaissance des matières qui manquent de candidats au Capes, dont les mathématiques ou le français, mais de là à généraliser que le niveau baisse pour tous les concours c'est un pas.

J'ai eu la chance de préparer(et de repréparer) un Capes qui a diminué de 25% ses postes offerts en 2018 avec 85 postes pour plus de 700 présents. Avec une nouvelle épreuve "didactique" depuis 2014 qui ne facilite pas son obtention. C'est un peu désagréable de découvrir tant de préjugés et malencontrueux de généraliser ses expériences à toutes les situations. Cela dit que je suis d'accord avec l'idée que la probabilité d'être compétent est sûrement plus forte chez les titulaires. Dans certains cas beaucoup plus forte et dans d'autres moins.


Pour info cette année je suis contractuel, faute de mieux! J'éspère que je ferais parti des "meilleurs candidats" cette année. Jusqu'ici les élèves ont l'air d'aller bien, me disent bonjour quand ils me croisent et participent en classe...

Le pire c'est que je n'ai pas vraiment dit cela...ce sont les corrections d'autres messages qui ont enfoncé le clou!!! Ce qui baisse et c'est une donnée relativement objective, c'est la sélectivité dans ma matière..

Là encore c'est une déviation, j'ai dit que je le pensais mais que l'on pouvait dire le contraire, mais que dans ce cas il fallait donner un argument pour justifier le recrutement de titulaires sur les bases d'un concours.
Cela me fait rire d'être accusé d'avoir des réaction épidermiques de la part de gens qui se braquent instantanément (pas forcément vous) et prennent tout pour des attaques personnelles..
je n'ai rien à vendre, ni a défendre pour les 2 ou 3 ans qu'il me reste dans la maison...
DerMax
Niveau 10

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par DerMax le Jeu 1 Nov 2018 - 20:34
En soit que ça concerne les titulaires ou les contractuels, personne prenant une classe n'a été formée.
Lorsque j'ai été contractuel je suis arrivé devant une classe et je me suis débrouillé, lorsque j'ai eu mon PLP lettres-hg après 2 mois (juillet/août) je suis arrivé devant une classe et je me suis débrouillé, lorsque j'ai eu mon concours en HG après 2 mois je suis arrivé devant une classe et je me suis débrouillé.
Pas une fois je n'ai eu des formations avant.
Au final tout dépend de la formation proposée qui est souvent non pertinente. Je me souviens d'un cours sur la gestion de classe par une prof d'un bahut qu'on qualifierait de sans problème alors que j'étais en ZEP...

Après c'est comme partout et pour tout.
J'ai connu des contractuels qui confondaient métropole/mégapole.
J'ai connu des contractuels qui ne voulaient par faire d'évaluation.
J'ai connu des contractuels qui maîtrisaient leur(s) discipline(s) et qui savaient gérer une classe.
J'ai connu des certifiés qui ne faisaient pas de géographie et à qui on donnait les 2nde/1ère car ils faisaient les classes prépas.
J'ai connu des certifiés qui ne faisaient pas d'EMC alors qu'ils étaient payé pour.
J'ai connu des certifiés qui se prenaient des craies (voire des chaises) par des élèves.
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par mistinguette le Jeu 1 Nov 2018 - 20:46
Je decalerai un peu le débat. On ne s'en sortira pas en pointant les incompétents de tous bords, mais dans l'idéologie actuelle qui consiste à dézinguer les fonctionnaires, je garderai tjs à l'idée que l'on trouve une idée d'engagement au service de l'état, avec un choix de carrière lié à la collectivité qui n'est pas le même que chez un contractuel. De plus le concours est sensé préserver de copinage ou de favoritisme pour l'obtention d'un poste. Ok, cest mon côté idealiste qui parle, mais qd même.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Ven 2 Nov 2018 - 0:07
@DerMax a écrit:En soit que ça concerne les titulaires ou les contractuels, personne prenant une classe n'a été formée.
Lorsque j'ai été contractuel je suis arrivé devant une classe et je me suis débrouillé, lorsque j'ai eu mon PLP lettres-hg après 2 mois (juillet/août) je suis arrivé devant une classe et je me suis débrouillé, lorsque j'ai eu mon concours en HG après 2 mois je suis arrivé devant une classe et je me suis débrouillé.
Pas une fois je n'ai eu des formations avant.

J'ose juste espérer que tu ne fais pas les mêmes fautes quand tu écris au tableau...

@DerMax a écrit:Je me souviens d'un cours sur la gestion de classe par une prof d'un bahut qu'on qualifierait de sans problème alors que j'étais en ZEP...

Tout prof chevronné peut donner des cours de gestion de classe...la gestion de classe ça s'apprend, et je vais en faire hurler, mais la gestion de classe est la même partout (je suis en REP+ et j'ai aussi fait de l'archi favorisé)

@DerMax a écrit:J'ai connu des contractuels qui confondaient métropole/mégapole.

Quel exemple ! Une métropole peut aussi être une mégapole...

@DerMax a écrit:J'ai connu des certifiés qui ne faisaient pas de géographie et à qui on donnait les 2nde/1ère car ils faisaient les classes prépas

C'est peu compréhensible

@DerMax a écrit:J'ai connu des certifiés qui ne faisaient pas d'EMC alors qu'ils étaient payé pour.

Oui moi j'ai aussi une collègue qui passe 3 mois sur l'Egypte ancienne en classe de 6e, avant de partir en arrêt pour le reste de l'année...

@DerMax a écrit:J'ai connu des certifiés qui se prenaient des craies (voire des chaises) par des élèves.

Et même des agrégés bordélisés ça existe...

Ce qui me consterne dans ce fil, c'est que la discussion tourne sur le niveau des enseignants (qu'ils soient titulaires ou contractuels), alors qu'à la base on a un discours d'IPR (courroie de transmission N1 ) qui nous dit tranquillement qu'ils (ben oui, ils ! c'est eux qui recrutent) mettent des gens sans formation devant élèves.
Comme je le dis souvent à mes parents d'élèves, qui se plaignent du "tarif 93" : oui c'est sur les IPR et les DASEN qu'il faut tirer...
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Ven 2 Nov 2018 - 0:24
@Balthazaard a écrit:Le pire c'est que je n'ai pas vraiment dit cela...ce sont les corrections d'autres messages qui ont enfoncé le clou!!! Ce qui baisse et c'est une donnée relativement objective, c'est la sélectivité dans ma matière..

Là encore c'est une déviation, j'ai dit que je le pensais mais que l'on pouvait dire le contraire, mais que dans ce cas il fallait donner un argument pour justifier le recrutement de titulaires sur les bases d'un concours.
Cela me fait rire d'être accusé d'avoir des réaction épidermiques de la part de gens qui se braquent instantanément (pas forcément vous) et prennent tout pour des attaques personnelles..
je n'ai rien à vendre, ni a défendre pour les 2 ou 3 ans qu'il me reste dans la maison...

1- Non le pire, c'est qu'on vous a déjà posé la question, bien plus haut dans ce fil, du manque d'attractivité des maths, vous étiez sans doute trop occupé à tirer sur les contractuels et à nous infliger votre style fort peu lisible. Les explications de Manu7 me semblent alambiquées d'ailleurs. Je repose la question, quand on a un master un maths, a-t-on des débouchés bien plus lucratifs et moins épuisants ? (je pense que oui)
Donc, le problème est toujours le même : salaire.

2- Nous sommes sur un forum, de manière anonyme, donc le personnel...

3- Donc vous êtes juste là pour faire part de votre mauvaise humeur ? Pourtant défendre les maths c'est fondamental ! Non ?
Contenu sponsorisé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum