Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 17:26
@LMQF

Non, paie tout court.

Beaucoup de collègues ont tout de même de bonnes conditions de travail, et d'un bahut à l'autre on ne fait vraiment pas le même métier, mais ce n'est pas la question, on parle de contractuels non ?

@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Quelle horrible histoire ! Pauvres gosses ! Vive la qualité du service public...

Cette façon de surjouer, alors que tu n'en as probablement rien à carrer est horripilante...des contractuels qui font de la garderie péda' (et encore c'est un grand mot Rolling Eyes ) on en connait tous dans le 93, mais on connait aussi plein de titulaires bras cassés et plein de contractuels compétents....
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 17:26
@celitian a écrit:
@Balthazaard a écrit:Je ne suis pas sur qu'un docteur ingénieur, voire un docteur d'état se "balade" aux concours...capes peut-être agreg c'est moins sur, en tous cas pas (dans ma matière) sans une préparation certaine. Passer un doctorat signifie un niveau très pointu dans un domaine donné, l'agrégation chez nous témoigne d'une culture horizontale assez large qu'il faut mener (et c'est la difficulté) à un point où on peut, sans aide, résoudre des problèmes d'une difficulté certaine en un temps donné (et ce n'est pas si absurde, nous nous devons d'être réactifs...). Le doctorat n'y prépare absolument pas.
Franchement c'était peut-être le cas il y a quelques années, aujourd'hui le niveau du concours dans certaines matières est très très bas.

Dans la mienne l'agreg se maintient je trouve, pour les sujets il est vrai, il y a longtemps que je n'ai pas regardé les barres d'admission.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 17:29
@Ha@_x a écrit:@LMQF

Non, paie tout court.

Beaucoup de collègues ont tout de même de bonnes conditions de travail, et d'un bahut à l'autre on ne fait vraiment pas le même métier, mais ce n'est pas la question, on parle de contractuels non ?

@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Quelle horrible histoire ! Pauvres gosses ! Vive la qualité du service public...

Cette façon de surjouer, alors que tu n'en as probablement rien à carrer est horripilante...des contractuels qui font de la garderie péda' (et encore c'est un grand mot Rolling Eyes ) on en connait tous dans le 93, mais on connait aussi 1) plein de titulaires bras cassés et 2) plein de contractuels compétents....

1) plein...non je dirai cinq ou six en 40 ans de carrière et plusieurs gros lycées
2) non plus.. par contre une proportion de bras cassés très inquiétante.

Dans le bahut où je suis aucun bras cassé notoire depuis 10 ans, cela se saurait. L'année dernière deux contractuels calamiteux, cette année une qui va peut-être gicler (l'inspecteur vient constater les dégâts) l'année vient de commencer...


Dernière édition par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 17:32, édité 1 fois
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 17:30
La suppression des concours est logique pour accompagner la contractualisation, et augmenter la précarisation galopante de notre métier (je viens de dégonder 3 portes ouvertes là...)
Chaque fois que je croise un collègue contractuel, je lui répète de passer le concours...
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 17:32
@Balthazaard a écrit:1) plein...non je dirai cinq ou six en 40 ans de carrière et plusieurs gros lycées
2) non plus.. par contre une proportion de bras cassés très inquiétante.

Je n'ai pas la même expérience, je suis un jeune prof' et je n'ai fait que deux collèges en tant que titulaire. J'ai souvent croisé des contractuels compétents en langue, et oui des catastrophes ambulantes en sciences...et en maths of course, mais là...
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 17:36
@Balthazaard a écrit:cette année une qui va peut-être gicler (l'inspecteur vient constater les dégâts) l'année vient de commencer...


zen avez de la chance, je me souviens d'un contractuel de français (il y a 3 ans) qui a put mettre en danger ses classes jusqu'au mois de mai avant de se faire gicler (plusieurs rapports du chef à l'inspection et au rectorat, l'inspecteur est juste passé en janvier)
avatar
celitian
Érudit

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par celitian le Mer 31 Oct 2018 - 17:38
@Balthazaard a écrit:
@celitian a écrit:
@Balthazaard a écrit:Je ne suis pas sur qu'un docteur ingénieur, voire un docteur d'état se "balade" aux concours...capes peut-être agreg c'est moins sur, en tous cas pas (dans ma matière) sans une préparation certaine. Passer un doctorat signifie un niveau très pointu dans un domaine donné, l'agrégation chez nous témoigne d'une culture horizontale assez large qu'il faut mener (et c'est la difficulté) à un point où on peut, sans aide, résoudre des problèmes d'une difficulté certaine en un temps donné (et ce n'est pas si absurde, nous nous devons d'être réactifs...). Le doctorat n'y prépare absolument pas.
Franchement c'était peut-être le cas il y a quelques années, aujourd'hui le niveau du concours dans certaines matières est très très bas.

Dans la mienne l'agreg se maintient je trouve, pour les sujets il est vrai, il y a longtemps que je n'ai pas regardé les barres d'admission.
Je pensais plutôt aux autres concours, capes, capet et plp où là la chute est vertigineuse dans les matières déficitaires.
En maths, une collègue parlait de 7-8 /20, et d'après elle les postes ne sont pas forcément tous pourvus, à vérifier.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 17:41
@celitian a écrit:J'avoue que je ne dois pas avoir non plus cette motivation pour la fonction publique d'état car je ne vois absolument pas ce que vous pouvez bien mettre là dedans.
Je suis convaincue qu'il faut un vrai service public de qualité mais je ne me sens pas investie d'une "mission" , je comprends tout à fait que certains aient passé le concours pour cette raison.

Ce que je met là dedans, simplement qu'on ait une éducation de qualité que l'on vive à Paris intra muros ou dans un département paumé et sinistré. Si on contractualise à outrance, les grands lycées n'auront guère de difficulté à recruter et à trier, au fond de la creuse (cliché...mais est il si caricatural?) ce sera moins évident.
Je ne suis pas un archange laïque ou républicain, je fais le métier pour lequel je suis payé sans un atome de plus, point barre, mais cela n’empêche pas de m'interroger sur "comment cela serait, autrement"
Maintenant si vous voulez un service public de qualité mais que vous déniez à l'état le droit d'affecter ses agents là où il le juge utile, c'est à moi de vous demander ce que vous mettez là dedans.
avatar
jaybe
Niveau 8

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par jaybe le Mer 31 Oct 2018 - 18:15
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Ha@_x a écrit:C'est fou comme nombre de collègues oublient le problème principal : la paie !

Paie et conditions de travail !

Selon ce document, la crise du recrutement de professeurs de mathématiques touche ou a touché également des pays tels que le Danemark et l'Allemagne, qui sont placés en bien meilleure position que la France quant au conditions salariales des professeurs. Aussi, sous réserve que les données considérées soient valides et ne cachent pas d'autres biais, on peut logiquement émettre l'idée qu'il est faux de croire que jouer uniquement sur le salaire serait suffisant pour résoudre le problème du recrutement.

_________________
Without geometry, life is pointless
marcerette
Niveau 3

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par marcerette le Mer 31 Oct 2018 - 18:33
Merci pour les compliments.

J'ai même pas envie d'être plus cynique et ironique. Ce que vous dites me dégoute...
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par LaMaisonQuiRendFou le Mer 31 Oct 2018 - 18:37
@jaybe a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:
@Ha@_x a écrit:C'est fou comme nombre de collègues oublient le problème principal : la paie !

Paie et conditions de travail !

Selon ce document, la crise du recrutement de professeurs de mathématiques touche ou a touché également des pays tels que le Danemark et l'Allemagne, qui sont placés en bien meilleure position que la France quant au conditions salariales des professeurs. Aussi, sous réserve que les données considérées soient valides et ne cachent pas d'autres biais, on peut logiquement émettre l'idée qu'il est faux de croire que jouer uniquement sur le salaire serait suffisant pour résoudre le problème du recrutement.

En effet, en GRH on constate que les problèmes de recrutement proviennent rarement d'un seul facteur, que l'employeur soit public ou privé. Outre la rémunération et les conditions de travail, il y a aussi la question de la reconnaissance du métier d'enseignant qui pose problème. Mais il est difficile d'agir directement sur ce dernier point.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 18:41
D'un coup non, mais si on arrêtait un peu de balancer tout et n'importe quoi à la figure du grand public dans l'espoir de justifier des politiques pré établies, cela inverserait un peu la tendance. Qu'on nous foute la paix...mais c'est trop demander.
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 18:46
@jaybe a écrit:Selon ce document, la crise du recrutement de professeurs de mathématiques touche ou a touché également des pays tels que le Danemark et l'Allemagne, qui sont placés en bien meilleure position que la France quant au conditions salariales des professeurs. Aussi, sous réserve que les données considérées soient valides et ne cachent pas d'autres biais, on peut logiquement émettre l'idée qu'il est faux de croire que jouer uniquement sur le salaire serait suffisant pour résoudre le problème du recrutement.

Parce qu'il y a belle  lurette qu'un bac+5 en maths amène à des positions beaucoup plus lucratives et nettement moins fatigantes ??? Et ce partout dans le monde ?
C'est fou cette gêne qui s'installe quand on parle d'argent...c'est le catholicisme ça... Very Happy

@marcerette a écrit:J'ai même pas envie d'être plus cynique et ironique. Ce que vous dites me dégoute...

J'ai beau relire le fil, j'ai raté un épisode, qu'est ce qui est dégoûtant ici ?
marcerette
Niveau 3

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par marcerette le Mer 31 Oct 2018 - 18:49
@Ha@_x a écrit:
@jaybe a écrit:Selon ce document, la crise du recrutement de professeurs de mathématiques touche ou a touché également des pays tels que le Danemark et l'Allemagne, qui sont placés en bien meilleure position que la France quant au conditions salariales des professeurs. Aussi, sous réserve que les données considérées soient valides et ne cachent pas d'autres biais, on peut logiquement émettre l'idée qu'il est faux de croire que jouer uniquement sur le salaire serait suffisant pour résoudre le problème du recrutement.

Parce qu'il y a belle  lurette qu'un bac+5 en maths amène à des positions beaucoup plus lucratives et nettement moins fatigantes ??? Et ce partout dans le monde ?
C'est fou cette gêne qui s'installe quand on parle d'argent...c'est le catholicisme ça... Very Happy

@marcerette a écrit:J'ai même pas envie d'être plus cynique et ironique. Ce que vous dites me dégoute...

J'ai beau relire le fil, j'ai raté un épisode, qu'est ce qui est dégoûtant ici ?

De voir comment certains considèrent les contractuels (j'en suis une, et je fais de mon mieux, alors ce genre de propos dégrandants me dégoute).
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 18:55
@marcerette

Non personne ne crache sur les contractuels, qui sont nos collègues,
Mais nous sommes un certain nombre à avoir un sérieux problème avec la contractualisation, c'est à dire le recours de plus en plus massif à des contractuels (c'est à dire dans tous les cas à des personnels dont le niveau de connaissances n'est pas validé par un concours, et dans de nombreux cas à des personnels non formés qui peuvent constituer un danger)
De bons contractuels comme de mauvais titulaires on en a tous connu.


Dernière édition par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 19:05, édité 1 fois
avatar
skindiver
Érudit

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par skindiver le Mer 31 Oct 2018 - 18:55
Je vais surement en faire hurler plus d'un mais quand on voit les barres d'admissibilité qui sont tellement basses dans ma matière, il faut quand même être réaliste, ceux qui ne réussissent pas à être admissibles n'ont vraiment pas le niveau. Les deux épreuves sont très différentes et il est possible d'être admissible avec un 3 à une épreuve et un 9 à la seconde....

avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 19:04
@skindiver

Je me méfie toujours du discours sur les barres d'admissibilité ou d'admission de tel ou tel concours, il y a des agregs ou un 9 à l'écrit constitue une "bonne note", et ne suffit pas pour autant à vous qualifier....
Quant au discours sur le niveau qui baisse, il s'écrit depuis Aristote, alors ça date, après j'ignore de quelle matière tu parles, et pour côtoyer ceux qui corrigent PE, effectivement ça fait parfois (parfois pas toujours) frémir...


Dernière édition par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 19:13, édité 1 fois (Raison : flagrant délit d'anachronisme)
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Verdurette le Mer 31 Oct 2018 - 19:05
Le problème (ma question n'est pas ironique, c'est une vraie question) est-il d'être admissible/admis au CAPES ou d'être titularisé par l'ESPE en fonction de la dernière lubie du formateur ?
Même avant les réformes actuelles, depuis plusieurs années la sécurité de l'emploi ne suffisait plus à attirer, enseigner à des gamins qui n'ont pas envie de travailler et dont les parents vous cassent les pieds n'est pas motivant, ne pas savoir où on va atterrir, travailler sur plusieurs établissements parfois éloignés, vivre des années à Toulouse pendant que son conjoint est à Tourcoing, vivre dans la violence scolaire, ce sont des conditions de vie dont beaucoup ne veulent plus. Il y a un vrai problème de RH chez nous.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 19:11
@Ha@_x a écrit:@skindiver

Je me méfie toujours du discours sur les barres d'admissibilité ou d'admission de tel ou tel concours, il y a des agregs ou un 9 à l'écrit constitue une "bonne note", et ne suffit pas pour autant à vous qualifier....
Quant au discours sur le niveau qui baisse, on l'entend depuis Aristote, alors ça date, après j'ignore de quelle matière tu parles, et pour côtoyer ceux qui corrigent PE, effectivement ça fait parfois (parfois pas toujours) frémir...

Hoax sublime...
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Mathador le Mer 31 Oct 2018 - 19:16
@Balthazaard a écrit:Dans la mienne l'agreg se maintient je trouve, pour les sujets il est vrai, il y a longtemps que je n'ai pas regardé les barres d'admission.

Pour avoir assisté à un certain nombre d'oraux ces dernières années, la plupart du temps les programmes de CPGE ne sont pas bien maîtrisés.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 19:16
@marcerette a écrit:
@Ha@_x a écrit:
@jaybe a écrit:Selon ce document, la crise du recrutement de professeurs de mathématiques touche ou a touché également des pays tels que le Danemark et l'Allemagne, qui sont placés en bien meilleure position que la France quant au conditions salariales des professeurs. Aussi, sous réserve que les données considérées soient valides et ne cachent pas d'autres biais, on peut logiquement émettre l'idée qu'il est faux de croire que jouer uniquement sur le salaire serait suffisant pour résoudre le problème du recrutement.

Parce qu'il y a belle  lurette qu'un bac+5 en maths amène à des positions beaucoup plus lucratives et nettement moins fatigantes ??? Et ce partout dans le monde ?
C'est fou cette gêne qui s'installe quand on parle d'argent...c'est le catholicisme ça... Very Happy

@marcerette a écrit:J'ai même pas envie d'être plus cynique et ironique. Ce que vous dites me dégoute...

J'ai beau relire le fil, j'ai raté un épisode, qu'est ce qui est dégoûtant ici ?

De voir comment certains considèrent les contractuels (j'en suis une, et je fais de mon mieux, alors ce genre de propos dégrandants me dégoute).

Vous personnalisez le problème donc on ne peut vous répondre... comme justement remarqué, contractuel et contractualisation sont deux questions différentes et le "on en connaît qui" est totalement hors de propos à mon avis.
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 19:28
@Balthazaard a écrit:le "on en connaît qui" est totalement hors de propos à mon avis

Non pas hors de propos au contraire, car si l'institution faisait son travail de contrôle des personnels non titulaires correctement (visites, inspections, comme tous les titulaires de concours les subissent lors du stage), elle dégagerait les contractuels défaillants et titulariserait les aptes. Quand on fait le même travail, on a droit au même traitement.
Oui, titulariser les contractuels...ça, ça va en faire hurler d'autres tiens...
avatar
Seifer
Neoprof expérimenté

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Seifer le Mer 31 Oct 2018 - 19:45
@Ha@_x a écrit:@marcerette

Non personne ne crache sur les contractuels, qui sont nos collègues,
Mais nous sommes un certain nombre à avoir un sérieux problème avec la contractualisation, c'est à dire le recours de plus en plus massif à des contractuels (c'est à dire dans tous les cas à des personnels dont le niveau de connaissances n'est pas validé par un concours, et dans de nombreux cas à des personnels non formés qui peuvent constituer un danger)
De bons contractuels comme de mauvais titulaires on en a tous connu.

Chacun son truc, moi ce qui me dérange à l'aune de la contractualisation de masse (si elle n'est pas déjà actée), c'est la paupérisation globale de la population, l'insécurité liée au statut, le moyen de faire des "économies" de la part de l'état qui donne des milliards aux plus riches, la soumission face au principal de l'établissement et autres.

Après des contractuels qui n'étaient pas faits pour cela, j'en ai connu. J'en ai encore un dans mon établissement qui en chie quotidiennement. Je ne leur jette pas la pierre non plus. J'ai de très bons amis dont je ne doute aucunement de leurs compétences, qui sont dépendants des transports et donc qui refusent de passer le concours, car ils ne pourraient pas se déplacer partout et refusent de passer le permis par conscience écologique.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas un problème de qualification chez certains et certaines qui sont recrutés, mais le problème relevant du changement de société voulu par le gouvernement m'apparaît autrement plus dangereux que cela. Surtout que c'est ce qui amènera justement à une vraie généralisation du problème que tu as pu évoquer.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Balthazaard le Mer 31 Oct 2018 - 19:46
Donc suppression des concours à terme....il faut l'assumer.
avatar
Ha@_x
Niveau 7

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Ha@_x le Mer 31 Oct 2018 - 19:52
@Seifer

Merci pour ce rappel du plus important : la contractualisation, symptôme de l'ultra-libéralisme appliqué à l'EN,
pendant ce temps, certains collègues comptent encore les points des barres d'admission...
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par pseudo-intello le Mer 31 Oct 2018 - 19:53
@Balthazaard a écrit:Donc suppression des concours à terme....il faut l'assumer.

On s'y dirige, à mon regret.

On a d'ailleurs de plus en plus de mal à faire le plein aux concours, car les inconvénients qui en découlent (service public -> obligation de couvrir le territoire -> mutations) ne sont vraiment plus suffisamment compensés par les avantages qui y étaient liés (à commencer par la paie). Carence, multiplication des tâches, élèves sui s'en cognent, etc. Ne restent que les vacances (jusqu'à quand ?).

Comme il faut mettre des gens devant les gnenfants, on a besoin de monde. On fait tout pour décourager les candidats sérieux de se présenter au concours, ça fournit un excellent alibi à la contractualisation. Et à la dégradation qualitative du corps enseignant, parce qu'autant vous pouvez compter sur moi pour compenser auprès de mes gosses ce que l'école ne leur donnera pas, autant je compte bien les diriger vivement d'entrer dans l'EN plus tard.
Contenu sponsorisé

Re: «On laisse des élèves devant des personnes qui n’ont pas été formées», Paul Devin, inspecteur.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum